Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille préventive (retirer)
  • Date > 1984 (retirer)

9 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00696.pdf (PLOMEUR (29). beg an dorchenn. pointe de la Torche. rapport de fouille préventive)
  • Programme Olivier P 24 PLOMEUR B E G AN (FINISTERE) DORCHENN Campagne Sauvetage Site N ° 29 programme 171 002 N° 1456 1984 KAYSER Programme P 24 Olivier KAYSER, Conservateur à la Direction des Antiquités de Bretagne PLOMEUR (FINISTERE) BEG-AN-DORCHENN
  • ++++ Campagne Sauvetage programmé N° 1456 Site N° 29 171 002 1984 BEG-AN-DORCHENN I - ENVIRONNEMENT - CAMPAGNE 1984 ARCHEOLOGIQUE Le patrimoine archéologique du pays bigouden se révèle très riche : rappelons l'important champ de menhirs, actuellement détruit, qui s'étalait entre la
  • d'ailleurs renforcé par le fait que cette population serait en voie de néolithisation tations C 14 : GRN 2001 = 5970 (présence d'animaux domestiques ; da+ 80 BP ; GSY 65 = 5440 + 400 B P , d'après les fouilles de GI0T). IV - LA C A M P A G N E 1984 La Municipalité de Plomeur
  • , propriétaire du terrain, ayant accordé son autorisation, un sauvetage programmé s'est déroulé sans interruption du 5 au 27 septembre 1984, sous la responsabilité d' 0. KAYSER, Conservateur à la Direction des Antiquités de Bretagne. L'équipe de fouilleurs se composait de : Mme M.J. BRUNET
  • . Automne 1984 Olivier KAYSER c c c cr'cr cr çf çijçjjçu::;::;:: ZOO 201 202 203 200 201 202 203 200 201 202 "TOTAL ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::c n Gnattoin, bout di ime., count : Gnattoin ARC.COU/LCÂ. Eclot gpalz de.nUe.ult : : : '. : : : '.'.'.'.'.'. Eciat
  • v / e.* . .rJSKViu Petite -Chômez Praz- •. v ínirrinrriv k o LA TORCHE 6QS v» PLOMEUR Finistère Section A4 Echelle 1/2000 — —" 3 FRONT Fig. 3 : DE FALAI5E surface fouillée en 1984. BEG AN DORCHENN 4 : coupe stratigraphique; carré CI 2 0 3 , nord . La couche 4
RAP00126.pdf (PLOUESCAT (29). anse du Kernic. rapport de sauvetage programmé.)
  • y. JLECERF FOUILLE VE SAUVETAGE SUR L'ALLEE COUVERTE EN PLOUESCAT VE KERNÏC (FINISTERE) ( 2ëme CAMPAGNE 1984 « • m V tiffi« .. : PLOUESCAT (FINISTERE) - KERNIC Numérotation des plans •¿M PLAN N° 7 Cadastre. PLAN N° 2 Plan d' ensemble PLAN N Plan interne
  • - répartition et dallage. PLAN N" 4 PLAN N" 5 Mobilier (monument + fouille) du mobilier y. LECERF FOUILLE VE SAUVETAGE SUR L'ALLEE COUVERTE EN PLOUESCAT 2eme VE KERNIC (FINISTERE) CAMPAGNE 1984 Yannick LECERF SECONVE CAMPAGNE VE FOUILLE VE SAUVETAGE SUR L'ALLEE COUVERTE VE
  • la nature de cette construction, ils sauront mieux aujourd'hui la protéger en l'intégrant moine culturel communal. au patri PLOUESCAT ( F i n i A t è r e ) - Kernic 1984 Poterie écrasée dans tes remplissage du £ossé. Deuxième décapage. PLOUESCAT (FInlstere) - Kernlc
  • 1984 Blocage dans la partie nord de la ceULa. Fragment de diverses poteries mises au jour dans la chambre sous dalle transversale. PLÛUESCAT [Vini*tifia) - Kernte 1984 Fouille du fossé avec empreinte au premler plan. Vu de l'Est. Végagement du fossé et des blocs en bordure
  • . Fossé nord : détail. l/ue en coupe et plan du fossé avec présence de blocs sur sei bords. PLOUESCAT {Finistère} - Kernte 1984 Fossé Nord, ¿ecte.UA Est. Poterie écrasée sur le remplissage du {¡osse. 1er décapage. PLOUESCAT (Finistère] - KeAnlc Ï9S4 Foyer ; niveau de la ¿ole
  • . Coupe du fossé près du foyer. Le remplissage comprend charbons de bols et cendre. PLOUESCAT (FiniAtène} - Kernte Foyer, décapage superficiel. Foyer, entourage bien structuré. 1984 PLOUESCAT (Finistère] - Kernie 1984 Fossé nord. Bifurcation verb le Sud. décapage dei blocs et
  • recherche du {osse nord vu en coupe au 1er plan. PLÛUESCAT i Finistère) - Kernte 1984 Vue d'ensemble du secteur de la fouille avec le rempart pour arrêter la mer. Secteur Est. Traces sur le substratum dei, deux fossés. PLÛUESCAT (Flnlitèreì - Kernte Fragmentó depotente en bordure
  • du foMé. 1984 PLOUESCAT (Flnlitèreì - Kerntc 1984 Vue. nord. de. Vallee. aouvente périktaLctke redruAlé. \Jue Sud, entrée du monument. M I N I S T E R E delà C U L T U R E DIRECTION DES ANTIQUITES ,.4 C I R C O N S C R I P T I O N A« B R E T A G N E FINISTERE iê0m. i
RAP00245.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.)
  • Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmé sur un site d'habitat d-a second âge du Fer, au Talhouet commune de PLUVIGNER (Morbihan) Année 1984 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmé sur un site d'habitat du second âge du Fer, au Talhouet commune de PLUVTGNER
  • (Morbihan) Année 1984 Rappel ; La découverte du site du Talhouet en Pluvigner date de Novembre 1982. C'est au cours de la prospection d'une lande en cours de défrichement que de nombreux tessons de céramique ainsi des mouvements de sol suspects ont été remarqués. Rapidement, au début
  • concernant ce genre d'habitat restent encore clairsemées, en Bretagne. en particulier -2- Introductiort; Devant l'intérêt du site du Talhouet, mais aussi et surtout devant la persistance des menaces qui persistaient sur lui, une demande de fouille programmée a été déposée pour 1984
  • transport du matériel de fouille sur le site. L'intervention s'est déroulée en trois temps: 1) Du 2 au 7 Avril 1984: Fouille de la tombelle, avec l'aide de Mmes RENAUD L. et TANGUY Y. 2) Du 9 au 21 Juillet , 1984: Etude de l'habitat, avec la participation de Mmes DRAOULEC D
  • ., PALAMOUR J., RENAUD L., TANGUY Y., THOUMINE M. Mie COCHERIL C. Mrs BLIMO R., BOUYAUX Th., J00 Y.L., GOHIER P., GOUEZIN P., HOUEIX M',, LE GRAND B. 3) Du 20 au 25 Août 1984: Poursuite et extension de la fouille, de l'habitat , avec l'aide de Mies PERON A., BOUQUIN C., LE GOLVAN F
  • s'est poursuivi en 1984. Le parement découvert précédemment offrait un appareillage soigneux, fait de gros moellons. Ce bel appareillage se poursuit jusqu'à l'extrémité du mur qui se termine brutalement. Le parement Nord se poursuit légèrement par quatres pierres plantées en
  • partie supérieure du mur. Cette pierre est recouverte d'un amas de pierrailles éboulées, mêlées à une terre composée en grande partie de cendres et extrêmement riche en tessons. Les deux carrés E7 et F7 ont livré plus de la moitié du mobilier d la fouille 1984. On peut affirmer que ce
  • semblable à celle du mur.Parmi ces pierres, une meule ronde et plate,en granit attire l'attention. L'étude minutieuse de cette nouvelle construction et son dégagement total suppose un travail d'une certaine durée qu'iln'a pas été possible d'entreprendre au cours de la campagne 1984
  • , Néanmoins, à l'heure actuelle, forme nouvelle mais la présence d'une construction,d'une où l'on retrouve les mêmes éléments, est cer- taine à l'intérieur de l'enclos. Conclusion ; L'objet de cette campagne de fouilles 1984 était double; D'abord étudier les parties du site les plus
  • ; Le mobilier recueilli en 1984 ne diffère pas,en général, de celui découvert en 1983 et l'ensemble reste homogène. Il est constitué en grande partie de tessons de petites dimensions. Si des formes caractéristiques eont reconstituées,comme la série de gobelets des planches IX et X
  • base de petites pierres sur laquelle sont disposées les pierres du parement . A l'arrière, angle N.O. dia fond de cabane. -11 . ? w 1984 COMMUNE DE PLUVIGNER Site du Talhouet Habitat de l'âge du Fer RELEVÉ TOPOGRAPHIQUE jpuezin P. Tonguy D. 3-7'84 25.11 Echelle :1K)0e
RAP00222.pdf (NÉANT-SUR-YVEL (56). tumulus à le Jardin aux Moines. rapport de sauvetage programmé.)
  • Jacques 8RIARP HaZtn.e. de, Re.cheAc.he. RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE VU TERTRE NEOLITHIQUE VU JARV1N AUX MOINES A NEANT-SUR-WEL, MORBIHAN ( 7 9S4 ) AutoAi.hati.oyi de, &au\je.tage. p-n.ogA.amme. n° 0145? du 12 avAil 1984 EQUIPE VE RECHERCHE N° 27 VU C.N.R.S
  • Lambert. i DATES INTERVENTION \ kQ {8q) : Ax oc ..: Bx Autorisation (n°, date).... Ay 2 345,8 By Alt. 142 m Intervention (début et fin). * 0 •n 1457 du 12 avril 1984 : 9 juillet 1984 - 20 octobre 1984 Années antérieures d'intervention. -.198^ Responsable Motif
  • chronologiques. néolithique CONTENU DU Rapport scientifique DOSSIER Plans et coupes '_. 34 pages : OBSERVATIONS Planches et dessins Photographies légendées [ ' I ^ RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DU TERTRE NEOLITHIQUE DU JARDIN AUX MOINES A NEANT-SUR-YVEL, MORBIHAN (1984). 1
  • que dans la partie sud, les pierres étaient beaucoup plus mélangées et de moindre dimension. Des séparations transversales en pierres ont été remarquées dès 1984 et l'une d'elles dégagée. Le mobilier était pauvre : quelques éclats de silex, dont un trapèze mésolithique du type de
  • hautes, en pouddingue blanc. L'intérêt du monument était donc démontré dès cette première campagne de 1983. Il était nécessaire en 1984 d'achever la fouille interne du secteur septentrional pour préciser le type des structures transversales et obtenir d'autres renseignements sur la
  • datation du monument. 2. ORGANISATION DES TRAVAUX. La fouille a été fragmentée en plusieurs campagnes, en fonction des possibilités en personnel, des conditions atmosphériques et des aides locales. 2 La campagne principale a eu lieu du 19 mars 1984 au 7 avril 1984. Le support
  • , Nantes - PENNEC Stéphane, Etudiant, Rennes - QUERAT François, Ingénieur retraité, Gourlizon - QUERAT Françoise, Médecin retraitée, Gourlizon - TINEVEZ Jean Yves, Etudiant 3ème cycle, Rennes. Une deuxième campagne fut menée du 9 au 13 juillet 1984, avec pour but de nettoyer les coupes
  • participé : J. BOURHIS, J. et M. BRIARD, D. GUILLAUME (Dijon), M. HOUEIX, G. LARCHER de même que le président de l'Association du Moulin du Chatenay Jacky EALET, à l'origine de cette campagne de fouille. La dernière campagne, menée du 16 au 20 octobre 1984 a eu pour but la restauration
  • Ni6 et N19 du côté nord. Ce secteur s'est révélé relativement pauvre, une seule pierre plate ayant été découverte au niveau du vieux sol . Le programme le plus important de la fouille de 1984 a été mené entre 7 m et 12 m à partir du point 0. Il a révélé un massif complexe de
  • derrière elles, des éléments de calage complémentaires. Par ailleurs le levé de nombreuses sections transversales et les élévations des structures transversales ont été menés lors des trois campagnes de fouilles de 1984. Elles permettent de compléter la connaissance du monument qui aura
  • enfoncées dans le sous-sol, des pierres de calage complémentaires se situant au niveau du vieux sol à mi-hauteur des blocs (fig. 3). Fig. 1 - NEANT-SUR-YVEL. Jardin aux Moines Plan des fouilles de 1984. Non fouillé Fouilles 1984 ro i O- CD T3 eu -s ro 3 CD r+ m 3= z: —1 i 00 cz
  • séparations des couches 3 et 4. C'est un secteur très humide et qui va être complètement envahi par l'eau lors des fouilles menées en mars-avril 1984. Plus qu'ailleurs l'action de l'eau du sous-sol a contribué ici à effacer les traces de sous-sol . d) Coupe_S14-N14. Cette coupe est menée
  • STRUCTURES TRANSVERSALES. Dès la fouille de 1983, l'existence de structures en pierres séparant transversalement le tertre avait été reconnue et l'une d'elles avait été dégagée entre S2 et N5. Une seconde séparation interne a été mise en évidence en 1984 entre SU et N12. Les élévations
  • fouille interne de 1984 a montré un massif assez régulier de pierres disposées en croissant au niveau des piliers S5 à SU. Deux étapes de dégagement de ces pierres ont été menées. La première (fig. 10, A) a montré une couche rayonnante de plaquettes de schiste au niveau de S5 et S6
  • Côtesdu-Nord (couverture tertiaire). Les fragments de poterie sont souvent de taille minime, sans décor et à pâte assez grossière. Ils datent du Néolithique final probablement comme les deux vases recueillis en 1984 près de S9-S10. L'un est un petit goder assez fin avec rebord renforcé
  • région de Paimpont. Mais ce programme a pu être r-pris tout écemment par Monsieur Dominique Marguerie dont on lira ci-après les premières études téliminaires sur les 3 sites de la forêt de Paimpont fouillés de 1982 à 1984. On soulipra l'importance de ces premières constatations
  • IES MONUMENTS MEGAIITHIQUES DE 1A FORET DE PAIMPONT De toutes premières analyses polliniques réalisées au laboratoire d'Anthropologie de Rennes ont porté sur les trois monuments fouillés par J. Briard de 1982 à 1984 en forêt de Paimpont. Certains échantillons avaient été prélevés
RAP01426.pdf (CORSEUL (22). Monterfil I. rapport de fouille préventive)
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION DES ANTIQUITES ' DE BRETAGNE COR SEUL 198- CORSEUL , RAPPORT DES TOUILLES, ANNEE 1984 TABLE VES MATIERES INTRODUCTION GENERALE 7: p. 1 Le ph.OQh.ammz de photzcXÀon, d'ztudz zt de miàz zn vaJLzuh. p. 1 II: Lz6 ^ouJJJLzi, p. 3 UONTERFIL
  • collectivité. Un programme de restauration doit être mts sur pied ultérieurement. II. - LES FOUILLES a) Le sauvetage programmé. Pour l'année 1984, ta Direction des Antiquités a présenté au Conseil Supérieur de la Recherche Archéologique un dossier de proposition de décision de sauvetage
  • programmé. La fouille la plu^s importante d'aittei du service au plan financier puisqu'il a engagé 34 000 Ce sauvetage concerne la l.A.D. F. [Zone 4) du lotissement et se poursuivra au moins cinq années. En 1984, 400 ml ont. été ouverts sur la parcelle M 1 181, à l'emplacement
  • l'implantation de bâtiments, des secteurs bien urbanisés de ta ville antique. Le premier chantier s'est déroulé au mots de Février 1984 sur la. parcelle M 753 [Virection J.P. BARDEL), la seconde, sur la parcelle M 718, du mots d'avril au 1er août [direction M. 7SATT et F. FICHET VE
  • CLA1RF0NTAJNE). CORSEUL MONTERFIL RAPPORT 1984 n 6 M 0 M T E R F I L Concernant la Z.A.V. [zone 4) du lotissement, une fouille de sau- vetage programmée s'est déroutée sur la parcetle MI.181, du 1è juillet au 15 août 1984. Ves 1976, ta prospection aérienne, menée par L.Langouet, y
  • , Rapport de fouille du cabinet médical, 1984. P. GALL10U, Céramiques précoces de Rennes, p. 230, in la Civilisation des Riedones, 2e suppl. à "Archéologie en Bretagne", Brest 1980. A. et M. EERV1ERE, Introduction à l'étude d'un type céramique : les urnes à bord mouluré gallo-romaines
  • . On distingue nêanmoir un buste radié tourné à droite. Diamètre^ 19 mm (C. 703 partie supérieure du fossé 2). [2) Voir J.P. BARVEL, Rapport de fouille. Le Chemin du Ray, 1984. 25 - Etude de la céramique. La sigillée recueillie dans la C. 103 couvre une période allant du milieu du le s
  • présence d'une zone aghlcole. ences. Cehtes, nous saisissons encore mal ces Influ- Cependant cehtalns points méritent d'être notés. D'une part, les thols campagnes de fouille, organisées en 1984 [Chemin du Ray, Cabinet médical et Montehfil) ont démontré que la mise en place du
RAP00332.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.)
  • 1984 La Guyomerais CHATILLON sur S E I C H E - 3 5 rapport de fouille de sauvetage programmé Direction des Antiquités de Bretagne Centre de Recherches Archéologiques des Pays de Rennes RAPPORT DE FOUILLE DE SAUVETAGE C H A T I L L O N SUR S E I C H E La PROGRAMME (35
  • techniques auprès de la Antiquités. Le Calendrier prévoyait pour 1984 : - Fouille des parcelles A0 26b et A0169, 103 libérées pour fin - sondages mécaniques en AP200 et - Début de la fouille en AQ118 septembre. AQ11B. (libération prévue pour septembre 1 985) . PROBLEMATIQUE DE
  • densité de l'occupation, l'évolution les relations entre milieu de l'occupation urbain et milieu rural, (*)• Les tout premiers plans d'ensembles de structures rurales, vicus, temples, villae n'ont été obtenus qu'en 1984 grâce à nos prospections aériennes Notre rapport de
  • prospection, Les objectifs de la 1er objectif (C.F. 1984)... recherche : L'étude des divers édifices constituant l'ensemble : plans - nature - matériaux et techniques de construction - chronologiemobilier . ¿ojjs^obj e c t i X : Confronter les données de la fouille avec les données
  • été couverts par l'association le groupe de Recherche Pacé (5970 LES MOYENS Archéologique dont : la Maison des Jeunes et de la Culture de Francs). HUMAINS Les moyens humains mis en oeuvre entre mars et décembre 1984,avec 2 chantiers dépend grands : 2 semaines en mars
  • Conditions agricoles- : L'Archéologie architecture. -¿»Nicolas TES5IER, Technicien productions végétales. (*) : A. PROVOST du en Agriculture. du Bassin de Rennes, l'Apport de la au sol. Dossiers du Ce. R.A.A. G. supérieur 1984. prospection CHATILLON 1964 sur SUCHE
  • d'une dalle de d ' u n pui t s ) Carreaux fouillés : A2, A 3 , B 2 , B3, E2 >0 m a r s , 28 avril 1984. couverture DECAPAGE A 2 , A 3 , B2, B3, Décapage fin de la couche de tuiles e f f o n d r é e s révélée le décapage m é c a n i q u e . L a surface de tuiles dégagée
  • d'occupation de la fin du 1er siècle à la 1ere moitié du Illè s. ap. J.C. PARCELLES AO 169-103 L a D.A.B avait procédé à un sondage, en décembre 1983, au centre de la zone de vestiges décelée en prospection de surface . S'en est suivi en mai 1984, un décapage mécanique vement de la
RAP00110.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden I. rapport de sauvetage programmé)
  • O u i r - v P _ A
  • 38 Conclusion 40 LA ZONE SUD-OUEST 46 La partie orientale et les trous de poteaux gaulois 46 La zone occidentatle 50 CONCLUSION GENERALE 93 - INTRODUCTION - ORGANISATION DE L'ACTIVITE ARCHSGICGIQUEî Au courts de l'année 1984» les fouilles,menées sur le plateau du
  • divers concours: Tout au long de cette année 1984» nous sommes aidés dans notre tâche par l'équipe d'encadrement habituelle constituée par Y. MENEZ, P. CAR- RIE et F. GOUPIL activement secondés par J.Y COTTEN ET A. LE MOALLIC . Ce sont, en outre, une trentaine de fouilleurs qui se
  • . Il s'agit d'un cas exceptionnel d'accumulation stratigraphi^ue particulièrement évocatrice. 10m f j'. . .| Zone totalement fouillée en 1983 | - Fig. A- j Zone étudiée en 1984 Le Braden I ; état des fouilles - - 8 - QUI M PER état des niveau _ fouilles superficiel
  • CHANTIER septembre DU 19 84 BRADEN I - 9 - 0 0 ® ° f L 0 Un o •o 0 8p oO JÛ OUIMPER _ état des fouilles niveau profond CHANTIER DU septembre 1984 BRADEN I Cl.4i Angle nord-est du village " ^ —BRABEH 1 » nard^t, -.,.-fi , 1 - 13 - - LES FOSSES LE LA
  • -romain semblait protégé par un talus, peut-être couronné d'arbres., tandis que la limite est paraissait fixée par une palissade, dont la nature nous échappe encore. - Fig^S" LE B R A D E N IB ; P r o f i l de T.4 - - 40 - y) CONCLUSION A L'ETUDE DES FOSSES; La campagne 1984
  • bétail au moment de son entrée dans l'enclos qui lui est réservé. Cette technique est cependant bien connue. - 41 - C) La chronologie relative et l'étude du matériel: La fouille 1984 donne beaucoup plus de poids à nos hypothèses précédentes et nous sommes désormais assurés de
RAP00288.pdf (VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de sauvetage programmé.)
  • Alain TRISTE SAUVETAGE PROGRAMME Décision n° 01539 MINISTERE DE LA CULTURE - MEUDON - VANNES - MORBIHAN -o-O-o- CAMPAGNE 1984 "Rapport tmndmà à Monueui le Vkectewc dei Antiquitéi, de Bietagne. ■ Département Morbihan Canton VANNES-Est Commune VANNES Lieu-dit Le
  • coU.iLc.tii de. te.cfoe.Tc/ieA Viogiamme. H 30 "Lu ateiie.u de. poticu médiévaux" en 1984 Ce projet associe : 1°) l'Université de RENNES I : laboratoire d'Archéométrie 2°) l'Université de RENNES I : laboratoire d'Anthropologie, Préhistoire Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le
  • Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport ne concerne que l'intervention sur le terrain, menée en Juillet 1984 Les fouilleurs permanents étaient : TRISTE Alain [Ueiponiable - Vxéùdent du C.E.V..AM. Centie. d'Etud
  • Général du Morbihan - MOTIFS DE L'INTERVENTION -o-O-o- En 1984, la Revue Archéologique publiait un article, signé du Comte de LANTIVY et J. de LA MARTINIERE (archiviste du Morbihan), portant sur "Les poteries décorées de Meudon, près VANNES (Morbihan)". Y étaient révélées
  • production aux Mais pour en préciser davantage le contexte, rassembler il les débris épars, encore entre les mains des inventeurs, et, de l'autre, reprendre la fouille des ateliers structure n'apparaissait pas clairement dans l'article de la Revue Archéologique. En 1984
  • site du Gohlien. Le secteur est alors défriché de façon à permettre la réalisation des mesures magnétiques. 2°) Etude archéomagnétique Conformément au projet retenu, le laboratoire d'Archéométrie de RENNES I, dirigé par M. L. LANGOUET, procède le 22 Juin 1984 à une
  • archéomagnétique du site VANNES - MEUDON - 1984 - CONDUITE DE LA FOUILLE - -o-O-o- 1°) Mise en place du quadrillage La fig. 6 rend compte de i'implantation du carroyage : i'orientation choisie est la même que celle qui a servi aux mesures magnétiques précitées. Il est constitué de carrés
  • de cinq mètres de côté. La fouille est conduite de façon continue du 14 au 28 Juillet 1984. Les dates tiennent compte des disponibilités des fouilleurs et du désir des propriétaires de ne pas causer d'entraves à l'exploitation des parcelles voisines, les voies d'accès (2 km) étant
  • privées, et difficilement praticables. 2°) Problématique L'objectif essentiel, pour cette première année 1984, paraît bien être la reconnaissance superficielle du site, afin d'y conduire avec le maximum de sécurité un programme de fouille portant sur plusieurs années. De ce
  • mêlée de pierrailles" (Revue Archéologique p. 4 et 5). Le tiers des tessons découverts en 1984 provient de cette zone empierrée. Il s'agit uniquement de menus fragments. En C-é, un léger bombement peut traduire la présence d'un talus ancien. en relief sur le rocher naturel
  • 3°) Zone C On s'est limité à un simple défrichement. Un vaste cratère (8 m x 5 m) y est également mis en relief : c'est de toute évidence la partie mentionnée G sur le plan et la coupe de 1914 (Revue Archéologique 1984 p. 5). Une structure construite, faite de pierres
  • expliquée par la présence d'objets métalliques récemment abandonnés. Le sol naturel apparaît sur surface du sondage, à moins 0,15 m au-dessous de la couche d'humus. toute la - CONCLUSION PROVISOIRE - -o-O-o- 1°) Apports de la campagne 1984 La campagne 1984 a établi qu'il
  • ) fouillée en ar g ilo- sableuse O ^ C/ s- □ e b Sol PLAN LE 1984 apportée Empierrement , 6 • 'U:-J H aux I a i s , fouilles naturel. 1913 (arène granitique} GENERALE GOHLIEN MEUDON . VANNES MOR BIHAN ALAIN T R I S T
RAP00209.pdf (LARMOR-BADEN (56). île de Gavrinis. le tumulus. rapport de sauvetage programmé.)
  • C.-T. LE ROUX RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE VE SAUVETAGE PROGRAMME VU CAIRW VE GAl/RIWIS A LARMOR-BAPEW (MORBIHAN) CAMPAGNE VE 1984 I Rappelons tout d'abord que 1
  • pratique : Cette campagne 1984, d'une importance moindre que leh précédentes [qui avalent duré en moyenne h ix semaines chacune), h'est déroulée du 11 février au 03 mars 1984 civec un effectif réduit [5 personnes). Comme les années précédentes, le financement a été assuré par le
  • dans la série des "guides archéologiques- de la France". Principaux résultats des fouilles de 1984 : 'i < I - L'entrée du dolmen Faisant suite à celles de 1983, les recherches ont porté à la fols à l'extérieur et à l'Intérieur du seuil d'entrée. A - A l' extérieur La campagne
  • presque toute la largeur du couloir, vraisemblablement lors d'une des explorations anciennes du monument. * Le travail de 1984 a consisté à dégager plus précisément les contours de cette excavation ce qui a permis de noter qu'elle traversait toute la masse 3 - argileuse rapportée