Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00040.pdf (PLOUGONVELIN (29). abbaye de la pointe Saint-Mathieu. rapport de sondage)
  • D i r e c t i o n des Antiquités de Bretag 29 PLOUGONVELIN ABBAYE ST MATHIEU Rapport de sondages (Avril 1988) F. CHAMPAGNE 40 Durant le mois d'Avril 1988, la Direction des Antiquités de Bretagne, à l'initiative de l'Architecte en chef des Monuments Historiques
RAP01129.pdf (FOUGÈRES (35). château-fort, 3e enceinte. rapport de fouille programmée)
  • FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ente enceinte Rapport de fouille programmée FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ème enceinte a Rapport de fouille programmée INTRODUCTION En 1988, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a continué l'étude archéologique de la troisième
  • XTIème siècle et avaient montré que nombreux remaniements ont affecté ce secteur du Xllème au XVIème siècle. Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis de mettre un terme à l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en
  • bois et en pierre qui se sont succédées sur le site jusqu'à son abandon. PROBLEMATIQUES DE L A F O U I L L E En 1988 la zone de fouille a été étendue vers l'ouest : i) afin de compléter le plan de la palissade en bois mise au jour en 1986 et 1987. ii) terminer l'étude
  • exhaustive des structures associées au castrum afin de confirmer le hypothèses émises en 1986 concernant les différentes étapes de construction et l'aspect de la forteresse entre le Xème et le Xllème siècle. L A F O U I L L E 1988 L'extension vers l'ouest en 1988 de la fouille de la
  • sous la lèvre. Si les données des fouilles anciennes du Morbihan sont exactes, ce style de décor ne peut être considéré comme un élément de datation précis, puisqu'on le rencontre en Bretagne à diverses périodes. Mobilier Préhistorique mises à jour pendant les fouilles de 1988
  • C.N.R.S.). Deuxflèchesà pédoncule et ailerons impliquaient une phasefinaledu Néolithique; d'autres éléments (lamelles, tessons à décors de boutons) étaient attribuables au Néolithique sensu lato. En 1988, uneflècheà pédoncule et ailerons (un aileron est cassé) à retouches courantes
  • d'entreprendre une étude détaillée du mobilier archéologique non préhistorique mis au jour pendant la fouille de 1988. Le mobilier est actuellement entreposé au premier étage du bâtiment d'accueil du Château de Fougères. H sera nécessaire d'entreprendre une étude globale du mobilier mis au
  • jour entre 1985 et 1988. C O N C L U S I O N Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis la poursuite de l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en bois et en pierre et compléter le plan de la palissade en bois. La
  • couche noire, dite "couche d'incendie de 1166" mise au jour en 1986 et 1987, a été localisée aussi en 1988 dans le sondage 2 au sud du mur 1. Elle ne semble pas être reconnue dans les autres sondages d'après les notes du fouilleur. Egalement cette couche noire ne semble pas être
  • qui a fait disparaître les vestiges des structures "hors-sol"a été également reconnu dans les sondages effectués en 1988. En 1988 la fouille n'a pas livré une masse importante de mobilier. Le mobilier céramique découvert dans la couche d'incendie a permis de confirmer les
  • datations émises en 1986 et 1987. En 1988 il n'y a pas eu de nouvelle monnaie découverte, la quantité de céramique retrouvée a été inférieure à celles découvertes les années précédentes. Le fouilleur suggère dans ses notes de fouille que cette réduction quantitative de mobilier
  • varié et quelques éléments de céramique préhistorique. La découverte de cette occupation préhistorique pendant les fouilles de 1987 et 1988 est d'une importance au niveau départemental non négligeable. Mis à part quelques trous de poteau taillés dans la roche, il n'y a pas de
  • * • » Fondation Couche brune (néoj Rocher SONDAGE 5 1/20 TROU DE POTEAU SONDAGE 5 1/20 Sondage nnnnnn 4 n Château de fougères Etude d u Logis seigneurial Septembre - Novembre 1988. Frédéric CîWnP^jRNE yivec (a collaboration d e ) . CUC^UUILL et de H. P^XTXER De toutes les
  • conjointement par la conservation des Monuments Historiques et son architecte, la Direction des Antiquités de Bretagne et la ville de Fougères, une série d'opérations ont été programmées, qui ont déjà permis de préciser l'origine du premier château (F.Champagne et J.Cucarull, 1988). Pour
  • réalisées de 1985 à 1988 dans la troisième enceinte qu'un premier château en bois existe dès le Xème siècle. On sait qu'en 1166 lors de l'incendie du château par les anglais la chapelle Sainte Marie du château, probablement au moins en partie en bois, fut détruite. Cette chapelle est