Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Coverage > NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (retirer)
  • Département > 35 (retirer)

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02429.pdf (SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE, NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZA mi-voie. rapport de diagnostic)
  • SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE, NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZA mi-voie. rapport de diagnostic
  • 35
  • : Base Inrap de Cesson-Sévigné 35. 1 MOTS CLÉS DES THESAURUS Chronologie : I Antiquité romaine (gallo-romain) J République romaine I Empire romain I Haut-Empire (jusqu'en 284) J Bas-Empire (de 285 à 476) _ Époque médiévale haut Moyen Age Moyen Âge _ bas Moyen Âge _ Temps modernes
  • Bretagne. Cesson-sévigné. 2004. 32 Saint Jacques de la Lande (35). Diagnostic de la Z A de Mi-Voie (2008) Etude du mobilier antique Par F. Labaune-Jean, assistante d'études INRAP Grand Ouest Cette étude porte sur les objets de facture antique découverts lors de l'intervention de
RAP01792.pdf (NOYAL-SUR-SEICHE (35). "la touche tizon". rapport de diagnostic)
  • NOYAL-SUR-SEICHE (35). "la touche tizon". rapport de diagnostic
  • 35
  • industrielle aménageur/maître d'ouvrage : Territoires surface totale de l'intervention archéologique : 34 à 35 ha date de l'intervention sur le terrain : 13/08/2001 au 21/09/2001 Résultats : côte d'apparition des vestiges : Entre 0,30 m et 0.50 m sous le niveau actuel Chronologie : gallo
  • a nécessité la mise en place d'une campagne de sondages archéologiques étalée sur 1 mois et demi. Situé en face de l'usine Citroen de la Janais, ce futur complexe industriel s'étendra à terme sur une superficie d'environ 35 hectares. Cette opération fut donc l'occasion d'évaluer le
  • topographique du diagnostic. (Carte IGN 1219 O 1 : 25000e). I - Présentation de l'opération archéologique : 1 - Les raisons et les objectifs de l'intervention : L'implantation prochaine de la ZAC de la touche Tizon sur une zone de 35 ha environ a conduit le Service Régional de
  • ://vrww-afan.montaigne.u-bordeaux.fr Fig. 3 : Localisation des tranchées et vignettes sur le plan cadastral napoléonien. I asso.fr //o-u/riA- 3 - Méthodologie : L'objectif de l'opération était de diagnostiquer une surface estimée à environ 35 hectares. Pour cela, nous disposions
  • a nécessité la mise en place d'une campagne de diagnostic sur la totalité des 35 hectares que compte le projet. Malgré la surface explorée et un environnement archéologique prometteur, seules une fosse comblée par du mobilier céramique du haut Moyen Age et une incinération galloromaine
RAP02078.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). "ZAC sud Seiche". rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). "ZAC sud Seiche". rapport de diagnostic
  • 35
  • archéologique, mars/avril 2005 3 - LE MOBILIER Inventaire du mobilier découvert lors du diagnostic réalisé au lieu-dit « Z A C Sud S e i c h e » » à Noyal/Châtillon (35) (A.-F. Cherel, identification du mobilier gallo-romain : R. Ferrette, mai 2005) Introduction Le diagnostic opéré sur la
  • future « Z A C Sud Seiche » à Noyal/Châtillon (35) a permis de recueillir un modeste ensemble mobilier constitué de poteries datées de la fin de l'époque gauloise, associées à des amphores vinaires italiques. Une seconde occupation attribuée au tout début de l'époque gallo-romaine est
  • partie inférieure de sa panse qui présente également des traces de suie. Sa lèvre éversée est pourvue d'une fine cannelure interne, et son col est décoré d'un large cordon. Il trouve des parallèles sur les sites de la fin de l'époque gauloise de Pacé, « Z.A.C. de Beausoleil » (35
  • l'époque gallo-romaine découvertes dans le fait 72 (tranchée 96) Noyal/ChStiIIon- sur - Seiche "Z AC Sud Seiche", I l l e - e t - V i l a i n e Diagnostic archéologique, mars/avril 2005 Bais, « Carrière des Vallons » (35) (Le Cloirec 2005, pl. I I , Tr 92/F3, n°4), à Bruz, « Cicé
  • (tranchée 96). Trois autres tessons peuvent se rattacher indistinctement à l'une ou l'autre période. Noyal/ChStiIIon- sur - Seiche "Z AC Sud Seiche", Ille-et-Vilaine Diagnostic archéologique, mars/avril 2005 Conclusion Ce diagnostic réalisé à Noyal/Châtillon (35) a permis de mettre
RAP03164.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZAC multisites de l'Ise, tranche 2. Rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZAC multisites de l'Ise, tranche 2. Rapport de diagnostic
  • 35
  • thesaurus 9 Intervenants 10 Notice scientifique 11 Localisation de l’opération 12 Implantation cadastrale 13 Arrêté de prescription modificatif 17 Arrêté de prescription initial 23 Projet de diagnostic 25 Arrêté de désignation 27 27 27 28 32 32 35 36 36 37 37
  • signalétique Localisation Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine (35) parcelle(s) 073AM0360, 073AM0358, 073AM0357, 073AM0356, 073AM0531, 073AM0359, 073AM0361, 073AM0362, 073AM0133, 073AM0324, 073AM0325, 073AM0041, 073AM0042, 073AM0043, Opérateur d’archéologie Inrap Grand Ouest
  • cadastrales Commune 95 216,40 m2 Surface diagnostiquée Noyal-Châtillon-sur-Seiche 8552,83 m2 Année Soit 8,98 % de l’emprise totale 2015 section(s) 073AM, 073AN Soit 9,50 % de l’emprise diagnostiquée (89 961,38 m2) 8 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC
  • Anthropologue Étude anthropologique Équipe de post-fouille 10 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 Notice scientifique État du site L’opération de diagnostic du Secteur de l’Ise, tranche 2, a été réalisée durant le mois
  • Localisation de l’opération Région : Bretagne Département : Ille-et-Vilaine (35) Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche Adresse/lieu-dit : Secteur de l’Ise-tranche 2 Coordonnées géographiques et altimétriques : RGF93/CC48 Parcelles à l’est de l’emprise x : 1352760 y : 7214064 z : 24,25 à 28 m
  • , 073AM0133, 073AM0324, 073AM0325, 073AM0041, 073AM0042, 073AM0043 ; 073AN0035, 073AN0036, 073AN0251, 073AN0275, 073AN0431, 073AN0049 N Rennes Noyal-Châtillon-sur-Seiche 20 2 km 0 20 40 60 80 100 km 12 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites
  • , techniques et scientifiques Arrêté de prescription modificatif 13 14 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur
  • -Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription initial 17 18 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 I. Données administratives, techniques
  • et scientifiques 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques 21 22 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise
  • , tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet de diagnostic 23 24 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de désignation 25 II
  • suite à celui de la ZAC des Deux Rivières qui a été supprimé. Le périmètre du nouveau projet reprend en 30 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 partie celui de la ZAC des Deux Rivières mais sa surface passe de 56 hectares
  • alluviales de La Seiche, rivière qui traverse la commune d’est en ouest. Le point le plus haut, toutes parcelles confondues, se situe au niveau de l’angle sud-ouest de la parcelle 49 (30,25 m NGF) et le point le plus bas correspond à l’angle nord-ouest de l’emprise, parcelle 35 (25,25 m
  • particulièrement importants dans toute la partie sud de l’emprise). Inrap · RFO de diagnostic 32 Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 .5 26 .5 275 .5 28 49 75 12 24 30.2 5 17 20 531 14 31 39 30 26 27.5 29 29 25 19 42 43 40 43 26.5 .5
  • 24.5 53 35 3 357 .5 27 27 .5 58 63 73 29 50 5 4 1 .5 .5 26 35 70 2 28 62 54 71 59 3 2 356 28 28 76 68 27 431 28.5 46 27 66 67 55 51 60 61 47 133 1 26 27 29 28 27 41 42 .25 28 8 30 27 28.5 0 50 100 250 m 1/5000 Log 1b - T
  • -Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 Plusieurs zones ont également été remblayées avec des déchets, semblant provenir pour la plupart de la déconstruction des serres (?) : béton, plastique, métal, verre, souches d’arbres... (Fig. 5). Ponctuellement, des produits de
  • menée par R. Ferrette (Inrap) a permis de compléter et renouveler les données concernant la villa. Ces nouvelles investigations ont montré qu’elle se prolongeait bien vers l’ouest mais plus II. Résultats 0 35 250 m 1 km 2 km 1/20000 Préhistoire Protohistoire Gallo-romain
  • Patrimoines : une fosse médiévale est attestée à La Touche Tizon et une motte castrale à Lancé. 36 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 6 7 8 4 3 2 9 1 9 1 11 5 5 12 0 250 m 1 km 12 10 10 12 12 2 km 1/20000
  • Castellione » en 1158 dans une donation de l’évêque aux bénédictins de l’abbaye de Saint-Melaine. Ces derniers établissent le culte de Saint-Léonard 38 Inrap · RFO de diagnostic Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), ZAC multi-sites de l’Ise, tranche 2 à Châtillon dès cette époque. Une
  • . L’enregistrement est effectué par numéro de tranchée puis fait. Un inventaire mobilier établit la liste exhaustive de tout le matériel extrait du diagnostic. 55 51 47 46 60 61 66 68 76 54 59 67 70 71 62 50 53 35 58 69 63 49 52 57 64 48 56 65 structures chablis, fosses
  • racinaires drains remblais sondages 36 Fig. 8 Plan général du diagnostic. Crédit Emmanuelle Ah Thon, Inrap 275 133 1 5 4 3 2 35 325 431 36 357 45 356 73 34 362 8 7 6 13 22 37 11 74 33 41 9 23 12 360 75 38 32 44 10 24 358 21 359 31 361 49 72 42 25
RAP03363.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Rue Albert Camus : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais au sud de la Seiche. Rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Rue Albert Camus : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais au sud de la Seiche. Rapport de diagnostic
  • 35
  • (35) – Rue Albert Camus Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier Édifice public nb Industrie lithique Inférieur Édifice religieux Industrie osseuse Moyen Édifice militaire Supérieur Bâtiment Macro-restes Mésolithique et
  • suite du diagnostic et le chemin rendu accessible à la circulation. Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 11 Localisation de l’opération 76 Seine maritime 50 Manche 14 Calvados 27 Eure Bretagne Ille-et
  • -Vilaine 61 Orne Noyal-Châtillon-sur-Seiche 29 Finistère 22 Côtes d'Armor Rue Albert Camus Ille-et-Vilaine 35 Ille-et-Vilaine Rennes 28 Eure-et-Loir Section(s) et parcelle(s): 53 Mayenne Non cadastré 72 Sarthe infographie : S.Jean - INRAP D'après la carte de la France au 1.1000
  • m 200 - 500 m 0 100 km 5km 0 1/250 000 © IGN 2001 Emprise du diagnostic 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 12 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus Implantation cadastrale Département : Ille-et-Vilaine 0 10 1 / 2500 Commune : Noyal
  • -Châtillon-sur-Seiche 50 100 m Échelle : 1/2500 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16
  • Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 19 20
  • Inrap · RFO de fouille Projet scientifique Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 21 22 Inrap · RFO de fouille Arrêté de désignation Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques 23 24 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus II. Résultats II. 25 Résultats 26 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus 1. Cadre de l’intervention Les sondages
  • plus souple composé de terre et de graviers. 28 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus AP95 Fouille 2012 Rue des Potiers PARS URBANA AP93-94 Fouilles 1984-1987 AP95 Rue du Gué AO118 Diagnostic 2012 PARS RUSTICA cour Fouille 2014 Îlot
  • . D’autres enclos ou système d’enclos sont présents sur la carte archéologique de la commune (fig.5). Plusieurs d’entre eux, attribués à la période protohistorique, ont été identifiés par prospection aérienne, au sud de la Seiche (CAG 35, base patriarche du SRA Bretagne), notamment un
  • , la voie antique au niveau de la rue Albert Camus. Inrap · RFO de fouille 30 Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus 8 7 6 5 la 4 S e iche la Se ich e 2 1 0 250 m Préhistoire 1 km Protohistoire Gallo-romain 1. La Robinais : système d’enclos 2. La Lande
  • de la Seiche 12 – 2015 : diagnostic Secteur de l’Ise, tranche 2 Fig.6 Carte des opérations archéologiques réalisées sur la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche entre 1984 et 2015 © B. Simier, Inrap 32 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus
  • (Simier 2016) © B. Simier, Inrap 34 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus de chaussée antérieurs et ont pu totalement détruire les éventuels vestiges antiques. La probabilité que la chaussée antique soit présente et conservée était donc
  • II. Résultats 35 36 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus Les vestiges archéologiques Les deux tranchées, réalisées dans le chemin actuel, se sont avérées positives (fig.10, 13, 14 et 15). Après le décapage du radier moderne, composé d’une
  • . Cependant, cette hypothèse est contredite par les résultats du diagnostic effectuésen 2015 sur la ZAC de l’Ise (Ah Thon 2015, fig.12). Lors de cette opération, les parcelles AN 35 et 36, situées directement à l’est de la rue Albert Camus, n’ont pas révélé la trace d’une chaussée ni de
  • fossés bordiers pouvant être associés à la voie de la Guyomerais. Seuls des fossés protohistoriques et/ou antiques avaient été identifiés à l’extrémité septentrionale de la parcelle AN 35. Il n’est donc pas possible, en l’état, de restituer une chaussée antique aménagée selon le
  • L’Ise. Ce qui n’a pas été le cas. Il faut néanmoins signaler que, dans ce secteur, le terrain a été fortement bouleversé par des terrassements destinés à niveler la parcelle AN 35 au contact avec le chemin de la rue Albert Camus. Actuellement, il existe un dénivelé très marqué, de
  • Localisation des tranchées de diagnostic réalisées rue Albert Camus © B. Simier, Inrap .00 26 38 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus terrassements à l’origine de ce dénivelé, réalisés probablement à une époque contemporaine, ont pu détruire ou
  • . Ainsi, il ne faut pas exclure la possibilité que la voie ait pu se développer dans la parcelle AN 35 au niveau de la zone de remblais observée à l’est de la parcelle. Dans ce cas, la voie pouvait atteindre les 14 m de largeur, dimension observée sur l’Îlot Floratrait. Le fossé
  • .25 27 TR.67 26 26.75 27 .00 26.50 26.25 26 .75 Diagnostic ZAC de l’Ise tranche 2 (parcelle AN 35) remblais 27.00 27.25 TR.1 27.00 TR.66 27.25 26.50 26.75 26.25 0 26.0 TR.2 remblais remblais TR.65 Chaussée antique .75 .00 26 25 Fossé bordier antique
RAP03259.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Ilot Floratrait : Pars rustica de la villa de la Guyomerais et voie secondaire antique. Rapport de fouille)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Ilot Floratrait : Pars rustica de la villa de la Guyomerais et voie secondaire antique. Rapport de fouille
  • 35
  • d’opération NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (Ille-et-Vilaine), Îlot Floratrait Pars rustica de la villa 35 206 Code INSEE de la Guyomerais et voie secondaire antique Nr site - Entité archéologique n°- sous la direction de Bastien Simier avec la collaboration de avec la contribution
  • Le Gouenic Yann Letho-Duclos Nicolas Menez Anne-Sophie Paranthoën Vincent Pommier Marie-Laure Thierry Arrêté de prescription SRA 2013-130 Système d’information Lambert 93, cc48 Code Inrap F104 924 Beta Analytic Inc. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35 577 Cesson
  • Région Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Bretagne — Département Ille-et-Vilaine (35) Commune Noyal-Châtillon-sur-Seiche Proprietaire du terrain Opérateur d’archéologie Inrap Grand-Ouest Responsable scientifique de l’opération
  • ville, îlot Floratrait Numéro de l’arrêté de prescription Codes 2013-130 code INSEE 35 206 Numéro de l’entité archéologique 56 0780091 Numéro de l’arrêté de l’autorisation de fouille 2014-085 Référence du projet INRAP F104 924 Coordonnées géographiques et altimétriques selon
  • -Seiche Ilot Floratrait 22 Côtes d'Armor 29 Finistère Ille-et-Vilaine 35 Ille-et-Vilaine Rennes infographie : S.Jean - INRAP D'après la carte de la France au 1.1000 000e (I.G.N-1993) 56 Morbihan Noyal-Châtillon -sur-Seiche Section(s) et parcelle(s): 53 Mayenne AO 122, AO 168
  • , essentiellement par prospection pédestre (CAG 35, base patriarche du SRA Bretagne). Autour de la villa, trois gisements gallo-romains sont référencés : deux au sud à la Coudray et au Patis Malais et un à l’ouest aux Monts Gautier. On signalera également la découverte en 1886, à la limite avec
  • estimant un temps de transport moyen à l’aide d’un attelage d’animaux de traits à 4km/h (Amouretti 1991). 35 II. Résultats 11 10 12 9 8 7 gué la 5 6 S e iche 4 la Se ich e 3 1 0 250 m Préhistoire 1 km Protohistoire Gallo-romain Voie romaine Fig.7 Contexte
RAP03257.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille
  • 35
  • parcelle AR 63 8 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Paléolithique Industrie lithique Inférieur Industrie osseuse Moyen Céramique Supérieur Bâtiment Restes
  • Suivi des tranchées, sondages, relevés Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Simier Bastien, Inrap Responsable de l’opération Équipe de post-fouille 10 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35
  • Calvados 27 Eure Bretagne Ille-et-Vilaine 61 Orne Noyal-Châtillon-sur-Seiche Ilot Floratrait 22 Côtes d'Armor 29 Finistère Ille-et-Vilaine 35 Ille-et-Vilaine Rennes 28 Eure-et-Loir Section(s) et parcelle(s): 53 Mayenne AR 63 72 Sarthe infographie : S.Jean - INRAP D'après la
  • - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 86 Vienne 0 100 km 5km 0 1/250 000 © IGN 2001 RENNES CHARTRES-DE -BRETAGNE Emprise du diagnostic 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 12 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche Implantation cadastrale
  • Département : Ille-et-Vilaine 0 10 1 / 2500 50 Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche 100 m Section : AR 63 Échelle : 1/2500 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35
  • ) - Berges de la Seiche I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de subvention 15 16 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche II. Résultats 19 II. Résultats 1. Présentation de l’opération 1. Cadre de
  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 1.2 Le contexte d’intervention 1.2.1 Le contexte archéologique et historique La commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche fait l’objet depuis les années 1980 d’une surveillance archéologique particulière. Cette attention fait suite à
  • 22 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 8 7 6 5 la 4 S e iche la Se ich e 2 1 0 250 m Préhistoire 1 km Protohistoire Gallo-romain 1. La Robinais : système d’enclos 2. La Lande Jambu : enclos 3. Les Châtelliers
  • Carte des opérations archéologiques réalisées sur la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche entre 1984 et 2015 24 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche Sur le plan territorial, la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche est associé à la
  • archéologique de la commune (fig.5). Plusieurs d’entre eux, attribués à la période protohistorique, ont été identifiés par prospection aérienne, au sud de la Seiche (CAG 35, base patriarche du SRA Bretagne, fig.4), notamment un petit enclos carré de 25 m de côté, au lieu-dit la Lande Jambu
  • ce plan de terrassement. La longueur de la tranchée 3 a été réduite et nous avons, en contrepartie, réalisé une troisième tranchée (TR.2). La tranchée 1 au nord, mesure 75 m de long, la tranchée 2 au centre, 35 m, et la tranchée 3 au sud, 18 m. 1.4 Les moyens mis en œuvre Le
  • motivation et leur bonne humeur. 26 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche F.1.3 F.1.4 TR.1 F.1.1 F.1.2 F.1.6 F.1.5 F.2.2 F.2.1 TR.2 1 / 1000 0 5 10 gué moderne 25 m Foyers pré ou protohistoriques Fossés antiques F.3.2 F
  • ? Tranchée 3 - coupe sud berme latérale Tranchée 2 - coupe nord F.1.3 (us.7) Fossé bordier Tranchée 1 - coupe nord Coupes stratigraphiques 28 Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 29 II. Résultats Fig.10 Coupes stratigraphiques de la voirie antique, réalisées
  • bande de roulement en terre apparaît également comme 30 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche trop limitée pour supporter un trafic relativement intense, surtout dans un terrain humide et argileux. Il faut donc s’interroger sur la
  • fine couche d’argile brune visible en coupe matérialise l’emplacement de la chaussée 32 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche F.3.3 : une deuxième voie ? À l’extrémité occidentale de la tranchée TR.3, un radier, F.3.3 (fig.10, us.9
  • désaffection du gué antique, il est intéressant de constater que de l’autre côté de la rivière, sur la rive gauche, il existe encore un 34 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche chemin creux dont le tracé coïncide parfaitement avec celui de
  • qui est grossièrement parallèle au chemin communal qui prolonge la rue Albert Camus. Cette orientation pourrait potentiellement correspondre à l’orientation de la voie antique. 35 II. Résultats Pars urbana Gué antique Voie antique identifiée lors des opérations de fouille
  • archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE ZAC des Deux Rivières ZAC de L’Ise La Lande Jambu aR el ed Ru ais in ob La Robinais 0 200 400 m 1 / 16 000 SAINT-ERBLON Voie antique identifiée lors des opérations de fouille
  • communal et limites parcellaires modernes : fossilisation du tracé de la voie antique ? Fig.19 Hypothèse de restitution de la voie antique de la Guyomerais sur le cadastre de 2015 38 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche Au niveau de
  • RFO - Sondages archéologiques III. Études annexes Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche 41 III. Annexes La terre cuite architecturale Un lot de terre cuite architecturale provenant du comblement du fossé bordier TR.3.2 a pu être prélevé lors de l’opération
RAP02968.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). "forêt et le pré Noé". rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). "forêt et le pré Noé". rapport de diagnostic
  • 35
  • de la fin de l’âge du Fer/début de l’antiquité……..p 43 Le fossé des tranchées 32, 35, 38 et 42………………………...p 43 Le fossé des tranchées 35, 39 et 43…………………………….p 44 Les structures de la tranchée 36…………………...…………...p 44 Les données de la période médiévale…………….………………..p 50 Le fossé
  • l’intervention L’emprise est située à proximité de deux sites répertoriés à la carte archéologique. Le premier correspond à un gisement de surface gallo-romain (35 206 0004) au lieu-dit « Forêts » situé à 400m à l’est de l’emprise, le deuxième est une motte castrale encore bien visible dans
  • sur l’ensemble des tranchées. Tous les vestiges testés en fouille ont été relevés en plan et/ou en coupe à l’échelle 1/20ème. Une couverte photographique sur support numérique a été réalisée pour l’ensemble des structures. Département : ILLE ET VILAINE 35 Commune : NOYAL
  • : Ministère de la Culture et de la Communication, © 2010 - IGN Géoportail 1 3 2 7 0 km 0.5 1 Figure 3 : Extrait de la carte archéologique autour de l’emprise du diagnostic. En date du : 2014-01-28 Propriétaire : LORHO Thierry 1 : 35 206 0001 Motte castrale 2 : 35 206 0004
  • Occupation antique 3 : 35 206 0021 Occupation antique 4 : 35 281 0007 Occupation antique 5 : 35 206 0007 Funéraire antique (diag. L. Aubry INRAP) 6 : Diag. D. Pouille INRAP (à compléter) 7 : 35 206 0014 Occupation antique 8 : 35 206 0017 Système d’enclos antique Propriétaire : IGN Ortho
  • 38 47 55 34 36 43 39 32 48 56 35 Y=7218.200 44 33 40 57 49 45 37 41 58 50 61 46 53 59 64 51 54 65 60 62 52 Chemin 66 Fossés et TP Fosses N 63 Drains modernes Sondages Figure 5 : Plan général des structures mises au jour dans les tranchées de diagnostic
  • (1/2000ème). Y=7218.000 X=1351. 800 X=1352. 000 41 5 7 3 15 1 9 24 19 8 6 2 20 12 4 16 10 Y=7218.400 25 21 13 17 26 11 22 14 18 27 23 30 29 28 42 34 31 38 36 47 55 43 32 39 48 56 35 Y=7218.200 44 33 40 57 49 45 37 41 58 50 61 46 53
  • données sont cantonnées dans la partie centrale de l’emprise, contre le bord ouest. Il s’agit des tranchées 35, 36, 38, 42 et 43. Les structures correspondent principalement à deux fossés orientés nord-est/sud-ouest dont un se dédouble pour donner un autre fossé orienté est-ouest (fig
  • . 7). Le fossé mis au jour dans les tranchées 32 (F34), 35 (F45), 38 (F60) et 42 (F70). Description Il est de gabarit modeste avec une largeur moyenne de 0.70m. Testé dans la tranchée 32 (fig. 7), il a une profondeur conservée de 0.30m, un profil en cuvette, des parois obliques
  • vase de stockage dont de nombreux exemplaires sont connus localement (Châteaugiron, Ossé, Bais) dans des contextes datés entre la fin de La Tène finale et le début de la période gallo-romaine (fig. 9, n°4). 44 Le fossé mis au jour dans les tranchées 35 (F44), 39 (F102) et 43 (F75
  • s’agir d’un dédoublement du fossé 62 comme nous le proposons sur le plan général. Le mobilier céramique associé (N. Ménez) Tranchée 35 Fait 44 Cinq fragments de poterie ont été mis au jour dans cette structure pour un NMI (nombre minimum d’individus) estimé à 3 vases. On y recense
  • et le début de la période gallo-romaine. Un « bruit de fond » de cette période de transition est donc présent dans plusieurs tranchées mais sous forme résiduelle. 47 38 53 59 70 32 42 60 99 100 101 35 36 44 43 34 45 39 102 74 62 N 0 25m Tr 32 F34 Coupe ouest 0
  • 2 : Limon argileux brun/gris. Naturel? US 3 : Limon argileux brun/gris, manganèse F102 F62 Tr 36 F53 coupe est Tr 36 F54 coupe ouest S N N S 1 1 Tr 36 F53 Coupe nord E O 1 Figure 7 : plan et coupes des tranchées 32, 35, 36, 38, 39 et 42 US 1 : Limon argileux gris
  • . Manganèse et CB US 1 : Limon argileux gris mêlé de plaquettes de schiste Tr 36 vue de détail de F 99, 100 et 101 Tr 36 Vue générale de la tranchée Figure 8 : Plans et coupes des tranchées 18, 23 et 28 Tr.35 F44, n° 1 Tr.35 F44, n° 3 Tr.35 F44, n° 2 Tr.42 F70, n° 4 0 10cm Figure
  • 9 : Planche de céramiques protohistoriques (Dessins N. Ménez, mise au propre P. Pihuit) 49 Les données de la période médiévale (XII-XIIIème siècle) Les structures de cette période sont également peu nombreuses, situées dans les tranchées 18, 23, 28 et 35. Il s’agit d’un fossé
  • orienté nord/sud, d’une grande fosse et de trois fosses plus petites associées à un fossé (?) orienté nord-ouest/sud-est. Ces derniers constituent un indice isolé puisqu’ils se situent dans la tranchée 35, soit à près de 80m au sud des autres structures de la même période. Le fossé
  • tranchée 35 Description Deux fosses (F40 et F43), un trou de poteau (F42) et un fossé (F46) matérialisent la présence de vestiges de la même période que les précédents mais beaucoup plus au sud. Les fosses et TP sont groupés dans l’angle nord-ouest de la tranchée (fig. 11). Tous les
  • générale de la tranchée 35 cuite. La seconde a des parois verticales et un fond plat. Son comblement de limon argileux brun était enrichi de nombreux fragments de terre cuite, de charbons de bois et de tessons de céramique. Il pourrait s’agir d’une fosse silo. La fosse 43 a livré 7
  • : plan et coupes des tranchées 18, 23 et 28 Coupe 1/20ème 1m 52 40 N 43 42 44 45 46 48 47 49 35 0 10m F40 F 42 F43 N O O E E S N S 1 E O E 1 US 1 : Limon argileux brun. TC O 2 1 US 1 : Limon argileux brun/gris mêlé de plaquettes de schiste. Céramique US 2
  • : Argile grise US 1 : Limon argileux avec gros blocs de quartz mêlé de poches argileuses orangées et une poche de terre cuite. Petite couche grise hydromorphe sur le fond. Céramique et TC F43 F40 F 42 Figure 11 : plan et coupes des structures de la tranchée 35 53 Tr23 F37, n° 3
RAP02666.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE(35). voie de désenclavement le long de la rd 34. rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE(35). voie de désenclavement le long de la rd 34. rapport de diagnostic
  • 35
  • __________________________ Code Code INSEE 35 206 __________________________ Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence (Lambert 9 et NGF 69) X : 1352000 Y : 7215500 Z : 22 m NGF __________________________ Références cadastrales Commune Noyal-Châtillon-sur-Seiche Année
  • lle d'origi ne : 1/200 0 Éche lle d'édition : 1 /5 000 Le pla n visua lisé sur cet extra it est gé ré pa r le cen tre de s impô ts fon cie r sui va nt : RENNES (Po le To pog raphi e e t Ge stion Cada strale ) Accueil 2, boule va rd Magen ta 35 023 35 023 RENNES CEDEX 9 tél. 02 .9
  • des anneaux en bronze, de nous avoir autorisés à présenter ce mobilier dans ce RFO. 2 19 4 10 1 7 8 3 6 2 Voie de désenclavement 12 11 5 13 9 0 1 2km 1 - Motte castrale (35 206 0001) 2 - Occupation gallo-romaine (35 206 0002) 3 - Occupation gallo-romaine? (35 206
  • 0003) 4 - Occupation gallo-romaine (35 206 0004) 5 - Occupation gallo-romaine (35 206 0005) 6 - Enclos indéterminé (35 206 0006) 7 - nécropole gallo-romaine (35 206 0007) 8 - Occupation médiévale (35 206 0008) 9 - Enclos Second âge du Fer / Haut-empire (35 206 0009) 10 - Occupation
Noyal-Chatillon-sur-Seiche. Allée des Brossais (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Allée des Brossais. Rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Allée des Brossais. Rapport de diagnostic
  • 35
  • Age du Fer, Antiquite romaine. Sujets et thèmes Villa, Fosse. Mobilier Céramique, Objet métallique, Monnaie. Le diagnostic réalisé à Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), allée des Brossais, s’inscrit dans le périmètre intéressant la villa de La Guyomerais explorée pour la
  • résultats 32 35 36 36 37 38 41 2.1 Des indices d’une occupation ancienne 2.2 Les aménagements liés à la villa 2.2.1 Les fossés 2.2.1.1 Un probable enclos 2.2.1.2 Des indices d’une organisation parcellaire 2.2.1.3 Un fossé tardif 2.2.2 Les évacuations et drains 46 3. Synthèse et
  • d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Bretagne 2018-187 en date du 18 juin 2018 du 15 octobre au 18 octobre 2012 Département Numéro de l’opération Novembre 2018 Ille-et-Vilaine (35) Commune D 124291 Numéro de l’arrêté de désignation du
  • responsable Noyal-Châtillon-sur-Seiche 2018-297 du 12-09-2018 Adresse ou lieu-dit Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Allée des Brossais Codes Mmes Soizic et Maryline HÜBELEDERNIAUX code INSEE Nature de l’aménagement 35 206 Coordonnées géographiques et altimétriques selon
  • Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Responsable scientifique de l’opération Romuald Ferrette, Inrap section(s) et parcelle(s) AO n° 945 Organisme de rattachement Propriétaires du terrain Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Mmes Soizic et Maryline HÜBELEDERNIAUX
  • post-fouille Surfaces Emprise maximale prescrite 1 096 m² Surface sondée 162 m² soit 14,7 % de l’emprise 8 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique
  • mobilier Intervenants administratifs Équipe de fouille Équipe de post-fouille Terrassements Entreprise Charier TP, 41, rue du Manoir de Sévigné 35000 Rennes 10 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais Notice scientifique Le
  • diagnostic réalisé à Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), allée des Brossais, s’inscrit dans le périmètre intéressant la villa de La Guyomerais explorée pour la première fois dans les années quatre-vingt. La parcelle sondée, d’une surface de 1 096 m² (section AO, 945), jouxte à l’ouest la
  • diagnostic I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de diagnostic
  • Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet
  • scientifique d’intervention 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de désignation 21 23 II. Résultats II - Résultats 24 Inrap · RFO de diagnostic Commune
  • de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais Allé ed ros es B sais N Fouille 2012 Diagnostic 2018 R sP ue de otiers Echelle : 1/1000 0 5 10 20 30 40 50m Fig. 1 : Matérialisation de l’emprise du diagnostic de l’allée des Brossais et de celle de la fouille
  • dirigées par A. Provost entre 1984 et 1987 (Provost, 1993 ; Provost, 1990 ; Leroux et Provost 1990). La zone prescrite forme un rectangle long de 35 m d’est en ouest et large de 26 m du nord au sud, entourés de pavillons sur trois de ces côtés. A son angle nord-ouest, une bande de terre
  • est en cours de réalisation. Quelques éléments novateurs pour la compréhension du site sont évoqués dans Ferrette, 2012. 1 26 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais l’idée d’une destruction de l’établissement à la fin de ce
  • le sol (fig. 5, pièce Sr). Sa poursuite plus à l’ouest était plus qu’attendue (cliché 2). Enfin, la cour résidentielle était traversée d’est en ouest par une conduite (C) de vidange du bassin d’agrément étudié en 1987 par A. Provost (Provost, 1987, p. 35-38). Elle passe ensuite en
  • d’esquisser une quelconque définition des aménagements susceptibles d’être rencontrés dans la parcelle 945, si ce n’est l’absence présumée d’un bâti important pour la raison évoquée ci-dessus. 28 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais N
  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais L’emploi d’un détecteur a été systématique. Son utilisation a engendré la découverte d’une série de petits objets, principalement des monnaies, replacés sur le plan général de l’intervention grâce à la pose de mires au sol levées
  • Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Allée des Brossais 2. Les résultats Toutes les ouvertures ont révélé l’existence de vestiges et aucun indice de construction en dur n’est à mentionner, confirmant bien que l’emprise sondée est en dehors du cœur du site. Ces vestiges se
  • . Des parois appartenant à deux récipients de la Tène finale sont à signaler. Ils sont associés à un pied massif à pâte sombre du IIIe s. considéré comme intrusif et relevant du terrassement du drain 302. 34 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35
  • 304 Schiste Tr 3 coupe C3 NE SO 303-1 2 3 303 1/50 Fig. 8 : Plan et coupes des aménagements les plus anciens (R. Ferrette-Inrap). 0 1 2,00 m 35 II. Résultats Cliché 3  : Vue depuis l’est de la réduction significative du fossé 303 qui peut illustrer l’aménagement d’un
Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Église Saint-Léonard (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Eglise Saint-Léonard. Rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Eglise Saint-Léonard. Rapport de diagnostic
  • 35
  • Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de Diagnostic 5 .7 28 .50 28 .25 0 28.0 27.7 Echelle 1:250 10m 5 .0 29 0 28 5 23.2 Inrap Grand Ouest Janvier 2019 Diagnostic archéologique Rapport final d'opération Noyal-Châtillon-sur
  • et l’environnement Bretagne Département Ille-et-Vilaine(35) Commune Noyal-Châtillon-sur-Seiche Proprietaire du terrain Mairie de Noyal-Châtillon-surSeiche Références de l’opération Adresse ou lieu-dit Eglise Saint-Léonard Rue du gué Numéro de l’arrêté de prescription
  • -Châtillon-surSeiche Nature de l’aménagement Mise en valeur de l’église Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence Inrap Grand Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné cedex grand-ouest@inrap.fr Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50
  • proposent aussi que cette église fut une chapelle castrale. L’église présente un plan simple mesurant aujourd’hui 35 m de longueur sur 8 m de largeur et le sol de la nef se situe à une altitude de 29,38 m NGF (fig. 2). Le plan, orienté, mais légèrement désaxé, se compose d’une nef à
  • cuites de cette villa. Ainsi tous s’accordent à dire qu’il ne s’agit pas de terres cuites antiques II. Résultats 2.1 La crypte 35 mais bien d’une production médiévale. En effet tous les critères tels que la couleur de la pâte, très claire, sa composition très hétérogène
  • porche daté du XVIe siècle de l’église Notre-Dame d’Ouilly-le-Vicomte (14) (fig. 35) ou encore le porche de l’église Sainte-Agnès de Tréfumel (35) daté du XVe siècle (fig. 36) pour ne citer que ces deux exemples. Cependant, les observations menées lors du diagnostic semblent montrer