Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01495.pdf (CLEDEN-CAP-SIZUN (29). Trouguer. rapport préliminaire de fouille. 3e campagne)
  • -> î ^ ;*; *
  • °) OOHPITIOHS GENERALES DES FOUILLIS 1955 : a) Moyens mis en oeuvre : - Outillage de terrassement et d'évacuation prêté par l'atelier des Ponts-et-Chaussées d'Audierne; outillage léger fourni par moi-même. - Matériel de couchage prêté par l'Inspection Académique du Finistère. Logement du
  • m'a aidé à faire le® plans et les coupes de la fouille. c) Durée des travaux : Du tt juillet 1955 (11 h.) au 23 juillet 1955 (15 h.). d) Financement : Le directeur général de l'Architecture m'ayant prévenu, par lettre du 27 mai 1955, que la commission supérieure des Monuments
  • non-culture* Je me décidai donc à présenter une demande d'autorisation de fouilles sans subvention, que le Directeur général de l'Architecture voulut bien m'accorder par lettre du 10 juin 1955» I® financement de mes fouilles fut, dans ces conditions, - 3 assuré, mi-partie par une
  • subvention pour excursion]de 1'Université de Rennes, ai-partie par un crédit que m'accorde annuellement la Faculté des Lettres de Rennes pour le fonctionnement de mon Laboratoire d'archéologie. e) Etat des chantiers Les 2 chantiers ouverts par moi en 1953 et agrandis en 1954 et 1955 ont
  • au h du mur S (cf. plan). f) Situation des objets trouvés. Les objets trouvés dans les fouilles de 1955 ont été ramenés par moi à Rennes et, ne présentant pas d'intérêt spectaculaire , ils sont conservés et classés dans les collections de mon Laboratoire d'archéologie. II
  • parcelle n® 515. C'est ainsi que 3es vestiges avaient été retrouvés sur une longueur de 22,80 m, à partir de — ^ "* son raccord avec le mur B.-O., appelé K, de la tour N.E. de l'établissement « La fouille de 1955 fut reprise dans cette parcelle, avec l'intention de retrouver les
  • pour 1954 et 1955 a été en ce secteur de 51,55 m. Malheureusement, en raison d'une légère pente du terrain vers le Sud, les vestiges du mur A tendirent de plus en plus, au fur et à mesure qu'on progressa vers le sud, à se restreindre à des vestiges de fondations et aucune trace de
  • - - 12 tant peut-être la forme d'une tour qui aurait été la tour S.I. de l'établissement. Déterminé à vérifier en 1955 ces présomptions, je commençai par essayer de remettre en place le plus exactement que possible les divers éléments déjà découverts dans l'angle S.E. du périmètre
  • fers de lances (?), une partie de douille et clou. III - OOKCI/QSIOKS PROVISOIRES (plan n® 2) 1®) Les fouilles de 1955 ont permis d'assurer l'existence dans l'établissement gallo-romain de ïrouguer de ce que j'appelle par commodité une tour S.E., et de présumer que cette tour est
  • destination pouvant être corroborée par la hauteur des fondations du périmètre de ces tours. 3®) Elles ont confirmé que le mur A, dont le dégagement s'est poursuivi en 1953, 1954 et 1955, reliait bien le mur N (mur E.-O. du sud de la tour N.E.) au mur S (mur E.-O. du nord de la tour S.E
  • une monnaie de Claude II, compte non tenu de tessons de poteries médiévales relevées les années précédentes (en 1955, un seul tesson de ce genre, T 696, a été recueilli). D'autre part, la découverte de fragments de céramique sigillée provenant de la Qraufesenque (cf. f 539
  • - r Vhua. jj Coupe* N - S a Cuvtfe*^ lu. hnuv A. «A 0-E" m i w (S. bo..> M UJt 0nè0 U5 nu (-0,65m) ? 1 50. ' 5 1«Xf5|>ôlt au mua N T R 0 U G U E R -Ï955 w 3 9 - o2S>. o o S . fi" 532 534 58i+ 5791 586 53 3 585 6hi a i T H O U & U E R EektUt : 1955 d.i
  • 30 AO 1955 Essai de te^lltattorv partielle , P&x-n yi'-2-