Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1995 [X]

78 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03127.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). Rue Bobby Sands. Rapport de diagnostic)
  • : 733 29 024 333 : Coordonnées Lambert n° : x = 162,50 y= 1080,75 opération : 1995/64. Suite à la découverte fortuite d'une petite quantité de fragments de briques et de tuiles pendant la réalisation de sondages géotechniques, une fouille d'évaluation archéologique a été
  • réalisée le 22 mai 1995. Le terrain décret 86 en - question se trouve en dehors de la zone de la mise en application du 192 du 5 février 1986. Cette évaluation été réalisée la forme de tranchées ouvertes à la pelle mécanique munie d'un godet lisse de 1 mètre de large. En
RAP02567.pdf (REDON (35). carte archéologique communale. rapport d'étude)
  • INVENTAIRE DES SITES DE LA COMMUNE DE REDON (ILLE-ET-VILAINE) Janvier 1995 - Mars 1995 par C. COURBOT, stagiaire de la M.S.T. de Tours S.R.A. Bretagne: 1995 la circulaire n °98650 du 30 juin 1992 relative à l'accès aux documents administratif détenus par les services du
RAP01444.pdf ((56). paléoenvironnement de la région de Carnac. rapport de prospection thématique.)
  • l'érosion des granités (D. Sellier, 1991, 1995). 1/ L'environnement actuel des alignements de Carnac Les alignements de Carnac se situent à près de 2 km des côtes actuelles. Ils jalonnent le sommet d'un coteau, de tracé sud ouest-nord est, élevé d'une vingtaine de mètres et exposé vers
  • d'environ 5000 ans (P.R. Giot, 1983; J. L'Helgouac'h, 1990, L. Visset ef al., 1995). L'inventaire des pierres qui les composent demeure imprécis. Les alignements du Menée comporteraient 1099 pierres et ceux de Kermario 982 pierres (Z. Le Rouzic, 1965). Ceux de Kerlescan comprennent 227
  • d'entre eux proviennent de l'utilisation de rochers enracinés, qui occupaient le site ou ses abords et qui dépassaient du sol de 0,50 à 2 m (D. Sellier, 1995). La proportion de tels blocs est proche de 75% à Kerlescan, mais moindre dans les deux autres alignements. Dès lors, ces blocs
  • solubles au cours de cycles d'hydratation et de déshydratation dans la dégradation des surfaces rocheuses (R. Cooke et al., 1990; V. Vergès-Belmin, 1994; E. Bernabé ef al. ,1995). La pénétration, parfois massive, du sel marin en suspension vers l'intérieur des terres, bien au delà de
RAP01374.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). rue Cazuguel. rapport de diagnostic)
  • CARHAIX - Rue CAZUGUEL 29 024 352 (Finistère) Sondages d'évaluation 27/03/95 - 28/03/95 Dossier d'opération A.F.A.N Rennes: S.R.A. Bretagne 1995 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION Département : ?r3. SITE Cft.f. W * . COMMUNE: - $ L ç^.^eç Lieu dit ou
  • , section AD. Les sondages d'évaluation prévus sur le terrain pour une durée de deux semaines ont entièrement été réalisés dans la journée du 27 mars 1995. Compte tenu de la surface étroite du projet, le décapage archéologique a couvert l'ensemble de la surface menacée par le projet soit
RAP01363.pdf (BÉDÉE (35). bretelle rd 62. villa antique. rapport de fouille préventive)
  • BEDEE " B é z i e r s " (35 023 023) (Ille et Vilaine) DFS DE SAUVETAGE URGENT 21/08/1995 - 15/04/1996 Sous la dir. de Françoise LE BOULANGER Avec la collaboration d'Eric GAUME SUPPRESSION DU CARREFOUR A NIVEAU ENTRE LA RM 12 ET LA RD 62 Avec le concours de la D.D.E. d'ille
  • )-Déroulement du chantier Î L'intervention sur le terrain s'est déroulée du 21 août au 15 novembre 1995. Après une interruption d'un mois, durant laquelle la négociation de l'avenant a été menée à bien et la post-fouille entamée, la fouille a repris pour une durée de deux mois (19 décembre
  • 1995-16 février 1996). L'opération de fouilles archéologiques proprement dite a é t é r é a l i s é e p a r q u a t r e archéologues contractuels A.F.A.N. Quant à la post-fouille, elle 63 m~ BEDEE Béziers 1995-1996 premier projet routier (diagnostic) projet routier définitif
  • (fouille) gisement de tegulae courbe de niveau Ruisseau_ duBas-Cutelou Figure 2 : Les deux projets successifs du tracé de la bretelle d'accès à la RD 62. a été effectuée par deux archéologues à plein temps et un gestionnaire du mobilier à mi-temps (16 novembre-18 décembre 1995; puis
  • voie royale Rennes-Saint Brieuc. BEDEE-"Béziers" 1995/96 V Plan de masse indiquant les emplacements des secteurs, des faits archéologiques post-médiévaux et des écofacts (FIGURE 6) 100m Figure 5 : Relevé cadastral napoléonien (1846) des environs de la ferme de Béziers et
  • -ouest/sud-est direction: ouest-nord-ouest/est-sud-est mmmm^t direction nord-nord-est/sud-sud-ouest ^•imm direction nord-nord-ouest/sud-sud-est direction ouest-nord-ouest/est-sud-est — f o s s é s au tracé courbe • faits indéterminés 100m BEDEE-"Béziers" 1995/96 2.2. Les
  • Photo 8 : Vue générale du bâtiment 2 (prise de l'est) Au premier plan, l'amas de tuiles F.544 le long de la fondation F.478 BEDEE. Béziers. 1995-96 Secteur 2 US. 475.02 Fragments d'une semelle en cuir. ( épaisseur de cuir conservée: 0,7 cm) .Croquis 1. La surface intérieure
RAP01360.pdf (CORSEUL (22). rectification de la rd 794. la Favrais/le Paradis. rapport de diagnostic)
  • ^ iSâ\\0^ >V Giratoire énagé Carrefour aménagé "K A Carrefour aménagé ' I 0** V3 \ 7 \ ■ [7 Echelle:1/10 000 w il C / / I ^ |) I Corseul - Dinan (nouveau tracé 1995) Corseul - Dinan (Tracé XIX - XXème siècles) Ancienne voie romaine (Corseul - Le Mans) Corseul
RAP01357.pdf (CORSEUL (22). val de Gravel. la maison Hervé. rapport de fouille préventive)
  • MAIRIE DE CORSEUL SERVICE MUNICIPAL D'ARCHEOLOGIE LOTISSEMENT DU VAL DE eRAYEL FOUILLE DE SAUTEE DU TERRAIN HERVE (PARCELLE M.997) 1994-1995 Hervé KEREBEL, archéologue municipal MAIRIE DE CORSEUL SERVICE MUNICIPAL D'ARCHE0L06IE LOTISSEMENT DU VAL DE eRAVEL FOUILLE DE
  • SAUTA0E DU TERRAIN HERVE (PARCELLE M.997) 1994-1995 Hervé KEREBEL, archéologue municipal Liste des opérations archéologiques sur la commune de Corscul (22 février 1996) c de la fouille n 1965-1971 70 n° de site 22 048 067 22 048 071 m ay il 1973 76 984 Responsable G. Guennou, B
  • 1994 loc 1994 22 048 063 H. Kercbel H. Kerébel sondage archéologique sondage archéologique rural 19 20 H. Kerébel ayl 1994 22 048 004 H Kerébel surveillance travaux surveillance travaux surveillance travaux ur Guidon 1995 1995 995 erel 1995 .e Paradis 1995 H Kerébel 996
  • rebords. Il ne semble pas y avoir de construction à l'ouest de la rue. Les parcelles M.995 et 996, sondé au cours de l'année 1995, n'ont livrée aucune structure. La voie qui se prolonge vers le sud dans la seconde parcelle disparaît également. Le fossé est de la rue longe un mur dont
RAP01355.pdf (DOUARNENEZ (29). l'usine à salaisons de Plomarc'h Pella. rapport de fouille programmée)
  • Jean-Pierre Bardel avec la collaboration de Dominique Pouille Une usine a n t i q u e de salaison : L'établissement de Plomarc'h-Pella à Douarnenez (Finistère) Rapport de fouille programmée 1995 Rennes : S.R.A. Bretagne 1995 J 5 S S FICHE S I G N A L E T I Q U E
  • 5 , 2 0 0 y2= y3 = _ L 1189 L1200 i 5 pq IDENTITE DE L'OPERATION Autorisation n° 5/1995 valable du 1 . 1 TITULAIRE (nom et prénom) 3 . P . BARDEL Propriétaire du terrain : COMMUNE Nature "ËV SB F.P. Organisme de rattachement : S . R . A . Protection juridique
  • sols d'arène dans l'aire de circulation 9-18-19 29 6.2.6. Les aménagements de sécurité 29 6.2.7. Le rebouchage des sondages et modelage des abords 29 6.3. L'ACCUEIL DU PUBLIC 29 I N V E N T A I R E D U M O B I L I E R C E R A M I Q U E M I S A U J O U R EN 1995 31
  • du Rosmeur et la plage du Ris. En 1994, le service régional de l'archéologie procédait au dégagement et au relevés détaillés des vestiges de l'établissement de salaisons antique (Figures 3, 4). En 1995, ie relevé pierre à pierre a été achevé et la fouille de plusieurs sondages
  • (fouilées) ty/W/A Fonei modernei [»ondiges de P, Sunqu innte» 1976-1978] (non fouilées) ] Siruciure » dalition indeierminee (non fouilé«) Msçonneriei Bloctge de pierrej ci de terre brune Enduit de tuilkâu Monier de ch»u* Foyer J U I L L E T - A O U T 1995 PLAN GÉNÉRAL DES VESTIGES
  • . 5 2 ORGANISATION DE L'OPERATION 2.1. Les relevés d'élévation En 1995, nous avons poursuivi le relevé pierre à pierre qui avait été entamé l'année précédente. Toutes les maçonneries en élévation ont fait l'objet d'un relevé ainsi que toutes les cuves fouillées entièrement ou
  • partiellement. On trouvera ci-après l'inventaire des structures qui ont fait l'objet de relevé lors des deux mois de campagne de terrain de 1994 et 1995 (Figure 5). 2.1.1. Les structures entièrement relevées Celles-ci correspondent aux éléments entièrement fouillés, à savoir : • la cuve 2
  • structures partiellement relevées Celles-ci correspondent aux éléments qui n'ont fait l'objet que d'une fouille partielle, ou sont en élévation dans un secteur non fouillé, a savoir : • la cuve 1, • la cuve 4, D O U À R N E N E Z -LES PLOMARC'H JUILLET - A O U T 1995 N u m é r o t a t
  • pignon 7 (mur 9) dans l'alignement du mur 14. Son altitude approchée est de 12.m. L'ensemble des points relevés portés sur les documents graphiques de ce rapport sont donc des cotes NGF. 2.2. Les sondages archéologiques En 1995, six sondages ont été ouverts sur l'ensemble de
  • PLOMARC'H J U I L L E T - A O U T 1995 PLAN DE SITUATION DES SONDAGES N u m é r o t a t i o n des secteurs, des murs et des contreforts Notes : les numéros de secteurs sont plus petits que ceux des murs. chaque cuve correspond à un secteur. 10 11 12 14 16 15 8 garum ou d'une
  • boulins sont tous a D O U A R N E N E Z -LES PLOMARC'H JUILLET -AOUT 1995 N u m é r o t a t i o n d e s secteurs, des murs et des contreforts Notes 10 0 c= m - les numéros de secteurs sont plus petits que ceux des murs. - chaque cuve correspond à un secteur 9 7 *8 10 54 1
  • observer la même maçonnerie que dans les cuves non enduites. Les angles des parois enduites sont très divers. Si nous observons dans la cuve 13 l'absence de D O U A R N E N E Z -LES PLOMARC'H JUiLLET - AOUT 1995 N u m é r o t a t i o n d e s secteurs, des murs et des contreforts
  • N E Z -LES P L O M A R C ' H J U I L L E T - A O U T 1995 PLAN DE SITUATION DES SONDAGES N u m é r o t a t i o n des secteurs, des murs et des contreforts Noies : - les numéros de secteurs sont plus petits que ceux des murs. - chaque cuve correspond à un secteur. 10 11 * 12
  • le cadre du programme de l'opération il n'a pas été donné de suite aux sondages dans ce secteur. DOUARNENEZ -LES PLOMARC'H JUILLET -AOUT 1995 PLAN DU SONDAGE DES CUVES 11 ET 12 CUVE 16 CUVE 6 COULOIR MUR 16 MUR DE FAÇADE 5 m. 0 légende: V '0 GRAVATS DE DEMOLITION
  • cuve parmi les gravats. Fig. 49 Cuve 12. Colonne de calcaire (tufeau) découverte sur le fond de la cuve parmi les gravats. CUVE . 12 . SONDAGE .ANGLE NORD Cuve 12. Le fond de la cuve enduit de mortier de tuileau. Fig. 52 DOUARNENEZ -LES PLOMARCH JUILLET -AOUT 1995 PLAN DU
  • dessous des sols antiques et que les bases de l'encadrement d'une éventuelle porte sont actuellement totalement disparues indécelables ainsi que l'empierrement d'un chemin desservant cet accès. DOUARNENEZ -LES PLOMARC'H JUILLET -AOUT 1995 PLAN DU SONDAGE CENTRAL 18-19-20 i i • i i i
  • CAILLOUTIS \ BETON DE TUILEAU MORTIER DE CHAUX NETTOYAGE DES GACHES JP.B. SRA Sondage central 18-19-20. Les deux sondages de R. Sanquer en 1977 vus de l'extérieur le long du mur de façade 19. 20 5. CONCLUSIONS Les deux campagnes 1994 et 1995 ont permis de réaliser un relevé
RAP01351.pdf ((35). état de conservation du patrimoine archéologique classé ou inscrit au titre de la loi de 1913.)
  • archéologique déjà effectuées dans le Finistère et les Côtes d'Armor par A. Provost ainsi que dans le Morbihan par A.L. Hamon. La mission d'évaluation a été menée par un assistant d'étude de l'AFAN, auteur de ce rapport, sous la responsabilité du S.R.A. de Bretagne, du 15 novembre 1995 au 15
  • -Bretagne où plusieurs tables de pique-nique ont été installées très près du menhir du Champ Dolent. Enfin, notons que le dolmen de Château-Bû (Saint-Just) a été restauré au cours de l'année 1995 par les Monuments Historiques. Environ 20 monuments sont régulièrement ou très régulièrement
  • . 64 p. BRIARD J., GAUTIER M., LEROUX G., - Les mégalithes de Saint-Just. Gisserot, Pans, 1993. 32 p. BRIARD J., GAUTIER M., LEROUX G., - Les mégalithes et les tumulus de Saint-Just (IIleet-Vilaine). C.T.H.S., Paris, 1995. 174 p. BRUNE M.J. Abbé., DANJOU DE LA GARENNE,. - .Monuments
  • menhirs bretons. Errance, Paris, 1987. 186 p. CHUNIAUD C., CHAIGNEAU C., - Langon : chapelle Sainte-Agathe. Bilan Scientifique, 1995, p. 84-85. COLLIN L., - Quelques monuments mégalithiques de l'Ille-et-Vilaine. B.M.S.A.I.V., LVI-LX, Rennes, 1930-1934. COLLUM V.C.C., - L'allée couverte
  • cadastrales: Coordonnées Lambert: 8 SEPTEMBRE 1995 LIEU DIT : IGN: Le Bois du Pinel Cadastre: Le Bois du Pinel Section BD, 1986. Parcelle 74. X: 338,150 2342,400 Propriété: Groupement forestier du Grand Pinel La Guérinière 35370 Argentré-du-Plessix. Accès, Fléchage: Accès par
  • donjon. CAMPEL - La Butte du Château (enceinte) N° de site: 35 048 002 AH Classement MH Inscription M H Références cadastrales: Coordonnées Lambert: LIEU DIT : IGN: 19 JUILLET 1995 Cadastre: La Bigotais Lande de la Bigotais Section ZB, 1 983. Parcelles 39, 40, 41. 276,850
  • . CHAMPEAUX - La Pierre d'en Haut (menhir) N° de site: 35 052 001 AP Classement MH Inscnption MH Références cadastrales: Coordonnées Lambert: LIEU DIT : IGN: 28 MAI 1980 Cadastre: Les Vallées La Haute Pierre Section ZH, 1995. parcelle 25 329,500 2354,350 Propriété: Jules
RAP01350.pdf (LANGON (35). la chapelle Sainte-Agathe. rapport de prospection thématique)
  • CENTRE D'ETUDE DES PEINTURES MURALES ROMAINS C.N.R.S. PARIS-SCISCCMS ARCHÉOLOGIES D'ORIENT AOROC-UMR ET D'OCCIDENT 126 CNRS-ENS 71 Chapelle Ste Agathe à LANGON (Ile et Vilaine) par Alix BARBET avec la collaboration de Jean-François LEFEVRE Novembre-décembre 1995 A la
  • demande de M. Cyrille Chaigneau qui a consacré une étude de bâti à ce monument, nous avons fourni les photos faites en 1981 et, après discussion, proposé de réexaminer le décor antique. Nous avons effectué une courte mission avec Jean-François Lefèvre, le 24 octobre 1995. Suite à cette
  • années. L'étude de cette école provinciale va encore faire des progrès grâce à la découverte cette année d'un décor marin dans un frigidarium de thermes privés à Rouen (cf. rapport interne du CEPMR sur la station de Métrobus, 1995).L'arc d'entrée Sur l'intrados, à la base, on remarque
  • sensible des couleurs entre 1981 et 1995 et les clichés comparés montrent bien cette évolution. Toutefois, rappelons-nous que l'été 1995 a été particulièrement sec et qu'il faudrait voir la peinture au moment des pluies de printemps pour mieux comparer les situations. La chapelle paraît
  • SAINTE AGATHE. plan et coupes de la voûte. Dessin : J-F. LEFEVRE. CEPMR-CNRS. 1995. FIG. 2 0 40 200 cm LANGON - chapelle Sainte Agathe Fig. 3 Vue générale de la peinture en 1981. (cl. A. Barbet 81/41/3) Fig. 4 Détail de la pieuvre ou du poulpe, au bas du cul-de-four, (cl. J.-F
  • . Lefèvre,1995f LANGON - Chapel.e Sainte Agathe Fig. 5 Vénus marine tordant ses cheveux. (cl. A. Barbet 81/41/2) Fig. 6 Détail de Vénus marine en 1995. Les pigments pour les cheveux ont nettement pâli, (cl. J.-F. Lefèvre) LANGON - Chapelle Sainte Agathe Fig. 7 Petit Amour sur un
  • dauphin ; en bas à gauche } une palourde, (cl. A. Barbet 81/41/5) Fig. 8 Détail du même petit Amour en 1995. Le bras levé est moins distinct qu'en 1981. (cl. J.-F. Lefèvre) LANGON - Chapelle Sainte Agathe Fig. 9 Plaque résiduelle au bas du cul-de-four ; coquillage ? et queue d'un
  • Détail de l' inscription, en 1995. D'après la paléographie, elle serait plus ancienne qu'on ne l'avait supposé, (cl. J.-F. Lefèvre). LANGON. CHAPELLE SAINTE AGATHE. Intrados côté sud de l'arc doubleau. FIG. 26 Sinopia 25 CM (Tiré de l'étude de bâti de C. Chaigneau et K
  • ». REPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE PREFECTURE DE LA REGION BRETAGNE DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE OPERATION DE PROSPECTION THEMATIQUE RAPPORT D'ACTIVITE 1995 ILLE ET VILAINE LANGON CHAPELLE SAINTE-AGATHE PROGRAMME Hl
RAP01349.pdf (PONT-SCORFF (56). Kergöet. le château de Leslé. habitat antique. rapport de fouille préventive)
  • : 1995" / (2_ t\Uy~- chz. /' JOAU- cL fcx^k/vJ^ AO'vu^'^J^o^ cUl -tîi^jo rA7- !7 E;)ol^$nQ*- du fTfZ -éstu. ^v-^su*. ^t&i ^asceJLu * Mots Clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et les vestiges immobiliers) : - sur la chronologie : (hcdio &OHA.AI/N 8^(r/^à^f
  • traitement des eaux menaçant ces indices d'une occupation ancienne, une évaluation fut mise en place du 06/06/1995 au 25/06/1995 pour deux archéologues contractuels. Le diagnostic s'étant révélé positif un complément d'étude fut demandé. 2 - Déroulement de l'opération et moyens mis en
  • Fouilleurs Qualifiés et un Ouvrier de Fouille, pour une durée de 1 mois et Vi sur le terrain (du 15/11/1995 au 31/12/1995). Un mois supplémentaire est alloué au Responsable d'Opération et à un A.F.Q. pour les travaux de post-fouille et la réalisation d'un Document Final de Synthèse du 01
  • comblement apparaît alors par simple contraste de couleur. La durée totale du décapage a été de sept jours. Ce temps aurait pu être réduit vraisemblablement d'un à deux jours. Le fait que ies tranchées de sondage de l'évaluation de juin 1995 n'aient pas été rebouchées à la fin du
  • structures archéologiques, signalons que nous n'avons malheureusement pu consulter le cadastre ancien relatif à la parcelle qui nous concerne. Cependant, le diagnostic réalisé en Juin 1995 (Blanchet 1995) montrait qu'aucune structure relevée dans l'emprise de notre intervention ne
  • dimensions réduites. Elle n'a pu être fouillée totalement. Cependant la stratigraphie observée sur le mètre étudié présente une organisation analogue à la précédente. Connues sur des sites gaulois tel keralio à Pont-L'Abbé (29), par exemple (Hinguant, 1995), elles sont habituellement
  • l'Homme, 1986, Paris. Beuchet 1989 : BEUCHET (L.) - La Mézière, Le Perray (35). Rapport de sauvetage urgent, 1989, S.R.A. de Bretagne, Rennes. Blanchet 1994 : BLANCHET (S.) - Pont-Scorff, Kergoet (56). D.F.S de diagnostic, 1995, S.R.A. de Bretagne, Rennes. Guillet 1994 : GUILLET (E
  • Gaule. Cahiers de Quimper Antique n° 2, C.E.R.A.Q. 1985. Pouille 1995 : POUILLE (D.) - Rennes, Parking Place Hoche (35). D.F.S. de sauvetage urgent, 1995, S.R.A. de Bretagne, Rennes. Révillion et al. 1994 : REVTLLION (S ), BOUCHE (K ), WOZNY (L.) - La partie agricole d'une grande
RAP01348.pdf (PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport de synthèse fouille programmée 1993-1995)
  • PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport de synthèse fouille programmée 1993-1995
  • Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Conseil Général des Côtes d'Armor 1993 - 1995 LE CAMP DE SAINT-SYMPHORIEN A PAULE (Côtes d'Armor) Forteresse seigneuriale du second âge du fer LE CAMP DE SAINT-SYMPHORIEN A PAULE (Côtes d'Armor) FORTERESSE SEIGNEURIALE DU
  • PREMIERE PARTIE - LA FOUILLE DU CAMP DE SAINT-SYMPHORIEN 1-Localisation géographique du site et historique des recherches. p. 3 2 - Problématique et méthodologie adoptée pour la fouille programmée de 1993-1995. p. 7 3 - Documentation recueillie et état d'avancement de l'analyse des
  • de démentir cette affirmation : le site est bien plus vaste que l'on ne pouvait l'imaginer. Une nouvelle fouille pluriannuelle, effectuée de 1993 à 1995 et dont ce document constitue le rapport de synthèse, a permis d'achever l'étude de l'ensemble de la parcelle n° 49, section Z W
  • par cette dernière. Fig. 4 : vue aérienne du site. Fig. Fig 5 : vue aérienne de la fouille en 1993. (cliché M. Gautier) 6 : vue aérienne de la fouille en 1994 (cliché M Gautier) Fig. 7 : vue aérienne de la fouille en 1995. 2 - Problématique et méthodologie adoptée pour la
  • fouille programmée de 1993-1995 Dans le rapport remis en 1992, l'état des connaissances à l'issue des cinq premières campagnes de fouille était clairement posé. Le Camp de Saint-Symphorien à Paule était décrit comme un "Hill-Fort" d'une superficie relativement modeste, estimée alors à
  • semblait donc pas justifié. La problématique posée était plus ambitieuse et proposait d'axer les études menées de 1993 à 1995 sur les points suivants : - le renouvellement de nos connaissances sur le mobilier de La Tène moyenne et de La Tène finale en Bretagne, grâce à l'amorce de
  • déjà décapés. effondrement de souterrain ancienne départementale n°_3 50 Fig. 100 200m 8 : plan général du site en 1992, localisant les secteurs d'intervention proposés pour la fouille trisannuelle 1993-1995. En conséquence, une politique de compromis est nécessaire si l'on
  • d'évaluer la perte d'information due à ces diverses méthodes, des essais de quantification ont été engagés en 1995. Des sections de fossés ont été fouillées par moitié, à l'aide de pelles et de pioches d'un côté de l'axé, à l'aide d'un tracto-pelle de l'autre, les tas de déblais étant
  • volumineux remblais. 3 - Documentation recueillie et état d'avancement de l'analyse des données La documentation réunie à l'issue de l'opération 1993-1995 - 6 plans généraux, 23 plans de détail ou de secteurs, 91 coupes stratigraphiques, 36 profils d'excavations, 1.045 diapositives, 149
  • , seuls les rares éléments qui présentaient un intérêt, pour l'essentiel quelques fibules ou outils (aucune monnaie n'a été découverte) ont été radiographiés et, pour certains, consolidés et restaurés. De 1993 à 1995, 4.200 tessons de céramiques indigènes, 1.737 tessons d'amphores, 39
  • de céramiques indigènes ont été découverts à ce jour. Au-delà du travail d'inventaire régulièrement effectué chaque été, le travail d'étude du mobilier a donc réellement débuté et commence à porter ses fruits. 50 Fig. 100 9 : plan général du site mis à jour pour 1995. 200m
  • fouillé en 1994 et 1995. m 25 j ° 263.3 365.2 857.1 Fig. 22 : céramiques caractéristiques de la phase I. 366.1 2 8 Fig. 23 plan de la première fortification. PHASE II : LA PREMIERE FORTIFICATION L'analyse de plusieurs intersections de fossés a montré que le premier
  • contemporaines au nord-est, dans une zone qui, proche des fossés, a pu être délaissée par la culture, ne contredit pas une telle hypothèse. Les fouilles menées de 1993 à 1995 ont permis de rattacher à cette phase l'enfouissement, dans la partie sud du site, de deux stèles hémisphériques en
RAP01347.pdf ((35). autoroute des estuaires a84. section Saint-Sauveur-des-Landes/Liffré. rapport de diagnostic)
  • LA ROUTE DES ESTUAIRES (1995-94) (llie et Vilaine) DFS DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE (Section Saint-Sauveur-des-Landes->Liffré) 1/10/1995- 15/02/1996 PAR Laurent AUBRY et Patrick MAGUER Avec la collaboration de Cécile TALBO AUTOROUTE A84 RENNES - AVRANCHES A.F.A.N. - GRAND-OUEST
  • Coordonnées Lambert v ^ Section(s) et parcelle(s) : Zone : S Abcisse : Ordonnées : Altitude Propriétaire du terrain : Protection juridique : I Autorisation n°: 1995-94 g Valable du 01/10/95 O Titulaire : o au 31/08/96 199 Laurent AUBRY Organisme de rattachement : AFAN
  • -Aubin-du-Cormier->Saint-Sauveur-des-Landes Section 4 - Saint-Sauveur-des-Landes->Limite-Manche Déroulement de l'opération Prévue du 1er octobre 1995 au 15 janvier 1996, la phase terrain de la section 3 devait précéder celle de la section 2 dont les travaux devaient s'étendre du 1 6
  • parcelle ZD 21 , située immédiatement à l'est du village et matérialisés par des tegulae ei des imbrices érodées et fragmentées. Le diagnostic archéologique mené en 1995 a permis de compléter quelque peu les données avec la découverte de nouveaux indices aux abords du village de "La
RAP01346.pdf (QUIMPER (29). 4,6 et 8 chemin de Kernoter. rapport de diagnostic)
RAP01345.pdf ((35). l'autoroute des estuaires a84. entre Rennes et limite Manche. sections 1 et 4. rapport de diagnostic)
  • L'AUTOROUTE DES ESTUAIRES Evaluation Archéologique de l'Autoroute A84 entre Rennes et Limite Manche Sections 1 et 4 Rouen ^ CAEN Branches! - - -0 .-^FOUGERES Nantes o c i a t ion u r les fouilles Archéologiques t i o n a les TOME 1 D.F.S de diagnostic du 01/08/1995 au 30
  • /06/1996 Sous la direction de Gilles LEROUX Avec la collaboration de Laurent AUBRY et Hervé PAI1TER Opération N° 1995/080 RENNES : S.R.A. BRETAGNE 1996 m Direction Départementale de l'Equipement llle et Vilaine linistère Bordeaux Autoroute en service ■ ■■RM! ■ ■ ■ H ■ I
  • adresse : Cadastre : Année : Section(s) et parcelle(s) : Coordonnées Lambert : Zone : Abcisse : Ordonnées : Altitude : Propriétaire du terrain : Protection juridique : Autorisation n°: 1995/080 Valable du 1er aoûtl993iu 30 juin 1996 Titulaire : Gilles LEROUX. Organisme de
  • sur la section 4 à partir du 1er août 1995, pour s'achever à la fin du mois de janvier 1996. Les investigations sur la section 1 ont été effectuées entre les mois de mars et avril 1996. Notre tache a essentiellement consisté à détecter la présence d'éventuels sites archéologiques
  • positives entre le mois d'août 1995 et le mois de janvier 1996, dans la mesure où les mois d'août et octobre ont été remarquables, et où nous avons seulement comptabilisé 2 jours de pluie incessante par ailleurs. 10 Figure 3 : Figuration des planches 1 à 10 de la section 4 de
  • fouille Indice de site 18 0 0 0 0 0 Monpson 0 0 0 2 - Inventaire des sites Site N° 1 : CESSON-SEVIGNE "La Chapelle" Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignettes. Date d'intervention : Novembre 1995 et Mars 1996. Il s'agit d'un petit ensemble thermal antique. Sa
  • tramée correspond à l'emplacement d'un probable bâtiment résidentiel. L'étoile indique le lieu de découverte d'une grande plaque de schiste sculptée. Site N° 4 : SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES "La Salorge". Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Septembre 1995. Indice
  • -Landes, qui porte bien son nom de ce fait. Site N° 5 : SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES "La Barrais". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignette. Date d'intervention : Août 1995. Ensemble de structures fossoyées relativement denses, parmi lesquelles ont été reconnues foyer, fosses
  • : SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES "Le Tronçais". Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Août 1995 Indice de sites : implantation sur la limite nord d'un plateau qui domine directement la vallée de la Minette. Seules deux sections de fossés ont été reconnues à cet endroit
  • et d'une lame de silex. Malgré cela, nous pensons que la majeure partie du site peu se trouver directement à l'est de l'emprise autoroutière. Site N° 7 : SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES "La Minette". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignette. Date d'intervention : Août 1995. Les
  • et trous de poteaux). Site N° 8 : SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES "Le Champ-Blanc". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignettes. Date d'intervention : Août 1995. Il correspond à une occupation du Bronze final installée sur la bordure occidentale d'un plateau qui domine la vallée
  • d'1,5 hectare, mais aussi par la présence de fragment de moules de hache attestant une activité artisanale spécifique. Site N° 9 : SAINT-GERMAIN-EN-COGLES "Le Breil-Rigaud". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignette. Date d'intervention : Octobre 1995. Il correspond
  • qui doit être porté à l'étude des milieux humides. Site N° 10 : SAINT-GERMAIN-EN-COGLES "La Pissote". Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Octobre 1995. Indice de site révélé essentiellement par des fragments de poterie à pâte de couleur brun-rouge et
  • "L'Essart". Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Octobre 1995. Nouvel indice de site révélé par des fragments de poterie de couleur brun-rouge et comportant de gros grains de quartz en guise de dégraissant. Notons encore la présence d'une anse à perforation
  • préhistorique ou protohistorique relativement rapprochée. SITE N° 12 SAINT-ETIENNE-EN-COCLES "Sancé". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignette Date d'intervention : Novembre 1995. A environ 1,5 km au nord-est du bourg de Saint-Etienne-en-Coglès, le fuseau autoroutier a emprunté le
  • utilisés : tranchées linéaires et vignette Date d'intervention : Octobre 1995. Le site du Haut-Mée occupe le rebord méridional d'un plateau. Il a été facilement repéré par l'omniprésence de tessons de poterie sous la couche de terre arable sur près de 5000 m 2 , mais surtout 4 fosses
  • . SITE N° 14 MONTOURS "La Talvassais 1". Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Octobre 1995. Sur un plateau culminant à 130 m d'altitude et dominant la vallée très encaissée du ruisseau des Echelles, à 250 m environ au sud du village de la Talvassais. Les
  • être reconnue. 30 SITE N° 15 MONTOURS "La Talvassais 2". Moyens utilisés : tranchées linéaires et vignette Date d'intervention : Octobre - Novembre 1995. Il s'agit d'un site d'habitat que les découvertes mobilières attribuent à la période carolingiennne. Ce site occupe le rebord
  • carolingien d'une série de trois qui se répartissent sur à peine plus de 1 km de longueur, du sud vers le nord. SITE N° 16 MONTOURS "Le Moulin Neuf. Moyens utilisés : tranchées linéaires Date d'intervention : Octobre - Novembre 1995. Les tranchées de sondages ont révélé sur un versant
  • utilisés : tranchées linéaires et vignette Date d'intervention : Novembre 1995. Dans les niveaux argileux du fond d'un thalweg transversal à l'axe du ruisseau des Echelles, Deux "caisses" en bois, rectangulaires (1,20 m sur 0,60 m) ont été découvertes. Ces vestiges n'étaient nullement