Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00261.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.)
  • 1987 Années antérieures d'intervention ' 1986 (sauvetage urgent) Responsable : J.-Y. TINEVEZ Motif d'intervention : Surface fouillée \ 150 m2 » i • i • f o . . v travaux forestiers Estimation de l'étendue du gisement SITE Nature du gisement sépulture
  • , TOPOGRAPHIQUE A/ ET GEOLOGIQUE DU SITE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE B.EAUMQNT, ET FIN DE LA FOUILLE EN SUITE 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES a) Rappel de l'état du monument avant la fouille b) Rappel des résultats de la campagne de fouille en 1986 c) Résultats des recherches en
  • 1987 II - ETUDE DU MOBILIER ARCHEOLOGIQUE a) Rappel des données de la campagne de fouille b) Etude du mobilier archéologique recueilli en 1987 2 - Le mobilier céramique p. 12 p . 15 p. 16 p. 18 p. 18 p. 18 III - RESULTATS DE LA FOUILLE p. 19 a) Les structures p
  • la campagne d'automne. Les structures et le mobilier archéologique mis au jour se sont révélés d'une richesse insoupçonnée pour un monument plusieurs fois dégradé. En 1987, les deux campagnes de fouille, l'une au printemps et l'autre en automne, en sauvetage programmé cette fois
  • , nous avions repéré un second ouvrage de terre inédit au Sud et à l'Est de la sépulture et un sondage a été mené sur ce dernier en automne 1987 parallèlement à l'achèvement des recherches sur la sépulture. Les résultats de ce sondage font l'objet du second chapitre du présent rapport
  • . - A - A) LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT, SUITE ET FIN DE LA FOUILLE EN 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES (voir fig. 3 et fig. 4) a) Rappel_de_l_^état du monument avant la fouille : Un article de Louis MARSILLE, en 1909, relate une fouille "toute superficielle" au début du siècle
  • parois de la sépulture: ./. - 5 - c) Résultats des recherches en 1987 : 1 - A l'intérieur de la sépulture (voir fig. 4), un nettoyage minutieux de la base des piliers conservés et le dégagement des restes d'éboulis du cairn à l'intérieur ont permis de faire apparaître d'une part
  • . En mai 1987, le nettoyage des structures de calage des piliers de la chambre a permis de recueillir quelques fragments d'ossements supplémentaires. L'état de combustion des ossements a rendu vain une tentative de datage au carbone 14, le collagène conservé étant insuffisant. - Le
  • également mis au jour en 1987 avec les mêmes caractéristiques déjà signalées : majorité d'éclats transversaux larges et courts, à talon incurvé et bulbe épais indiquant une forte percussion. Dans la fosse de calage d'un pilier Ouest de l'entrée de la chambre (carrés G5-G6), quatre
  • polissage typique d'une perle (hauteur = 14 mm, épaisseur = 6,5 mm) - Le silex : (voir fig. 7 n° 7). (fig. 8) En 1987, le nombre de silex recueillis est assez restreint mais parmi ceux-ci figurent quelques pièces intéressantes : . En Jl, une armature tranchante a été retrouvée à la
  • = 20 mm, épaisseur = 9 mm). 2 - Le mobilier céramique En 1987, la découverte de plusieurs tessons dans les fosses de calage de piliers et dans la zone d'entrée de la sépulture ont permis de compléter des ensembles déjà mis au jour et d'ajouter trois céramiques archéologiquement
  • taille moyenne. La forme et la pâte sont similaires à celles du bol C2. Diamètre à l'ouverture : 105 mm - hauteur estimée : 75 mm. L'épaisseur de la paroi varie de 3-4 mm (lèvre) à 8 mm (au fond). Parmi les-nombreux tessons supplémentaires recueillis en 1987, plusieurs se distinguent
  • plus faible. III - CONCLUSION Le dégagement de l'entrée du monument a apporté un élément essentiel à la compréhension de la structure en 1987. Le monument appartient à la famille des sépultures à entrée latérale et non pas à celle des allées couvertes comme le laissaient supposer