Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

45 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00025.pdf (PLOUBAZLANEC (22). karreg ar yellan.. rapport de sauvetage programmé)
  • GISEMENT DE KARREG-AR-VOR-LENN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1983 Inventaire : 22 210 005 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 2100 du 13 mars 1983. NOVEMBRE 1983 13 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET
  • QUATERNAIRE ARMORICAINS SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean Laurent Charge de MOUNIER Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE KARREG-AR-VOR-LENN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1983 Inventaire : 22 210
  • 005 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 2100 du 13 mars 1983. NOVEMBRE 1983 2 I . INTRODUCTION. L e gisement de Karreg-Ar-Vor-Lenn est situé au nord-ouest de l'Arcouest (commune de P l o u b a z l a n e c , C ô t e s - d u - N o r d ) . Il est au pied d'un
  • , les traces d'un habitat o r g a n i s é . III. LA CAMPAGNE 1983. III.l. Participants. Je tiens à remercier les personnes qui ont participé au chantier et qui m'ont ainsi apporté leur concours b é n é v o l e . L'équipe était constituée par : Mme Catherine BIZIEN-JAGLIN Mr Jacques
  • 1983. sw NE fouille n.h.m. 0 i 5« m Figure 3 : Profil du gisement de Karreg-Ar-Vor-Lenn. n.h.m. : niveau des plus hautes mers (vives eaux). c.i. : position supposée de la couche à industrie (les triangles noirs indiquent la zone où l'industrie apparaît par érosion, sur
  • ç u e . III.2. Organisation et déroulement de la campagne de fouille. La fouille a été m e n é e du 5 au 24 septembre 1983. Elle a intéressé essentiellement la zone située au pied du r o c h e r , au-dessus du niveau des plus hautes mers (fig. 1) quoiqu'un sondage très limité
  • la position par rapport au niveau m o y e n des m a r é e s , c'est-à-dire par rapport au nivellement général de la F r a n c e , soit 7,2 m è t r e s . Douze mètres carrés ont été ouverts et fouillés en 1983, ce qui porte la surface totale actuellement explorée à 43 mètres carrés
  • de la c o u p e ) . 8 Fouille de Karreg-Ar-Vor-Lenn. Coupe sud-est (coupe B-C levée en 1982 et complétée par les levés de 1983): les triangl correspondent aux projections - des éclats et outils situés entre 0 et 50 cm du plan de la coupe. 12 Un sondage a permis de
  • reconnaître, au-dessous de la couche 7, la couche 8 à matrice humifiée (brun sombre), sur une épaisseur de 20 cm environ. Les recherches menées en 1981 et en 1983 ont montré que cette couche est stérile. Au-dessous de la couche 8 est apparue une couche de biocailles à matrice très humifiée
RAP00054.pdf (SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.)
  • LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VILAINE) EN AVRIL 1983 Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 2102 du 22 Mars 1983 JUIN 1983 ! r i! L J LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE - PREHISTOIRE PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE
  • ARMORICAINS UNIVERSITE DE RENNES I E.R. n° 27 du C . N . R . S . MINISTERE DE LA CULTURE SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE Jean Laurent MOUNIER ChaAge de Re.ckeAc.ke RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VILAI NE) EN AVRIL 1983
  • Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 2102 du 22 Mars 1983 JUIN 1983 - ] - 1. INTRODUCTION. Le gisement des Gastines a été découvert par Mr Yves DONGUY au cours de l'année 1980. Une visite sur les lieux nous avait permis de constater que les
  • , programme P 1 5 ) . Cette première campagne fut réalisée en septembre 1981 ; elle fut renouvelée en octobre 1982 et en avril 1983. L'étude du gisement des Gastines s'inscrit dans un programme de recherches sur le Pléistocène de la cête nord de la Bretagne (stratigraphie et industries) et
  • visibles à p r o x i m i t é , m'ont permis de proposer, à titre d'hypothèse de travail, l'estimation d'un âge antérieur à l'Eemien 4 . LA CAMPAGNE 1983. 4.1. Organisation, déroulement, financement. La campagne 1983 a duré du 4 au 9 a v r i l . Le financement a été assuré par une
  • est à environ 3,20 mètres sous le niveau des plus hautes mers de vives e a u x , soit 3,20 mètres N . G . F . Les conditions de travail, en avril 1983, ont été particulièrement difficiles. Bien qu'une période de "mortes-eaux" ait été choisie (coefficients des pleines mers variant
  • s e . b : b o r n e en c i m e n t (EDF). - 5 - 21 i 22 1 23 1 24 1 25 26 r— 27 M 1982 Kl J a ! H 1981 eh 1983 N O 1 m Q Figure 3 : Fouille des Gastines . Plan de la zone fouillée en 1981, 1982 et 1983 . a-b. : position de la coupe (figure 4) . R
RAP00056.pdf (PAIMPONT (35). l'Hotie de Viviane. rapport de fp1)
  • , (JUILLET 1983), Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire ; 35-211-004 Autorisation de fouille programmée n° 001804 Programme P 29 Novembre 1983 56 EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jacques
  • UaÂXAi RAPPORT DU COFFRE BRJARV de RecAe/iche au SUR LA F O U I L L E MÉGALITHIQUE A PAIMPONT, C.N.R.S. PROGRAMMÉE L'HOTIÉ DE VIVIANE ILLE-ET-VILAINE, (JUILLET 1983), Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire ; 35-211-004 Autorisation de
  • fouille programmée n° 001804 Programme P 29 Novembre 1983 1. RAPPEL DES TRAVAUX ANTERIEURS. La campagne de fouille entreprise en juillet 1983 à l'Hotié de Viviane à Paîmpont, Ille-et-Vilaine, est la poursuite des travaux amorcés en 1982. Il s'agit d'un grand coffre mégalithique du
  • Observatoire de Paimpont (programme interdisciplinaire de recherches sur l'environnement) en liaison avec le groupe culturel local le "Moulin du Châtenay". Le propriétaire, Mr Yves de Courville nous a donné en 1982 et 1983 toutes facilités pour la conduite des travaux. Les détails du
  • mobiliers recueillis, fragments de meules, haches en dolérite du type de Plussulien, poterie du Néolithique final ont permis de dater le monument. A la fin de la fouille une protection par bâches plastiques recouvertes de terres et blocaiIles permit d'attendre la campagne 1983. 2
  • . TRAVAUX DE 1983. Ils ont consisté en : - dégagement du système de protection mis en place en 1982. - décapage et mise en valeur avec plan et photo du secteur Est non dégagé en 1982. - décapage de là section au sud de la tombe où seulement avaient été dégagés des gros blocs provenant de
  • du 28 juin au 21 juillet 1983 en même temps que le chantier voisin de Néant-sur-Yvel . Quelques fouilleurs ont participé alternativement aux deux chantiers. L'équipe permanente de fouille compris : - BOURHIS Jean, Ingénieur au C.N.R.S., Rennes - BRIARD Jacques, Maitre de
  • glissement de certaines d a l l e s , mais on note PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J. BRIARD, 1983 Photo 2 - Vue du quadrant Est entièrement dégagé. une tendance générale parfois bien marquée (photo n° 6) à une disposition circulaire autour du monument central. Quelques
  • centre les pierres ont tendance à être posées PAIMPONT - Hôtié de Viviane - Fouille J . BRIARD, 1983. Photo 3 - Vue générale du cairn entièrement dégagé, montrant les dalles en biais à la périphérie et le plateau central plus irrégulier. Les blocs de couverture qui gisaient brisés
  • près des dalles verticales ont été enlevés. Vue prise du sud du monument. PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J . BRIARD, 1983 Photo 4 - Vue aérienne du centre du cairn montrant les dalles du coffre et la structure rayonnante du cairn; Cliché S . Cassen. PAIMPONT - Hôtié de
  • Viviane - Fouilles J . BRIARD, 1983. Photo 5 - Vue aérienne du secteur Sud avec les grosses dalles de la périphérie, les dalles en biais et le plateau central comprenant des éléments à plat. Rayon du cairn : 5 m . Cliché S . Cassen. PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J. BRIARD
  • , 1983 Photo 6 - Vue aérienne du secteur Est dégagé en 1983. On notera la disposition circulaire du massif de pierres intermédiaires entre le plateau central et la périphérie. Clichë S . Cassen. horizontalement au dessus d'un niveau de blocailles. Le relevé de la coupe sud-est nord
  • particulier les structures intermédiaires circulaires qui au sol n'étaient pas si évidentes. CONCLUSION. La fouille de l'Hôtié de Viviane a permis d'étudier en 1982 et 1983 un coffre mégalithique original dont les exemples sont assez rares en Bretagne. On ne peut que lui comparer le
  • monument de Lost-er-Len à Grand-Champ, Morbihan. C'est une variante originale du Néolithique final de Haute-Bretagne. Le monument a été partiellement recouvert en 1983 pour éviter la destruction des parties en dalles inclinées qui n'auraient pas supporter le piétinement des visiteurs
  • . Jacques BRIARD Novembre 1983 v-l cu cd ß M \CD cd ••-I > > 01 13 \CU •rH 4-1 O SU e \0> 00 fied i—i PM • CN 00 *— H S cn o i—i r-i •r-l FM s H < PM a) fi o Pu d I » I I P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e
  • . P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e . ¿Mm F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et-Vilaine Hotié de V i v i a n e , 1983 Plan secteur Est m V U m m (mise au net J . Y . Tinevez) i f F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et
  • -Vilaine Hotié de V i v i a n e , 1983 Plan secteur Est • VS litl Vi (mise au net : J . Y . Tinevez) NW mï^^MiittiBhimï.»^ - » ; ^Êkj, F i g . 4 - PAIMPONT - Hotié de Viviane (35) Coupe N - ¥ S-E du cairn (mise au net : Y . O n n é e ) .
RAP00109.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden I, II, VI, VII. rapport de sauvetage programmé)
  • - LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES DU BRADEN ET LA CAMPAGNE 1983 - Au cours de l'année I983> les fouilles archéologiques menées sur le plateau du BRADEN (fig. 1) depuis septembre 1981 (l) se sont activement poursuivies. Comme les années précédentes, elles ont exigé la présence quasi
  • fouilles comme archéologue municipal à mi-temps pour une durée de un an à compter du 8 septembre 1983. Il s'agit d'une initiative déterminante pour l'avenir de ce chantier et, plus globalement pour l'archéologie à QUIMPER. Il ne faudrait pa&oublier de mentionner la fourniture de
RAP00118.pdf (SAINT-YVI (29). Hilbars. rapport de sauvetage urgent.)
  • ° 15 du 29 s e p t e m b r e Intervention (début et fin) : 29 a o û t au 2 s e p t e m b r e Années antérieures d'intervention * 1983 1983 Néant D.A.H.B. Responsable Motif d'intervention SITE FINISTERE Hilbars Cadastre..1981 TERVENTION m Hilbars local N° de Site
  • DU DOSSIER Rapport chronologiques scientifique... Plans et coupes T e n e III 5 pages 4 plans, 2 coupes Planches et dessins.... .j 1 Photographies légendées. 1 photographie légendée En août 1983, la Direction des Antiquités Historiques de Bretagne était avisée de
  • immédiatement d'identifier un souterrain de l'Age du Fer dont seules étaient visibles deux salles séparées par une chatière maçonnée. Par la suite une fouille partielle et un relevé de la galerie se déroulèrent pendant la semaine du 29 août au 2 septembre 1983. LOCALISATION : Commune
  • Cam! 'Pa'-Jr £'ectr 29 S A I N T - Y V I 1983. "Hilbars", Localisation du souterrain. 29 SAINT-Y VI 19 83 H Ubar s" A3. 1015. • • S® 29 SAINT YVI J* Hilbars" 1963. A3J015. Sections AB et CD. CD effondrement — — — — — — — ancien soi
RAP00124.pdf (PLOBANNALEC (29). quelarn tronwal. goarem ar c'horiquet. rapport de fouille programmée.)
  • . RAPPORT sur à la S C I E N T I F I Q U E campagne l ' e n s e m b l e de m é g a l i t h i q u e ( T r o n w a l ) Q U E L A R N P L 0 B A N N A L 3 C Fouille programmée fouilles 1983 de en ( F i n i s t è r e ) . Programme P 29 Autorisation n 2 1 8 0 2. Comme prévu la
  • campagne de fouilles 1983 à l'ensemble mégalithique de Quélarn (autrefois dépendant de la ferme de Tronwal) a eu lieu pendant les trois premières semaines de Juillet. L'encadrement comprenait à nouveau Mr A.M. ApSimon, Senior Lecturer en Archéologie à l'Université de Southampton (en
  • A. M. A p S i m o n . Q U É L A R N 1983 secteur B structure k- X = 2.Z x = ifS.3 i y = 60.00 4 -61,so I g,0O •M H i l î î t i ^ v.-v. ' v Ä S f E n W c.s? *f8 " >M X y echelle 1: 20 à r a c c o r d e r au p l a n I 9 8 2 QUELAHNT 1983 Secteur C plan de la
  • partie intérieure du couloir à raccorder au plan 1982 QÏÏELAEN 1983 Secteur C secteur C extérieur du couloir ao •50 Q u é l a r n 1 9 8 3 p l a n s e c t e u r D T O - i m nr DI O 3)1? 0 T T GO • poterie 1 i mérovmgüenne? 25" I i I L I d 2r s\ \p 1 S U
  • 1983 Sépulture B La fosse à l'entrée du couloir, les deux assises du parement à l'Ouest de l'entrée. PLOBANNALEC (Finistère) Quélarn 1983 Sépulture B Parement frontal dégagé Les deux fosses du couloir visibles. B* APiSr PK)BAOTAIEG (Finistère) Quélarn 1983 Couloir et
  • façade de la sépulture G FLOBMMALEC j (Finistère) Quélarn. 1983 Secteur D
RAP00125.pdf (PLOUESCAT (29). anse du Kernic. rapport de sauvetage programmé.)
  • Y. LECERF +++ FOUILLE DE SAUVETAGE SUR L 'ALLEE C O U V E R T E EN PLOUESCAT \ ++ + 1983 DE KERNIC (FINISTERE) Y. LECERF +++ FOUILLE DE SAUVETAGE L'ALLEE COUVERTE EN P L O U E S C A T 1983 ++ + DE KERNIC (FINISTERE) Y. LECERF F O U I L L E DE
  • -ce une structure indépendante ou une extension maximum de la couronne externe du monument ? Seule une extension de la fouille pourra répondre à cette question avant que l'érosion ne les dégrade à leur tour. PLOUESCAT Finistère Vue du site lors de la fouille Juillet 1983
  • (période de mortes eaux) PLOUESCAT (Finistère) - Juillet 1983 Vue du Nord. Cella et reste du cairn en place. . Vue des rest.es du cairn dati» la partie nord du inonuaenfc. . RxtrSoité nord da cairn. PLOUESCAT (Finistère) - Juillet Bande Bande A secteur A secteur Est Est
  • coupe stratigraphique coupe stratigraphique 1983 Est Nord PLOUESCAT Finistère Juillet 1983 Bande A secteur Est décapage des structures externes PLOUESCAT Finistère Juillet 1983 Ë lande C Est blocs couchés du parement externe Bande D Est blocs couchés du parement externe
  • PLOUESCàT Finistère Juillet 1983 Fouille de la cella , coupe stratigraphique fouille clandestine PLOUESCAT (Finistère) - Juillet 1983 , Chambre» fragments de poteries. . Chambre, pr&s de la dalle de fond, hache polie. 4 PLOUESCAT Finistère Juillet 1983 Poterie n0' 1 avec
  • les 2 haches en fibrolite , prèô du pilier E 6 PLOUESCAT Finistère Juillet 1983 Fragment de poterie n°> 3 entre les piliers W 2 et E 2 PLOUESCAT(Finistère)-Juillet 1983 Poterie n° écrasée sur elle même près de la fosse Poterie écrasée, bande C Est coupe Mord ¥ 6 1 Plan
RAP00148.pdf (ARZON (56). Petit-Mont. rapport de fouille programmée.)
  • effondrement de couverture en coupole. -Dégagement et fouille de la chambre du cairn 2 (chambre de 1943)» -Fouille de la partie accessible du tertre Ouest. -Recherche de la suite des parements au Sud -est au delà de l'entrée du grand blockhaus. A Vannes le 20 Septembre 1983» Jo'ôl Lecornec
  • Q Ie assied du ^Ve^ne SurViVdé. 5. CA\\\OUVÎ \'ou.verVurc en carrière . 2.1- JontVion UM^I-"""! du parlent -s.u^r»**"' 22.. J©ncWOV» cairr>2~C
  • section= F_ rattachement NGF+36.O0 Echelle 17100e ARZON CAIRN DU PETIT MONT 4 .*o 1983 RELEVE TOPOGRAPHIQUE IMPLANTATION DES ZONES DE FOUILLES 1979à1983 section F_ rattachement NGF+36.00 -ê.7-3 Echelle 1/100 X. \ % î5> / / 5.0
RAP00156.pdf (AURAY (56). caserne Duguesclin. rapport de sondage.)
  • ALAIN TRISTE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE Chapelle Saint-Esprit AURAY - 1983 DEPARTEMENT MORBIHAN COMMUNE AURAY LIEUDIT "Caserne Duguasclin" Chapelle Saint-Esprit PARCELLE A. P. 523 COORDONNEES 200.415 x 309.765 PROPRIETAIRE Commune d'Auray AUTORISATION de sondage
  • -XVème siècle ?) pour les sépultures. - Au niveau du contrefort qui soutient la grande arcade, aucune construction annexe n'apparaît : l'escalier polygonal qui s'ajoute à ce contrefort ne complète aucune autre structure architecturale. AVRIL 1983 Photo 3 : Colonnettes engagées
RAP00173.pdf (DAMGAN (56). Saint-Guérin. rapport de sauvetage urgent.)
RAP00180.pdf (ERDEVEN (56). Kerminity. rapport de sauvetage urgent.)
  • Cadastre :M 926 Coordonnées Lambert : Ax 183 75 : Bx 185 00 Autorisation (n°, date) Ay 306 10 By 308 30 N° 83-04 du 1° avril 1983 : Intervention (début et fin) : II au 15 avril 1983 Années antérieures d'intervention, INTERVENTION SITE Responsable :M. Daniel TANGUY Motif
  • dernière période. Il reste que ce seul vestige ne peut être à-lui seul considéré comme un indice de datation. 9 10 - Annexe 1 Fouilles de Kerminihy en ERDEVEN . ( Avril 1983 ) - *"* Matériel lithique : 1 : Galet présentant de multiples enlèvements de cortex ,211 1 , 2 : Galet
RAP00196.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LES RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES MENEES POUR LES PERIODES HISTORIQUES DANS LE DEPARTEMENT DU MORBIHAN (1983) - Inzinzac-Lochrist : "Sainte-Geneviève". L'équipe dirigée par R. Bertrand,de la Société Lorientaise d'Archéologie, a poursuivi la fouille
  • -forte en manoir, survenu au XVe, est effectué par et pour une famille qui possédait d'autres résidences similaires. L'abandon du site reste également à expliquer. L'année 1983 a vu l'examen de la cuisine, oû l'intérêt des structures découvertes tient à un très bon état de
  • importants. Motivée par la mise en culture d'une zone de landes et la découverte fortuite de structures et de mobilier archéologique, elle a révélé un site gaulois exceptionnel caractérisé par la présence d'ha bitats, d'un rempart, d'une nécropole. L'intervention menée en 1983 était
  • restituer l'environnement ancien. La campagne 1983 a abouti au recensement de 79 sites inédits, d'époque médiévale pour la plupart. - Les sondages dirigés par A. TRISTE sur le site de la Chapelle Saint-Esprit à Auray, effectués à la demande de M. l'Architecte en Chef des Monuments
  • l'intérieur et autour de la chapelle. CHANTIER DE FOUI SAINTE G LLE PROGRAMMEE ENEVIEVE E N INZINZAC-LOCHR RAPPORT IST (MORBIHAN) D'ACTIVITE 1983 Roge* BERTRAND Jacques GUEGUEN D SOMMAIRE INTRODUCTION 1 RAPPEL . LE SITE . LES FOUILLES ANTERIEURES 2 LES FOUILLES DE
  • 1983 2 LA PIECE D 3 LES PIECES F ET G 5 LA LA PIECE F 5 LA PIECE G 7 PIECES F ET G ; INTERPRETATION 9 CUISINE 10 LA PIECE H, AU CENTRE DU MANOIR 13 LA PIECE A 14 LA COUR ARRIERE 14 LE FOUR A PAIN 15 LE FOSSE 16 ETUDE ET SYNTHESE DU MOBILIER 18 CONCLUSION
  • , l'office (c) avec son four à pain, des latrines (?), enfin une pièce B encore inexplorée. LES FOUILLES DE 1983 Elles se proposaient : - D'achever la fouille de la pièce D dont la partie sud avait été fouillée en 1982. - D'achever la section du fossé et compléter sa stratigraphie
  • , différent du premier et débordant de lui à l'intérieur de la pièce de 12cm à l'Est à 40 cm à l'Ouest. En 1983» un sondage vertical a été pratiqué pour en déterminer la hauteur; c'est un soubassement important, en fait un véritable mur haut de 1,50m environ, d'orientation EO, et qui a été
  • structure, le piédroit d'une cheminée. La campagne de 1983 a étendu la fouille de la cuisine à toute sa partie ouest, dégageant une surface de 20m2 (4,80 x 4,20m) et mettant à jour : 1 / Une cheminée large de 3m et comp ortant (Fig.13) : - Des piédroits faits de bàocs de granit taillés
  • l'étude au Cabinet des Médailles). 7 / A l'extérieur de la cuisine la fouille de 1982 avait dégagé son mur ouest sur une longueur de 2m environ. Ce sondage a été poursuivi en 1983 et tout l'extérieur du mur ouest a finalement été mis à jour, sauf une banquette témoin de lm de large
  • . L'ensemble du mur mesure 7,20m de long. Vers le s Nord il s'arrête à l'angle NO de la cuiine, vers le Sud au parement extérieur du mur nord du manoir (Fig.l). Le sondage réalisé en 1983, long'de 4,20m et large de lm a montré un éboulis de pierres avec très peu de terre interposée sur
  • pentes et la profondeur de la fouille rendant difficile l'évacuation des déblais, et dangereuse la situation des fouilleurs. En 1983 l'intervention d'une tracto-pelle a permis de terminer la section de l'ouvrage et d'achever son relevé topographique. 2) Le fossé mesure 9,25m de
  • (Rapport 1981,p.11 et fig.15), elle a été complétée et achevée en 1983 : 1. Terre végétale : 20cm 2. Ardoises : 10cm 3. Terre brune 3bis.Terre avec quelques pierres 3ter.Poche de petites pierres 4. Terre brune avec qques cailloux de grosseur moyenne : 45cm. 5. Terre plus foncée avec
  • campagnes de fouilles (1980 à 1983) : " - - Un important mobilier céramique principalement composé de poteries culinaires non vernissées : marmites (Fig.15» a) et cruches, et de quelques éléments vernissés, appartenant généralement à des réchauffoirs à braises,(Rapport 1980,fig.8
  • l'effondrement des toitures correspond à la couche d'ardoises 2. ETUDE ET SYNTHESE DU MOBILIER POTERIES. . Comme chaque année, pendant l'hiver 1982-1983 un temps' important a été consacré au nettoyage, à la reconstitution et au classement des poteries recueillies au cours de la campagne
  • CONCLUSION La campagne 1983 aura été surtout parquée par : - La mise à jour de structures intéressantes dans la cuisine (cheminée) et les pièces D, F et G. - La découverte d'un important lot de verreries - L'achèvement de la section du fossé et de son relevé stratigraphique. - Enfin la
  • ailleurs être poursuivie. Novembre 1983 Roger BERTRAND Jacques GUEGUEN ^ Sainte Geneviève 1983 N PARTIE DETRUITE ABCDH : Pièces du manoir CS : Cuisine EG : Latrines Fig. 1 . L'enceinte médiévale de Ste Geneviève FP : Pour à pain I I 0 ' I / l l t i I ■ ' 1 1
RAP00208.pdf (LARMOR-BADEN (56). île de Gavrinis. le tumulus. rapport de sauvetage programmé.)
  • QUATRIEME CAMPAGNE DE SAUVETAGE PROGRAMME AU CAIRN DE GAVRINIS, LARMOR-BADEN 1983 (MORBIHAN) LARMOR-BADEN, GAVRINIS - CAMPAGNE 1983 Liste des plans : I Plan général synthétique des structures dégagées. II Angle sud : plan et coupes. III - Angle sud : élévations. IV
  • table (face supérieure) et essai provisoire de raccordement avec les dalles de la Table des Marchands et d'Er-Grah. C.-T. LE ROUX ++++ RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA QUATRIEME CAMPAGNE DE SAUVETAGE PROGRAMME AU CAIRN DE GAVRINIS, LARMOR-BADEN 1983 ++++ TEXTE (MORBIHAN) C.-T
  • encadrant l'entrée du dolmen et à la fouille du "parvis" du monument côté droit par rapport à l'axe du dolmen. La campagne 1983 s'est attachée à terminer ces deux axes de recherches : - Dégagement total de l'angle sud de la façade et du départ des structures latérales côté sud-ouest
  • Département du Morbihan, propriétaire, payant pour sa part la moitié de la seconde tranche des travaux de restauration (en fait un quart sur l'exercice 1983 et un quart à venir en 1984, soit 300000 F au - 4 - total auxquels il convient d'ajouter la rétribution de deux guides
  • est toujours en cours d'étude au siège de la circonscription â Rennes ; il est destiné à une collection publique du Morbihan, à désigner en accord avec le Département, propriétaire du site. PRINCIPAUX RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1983 Nous reprendrons point par point les axes de
RAP00221.pdf (NÉANT-SUR-YVEL (56). tumulus à le Jardin aux Moines. rapport de sauvetage programmé.)
  • EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jacques BRÏARP Mcuttte de. Re.ckeAc.he. au C.N.R.S. RAPPORT SUR LA FOUILLE DE SAUVETAGE PROGRAMME LE JARDIN DES MOINES A NEANT-SUR-YVEL, MORBIHAN. (Juillet 1983) Ministère de la
  • Culture Sous-Direction de l'Archéologie Décision de sauvetage n° 02103 du 22 Mars 1983 EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jac.qu.ZA BRIARP WûXAe. de. Re.cheAc.he. au. C.N.R.S. RAPPORT SUR LA FOUILLE DE SAUVETAGE
  • PROGRAMME LE JARDIN DES MOINES A NEANT-SUR-YVEL, MORBIHAN. (Juillet 1983) Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Décision de sauvetage n° 02103 du 22 Mars 1983 Rennes, Novembre 1983 1. HISTORIQUE ET SITUATION. Le Jardin des Moines à Néant-sur-Yvel, Morbihan est un
  • surtout, le réaménagement forestier du secteur prévoyait dès 1983 la remise en valeur de ce secteur. Les premiers travaux, commencés à environ 1 km à l'Est du Jardin des Moines, montrait la méthode employée : passage profond au rotavator, nivellement à la lame et aménagement de sillons
  • avant la plantation des arbres. Un tel travail aurait fait disparaître intégralement le monument. C'est pourquoi le sauvetage programmé fut décidé en 1983. Ce travail fut d'ailleurs mené en collaboration avec la station Biologique de Paimpont, siège d'un P.I.R.E.N. (programme
  • pour les travaux qui furent menés essentiellement en juillet 1983. 2. CONDUITE DES TRAVAUX. Le chantier fut mené en parallèle avec celui de l'Hotié de Viviane à Paimpont. Le support logistique des fouilleurs fut assuré par la Station Biologique de Paimpont avec en complément une
  • vue une vingtaine de mètres de long sur 6 m de large pour une hauteur centrale de 80 cm environ (photos 1 et 2) . La fouille de 1983 a consisté essentiellement au dégagement du tertre par l'extérieur pour retrouver tout l'entourage. De ce fait une zone à l'Est du monument a été
  • moyenne, surtout du côté oriental où ils ont été relativement bien conservés (photo n° 3). Du côté Nord, les blocs avaient été détruits à la masse et débités ou encore enfouis sur place. Le dégagement de 1983 a ainsi permis de dégager deux de ces blocs côté Est complètement plongés
  • au niveau préhistorique est indiscutable. Le dégagement du foyer a montré que les pierres étaient inclinées NEANT-SUR-YVEL - Le Jardin des Moines (J. BRIARD, 1983). NEANT-SUR-YVEL - Le Jardin des Moines (J. BRIARD, 1983). Photo 3 - Secteur Est du tertre. Au fond côté Sud, les
  • Moines (J. BRIARD, 1983). presque verticalement dans le sol et qu'aucun mobilier archéologique n'accompagnait les charbons de bois. Il pourrait s'agir d'un foyer rituel de fondation. Au-dessus du foyer le remplissage interne du tertre comprend une couche de limon argileux très
  • vraisemblablement de la région de Tréhorenteuc. Les blocs S18 à S27 forment une série ininterrompue de blocs de quartz, les pierres SI à S21 montrent un mélange irrégulier de schiste et de NEANT-SUR-YVEL - Le Jardin des Moines (J. BRIARD, 1983) Photo 6 - Parement Nord du cairn. Blocs de
  • niveau de NI 2. Ce sera un point à éclaircir lors de la prochaine campagne. Par contre en 1983 a déjà été reconnue une structure intermédiaire NEANT-SUR-YVEL - Le Jardin des Moines (J. BRIARD, 1983). Photo 7 - Bordure Sud du tertre. Blocs n° S21 (premier plan) à SI. Cliché J
  • . Chalavoux. NEANT-SUR-YVEL - Le Jardin des Moines (J. BRIARD, 1983) Photo 8 - Vue générale du tertre et bordure Ouest. Photo 9 - Eléments de la séparation intermédiaire au niveau de N6. rejoignant le bord Sud (S3) au bord Nord (N5). Il s'agit d'un massif assez irrégulier de blocs de
  • semble d'après les travaux de 1983 être établi sur le vieux sol, avec un enfoncement assez réduit des pierres de parement (20 à 40 cm). Sa construction semble avoir évolué entre une partie orientale constituée de gros blocs de quartz blancs, rapportés et de taille importante par
  • peuplement néolithique de la forêt de Paimpont. Il reste en 1984 à poursuivre l'étude du tertre interne pour préciser sa structure et sa chronologie et le préparer pour une conservation définitive dans le plan d'aménagement forestier. Jacques BRIARD Rennes, Novembre 1983 NEANT-SUR
RAP00244.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage urgent.)
  • LE TALHOUET (PLUVIGNER 56 ) DANIEL TANGUY Décembre 1983 LE TALHOUET (PLUVIGNER.56) RENNES, le 3 Octobre 1983 Monsieur Daniel TANGUY 110, Avenue Général de Gaulle 56400 AURAY Monsieur le Directeur des Antiquités Historiques de Bretagne Hôtel de Blossac, 6 rue du
  • décidée au début du mois de Février 1983 par la Direction des Antiquités Historiques de Bretagne . II . IA FOUILLE : La fouille de sauvetage d'urgence s'est portée sur les sructures visibles en bordure de la parcelle n° 66 (section YH, cadastre de 1981), propriété de Monsieur LE