Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1988 [X]

69 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01713.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de fouille préventive)
  • attribuable (Gif 7180 : 6020 Quiberon, + 80 à B.P.). la fin du Deux campagnes de sauvetage ont eu lieu en 1987 et 1988. Les coordonnées de ce site archéologique sous la suivantes Coord. Lambert : enregistré sur la Carte référence 56/186/007 (zone 2) : x = sont
  • extrêmement longues, en 1987. Les en raison de la -2richesse du site (nombreux fragments osseux, stockage se profilait à a eu pour fouille éléments en microfaune très abondante), terme. effectué ces opérations ce qui petits C'est proprement dite avons partir de 1988
  • , ralentir le rythme (ralentissement et un problème de pourquoi nous sur le site même à conséquence de silex aggravé de la par le faible nombre de participants). La campagne s'est 1988. Y ont Leroy et P. participé A. Dumont, B. Hérard, que individualisées nous niveaux
  • de autres sur ces trapèzes étant éclats (d'où leurs formes irrégulières très caractéristiques de ce gisement). -4Autre caractéristique outils en os. de Beg-er-Vil, En 1988 encore, effilés ont été possédons pas mis au jour. plusieurs l'abondance fragments d'objets
  • faune C'est au niveau des apportent des éléments (cerf, carbonisées ont été rencontrées. il confirme Péquart. contre de coquillier nous ne noisettes, contemporain {coquillages, terrestres, avec en sanglier). les données de 1988 plusieurs poires Ce fait est
  • amas et de celui, Beg-an-Dorchenn, également du Mésolithique final, dont la fouille s'est achevée en 1988. nous permettrait alors d'observer groupes voisins et contemporains, le comportement de Elle de deux dans un milieu écologique sensiblement analogue. Nous
RAP00552.pdf ((35). canton de Saint-Brice-en-Coglès. rapport de prospection inventaire)
  • A l'instar des opérations menées dans les cantons de Plélan-le-Grand et de Montauban en Ille-et-Vilaine , et de Ploudiry et Sizun dans le Finistère ; une campagne de prospection-inventaire a été menée durant le mois de décembre 1988 sur le canton de Saint-Brice-enCoglès ( Ille
RAP00571.pdf (le canton de Montauban-de-Bretagne (35).)
  • ) ; une campagne de prospection-inventaire a été menée durant le mois de novembre 1988 sur le canton de Montauban ( Ille-et-Vilaine) . Cette mission a concerné huit communes : Boisgervilly , La Chapelle-du-Lou, Landujan, le Lou-du-Lac, Médréac, Montauban, Saint-M 1 hervon et Saint
  • évidence la nécessité de leur développement futur, par la mise en place et l'encouragement appuyé d'équipes locales sensibilisées et formées, telles qu'elles existent déjà par ailleurs. Damien LEROY Automne 1988. Arrondissements Cantons et Communes D' ILLE-ET-VILAINE SAINT-MALCL
RAP00574.pdf (le canton de Plélan-le-Grand (35). rapport de prospection inventaire)
  • , liste récapitulative des sites, extraits cadastraux, photographies) . Damien LEROY Novembre 1988. Bréal-sous-Monfort . DEPARTEMENT : I Ile-et-Vilaine . COMMUNE Bréal-sous-Monfort , REFERENCE INSEE : 35.3.27.037. DATE DE MISE A JOUR : 30-09-1988. CADAS TRE NOM DU SITE
  • LIEU-DIT Année Sectiat Parcelle COORDONNEES LAMBERT x = y NATURE DU CITE = 001 AH Les Ponciaux. Les Ponciaux. 1988 ZA 10a, lia, 12a 12b, 13. 288,425. 2348,850. Four à tuiles (?) galloromain. 002 AH La Bouëxière. La Bouëxière. 1988 YL 5, 6a, 6b. 284,240
  • . 2347,460. Villa gallo-romaine (?) . 003 AH La Vallée Régnier. La Vallée Régnier] . 1988 ZN 58 288,900. 2347,500. Gisement de tegulae. 004 AH Le Four Rouge. Le Fougeray. 1988 82a. 287,860. 2345,370. Gisement de tegulae. 005 AH Le Grand Tertre. Le Grand Tertre 1988
  • : MAXENT REFERENCE INSEE : DATE DE MISE A JOUR : N° NOH DU SITE CADASTRE LIEU-DIT Année Section 01 AR. Parcelle 35.03.27.169. 30/09/1988. COORDONNEES LAMDERT x - NATURE DU SITE y ■ La Pierre Droite. Les Champs Haras. 1986. YL. 20. 271,230. 2336,820. Menhir. 01 AH
  • : 35.3.27. 187, DATE DE MISE A JOUR : 30-09-1988. HOH DU SITE CADASTRE LIEU-DIT COORDONNEES LAMBERT NATURE DU SITE Année Section 001_AH 002 AH La Bouëxière Issaugouette La Bouëxière Issaugouette 1983 1983 Parcel le ZM 38 ZC 11, 73 x 279,220 294,100 - y - 2348,330
RAP00366.pdf (RENNES (35). 61-65 rue de Dinan. rapport de sondage)
  • RENNES 61, (ILLE-ET-VILAINE) 65 r u e de O i n a n Parcelles AC 13 - 15 ETUDE ARCHEOLOGIQUE CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE - 1988 RENNES (Ille et Vilaine): Parcelles Sondages 6 1 - 6 5 r u e de Dinan AC 13 - 15 archéologiques Présentation : L
  • C'est sur église ( 1 9 8 6 ) e t Z.A.C. dire archéologique que Saint-Etienne l e s principaux sur l e l o n g de l a r u e d e l a r u e de S a i n t Saint l'évolution réalisées à du bâti C.E.S. (1980-1981), Malo-Ille apports Malo.: Dinan de Site ( 1987-1988
  • ( Condate ) , ont eut l i e u l e long de l a rue de Dinan ou au dessus de c e l l e - c i , sur l a rue de Saint-Malo: CE.S.Echange ( 1977-1979 ), Eglise Saint Etienne ( 1980-1981 ) , Site de l a rue Saint-Louis ( 1986 ) et Z.A.C. Saint Malo-Ille ( 1987-1988 ) . C'est dire que les
RAP00422.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II : un quartier commercial aux Ie-IVe s. rapport intermédiaire 2 de fouille programmée 1987-1989)
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES DE BRETAGNE Programme H 30 CORSEUL (Côtes du Nord) Site de Monterfil II UN QUARTIER COMMERCIAL AUX Iè - IHè s. FOUILLE PROGRAMMEE 1988 CORSEUL ( cotes du nord
  • sur Corseul sont l'objet d'un programme de fouilles pluriannuel depuis 1987. En 1988, la subvention de l'Etat, Ministère de la Culture et de la Communication auquel s'est adjoint une aide matérielle et financière de la commune de Corseul a permis qu'une campagne de fouilles se
  • ^oooocrair»oooaoc^po INTAILLE EN CALCEDOINE DATABLE DU Ile SIECLE. ( Pièce 4) ETAT DU PROGRAMME DE FOUILLES 1988 PARCELLE AB 79: Sur une surface totale de 4500 m2 actuellement fouillée est de 992 m2 la surface En 1988, aux mois de juillet et août, se sont achevées les études des
  • l'abandon de l'édifice. Mis à part quelques rares fosses, telle celle n°93, et les puits, les niveaux des lié - IHè siècles ont livré très peu de mobilier. En 1988, quelques ensembles clos datables surtout de la première moitié du 1er siècle ont été découverts. N°60: tranchée-palissade
  • complètes. Ainsi deux grandes cruches, des vases fumigés, de la poterie commune et une forme sigillée Drag.36. Mobilier datable de la seconde moitié du 1er ap. Mobilier monétaire : 37 pièces ont été recueillies en 1988. La plupart se situaient en contexte. On doit surtout retenir la
  • sont en cornaline. Elles ont été recueillies dans un niveau bouleversé par les labours, dans la boutique 4. La première de forme circulaire, en calcédoine de couleur jaune-orangé présente un visage de vieillard. ( type courant classique linéaire: voir H.Guiraud,1988, Intailles et
  • camées de 1'époque romaine en Gaule, 48è supplément à Gallia.). La seconde intaille en calcédoine rouge, de forme ovale , représente un personnage casqué.( type courant lisse du Ilè siècle.) 4 Urne funéraire datable des années -50 / -10 av. LA CAMPAGNE DE FOUILLE - 1988
  • Saint-Antoine et autour du château de Monterfil. Ils appartiennent à un premier noyau d'habitat relativement lâche. En 1988, le site de Monterfil n'a pas livré de nouvelles structures, les' premières ayant été localisées dans la boutique 1 et l'entrepôt, si ce n'est quelques petites
  • nettement, à Monterfil II, les mutations architecturales liées à la naissance et aux premières phases de développement de la ville. En 1988, outre une meilleure connaissance des structures des niveaux précoces, la fouille aura permis d'une part de caractériser l'organisation et les
RAP00572.pdf (RENNES (35). 42-48 rue de Saint-Malo. rapport de sondage)
  • Recherches I.R.R.A.P., ' — — . — ^ ^n' • » I.R.R.À.P. 1 • I INSTITUT DE RESTAURATION ET DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES ET PALEOMETALLURGIQUES, 21 RUE DES CORDELIERS 6 0 2 0 0 COMPIEGNE TEL. 4 4 2 0 2 0 2 4 Compiègne, le 13 m a i 1988 Direction des Antiquités H i s t o r i q u e
  • ARCHEOLOGIQUES E T PALEOMETALLURGIQUES, 21 RUE DES CORDELIERS 6 0 2 0 0 COMPIEGNE TEL. 44 2 0 2 0 2 4 Compiègne, le 13 mai 1988 Direction des Antiquités H i s t o r i q u e s de Bretagne 6 rue du C h a p i t r e 35044 RENNES CEDEX N/Ref. : 88.36 RENNES DEV I S T r a i t e m e n t de r e
RAP00602.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherches 1987-1989)
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION n CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES DE BRETAGNE Programme H 30 Four 3 de l'atelier I de Chartres de 1988 Bretagne (Xlle s.) TABLE DES MATIERES P- 2 ETAT DU PROGRAMME : Financement P- 2 Etat de
  • PROGRAMME 1989 Projet de publication: Les Ateliers de potiers médiévaux en B. p. 86 p. 89 p. 90 ATELIERS DE POTIERS MEDIEVAUX ] ] RESUME j_ Dans le cadre du programme de recherche collectif, les études réalisées en 1988 ont surtout concerné les sites potiers des départements d'Ille
  • de séchage. La mise au point de méthodes d'analyse pétrographique a permis de mieux caractériser les productions de Chartres et de Landean. 1 Coordonnateur : F . FICHET DE CLAIRFONTAINE 1988 ETAT DU PROGRAMME FINANCEMENT Les études actuellement en cours s'inscrivent dans un
  • Département d'Ille et Vilaine, dans la mesure où les laboratoires et la Circonscription des Antiquités de Bretagne y sont implantés, est relativement privilégié. En 1988, s'y sont développées la prospection-inventaire et l'étude des sources. Une opération de fouille, suscitée par le
  • de Malansac a été poursuivie. La production des ateliers de Saint Jean la Poterie, au xXVè siècle, est désormais mieux connue grâce à un lot recueilli dans le château de Rieux. Pour le Finistère, seules des analyses pétrographiques ont été menées. Les études réalisées en 1988
  • I ATELIERS DE POTIERS Xè - XVè s. LE GROUPE DE RECHERCHE En 1988, le projet collectif de recherche chercheurs professionnels ou amateurs. a associé 13 CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES: F. Fichet de Clairfontaine coordonnateur du projet M.Batt LABORATOIRE D ' ARCHEOMETRIE
  • rapport aux autres ménages. L'étude de ces sources est actuellement en cours, dans le cadre d'un mémoire de maitrise ( Melle M . NI ERES ). 3 : LES OPERATIONS DE FOUILLES. En 1988, deux opérations de fouilles programmées ont été réalisées sur les sites de Meudon en Vannes (Fin IXe
  • formes de Saint-Jean-le-Poterie se retrouvent Outre-Manche, dans des ateliers du Kent, du Sussex. En 1988, P.-R. Giot et H.Morzadec ont poursuivi l'analyse pétrographique des productions de Landean et de Chartres de Bretagne. Pour Landean, la méthode d'analyse mise au point et
  • microtoponymique et de voir s'il existe des recoupements |£ Décembre 1987. Les Dossiers du Ce.RAA., 16, (1988) LES MARDELLES, MARDRELLES OU MARZELLES DANS LA MICROTONYMIE DE LA BRETAGNE Loïc LANGOUET* et Guy SOUILLET** * Maître de Conférences à l'Université de Rennes I ** Professeur
RAP01150.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le four Provost. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1990)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le four Provost. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1990
  • 8 8 SIECLE CHARTRES DE BRETAGNE ATELIERS DE POTIERS Parcelle AK 52 FONTENAY MEDIEVAUX 1988 Résumé: Site occupé par deux ou trois ateliers de potiers médiévaux des XlIè-XIVè siècles. La campagne de fouilles 1988 a permis de mettre au jour une grande partie de l'aire de
  • a v a n c é e d è s sa l o c a l i s a t i o n : des drains de l'atelier II se d i r i g e a n t v e r s lui. Cependant, de récentes 2 prospections au sol et les fouilles réalisées en 1988, démontrent qu'il est très proche de structures du Xlè siècle. Les prospections au sol ont
  • vaisselle de table ( tasses, c o u p e s , p i c h e t s , . . ) le p l u s s o u v e n t décorée d'une glaçure verte. Sont aussi produits des briques, tuiles et pavés. Au-vu d e s p r e m i è r e s d o n n é e s d e la f o u i l l e , il é t a i t p r é v u , p o u r 1988, d e p o u r s
  • e d e v i e n n e t r o p sec et d'une couleur u n i f o r m e , les structures m i s e s au jour. 4 37 CHARTRES 1S88 A T E L I E R S 1 ET 3 A DE B. Vue générale du stie En haut : structures atelier I En bas : structures atelier III IV: LA CAMPAGNE DE FOUILLES.1988
  • c t i o n ). Deux exemplaires sont ornés d'un décor pincé. La coupelle réceptacle peut avoir ou non une lèvre p i n c é e . L'ATELIER II Il n ' é t a i t p a s e n v i s a g é , p o u r la c a m p a g n e d e f o u i l l e s 1988, d'entamer l'étude des structures de l'atelier
  • CONCLUSION GENERALE La campagne de fouilles éffectuées d u r a n t l'été 1988 a permis de localiser, sur le s i t e de F o n t e n a y , les structures de ce qui semble bien être un troisième atelier de potier ( A.III), contemporain du premier et datable du Xllè siècle ou du début du
  • autour des premières structures de l'atelier III. L'étude des structures datables du XlVè siècle, sans être repoussée à l'année suivante, ne sera menée que sur les drains et fossesdépotoirs dégagés en 1988. Il e s t d u r e s t e d e plus en plus probable, que compte-tenu de son
  • : 1225 + 15 ans ap. J.-C pour la dernière utilisation du four étudié. Philippe LANOS Rennes, septembre 1988 j Fig. 5a : Courbe de référence I-D (I. Bucur, 1986).
RAP00040.pdf (PLOUGONVELIN (29). abbaye de la pointe Saint-Mathieu. rapport de sondage)
  • D i r e c t i o n des Antiquités de Bretag 29 PLOUGONVELIN ABBAYE ST MATHIEU Rapport de sondages (Avril 1988) F. CHAMPAGNE 40 Durant le mois d'Avril 1988, la Direction des Antiquités de Bretagne, à l'initiative de l'Architecte en chef des Monuments Historiques
RAP01129.pdf (FOUGÈRES (35). château-fort, 3e enceinte. rapport de fouille programmée)
  • FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ente enceinte Rapport de fouille programmée FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ème enceinte a Rapport de fouille programmée INTRODUCTION En 1988, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a continué l'étude archéologique de la troisième
  • XTIème siècle et avaient montré que nombreux remaniements ont affecté ce secteur du Xllème au XVIème siècle. Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis de mettre un terme à l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en
  • bois et en pierre qui se sont succédées sur le site jusqu'à son abandon. PROBLEMATIQUES DE L A F O U I L L E En 1988 la zone de fouille a été étendue vers l'ouest : i) afin de compléter le plan de la palissade en bois mise au jour en 1986 et 1987. ii) terminer l'étude
  • exhaustive des structures associées au castrum afin de confirmer le hypothèses émises en 1986 concernant les différentes étapes de construction et l'aspect de la forteresse entre le Xème et le Xllème siècle. L A F O U I L L E 1988 L'extension vers l'ouest en 1988 de la fouille de la
  • sous la lèvre. Si les données des fouilles anciennes du Morbihan sont exactes, ce style de décor ne peut être considéré comme un élément de datation précis, puisqu'on le rencontre en Bretagne à diverses périodes. Mobilier Préhistorique mises à jour pendant les fouilles de 1988
  • C.N.R.S.). Deuxflèchesà pédoncule et ailerons impliquaient une phasefinaledu Néolithique; d'autres éléments (lamelles, tessons à décors de boutons) étaient attribuables au Néolithique sensu lato. En 1988, uneflècheà pédoncule et ailerons (un aileron est cassé) à retouches courantes
  • d'entreprendre une étude détaillée du mobilier archéologique non préhistorique mis au jour pendant la fouille de 1988. Le mobilier est actuellement entreposé au premier étage du bâtiment d'accueil du Château de Fougères. H sera nécessaire d'entreprendre une étude globale du mobilier mis au
  • jour entre 1985 et 1988. C O N C L U S I O N Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis la poursuite de l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en bois et en pierre et compléter le plan de la palissade en bois. La
  • couche noire, dite "couche d'incendie de 1166" mise au jour en 1986 et 1987, a été localisée aussi en 1988 dans le sondage 2 au sud du mur 1. Elle ne semble pas être reconnue dans les autres sondages d'après les notes du fouilleur. Egalement cette couche noire ne semble pas être
  • qui a fait disparaître les vestiges des structures "hors-sol"a été également reconnu dans les sondages effectués en 1988. En 1988 la fouille n'a pas livré une masse importante de mobilier. Le mobilier céramique découvert dans la couche d'incendie a permis de confirmer les
  • datations émises en 1986 et 1987. En 1988 il n'y a pas eu de nouvelle monnaie découverte, la quantité de céramique retrouvée a été inférieure à celles découvertes les années précédentes. Le fouilleur suggère dans ses notes de fouille que cette réduction quantitative de mobilier
  • varié et quelques éléments de céramique préhistorique. La découverte de cette occupation préhistorique pendant les fouilles de 1987 et 1988 est d'une importance au niveau départemental non négligeable. Mis à part quelques trous de poteau taillés dans la roche, il n'y a pas de
  • * • » Fondation Couche brune (néoj Rocher SONDAGE 5 1/20 TROU DE POTEAU SONDAGE 5 1/20 Sondage nnnnnn 4 n Château de fougères Etude d u Logis seigneurial Septembre - Novembre 1988. Frédéric CîWnP^jRNE yivec (a collaboration d e ) . CUC^UUILL et de H. P^XTXER De toutes les
  • conjointement par la conservation des Monuments Historiques et son architecte, la Direction des Antiquités de Bretagne et la ville de Fougères, une série d'opérations ont été programmées, qui ont déjà permis de préciser l'origine du premier château (F.Champagne et J.Cucarull, 1988). Pour
  • réalisées de 1985 à 1988 dans la troisième enceinte qu'un premier château en bois existe dès le Xème siècle. On sait qu'en 1166 lors de l'incendie du château par les anglais la chapelle Sainte Marie du château, probablement au moins en partie en bois, fut détruite. Cette chapelle est
RAP00242.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989
  • - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) 'rogramme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat
  • de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) Programme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. Daniel TANGUY Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouet,commune de PLUVIGNER ( Morbihan ) Programme
  • pluriannuel 1988 - 1989 , rapport intermédiaire 1988 liaouei : Les fouilles du Talhouet ont débute par un sauvetage urgent e:: 1 yoj. Très vite,il s'est avéré qu'un habitat bien conservé de la Tène Moyenne - début la Tène Finale était menacé. De 1984 à 1987,quatre années de fouilles
  • l'habitat situé sur le sommet d'un plateau.Le site est installé sur une surface d'1,5 hect.,limitée au Nord par un muret; à l'extérieur de celui ci et à proximité immédiate,deux sépultures sous tombelles ont été étudiées. La fouille 1988 En 1988,c'est la limite Sud qui a/ait l'objet de
  • est évident que les fouilles de l'année 1988 introduisent de nouvelles données qui nous conduisent à redéfinir une sratégie de fouilles. En effet,il est maintenant très probable que l'habitat se soit implanté sur un site plus ancien,à vocation funéraire autant que l'on puisse en
  • surface à étudier restent les mêmes, L'étude porte toujours sur le même secteur:une étendue plane située entre les constructions centrales et les sépultûtes découvertes cette année. L 1 TALHOUET- PLUVIGNER 1988 , „ . . . sépultures circulaires 0 I 1m TALHOUET - PLUVIGNER
  • palynologiques Dominique Marguerie Hars 1988 ANALYSES POLLINIQUES SUR LE SITE DE TALHDUET (PLUVIGNER , MORBIHAN) Le site de Talhouët en Pluvigner, Morbihan, correspond à un ha- bitat de l'âge du fer conservé sur au moins un hectare et demi où, selon l'archéologue, raines. les
  • zones plus boisées, céréales, plus construite et Fougères aigles en dehors de l'habitat dans une zone défrichée) se distinguent. 1988. A cette riches en Fougères (Polypodes plus riches en Les fouilles occasion nous parmi se poursuivront la zone en été comptons
RAP00653.pdf (KERLAZ (29). plage de Ris. le ry izella. rapport de fouille préventive)
  • RAPPORT DE FOUILLE LES THERMES GALUO-RONAINS DO RIS IZELLft EH IKERLAZ (FINISTERE). SITE N° : 29.090.001. - AH. AUTORISATION RESPONSABLE N° : 88 - 34 : MICHEL LE AH. GOFFIC. ARCHEOLOGUE DEPARTEMENTAL DU FINISTERE. SEPTEMBRE 1988. /s~0 CIRCONSTANCES
  • , entreprit des terrassements en Juin 1988, dans le but d'y établir un parking pour les usagers de la plage. Les travaux furent confiés à l'entreprise GUENNEAU de Kerlaz. L'attention de Monsieur LE BERRE, voisin immédiat, fut attirée par la présence dans les déblais de nombreux fragments
  • associé 4 cuves. III - CONDUITE DE LA FOUILLE La fouille a été menée du 26 au 30 Septembre 1988 sous la responsabilité de Michel LE GOFFIC, avec le concours bénévole de : - Daniel BARDON, Douarnenez. - René GRIFFON, Douarnenez. - Josick PEUZIAT, Douarnenez. - François QUERAT
RAP00663.pdf (LE FOLGOET (29). Guiquelleau. rapport de fouille préventive)
  • 14 Octobre Docteur LE COFF de Lesneven cours de travaux Le Docteur habitant 1988, j'étais agricoles qu'une prévenu l'information le Manoir de Cuicquelleau une pierre chaque fois qu'il but du mois d'Octobre. sion, et par conséquent de tracto-pelle DENNEC en pierre
RAP00575.pdf (les cantons de Ploudiry et de Sizun (29). rapport de prospection inventaire)
  • affectées départementales durant le mois d'août 1988. L'enquête a porté sur les cantons de Ploudiry et Sizun (Finistère). La mise en place d'une opération intégrée de développement (O.I.D.) dans le cadre des dispositions prises au niveau de la C.E.E. (programme comportant des actions en
  • récapitulative des sites et un plan de situation au 1/25 000°. Chaque fiche de site (ancienne, modifiée ou nouvelle) est ensuite présentée accompagnée (a une exception près) de 1 'extrait cadastral correspondant. Septembre 1988. Damien LEROY. Etat initial Opéra tion "terrain" Observation