Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02168.pdf (LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport de fp1 2005.)
  • LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport de fp1 2005.
  • * ->"• — - - • •. vv-i. - I^UMflPl^U "T DRAC 6 rue du C h a p i t r e |S5044 R E N N E S Cedex Service Régional d e l'Archéologie Î , r^M Fouilles archéologiques programmées si Rapport de Quatrième Année, été 2005. Par - >^ Jean-Charles ARRAMOND, Christophe RI Avec la collaboration de
  • ,*•*,' WT* .
  • ° 22 263 001 AH Rapport de fouilles archéologiques programmées Quatrième année, Eté 2005. Autorisation n° 2002 - 045 Par Jean-Charles ARRAMOND, Christophe REQUI Avec la collaboration de Françoise LABAUNE, Michel MARTINAUD, Thomas ARNOUX, Vincent GENEVIEVE, Annaïg LE MARTRET et
  • l'opération : Programme de recherche P.20 Crédit Année 2004 : 53 800 euros Surface fouillée ou reconnue : Année 2000 : 300 m2 - Année 2001 : 1000 m2 Années 2002-03 : 1200 m2 - Année 2004 : 1500 m2 Année 2005:2700 m2 20 000 m2 Surface des bâtiments de la Villa 100 000 m2 (dans la ou les
  • Volume 2005 Jean-Charles Arramond, Christophe Requi Thomas Arnoux, Vincent Geneviève, Stéphane Jean, Françoise Labaune, Annaïg le Martret, Michel Martinaud Rapport de fouilles archéologiques programmées Année 2005/ 1 168 p. 50 140 40 3 GENERIQUE DE L'OPERATION INTERVENANTS
  • , DAO, INRAP GO) (Spécialiste, INRAP GO) (Doctorante, Inventaire des monnaies de 2005) (Recherches Géophysiques, Professeur Université de Bordeaux 1) (Responsable d'opération, INRAP GSO et UMR 5608) INTERVENANTS ADMINISTRATIFS (par ordre alphabétique) Propriétaire de la parcelle
  • . 10). TABLE DES MATIÈRES IERE PARTIE : L A Z O N E 2 - FOUILLE DES THERMES 2001-2005 15 DESCRIPTION DE L'OPÉRATION 15 Nature et importance scientifique du site 15 Programme de recherche pour les années 2002-2005 17 Historique des campagnes de fouilles 2002 -2005 17
  • 2001-2005 DESCRIPTION DE L'OPÉRATION N A T U R E ET IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE La villa gallo-romaine de la Gare, près du bourg du Quiou au sud de Dinan dans les côtes d'Armor, est connue depuis le XIXe siècle (Figure 1). Un cliché, réalisé le 24 juin 1989 par Loïc LANGOUET
  • structures secondaires, éléments d'architecture ou de la vie quotidienne à proximité. P R O G R A M M E DE RECHERCHE POUR LES ANNÉES 2002-2005 Le potentiel archéologique de la villa du Quiou et de son environnement a été mis en évidence par les sondages menés en 2000 sur les bâtiments
  • circulation, cour ou autre. La dernière intervention de 2004 devait être consacrée à l'étude de la relation du bâtiment thermal avec le reste de la villa, que ce soit au niveau de l'aile nord ou des cours intérieures. Cette objectif a été étalé sur une partie de la campagne de 2005 étant
  • DES CAMPAGNES DE FOUILLES 2 0 0 2 -2005 La première année de triannuelle, en 2002, avait été consacrée à la fouille d'unepartie de l'aile thermale de la villa' située dans l'excroissance de l'angle nord-est de la parcelle cadastrale 211 pour des raisons de non acquisition des
  • photo-interprétation Figure 3 : Localisation des fouilles sur le plan cadastral. Campagne 2002-2005 Zone 2 - Thermes Campagne 2005 Zone 3 et 4 En grisé: cadastre section A,Feuille 2, révisée pour 1933, édition à jour 1983 Levé rattaché au nivellement général de la France
  • quelques contextes mobiliers fiables (5 en tout) pour les datations qui nous ont permis de privilégier certaines des hypothèses avancées les années précédentes pour l'évolution des bâtiments dans le temps. La campagne 2005 a permis de compléter la documentation, les coupes
  • octobre 2005 après la campagne de fouille. Une visite de chantier a été préalablement organisée avec l'entrepreneur chargé des travaux de consolidation afin de déterminer les murs à traiter en priorité. Cliché 3 : Atelier de confection des contrepoids pour le bâchage du site (Quiou
  • des campagnes. La campagne 2005 a permis de compléter les observations et d'enrichir le plan de ce bâtiment. La phase 2D correspond à la création d'un établissement thermal. Elle comporte deux états matérialisés essentiellement par deux piscines qui se succèdent dans le temps en
  • 8 : Vue vers l'est des pieddroits et du fond du canal inférieur du drain 246 après démontage partiel de la couverture sous T U H 1 3 (Quiou04.num4) Premières pistes de réflexions Après la campagne de 2005, l'interprétation de cette phase n'a pas évoluée et aucun mobilier
  • d'un mortier orangé (phase 2D). La campagne de 2005 a permis de préciser cette idée. Les sondages mécaniques de 2004 ont été prolongés le long du parement nord mur 167/ 59 (Phase 2E et 2D). Des murs profondément épierrés sont alors apparus. Les murs 301 et 302 sont chaînés au mur
  • réutilisées en guise de fondation pour le futur établissement thermal (phase 2D et 2C), soit les murs 165, 166 et 167. Les éléments des autres maçonneries de la phase 2E, le mur 70 déjà repéré depuis la campagne de 2001 et les murs 301, 302, 303, 304 repérés pendant la campagne 2005; ont
  • une activité de récupération de moellons du mur (fosse 29) vient perturber la lecture de la connexion de ces deux structures (Cliché 18). Le sondage réalisé en 2005 montre que cette structure coupe le drain 168 à l'extrémité nord de la fouille (Cliché 19). Ce canal possède des
  • d'abandon de la structure (Cliché 20). Nous avions émis l'hypothèse en 2001 que cette structure pouvait avoir connu deux états : un état «bas» et un état «haut» dont le fond 1023 serait en Cliché 19 : Extrémité nord-est de la fouille de 2005 : Point de contact entre le drain 168 phase