Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00519.pdf ((35). aménagement de la rn 176. déviation Rance/Dol-de-Bretagne. rapport de prospections et sondages préventifs sur le tracé de la rn 176)
  • PROSPECTION ET SONDAGES PREVENTIFS SUR LE TRACE DE LA R.N. 176 DEVIATION RANCE - DOL (ILLE-ET-VILAINE) COMMUNE DE PLEUDIHEN 800 m de tracé de remblais n'avaient pu être sondés lors de l'opération menée en mars - avril 1988, sur le territoire de la commune de PLEUDIHEN où ces
RAP00578.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • PROS PEC TION - IN VEN TAIRE DU BASSIN DE RENNES -35PROGRAMME 1988-1989 Rapport intermédiaire 1988 Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes RAPPORT INTERMEDIAIRE de PROSPECTION-INVENTAIRE DU BASSIN DE RENNES (35) Programme pluri annuel Année 1988-1989 1988
  • Présenté par Alain PROVOST INTRODUCTION . Le programme plur i-annuel 1988-1989 de PROSPECTION-INVENTAIRE du BASSIN de RENNES (35) s'inscrit dans une continuité : la pros- pection de la région rennaise est menée depuis dix ans. Empirique, limité à la périphérie rennaise et à la
  • protohistoire l'action conduite sur les plateaux limoneux apporte des LA PROSPECTION EN 1988 LES ZONES PROSPECTEES Le Bassin de RENNES se définit au sens morphologique du terme son soubassement est constitué de schistes vulnérables : (briovériens ) , réduits à de molles croupes par
  • , (synclinorium il ne se relève que très progressivement jusqu'aux marges des Gôtes-du-Nor d et de la Mayenne. Avec ses bordures, le bassin de RENNES recouvre adminis- trativement l'arrondissement de RENNES. En 1988, l'accent a été mis sur trois secteurs particuliers - la marge Ouest du
  • handicaps dans le bassin de RENNES : l'année 1988 a connu des précipitations hivernales exceptionnelles qui ont entraîné une réserve en eau des sols telle qu'elle a limité le développement d'indices phytologiques au printemps et des orages violents et répétés en juin et juillet qui
  • parutions sur le néolithique du Bassin rennais et sur les mottes et enceintes médiévales. Une prospection n'est jamais achevée, sannuel 1988-1989, à l'issue du programme bi- de nouvelles orientations seront proposées pour un programme futur auquel réfléchit déjà l'équipe dynamique et
  • —j prospection 1988 Ensemble de surface néo-chalcolithique Ensemble de surface gallo-romain ;à 2 concentrations pa^eSnoa TEïiSiia (i) uTBUioa -ead secoue , p uoxq. ao j Assiette de la voie romaine RENNES -BAYEUX CESSON Les Champs Blancs II Indices phytologiques
RAP00294.pdf (VANNES (56). école Germaine de Staël. habitat antique. rapport de sondage.)
  • >0/ «-y 0, % VANNES ECOLE G. DE STAËL HABITAT RAPPORT GALLO-ROMAIN DE SONDAGES août 1988 ^ 1 RAPPORT DE SONDAGES EFFECTUES A VANNES ECOLE GERMAINE DE STAËL AOUT 1988 présenté par ALAIN PROVOST 2 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU SITE II. LES SONDAGES 1234
  • - - - RECHERCHES ANTERIEURES AOUT 1988 L'édifice et le niveau d'occupation supérieur Structures antérieures - SONDAGE 1 Autres structures - SONDAGE 2 Sondage sous le sol bétonné III. CONCLUSIONS 1- Les données des sondages 2- L'ensemble SAINT SYMPHORIEN - G. DE STAËL 3- Les recherches
  • des bénévoles du CeRAPaR (Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes). L'ancienne école GERMAINE DE STAËL - parcelle 32, section ED, cadastre 1988, 2ème éd.- jouxte les Archives Départementales au sud. Outre les locaux de l'école désaffectée, le terrain est occupé par
  • PATERN (Pl. IV)(ANDRE, 1987). 6 II. LES SONDAGES DE 1988 Quatre tranchées de sondages non destructifs ont été menées dans la cour de l'école jusqu'au niveau des couches archéologiques. Celles-ci ont été étudiées selon les procédés de la fouille classique (Pl. V). A l'extrémité
  • menaces sont à moyen terme ; enfin, la nécessité d'avancer dans la connaissance du VANNES ANTIQUE. Ces travaux devraient déboucher sur une publication et les résultats portés à la connaissance du Public vannetais. Alain PROVOST 1er octobre 1988. 19 BIBLIOGRAPHIE ANDRE, 1987 - P
  • Germaine de Stae/ sondages août 1988 20m i PL. V : PLAN DES SONDAGES Dépôt de fouilles PL. VI ! PLAN DES STRUCTURES - SONDAGES 1 ET 2 NGF h. 15.00 L14.00 pi p EH W < < w M P4 D O a NGF L14.50 VANNES G. DE STAËL COUPES A-A D-D ique -- SUBSTRAT granit 14.00 VANNES G. DE