Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille préventive (retirer)
  • Date > 1982 (retirer)

7 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00024.pdf (PLOUBAZLANEC (22). karreg ar yellan.. rapport de sauvetage programmé.)
  • GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22-2100.05 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET
  • QUATERNAIRE ARMORICAINS SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean Chargé Laurent de MOUNIER Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE KARREG-AR-YER-LEUN (PLOUBAZLANEC, COTES-DU-NORD) EN SEPTEMBRE 1982 Inventaire : 22
  • -210005 Sauvetage programmé (Programme P 15) Autorisation n° 1700 du 13 Avril 1982. NOVEMBRE 1982 1 I. INTRODUCTION. Le gisement de Karreg-Ar-Yer-Leun est situé au nord-ouest de l'Arcouest (comm u n e de P l o u b a z l a n e c , C ô t e s - d u - N o r d ) . Il est au pied d'un
  • . ) . rocher ^UlJU1981 ' 1982 estran étang o_ c o o u zone a industrie \ - 10 M Figure 1 : Plan du site de Karreg-ar-yer-Leun (PIoubazlanec, Côtes-du-Nord). 3 II. RAPPEL DES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1981. Deux zones distinctes avaient été explorées au printemps 1981 : - sur
  • quadrillage et délimitation de la zone fouillée en 1981 et 1982. 5 III.2. Organisation et déroulement de la campagne de fouille. La fouille a été m e n é e entre le 1er Septembre et le 13 Septembre 1982. Elle a intéressé uniquement la zone située au pied du r o c h e r , au-dessus du
  • par rapport au nivellement général de la France : 7,2 m è t r e s . Les carrés ont été désignés par des lettres selon le sens des ordonnées (figure 2 ) . En 1982, l'extension de la fouille a été faite vers le sud-ouest et vers le sud-est (fig. 2 ) . Vingt et un m è t r e s carrés
  • vers la b a s e , de lits discontinus de graviers a l t é r é s , de cailloux altérés ou b r û l é s . La fouille a été i n t e r r o m p u e , en 1982, sur u n niveau humifié brun chocolat assez discontinu, avec traces de charbons de bois dispersés et de fragments d'argile cuite
  • 1 Bec m i c r o g r a n i t e 2 1 1 Bec silex T a b i . 1 - F o u i l l e de K a r r e g - A r - Y e r - L e u n 3 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s . C7 C8 C9 D6 D7 D8 D9 E6 E7 E8 E9 F6 F7
  • r e g - A r - Y e r - L e u n , 1982. R é p a r t i t i o n de l ' i n d u s t r i e l i t h i q u e en c o u c h e 6 par c a r r é s , (Suite d u t a b l e a u p r é c é d e n t ) . 707 17 D 6 - D 7 - D 8 , puis en E6-E7-E8 et en C 7 , donc autour de cette structure h y p o
  • 1982 Total Pointes pseudo-levallois 0 2 2 Racloirs simples 7 9 16 Racloirs doubles 2 2 4 Racloirs transversaux 2 0 2 Racloir déjetë 0 1 1 Racloir à retouche abrupte 1 0 1 Racloirs sur face plane 1 2 3 18 1981 1982 Total 1 4 1 0 1 1 4 5 1 1
  • . O n note également la fréquence des raclettes. VII. CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site de Karreg-Ar-Yer-Leun a été consacrée uniquement au gisement en pied de rocher (voir rapport 1981), sans qu'aucune intervention soit effectuée au niveau de l ' e s t r a n . La fouille
  • conservée o u v e r t e , le fond ayant seulement 19 été protégé par une bâche plastique lestée de g a l e t s ) . En o u t r e , l'extension de la zone fouillée permettrait de comprendre l'organisation générale de l'habitat. A R e n n e s , le 20 Octobre 1982 Chargé de Recherche au
RAP00053.pdf (SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.)
  • GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 5 3 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE
  • ET QUATERNAIRE SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E . R . n° 27 du C.N.R.S. Jean LauAent MOWW1ER ChaJiQZ de Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire
  • : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 ARMORICAINS 1. INTRODUCTION. Le gisement des Gastines a été découvert par M r Yves DONGUY au cours de l'année 1980. Une visite sur le site nous avait permis de constater que
  • parais sait donc possible pour le gisement p a l é o l i t h i q u e . Aucune structure d'habitat n'avait été d i s c e r n é e . Toutefois la surface fouillée restait assez faible (23 m2) Quelques groupements d'outils lithiques paraissaient cependant exister. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • de l'extension en 1982. a-b : position de la coupe (figure 3). R : piquet repère. 4 que de l'Université de Rennes et par l'Equipe de Recherche n° 27 du C.N.R.S. Mes remerciements vont aussi à Mr F . BERTRAND et à Mme BRIARD qui m'ont aimablement prêté des locaux à St-Malo. Les
  • en 1981 a été agrandie de 27 m 2 , ce qui porte donc la surface totale à 50 m 2 . Les carrés F 2 5 , G 2 5 , H 2 6 - 2 7 , 126-27, J26-27, K25 à 27, L21 à L 2 6 , M21 à 26 ont été fouillés totalement en 1982. Des prélèvements de sédiments ont à nouveau été effectués dans la couche
  • relevés en 1982. 1: éclat ; 2: éclat levallois ; 3: pointe levallois ; 4: pointe pseudolevallois ; 5: racloir simple convexe ; 6: racloir simple droit ; 7: racloir transversal droit ; 8: racloir transversal convexe ; 9: couteau à dos ; 10: couteau à dos naturel ; 11: éclat tronqué ; 12
  • : encoche ; 13: nucleus ; 14: accumulation de petits éclats de taille. Figure 6 : Fouille des G a s t i n e s . Position des objets 1ithiques relevés en 1981 et 1982. 9 La répartition générale des éclats et outils relevés au cours des deux campagnes de fouille (fig. 6) m o n t r e
  • . CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site des Gastines a surtout permis de compléter la série lithique en vue d'une analyse typologique détaillée. Cependant l'industrie étant assez d i s p e r s é e , cette série reste encore faible : 33 pièces, parmi celles récoltées cette a n n é e
  • , concernant l'étude stratigraphique et sêdimentologique des coupes en falaise devront aussi être effectués. A R e n n e s , le 19 Novembre 1982 Addenda : - Situation actuelle des collections : dépôt pour étude au Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire-Protobistoire et Quaternaire
RAP00167.pdf (CARNAC (56). Saint-Colomban. rapport de sauvetage programmé.)
  • GISEMENT DE LA POINTE DE SAINT-COLOMBAN (CARNAC, MORBIHAN) EN MARS 1982 Inventaire : 56-034 001 Autorisation (sauvetage programmé) : n° 01080 du 29 Mars 1982 DECEMBRE 1982 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS
  • UNIVERSITE DE RENNES I SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE E.R. N° 27 DU C.N.R.S. Jean LauAzrvt MONNIER ChaAgo. d& R&cheJiche. RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE LA POINTE DE SAINT-COLOMBAN (CARNAC, MORBIHAN). EN MARS 1982 Inventaire : 56-034 001 Autorisation (sauvetage
  • programmé) : n° 01080 du 29 Mars 1982 DECEMBRE 1982 2 1. INTRODUCTION. Le gisement de la pointe de Saint-Colomban a été découvert par Mr Robert LE CLOIREC au cours de l'année 1978. Les premiers indices étaient apparus à la base d'une falaise entaillée dans le head. Un sondage
  • pour 1982 (sauvetage programmé, autorisation n° 1459). Le gisement se trouve au lieu dit la "Pointe de Saint-Colomban" (ou "Pointe Keller"), au Sud de la plage de Saint-Colomban (Carte I.G.N. le d'Auray). Coordonnées Lambert zone nord (I) 1/25000ème,feuil- : X = 191,42 ; Y
  • percuteurs L'essentiel de l'industrie est caractérisé par un débitage de style clacto- Fig. 2 : Fouille de la Pointe de St-Colomban. Délimitation de la zone fouillée en 1981 et 1982. Indication du quadrillage de référence. R : falaise rocheuse. H : falaise dans le head. 6 nien
  • , racloirs avec un bord retouché très réduit). Les outils les plus caractéristiques du gisement sont en fait des galets aménagés, généralement en grès ou en quartz (choppers, chopping-tools). Certains sont faits sur des galets plats avec souvent un front très étroit. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • l'industrie et interprétation. Les résultats de la campagne 1982 nous ont permis de définir une couche 7, stérile, correspondant à la plage ancienne en place. L'industrie est localisée dans la partie supérieure remaniée de cette plage (beaucoup plus meuble, blocs anguleux à la base
  • . 1982 1981 Total 1451 1258 2709 120 101 221 Galets aménagés 35 33 68 Nucleus 91 109 200 Galets éclatés 75 98 173 1164 1381 2545 10 6 16 Eclats Outils sur éclats Débris Percuteurs Mises à part quelques pièces facilement reconnaissables par l'observation
  • biface partiel sur galet, avec large réserve corticale au talon (J13, couche 4) permet de confirmer le lien avec le premier gisement fouillé en 1957 au nord-ouest de la plage de StColomban. 34 7. CONCLUSION. La campagne 1982, sur le gisement de la Pointe de St-Colomban, a permis
RAP00752.pdf (PLESTIN-LES-GRÊVES (22). les thermes du Hogolo. rapport de sauvetage programmé)
  • Pointe de l'Armorique Le Hogolo Lieudit : du cadastre I.G.N.... local.... A2 562 Cadastre.«.. Coordonnées Lambert DATES Zone Bx By N° 1123 du 29 mars 1982 Intervention (début et fin) 1er au 30 a v r i l Responsable Motif d'intervention Surface fouillée Estimation de
  • l'étendue du gisement. SITE Ay 1125.960 Alt. Autorisation ( n e , date) Années antérieures d'intervention. INTERVENTION Axl60.510 Nature du gisement. Nature des découvertes effectuéea Périodes chronologiques. 1982 1981 O.P. BARDEL érosion marine 210 m2 1 ha Thermes gallo
  • Historiquws île shOàûKfe En 1982, l a D i r e c t i o n des Antiquités H i s t o riques de Bretagne a r e p r i s l a f o u i l l e de sauvetage des thermes gallo-romains du Hogolo sur l a pointe de l'Armorique en P l e s t i n s - l e s - G r ê v e s . La campagne de f o u i l l e
  • s t déroulée pendant t r o i s semaines, du 5 au 19 a v r i l 1982, avec l e concours d'élèves du Collège Notre-Dame de Kerbonne à Brest, du C . E . S . de Cesson ( 3 5 ) , et du C . E . S . de P l e s t i n 1 es-Grèves ( 2 2 ) . LOCALISATION : * Département : Côtes-du-Nord
  • , d'eau) u "a p in de cette première campagne, nous avions supnosé que, ver*, le nous étions en présence d'une couf dont le mur d enceinte a v a i t été dégagé par les travaùs intempestifs de .¡. PMSBu l e dernier propriétaire, du site. En 1982, nous avons don». ••:•«c i dé de
  • , ed.Archéologie en Bretagne, B r e s t , 1982. 5 - R.SANQUER, P. GALLIOU, C l . LE LOCH, La v i l l a romaine en Armorique, s i t e s et é p o q u e s , D l a n s , décor, dans ARCHEOLOGIA,' n ° 7 4 , s e D t . 1 9 7 4 , p . 2 0 - 4 0 . 6 - I l convient de noter que, du f a i t des marées, sur
  • LES GREVES 1982 "le Hogolo". Plan du bâtiment annexe de la villa comportant la remise et les thermes. 1 = Apodyterium 2 = Frigidarium 6 = Tepidarium 7 = Caldarium P = Praeftfrnium —Q — Q 3 = Piscine Froide 8 = Piscine Chaude r 4 = Vestibule de circulation A = Arrivée d'eau
  • cette zone, outre le praefurnium, une structure en brique, rectangulaire, rubéfiée, contenant des cendres et entourée de scories. La fouille de 1982 En 1982 la Direction des Antiquités historiques a poursuivi la fouille de sauvetage du site gallo-romain du Hogolo en Plestin-les
  • non touchée par les fouilles anciennes, montrent une réoccupation épisodique tardive du site. LEGISLATION Le Journal Officiel du 23 novembre 1982 a publié une loi relative a la police des épaves maritimes. Ce texte modifie la loi du 24 novembre 19èl qui figure dans la brochure "La
  • CHANTIER DE FOUILLE DU HOGOLO. PLESTIN LES GREVES % • >4.2. 562. 50 M. 1981. 22 PLESTIN LES GREVES 1982 M l e Hogolo". Plaît du bâtiment annexe de la villa comportant la remise et les thermes. F O U I L L E S DE 1 9 8 2 1 = Atepoditerium 2 = Frigidarium 3 = Piscine Froide F O
  • ùiifeTAÂÎw« F = Fenêtre BARDEL D.A.H.B. 22 PLESTIN LES GREVES 1982 "le Hogolo". ¿es Am v -.s H;>iarip9» Plan: du bâtiment annexe de la villa comportant la remise et les thermes. [*"""! | î état 1 = Atepoditerium 6 = Tepidarium P = Praefornium (1-11° s.) 2° é t a t 2
RAP00108.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden I, II, III, IV, V. rapport de sauvetage programmé.)
  • Q u iriPf t fta^^r l€ ö* ftft^sDe ^ o u A M - iqst QUIMPER LE BRADËN 2 9 8 2 14 - Fouille de sauvetage programmé Responsable: LE BIHAN J.P. Décembre 1982 - TABLE DES MATIERES ET PLAN - INTRODUCTION GENERALE ^ LE BRD EN I 5 - INTRODUCTION 6 - LA TRANCHEE
RAP00284.pdf (VANNES (56). rue du Four. rapport de sauvetage urgent.)
  • PATRICK ANDRE ALAIN TRISTE A A *4r 4r 4r 4r 4>"A>' *Jc FOUILLES ARCHEOLOGIQUES (SAUVETAGE PROGRAMME) RUE DU FOUR A VANNES MORBIHAN 1982 Décision de sauvetage programmé n* 1 882 - Direction du Patrimoine - Sous-Direction des Fouilles et Antiquités Rapport transmis à M. Le
  • Directeur, des Antiquités Historiques de Bretagne. ZI DECEMBRE 1982 DEPARTEMENT COMMUNE MORBIHAN . VANNES LIEU-DIT RUE DU FOUR PARCELLES Cadastre 1977, B.O. 200.202 201.231.327.328.234.239.230 COORDONNEES 218,015 - 307,850 PROPRIETAIRE Commune de VANNES (Office H.L.M
  • 1981) B) Le chantier de sauvetage programmé 1982. La campagne de fouilles, commencée au début du mois de mai s'est poursuivie jusqu'à l'automne : 1°) - De mai à juillet, les fouilleurs membres du Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan, ont poursuivi et terminé
  • sol tranchée -050 à e d - !?éi T.. V m mortier -0, 50 0.5 cJ>/^ tuilot " ip~G *• J '.terre VANNES RUE DU FOUR 1982 -1, ,o SAUVETAGE -1, 50 ARCHE0L0GI QUE -2,00 PROGRAMME noire , céramique, fibules ,50 i-l, 50 -3,00 2,00 -2,50 -2,50 - 1 i ° -1,00 O
  • révélées lors des terrassements qui ont suivi leur démolition, ont mis au jour quatre ensembles architecturaux Le plan 3 situe.ces quatre secteurs : - Ensemble 1 : C'est le bâtiment fouillé pendant toute l'année 1982. (voir ci-après et plan 4) Ensemble 2 Au Sud-Ouest, et contigue à
  • zones où restent quelques vestiges de blocage informe. La fouille de 1982 confirme à cet égard l'hypothèse formulée en 1981 "du mur volé" : les pierres ont été récupérées peut-être dès l'époque romaine ; les ensembles 2, 3, 4 auraient été postérieurement édifiés par réemploi de ces
  • récente, distincte de l'ensemble 1. La fouille de 1982 à confirmé ces hypothèses : A l'angle extérieur de la parcelle 229 (non fouillée), la pelleteuse a sectionné les restes d'un établissement de bains : la photographie ci-dessous montre la section du conduit de chauffe (0,35 x 0,55 m
  • fleurdelisée - ref : CN I pl XIII, 3. Les fibules de la Rue du Four. VANNES Les deux campagnes de fouilles de la Rue du Four ont fourni un important lot de quatre-vingt-sept fibules. $17 en 1981, 70 en 1982). L'ensemble des 87 fibules est représenté dans les sept planches, jointes en
  • quarante-trois estampilles trouvées lors des deux campagnes, 198tfc et 1982. - *f1 estampilles sont sur céramique sigillée. 1 " sur terra-nigra N° 36 1 n sur céramique commune.. N° 26 Sur la même planche, on a représenté deux graffiti - Un sur fond extérieur d'assiette sigillée
  • dessinés ici : Ils sont déposés à la Direction des Antiquités historiques de Bretagne, ainsi que les numéros *f,3 et 6, pour lesquels on avait pris au préalable une empreinte. LES AMPHORES DE LA RUE DU FOUR - VANNES - 1981 - 1982 La fouille de la rue du Four a livré une masse
  • Bretagne, supplément n°4 1982. 37, 1979, fasc.2, p. 373 p. S PEACOCK - Roman Amphorae Du haut du pivot à la base de la lèvre, la panse du récipient est creusée de rainures, disposées en spirale, espacées de deux centimètres. Ces cannelures assurent une excellente prise en mains de
  • FOUR— 1982 - M* I Mâchoire d'un vieil homme. orientation: N° 2 Très jeune enfant d'environ 0,40m 330» N» 3 Femme plutôt âgée d'environ I,60m 260» N° 4 Homme âgé, robuste d'environ I,70m 330° ïr° 5 Fémur + bassin d'homme adulte 330° H° 6 Très vieille femme d'environ
  • Décembre 1982. Patrick ANDRE Alain TRISTE.
RAP00207.pdf (LARMOR-BADEN (56). île de Gavrinis. le tumulus. rapport de sauvetage programmé.)
  • (MORBIHAN) CAMPAGNES D'AVRIL ET SEPTEMBRE 1982 ++++ Réf. Inventaire : 56.106.001 Autorisation N° 01081 du 29 mars 1982 Programme P. 29 MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne DIRECTION DU PATRIMOINE Hôtel de
  • ++++ RAPPORT SCIENTIFIQUE SAUVETAGE SUR LE VU CAIRN COMMUNE GAl/RINIS PE VE PROGRAMME LARMOR-BAPEN (MORBIHAN) Campagnes d'avnJJi oJt ++++ TEXTE &2.ptmbfi
  • -BADEN (MORBIHAN) Campagnes d'avril et septembre 1982 +++++++ Rappelons brièvement que cette campagne vient après un sauvetage urgent à l'automne 1979, suivi d'un sauvetage programmé en 1980 et 1981. A l'origine de cette opération se trouve l'ouverture d'un chantier Monument
  • postérieures), la campagne i 1982 a consisté à parachever le dégagement des structures architecturales de la façade et à poursuivre la fouille du "parvis" ainsi dégagé devant l'entrée du dolmen, selon les mêmes principes et avec les mêmes objectifs qu'en 1981. CONDUITE DU CHANTIER Pour
  • la partie terreuse. On peut estimer que ce sont environ 500 m3 de cairn et d'ébou- lis qui ont ainsi été enlevés en 1982. - Le décapage des niveaux particuliers repérés au cours de ce démontage (surfaces de cairn en place, sols) a été conduit de manière classique à la truelle
  • consolidation et la présentation du monument (300.000 F en 1980) auxquels il convient d'ajouter, en 1981, la réfection totale de l'installation électrique et la rétribution de deux guides-surveillants en juillet et août subvention 1981 et 1982, il a semblé inopportun de solliciter une de
  • fragments filoneux). Par contre, à la présence d'une zone remaniée en limite est fouille a correspondu une petite série de céramique gallo-romaine et les fragments d'une meule rotative en granité. de la commune - 18 - CONCLUSIONS Les principaux résultats de la campagne 1982 auront
  • définitives de visite de ce monument prestigieux qui aura été radicalement transformé par rapport à la situation de 1979. C.-T. LE ROUX ++++ TOUILLE VE SAUVETAGE PROGRAMME VU CAIRN VE GAVRÎN1S COMMUNE VE LARMOR-BAVEN {MORBIHAN) 1982 +++++ I PLANCHES PHOTOS Vê.capag& du pafivlA
  • {côte. E&t) . 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Sud, coupe M7-N7 (amoncellement de gros blocs à sec). . Angle Sud, muret d'âge récent enfoui sous les éboulis dans la tranchée N6. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) Déblaiement de l'angle sud. Noter
  • Valiqnement dQ à une reprise ancienne. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Sud : deux stades du dégagement de la façade (noter le 2ême paremebt a l'arrière plan et la masse d'éboulis recouvrant le cairn en place). . Angle Sud : Deux vues de détail du raccordement entre
  • 1er et 2ème parement. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Deux aspects de la fouille du vieux sol (M - N8), le niveau terreux est plus épais au pied du parement ; au-delà, il est traversé par les pointements du substratum. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinls (Morbihan) . Le
  • -1£ 1982 LARMOR-BADEN - Gavr1n1s (Morbihan) 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Petites fosses associées aux pieux brûlés découverts en 1981 (zone MN1 ), surcreusëes dans le substratum rocheux (voir après foui 1 le du vieux sol. . Vue de détail du vieux sol (niveau
  • humique) au pied du parement à la base du cairn de blocage. . Vue de détail. . Calage associé à une masse cendreuse (zone N2) vue générale. 1982 LARMOR-BADEN - Gavrinis (Morbihan) . Angle Est (zone N2) - Vue zénithale du massif de calage. . Angle Est (zone 02)- Nouvelle masse
  • charbonneuse au pied du parement. Angle Est - Fouille du vieux sol entre les deux parements de façade : le surcreusement du substratum passe sous le 1er parement dans la partie Est. 1932 LARMOR-BADEN - Gavrlnis 1982 LARMOR-BADEN - Gavrlnis (Morbihan) . Vase à décor en "moustaches
  • ANTIQUITÉS CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. :5é) Commune L
  • complémentaires (voir plan II). Lejenie LARMOR-BADEN - GAVRINIS CAMPAGNE 1982 X PLAN IV - Parvis côté sud : relevé des trouvailles et zone brûlée (état d'avancement à la fin de la campagne; dégagement inachevé en M9 et N9 A fâj 7 SI e. MINISTÈRE x D'ÉTAT - AFFAIRES ANTIQUITÉS
  • L> 1 avec N M pîerrcS brumes N 8 0 1 M 8 X silex A MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES LARMOR-BADEN - GAVRINIS Campagne ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne 1982 tes s ot\ . drci kat\ter 0j> f>tr
  • Campagne 1982 PLAN VI - Parvis côté nord : positionnement des zones brûlées, des calages et des masses charbonneuses (pieux carbonisés). MINISTÈRE ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. Commune : L
  • M 0,3 "T + T -f- ■ , ' ~~r~ ' •r^y-J-*' • ■jl + +■ + P.R.tf.-?» p.ft.ff. foc\r\e.r P.R.F. p. R.r. roi a es LARMOR-BADEN - GAVRINIS Campagne 1982 \\\ou tii w PLAN VIII - Parvis côté nord : coupes (situées sur le plan VII), w YtST*- jaune R R.G. f>U Je
  • LARMB.R-BADEN - GAVRINIS Campagne 1982 PLAN IX - Angle Est ; Elévation du double parement (cf. plan VII). Vrir\is - élévation cfe^e /oppee