Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)
1997 [X]

69 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01452.pdf (CORSEUL (22). Monterfil 2. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • pluriannuel Durée de la fouille : 16 juin - 28 juin 1997 Superficie abordée : 300 mètres de tranchée 2 semaines Fouilleurs bénévoles : Romuald Ferrette Vincent Damour Boris Kerampran Jean Noël Daheron Christine Kerébel Moyens financiers de l'opération 1997 : Coûts salariaux : 12
  • francs Apports financiers hors contrat de plan en 1997 : • Poste d'objecteur de conscience (3 mois) : Ministère des affaires sociales • Dépôt de fouilles de Corseul : Electricité et téléphone pris en charge par la Direction Régionale des Affaires Culturelles TABLE DES MATIERES
  • , pour l'année 1997, une série de sondages non destructeurs dans la deuxième parcelle de la réserve (AB.452) située en amont de celle abordée depuis 1986. Ces travaux devaient nous permettre de valider les interprétations de photographies aériennes réalisées par le Centre d'Etudes et
RAP01447.pdf (RETIERS (35). un enclos de la fin de l'âge du fer sur le tracé de la rd 47. le Port Marin 2. rapport de fouille préventive)
  • Conseil Général d'Ille-et-Vilaine Service Régional de l'archéologie de Bretagne Rennes, 1997 Les D.F.S. constituent des documents administratifs communicables dès leur remise au service régional de l'archéologie, suivant les prescriptions de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978
  • ce niveau est celui des Brégeons, situé sur la commune du Theil-de-Bretagne, limitrophe avec celle de Retiers (Le Goff, 1997). Cependant, l'interprétation de ce site en tant qu'habitat reste sujet à caution. Synthèse: A l'issue de cette fouille, les résultats s'avèrent
  • , presses de l'ENS, 299 p. Le Bihan, J.-P., 1984 : Villages gaulois et parcellaires antiques au Braden en Quimper, Cahiers de Quimper antique, I, 264p. Le Goff, E., 1997 (inédit) : Retiers, les Jeusseries (llle-et-Vilaine),une ferme gauloise sur le tracé de la R.D.41,125p., 20pl. Le Goff
  • , E., 1997 (inédit) : Le Theil-de-Bretagne, les Brégeons (llle-et-Vilaine) Une seconde occupation gauloise sur le tracé de la déviation de Retiers (R.D.41), 37p. Menez, Y., 1996 : Une ferme de l'Armorique gauloise, Le Boisanne à Plouër-surRance (Côtes d'Armor), DAF archéologie
RAP01487.pdf (PLOUDANIEL (29). castel penledan. étude stratigraphique du premier barrage de la fortification gauloise. rapport de sondage)
  • PLOUD ANIEL Castel Penledan 29 179 15 (FINISTERE) opération n°1997/44 Etude stratigraphique du premier barrage de la fortification gauloise de Castel Penledan DFS DE SONDAGE 24/05/97 - 30/09/97 Sous la direction de Patrick MAGUER A F A N. Grand-Ouest Ministère de la Culture
  • S.R.A. Bretagne Rennes 1997 -î- Cadre historique et technique de Vopération archéologique Historique de l'intervention Mentionné pour la première fois par Grossin en 1896, et inventorié en 1994 dans le cadre de travaux de maîtrise et de DEA, ce site a fait l'objet en 1995 de
  • destruction partielle de l'extrémité sud du premier barrage en avril 1997 (sud-est de la parcelle 425) (cl.l), une demande d'opération de sauvetage urgent a été déposée auprès du SRA de Bretagne au mois de mai de cette même année. Le responsable d'opération ne pouvant se libérer sur
  • semaine, l'autorisation a été accordée pour une durée de 3 mois, incluant une personne, les travaux ne pouvant s'effectuer que durant les week ends des mois de juin à septembre 1997. cl.l : Castel Penledan, Ploudaniel. Vue du premier barrage depuis l'intérieur de la fortification ; à
  • final ou Hallstatt). Pour la période concernée, notons la découverte d'une stèle basse hémisphérique au niveau des carrières en front de taille ayant entamé les bords du site (répertoriée en 1997). Cette stèle, d'un diamètre de 40cm environ, possède une embase bien marquée. Elle est
  • noté la présence de deux bâtiments, l'un circulaire (10m de diamètre), l'autre quadrangulaire. Suite à une visite effectuée en 1997, un autre bâtiment quadrangulaire a pu être repéré au nord-ouest. L'importance de la végétation dans cette zone n'a pas permis de replacer précisemment
  • probable. -9- La campagne de 1997 La destruction d'une partie du premier barrage à son extrémité sud-est a été l'occasion de faire un relevé de la structure en élévation (cl.3). Il ne s'agissait donc pas de faire une étude exhaustive de ce système défensif, mais uniquement d'en mieux
  • s'étendait au moins jusqu'au premier barrage. Notons d'autre part qu'aucun indice probant d'occupation antérieure ou postérieure n'a été découvert sur le site lors des sondages de 1995. -12- Conclusion Le bilan de l'opération mené en 1997 est relativement mitigé en raison des limites
RAP01448.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). centre hospitalier, rue du docteur Menguy. 2e intervention. rapport de fouille préventive)
  • CENTRE HOSPITALIER DE CARHAIX-PLOUGUER 2e intervention (29 024 354) (Finistère) D.F.S. DE FOUILLE PREVENTIVE 30/07-05/09/1997 par Gaétan LE CLOIREC avec la collaboration de Stéphane JEAN A.F.A.N. RENNES : S.R.A. Bretagne 1997 Les prises de notes et de photocopies sont
  • entre le 30 juillet et le 5 septembre 1997. Durant cette période quatre archéologues de l'AFAN (Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales) sont intervenus sur le terrain avec l'aide alternée de cinq bénévoles. Le contrôle scientifique de l'opération était assuré par
RAP01484.pdf (QUIMPER (29). les structures rurales gallo-romaines du Braden XII. rapport de diagnostic)
  • LES STRUCTURES RURALES GALLO-ROMAINES DU BRADEN XIIA QUIMPER Q U I M P E R L E B R A D E N XII (29 232 089) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE A N N E E 1997 Sous la direction de Yvonne L E B I H A N S.E.M.A.E.B. C E N T R E D E R E C H E R C H E A R C H E O L O G I Q U
  • E DU F I N I S T E R E VILLE DE QUIMPER ' LES STRUCTURES RURALES GALLO-ROMAINES DU BRADEN XIIA QUIMPER QUIMPER LE BRADEN XII (29 232 089) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE ANNEE 1997 Sous la direction de Yvonne LE BIHAN S.E.M.A.E.B. CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • Cadastre : Q U I M P E R Année : 1993 Section et parcelle : DS 252 Coordonnées Lambert : Zone : Abcisse : 120.750 Ordonnée: 2 3 5 1 . 6 0 0 Altitude : 62 à 67 m Propriétaire du terrain : S E M A E B Protection juridique : Autorisation n : 1997/64 Valable du 15/09/1997au: 15/10/1997
RAP01499.pdf (QUIMPER (29). les vestiges du moyen âge au 2 bis rue Meschinot. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER 2bis, allée Jean Meschinot (29 232 88) (Finstère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE FOUILLE PREVENTIVE Sous la direction de Yvonne LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE VILLE DE QUIMPER Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 QUIMPER 2bis, allée Jean
  • Meschinot (29 232 88) (Finstère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE FOUILLE PREVENTIVE Sous la direction de Yvonne LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE VILLE DE QUIMPER Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE 1. INTRODUCTION 2. LE CONTEXTE
  • J. Protection juridique : Autorisation n : 1997/63 Valable du 08/09 au: si il • G i? Altitude : 53,50 m 15/09/1997 Titulaire : LE BIHAN Yvonne O r g a n i s m e de r a t t a c h e m e n t : Centre de recherche archéologique du Finistère R a i s o n de l'urgence : Projet
RAP01424.pdf (QUIMPER (29). vestiges gaulois et modernes, civils et militaires sur les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne -1997 1424 ff»» VESTIGES GAULOIS ET MODERNES, CIVILS ET MILITAIRES SUR LES PENTES DU MONT-FRUGY A QUIMPER (29 232 84) 69 RUE DU FRUGY - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE Sous
  • la direction de Jean-Paul LE BIHAN TRECOBAT VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 2 Siten° :LJLJULJ LAJLAJLAJ L_ojL§JLU I IL I a Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : 69 Q rue du Frugy
  • Cadastre : QUIMPER Année : 1996 Section et parcelle : CE 648, 649, 650, 675, 677, 679 Coordonnées Lambert : Zone : III Abcisse : 120 . 050 Ordonnée : 2351 . 680 Altitude : 52 à 60 m Propriétaire du terrain : TRECOBAT Soc. Protection juridique : Autorisation n° : 1997/004 Valable du
  • 05/02 au: 13/02 Titulaire : 1997 LE BIHAN J e a n - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Destruction totale par projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : TRECOBAT (29 870 Lannilis) Surface fouillée : 500 m 2 Surface estimée du site
  • l'orientation proposée par Dizot pour la voie romaine descendant à Locmaria. Le lieutenant affirme en effet avoir mis au jour les vestiges de cette voie de communication au nord des terrains sondés en 1997. La coïncidence entre des axes antiques et des parcellaires post-médiévaux, respectant
RAP01451.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1997 * Sous la direction de Jean-Paul LE BIÏIAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1997 - / ¿ S / LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1997 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE collaborations
  • : S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 1 Ch.l INTRODUCTION 1. SITUATION Département : Finistère Commune : Ouessant Lieu-dit : Mez-Notariou Programme : H. 15 Inventaire : 29 155 002 AP Carte I.G.N. : 1/25
  • , soit une évaluation plus superficielle des vestiges, ou permettant un abandon total de la recherche. Des thèmes particuliers pourront être définis. 3. ORGANISATION DES CAMPAGNES DE FOUILLE En 1997 la campagne de fouille se déroule du 16 juin au 12 août 1994, soit une période de près
  • Parcelles : 2125 à 2134 2202 à 2233 2245 à 2247 2310 à 2334 2345 à 2414 50 m Extrait du cadastre d'Ouessant de 1974, remis à jour en 1982 Zone fouillée de 1988 à 1997 Section E 2 SITUATION CADASTRALE xxxiv xxxin xxxn Secteur 2 xix xvin XVII XVI XV xin xn XI x XIV LU
  • relevé complet des volumes de toutes les structures ou unités archéologiques cohérentes perçues ou soupçonnées lors d'une fouille minutieuse. La procédure testée en 1996 est reconduite en 1997. Ainsi peuvent se dessiner, grâce à l'utilisation du logiciel Autocad, toutes les structures
  • . CONCLUSIONS : UNE HISTOIRE DU SITE DU BRONZE MOYEN 8 Les fouilles de 1997 ont donc fait largement progresser notre connaissance de l'aménagement de ce secteur. De nombreuses structures et un mobilier céramique important (plusieurs vases à profil complet) ont été découverts. Il est
  • surtout possible d'esquiser une chronologie relative cohérente de cette partie du site. L'écriture de son histoire s'annonce peut-être. 9 OUESSANT Mez-Notariou 1997, secteur 2, représentation en trois dimensions (état de la recherche) Z XXVIII Us 149 3347 Terre gris clair ZXXI
  • | ^J Structure 1er âge du Fer (Us 143) Sols Us 140 / 144 (horizon A) Aménagements de pierres (horizon A) Us 141 (horizon B) Trou de poteau ou calage Poterie du bronze moyen Limite du limon Us 137 /142 (horizon B) Clayonnage OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 2, partie
  • (horizon C) Alignement Us 155 (horizon C) OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 2, partie occidentale, niveau 2 (après démontage de l'Us 141/142) z XXVIII \ 2m 3381 '2919 À \ 2918 «i e ZXXVII Us 17 3315 3356 ^ ^ 3 2 9 4 / 9 5 3314 3340 3350 ^3307„(p 1 Mi- -/O -Î^U
  • (horizon A) j Aménagements de pierres (horizon A) Us 141 (horizon B) ¿••a zxxi | Trou de poteau ou calage Argile rubéfiée J Aménagements de pierres profonds (horizon C) Alignement Us 155 (horizon C) Limite du limon Us 154 (horizon C) OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 2
  • de pierres (horizon A) Poterie du Bronze moyen Us. 141/142 (horizon B) Terre brun clair Us. 154 (horizon C) Sol naturel OUESSANT Mez-Notariou 1997, secteur 2, partie occidentale : coupe stratigraphique générale Secteur 2 : foyers ou sols rubéfiés de l'horizon A, Us 140
  • collecte par quarts de m2. En revanche des signes d'altération sur une face de nombreux sujet nous conduisent, en 1997, à marquer la face supérieure des os longs de moyenne ou forte dimension. Il s'agit de tenter de déceler d'éventuelles phases d'exposition à l'air. 2. LES PRINCIPALES
  • livrent d'abondantes quantités de mobilier du second âge du Fer et d'époque romaine. 11 s'agit de poteries de qualité bien conservées et de mobilier métallique antique (fibules émaillées et monnaies notamment). La fouille de 1997 confirme cette disposition générale. Bien que l'étude ne
  • des dalles entraînerait la constitution d'une sorte de dallage relativement régulier. La fouille de 1997 montre clairement que ce réseau organisé appartient à une phase récente du site antique ; l'ultime aménagement gallo-romain actuellement discernable sur ce site. 3. CONCLUSIONS
  • La fouille de la partie centrale de la zone 5 n'est pas achevée. Toutefois les études fines réalisées en 1997 permettent de cerner beaucoup mieux l'ensemble des problèmes et de proposer une interprétation générale de ce secteur. - Des vestiges d'habitats de l'âge du Bronze moyen
  • + grosses pierres Coquillages Niveaux remaniés gallo-romains Us 148, argile jaune OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 5, partie centrale, état fin de fouille 1996 Us 156 Perturbation moderne Z. XLIII S 3424 S 3399 US 151 mm S 3317 '^v'o^y, S 3389 S 3.360 S 3316 US 17 sol
  • âge du Fer Us 148, limon argileux jaune fïf\l\ 0 OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 5, partie centrale,étatfindefouille1996 Perturbation moderne 2 m S 3424 o==> Pierres — Ossements !Îf;i Coquillages Z. XLII Z. X L I I I US 157 Terre grise fine Terre sombre
  • + traces d'argile rubéfiée et de charbon de bois (Us 152) Argile jaune + pierres, os et coquillages (Us 150) • Us 156 Argile claire Us 146 E l Terre sombre + traces d'argile rubéfiée et de charbon de bois + os (Us 147/153) Fosse 2 S ènle âge du Fer OUESSANT Mez-Notariou 1997
  • 150) OUESSANT Mez-Notariou 1997 : secteur 5, partie centrale,étatfindefouille1996 Us 146 Q Trou de poteau 2 m d US 157 Cc^ Pierres —Ossements | j et de charbon de bois (Us 152) '.441 Coquillages Us 156 Us 148, limon argileux jaune Argile claire Terre grise fine
RAP01429.pdf (QUIMPER (29). les vestiges du bas Moyen Âge du n° 8 de la rue Tiercelin. rapport de diagnostic)
  • Bretagne i 1997 AU 3 L LES VESTIGES DU BAS MOYEN AGE DU n°8 DE LA RUE TIERCELIN A QUIMPER (29 232) 8 RUE TIERCELIN - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes
  • . 200 Ordonnée : 2354 . 050 Altitude : 50 - 55 m Propriétaire du terrain : M et Mme LE FLOCH Protection juridique : Autorisation n° : 1997 - 08 Valable du 10/03 au: 21/03 1997 g o Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER g I Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Kl o S a O
RAP01507.pdf (QUIMPER (29). les vestiges de parcellaire du n°15 de la rue de l'Université. rapport de diagnostic)
  • Bretagne 1997 /So 9- co CJ'i «M LES VESTIGES DE PARCELLAIRE DU n°15 rue de T UNIVERSITE A QUIMPER (29 232 082) 15 rue de l'Université - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 i Site n° : 2 9 0 8 Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : 15 rue de l'Université Co ig Is» il Cadastre : QUIMPER Année : 1996 Section et parcelle : KA 27 (ex DX 265) Coordonnées Lambert : Zone: Il Abcisse : 120
  • . 300 Ordonnée : 2351 . 050 Altitude : 33 à 46 m Propriétaire du terrain : O. P.A.C. Protection juridique : Autorisation n° : 1997 - 005 Valable du 14/02 au: 13/03 Titulaire : 1997 LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison d e l'urgence
RAP01477.pdf (QUIMPER (29). les vestiges de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN A QUIMPER (FINISTERE) - Campagne 1997 (29 232 79) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN Société Pierre SIMOTTEL VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1997 LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN III A QUIMPER (FINISTERE) - Campagne 1997 (29 232 79) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE PREALABLE ANNEE 1997 Sous la direction de Jean Paul LE RIHAN Société Pierre
  • SIMOTTEL VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1997 Siten° :LAJLAJ £ Q L A J L ^ J ^ J L ^ L ^ I Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : KERVEGUEN I I Il I A| | » à l S Cadastre : QUIMPER
  • : 31/12 1997 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : Société SIMOTTEL Surface fouillée : 2500 m2 Surface estimée du site : 30000 m 2 Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la
  • de Quimper section EL (1990) » Fosse du 1 er âge du Fer A Four O Ume funéraire 1IÏP Zone de concentration de trous de poteau --• = •-- Fossé Fig. 12 - QUIMPER, Les Résidences de Kervéguen : vestiges découvert en 1982, 1996 et 1997 100 m 5. CONCLUSIONS 5.1. CONCLUSIONS
RAP01538.pdf (QUIMPER (29). les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • Lambert : Zone: III Abcisse : 120 . 050 Ordonnée : 2351 . 630 Altitude : 57 m Propriétaire du terrain : Protection juridique : Zone archéologique sensible de Quimper Autorisation n° : 1997/003 Valable du 13/01 au: 24/01 Is» if A Titulaire : 1997 LE BIHAN Jean - Paul Organisme
RAP01567.pdf (QUIMPER (29). collège de la Tour d'Auvergne. les vestiges de la prison de Mesgloaguen de Quimper. rapport de fouille préventive)
  • Altitude : Propriétaire du terrain : SAFI Protection juridique : g g oo I Autorisation n° : 1997-24,1997-41,1997-71 Valable du 01/04 au: 31/12 1997 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER © g s Raison de l'urgence : Projet immobilier Maître
  • collaboration étroite avec le Centre de recherche archéologique du Finistère et sous le contrôle scientifique du Service régional de l'archéologie. Elles sont réalisées du 1er avril au 15 mai 1997. Elles concernent uniquement la partie occidentale du projet architectural : d'une part le
  • d'urgence dans les espaces où des vestiges découverts sont directement menacés par le projet ; c'est à dire sur le site de la prison II. Ces fouilles sont conduites en mai puis en novembre - décembre 1997 ; par la même équipe. Après les sondages effectués autour du choeur de la
  • développement urbain. Au risque de commettre des erreurs assez monumentales (voir à ce sujet J.-P. Le Bihan D.F.S., 1997). 1.2. DES VESTIGES PROTOHISTORIOUES OU ANTIQUES Il n'y a pas à revenir sur la question de l'existence d'une ville antique au coeur de la ville médiévale de Quimper. Les
  • fouilles de la place Laennec ont démontré le caractère erroné d'une telle hypothèse (Le Bihan, D.F.S., 1997). Il a été largement montré qu'il convient d'adopter une grande prudence à propos des témoignages et des datations affirmées par R.-F. Le Men et P. Du Chatellier. Toutefois, ces
  • - romain installé en bordure du plateau. Nous avons d'ailleurs suggéré (Le Bihan, 1997) que les quelques fragments de poteries antiques découverts dans la basse ville proviennent d'un tel gisement, par érosion d'origine essentiellement anthropique. Poussant le raisonnement et s'appuyant
  • du 2e âge Fer. on la de du 1.3. DES ORIGINES DE LA VILLE A L'EPOQUE ROMANE Les origines médiévales de Quimper demeurent totalement obscures. Nulle étude archéologique ne les a éclairées réellement avant la réalisation des sondages de la place Laennec (Le Bihan 1997). Les textes
RAP01476.pdf (ROCHEFORT-EN-TERRE (56). le château. courtine et logis seigneurial. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • scientifique : Service régional archéologique de la Bretagne Gestion : AFAN, antenne Grand-Ouest 1997 FICHE SIGNALÉTIQUE Site n° : AH 56 196 1 Département : Morbihan Commune : Rochefort-en-Terre Lieu-dit ou adressse : Château Année : 1997 Section(s) et parcelle(c) : Année cadastrale 1996
  • sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : Les fouilles de 1997 avaient trois objectifs : premièrement, déterminer l'extension du logis seigneurial et ses rapports avec d'éventuels bâtiments adjacents ; deuxièmement préciser la
  • l'édification de la tour nord-est, qui daterait du XlVe s. Introduction Cadre de l'opération La campagne de fouilles de 1997 est la seconde d'un programme trisannuel qui s'inscrit dans la mise en valeur globale du château de Rochefort souhaitée par le Conseil Général du Morbihan. Dans
  • 1995. La nouvelle demande soulignait enfin l'impossibilité d'atteindre les niveaux inférieurs sur une grande superficie et que l'organisation de la campagne 1998 dépendait bien naturellement des résultats des fouilles de 1997. La présence de remblais épais évacués à l'aide d'engins
  • grande surface en 1997 ont enfin attesté que l'enceinte primitive, contemporaine de la base de la tour (XlVe s. ?) était plus large encore. La faible largeur du MUR 1 (2 m) s'explique davantage par sa construction récente à un moment où le site perd toute valeur défensive. Le MUR 1
  • imparti, il a été décidé d'arrêter les fouilles dans ce secteur afin de préserver les vestiges pour une éventuelle et future étude. Conclusion La campagne de 1997 a considérablement élargi l'aire de fouille par rapport à l'année précédente et a de ce point de vue respecté les
  • prescriptions du CIRA. L'étude des élévations extérieures a également été effectuée. Les résultats de cette étude concorde bien avec les observations faites lors des fouilles en 1996 et 1997, l'exploitation des données enregistrées fournira de bonnes bases pour une synthèse de l'enceinte
  • prévu. Il paraît donc difficile d'envisager l'étude totale du logis et du bâtiment sous-jacent en 1997. Il faudrait donc concentrer les efforts sur la fouille du logis et sur une étude sérieuse des vestiges en bois. Il serait de même souhaitable de dégager les fenêtres et la POR 3
  • Tuornier). 2 : Extrait du plan cadastral de Rochefort de 1983. Section AB. 3 : Localisation des sondages de 1995 (tramés) et de la fouille de 1996 avec indication des principaux vestiges observés (Fanny Tournier d'après M. Dubost avec ajouts ANJ). 4 : Plan d'ensemble des fouilles 1997
  • faite sur la Chapelle du Moustoir (56) à Carnac cf. HURTIN - DFS La Chapelle du Moustoir, 1997. 5 D'autant plus que la stabilité est en partie assurée par le fruit du mur de la courtine (la même constatation peut être faite au niveau de l'empâtement de la base de la tour). Photo 3
RAP01469.pdf ((29). le mésolithique en Finistère. rapport de prospection thématique.)
  • Pierre GOULETQUER Rapport de prospection thématique "Mésolithique en Finistère" pour 1997 Cette recherche est réalisée grâce à une :,uove: iion du Conseil Général du Finistère et des crédits du Ministère de la Culture. Pierre GOULETQUER Rapport de prospection thématique
  • "Mésolithique en Finistère" pour 1997 Cette recherche est réalisée grâce à une subvention du Conseil Général du Finistère et des crédits du Ministère de la Culture. I) Rappel du projet pour 1997 Le Pays bigouden et ses abords Les prospections thématiques concernant le Mésolithique dans le
  • autant négliger l'enregistrement de données concernant le Mésolithique sur l'ensemble du département, nous nous proposons pour 1997 de concentrer nos efforts sur le Pays Bigouden (Cantons de Plogastel-Saint-Germain et de PontL'Abbé) en insistant sur les informations concernant le
  • vocabulaire d'apparence scientifique, mais vide de sens ? III) Organisation de la prospection en 1997 L'autorisation de prospecter arrive tard dans l'année, lorsque s'achève la saison des observations les plus rentables, et la date butoir pour ce rapport qui doit justifier notre activité
  • surveillance des sites côtiers dans la région de Santec. On leur doit de nouveaux échantillonnages sur les sites déjà connus ainsi que la description du site nouveau de Port Neuf (Cléder). Pour ma part, conformément au projet annoncé, j'ai consacré le début de la saison d'hiver 1997-1998 à
  • lithiques post-paléolithiques de surface pour le département du Finistère, tel qu'il apparaît en ce mois de décembre 1997. A partir de tout ceci, on peut reprendre l'interprétation des résultats dans une synthèse remise à jour. IV) Rappel d'un modèle éprouvé Tout enfant de 10 ans