Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

854 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00181.pdf (GUELTAS (56). Klebzur. rapport de sauvetage urgent.)
  • ....^?, \ Coordonnées L«mbert.U.Zfl«.^TPi\LEi Ax21 7.725 Ay.353.1 75Alt. t • : Bx By Autorisation (n\ date) DATES : Intervention (début et fin) : 20 du21 15 au septembre 1982 30 septembre 1982 * Années antérieures d'intervention.*,..; [ D.A.H.B. INTERVENTION 1 V> «—. t | ik i rn
  • souterraine s'est effondrée près du hameau de Clebzur pendant les périodes humides de l'hiver 1981-1982. La Direction des Antiquités historiques, informée, en effectuait le relevé détaillé et la fouille de l'entrée durant la dernière quinzaine du mois de septembre 1982 avec le concours
  • bénévole de M. P. Ridard et D. Pouillé, étudiants. Localisation : Département : Morbihan Commune : GUELTAS Lieu-dit : Clebzur Cadastre 1982 : ZU 5 Coordonnées Lambert : II, zone centrale x = 217,725 y - 353,175 numéro de site (F.D.S.A.) : 56 2 26 072 001 Le souterrain Il se situait
  • Communes du MORBIHAN N LÉGENDE jj# PREFECTURE Umlu d* DéparUn*nt ♦—►—t—*—» « SOUS-PREFECTURE O CHEF UEU DE CANTON Limita canton ^ ^_ .-...^.»». 56.2.26.072 GUELTAS 1982. "Clebzur". (1982) ZV 5. Souterrain gaulois. Plan au sol du souterrain et du sondage de surface. r
  • sondage de surface I évasement de l'accès et tranchée latérale I / v effondrement sections A-B et C-D 56.2.26.072. GUELTAS 1982. "Clebzur". (1982) ZV 5. Souterrain Gaulois. Sections A-B et C-D. RL > _ du. Servi. I
RAP00582.pdf (RENNES (35). les Portes Mordelaises. rapport de fouille préventive)
  • PORTES MORDELAISES RENNES FOUILLES DE SAUVETAGE SEPTEMBRE Michael 1982 BAI T MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA C O M M U N I C A T I O N DIRECTIG.v. • G I O N A L B des AFFAIR .UIRELLES Circonscription des Antiquités Historiques et Préhistoriques 6, R u e d u C h a p i
  • t r e 35Q RENNES CEDEX RAPPORT SUR LES FOUILLES DE SAUVETAGE AUX PORTES BORDELAISES - RENNES Septembre 1982 Situation et histoire du site (fig. 1 et 2) Il est présumé que les fortifications médiévales de Rennes ont été construites sur le tracé du mur Gallo-Romain. Les trois
  • = 353,525. Les fouilles archéologiques (effectuées) Mordelaises avaient pour but de sauver et dater, avant de restauration prévue pour le dernier trimestre 1982, d'occupation archéologique enterré à l'intérieur de la indiquée (fig^J . aux Portes des travaux tout vestige tour La fouille
  • r_Mäürepas I J'r-l » V , •«• Vl Li"ïÍ=.r-1 Il r lasTrojsCrûia 35 -- REÏJNES Sites a r c h é o l o g i q u e à1: fouillés en 1982 írCtijmpéan Portes JVtordelaises n-l-- . Ii Hdletie ffirtS' "MÍA ' V " !' • I» Cw l 33 \ *" Muun i le PiJu Bieil . ref^lïliU- L'hAf les l e s Clotet'ux
RAP00056.pdf (PAIMPONT (35). l'Hotie de Viviane. rapport de fp1)
  • fouille programmée n° 001804 Programme P 29 Novembre 1983 1. RAPPEL DES TRAVAUX ANTERIEURS. La campagne de fouille entreprise en juillet 1983 à l'Hotié de Viviane à Paîmpont, Ille-et-Vilaine, est la poursuite des travaux amorcés en 1982. Il s'agit d'un grand coffre mégalithique du
  • Néolithique final, entouré d'un cairn en dalles de schiste appareillées. Il se situe sur une crête de schiste rouge dominant le site légendaire du Val sans retour ^coordonnées Lambert zone II prolongée La fouille du monument fut décidée en 1982 en une action concertée avec le PIREN
  • Observatoire de Paimpont (programme interdisciplinaire de recherches sur l'environnement) en liaison avec le groupe culturel local le "Moulin du Châtenay". Le propriétaire, Mr Yves de Courville nous a donné en 1982 et 1983 toutes facilités pour la conduite des travaux. Les détails du
  • principe de l'opération de fouille ont déjà été donnés dans le rapport que nous avons adressé en novembre 1982. Il est inutile de les reprendre ici. En 1982 la campagne de fouille permit de dégager le coffre central et le cairn d'entourage sur les 3/4 de sa périphérie. Les éléments
  • . TRAVAUX DE 1983. Ils ont consisté en : - dégagement du système de protection mis en place en 1982. - décapage et mise en valeur avec plan et photo du secteur Est non dégagé en 1982. - décapage de là section au sud de la tombe où seulement avaient été dégagés des gros blocs provenant de
  • de plans de monuments s'est poursuivie (coffre de La Guette à Paimpont, allée couverte du Rocher à Concoret). 3 . LE QUADRANT EST. En 1982 ce secteur n'avait été dégagé que sur sa périphérie pour établir la forme générale du m o n u m e n t . Le centre en avait été simplement
  • peu caractéristique mais re- lativement abondant attestant probablement une occupation du site avant l'édification du monument, phénomène déjà décelable lors des fouilles de 1982. 4. LE SECTEUR CENTRAL SUD. Contre les dalles SI à S4 du coffre (fig. 1) gisaient de grands blocs de
  • schiste rouge dont le plan avait été dressé en 1982. Il s'agissait des éléments brisés autrefois de la couverture du monument. Ces blocs ont été extirpés du-dessus du cairn par glissement sur des madriers. Au dessous se trouvait une couche mixte de pierraille et de terre montrant que
  • particulier les structures intermédiaires circulaires qui au sol n'étaient pas si évidentes. CONCLUSION. La fouille de l'Hôtié de Viviane a permis d'étudier en 1982 et 1983 un coffre mégalithique original dont les exemples sont assez rares en Bretagne. On ne peut que lui comparer le
  • . Jacques BRIARD Novembre 1983 v-l cu cd ß M \CD cd ••-I > > 01 13 \CU •rH 4-1 O SU e \0> 00 fied i—i PM • CN 00 *— H S cn o i—i r-i •r-l FM s H < PM a) fi o Pu d I » I I P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e
  • . P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e . ¿Mm F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et-Vilaine Hotié de V i v i a n e , 1983 Plan secteur Est m V U m m (mise au net J . Y . Tinevez) i f F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et
RAP00032.pdf (TRÉVÉ (22). la ville au moulin. rapport de sauvetage urgent.)
  • E - A U - M O U L I N , CÔTES-DU-MORD Ministère de la Culture Sauvetage n° 8 2 - 0 2 . FOUILLE 1982-1983, EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C . N . R . S . UNIVERSITE DE R E N N E S I CAMPUS DE B E A U L I E U 35042 RENNES Cedex Jacques BRIARC Mcuiùie. de Re.cheAc.hz au
  • RAPPORT DU DÉPÔT SUR DE HACHES TRÉVÉ, LA À DOUILLE l'Archéologie Sauvetage n° 8 2 - 0 2 . DE SAUVETAGE DE L_A V I L L E - A U - ^ O U L I N , CÔTES-DU-NORD M i n i s t è r e de la C u l t u r e Sous-Direction de FOUILLE C.N.R.S. 1982-1983, RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA
  • , X : 215,15 ; Y : 70 ; Z : 110 m ) . En 1982, deux autres haches furent découvertes lors d'un autre l a b o u r . Ceci motiva en 1982 une fouille de sauvetage avec emploi d'un détecteur de métaux pour localiser un dépôt éventuel encore en place. Cette opération eut lieu en mars
  • 1982 avec la participation de : J . BRIARD, Maitre de Recherche au C . N . R . S . J . BOURHIS, Ingénieur au C.N.-R.S. M . GALLOU, Vacataire au laboratoire d'Archéométrie de l'Université de Rennes I l\. LE B O U D E C , fils du propriétaire exploitant. Le champ venant d'être l a b
  • - Prospection au détecteur (M. Gallou). 1981-1982. L'ensemble des haches découvertes se monte donc à 9 é l é m e n t s . Il s'agit probablement d'un petit dépôt qui a été progressivement dispersé par les l a b o u r s , ceci sans doute à une époque ancienne car les haches montrent des
RAP00555.pdf ((22)(35). arrondissements de Dinan et de Saint-Malo. rapport de prospection inventaire)
  • CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET RAPPORT 1982 LA PROSPECTION ARCHÉOLOGIQUE DANS LES ARRONDISSEMENTS DE SAINT MALO ET DINAN Sommaire du rapport 1982 Présentation générale de la prospection en 1982 La prospection aérienne page 1 9 Les structures vues d'avion en Ille et
  • prospection aérienne prenant le relais de la prospection au sol au printemps. 11 faut rendre un hommage reconnaissant et mérite différents chercheurs ayant collaboré à la prospection en 1982 : " G.FAGUET J.MEURY L.LANGOUET P. AMOUREUX Y.DONGUY M.MORE P.AMIOT M. PETIOT aux J.P.PINCEMIN
  • l'augmentation importante du nombre de sites prospectés lors de l'année 1982. Nous ne reviendrons pas en détail sur le nombre de sites étudiés annuellement depuis 1974. Nous avons préféré traduire par un histogramme et une courbe cette augmentation qui laisse augurer d'excellents rés ultats
  • abondants (au moins 100 éléments) aptes à four- 0 20 =J km IMPLANTATION GEOGRAPHIQUE DES PRINCIPAUX PROSPECTEURS , _ . DU Ce.R.A.A CLASSEMENT DES DECOUVERTES Année 1982 Nature Ille et Vilaine Côtes du Nord Nombre Préhistoire % 3 2 2 3 0 0 2 1 2 4 4 5 3 0 4 4 4
  • de récupération a été accéléré en 1981 et en 1982. Nous n'insisterons pas sur ces opérations qui ne laissent pas de trace dans le présent rapport. En effet n'y figurent que les nouveaux sites ou des sites pour lesquels des renseignements importants ont été obtenus (le plan
  • principalement) Dans cette finalité concernant l'époque gallo-romaine, il faut souligner qu'en 1982, les prospecteurs du Ce.R.A.A ont amélioré les connaissances d'une manière tangible .Ainsi en associant les gisements gallo-romains et les gisements de tegulae ,on aboutit à 56% des sites
  • est intéressant de noter qu'en 1982 le nombre de sites gallo-romains a été plus important dans l'arrondissement de DINAN (71) que dans l'arrondissement de SAINT MALO (19). Les sites figurant dans ce fichier informatisé sont inscrits dans un territoire de 1900 kilomètres carrés
  • immédiats .Les découvertes de 1982 s'ajoutent à celles des années précédentes .La prospection a ainsi mis en évidence une industrie bien particulière et inédite en une zone où le sous-sol est précisément riche en fer. Si on analyse l'implantation des différentes découvertes, on constate
  • dans ce rapport toutes les études que la prospection permet mais nous pouvons certifier qu'elles sont multiples et fructueuses .Nous allons en publier certaines prochainement. Nous avons mis en annexes nos réflexions sur la prospection aérienne en 1982 et les listes départementales
  • des sites prospectés au cours de la même année. Nous souhaitons pouvoir continuer cette recherche qui, pour la première fois en 1982, a été soutenue financièrement par le Ministère de la Culture, ce que nous avons apprécié grandement et ce qui explique en bonne partie les résultats
  • obtenus. La quantité des découvertes n'avaient jamais atteint depuis 1974 ce niveau : 160 sites ou découvertes. Le 30 Octobre 1982 3 La prospection aérienne Au total, en 1982,1e Centre Régional d'Archéologie d'Alet a effectué une bonne vingtaine d'heures de survol aérien
  • probablement protohistoriques (TREMEUR ,L ' Abbaye ,TREMEUR Saint GeorgesTREMEUR Le Moulin d' Yvignac ,TREDIAS La Douettée, SAINT MICHEL Les Hauts Biez, PLELAN LE PETIT Le Bas Breuil) .Certaines autres structures sont plus délicates à identifier. En 1982 les découvertes ont surtout été
  • avait été localisé dans cette parcelle (Dossiers du Ce.R . A . A ,N"9 , p .48) .Mais lors d'un survol aérien le 8 Juillet 1982 ,L .LANGOUET a enrégistré la présence d'une substruction indirectement datée. ÇOMBOURG. La Croix Aubin, parcelle 1834, section K4. Substructions gallo
  • -romaines .Sur un gisement gallo-romain découvert en 1980 (Dossiers du Ce ■ R . A . A , N°8 ,p .65) ,L .LANGOUET a enrégistré la trace de murs appartenant a 1 ' édifice gallo-romain correspondant (survol du 8 Juillet 1982). ÇOMBOURG, La Métairie Neuve , parcelle 733, section B2. Gisement
  • tentée avec succès débouchant sur une date finale d'utilisation entre 0 et 30 ap J.C (L .LANGOUET ,L .GOULPEAU et G. FAGUET .Etude archéomagnétique des quelques briquetages du Marais de Dol, Rouget de Dol,1982,N°39) . HIREL, Derrière le cimetière .parcelles 97,99,100,107 et 111
  • site de Bonaban en La GCUESN1ERE. Le gisement se trouve à proximité du Couesnon.Une étude archéomagnétique des piliers collectés permet de proposer une date finale de fréquentation entre 0 et 30 ap J.C (L .LANGOUET ,L .GOULPEAU et G. FAGUET, Le Rouget de Dol,1982,n°39). X SAINT
RAP00163.pdf (CAMPÉNÉAC (56). la Croix Lucas. le tombeau des géants. rapport de fouille programmée.)
  • EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jacques BRIARP IkoJJjhd de. RzcheAchz au C.W.R.S. RAPPORT SUR LA FOUILLE DU TOMBEAU DES GEANTS Coffre de l'Age du Bronze de CAMPENEAC, Morbihan. (Juillet 1982) Ministère de la
  • Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire : 56-032 002 Autorisation de fouille programmée n° 1484 du 14 Avril 1982. Programme P. 29. Rennes, EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jacques 8RIARP ïkaJJjtz de
  • RecAeAcAe au C.N.R.S. RAPPORT SUR LA FOUILLE DU TOMBEAU DES GEANTS Coffre de l'Age du Bronze de CAMPENEAC, Morbihan. (Juillet 1982) Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire : 56-032 002 Autorisation de fouille programmée n° 1484 du 14 Avril 1982. Programme P
  • . 29. Rennes, Novembre 1982 1 1. HISTORIQUE ET SITUATION. Le Tombeau des Géants encore appelé la Roche à la Vieille (à la Sorcière) est un grand caveau mégalithique connu dès la fin du siècle dernier et signalé dans l'ouvrage de Félix Bellamy sur la forêt de Brocéliande paru en
  • pourquoi sa fouille programmée fut décidée pour 1982. Une enquête sur place fit savoir que le monument avait été fouillé vers 1925, sans résultat. Le Tombeau des Géants se trouve sur la commune de Campénéac, Morbihan. Il est à la limite de l'ille et Vilaine, à 100 m à l'Ouest du chemin
  • la même région furent décrits (Le Jardin des Moines à Néant). 2 2. CONDUITE DES TRAVAUX. La fouille a eu lieu en juillet 1982. Le premier travail a été un dêbrouissaillage à la tronçonneuse mené en collaboration avec le groupe du Châtenay et les habitants du pays (MM. F
  • Haute-Bretagne de grandes tombes de l'Age du Bronze appartenant à un faciès armoricain représenté massivement à la pointe occidentale de l'Armorique. Rennes, le 10/12/1982 Tombeau des Géants, CAMPENEAC, Morbihan. Fouilles J982 Tombeau des Géants - CAMPENEAC - Morbihan. Fouilles
  • - Extrémité Nord du menhir annexe avec la 2ème fosse de calage avec pierres. A droite le talus du XIXème siècle dans lequel était peut être dressé le menhir. an n° 3 - Tombeau des Géants. CAMPENEAC, Morbihan. Fouilles 1982. Menhir annexe. Plan au sol et fosses de calages à chaqu
  • extrémité. Relevé J. Briard, M. Houeix. Mise au net Y. Onnée. Plan n° 1 - Tombeau des Géants. CAMPENEAC, Morbihan. Fouilles de 1982. Plan général du cairn avec le caveau funéraire. 1 : fond de la tombe. 2 : zone humique grise. Relevé J.P. Muratore, S. Pennée. Mise au net Y. Onnée
  • . an n° 2 - Tombeau des Géants. CAMPENEAC Morbihan. Fouilles de 1982. Elévations des parois de la tombe : parois longitudinales en gros éléments, parois transversales en pierre sèche avec un élément glissé au sommet, côté Nord. Relevé J. Briard, C. Bodéré; Mise au net Y. Onnée.
RAP01595.pdf (SARZEAU (56). carte communale. rapport de prospection inventaire.)
  • RAPPORT DE .SWfÇTïQH. Département : MORBIHAN Commune jSARZEAU Lieudit : du cadastre : I.G.N \ local : N° de Site. Dépouillement en cours 15 sites : Cadastre : : Ax : Bx Coordonnées Lambert DATES INTERVENTION Autorisation (ffi , date) M Ay By [15 mars 1982
  • DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : RBIHAN SARZEAÏÏ MO Lieu-dit du cadastre : KERMAILLARD C - CADASTRE : Année :197g section (s
  • : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES
  • A.B Echell«1/20° PARCELLE n° 100 AUTEUR :LABORDERIE YVON. Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIB TVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES
  • DEMOISELLES Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit du cadastre
  • fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année :1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département
  • DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : MORBIHAN Lieu-dit du cadastre : C - CADASTRE : Année : commune (s) : SARZEAU BODERIN section (s) et parcelle (s) : 1979 Q n
  • BODERIN dit M EN GUEN Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année ;1982 et 1983 auteur : LAB ORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu
  • BRILLAC LE VONDRE Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et auteur 1983 LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit
  • A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit du cadastre : C - CADASTRE : Année : SARZEAU PENVINS section (s) et parcelle (s) : 1979 N n °530 et 533 D - POSITION
  • PENVINS HIH DE PENVTNS Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES Département : MOBBIHAN Lieu-dit du cadastre
RAP00200.pdf (KERFOURN (56). Kerfourn. rapport de sauvetage urgent.)
  • Coordonnées Lambert.., DATES Autorisation (n°, date) , W9 9160 ■ Ay 73500 By Alt 72S 12 du 26/04/1982 Intervention (début et fin)....... Années antérieures d'intervention. I INTERVENTION Responsable D.A.H.B. Motif d'intervention destruction par labou Surface fouillée
  • 4 plané, 2 aoupej> Planches et dessins.... Photographies légendées -2oo RAPPORT VE SAUVETAGE Au molA d'AvhJJL 1982, la ViAzction des Antiquités Historiques de. Bretagne étxuX in{onmée de la découverte {ortuite d'une salle souteJVuxine sur. de LAUBAN [Morbihan]. La la
  • commune de. KERFOURW prés du hameau ciA.conscri.pti.on était avisée, pan. le canal de la mairie. Les 5 et 6 mai. 1982, le. service e,{{ectuaiX dans le. cadre, d'un sauvetage., et dans les limiter de sécurité permises, un reZevé détaWLé et une reconnaissance sommaire de V ensemble
  • —,-| B p jyU( V I . . > .//X', , ig Fuuinailu v i CludV —Coin '^i iluL'i .- 1/ BolcreniïBoterf. LA ^ liB^J : / vr/ il \ /If' \.//rlj>'TJunt ) W \\ v> ■ • ^jiDierrjeul ^/V\^ap^ F4, .i 56 KERFOURN 1982. -Lauban-. ZC (1961). n° 60. 100 m. tmm—rMiiiiiir DAH.H. -B
RAP00207.pdf (LARMOR-BADEN (56). île de Gavrinis. le tumulus. rapport de sauvetage programmé.)
  • (MORBIHAN) CAMPAGNES D'AVRIL ET SEPTEMBRE 1982 ++++ Réf. Inventaire : 56.106.001 Autorisation N° 01081 du 29 mars 1982 Programme P. 29 MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne DIRECTION DU PATRIMOINE Hôtel de
  • ++++ RAPPORT SCIENTIFIQUE SAUVETAGE SUR LE VU CAIRN COMMUNE GAl/RINIS PE VE PROGRAMME LARMOR-BAPEN (MORBIHAN) Campagnes d'avnJJi oJt ++++ TEXTE &2.ptmbfi
  • -BADEN (MORBIHAN) Campagnes d'avril et septembre 1982 +++++++ Rappelons brièvement que cette campagne vient après un sauvetage urgent à l'automne 1979, suivi d'un sauvetage programmé en 1980 et 1981. A l'origine de cette opération se trouve l'ouverture d'un chantier Monument
  • postérieures), la campagne i 1982 a consisté à parachever le dégagement des structures architecturales de la façade et à poursuivre la fouille du "parvis" ainsi dégagé devant l'entrée du dolmen, selon les mêmes principes et avec les mêmes objectifs qu'en 1981. CONDUITE DU CHANTIER Pour
  • la partie terreuse. On peut estimer que ce sont environ 500 m3 de cairn et d'ébou- lis qui ont ainsi été enlevés en 1982. - Le décapage des niveaux particuliers repérés au cours de ce démontage (surfaces de cairn en place, sols) a été conduit de manière classique à la truelle
  • consolidation et la présentation du monument (300.000 F en 1980) auxquels il convient d'ajouter, en 1981, la réfection totale de l'installation électrique et la rétribution de deux guides-surveillants en juillet et août subvention 1981 et 1982, il a semblé inopportun de solliciter une de
  • fragments filoneux). Par contre, à la présence d'une zone remaniée en limite est fouille a correspondu une petite série de céramique gallo-romaine et les fragments d'une meule rotative en granité. de la commune - 18 - CONCLUSIONS Les principaux résultats de la campagne 1982 auront
  • définitives de visite de ce monument prestigieux qui aura été radicalement transformé par rapport à la situation de 1979. C.-T. LE ROUX ++++ TOUILLE VE SAUVETAGE PROGRAMME VU CAIRN VE GAVRÎN1S COMMUNE VE LARMOR-BAVEN {MORBIHAN) 1982 +++++ I PLANCHES PHOTOS Vê.capag& du pafivlA
  • {côte. E&t) . 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Sud, coupe M7-N7 (amoncellement de gros blocs à sec). . Angle Sud, muret d'âge récent enfoui sous les éboulis dans la tranchée N6. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) Déblaiement de l'angle sud. Noter
  • Valiqnement dQ à une reprise ancienne. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Sud : deux stades du dégagement de la façade (noter le 2ême paremebt a l'arrière plan et la masse d'éboulis recouvrant le cairn en place). . Angle Sud : Deux vues de détail du raccordement entre
  • 1er et 2ème parement. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Deux aspects de la fouille du vieux sol (M - N8), le niveau terreux est plus épais au pied du parement ; au-delà, il est traversé par les pointements du substratum. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinls (Morbihan) . Le
  • -1£ 1982 LARMOR-BADEN - Gavr1n1s (Morbihan) 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Petites fosses associées aux pieux brûlés découverts en 1981 (zone MN1 ), surcreusëes dans le substratum rocheux (voir après foui 1 le du vieux sol. . Vue de détail du vieux sol (niveau
  • humique) au pied du parement à la base du cairn de blocage. . Vue de détail. . Calage associé à une masse cendreuse (zone N2) vue générale. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Est (zone N2) - Vue zénithale du massif de calage. . Angle Est (zone 02)- Nouvelle masse
  • charbonneuse au pied du parement. Angle Est - Fouille du vieux sol entre les deux parements de façade : le surcreusement du substratum passe sous le 1er parement dans la partie Est. 1932 LARMOR-BADEN - Gavrlnis 1982 LARMOR-BADEN - Gavrlnis (Morbihan) . Vase à décor en "moustaches
  • ANTIQUITÉS CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. :5é) Commune L
  • complémentaires (voir plan II). Lejenie LARMOR-BADEN - GAVRINIS CAMPAGNE 1982 X PLAN IV - Parvis côté sud : relevé des trouvailles et zone brûlée (état d'avancement à la fin de la campagne; dégagement inachevé en M9 et N9 A fâj 7 SI e. MINISTÈRE x D'ÉTAT - AFFAIRES ANTIQUITÉS
  • L> 1 avec N M pîerrcS brumes N 8 0 1 M 8 X silex A MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES LARMOR-BADEN - GAVRINIS Campagne ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne 1982 tes s ot\ . drci kat\ter 0j> f>tr
  • Campagne 1982 PLAN VI - Parvis côté nord : positionnement des zones brûlées, des calages et des masses charbonneuses (pieux carbonisés). MINISTÈRE ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. Commune : L
  • M 0,3 "T + T -f- ■ , ' ~~r~ ' •r^y-J-*' • ■jl + +■ + P.R.tf.-?» p.ft.ff. foc\r\e.r P.R.F. p. R.r. roi a es LARMOR-BADEN - GAVRINIS Campagne 1982 \\\ou tii w PLAN VIII - Parvis côté nord : coupes (situées sur le plan VII), w YtST*- jaune R R.G. f>U Je
  • LARMB.R-BADEN - GAVRINIS Campagne 1982 PLAN IX - Angle Est ; Elévation du double parement (cf. plan VII). Vrir\is - élévation cfe^e /oppee
RAP01120.pdf (PLOUHINEC (29). mez nabat. rapport de fouille préventive)
  • A PLOUH1NEC, FINISTERE. InventcuAi : 29/197/010 Fouillz du ¿cLuvztage. Automation : n° 82/4.30.4. ¿2 19 S3 iu o RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DE SAUVETAGE DE MEZ NABAT A PLOUHINEC, FINISTERE EN 1982 par Jacques BRIARD Maitre de Recherche au CNRS Inventaire: 29/197/010 Fouille
  • de sauvetage Autorisation n° 82/04 du 30-4-1982 1. LA FOUILLE. Une fouille de sauvetage menée à Mez Nahat (le Champ de l'Abbé) à Plouhinec, Finistère, en mai 1982 a fait rebondir la question des perles de faïence ou fritte de type égyptien trouvées dans le monde occidental. C'est
  • malheureusement brisé au sommet et dont quelques morceaux ont été dispersés. Grâce à M . H . Cabillic, secrétaire de mairie à Plouhinec, le vase fut préservé et la tombe rebouchée avant une fouille de sauvetage qui eut lieu en mai 1982 après la mise en culture. L'équi pe de fouille comprenait
  • de ces céramiques. Il permet cependant de dater la tombe de la fin du Bronze ancien vers I6OO-I4OO ans environ avant J.-C. Les perles en faïence ont été recueillies lors des fouilles de mai 1982. La première fut trouvée au centre de la tombe, près d'un gros bloc de couverture
  • : perle annelée, Le Colledic, Saint-Nicolas-du-Pélem, Côtes-du-Nord. Analyses J. BOURHIS, Rennes septembre 1982. Si XXX Fig. n° 1: Coffre de Me, Nabat, Plouhinec, 29. Vue du coffre avec les pierres d'entourage subsistant. La dalle de couverture a été brisée lors de la découverte et
RAP00024.pdf (PLOUBAZLANEC (22). karreg ar yellan.. rapport de sauvetage programmé.)
  • GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22-2100.05 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET
  • QUATERNAIRE ARMORICAINS SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean Chargé Laurent de MOUNIER Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22
  • -210005 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 1 I. INTRODUCTION. Le gisement de Karreg-Ar-Yer-Leun est situé au nord-ouest de l'Arcouest (comm u n e de P l o u b a z l a n e c , C ô t e s - d u - N o r d ) . Il est au pied d'un
  • . ) . rocher ^UlJU1981 ' 1982 estran étang o_ c o o u zone a industrie \ - 10 M Figure 1 : Plan du site de Karreg-ar-yer-Leun (PIoubazlanec, Côtes-du-Nord). 3 II. RAPPEL DES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1981. Deux zones distinctes avaient été explorées au printemps 1981 : - sur
  • quadrillage et délimitation de la zone fouillée en 1981 et 1982. 5 III.2. Organisation et déroulement de la campagne de fouille. La fouille a été m e n é e entre le 1er Septembre et le 13 Septembre 1982. Elle a intéressé uniquement la zone située au pied du r o c h e r , au-dessus du
  • par rapport au nivellement général de la France : 7,2 m è t r e s . Les carrés ont été désignés par des lettres selon le sens des ordonnées (figure 2 ) . En 1982, l'extension de la fouille a été faite vers le sud-ouest et vers le sud-est (fig. 2 ) . Vingt et un m è t r e s carrés
  • vers la b a s e , de lits discontinus de graviers a l t é r é s , de cailloux altérés ou b r û l é s . La fouille a été i n t e r r o m p u e , en 1982, sur u n niveau humifié brun chocolat assez discontinu, avec traces de charbons de bois dispersés et de fragments d'argile cuite
  • 1 Bec m i c r o g r a n i t e 2 1 1 Bec silex T a b i . 1 - F o u i l l e de K a r r e g - A r - Y e r - L e u n 3 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s . C7 C8 C9 D6 D7 D8 D9 E6 E7 E8 E9 F6 F7
  • r e g - A r - Y e r - L e u n , 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s , (Suite d u t a b l e a u p r é c é d e n t ) . 707 17 D 6 - D 7 - D 8 , puis en E6-E7-E8 et en C 7 , donc autour de cette structure h y p o
  • 1982 Total Pointes pseudo-levallois 0 2 2 Racloirs simples 7 9 16 Racloirs doubles 2 2 4 Racloirs transversaux 2 0 2 Racloir déjetë 0 1 1 Racloir à retouche abrupte 1 0 1 Racloirs sur face plane 1 2 3 18 1981 1982 Total 1 4 1 0 1 1 4 5 1 1
  • . O n note également la fréquence des raclettes. VII. CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site de Karreg-Ar-Yer-Leun a été consacrée uniquement au gisement en pied de rocher (voir rapport 1981), sans qu'aucune intervention soit effectuée au niveau de l ' e s t r a n . La fouille
  • conservée o u v e r t e , le fond ayant seulement 19 été protégé par une bâche plastique lestée de g a l e t s ) . En o u t r e , l'extension de la zone fouillée permettrait de comprendre l'organisation générale de l'habitat. A R e n n e s , le 20 Octobre 1982 Chargé de Recherche au
RAP00053.pdf (SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.)
  • GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 5 3 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE
  • ET QUATERNAIRE SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E . R . n° 27 du C.N.R.S. Jean LauAent MOWW1ER ChaJiQZ de Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire
  • : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 ARMORICAINS 1. INTRODUCTION. Le gisement des Gastines a été découvert par M r Yves DONGUY au cours de l'année 1980. Une visite sur le site nous avait permis de constater que
  • parais sait donc possible pour le gisement p a l é o l i t h i q u e . Aucune structure d'habitat n'avait été d i s c e r n é e . Toutefois la surface fouillée restait assez faible (23 m2) Quelques groupements d'outils lithiques paraissaient cependant exister. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • de l'extension en 1982. a-b : position de la coupe (figure 3). R : piquet repère. 4 que de l'Université de Rennes et par l'Equipe de Recherche n° 27 du C.N.R.S. Mes remerciements vont aussi à Mr F . BERTRAND et à Mme BRIARD qui m'ont aimablement prêté des locaux à St-Malo. Les
  • en 1981 a été agrandie de 27 m 2 , ce qui porte donc la surface totale à 50 m 2 . Les carrés F 2 5 , G 2 5 , H 2 6 - 2 7 , 126-27, J26-27, K25 à 27, L21 à L 2 6 , M21 à 26 ont été fouillés totalement en 1982. Des prélèvements de sédiments ont à nouveau été effectués dans la couche
  • relevés en 1982. 1: éclat ; 2: éclat levallois ; 3: pointe levallois ; 4: pointe pseudolevallois ; 5: racloir simple convexe ; 6: racloir simple droit ; 7: racloir transversal droit ; 8: racloir transversal convexe ; 9: couteau à dos ; 10: couteau à dos naturel ; 11: éclat tronqué ; 12
  • : encoche ; 13: nucleus ; 14: accumulation de petits éclats de taille. Figure 6 : Fouille des G a s t i n e s . Position des objets 1ithiques relevés en 1981 et 1982. 9 La répartition générale des éclats et outils relevés au cours des deux campagnes de fouille (fig. 6) m o n t r e
  • . CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site des Gastines a surtout permis de compléter la série lithique en vue d'une analyse typologique détaillée. Cependant l'industrie étant assez d i s p e r s é e , cette série reste encore faible : 33 pièces, parmi celles récoltées cette a n n é e
  • , concernant l'étude stratigraphique et sêdimentologique des coupes en falaise devront aussi être effectués. A R e n n e s , le 19 Novembre 1982 Addenda : - Situation actuelle des collections : dépôt pour étude au Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire-Protobistoire et Quaternaire
RAP00196.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • Mlles Anquetil, Ernoux, Guillevic, Kerleau, Le Guellec, Kunsch, Reindel, Renaud, Thierry, Yon, Pungier, En outre, comme en 1982, un certain nombre de convales- cents de la clinique psychiatrique du Dr Raut ( Hôpital Charcot de Caudan ) et leurs moniteurs ont travaillé sur le
  • , l'office (c) avec son four à pain, des latrines (?), enfin une pièce B encore inexplorée. LES FOUILLES DE 1983 Elles se proposaient : - D'achever la fouille de la pièce D dont la partie sud avait été fouillée en 1982. - D'achever la section du fossé et compléter sa stratigraphie
  • - De poursuivre la fouille de la cuisine découverte en 1982 - D'effectuer de nouveauxrsohdages dans la cour arrière et dans la partie centrale du manoir, encore inexplorée. 3 LA PIECE D La couche d'occupation des 15eme-l6eme siècles a été atteinte et fouillée sur toute la
  • surface de la pièce, sauf un carré de 2,50m x 2,50m environ le long de son mur ouest pour respecter un arbre. 1 / ARCHITECTURE ( Fig. 2 ) a) Son mur sud avait été dégagé en 1982 (Rapport 1982,p. On avait alors remarqué que le soubassement de ce mur reposait sur un second soubassemest
  • la construction du mur sud. Un seul a été mesuré : il fait 16cm de large, 14cm de haut et 63cm de profondeur. b) Le mur est mesure 6,35m de longueur pour une hauteur conservée de 1,70m. Son épaisseur est de 60cm. A l'angle sud-est de la pièce, la fouille de 1982 avait découvert
  • une "ouverture" que la présence d'un arbre n'avait pu dégager entièrement (Rappoct 1982, p. 3). L'arbre abattu, cette ouverture s'est révélée être une petite cheminée large de 1,10m et profonde de 0,65m environ. Si son linteau a disparu, elle conserve encore (Fig.5): - Le foyer
  • . Toutefois : - Il n'y a pas de cheminée de chauffage dans la pièce A. - Les murs séparant ces pièces de la partie centrale du manoir n'ont pas la même épaisseur (85 et 60cm). 2 / MOBILIER La partie sud-est de la pièce D avait livré en 1981 et 1982 un important mobilier. Au contraire, les
  • effectuée en Août 1982 ( v. rappoet 1982, p. 6) A 55cm à l'ouest de l'embrasure de la porte nord ont été retrouvés le verrou et la pièce de serrure de cette porte. LES PIECES F ET G ( Fig. 2 ) Le passage aménagé dans le mur nord de la pièce D conduit à deux petites pièces en
  • de la présence, .dans la pièce G, d'un important ensemble de verres à boire , n'a pû être expliquée. LA CUISIKE ( Fig. 15 ) La campagae de fouilles 1982 avait dégagé l'angle NO de la cuisine sur une surface de 14m2 environ, mettant à jour (Rapport 1982, p. 7 et 8) : 1) Urie
  • : celui le plus au Nord a été décrit en 1982 (Rapport,p.?). Celui au Sud présente la même morphologie : il est constitué par 4 blocs superposés dont l'arête est chanfreinée, ce chanfrein se terminant dans sa partie inférieure par une moulure analogue à celle du piédroit nord. Au-dessus
  • cuisine. 5 / Comme en 1982 (Rapport 1982, p. 9 et fig. 10), plusieurs blocs d'architecture chanfreinés ont été retrouvés dans la couche d'éboulis au-dessus de la couche d'ardoises, Au total, jusqu'à ce jour, devant la cheminée. six pierres d'angle ont été retrouvées dans cette
  • couche d'éboulis : - Un grand bloc analogue à ceux constituant la base des piédroits de la cheminée, mouluré et chanfreiné (Rapport 1982, fig. 10). Le bloc dégagé en 1982 dans l'éboulement du mur nord lui est similaire, avec une même largeur de chanfrein : 27cm.( Rapport 1982,fig. 9
  • ) - Deux blocs plus étroits, dont l'un avait été retrouvé en 1982 (Rapport 1982,fig. 10), avec un chanfrein de 17cm de large. - Deux blocs parallélépipédiques montrant, de leurs petits cotés, l'extrémité de sur l'àrète de l'un . chanfreins larges de 16 et 16,5cm. Ces deux blocs et
  • les deux présédents pourraient appartenir à la même structure, la largeur de leurs chanfreins étant, sm l'on tient compte de l'usure des pierres, identique. 6 / Le sol d'occupation - Un dallage mal jointif recouvre le sol dans la partie NO de la cuisine (Rapport 1982,fig.9). Parmi
  • l'étude au Cabinet des Médailles). 7 / A l'extérieur de la cuisine la fouille de 1982 avait dégagé son mur ouest sur une longueur de 2m environ. Ce sondage a été poursuivi en 1983 et tout l'extérieur du mur ouest a finalement été mis à jour, sauf une banquette témoin de lm de large
  • mur sur une longueur de 3m. Il comporte deux parements et un blocage central, pour une épaisseur de lm. Il ne repose paà sur l'arène granitique, mais sur de la terre. LE POUR A PAIN A l'issue de la campagne 1982 et du dégagement du four à pain, Mr Loïc Langou'ét avait pu
  • à métaux n'a donné aucun résultat. 16 LE FOSSE (Fig. 14) 1) La section du fossé avait été commencée en 1980, puis continuée en 1981 et 1982 (Rapport 1980,pp.9-10, rapport 1981,pp.11-12 et fig.15, rapport 1982, p.14). On avait dû renoncer à poursuivre en 1982, la raideur des
  • ). Certains fragments de poterie ici retrouvés sont en connection avec des tessons provenant de la cour arrière, le long du mur ouest de la cuisine. Il semblerait donc que cette portion du fossé ait servi de dépotoir à la cuisine (Rapport 1982,p.14) - Un mobilier divers : fragments de
  • métal, lame, clous, verres à vitre, fragments de verres à voire, anse de marmite en bronze, os et dents d'animaux, etc... - Un gros bloc d'argile claire. - Une monnaie de Charles VIII frappée en 1488 (Rapport 1982,p.14) - L'épaisseur de ce dépotoir augmente vers le Sud dû fossé
  • l'effondrement des toitures correspond à la couche d'ardoises 2. ETUDE ET SYNTHESE DU MOBILIER POTERIES. . Comme chaque année, pendant l'hiver 1982-1983 un temps' important a été consacré au nettoyage, à la reconstitution et au classement des poteries recueillies au cours de la campagne
RAP01195.pdf (PLOUHARNEL (56). port-an-elestr. rapport de fouille préventive)
  • CONTENU DU DOSSIER Rapport scientifique... Plans et coupes Planches et dessins.... Photographies légendées, page dactylographiée L. MONNIER LE CLOIREC RAPPORT DE SAUVETAGE DE PORH-AN -ELESTR COMMUNE DE PLOUHARNEL (MORBIHAN) ++++ Au printemps 1982, lors d'une prospection du
RAP00536.pdf ((29). les îles et le littoral. arrière pays Léonard. rapport de prospection inventaire)