Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00302.pdf (ile de bréhat (22). l'île lavret. rapport de sauvetage urgent.)
  • RAPPORT SCIENTIFIQUE sur UNE INTERVENTION GALLO-ROMAIN Autorisation de DE SAUVETAGE l'ILE LAVREC SUR en l'EDIFICE BREHAT (CÔtes-du-Nord) n2 9 de 1977 BUT de 1'OPERATION. - Cette intervention avait pour but de dégager et de sauver de la ruine le petit bâtiment gallo-romain de l'Ile Lavrec, envahi depuis des décades par une intense végétation qui en disjoignait progressivement les pierres et avait fait s'abattre depuis le siècle dernier de gros pans de mur. Ce faisant, avant de faire procéder aux consolidations les plus indispensables, il était nécessaire de procéder aux
  • zone au nord-est concernant les conduites de l'hypocausèe, sur la parcelle n2 63 de la même section B appartenant à la Treuhansa Anstallt qui y avait également consenti par l'intermédiaire de son Président M. Wolff. Cette opération a eu lieu pendant les trois pre- mières semaines de septembre 1977» la consolidation ayant eu lieu en octobre. Une fois l'enlèvement de la végétation, qui a demandé des concours plus nombreux, les opérations ont été plus spécialement suivies par Miss Ann M. Dornier, Lecturer en Archéologie à l'Université de Leicester, et cinq de ses élèves, Misses Claire Dreer
  • interprétation, et de poser de nouvelles questions. Des fouilles plus complètes seraient peut-être susceptibles d'apporter davantage de documents, quoique ce ne soit pas certain étant donné les vicissitudes du site. P.-R. G I 0 T. Université de Rennes, 1977. LAVRET 19 7 7 F foyer ' 4 x conduites —i 2 I légende _______ Ilmlt» dm» f»w111• • l wpù r f i c i o II «i I 6 . . t ■ 'I X limita mur d»s foullUl «trait pl«rr# dépassant* Côtes-du-Nord ILE de BREHAT Ile LAVREC 1977 Le bâtiment après consolidation. Vues de l'ouest et de l'est.- Qkhes P.-R. GiOT CÔtes-du-Nord ILE de
  • BREHA.T Ile Lavrec 197? Vue générale, à partir du Sud, du bâtiment après débroussaillage Vue du mur 2, à partir de l'Est, montrant son inclinason légère. CÔtes-du-Nord Le mur 2! : ILE-de-BPÔîïïAT Ile Lavrec 1977 face interne, sud, du pan bien conservé, avec arêtes dà poisson face externe, nord, de sa partie occidentale, venant se fonder sur le rocher CÔtes-du-Nord ILE de BREHAT Ile Lavrec 1977 '■III Partie moyenne du mur 1, reposant sur le limon loessique CÔtes-du-Nord ILE de BREHA.T Ile Lavrec 1977 Au nord du mur 2, les conduites d'hypocauste, les murs 5 et 4-. BORDEREAU
  • Périodes chronologiques » Haut-Moyen-Agg OBSERVATIONS CONTENU DU DOSSIER : : Rapport scientifique \ ■■ j 1 6 : Plans / 1 : Coupes S ; Illustrations : Photographie 1 légendees H 6 1 er septembre au 27/9/80 1977, 1978, 1979, Responsable INTERVENTION 22 016 001 23
RAP00303.pdf (ile de bréhat (22). l'île lavret. rapport de sondage.)
  • RAPPORT SCIENTIFIQUE sur UN SONDAGE A Autorisation :*"T de l'CPgRA?I€ff« - L'ILE IAVREG EN BREHAT (CÔtes-du-Nord) n 2 10 de 1977 Cette intervention avait pour but fondamental de tenter de retrouver un coin du cimetière antique de l'Ile Lavrec, partiellement A., de La Borderie en 1890. Mais étant donné l'intrication des diverses structures prévisibles, on ne pouvait manquer de retrouver autre chose entre U
  • parcelles 61 et 65 du cadastre révisé pour 1974, section B, appartenant h la Ccrriune qui y avait aimablement consenti par l'accord de ses Maires Btïcecssifs. L'opération a eu lieu pendant les trois premières semaines de 3ep*.CT-.bre 1977» Les personnes suivantes y ont activement participé avec le signataire: M. Gildaa Bernier, professeur honoraire au Lycée' de Bréquigny à Rennes, chargé de conférences à l'Université de Haute-Bretagnej M, Patrick Gallèou, Assistant à l'Université de Bretame Occidentale; M, Jean-Luc Le Pache, étudiant, de l'île de Brehfttj et à titre plus occasionnel, M, Pierre-Yves
  • de la Brcta/r.e. Université de Rennes, 1977. LES MONNAIES ROMAINES (expertises de Mr L. GOULPSAU. Maître-Assistant à l'Université de ^-ennes). 1. X. 116,20 0 20 mm R/. Y. 202,90 Z. - 0,45 P= 2,865 g Subsurface bronze D/. Tête radiée à dr. Pégase à dr. (bondissant?). légende: ? soit AP0LLH1I CONS AVG (RIC I67) soit vraisemblablement SOLI CONS AVG \J> GATXiTFÎNVS AVG. (RIC 282) Frappe à Rome, série dite du bestiaire 267-268. 2. X. 117,50 0 18 mm D/. Y. 202,60 Z. - 0,34 P= 2,625 g bronze Subsurface métal assez jaune Tête radiée à dr. très schématique. R
  • . CONSTANTIVS NOB. C. Y. 204,90 1,070 g Z. - 0,55 en 335-337 Dans fosse à ordures bronze très érodé Buste cuirassé à diadème perlé p Réf. RIC VTI 592 Trêves (CONSTAN)- S AVG Deux victoires tenant chacune une couronne VTCÏORIAE Frappe à Trêves entre 341 et 346 N.B. PF DD ^ AVG QNN (TR ?j) Réf. LRBC I (153 à 155). Les 3 monnaies romaines trouvées par A. De La Borderie étaient : "un petit bronze de CriSpus (317-326), un moyen et un petit bronze de Constant 1er (337-361)." AGIS) &J"cJ CÔtes-duèNord ILE de BREHAT Ile Lavrec Cadastre révisé 1974 En rouge sondage 1977 h 202 b 201 h 196
  • h 195 Nappe de cailloutis Nappe de cailloutis CÔtes-du-Nord ILE de BKEHA.T ILE IAVEEC 1977 i Le cimetière Squelette 1 Squelette 8 avec pierres CÔtes-du-Nord ILE de BKEHA.T ILE LAVRET 1977 Siichéi » CÔtes-du-Nord ILE de BREHA.T ILE LAVREC 1977 Le cimetière Squelettes avec manques dans les vertèbres et côtes Enfant 3 Adulte 2 Enfant 6 Crâne J Cliché £ CÔtes-du-Nord ILE de BREHA.T Le ILE IAVKEC 1977 cimetière Restes du mobilier mérovingien du squelette dérangé 5 Peigne en os Couteau, garniture d'aumonière, clous en fer Cliché* Les Antiquités de l'Ile Lavrec
  • les déblais il ait été ramassé des objets, des pierres et des ossements, par diverses personnes à l'époque. En particulier par le propriétaire faisant ces travaux. Aussi dans la cave de la résidence secondaire bâtie nur l'île, il a été possible de récupérer plusieurs caisses d'ossements humains, malheureusement souvent assez fragmentés, La première conclusion d'un examen préliminaire est qu'il a là des restes mélangés d'hommes, de femmes et d'enfants, bref d'une population civile, et pas seulement d'une population conventuelle. P.R. GIOT. Université de Rennes, 1977.