Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1988 (retirer)
  • Operation type > fouille préventive (retirer)

10 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01713.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de fouille préventive)
  • attribuable (Gif 7180 : 6020 Quiberon, + 80 à B.P.). la fin du Deux campagnes de sauvetage ont eu lieu en 1987 et 1988. Les coordonnées de ce site archéologique sous la suivantes Coord. Lambert : enregistré sur la Carte référence 56/186/007 (zone 2) : x = sont
  • extrêmement longues, en 1987. Les en raison de la -2richesse du site (nombreux fragments osseux, stockage se profilait à a eu pour fouille éléments en microfaune très abondante), terme. effectué ces opérations ce qui petits C'est proprement dite avons partir de 1988
  • , ralentir le rythme (ralentissement et un problème de pourquoi nous sur le site même à conséquence de silex aggravé de la par le faible nombre de participants). La campagne s'est 1988. Y ont Leroy et P. participé A. Dumont, B. Hérard, que individualisées nous niveaux
  • de autres sur ces trapèzes étant éclats (d'où leurs formes irrégulières très caractéristiques de ce gisement). -4Autre caractéristique outils en os. de Beg-er-Vil, En 1988 encore, effilés ont été possédons pas mis au jour. plusieurs l'abondance fragments d'objets
  • faune C'est au niveau des apportent des éléments (cerf, carbonisées ont été rencontrées. il confirme Péquart. contre de coquillier nous ne noisettes, contemporain {coquillages, terrestres, avec en sanglier). les données de 1988 plusieurs poires Ce fait est
  • amas et de celui, Beg-an-Dorchenn, également du Mésolithique final, dont la fouille s'est achevée en 1988. nous permettrait alors d'observer groupes voisins et contemporains, le comportement de Elle de deux dans un milieu écologique sensiblement analogue. Nous
RAP01129.pdf (FOUGÈRES (35). château-fort, 3e enceinte. rapport de fouille programmée)
  • FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ente enceinte Rapport de fouille programmée FOUGERES 1988 CHATEAU-FORT 3 ème enceinte a Rapport de fouille programmée INTRODUCTION En 1988, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a continué l'étude archéologique de la troisième
  • XTIème siècle et avaient montré que nombreux remaniements ont affecté ce secteur du Xllème au XVIème siècle. Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis de mettre un terme à l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en
  • bois et en pierre qui se sont succédées sur le site jusqu'à son abandon. PROBLEMATIQUES DE L A F O U I L L E En 1988 la zone de fouille a été étendue vers l'ouest : i) afin de compléter le plan de la palissade en bois mise au jour en 1986 et 1987. ii) terminer l'étude
  • exhaustive des structures associées au castrum afin de confirmer le hypothèses émises en 1986 concernant les différentes étapes de construction et l'aspect de la forteresse entre le Xème et le Xllème siècle. L A F O U I L L E 1988 L'extension vers l'ouest en 1988 de la fouille de la
  • sous la lèvre. Si les données des fouilles anciennes du Morbihan sont exactes, ce style de décor ne peut être considéré comme un élément de datation précis, puisqu'on le rencontre en Bretagne à diverses périodes. Mobilier Préhistorique mises à jour pendant les fouilles de 1988
  • C.N.R.S.). Deuxflèchesà pédoncule et ailerons impliquaient une phasefinaledu Néolithique; d'autres éléments (lamelles, tessons à décors de boutons) étaient attribuables au Néolithique sensu lato. En 1988, uneflècheà pédoncule et ailerons (un aileron est cassé) à retouches courantes
  • d'entreprendre une étude détaillée du mobilier archéologique non préhistorique mis au jour pendant la fouille de 1988. Le mobilier est actuellement entreposé au premier étage du bâtiment d'accueil du Château de Fougères. H sera nécessaire d'entreprendre une étude globale du mobilier mis au
  • jour entre 1985 et 1988. C O N C L U S I O N Cette dernière campagne de fouilles menée pendant le mois de juillet 1988 a permis la poursuite de l'étude sur l'évolution architecturale des diverses constructions en bois et en pierre et compléter le plan de la palissade en bois. La
  • couche noire, dite "couche d'incendie de 1166" mise au jour en 1986 et 1987, a été localisée aussi en 1988 dans le sondage 2 au sud du mur 1. Elle ne semble pas être reconnue dans les autres sondages d'après les notes du fouilleur. Egalement cette couche noire ne semble pas être
  • qui a fait disparaître les vestiges des structures "hors-sol"a été également reconnu dans les sondages effectués en 1988. En 1988 la fouille n'a pas livré une masse importante de mobilier. Le mobilier céramique découvert dans la couche d'incendie a permis de confirmer les
  • datations émises en 1986 et 1987. En 1988 il n'y a pas eu de nouvelle monnaie découverte, la quantité de céramique retrouvée a été inférieure à celles découvertes les années précédentes. Le fouilleur suggère dans ses notes de fouille que cette réduction quantitative de mobilier
  • varié et quelques éléments de céramique préhistorique. La découverte de cette occupation préhistorique pendant les fouilles de 1987 et 1988 est d'une importance au niveau départemental non négligeable. Mis à part quelques trous de poteau taillés dans la roche, il n'y a pas de
  • * • » Fondation Couche brune (néoj Rocher SONDAGE 5 1/20 TROU DE POTEAU SONDAGE 5 1/20 Sondage nnnnnn 4 n Château de fougères Etude d u Logis seigneurial Septembre - Novembre 1988. Frédéric CîWnP^jRNE yivec (a collaboration d e ) . CUC^UUILL et de H. P^XTXER De toutes les
  • conjointement par la conservation des Monuments Historiques et son architecte, la Direction des Antiquités de Bretagne et la ville de Fougères, une série d'opérations ont été programmées, qui ont déjà permis de préciser l'origine du premier château (F.Champagne et J.Cucarull, 1988). Pour
  • réalisées de 1985 à 1988 dans la troisième enceinte qu'un premier château en bois existe dès le Xème siècle. On sait qu'en 1166 lors de l'incendie du château par les anglais la chapelle Sainte Marie du château, probablement au moins en partie en bois, fut détruite. Cette chapelle est
RAP01140.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). Beaumont. rapport de sauvetage programmé)
  • SAINT—LAURENT—SUR—QUST (Morbihan) Habitat du Néolithique Final de Beaumont SAUVETAGE PROGRAMME 1988 Au cours des deux années de fouilles (1986-1987) sur la sépulture à entrée latérale de Beaumont à Saint-Laurent-sur-Oust, la découverte d'une structure linéaire en terre et
  • Nord, c'est-à-dire en direction de la sépulture dans la zone "interne" de l'éperon, à la recherche d'éventuels vestiges d'habitat (au sens large). Les résultats des deux campagnes de 1988 ont confirmé pleinement une occupation au Néolithique Final en retrait d'une structure de
RAP00345.pdf (OUESSANT (29). lann pen ar land. rapport de sauvetage programmé.)
  • prit quelques photos. Pour étudier enfin sérieusement ce monument sans cesse menacé et le remettre en valeur, une fouille de sauvetage programmée fut autorisée pour 1988. L'enceinte de Pen-ar-Land Elle se trouve sur la falaise à 32 m au-dessus de la mer. Elle comprend encore 18
  • blocs dont quelques uns étaient couchés, réunis par de petits murets de pierres. La forme générale est elliptique ou plutôt ovale de 13 m suivant l'axe Est-Ouest et 10 m suivant l'axe Nord-Sud. C'est ce que les spécialistes appellent parfois un "oeuf mégalithique". En 1988, le
  • monument. Pendant la dernière guerre, des tranchées allemandes furent creusées en bordure de l'enceinte, côté Ouest. Elles ont été rebouchées en 1988. Une carrière ancienne fut creusée à l'Est du monument et ses déblais rehaussent le terrain contre les menhirs d'entourage. Malgré
  • plaquettes. Le foyer profond est un élément possible de feu rituel lors de l'élévation d'une pierre. Ces éléments ont incité les fouilleurs de 1988 à replacer c e t t e pierre au sommet du monticule. L'opération a été e f f e c t u é e grâce au concours de la municipalité d'Ouessant. La
  • d'Ouessant, extrémité du monde connu il y a quelque 5000 ans. C'est le seul témoin d'un ensemble de monuments mégalithiques malheureusement détruits aujourd'hui pour la plupart. C'est pourquoi il mérite le respect de tous. Ouessant, Juillet 1988 Jacques BRIARD Michel LE GOFFIC
RAP00732.pdf (PAULE (22). camp de Saint-Symphorien. rapport de sauvetage programmé)
  • D i r e c t i o n des Antiquités de Bretagne PAULE (Côtes-du-Nord) m MT SYMPHOZte N Habitat de l ' A g e 1988 du F e r ^ l CO VIO D I R E C T I O N DES A N T I Q U I T E S DE PAULE (Côtes du BRETAGNE Nord) Saint S y m p h o r i e n - H a b i t a t du S e c o n d
  • A g e du Fer R a p p o r t de f o u i l l e s - M a r s / A v r i l / M a i C l a u d e LE Jean-Charles Archéologues POTIER ARRAMOND contractuels A v e c la c o l l a b o r a t i o n d e C h r i s t o p h e Photographies : Hervé 1 9 8 8 1988 PAITIER VENDRIES BORDEREAU
  • e s du camp de du s e c o n d s e m e s t r e Antiquités de Bretagne que Saint 1988. confirmait - 5 - à n o u v e a u son a c c o r d au t r a c é p r o p o s é , le ne f a i s a n t pas a p p a r a î t r e cependant qu'il en d e u x t e m p s , j u s q u ' à la et
  • terrassements végétale archéologique, sondages avant le DE S A I S Y DE définitif. 26 j a n v i e r donnait T r a n s p o r t s et 1988, son M o n s i e u r le accord P a t r i m o i n e du au Comte Service Conseil Général Nord p o u r la v e n t e d e s t e r r a i n s des
RAP00746.pdf (PRAT (22). Pouilladou. rapport de sauvetage programmé)
  • Périodes chronologiques Y 124.330 1988 15 j u i l l e t DU Rapport scientifique DOSSIER P l a n c h e s et d e s s i n s Photographies légendées - 15 a o û t ALT. numéro1988 BARDEL 900 routiers m2 du 2 ha Zone vité effec..... 83m 1987 d'habitat agricole de d'acti
  • - Tranchées, souterrains, fosses, céramiques. 450 à 350 avant OBSERVATIONS CONTENU - sans Carrière, travaux fouillée Estimation gisement SITE juin 3.P. Motif AH (994) 21 Intervention 001 13 p a g e s 10 f e u i l l e s 7 feuilles 25 p a g e s U.C. En 1988, la fouille de
  • s sites comme Plouer et Plouaret. 5 PROBLEMATIQUE 1989-1990 La fouille de Prat en 1987-1988 a permis de cerner un site qui présente une occupation de la Tène Ancienne avec des structures bien précises qui ouvre quelques visions complètes sur les souterrains et les galeries à
RAP00105.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden i. rapport de fouille préventive)
  • °) Organisation de la campagne de fouille: a) La campagne: Les fouilles sont menées de février à juin de manière discontinue en utilisant, notamment, les créneaux des vacances scolaires et universitaires de février et de Pâques. b) Les objectifs: Les résultats de la campagne 1988 montrent que
  • manière, le prolongement de la recherche lancée à Quimper au début des années 1980. (I) LE BIHAN J.P., 1984: "Villages gaulois et parcellaires antiques au Braden en Quimper", Cahiers de Quimper antique n°l, 264 p. LE BIHAN J.P., 1988: " Les structures d'habitat dans un hameau de la
RAP00104.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden i. rapport de sauvetage programmé)
  • QUIMPER LE BRADEN 1988 Q U I M P E R L E B R A D E N 19 8 8 Responsable: J.P. LE BIHAN 1 I) INTRODUCTION La p o u r s u i t e de la f o u i l l e de ce h a m e a u de la T è n e F i n a l e r e p r é s e n t e , en 1 9 8 8 , n o t r e p ô l e p r i n c i p a l d
  • très légèrement décalé vers la p e n t e du talweg occidental d é l i b é r é m e n t négligé lors des deux premières phases d'aménagment. V) CONCLUSION: La fouille de 1988 l ' o r g a n i s a t i o n du h a m e a u du d'éléments nouveaux: confirme les grands traits B r a d e n
RAP00044.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport de sauvetage programmé)
  • OUESSANT 8 MEZ • > NOTARIOU 1988 ^ -, if TABLE DES MATIERES INTRODUCTION I) S i t u a t i o n II) Découverte III) M i s e en p l a c e et o r g a n i s a t i o n d e s f o u i l l e s I V ) P r o b l é m a t i q u e et m é t h o d e de f o u i l l e Chapitre I: M I L
  • l ' i n t e r p r é t a t i o n CONCLUSION 159 I) Le b i l a n II) Les p e r s p e c t i v e s A î ™ 162 ILE D ' O U E S S A N T (Finistère) MEZ-NOTARIOU UN VILLAGE FOUILLE DU DE SAUVETAGE Responsable: Novembre PREMIER 1988 AGE DU FER PROGRAMME J.P. LE
  • . L a s u p e r f i c i e a m é n a g e a b l e e s t d e 1 0 0 0 0 m 2 e t la c o n s t r u c t i o n de huit pavillons est programmée pour septembre 1988. Ces pavillons représentent la première tranche des t r a v a u x et t o u c h e n t p r è s de 4 0 0 0 m2 de l ' e s p a c e
  • s d e B r e t a g n e , le site est visité par celui-ci, et Monsieur Y. MENEZ, conservateur des f o u i l l e s le 24 mars 1988 en présence de Monsieur J.Y. COZAN, vice président du Conseil Général et d é p u t é du F i n i s t è r e . III MISE EN PLACE 1°) E s t i m a t i o
  • a u b a n . Ce p o i n t e s t i m p o r t a n t p o u r l ' a r c h é o l o g u e , d a n s la m e s u r e où , p o u r la s e u l e f o u i l l e de 1988, sur 500 m2 e n v i r o n 650 trous de p o t e a u x sont mis au jour et où l'ensemble des bâtiments découverts c o m p o r t
  • peu surprendre III) CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE : Bien q u ' a u c u n e f o u i l l e n ' a i t été o r g a n i s é e avant 1988, les marques d'une occupation très ancienne de l'île sont répertoriées depuis longtemps. L'amiral THEVENARD, P. DU CHATELLIER ont notamment insisté sur
RAP00356.pdf (MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.)
  • _ PROGRAMME H 16 _ MORDELLES (ILLE-ET-VILAINE) - SERMON SITE GAULOIS ET TEMPLE CELTO-ROMAIN RAPPORT DE SAUVETAGE PROGRAMME POUR 1988 Michael BATT DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE HORDELLES SAUVETAGE SERMON PROGRAMME ( ILLE-ET-V ILA I NE ) -RAPPORT POUR 1988
  • adsocié à l'édiffice culturel gallo-romaine. La campagne de 1988 a eu comme objectif d'approfondir l'étude du développement de l'occupation à la Tene III finale au nord du tem- ple romano-celtique, sur la zone menacée par des travaux routiers. L'étude archéologique a été continué
  • mobilier abondant (monnaies, fibules, objets en fer, céramique gauloise et gallo-romaine précoce) en 1988 un mobilier purement la tene finale a été mis au jour pendant la fouille de cette anomalie dans les couches inférieures. La fonction de cette fosse est pour l'instant dif- ficile
  • MORDELLES. Les parcelles voisines 373 et 374 sont également menacées par le tracé prévu de la nouvelle route mais pour l'instant inaccessibles, leur maîtrise foncière n'étant pas encore acquise. I Zone \ fouillé 363 Fouille 1988 \ Fouilles \ \ prévu e \ \ 1989 .Bâtiment "Duilio
  • Mobilier Sermon ceramique- Fossé 6 10 0 cm 35 MORCELLES de l'enclos (Cliché M. SERMON daté BATT) de la Tène Finale. 35 M 0 R D E L L E 5 Monnaie gauloise Statère des Riédones SERMON trouvée Cliché 2 - Droit 3 - Revers 1988 - classe II i i ê • ^vl ,i! 4 »¿ÀÎ