Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
fouille programmée [X]
Commune
QUIBERON [X]
Département
Date (Année)
2020 [X]

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • ....................................................................................................................149 2.4. Une monographie un jour et déjà des articles spécialisés ....................................149 3. DEMANDES FINANCIERES ENVISAGEES POUR 2020 ......................................................... 150 CINQUIEME PARTIE : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES MOBILISEES DANS CE
RAP03967 (QUIBERON (56). Beg-er-Vil à Quiberon. Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de fouille programmée 2020 )
  • QUIBERON (56). Beg-er-Vil à Quiberon. Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de fouille programmée 2020
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Deuxième année de post-fouille Décembre 2020 N° de site : 56 186 0007 Arrêté : 2020-083 du 13 mars 2020 Responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Coresponsable (Archéologie) : Grégor
  • Décembre 2020 N° de site : 56 186 0007 Arrêté : 2020-083 du 13 mars 2020 Responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Coresponsable (Archéologie) : Grégor Marchand Contributions de : Nancy Marcoux (Université de Rennes 1) Marylise Onfray (UMR 8215 Trajectoires) Marie-France
  • Table des matières Résumé des travaux en 2020 1 Remerciements 3 Première partie : problématique de l’intervention 4 1. Premières étapes de l’exploration d’un site de référence 5 1.1. Les fouilles d’Olivier Kayser (1985-1988) 5 1.2. Une longue période d’analyses
  • postopératoires 6 (années 1990 et 2000) 2. 2012-2018 : Retour à Beg-er-Vil 7 3. Une vie domestique en bord de mer… 8 Seconde partie : Etudes menées en 2020 10 1. L’équipe de recherche en 2020 10 2. Le tri intégral des sédiments 12 2.1. Plaidoyer de l’intérêt scientifique du
  • 34 5. Projet d’étude anthracologique 35 6. Premières observations carpologiques 37 7 Etudes post-fouille – 2020 Troisième partie : bilan provisoire 39 1. Ce qui est fait et ce qui reste à faire 39 2. La diffusion des résultats 40 2.1. Articles publiés sur les travaux
  • menés à Beg-er-Vil depuis 2012 40 2.2. Communications orales en 2020 41 2.3. Médiation 42 2.4. Impact des méthodes de fouille sur la connaissance des amas coquilliers bretons 43 Quatrième partie : Références bibliographiques mobilisées dans ce rapport 73 8 Fouille de Beg
  • -er-Vil Résumé des travaux en 2020 L’habitat mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (Morbihan) se manifeste par un niveau coquillier remarquablement préservé, visible dans une paléo-falaise de la côte sud de la Presqu’île. Découvert par G. Bernier, il a fait l’objet d’une fouille
  • la fois sur la zone à coquilles et sur sa bordure sableuse. La période de post-fouille de 2020 était destinée à poursuivre la consolidation des acquis de terrain, c’est-à-dire continuer les activités de tri des refus de tamis et les analyses micromorphologiques. Elle avait aussi
  • vérifier la contemporanéité de certaines structures en creux par rapport à l’amas coquillier. Le tri des sédiments s’est poursuivi avec l’appui d’un stage collectif du 12 au 23 octobre 2020 (direction C. Dupont) et tout au long de l’année par des sessions individuelles de travail
  • sanitaires ont divisé par deux le temps initialement prévu au tri des refus de tamis. En effet, un seul des deux stages collectifs initialement prévus a été réalisé, nous avons dû limiter la jauge du nombre de participants du stage d’octobre 2020 et certains des stages individuels
  • étude sur les crabes a permis de montrer la conservation différentielle de la taille des fragments de crabes conservés suivant la zone de fouille concerné. Ce résultat a été pour la premières fois mis en commun avec les analyse de la micromorphologie des niveaux en 2020 (réalisation
  • des différents faciès rencontrés à Beg-er-Vil. Des aspects taphonomiques de l’amas coquilliers ont été décrits, ainsi que plusieurs phases de formation et de fonctionnement du site. Les analyses des végétaux qui manquaient cruellement à l’appel ont débuté fin 2020. Les données sont
  • encore trop tenues pour décrire et exploiter des données qui seront issues des nombreux charbons découverts à Beg-er-Vil (N. Marcoux). Ils sont très attendus car ils permettront de décrire un environnement végétal peut connu pour cette période qu’est le 1 Etudes post-fouille – 2020
  • Archéosciences – UMR6566 CReAAH) pour toutes leurs aides. Elles se sont concrétisées, cette année en 2020, entre autres, lors de l’organisation logistique du stage collectif et la mise en place des conventions. • Les trieurs de sédiments qui ont encore une fois démontré leur patience et leur
  • ténacité. • Tous les membres de l’équipe scientifique qui rament dans le même sens pour que le navire Beg-er-Vil fonce sur les flots. 3 Etudes post-fouille – 2020 Première partie : Marchand) problématique de l’intervention (G. 1. Premières étapes de l’exploration d’un site de
  • notamment avec les micaschistes de Belle-Île. À hauteur du site, il est difficile de percevoir la configuration originelle des lieux, du fait de la couverture dunaire et 5 Etudes post-fouille – 2020 des aménagements urbains récents, mais il semble y avoir une pente légère de la
  • Querré, avec la collaboration de Jean-Christophe Le Bannier). En 7 Etudes post-fouille – 2020 novembre 2018, 1772 échantillons ont d’ores et déjà fait l’objet d’une mesure de leur pH, tandis que 310 prélèvements ont été analysés par fluorescence-X. L’intégralité des sédiments
  • devraient nous donner des arguments pour comprendre les rythmes et l’ampleur de la mobilité collective, concept clé pour comprendre ces sociétés de chasseurs-cueilleurs. 9 Etudes post-fouille – 2020 Seconde partie : Etudes menées en 2020 1. L’équipe de recherche en 2020 Grégor
  • houlette de Ronan Gaugne, Jean-Baptiste Barreau, Adrien Reuzeau et Flavien Lécuyer (INRIA). Grace aux crédits du programme ANR INTROSPECT, dirigé par Réginald Auger et Valérie Gouranton, elle a connu de très grandes avancées en 2020 avec une restitution numérique virtuelle désormais
  • opérationnelle, qui permet de revisiter la fouille et d’y réaliser des prises de mesure ou des recherches. Flavien 10 Fouille de Beg-er-Vil Lécuyer a soutenu sa thèse à l’INSA, avec un chapitre consacré au montage de ce projet numérique : Flavien LÉCUYER (2020) - Méthodes de production