RAP01053
MINISTÈRE
DES
AFFAIRES
CULTURELLES
CIRCONSCRIPTION
ES
ANTIQUITÉS
HISTORIQUES
DE
BRETAGNE
(ILLE-ET-VILAINE,
COTES-DU-NORD,
MORBIHAN,
FINISTÈRE)
Le
9
avril
1974
197
J.
P.
BARDEE
Agent
Technij
'Monsieur
Le
Directeur
à
OBJET:
Les
POUSjjeKETS
(56)
site
des
Boissières.
RÊFÊR.
vjoj
^eàu
vendredi
5
avril1974
Pièces
0.
Je
me
suis
rendu
sur
le
site
des
Boissières
aux
FOUGERETS
(56)
vendredi
5
avril
1974
avec
monsieur
B.
MONHIER
de
Bains
sur
Oust,
qui
nous
l'avait
signalé.
Les
coordonnées
du
site
sont
les
suivantes
:
56060
LES
FOUGERETS
E
1059
"Le
Couis
Domaine"
E
1463
"
Domaine
de
la.
CBvière"
Le
site
se
trouve
à
l'angle
de
la
rotite
des
Pougerêts
à
Peillac
et
du
Chemin
rural
des
Boissières.
la
Ferme
des
Boissières
se
trouve
à
200
m.
à
l'est
de
la
route
de
Fougerets
à
Peillac.
A
l'heure
actuelle
l'entreprise
de
carrière
GUTMARD
de
Malétroit
(56),
effectue
un
terrassement
d'environ
50
m
sur
100
pour
le
compte
de
1'
A.D.E.S.Y.O.U.S.T.
à
oui
appartient
le
terrain.
Ce
dernier
organisme
est
un
groupement
d'exploitants
qui
doivent
faire
construire
à
cet
endroit
une
entreprise
de
déshydratation.
site
se
trouve
dans
la
partie
Sud
du
terrain
sur
une
bande
de
30
m.
de
large
sur
50
m
de
long
au
bord
du
chemin
rural
des
Boissières.
Le
site
a.
été
entièrement
rasé
puisque
le
terrain
vierge
(schiste)
a
été
complètement
mis
à
nu.Il
ne
reste
qu'un
élément
intéressant
qui
est
un
fossé
dans
la.
roche,
fossé
en
forme
d'équerre
dans
la
partie
Nord
et
Oust
du
site.
6e
fossé
semble
avoir
2
m.
de
large
sur
o,50
m.
de
profondeur.
Les
gens
de
la
région
se
sont
livré
à
un
véritable
pillage
du
site
et
B.
Monnier
ainsi
que
l'instituteur
de
Peillac
se
sont
efforcés
de
tenter
de
récuoérer
un
peu
de
mobilier.
Pour
ma
part
j'ai
récupéfé
des
fragments
de
tuiles
circulaires
ou
demi-circulaires.
Dans
le
pillage
du
site
une
personne
aurait
emporté
un
vase
de
poterie
cèmmune
intact
(d'après
la
descrip-
tion
une
forme
ovoïde).
Ce
oui
a été
navrant
c'est
qu'il
me
semble
que
les
ouvriers
de
1
'entrenrise
ont
reçu
des
consignes
nour
n'avoir
rien
vu
et
ne
pas
savoir.
En
effet
en
arrivant
les
gens
n'étaient pas
au
courant
et en
fin
d'après
midi
ils
avaient
trou-
plein
de
tuiles
(ce
qui
est
très
netè*
dans
les
déblais)
et
l'un
des
ouvriers
aurait récupéré
"une
plaquette
de
bronze
de
4 cm
sur
2
cm
environ
sur
laquelle
il
y
aurait
des
caractères
comme
des
chiffres
romains''
(sic)
.
Pour
ce
qui
est
de
l'édifice
de
l'usine,
le
dossier
est
en
ce
moment
en
courife
d'étude
à
1
'louipement.
Les
bâtiments
de
France
ne
sont
pas
au
courant
de
cette
construction
puisqu'il
n'y
a
pas
de
site
dans les
environs.
Je ne
sais trop que
faire.
Il
faudrait
crue
nous aayons la
possi-
bilité
de
faire
un
relevé
précis
des
substructions.
Seulement
en
ce
moment
la
commune
est
en
remembrement
et
n'a
nas
de
matrice
cadastrale
sinon
l'ancienne,
ce
qui
n'arran-
ge
rien.
Je
pense
qu'il
nous faudrait
prévenir
les
Bâtiments
de
F
ra
nce
à
Vannes
(je
viens
de
leur
téléphoner)
afin
qu'il
fasse
une
réserve
pour
le
nermis
de
construi-
re
afin
que
l'onpuisse
relever
rapidement
les
quelques
restes
qui
pourraient
être
mis
au
jour
lors
des
travaux
de
fondation.
De
toute
façon
je
pense
que
vous
auriez
intérêt
à
contacter
l'entreprise
GUIMARD
de
Malétroit
pour
les
avertir
qu
'
ils
doivent
signaler
les
découvertes
qu'ils
sont
amenés
à
faire
par
leurs
travaux
(je
ne
suis
pas
compétent
pour
ce
faire
et
venant
de
vous
cela aura
beaucoup
plus
de
poids)
.
Croouis
de
situation.