Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
CABANILLAS de la TORRE Gadea [X]
Type d'opération
Commune
Département
22 [X]
Date (Année)
2020 [X]

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03819 (SAINT-GLEN (22). La Touche ès Pritiaux : le site du premier âge du Fer. Rapport de FP 2019)
  • SAINT-GLEN (22). La Touche ès Pritiaux : le site du premier âge du Fer. Rapport de FP 2019
  • 22
  • Bretagne, Côtes-d’Armor, Saint-Glen, La Touche ès Pritiaux Nº EA : 22 296 008 Arrêté d’autorisation nº 2019-133 LE SITE DU PREMIER AGE DU FER DE LA TOUCHE ES PRITIAUX A SAINT-GLEN (COTES-D’ARMOR) Gadea Cabanillas de la Torre (Ministère de la Culture/UMR 8546) Avec la
  • ) .................................................... 15 2. 2. Décapage mécanique et nettoyage ................................................................................... 20 2. 3. Fouille manuelle ............................................................................................................... 22 2. 4
  • . Prélèvements et analyses .................................................................................................. 22 2. 5. Techniques d’enregistrement ........................................................................................... 22 PARTIE II. RESULTATS DE L’OPERATION
  • ? .............................................................................. 31 2. Le bâtiment circulaire : du bronze à l’âge du Fer atlantique ? ............................. 34 Conclusions : une évaluation du site du premier âge du Fer ......................................... 36 Enjeux et perspectives pour 2020-2022
  • ........................................................................................................... 52 Inventaire du mobilier ...................................................................................................... 54 3 FICHE SIGNALETIQUE Localisation de l’opération : Bretagne, Côtes-d’Armor, Saint-Glen, La Touche ès Pritiaux Code INSEE : 22 296 Nº EA : 22 296
  • l’intervention : du 15 au 26 juin 2019 Intervenants administratifs : Yves Menez, Anne Villard Notice scientifique Le dépôt du Premier âge du Fer de La Touche ès Pritiaux à Saint-Glen (22) avait fait l’objet en 2015 d’un sondage suite à la découverte d’un lot de haches à douille de type
  • correspondent à des enclos non datés reconnus par prospection aérienne. Néanmoins, plusieurs sites de l’âge du Fer sont connus dans et autour de la commune. Dans le bourg de Saint-Glen, aux lieux-dit Bel-Air à Trébry (EA 22 345 0006), et Boucléron à Le Méné (EA 22 046 0012) des souterrains
  • du Second âge du Fer sont attestés. Plusieurs enclos de l’âge du Fer sont également connus à Plénée-Jugon comme ceux du Pont Boscher (EA 22 185 0016) et du Rochay (EA 22 185 0031) ainsi que celui fouillé en 2014 à la carrière de Gouviard (EA 22 185 0097). En 2016, Catherine Bizien
  • du Centre régional d’archéologie d’Alet a également effectué un sondage à l’emplacement d’un petit dépôt d’une cinquantaine de haches à douille de type armoricain sur la commune de Plénée-Jugon, au lieu-dit Rotoué (EA 22 185 0109). 1. 3. Circonstances de l’opération Suite à la
  • des faits). Ces petites structures, dont l’intérêt réside surtout dans leur distribution spatiale, doivent faire l’objet d’une fouille en 2020. Plusieurs creusements situés dans ou à proximité immédiate de la berme en 2015 ont été fouillés intégralement en 2019. La tranchée de
  • , par tronçons réduits et par passes, du reste du tracé, dans le cadre de la demande d’autorisation pour 2020. La grande fosse située en périphérie sud du décapage (150) n’a pas été sondée : sa taille, son emplacement et son aspect indiquent manifestement qu’une fouille de cette
  • structure aurait nécessité l’arasement d’une partie du talus et l’arrachage de la végétation en bordure sud de la parcelle, inenvisageables en 2019 (fig. 9 et 11). Ces opérations sont intégrées à la demande d’autorisation de la fouille de 2020. A l’issue de l’intervention, en juillet
  • pylône électrique situé sur la parcelle voisine (mesures reportées sur la fig. 14). A l’issue de la fouille, un relevé photogrammétique par drone a été effectué par Yann Bernard (Virtual-Archéo, UMR 6566 ; fig. 10). 22 ± 110 108 0 1 2 3 4 118 m 119 149 146 121 124 v3 17
  • v7 16 v2 v5 145 dépôt 15 26/128 13 v1 14 144 129 12 143 8 18 148 v4 19 v6 9 20 10 22 120 bis 11 123 23 21 125 24 25 122 126 120 141 127 115 140 136 137 105 104 101 103 Fig. 10. Plan général des vestiges (2015-2019) 106 138 102 115S 139 115E
  • - 1,42 - 1,43 115-7 v3 17 v7 16 v2 D 15 26/128 13 v1 14 144 129 12 8 18 v6 - 1,64 148 v4 19 120 bis 20 10 9 - 1,93 22 - 1,48 11 123 23 C 125 21 - 1,57 115-5 24 115-11 126 141 - 1,73 122-3 115-11 122-2 140 B - 1,58 107 - 1,68 138 A 102
  • question. La fouille de 148 en 2020 pourrait apporter plus d’éléments pour déterminer si certains creusements situés à l’intérieur du bâtiment sont associés à l’entrée nord-est. Fig. 15. Clichés des trous de poteaux à creusements multiples 102-103 et 104 Ces creusements ont sans doute
  • central. Deux creusements aux remplissages cendreux et rubéfié, de faible profondeur, a été fouillé en 2015 à proximité immédiate du centre du bâtiment (faits 22 et 23). En 2019, une nappe rougeâtre à l’aspect semblable (126) traversée par deux creusements (21 en partie dans la berme
  • , peu compact 149 124-2 146 124-1 1/50 0 1 2 3 4 m plan 145 124 v3 16 15 v2 17 v5 v7 26/128 13 v1 144 129 12 14 143 8 18 148 v4 19 120bis v6 9 20 10 22 125 126 23 24 21 11 123 25 15 127-4 127-2 limon argileux brun sombre homogène, peu compact
  • ). Aucun autre alignement semblable n’a été observé : un nouveau décapage et nettoyage manuel de la zone sud-ouest est prévu en 2020. En l’état actuel des connaissances il semble peu probable qu’il s’agisse d’un autre état du bâtiment, mais il pourrait éventuellement appartenir à un
  • , ou de fragments de récipients plus fins, avec des traces de modelage, aux surfaces sombres et soignées (fig. 22). Seul un bord de ces groupes de pâtes a été découvert au décapage manuel de la tranchée 115 dans son secteur nord (fig. 22) : sa forme et les caractéristiques décrites