Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1991 [X]

78 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00822.pdf (PENESTIN (56). lande de Cofreneau. rapport de sauvetage programmé)
  • SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE PENESTIN Lande de Cofrenau Site nO 56/155/003 AP Sauvetage programmé 1991 %22 POINTE ~DE PENNLAN J'Toul-Çi Basse de Prières Gfand Sécê'/,*',^ POINrFDO HAIGUEN. TFCtsntr igue (Basse) JjV.>. f'Ilr: «DlMTï DE PfNGJtlN " *^-v
  • cadastre de Penestin) avait été occupé par des bouilleurs de sel lors du second campagne, qui s'est Age du Fer. déroulée en d'une complémentaire septembre en décembre - aura Cette nouvelle 1991 - suivie permis d'apprécier l'ampleur de cette occupation et de percevoir ses
  • le principal objet de la fouille de 1991. . AA intégralement - AC 207 : fouillée. la couche Elle gauloise n'a se présente pas été comme une forte concentration de débris d'augets, de tortillons et de barres d'argile auxquels sont mêlés des tessons de céramique
RAP01109.pdf (RENNES (35). campus de la place Hoche. rapport de fouille de sauvetage urgent)
  • S DE LA P L A C E HOCHE 1991 Rapport de fouille de s a u v e t a g e présenté Dominique par Pouille Fouille : C o o r d i n a t i o n : Olivier Caillaud du 1/05/91 au 15/09/91 Dominique Pouille à partir du 16/09/91. Encadrement: Nathalie Moron Dominique Pouille
RAP00079.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport de sauvetage programmé)
  • PROTOHISTORIQUE Responsable: J.P. LE BIHAN Archéologue municipal de Quiraper, chargé de mission auprès du Département du Finistère Décembre 1991 SOMMAIRE INTRODUCTION 1. Si tuat ion 2 Organisation de la fouille 3 Problématique et méthode . 1 LA ZONE DES BATIMENTS A FONDATIONS PROFONDES
  • de fouille proprement dite se déroule du 6 juin au 15 août 1991, soit durant une période de plus de deux mois. Il convient d'ajouter deux mois pour la recherche sur les nouvelles techniques puis la préparation et le transfert du matériel de fouille. Trois mois sont également
  • anthracologiques nécessaires sont confiées à D. MARGUERIE et au Laboratoire de Préhistoire de l'Université de Rennes I. 2.4. Relations publiques et publication des résultats: en 1991, Les fouilles de Mez-Notariou font, plusieurs communications ou présentations. l'objet de Communications à la
  • Séminaires d'Histoire, Archéologie, Sociologie et Ethnologie du C.R.B.C., Université de Bretagne Occidentale. A paraître. J.Y. ROBIC: "La céramique du 1er Age du Fer de MezNotariou en Ouessant" , mémoire de D.E.A., Université de Rennes II , juin 1991. Articles pour la revue "Pour la
  • L'objectif de la campagne 1991 sera donc de déterminer avec certitude la limite septentrionale du site tout en amorçant un retour vers l'ouest des bâtiments étudiés en 1990. 3.2. Recherche de techniques nouvelles: Les campagnes 1989 et 1990 se caractérisent par la mise au point et
  • superposition de ces bâtiments. En 1991 directions. les recherches sont poursuivies dans deux 3.2.1. Projection en stéréoscopie: Il s'agit de projeter sur écran les couples de diapositives afin de pouvoir les analyser, lors de séances de travail en groupe. La discussion sur de tels
  • domaine -6 1991 Le public pendant la projection stéréoscopique de la prise de vue verticale, puis de la photographie stéréoscopique, permettent de mieux visualiser un site d'une complexité extrême. Elles mettent en évidence une quantité de données archéologiques considérable
  • structure photographiée. Un logiciel de D.A.O. doit permettre de restituer, sur table traçante, toutes les coupes et courbes de niveaux souhaitées. A partir de là toutes les exploitations deviennent possibles. La phase de prise de vues est mise en oeuvre lors de campagne 1991
  • la zone mise à nu. Ces éléments excentrés par rapport au site connu deviennent, en fait, les points les plus importants de la campagne de 1991 et donnent, après 4 années d'étude et de fouille de 2300 m2, une nouvelle dimension au site de Mez-Notariou. Ceci démontre, une nouvelle
  • heures compense les pertes de temps dues aux intempéries de juin. Ainsi, la campagne de fouille 1991 permet de traiter 750 m2 supplémentaires. Ils se répartissent en deux secteurs de recherhce. et organisée du village 250 m2 - Dans la partie centrale concernent la fouille de trois
  • fouillée en 1991 Répartition des zones de fouilles XIX xvni xvn XVI xni xn XI xv XIV IX vin ii m IV VI vu 10m ZONAGE91 - 14 OUESSANT 1991 LEGENDE DES PLANS US 07 O Structure excavée O Pierres O s ss\ ^ \ \ \ N\ Plaques de sol (US 01) Ossements Foyers
  • Céramique légende 91 ,0 Fouille 1991 - Position des bâtiments à fondations profondes positionUS91 3 Fouille 1991 - niveau 2 après décapage de l'US 02 Omn91 niv2 - 20 5m Fouille 1991 - niveau 3 structures et pierres en places OMN 91 NIV 3 US. 58 - 57 - 56 Niveau profond
  • * I íá - 22 Fouille 1991 - niveau 4 fouille achevée onm 91 niv4 CH. 1 LA ZONE DES BATIMENTS A FONDATONS PROFONDES Les campagnes précédentes livrent 23 fosses subrectangulaires à structure interne complexe mais toujours orientées est-ouest. Dès 1988 elles sont interprétées
  • imposant. En 1991, nous mettons au jour trois nouvelles structures de ce type. En dépit des techniques d'analyse employées, leur compréhension fine demeure difficile compte-tenu des multiples remaniements dont elles font l'objet au cours de la vie du village. Il s'agit des Us. 56, Us.57
  • précédentes. Ceci est à relier à une évolution de l'architecture vers des bâtiments à deux ou trois rangs internes de poteaux légers porteurs de charpente. En 1990 nous n'excluons pas l'hypothèse de bâtiments à poteaux inclus dans des murs porteurs. Les observations de la fouille 1991 ne
  • 1991 - zone nord OMN91ZN I S -es çr 1* V a»" .» • 0 ? î f e f .f * • • US 62 * S. o. US 61 D 10 US 60 -S» M Fouille 1991 - position des US dans la zone nord POSUSZN S Fouille 1991 - position des structures dans la zone nord POS S Z N I Sî -éé US . 59 Vue
  • générale j US . 59 Zone centraie - 67 US. 59 Vue générale en cours de fouille -69ß n ¡&&0Í n < T \ r \ ( # 1 OQ s U S 59 F i n de fouiüe 1991 (exemple des Us. correspondant à la superposition de plusieurs bâtiments à fondations profondes). Il peut s'agir d'une
RAP00097.pdf (QUIMPER (29). Cuzonkerogan. rapport de sondage.)
  • auprès du Département du Finistère D E C E M B R E 1991 J SOMMAIRE I LOCALISATION II TOPOGRAPHIE III MENACES DE DESTRUCTIONS ET CONDITIONS IV METHODE DE SONDAGE V VI RESULTATS SCIENTIFIQUES A Cuzon B Kerogan CONCLUSIONS A Conclusions scientifiques B Conclusions
  • l'essentiel, menées à bien, de septembre à novembre 1991 par J.Y. ROBIC, archéologue contractuel. IV METHODE DE SONDAGE L'expérience acquise lors des opérations de diagnostic lourd de Creac'h-Gwen - Kernenez en 1989 et de Keradennec en 1990, incite à opter pour une méthode fondée sur de
  • . Il met à notre disposition un monopode pour les prises de vues verticales et ses moyens informatiques pour le traitement des plans. L'utilisation de ces techniques nouvelles permet un gain considérable de temps. QUIMPER-KEROGAN 1991 ZONE A SONDER NORD Future zone commerciale
  • Future voirie 100 m Future zone commerciale PISCINE i Figure 5 kerogan PG1 QUIMPER-KEROGAN 1991 POSITION DES SONDAGES i Sondages 100 m . _ Figure 7 Kerogan PG3 V RESULTATS A SCIENTIFIQUES CUZON: Une résultat. prospection préliminaire au sol n'apporte aucun
  • celles-ci comme relativement récentes. En fait, les sondages montrent les traces des mouvements et transformations subits par le paysage rural : remaniements, modifications et disparition du parcellaire. La confrontation du réseau de QUIMPER-CUZON 1991 POSITION DES STRUCTURES
  • Vestiges H- -! ro v£> NORD i CUZONPG3 91 K3 n N s1 T 10 N \ K, T5 T9 T6 QUIMPER-CUZON 1991 PROFILS C U Z O N C P 2 91 fossés repérés avec les documents cadastraux anciensg apporte quelques renseignements. Deux fossés trouvent des correspondances avec le
  • second mur, US 01, dans l'angle nord-ouest. Une structure de pierres, S 1, apparaît à l'est de ce dernier. Deux importants fragments de vases en poterie médiévale proviennent de l'angle nord-est du décapage (Figure 14). 16 kcrogan PG2 Figure 13b 17 QUIMPER-KEROGAN 1991 POSITION
  • DES STRUCTURES Sondages __— Vestiges 100 m Figure 13b Kerogan PG4 18 QUIMPER-KEROGAN 1991 Répartition de la céramique découverte au décapage 3 Sondages . Vestiges A Age du Fer • Gallo-Romain O Moyen-Age VOI Tuiles gallo-romaines NORD 100 m Figure 13b Kerogan PGS
  • >.' limon argileux 2m 0 1/25 QUIMPER-KEROGAN1991 US 01 Niveau supérieur Figure 13b 22 Limon argileux Pierres et argile blanche 0 2 m 1/25 QUIMPER-KEROGAN1991 US OINiveau intermédiaire Figure 13b vw• 23 QUIMPER-KEROGAN 1991 US 01 Niveau profond Figure 13b Figure 19 : Mur
  • non fouillée Sol naturel QUIMPER-KEROGAN 1991 US 02 Niveau profond mtimgj1 2 m 1/50 NJ « 0 N, QUIMPER-KEROGAN 1991 US 02 Structures repérées 2m 1/50 KG 02 C N) 00 o o o po>* O O ß O ?&o - o 5> O ncP ° _ d» Ä oX« » ° oO - •- o .. o °o O °oû O 10 O 13
  • O oO o 12 0 QUIMPER-KEROGAN 1991 Répartition des tessons dans 1' US 02 1/50 30 Ce diagnostic permet, également, de vérifier que Inoccupation du sol aux périodes anciennes n'obéit pas à des schémas stricts. En effet, nous constatons que le rebord de plateau de Cuzon est
RAP00095.pdf (PLUGUFFAN (29). Kereuret. rapport de sauvetage urgent.)
  • zone III lors de la prise de chantier. Zones décapées et étudiées Zones de fouille fine Voie romaine Zone I I I 50 m Zone I PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Localisation des fouilles archéologiques I I—> PLUGZ.FOUliï n - Fouille de la voie sous les remblais de chantier routier. 16
  • - I jj* C^^ ] Talus de parcellaire A et B : Tombeaux de l'Age du Bronze Vestiges de l'Age du Fer P l i Vestiges romains Vestiges non datés Empierrements PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Plan général N) PLUG P d f 1 - 2.1. LES VESTIGES DE L'AGE DU BRONZE Deux sépultures
  • fouille. Nous avons pu faire des observations analogues à propos de la datation de parcellaires anciens. Sur le plan méthodologique, la leçon de Kereuret paraît donc tout à fait intéressante. - Ty-Lipig 24 2m C D ho PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau supérieur
  • 00 CAIRN Aiup Sépulture A : vue verticale avec comblement en place. Sépulture A : remplissage du caveau. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau profond oj H-» CAIRNAprof Idem. Idem. Idem. - 35 - Sépulture A : intérieur du caveau par le sud- est
  • PLUGUFFANTylipig 1991-Zone III, Caïrn A : Profils fin de fouille CP CAIRN A --4 o PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Sépulture B : Niveau supérieur PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sépulture B : Niveau profond w PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Séputure B : Coupes Sépulture B : premier
  • supérieur Terre brune homogène lllflll Terre brune et petites pierres Substrat N Niveau profond 0 1m PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone IH, Fossé T 5/T 6 : Coupes \o CPT5 50 |l|||g|] Vestiges de l'Age du Fer HHm Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty
  • lipig 1991-Zone III, Sondage 3 SOND3 N O 1/20 PLUGUFFAN Ty lipig-Coupes dans le fossé T 1 • Substrat Fossé PLUGUFFAN Ty lipig 1991 Zone m , sondage 2 zms/w Ln 4m [ [ j Substrat Reste de sol Structures en creux PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone m, US 01 : Vestiges de
  • Indéterminé PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Vestiges romains ON ON PLUG ROMÉ • HIB! Fossé 0 .,,,-.,- ySftiM-^wwSx":1:!^ CS ä 1 x ^ v s •>;•.• o - - - a.yz : :::: : n ^D » - ^ : D ¡0 ! y S^St , m , ! v «O « MiÖms! Öl M O I : I U I Voie romaine Substrat 0
  • PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Sondage dans la voie romaine I 2m 68 Q o Premier état de la voie Pierre (Deuxième état de la voie) 0 1m Substrat PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Détail du sondage de la voie romaine DETAIL VOIE - 70 - Zone I : 2ème état de la voie romaine. - 71 - Zone I
  • parcellaire du 2ème s. ap. J.C. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone II, Vestiges FLUGZII I 0 25 m •vj PLUG Z I 79 Vestiges de l'Age du Fer Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone HI, Sondage 3 SOND3 - 80 - Zone III T5 : réutilisation du
  • tracé T5 à l'époque romaine (pierres et tuiles). 0 PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sondage 1 2 m SONDI Idem. - 82 - Zone III T2 : ßallo-romain. Zone III US.01 : la fouille ancienne apparaît. - 85 - ••' ' ""> ¿s&klfc. •^AL""' J '• - - ï JÊËÊt. 't ™ Zone III
RAP02543.pdf (LOCMARIAQUER (56). route des mégalithes. rapport de sauvetage programmé)
  • LOCM ARIAQUER -route des mégalithes ~ fouille de sauvetage 052402563 JUIN-JUILLET 1991 J.M PARDOKI LOCM ARIAQUER -route des mégalithes ~ fouille de sauvetage 052402563 JUIN-JUILLET 1991 J.M PARDON REMERCIEMENTS : Je me dois de remercier ici tous ceux et celles qui,à des
  • consultations des divers plans cadastraux. Je remercie Mr Lepe1ve,représ entant la D . D. E . Je remercie et Duchesne de leur nique lors de cette enfin les entreprises compréhension et aide fouille de sauvetage. Cadio tech- SUITE A L'ARRETE PREFECTORAL EN DATE DU 19•MARS 1991 DECLARANT
  • - Antiquités Bre- du de 19.05.1991) chantier une de fouille préalable. Méthodologie : Cette du dre mois d'un de Juin étude (1 5 travail fut Juin) réalisée et c ontractuel Juillet : 1 durant 1991 pers onne le dans courant le durant cace contrat. Un fut ments
  • délimitation du fossé coupe céramique + + c _LOCMARIAQU ER_-1991 _ROUTEDESjyLEGALITHES_ _RELEVE FOSSE 2 _ ech:1/20 ! Plm -.délimitation du fossé(substratum) : coupe : céramique H- + -1- + clôture 4- 4- ■f 1 -v limite de fouille m substratum v— LQÇMARIAQUEPM991 ROUTE DES
  • MEGALITHES RELEVE DU FOSSË1 ech.1/2Ô Pim ~ vue Est - 0 LOCMARIAQUER-1991 ROUTE DES MEGALITHES mobilier céramique Pl 1 LOCMARIAQUER-1991 ROUTE DES MEGALITHES céramique moderne pl.3 cer.014 5 cm r cer.00 LOCMARIAQUER-1991 ROUTE DES MEGALITHES céramique médiévale pl.2 -l'état
RAP00783.pdf (RIEUX (56). carte communale. rapport de prospection inventaire)
  • ). Bro), rive grande Maître, De Laigue, ont tour à tour tenté bâtiments temple d'une ques celles de la ses Barmon, l'histoire nombre été de très ruinés "thermes" de sont La même Rochelle encore visibles à la Butte de n'ont pu être relocalisés qu'en 1991. Le
  • L.Pirault des vestiges reconnus sur la commune afin d'en délimiter les zones les plus menacées. - En 1989, un survol aérien effectué par G.Leroux sur l'ensemble de la commune a laissé apparaître plusieurs nouveaux sites. avant En la 1991, un diagnostic archéologique préalable
  • de relier parties de la voie pavée et de passer à pied sec" (témoignage recueilli le 4 octobre 1991). Certains comme la témoignages "voie font romaine", ce état de ce passage en le considérant qui est 'très improbable pour de simples raisons architecturales. ce
  • approche en archives pour effectuer ensuite les prospections terrestre et subaquatique sur le site. Cette d'octobre dernière et novembre s'est 1991; déroulée bien sur que deux week-ends aux mois très courte, elle a permis de percevoir l'importance qualitative et
RAP01445.pdf ((56). arrondissements de Lorient et de Pontivy. rapport de prospection inventaire)
RAP00190.pdf (INGUINIEL (56). kerven-teignouse. rapport de sondage.)
  • \ Sondage aux abords d'une stèle de l'âge du fer, à Kerven Teignouse, en INGUIGNIEL (Morbihan) Daniel TANGUY Novembre 1991 Sondage aux abords d'une stèle de l'âge du fer, à Kerven Teignouse, en INGUIGNIEL (Morbihan) Daniel TANGUY Novembre 1991 SONDAGE AUX ABORDS D" UNE
RAP00230.pdf (PLOUAY (56). habitat de Mané Costy. rapport de sauvetage urgent.)
  • Sauvetage un cimetière Mané Costy urgent sur- protohistorique , commune de à F* I— CD U J0K Y ÇtS/t o r b i h a n ) Août 1991 D.TANGUY Vu Ce v\< Aï cW' o FOUILLE DE SAUVETAGE SUR UN CIMETIERE PROTOHISTORIQUE A MANE COSTY, COMMUNE DE PLOUAY (MORBIHAN
RAP00069.pdf (ARZANO (29). Keragonnec. rapport de fp1)
  • Fouilles sur un site à sépultures et enclos, à Kerangoarec commune d'ARZANO (Finistère) Fouille programmée ANNÉE 1991 D. TANGUY 63 1 FOUILLE PROGRAMMEE SUR UN SITE A ENCLOS ET SEPULTURES A KERANGOAREC COMMUNE D ARZANO (FINISTERE) Deuxième campagne : année 1991 RAPPEL
  • l'interprétation. Celle-ci se complique encore par l'exestence, sous un des tertres, TE2, d'un fossé et d'un trou de poteau. L'extension de la fouille dans ce secteur a, de plus, montré la présence d'un niveau d'habitat tout à fait contemporain des structures précédentes. La fouille de 1991
  • l'objectif prioritaire de la campagne 1991, l'extension de la fouille sur une surface importante était prévue. Nous nous sommes très rapidement heurtés à deux contraintes importantes : la première extension, menée sur 30 m2 a montré une absence quasi totale de sol en place. Sous une fine
  • mécanique de grande ampleur sont limitées dans un taillis très serré. La poursuite de la fouille sur ce secteur pourtant particulièrement intéressant au vu des résultats de 1991 s'est donc avérée impossible. En fait, seuls les deux monuments préservés par les amas de pierres qui les
  • TE3 - TE4 - TE5, situés à 30 mètres à l'est nous a incité a travailler essentiellement sur ce secteur. Le décapage initial de la zone qui représente le secteur 1 de la fouille de 1991 a donc été réalisé à l'aide d'un tractopelle sur une surface de 150 m2. L'extension n2, de 40 m2
  • moyen terme. La zone jusqu 'ici préservée est, selon nos informations en vente et l'achat de la parcelle boisée par la collectivité offre la seule véritable garantie de protection. \ HT /• « Ê Fig 7 ARZANO Kerangoarec situation partie fin 1991 centrale du »ite N
RAP00771.pdf (MAXENT (35). église paroissiale. rapport intermédiaire de fouille programmée)
  • I TA; • î 1 A N C I E N N E EC>I ISE P A : R O I S S I Â L E R A P P O R T INTERMEDIAIRE- D E FOUILLE Vînt Ai*h 1991 vï'JIirON ¡ m O G R A M M , i E ¡'J i.ï ki i' * . .- • .. '%* & 2 GENERALITES -, ï: r £ ' L'ancienne église paroissiale de Maxent, mise à bas à partir
  • en Brocéliande, l'écomusée de Montfort abrite, d'octobre 1991 à octobre 1992, outre des plans et photographies de la fouille, le plus petit moule à cloche, seul prélevable. Il sera ensuite conservé dans la commune de Maxent. LES SEPULTURES D'ANCIEN REGIME L'état-civil de Maxent
  • monnaies du XVII e siècle. Le reste du mobilier funéraire consiste en des épingles de linceul, en bronze, à tête enroulée, en une croix de chapelet et une pièce de fer (élément de ceinture ?). CONCLUSIONS La fouille de 1991 a prouvé son grand intérêt en permettant de connaître le plan
  • je la remercie vivement. TABLE DES ILLUSTRATIONS CADASTRE DE 1963 AVEC PLAN DE L'ANCIENNE EGLISE 1 PLAN DES STRUCTURES MISES AU JOUR EN 1991 2 STRATIGRAPHIE SUR L'AXE X = 90 (DE Y = 90,5 A Y = 99) 3 PLAN DE L'EGLISE D'EPOQUE CAROLINGIENNE 4 PLAN DES MODIFICATIONS DE
RAP00776.pdf (LIFFRÉ (35). Dézerseul. rapport de sondage)
  • R A P P O R T D E D E D E L A S O N D A G E M O T T E D E Z E R S E U par L Michel 1991 Brand'Honneur BORDEREAU RECAPITULATIF [RCDNSCRIPTICN HISTORIQUE R A P P O R T DE FOUILLE PROGRAMMEE SAUVETAGE PROGRAMME ./. ' / / / S A U V E T A G E URGENT / SONDAGE i
  • Etienne évêque de Rennes, mentionne à nouveau ce don et les trois forestiers qui l'ont effectué. Guillotel H., "Administration et finances ducales sous le règne de Conan III" , Bulletin et Mémoire de la Société d..' Hi s. t. Q ix e... .et d.' Ar G hé q 1Q g i e.... de Bretagne , 1991
  • f u t d é c o u v e r t par Mr Thomas, ancien g a r d e - f o r e s t i e r . 66 Leroux G. e t Provost A . , Carte a r c h é o l o g i q u e de. l a Gaule, L..lIl.Ler;.el:-..Y.ilaln..e, Académie des I n s c r i p t i o n s et BellesL e t t r e s , 1991, t . 35, p. 136-137. 67 G u
RAP01284.pdf (VANNES (56). ruelle du recteur. rapport de fouille préventive)
  • M i n i s t è r e de l a C u l t u r e e t de l a Communication Direction Régionale des A f f a i r e s C u l t u r e l l e s de Circonscription des Bretagne Antiquités Rapport d ' é t u d e de d i a g n o s t i q u e , janvier 1991 Cour d e l ' i m m e u b l e d e U.C.K
RAP00767.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). Couëdan. rapport de fouille préventive)
  • ANTIQUITES D I I I E BRETAGNE A U T O R I S A T I O N valable du Le Directeur des Antiquités I I (je 15 T E M P O R A I R E a o DE au ot Bretagne n° 91-42 AH- S A U V E T A G E 15 septembre 1991 confie à M. LARCHER prénom Guy Trudo - 35380 PAIMPONT demeurant à la
  • D I T S E V E N T U E L L E M E N T A T T R I B U E S : 0 (crédits de prospection thématique 1991) En f i n de t r a v a u x , u n r a p p o r t en d e u x exemplaires devra être remis à la D i r e c t i o n , c o m p r e n a n t plan de s i t u a t i o n , p h o t o s , etc
  • . i DESTINATAIRES : I I ^ X . Intéressé S o u s direction de l'Archéologie Préfecture Mairie Gendarmerie Directeur Régional des Affaires Culturelles A r c h i v e s de la c i r c o n s c r i p t i o n . Fait à - m juillet 1991 IN 7 021 123 L ! RGONSCRIPTION HISTORIQUE
  • A . F . A . N . et le Conseil Général q u e nous avions obtenues p o u r notre recherche sur la "Métallurgie à P a i m p o n t et environs". 39 COUEDOUAN 1991 La fosse F 42 II - SITUATION ET GEOLOGIE La zone concernée a pour substrat le grès a r m o r i c a i n , et l'on
  • l a n , tandis gue les repas du soir avaient LARCHER. des B r u y è r e s à lieu chez Guy * L ' h é b e r g e m e n t avait également lieu chez Guy L A R C H E R , les g u e l g u e s p e r s o n n e s éloignées du lieu de f o u i l l e . 43 pour COUEDOUAN 1991 Plan
  • général, échelle 1:40 X I M Y«r -è» >, y YtT MT I y. ftWl i LV Xo X, x. X, X 3 -m. 3 xAe COUEDOUAN Vue 1991 générale Vue d e s s t r u c t u r e s S I à S 4 , e n c o u r d de d é g a g e m e n t . ( J a l o n o r i e n t é N o r d - S u d , l e Nord e s t en h a u
  • t ) Vue g é n é r a l e depuis la rigole. 45 COUEDOUAN 1991 Vues générales 46 2 - Le décapage Les indices de surface étaient fort m a i g r e s , p u i s q u ' i l s consistaient exclusivement en ces scories en saillie dans la rigole p r é c i t é e (voir p l a n
  • restait que la m o i t i é de la circonférence. COUEDOUAN 1991 S t r u c t u r e S1 ri Ù 1 Le dégagement de cette structure laisse apparaître une forme ovalaire. Le remplissage interne se compose uniquement d'argile et de morceaux de parois, sans ordre apparent... résultat d'un
  • effondrement de la structure ou remplissage volontaire d'une structure abandonnée? 48 COUEDOUAN Four 1991 SI O. -L. 4- 4- + scories argile verte argile rouge io 3© li 0 £"0cvv\ 49 COUEDOUAN 1991 Structure S1 Sous le remplissage constitué de morceaux de parois, un
  • niveau de charbon de bois, au milieu de la structure. Sur les bords, à l'intérieur, lavlgrosse scorie1/ dont la limite supérieure est sensiblement plate, mais qui, en dessous, présentedes coulures. 50 COUEDOUAN 1991 Structure Apparue dès le décapage, cette structure était en
  • Non v i s i b l e lors du décapage initial, cette structure dont les d i m e n s i o n s extérieures sont de 65 cm par 50 cm e n v i r o n , n'est pas bien conservée mais possède néanmoins quelque singularité intéressante. 52 COUEDOUAN 1991 Structure S1 En surface, de
  • COUEDOUAN 1991 Structure S3 i s a I ' '• ò k ¿o A ¿O scories 1 argile verte a r g l l e t ^ I „ 54 I rOUge minerai non réduit? La présence de minerai non réduit laisse penser à une dernière utilisation non réussie? La structure a été prélevée dans cet état de conservation
  • . 1: parois en place 2: parois effondrées 3: minerai 4: scories S^tjD 5: charbonde bois J* 6 : sous sol 55 COUEDOUAN 1991 Structure S1 Vue de dessus en début de fouille, puis en fin de dégagement, juste avant que les parois ne s'effondrent, fragilisées par la recherche des
  • limites extérieures . 56 I COUEDOUAN 1991 Structure S . 4 scories morceaux parois COUEDOUAN 1991 Structure S (vue de d e s s u s , é t a t final) Ai 57 to ti. COUEDOUAN 1991 Structure 0 COUEDOUAN /o S4 coupe t o 3 c AA SOCM* 1991 Four 54 (coupe: état
  • final) -y ± scorie sol en place charbon de bois argile grise sol en place 58 40 AS ¿0 iîc^. COUEDOUAN 1991 S t r u c t u r e S1 Etat final de la structure S4: seul le culot de four subsiste- La coupe montre la légère fosse dans laquelle se trouve le four, et surtout le
  • même forme que les a u t r e s . . . et il ne p e u t s'agir d'un simple foyer à cause de ces scories (voir photos). 60 COUEDOUAN 1991 Structures S,, et S_ 5 6 L'appellation de structure semble un peu osée; il restait à ces endroits un sol noir avec charbon de bois surmonté de
  • r a i et surtout le charbon de bois avaient b e s o i n d'être p r o t é g é s de la p l u i e . 62 COUEDOUAN Fosse 1991 F La fosse en cours de fouille. Elle contenait essentiellement des morceaux de parois et des scories de moyennes et grandes dimensions. Quelques rares
  • l a t e s . . . d e m ê m e qu'au Perray. 66 COUEDOUAN 1991 S c o r i e s p r o v e n a n t de la fosse F TT^r/iTfffTf^fTTi ^ wy/fiVj») >f i i A j7i"'Vfti'! n"> i m* M ¡TH iïïwTi'iiTi^r, j'itnr^ 69 A titre de c o m p a r a i s o n : LE P E R R A Y 1989 Scories
  • plates, qui contrastent avec celles de la page précédente, mais que l'on retrouve dans le site de Couedouan, à 150 m du site fouillé... Culot de four, site n05 au Perray, de 60 cm de diamètre, mais qui ne semble pas comparable à ceux de Couedouan? 70 COUEDOUAN 1991 Scories
  • débordé sous cette ceinture d'argile. 71 COUEDOUAN 1991 Morceaux de parois agglomérés, trouvés dans la fosse, preuve qu'ils y ont été jetés encore chauds? Morceau de paroi issu d'un effondrement de la base de l'une des structures, à peine vitrifiée sur la face interne, et dont