Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1982 [X]

54 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00874.pdf (PLOVAN (29). Kergalan. rapport de fouille préventive)
  • PIERRE GOULETQUER avec la collaboration de Jean-Michel MOULLEC RAPPORT CONCERNANT LE SITE MESOLITHIQUE DE KERGALAN (PLOVAN, FINISTERE) (1) - 4-31 JUILLET, 23-27 AOUT 1982. I. PREMISSES A LA FOUILLE Au début des années 60, les prospections de Pierre-Jean BERROU devaient le
  • ., 5/8/1982. ce qui, pour le moins, en dénature la substance. Tandis que dès le début du mois d'août, avant même que soit expédié ce premier rapport, on pouvait lire dans la presse : "En^in, il ¿mblzAdit ¿ente peu, ¿'¿ntin.it que. le. ¿¿te miioLctkique exceptionnel annoncé
  • ) Village de vacances de Ru-Vein : des raisons d'espérer selon le maire de Plovan, Le Télégrammet 5/8/1982. 16 il garnit la pente qui descend vers l'étang. La seule précision que nous puissions désormais donner est qu'il semble qu'il y ait de fortes concentrations de pièces de grande
RAP01131.pdf (VITRÉ (35). le château. rapport de fouille préventive)
  • Julien. I - BRAIE La campagne 1982 a permis d'achever la fouille de la braie enveloppant l'angle Nord-Ouest du château. Cet ouvrage correspond à la définition de la "braie" du "Vocabulaire de l'architecture" de l'Inventaire Général de la France : "enceinte basse enveloppant
  • Nord-Est du château ? Description de la braie Sur la face Nord du château, au pied de l'ancien logis, un irur, haut d'environ 2,50 m au-dessus du sol de la lice, court d'Est en Ouest, depuis _
  • 1738. Ccmplè tarent recouverte de terre, par un escalier et des mars en pierre sèche pour soutenir les remblais, elle a été retrouvée et fouillée pendant l'été 1982. Orientée, elle présente un plan très simple : abside circulaire prolongée par deux mars latéraux N. et S., mur Ouest
RAP00195.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • CHANTIER DE FOUILLE SAINTE PROGRAMMEE DE GENEVIEVE E N INZINZAC RAPPORT - LOCHRIST D'ACTIVITE (MORBIHAN) ANNEE 1982 Roger BERTRAND Jacques GUEGUEN SOMMAIRE Introduction RAPPEL : LE SITE 1 LES FOUILLES ANTERIEURES 2 LES FOUILLES DE 1982 2 LA PIECE D 3 l
  • CONCLUSION 15 ICONOGRAPHIE Pour une consultation aisée, 1'conographie n'a pas été agraphée. FOUILLE PROGRAMMEE EFFECTUEE A INZINZAC-LOCHRIST (MORBIHAN) sur le site médiéval de Ste Geneviève sous la direction de Roger BERTRAND La campagne de fouille programmée 1982 sur le site
  • monétaires remontaient au milieu du 16° siècle. LES FOUILLES DE 1982 Elles sexproposaient de poursuivre la fouille de : - La partie centrale de la cour arrière où l'on supposait l'existence de la cuisine du manoir - La partie nord-est de cette même cour arrière, où un sondage avait
  • structures dont la fonction n'avait pu être établie. En 1982 la totalité de cette zone a été fouillée . Elle comprend 1 / A l'Est, un FOUR A PAIN dont l*entrée donne dans la pièce C, à travers son mur nord.(Fig.13). La porte du four a une ouverture de 1,25 m de large, puis le conduit
  • , et reconstitué, en 1981 (Rapport 1981, p.4 et Fig.6); les découvertes de 1982 confirment cette reconstitution. 13 Ont été également retrouvés dans cet espace, des éléments d'un verre bi-tronconique décoré de filets verticaux peints de/points et de lignes de couleur blanche, des
  • , fig. 16) CON CLÏÏSION A l'issue de la campagne de fouille 1982 : - On peut s'interroger sur la fonction de la pièce D, où l'on n'a pEatiquement pas retrouvé de poteries, mais un abondant mobilier de petits objets, et une monnaie en or sur un sol de terre battue. - Les découvertes
  • a, au moins partiellement, rempli ce rôle. - Une centaine de kilos de poteries ont été retrouvés en 1982. La diversité des formes, et surtout l'emplacement des découvertes permettront peut-être de se faire une idée sur le fonctionnement de la cuisine et le cheminement des vases
  • depuis la cuisson des aliments jusqu'au rejet des poteries brisées. Roger BERTRAND Jacques GUEGUEN ICONOGRA PHIE SAINTE-GENEVIEVE 1982 N PARTIE DETRUITE ABCD : Pièces du manoir CS : Cuisine LAT t Latrine Fig. 1 PLAN GENERAL DU SITE DE SAINTE-GENEVIEVE EP : Four
  • a pain T LA PENETRE DANS LE MUR SUD FIGURE 2 : LA PIECE D ^ 1 Û
RAP00736.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). Colledic. rapport de fouille préventive)
  • différents. La parcelle ayant été m i s e sous h e r b a g e , le problème était resté au point m o r t jusqu'en 1982 où u n nouveau labour fit remonter dans deux mottes des tessons encore en connexion. Grâce à l'amabilité du p r o p r i é t a i r e , M . Gildas S I M O N , nous avons pu
  • entreprendre une petite fouille de sauvetage au mois d'octobre 1982 avec l'autorisation et l'aide de M . LE R O U X , Directeur des Antiquités P r é h i s t o r i q u e s . Le décapage a porté sur une surface de 66 m2 en b o r d u r e Est de la parcelle, sur une surface rectangulaire de 6 x
RAP00342.pdf (GUIPEL (35). Launay-Margat. rapport de sauvetage urgent.)
  • ' Archéologique d'Alet i I Rapport de sondage /V' 3 f S t } l à t
  • 104, a donné l'autorisation de procéder à un sondage.. Monsieur SANQUER, Directeur des Antiquités Historiques de Bretagne, nous a ensuite accordé l'autorisation n° 16 de sondage. Celui-ci a été effectué du 20 au 25 septembre 1982 inclus. Le travail a été opéré pairMessieurs LANOS
RAP00448.pdf (PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de sauvetage urgent)
  • D U La c a m p a g n e structures de t r a v a u x de la c o u r DES TRAVAUX 1982 a p e r m i s de c o n t i n u e r 1982. le d é g a g e m e n t ( C l . 1 ) , de v é r i f i e r l e s a s s i s e s S u d de l i e r R e n a i s s a n c e , c e l l e s du p i g n o n O u
  • ma- 1982,paraît • ® » / © • • évoquer l'existence La p r e m i è r e d ' u n b â t i m e n t é d i f i é en p a r t i e s é r i e de r e m b l a i s , d a t é e p a r a î t ê t r e l a s u i t e de l a c o u c h e p a r le C . 1 4 à l'aide s e m b l e r é s u l t e r
RAP00024.pdf (PLOUBAZLANEC (22). karreg ar yellan.. rapport de sauvetage programmé.)
  • GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22-2100.05 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET
  • QUATERNAIRE ARMORICAINS SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean Chargé Laurent de MOUNIER Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22
  • -210005 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 1 I. INTRODUCTION. Le gisement de Karreg-Ar-Yer-Leun est situé au nord-ouest de l'Arcouest (comm u n e de P l o u b a z l a n e c , C ô t e s - d u - N o r d ) . Il est au pied d'un
  • . ) . rocher ^UlJU1981 ' 1982 estran étang o_ c o o u zone a industrie \ - 10 M Figure 1 : Plan du site de Karreg-ar-yer-Leun (PIoubazlanec, Côtes-du-Nord). 3 II. RAPPEL DES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1981. Deux zones distinctes avaient été explorées au printemps 1981 : - sur
  • quadrillage et délimitation de la zone fouillée en 1981 et 1982. 5 III.2. Organisation et déroulement de la campagne de fouille. La fouille a été m e n é e entre le 1er Septembre et le 13 Septembre 1982. Elle a intéressé uniquement la zone située au pied du r o c h e r , au-dessus du
  • par rapport au nivellement général de la France : 7,2 m è t r e s . Les carrés ont été désignés par des lettres selon le sens des ordonnées (figure 2 ) . En 1982, l'extension de la fouille a été faite vers le sud-ouest et vers le sud-est (fig. 2 ) . Vingt et un m è t r e s carrés
  • vers la b a s e , de lits discontinus de graviers a l t é r é s , de cailloux altérés ou b r û l é s . La fouille a été i n t e r r o m p u e , en 1982, sur u n niveau humifié brun chocolat assez discontinu, avec traces de charbons de bois dispersés et de fragments d'argile cuite
  • 1 Bec m i c r o g r a n i t e 2 1 1 Bec silex T a b i . 1 - F o u i l l e de K a r r e g - A r - Y e r - L e u n 3 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s . C7 C8 C9 D6 D7 D8 D9 E6 E7 E8 E9 F6 F7
  • r e g - A r - Y e r - L e u n , 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s , (Suite d u t a b l e a u p r é c é d e n t ) . 707 17 D 6 - D 7 - D 8 , puis en E6-E7-E8 et en C 7 , donc autour de cette structure h y p o
  • 1982 Total Pointes pseudo-levallois 0 2 2 Racloirs simples 7 9 16 Racloirs doubles 2 2 4 Racloirs transversaux 2 0 2 Racloir déjetë 0 1 1 Racloir à retouche abrupte 1 0 1 Racloirs sur face plane 1 2 3 18 1981 1982 Total 1 4 1 0 1 1 4 5 1 1
  • . O n note également la fréquence des raclettes. VII. CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site de Karreg-Ar-Yer-Leun a été consacrée uniquement au gisement en pied de rocher (voir rapport 1981), sans qu'aucune intervention soit effectuée au niveau de l ' e s t r a n . La fouille
  • conservée o u v e r t e , le fond ayant seulement 19 été protégé par une bâche plastique lestée de g a l e t s ) . En o u t r e , l'extension de la zone fouillée permettrait de comprendre l'organisation générale de l'habitat. A R e n n e s , le 20 Octobre 1982 Chargé de Recherche au
RAP00053.pdf (SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.)
  • GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 5 3 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE
  • ET QUATERNAIRE SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E . R . n° 27 du C.N.R.S. Jean LauAent MOWW1ER ChaJiQZ de Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire
  • : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 ARMORICAINS 1. INTRODUCTION. Le gisement des Gastines a été découvert par M r Yves DONGUY au cours de l'année 1980. Une visite sur le site nous avait permis de constater que
  • parais sait donc possible pour le gisement p a l é o l i t h i q u e . Aucune structure d'habitat n'avait été d i s c e r n é e . Toutefois la surface fouillée restait assez faible (23 m2) Quelques groupements d'outils lithiques paraissaient cependant exister. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • de l'extension en 1982. a-b : position de la coupe (figure 3). R : piquet repère. 4 que de l'Université de Rennes et par l'Equipe de Recherche n° 27 du C.N.R.S. Mes remerciements vont aussi à Mr F . BERTRAND et à Mme BRIARD qui m'ont aimablement prêté des locaux à St-Malo. Les
  • en 1981 a été agrandie de 27 m 2 , ce qui porte donc la surface totale à 50 m 2 . Les carrés F 2 5 , G 2 5 , H 2 6 - 2 7 , 126-27, J26-27, K25 à 27, L21 à L 2 6 , M21 à 26 ont été fouillés totalement en 1982. Des prélèvements de sédiments ont à nouveau été effectués dans la couche
  • relevés en 1982. 1: éclat ; 2: éclat levallois ; 3: pointe levallois ; 4: pointe pseudolevallois ; 5: racloir simple convexe ; 6: racloir simple droit ; 7: racloir transversal droit ; 8: racloir transversal convexe ; 9: couteau à dos ; 10: couteau à dos naturel ; 11: éclat tronqué ; 12
  • : encoche ; 13: nucleus ; 14: accumulation de petits éclats de taille. Figure 6 : Fouille des G a s t i n e s . Position des objets 1ithiques relevés en 1981 et 1982. 9 La répartition générale des éclats et outils relevés au cours des deux campagnes de fouille (fig. 6) m o n t r e
  • . CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site des Gastines a surtout permis de compléter la série lithique en vue d'une analyse typologique détaillée. Cependant l'industrie étant assez d i s p e r s é e , cette série reste encore faible : 33 pièces, parmi celles récoltées cette a n n é e
  • , concernant l'étude stratigraphique et sêdimentologique des coupes en falaise devront aussi être effectués. A R e n n e s , le 19 Novembre 1982 Addenda : - Situation actuelle des collections : dépôt pour étude au Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire-Protobistoire et Quaternaire
RAP00167.pdf (CARNAC (56). Saint-Colomban. rapport de sauvetage programmé.)
  • GISEMENT DE LA POINTE DE SAINT-COLOMBAN (CARNAC, MORBIHAN) EN MARS 1982 Inventaire : 56-034 001 Autorisation (sauvetage programmé) : n° 01080 du 29 Mars 1982 DECEMBRE 1982 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS
  • UNIVERSITE DE RENNES I SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean LauAzrvt MONNIER ChaAgo. d& R&cheJiche. RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE LA POINTE DE SAINT-COLOMBAN (CARNAC, MORBIHAN). EN MARS 1982 Inventaire : 56-034 001 Autorisation (sauvetage
  • programmé) : n° 01080 du 29 Mars 1982 DECEMBRE 1982 2 1. INTRODUCTION. Le gisement de la pointe de Saint-Colomban a été découvert par Mr Robert LE CLOIREC au cours de l'année 1978. Les premiers indices étaient apparus à la base d'une falaise entaillée dans le head. Un sondage
  • pour 1982 (sauvetage programmé, autorisation n° 1459). Le gisement se trouve au lieu dit la "Pointe de Saint-Colomban" (ou "Pointe Keller"), au Sud de la plage de Saint-Colomban (Carte I.G.N. le d'Auray). Coordonnées Lambert zone nord (I) 1/25000ème,feuil- : X = 191,42 ; Y
  • percuteurs L'essentiel de l'industrie est caractérisé par un débitage de style clacto- Fig. 2 : Fouille de la Pointe de St-Colomban. Délimitation de la zone fouillée en 1981 et 1982. Indication du quadrillage de référence. R : falaise rocheuse. H : falaise dans le head. 6 nien
  • , racloirs avec un bord retouché très réduit). Les outils les plus caractéristiques du gisement sont en fait des galets aménagés, généralement en grès ou en quartz (choppers, chopping-tools). Certains sont faits sur des galets plats avec souvent un front très étroit. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • l'industrie et interprétation. Les résultats de la campagne 1982 nous ont permis de définir une couche 7, stérile, correspondant à la plage ancienne en place. L'industrie est localisée dans la partie supérieure remaniée de cette plage (beaucoup plus meuble, blocs anguleux à la base
  • . 1982 1981 Total 1451 1258 2709 120 101 221 Galets aménagés 35 33 68 Nucleus 91 109 200 Galets éclatés 75 98 173 1164 1381 2545 10 6 16 Eclats Outils sur éclats Débris Percuteurs Mises à part quelques pièces facilement reconnaissables par l'observation
  • biface partiel sur galet, avec large réserve corticale au talon (J13, couche 4) permet de confirmer le lien avec le premier gisement fouillé en 1957 au nord-ouest de la plage de StColomban. 34 7. CONCLUSION. La campagne 1982, sur le gisement de la Pointe de St-Colomban, a permis
RAP01195.pdf (PLOUHARNEL (56). port-an-elestr. rapport de fouille préventive)
  • CONTENU DU DOSSIER Rapport scientifique... Plans et coupes Planches et dessins.... Photographies légendées, page dactylographiée L. MONNIER LE CLOIREC RAPPORT DE SAUVETAGE DE PORH-AN -ELESTR COMMUNE DE PLOUHARNEL (MORBIHAN) ++++ Au printemps 1982, lors d'une prospection du
RAP00098.pdf (QUIMPER (29). 2 rue Chanoine Moreau. rapport de sauvetage urgent.)
  • , a obtenu en 1982 un permis de construire pour deux bâtiments à usage d'habitation. L'obtention de ce permis a été assortie de réserves archéologiques prescrites par l a D.A.H.B. : une intervention archéologique sur l'espace correspondant à l'emprise des bâtiments est prévue pour l
  • terre noire recouvrant l'ensemble sur une épaisseur moyenne de 1,50 m s'effondrant à mesure du terrassement. I l s'agit d'un remblai moderne contenant du matériel céramique de toutes époques — I l e au XIXe —, et recoupé par un drain. Le 7 juin 1982, i l * a été possible de dégager
  • les emprises des bâtiments projetés A et B (cf. plan) jusqu'aux niveaux observés en décembre 1982 (enlèvement du remblai supérieur jusqu'à proximité des couches archéologiques). Ce décapage a été complété par deux sondages très ponctuels : le sondage 1 (Bât. A) a permis d'observer
  • SAUVETAGE Un p e r m i s de c o n s t r u i r e d é l i v r é l e 22 a v r i l 1982 à Monsieur L E GOFF pour l a c o n s t r u c t i o n d'immeubles à usage d ' h a b i t a t i o n s u r l e t e r r a i n c a d a s t r é CK n o i n e Moreau à QUIMPER ( F i n i s t è r e ) t i o n de
  • c o n t a c t s entrete- nus avec l e c o n s t r u c t e u r o n t permis que l e s f o u i l l e s de ce terrain s o i e n t e n t r e p r i s e s en août 1983, à l a s u i t e de son- dages préliminaires en décembre 1982 e t en j u i n 1983. Un (1) c f . en p a r t i c u
  • , t . CX, 1982, p . 80. a c c o r d e s t i n t e r v e n u a s s u r a n t l a l i b r e d i s p o s i t i o n du r a i n d u r a n t l e s t r o i s p r e m i è r e s semaines d ' a o û t ter- 1983. Les sondages p r é l i m i n a i r e s , r é a l i s é s avec l e c o n c o
  • r a p p o r t p a r t i c u l i e r des 1982 a u q u e l i l c o n v i e n t de r e n v o y e r . Le r é s u l t a t de c e s sondages à a m e n é l ' i m p l a n t a t i o n de l a f o u i l l e d ' a o û t 1983 s u r l ' e m p r i s e du b â t i m e n t B o ù des
  • e s b a s s e s (8) dont l e s e m p r e i n t e s o n t é t é d é g a g é e s . Ce b â t i m e n t a é t é c o m p l è t e m e n t a r a s é a v a n t l'édi- f i c a t i o n du second é t a t . L e s t r a n c h é e s du sondage 1982 l ' o n t p a r a i l l e u r s e n t a m
RAP00081.pdf (QUIMPER (29). Kerveguen. rapport de sauvetage urgent)
  • des vestiges gallo-romains de la Cité des Osismes, 1976. (4).- S.A.I.A.L. Agence Bretagne-Sud, 32, rue Monistrol, 56100 Lorient. (5).- Enquête relatée dans le n° 30 d'Archéologie en Bretagne, 2ëme trimestre 1981, p. 105. 3 autorisation délivrée le 21 février 1982 par M. le
  • peut-être pas un voeu pieux ; l'accroissement de l'équipe de fouille de Jean-Paul Le Bihan vient en effet à point pour rendre possible un sauvetage de grande envergure sur le terrain Porquier actuellement menacé. Le Responsable : Y. MENEZ Octobre 1982 N O T E Je remercie J.-P
RAP00763.pdf (PLÉDRAN (22) compte rendu de l'étude archéomagnétique de la datation des structures du site de Plédran)
  • UNIVERSITE DEPARTEMENT DE LABORATOIRE DE RENNES PHYSIQUE CRISTALLINE D'ARCHEOMETRIE é Compte-rendu de l'étude a r c h é o m a g n é t i q u e de la datation des structures d u site de PLEDRAN I; J - Péran RAPPORTEUR : ANNEE « L.LANGOUET 1982 PROSPECTION
  • confié à un membre du L a b o r a t o i r e , M i c h e l M.F.LANGOUET) Péran terrain de mesure.De compte tions du q u a d r i l l a g e un 1982.Le sur p i e d . L e s terrain. prospectés.La jour mise été préalablement tenant encore le fut zone pour les Amis
RAP00637.pdf (CARHAIX (29). Persivien. rapport de sauvetage urgent)
  • CONTENU DU DOSSIER 3 p. ai 3 plans, 1 section 4 planches poteries 3 RAPPORT DE FOUILLE DE SAUVETAGE CARHAIX. PERSIVIEN (L'aqueduc) En 1982 la municipalité de Carhaix a procédé à la mise en valeur de l'aqueduc galloromain de Persivien. A cette occasion la direction des Antiquités
  • 1982 il n'y avait aucun effondrement de voûte ancien. i L'étude de la section de la conduite nous montre une constitution maçonnée différente de celle connue jusqu'à ce jour rue de l'aqueduc, où nous avons une construction en béton moulé. Arrondissement? Cantons et Communes
  • route à deux chaussées séparées. rhnmin rin *A 500 29 Ott 11 JLK_ ^U^AAA^ ¿M- À ; -^J^^Jr rXi . ZtwluAA^ /H*^ \JXaju-- -M.X1 Vi CKjjJr MIA- J/-&* i UJCkwu j! . (^Xwaa^ -JA. § 29 CARHAIX 1982 "Persi vien" vue isométrique de l'aqueduc Terre vegetale O o
RAP00138.pdf (PLOURIN-LES-MORLAIX (29). Kerveguen. rapport de sauvetage urgent.)
  • «"» |«? PREFECTURE » SOUS-PREFECTURE o chef ueu de canton epcoduction InUcdita CES PRESSES Dé»inJ Limite
  • ". (1977) C.364. Souterrain gaulois PLAN AU SOL \ r~\ Sondage 1 — Sections A-B et C-D. 29.3.22.207. PLOURIN LES MORLAIX 1982. "Kerveguen". (1977) C.364. Souterrain Gaulois SECTION A - B •9 2 2 . 2 0 7 . PlßURXN LES MORLAIX 1 9 6 2 . "Kerveguen". ( 1 9 7 7 ) C . 3 6 4 . S