Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1990 [X]

57 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00049.pdf (LOCRONAN (29). montagne du prieuré, camp des salles. rapport de fp 1)
  • LOCRONAN (FINISTERE) MONTAGNE DU PRIEURE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE 1990 PHILIPPE GUIGON i BORDEREAU RECAPITULATIF RCCNSCRIPTICN HISTORIQUE RAPPORT DE u FOUILLE PROGRAMMEE i SAUVETAGE PROGRAMME « LOCALISATION « « SAUVETAGE URGENT /X / / SONDAGE / Commune
  • N AGE" (iXe-Xe NERVATIONS CONTENU DU •1SSIER i• :'Rapport scientifique ... : Plans et coupes : Planches et dessins : Photographies légendées 41 p . + 5 p. 24 11 31 (annexe) siècle-.) LOCRONAN (FINISTERE) MONTAGNE DU PRIEURE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE 1990
  • PHILIPPE GUIGON REMERCIEMENTS En dépit de températures excessives, les foui 1leurs de 1990 ont vaillamment travaillé, de surcroît dans la bonne humeur; merci donc à: Jeanne-Lydie François Christine Morgane Gilbert Barbara Isabelle Candice Ronan Lucienne Henri Françoise Guénaëlle
  • Toulouse-le-Mirail. Les numéros [en gras] renvoient aux illustrations placées en fin du rapport. INTRODUCTION [1; 2; 3] La campagne de 1990 s'est déroulée du lundi 2 juillet au samedi 28 juillet; elle a porté sur l'angle sud-ouest de la terrasse la plus élevée, c'est-à-dire à l'ouest
  • décision de fouiller à l'ouest du bâtiment 1, ne procède pas du hasard, puisque le pignon oriental du bâtiment 9 avait été déjà repéré à la fin de la campagne de 1989. Grosso modo. la fouille de 1990 confirme les hypothèses émises précédemment: on suggérait en effet d'interpréter le
  • entièrement mis au jour lors de la campagne de 1989, puisque la limite occidentale de la fouille se situait alors sur l'axe x = 95 (direction ouest-nord-ouest/estsud-est). Le plan de 1990 restitue l'aspect effectif de ce mur. Sensiblement perpendiculaire au mur sud, il mesure
RAP00062.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). guern an croch. rapport de sauvetage urgent)
  • v V « ce« f \ t A r eh c v> SAINTNICOLASDUPELEM (Côtes d'Armor) 6UERNAN GROC'H •CRECOM" R a p p o r t de s a u v e t a g e u r g e n t 30 novembre 1990 Anne VILLARD DRAC DE BRETAGNE CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES 62 SAINT-NICOLAS DU PELEM
  • Guernan G r o c ' h Rapport : CRECOM de s a u v e t a g e urgent La C i r c o n s c r i p t i o n des A n t i q u i t é s de Bretagne a été prévenue en o c t o b r e 1990 par M. C. Le Potier (Conseil Général des Côtes d'Armor), lui-même alerté par M. Le Forestier (ingénieur
RAP00063.pdf (PAIMPOL (22). le Dano. rapport de sauvetage urgent.)
  • Plage DU LEDANO en PAIMPOL (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille de sauvetage urgent Décembre 1990 Marie-Yvane DAIRE U.P.R. 403 du C.N.R.S. Plage DU LEDANO en PAIMPOL (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille de sauvetage urgent Décembre 1990 N° de site D.A.B. : 22 162 2 AH
  • l'étendue : du gisement Nature du gisement Nature des découvertes effectueées Périodes chronologiques : E r o s i o n et : : : : Rapport scientifique Plans et coupes Planches et dessins Photographies légendées 1990 1990 10 m 2 : 50 m 2 : A t e l i e r de briîquetages à sel F o u
  • l'existence de vestiges archéologiques sur la plage du Lèdano, que Monsieur DERVILLY nous signalait bientôt par un courrier détaillé, au mois de septembre 1990. Lors d'une première visite sur les lieux le 12 octobre, guidée par Monsieur DERVILLY, qui avait soigneusement collecté (lors de
  • décembre 1990 ; puis, lors de la surveillance des travaux (qui commencèrent un peu plus tôt que prévu), la partie sud du site (de l'autre côté du chemin) fut dégagée le 13 décembre (photo. 1). Trois autres visites du site suivirent, au cours des mois de décembre 1990 et janvier 1991
RAP00065.pdf (PLANGUENOUAL (22). la ville Mein. rapport de sondage)
  • f i q u e : Jean L a u r e n t MONNIER avec la c o l l a b o r a t i o n de : P a t r i c k AMOUREUX, J a c q u e s - H e n r i CLEMENT & H e r v é MORZADEC i Décembre 1990 65 NATURE ARCHEOLOGIQUE DU SITE Il s'agit d'une vaste station de plein air appartenant au Paléolithique
RAP00071.pdf (LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport intermédiaire 1990 de fp 3 1990-1992)
  • LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport intermédiaire 1990 de fp 3 1990-1992
  • ec Ilandevenn 1990 71 Isandevennec 1990 Unive rsifé de Laboratoire Directeur Hf- Bretagne Fouille d'Archéologie : L _ P A P E et Rapport A . R. BA R D E L PERENNEC Les fouilles 1990 ont constitué la première phase d'une campagne triennale 1990-1992. Outre
RAP00080.pdf (OUESSANT (29). Kergoff. rapport de sauvetage urgent.)
  • ILE D'OUESSANT KERGOFF F o u i l l e de s a u v e t a g e J.-Y. Robic AOUT 1990 urgent BORDEREAU RECAPITULATIF CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE SAUVETAGE PROGRAMME / / / / SAUVETAGE URGENT SONDAGE / PROSPECTION LOCALISATION : Finistère
  • Commune : Ile d'Ouessant Lieudit : du cadastre I.G.N Local : Kergoff : Kergoff : Kergoff : Cadastre i974 section L2 , Coordonnées Lambert : Ax53,100 Bx : Autorisation (n , date) : : Intervention (début et fin) SITE Ay 1110 , 800Alt.30 m 3v : AOUT 1990 néant : Responsable
  • Périodes chronologiques XV, XVI ème siècle OBSERVATIONS CONTENU DU DOSSIER 1075, 1076 90-32 AH du 02/08 au 30/09 1990 : Années antérieures d'intervention .. : INTERVENTION / Département N°de Site DATES / / : Rapport scientifique : Plans et coupes : Planches et dessins
  • : Photographies légendées : : : : oui oui oui oui ILE D'OUESSANT KERGOFF F o u i l l e de s a u v e t a g e J.-Y. Robic AOUT 1990 urgent I LOCALISATION: La "cachette médiévale" que nous avons fouillée est située: Commune : lieu-dit IGN: C. Lambert: Carte: Altitude: Lieu-dit cadastre
  • cette structure dans le cadre d'une fouille de sauvetage urgent en Août 1990. Cette intervention a été possible grâce l'accord de M J.-P. Fremy qui nous a autorisé à fouiller sur son terrain ainsi qu'à M J.-P. Le Bihan et l'équipe du CERAQ qui ont mis à notre disposition une partie
RAP00085.pdf (PLOUGASNOU (29). nerf-hir. rapport de sauvetage urgent.)
  • publication pour la fin de l'année 1990. C e t t e orientation q u i , v u l'ampleur des structures et l'intérêt du s i t e , p a r a i t à court terme la plus indiquée quant à l'exploitation des données amassées au cours de ces m o i s d e fouille, ne doit pas m a s q u e r le fait que
RAP00087.pdf (PLOUHINEC (29). kersigneau Saint-Jean. rapport intermédiaire de fouille programmée 1990-1991)
  • PLOUHINEC (29). kersigneau Saint-Jean. rapport intermédiaire de fouille programmée 1990-1991
  • F I N I S T E R E P L O U H I N E C K E R S I G N E A U R A P P O R T - S A I If ï - J E A DE F O U I L L E P R O G R A M M E E 1990 Ç ¿[¿y U- CiOUu tô hZt uu GIRCONSCaiPTION n, BORDEREAU RECAPITULATIF HISTORIQUE BRETAG-NE Date d'envoi RAPPORT DE . JîQIIimC
  • JÊTOEWMMBR Finistère .COALISAT ION PLOUITHEG Saint-Jean Kersigneau Kersigneau Saint-Jean ZA 98 Ax 88.700 Bx 88.800 Ay 359.550 By 359.6-50 Alt -45m JATES 30 Juin - 31 Juillet 1990 Années antérieures d'intervention 1986 - 198? - 1988 - 1989 ÏVof. P.-R. G-IOT INTERVENTION Motif
  • avait été plus largement fouillée par H. Le Carguet, qui en avait donné un plan idéalisé et fort inexact. Nous avions commencé à en dégager la partie méridionale en 1989, et l'objet principal de la campagne de 1990 a été de compléter son exploration et celle de ses abords, ainsi que
  • de préciser ses relations avec les tracés successifs des murets d'enceinte, si possible, malgré la proximité du muret occidental de clôture de l'établissement gallo-romain qui est venu perturber le secteur en lui empruntant des matériaux. La campagne, 1990 s'est déroulée des
  • . - D. Marguerie: Rapport d'études palynologiques 1988. 3 p. + 3 pl. - M.P. Ruas: Rapport d'analyse carpologique 1990. 2 p. - P.R. Giot et H. Morzadec (avec collaboration de D. Marguerie et Y. Onnée): Un enclos ceinturé du second âge du fer: Kersigneau Saint-Jean en Plouhinec
  • muret d'enclos / PLCKJHIKEC Kersigaeau Saint-Jean fv •Plan d'ensemble 1990
  • loin en fosse moyenne . M U Cd;'-: muret primitif de l'enclos muret fie l'enclos déporté porte sud « KSJ muret séparatif 1990 édifice sud-est photo-montage 3|lS WÊÊÊ RMMM. g l S * ' :j ¡ÉÉ&L mfrmm M m m premier muret de ceinture H • le ceinture après réfection
  • «ir,: KSJ I99O Maison S.E. vue du S.W. intérieur Kord) vu du S, intérieur Nord-Est vu de l'O. KSJ 1990 Maison S.E. Calage M.E. Calage au S. de la porte à l'O. iSKVi Posse à cendres au milieu de la zone K3J-C-615 Tesson décoré d'une frise K3J-C-561 Tesson orné de
  • QUATERNAIRE ARMORICAINS U.P.R. n°403 du C.N.R.S., Université de Rennes I, Campus de Beaulieu 35042 RENNES CEDEX - Tél. : 99 28 61 09 L'HABITAT GAULOIS DE KERSIGNEAU SAINT-JEAN (Plouhinec, Finistère) Rapport d'études palynologiques & anthracologiques Dominique Marguerie Décembre 1990
RAP00094.pdf (PLUGUFFAN (29). Kereuret. rapport de sondage.)
  • , détrempant le Ouest. 1990 et se sont poursulvló piales de en pelle méca- panne... Ces terrassements ont mis au jour des structures enterrées : vole, fosses, substructions et quelques objetó moblíleAS : tesson de céramlque commune^ slglllée, aires de brülló avec charbons de bols
  • HISTORIQUES D E BRETAGNE -AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE/PMffiftëGMffiN «•90-01 AP. (Rayer la mention inutile) valable du 1er j a n v i e r 1990 Le Directeur des Antiquités demeurant à de Bretagne au 30 j u i n 1990 autorise M. LE G0FFIC Pharmacie - 2 9 2 3 7 COMMANA prénom
RAP00115.pdf (SAINT-JEAN-TROLIMON (29). Castellou. rapport de sauvetage urgent.)
  • CONSEIL GENERAL FINISTERE P e n r i - a r - B e d RAPPORT DE FOUILLE LE SITE DE L'ÂGE DE FER ET GALLO ROMAIN DE CASTELLOU EN SAINT-JEAN-TROLIMON (FINISTÈRE) Michel LE GOFFIC Archéologue Départemental SEPTEMBRE 1990 CONSEIL GENERAL FINISTERE P e n r i - a r - B e d
  • RAPPORT DE FOUILLE LE SITE DE L'ÂGE DE FER ET GALLO ROMAIN DE CASTELLOU EN SAINT-JEAN-TROLIMON (FINISTÈRE) Michel LE GOFFIC Archéologue Départemental SEPTEMBRE 1990 R A P P O R T DE FOUILLE LE SITE DE L'ACE DU FER ET GALLO-ROMAIN DE CASTELLOU EN SAINT-JEAN-TROLIMON (Finistère
  • ). 29.252.001. - AH. SITE N AUTORISATION RESPONSABLE N' 90 - 33. - A H . M I C H E L LE G O F F I C A R C H E O L O G U E D E P A R T E M E N T A L DU FINISTERE SEPTEMBRE 1990. S O M M A I R E PAGE I - M O T I F DE LA F O U I L L E II - L O C A L I S A T I O N ET C O N T E
  • BUREL m'apprit qu'il avait constaté qu'au cours des étés secs de 1989 et 1990 la végétation séchait moins rapidement Sur une bande de terrain d'environ 6 m de largeur traversant la parcelle n° 15 qu'il cuJUive. Cette trace correspond à celte photographiée par P.-R. GïOT, lors d'une
  • bordé à l'ut par un petit d'un ba¿ plateau à pente rul¿¿eau. fialble - 4 - 111 - CONDUITE VU SAUVETAGE La fouille a été menée, du 03 au OS Septembre 1990 Aoui, ¿a reóponAabilité de M. Michel LE GOFEIC, avec le concoure de : - Vaniel BAR VON, Bertrand GRAU, JoAick PEUI1AT
  • R A L E DES SERVICES DÉPARTEMENTAUX Quimper, le 06 Juillet 1990 Michel L E G O F F I C Archéologue Départemental L'Archéologue Départemental à Monsieur BUREL CASTELLOU 29120 SAINT-JEAN-TROLIMON % x * ' Monsieur, Je viens d'être avisé par Monsieur le Directeur des
  • SAINT-JEAN-TROLIMON Commune : Zone : Coordonnées Lambert 29142 FAOtl 2 9 252 Section, parcelles : sur un terrain appartenant à prénom rue du Général de Gaulle - N° de site : 1981 Ax: 1990 : Finistère Département : 1, n^0-33 AH- décembre 31 confie à M. Service
RAP00128.pdf (PLOUBEZRE (22). tumulus de l'âge du bronze et nécropole de l'âge du fer à Keryanouen. rapport de fouille préventive)
  • / / / Département Commune PLOUBEZRE Lieudit : du cadastre I.G.N Local Keryanaouen N de Site 22 211 Cadastre Section D, n° 391 Coordonnées Lambert 003 AP ¿x 17^,52 A y -,23 5-1 Alt. Bx By A Autorisation (n , date) : Intervention (début et fin) I /X / 90-10 AP - 25 novembre 1990
  • ".Implanté en limite de bâtiments agricoles et déjà entamé par la mise en place d'une dalle de béton (agrandissement de l'ensilage), il fût encore mis à mal par quelques coups de pelleteuse en novembre 1990. En effet, le propriétaire aménageait un silo à lisier et profitait de la présence
  • précisément l'emplacement sur le terrain. M. Rolland ayant décidé de remettre en culture l'actuelle parcelle protégeant le site, profitait de la présence du tracto-pelle pour niveler la butte et supprimer les blocs de granité présents à cet emplacement. C'est ainsi qu'en novembre 1990
  • . Yannick Lecerf vînt sur le site afin de déterminer quelles suites donner à cette action. Une fouille de sauvetage fût autorisée pour une période allant de décembre 1990 à fin mars 1991. II - REMERCIEMENTS. Nous tenons à remercier les propriétaires, M. et Mme Rolland, pour leur acceuil
  • - Photo n° 2). IV - CONDUITE DE LA FOUILLE. La fouille s'est effectuée presque régulièrement les samedi et dimanche de décembre 1990 à mars 1991 (les 16,17,et 28 décembre - les 4,5,6,12,13,19,20,26 janvier - les 3,17,18,19,20,21,22, février - les 9 et 17 mars sur toute la journée et
RAP00130.pdf (CRÉHEN (22). château du Guildo. étude de la douve sud. rapport de sondage)
RAP00134.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). colledic et crecom. rapport de sondage.)
  • notamment par l'apparition d'un t a l o n de hache p o l i e dépassant de 2 cm a u - d e s s u s de l'arène. Afin de ne pas e n t r a v e r sommes r e n d u s surles lieux l a poursuite l e 11 novembre des t r a v a u x , nous 1990 e t nous avons effectués l e s a u v e t a g
RAP00141.pdf (ARZON (56). Bilgroix. pointe de Bilgroix. rapport de fouille programmée.)
  • ,propriété communale.il a été classé M.H. par décret du 8 Mars TRAVAUX PRELIMINAIRES. Préludant a la campagne de fouilles de l'été 1990,un relevé topographique a été réalisé dans le courant du mois de mai.Les premières observations ont permis de noter l'orientation générale du monument
  • seconde dalle également incomplète déplacée vers le nord. CAMPAGNE DE FOUILLES 1990. Devant l'ampleur des ramassages antérieurs une fouille programmée nous a été confiée avec autorisation en date du 7-06-1990, programme P.16, l'objectif étant de rechercher les rapports éventuels entre
  • charge d'intendante a été assurée par Annick Lecornec. TRAVAUX REALISES EN 1990. Après décapage manuel de la couverture végétale et élimination des détritus divers encombrant le cratère laissé dans le cairn, deux zones de 4m de large ont été ouvertes, à l'est dans l'axe du cairn, et
RAP00211.pdf (LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport intermédiaire de fouille programmée 1989-1991)
  • Charles-Tanguy LE ROUX, Jean-Yves TINEVEZ, et Eric GAUME Yannick LECERF LOCMARIAQU EE R TUMULUS PROGRAMME RAPPORT TRIENNAL D DE INTERMEDIAIRE TRAVAUX FINANCES PAR EER-GR/XH FOUILLES - 1989 - 1991 CAMPAGNE 1990 : - Le Ministère de la Culture et de la
  • DE FOUILLES 1989 - 1991 RAPPORT INTERMEDIAIRE - CAMPAGNE 1990 Travaux présentés par : - Le Ministère de la Culture, de la Communication et des Grands Travaux, - Le Département du Morbihan, - La Commune de LOCMARIAQUER. DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE BRETAGNE
  • CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES LOCMARIAQUER - ER GRAH - 1990 La campagne de fouille 1990 d'une durée de quatre mois comme en 1989 (juin à septembre), a vu la poursuite des travaux des années précédentes en divers points du site et suivant les deux orientations principales adoptées en 1989
  • . - A l'extrémité sud du site, le secteur H, ouvert en 1989 a été achevé en 1990 par la fouille des banquettes résiduelles. A l'ouest de l'extrémité sud du monument, devant le parement de façade ouest, un nouveau secteur J a été ouvert après raclage des remblais superficiels (gravier du parking
  • étant mise sur étais. Les recherches ont pu reprendre en 1990, parallèlement au chantier d'entreprise. Le principal problème concerne l'entrée est ; un bourrage de très gros moellons y bloque l'espace entre deux parements faisant liaison des parois nord et sud de la chambre avec le
  • matériaux de construction abandonnée ou d'un aménagement lié à une activité devant la façade peut désormais être envisagée (cf. infra). III - B - Résultats complémentaires dans le secteur E (F.52. G.5Q. G.51r G.52. H.5Q. H.51. H.52) En 1990, la fouille du paléosol a été reprise sur
  • nord-sud de trous de poteaux à calage et de certains "trous de piquets" prouve la contemporanéité de cette structure linéaire en matière périssable et de l'édification du noyau de l'extension sud. De plus, le bon état de conservation du dernier calage nord (Tp 7 1990) , au pied du
  • fosse et de cette dernière ne fait pas de doute. (La faible sédimentation brun clair C.2.1.2.b. scelle le niveau commun du foyer fr 3 et l'empierrement C.2.2.a.). - En revanche les structures est, telles que le foyer fr 1 (1987 - G 52), le foyer fr 4 (angle nord-est de G 52 - 1990
  • ) et la structure S2 (angle nord-est de H 52 1990) sont incluses plus profondément dans le paléosol brun foncé (C.2.3.), position qui pourrait indiquer une antériorité. Cependant cette hypothèse est atténuée par plusieurs remarques : . les foyers fr 1 et fr 4 sont établis dans une
  • du monument ; ceci peut être à l'origine d'une sédimentation plus importante dans les carrés F, G, H-52. III - D - Hypopthèses de travail 15 Pour résumer, en fonction des données supplémentaires acquises en 1990 sur le secteur E, l'hypothèse suivante peut être émise : a) Le
  • cairn primaire est bâti sur un sol aménagé et égalisé, très anthropisé sous la partie est du cairn. Le démontage des éboulis à la base de la façade sud en 1990 a fait apparaître une sorte de "micro-glacis" de terre brune, résultat possible d'un raclage du paléosol pour former une
  • ouverte au cours des campagnes précédentes dans le secteur sud-ouest du parking avait permis de mettre au jour les limites du cairn dans le secteur J. Le travail, entamé au cours de la campagne 1990, révèle une succession d'interventions et de remodelage des niveaux archéologiques
  • -ouest de l'extension sud, reprise des secteurs J, K, L, fouillés superficiellement en 1990. ANNEXES SCIENTIFIQUES I Fouilles archéologiques de Locmariaquer-Er Grah RAPPORT D'EXPERTISE ARCHEOZOOLOGIQUE DE LA FOSSE A OSSEMENTS (H51) par Jean-Denis VIGNE, URA 1415 du C.N.R.S
  • . Durant la campagne de fouille 1990 sur le site de Locmariaquer-Er Grah (Morbihan; fouilles C.-T. Le Roux), a été dégagée une fosse elliptique d'environ 3 x 4 m. Elle est située à quelques mètres au S-S-E du dolmen. Son remplissage est scellé par le limon clair de la construction du
  • grand tumulus reliant le caveau carnacêen au grand menhir de Locmariaquer, ce qui ne laisse aucun doute sur l'âge néolithique de cette fosse. Le remplissage est pauvre en artefacts, mais contient des restes d'ossements. Durant l'été 1990, la fosse a fait l'objet d'un sondage, suivant