Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille préventive (retirer)
  • Date > 1987 (retirer)

14 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00460.pdf (PLOMEUR (29). beg-an-dorchenn. rapport de sauvetage programmé)
  • Olivier KAYSER Programme P 24. PLOMEUR (Finistère) BE6-AN-D0RCHENN Campagne 1987 Sauvetage programmé n° 1399 Site n° 29 171 002 TABLE DES MATIERES I Rappel des campagnes antérieures p 2 II Secteurs fouillés en 1987 p 2 III Le mobilier lithique p 5 IV Le mobilier
  • osseux p 9 V Données sur l'environnement p 10 Conclusions p 10 Bibliographie p 12 PLOMEUR (29) : site de Beg-an-Dorchenn Rapport de sauvetage programmé (Autorisation n° 1399 du 22-IV-1987) Du 1° au 30 septembre 1987 a eu lieu la quatrième campagne de fouilles sur le site
  • brûlés, avec foyer circulaire à plat dans sa partie méridionale, reflète un certain degré de sédentarisation ; un second foyer, de type différent, avait été partiellement fouillé en 1986. II - SECTEURS FOUILLES EN 1987 Deux secteurs ont été fouillés lors de cette nouvelle campagne
  • début des fouilles). Ces outils sont répartis comme suit : secteur W grattoirs éclats ret. secteur SE total 1987 total 84-37 of o 1 2 3 8 1,1 36 59 95 217 31,1 burins - 1 1 3 0,3 perçoirs 2 3 5 13 1,9 esquilles 2 5 7 22 3,2 divers O . C . 2 1
  • DES INDUSTRIES DE BEG-AN-DORCHENN, BEG-ER-VIL, KERHILLIO ET MONTBANI 13 > "O •t— Concernant plus spécifiquement l'industrie recueillie en 1987, les points suivants sont à noter : - Deux des trois grattoirs sont des denti culês sur éclats à réserve corticale ; le troisième est
  • 205 17 XCVIII 205 • 421 -1987 XCVIII 104 • 204 BEG-AN-DORCHENN : ELEMENTS REMARQUABLES (Cf. texte) - couteau à d o s , quartz - lame t r o n q u é e , cassée - grande "lamelle" - armatures ; bitroncature Montbani archaïsantes - armatures à retouches - o b j e t en o s
  • conservation et la fragmentation des os rendent les identifications malaisées ; nous avons pu y reconnaitre du cerf et du chevreuil. CONCLUSIONS La campagne de 1987 nous aura permis : - de remarquer des structures évidentes (le foyer 2) ou latentes (la pierre isolée/"siège", la
  • -an-Dorchenn a été retenu. Automne 1987 0 . Kayser BIBLIOGRAPHIE ANDERSEN S.H. & JOHANSEN E., 1986 - E r t e t e l e revisited, Journal of Danish Archaeology, vol. 5, 31 - 61. G.E.E.M., 1969 - Epipai eoiithique - Mésolithique : les microlithes géométriques, B.S.P.F., t . 66, 355 - 366
RAP00256.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de sauvetage programmé)
  • Olivier KAYSER Programme P 24. QUIBERON (Morbihan) BEG-ER-VIL Campagne 1987 Sauvetage programmé n° 1400 Site n° 56 186 007 PROGRAMME P 24 QUIBERON (Morbihan) Site de BEG-ER-VIL Site n° 56 186 007 Cadastre de 1983 : AT (35) Coord. Lambert : x = 189,8 y = 2 288,9
  • Sauvetage programmé Autorisation n° 1400 du 22-IV-1987 0*1114 ■ i- rVv'"--"'^^-
  • 'objet d'une fouille de reconnaissance en 1985 (autorisation N° 85-05 P). Au vu des résultats obtenus à 1'époque et en raison de l'érosion progressive du site par l'océan, un sauvetage programmé fut entrepris au printemps 1987, après accord de la Municipalité, propriétaire du
  • refus de tamis conservé dans des sachets, avec repérage du cadran et du niveau; Un second tamisage, à l'eau, des 5 m3 de sédiments conservés aura lieu au dépôt de fouilles de la circonscription à Rennes, durant 1'hiver 1987-1988. Sur le terrain, une double couverture photographique
  • pléistocène. La fouille de 1987 permet de la subdiviser en 3 sous-couches, archéologiqueir.ent semblables. . C.3a (niveaux 1 et 2 de la fouille) : couche composée de sédiments sableux et de débris de coquillages. 3. . C.3b (niveaux 3 à 8) : couche composée de sédiments organiques et de
  • de la fosse St. 87-7 - à 1'intérieur du bois de cerf de la fosse St. 87-6. 18. CONCLUSIONS La campagne 1987 se révèle d'un intérêt manifeste pour l'étude des dernières communautés de chasseurs-collecteurs de la zone morbihannaise. Contrairement, aux gisements classiques de
  • chasseurs, Char!evi11e-Mézières, 3 BEG-ER-VIL 1987 : DECOMPTE DE L'OUTILLAGE LITHIQUE sondage 1985 (pour mémoire) - 1ère classe : Total . Grattoir simple sur éclat 1 1 2 . Grattoir caréné 1 - 1 . Grattoir denticulé : 3 - 3 . Eclat épais denticulé : 4 - 4 . Eclat
RAP00438.pdf (LANGAST (22). l'église. rapport de sauvetage programmé)
RAP01063.pdf (FOUGÈRES (35). château fort. rapport de fouille préventive)
  • Direction des Antiquités de Bretagne FOUGERES 1987 CHAT EAU-FORT 3 e me • enceinte Rapport de fouille programmée F.CHAMPAGNE 1063 *************** FOUGERES 1987 *************** En 1 3 8 7 . la D i r e c t i o n d e s A n t i q u i t é s d e B r e t a g n e a c
  • , cette et sont couche f ! - ! • (1 l1 •! F O U G H R F S CI I ATI: 1987 A U - F O R T 3ème enceinte talus Xè-XIIe Siècle (X) remblais 1173 (Y) reconstruction coupe schématique d'après les relevés hypsom étriqués P P » ïêMÏÉÎ couche d'incendie ( 1166) talus (cX
  • ) remblai s (c Y) .im^-I-A-Î) remblais XllI-XIVèS cailloutisX/V-XVèS. o m P5 trou de poteau contemporain à la palissade P7 trou de poteau contemporain à la palissade P5 trou de poteau contemporain de la palissade FOUGERES 1987 CHATEAU-FORT 3 ème enceinte couche rJTTT^ i
RAP00248.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.)
  • 9 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat de l'âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner (MORBIHAN) Année 1987 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat du second âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner
  • (MORBIHAN) Année 1987 RAPPEL Les recherches 1983 par une menées fouille au Talhouet de sauvetage ont débuté d'urgence, au cours déclenchée à de la l'hiver suite de travaux de défrichements sur une parcelle de landes. L'habitat vallées de occupe le deux petits
  • cadastre de 1981 de la commune PLUVIGNER, avec l'aimable autorisation des propriétaires Monsieur Alban LETUMELIN et Denis TUFFIGO. La campagne 1987 a fait l'objet d'un crédit d'Etat de 19.000 dont 4.000 Frs au titre des analyses et travaux de Laboratoire, Frs dans le
  • participé aux fouilles du Talhouet du 6 au 25 juillet 1987, dans des conditions météorologiques souvent déplorables qui ont considérablement gêné les recherches durant les deux dernières semaines. Malgré tout, le travail effectué sur le chantier a été considérable et les résultats
  • , VI le découvert en avant du mur Sud 1 apparait chaque année sur le site. CONCLUSION 11 est intéressant, en conclusion, de mettre en valeur les enseigments de la campagne de fouilles 1987. La notion de sauvetage reste malheureusement d'actualité sur le site du
  • Talhouet, PLUVIGNER. malgré tout nos efforts et ceux de la municipalité de La protection totale de l'habitat n'interviendra qu'au moment de l'acquisition des terrains concernés. La campagne 1987 s'est donc déroulée, en fonction d'une menace toujours présente, sur
  • Beaulleu Avenue du Générai Leclerc 35042 RENNES CEDEX FOUILLES DU SITE DE TALHOUET (Pluvigner, Morbihan) 1 PRE-RAPPORT D'ETUDES PALYNOLOGIQUES Décembre 1987 Dominique MARGU1ZR1E Durant la campagne de fouillée estivale menée par D. Tanguy et son équipe sur le site de Talhouët
RAP00954.pdf (BAIS (35). bourg Saint-Pair. rapport de sauvetage programmé)
  • BAIS CHAPELLE ST-PIERRE FOUILLE DE SAUVETAGE 1986-1987 PHILIPPE GUIGON 1 BAIS CHAPELLE ST-PIERRE FOUILLE DE SAUVETAGE 1986-1987 PHILIPPE GUIGON 2 PREAMBULE REMERCIEMENTS Je tiens à remercier en priorité les propriétaires des parcelles sur lesquelles s'étendit la
  • octobre 1986 et juin 1987: 151 individus furent exhumés, ainsi que l'abside de la chapelle donnant son nom à la parcelle et à l'écart. Bien que la nécropole de Bais soit inconnue de la bibliographie, les habitants du B o u r g S t - P a i r s a v a i e n t " d e p u i s t o u j o u r s
  • plusieurs sarcophages et coffres, appartenant au groupe 1, dans une salle aménagée par la Mairie de Bais; M. Patrick FORGET est le responsable de l'aménagement muséographique de cette salle municipale. GUIGON P.. BARDEL J.-P. et BATT M., 1987. -Nécropoles et sarcophages du haut Moyen
  • ; GUILLOTIN DE CORSON, 1880-1886, op. cit., t. IV, p. 94. Communication personnelle de J.-C. Meuret, octobre 1987, dont Je le remercie. 8 LE CADRE ARCHEOLOGIQUE Lors de prospections réalisées dans les champs au nord de la C h a p e l l e St-Pierre, jusqu'à Cap, G. Chesnel a ramassé des
  • 35 5 9 7 Communication personnelle de G. Chesnel, 1987-1989, dont je le remercie. PROU M. et BOUGENOT E., 1907. -Catalogue des deniers mérovingiens du trésor de Bais (IUe-etVilainel. Edition de 1907 avec de nouveaux commentaires et attributions parJ. LAFAURIE. Paris. BOURDE DE
  • . Glot, avril 1987, dont Je le remercie. DURAND M., 1988. -Archéologie du cimetière médiéval au sud-est de l'Oise. Relations avec l'habitat et évolution des rites et des pratiques funéraires du VIe au XVIe siècle. Revue archéologique de Picardie. numéro spécial, p. 193. longueur T
  • que des coffres en ardoise, il n'est pas rare qu'un seul panneau tienne lieu de séparation 38 39 GUIGON et al 1987, p. 145. Communication personnelle de J.-C. Meuret, octobre 1987, dont je le remercie. 11 commune à deux tombes, que ce soit un panneau latéral (T.95 à 97 et 106
  • de voir clair comme en plein jour dans les fosses qu'il avait comblées. La terre humide du cimetière était, pour ses yeux, transparente comme de l'eau". 50 51 52 53 GIF 7527; analyse de G. Dellbrlas le 24 Juin 1987, dont Je la remercie. Salin, 1949-1959, op. cit.. t. II. p. 354
  • asymétriques ont toutes les caractéristiques des fibules ansées symétriques, décor, forme des "têtes", à part les digitations, spécifiques aux fibules asymétriques du VI e siècle. P. Périn 5 4 pense qu'il pourrait s'agir "de pièces de 54 Communication personnelle, Juillet 1987, dont Je le
RAP00255.pdf (QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.)
  • SOMMAIRE P.2 - Conditions de la fouille. 1. le financement 2. 1 ' équipe P.4 - Plans de situation P,7 - Objectifs de la campagne 1987 P.8 - Travaux préliminaires: d éblaiement,quadrillage,clôture. La fouille p, - La structure 11 P.9 Présentation générale P.10
  • photographiques Annexe : 1. plan schématique d'emprise du carroyage et des structures , au 1:100e. 2. plan de S 11,au 1:20e. 3. Plan de S 5,au 1:20e. ~ A - CONDITIONS DE LA FOUILLE 1. LE FINANCEMENT. Le financement de la campagne 1987 a été assuré par l'Association pour les
  • est -u - toujours en gestation. - S" - PLAN CADASTRAL Report - QUIBERON FEUILLE du quadrillage ~ C - AS - 1986 OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE 19 87 A l'issue de la campagne 1986,nous nous étions donné comme objectif pour la campagne 1987: - le déblaiement des abords du
  • SE,donnait à ce mur un aspect très spectaculaire et laissait pr ésager des découvertes originales. Repérer le rpolongement de cette structure constitua donc la seconde priorité de la campagne 1987. Les travaux de déblaiement furent longs: il fallut au tractopelle plusieurs demi
  • 1987,mais aussi les difficultés rencontrées,nous amènent à proposer la démarche suivante pour 1988. 1. enlever l'énorme couche de sable éolien au nord de S5 et au dessus de S 8 et S 9,au centre du site. C'est la con- dition nécessaire à la bonne marche des travaux. On peut
RAP00261.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.)
  • 1987 Années antérieures d'intervention ' 1986 (sauvetage urgent) Responsable : J.-Y. TINEVEZ Motif d'intervention : Surface fouillée \ 150 m2 » i • i • f o . . v travaux forestiers Estimation de l'étendue du gisement SITE Nature du gisement sépulture
  • , TOPOGRAPHIQUE A/ ET GEOLOGIQUE DU SITE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE B.EAUMQNT, ET FIN DE LA FOUILLE EN SUITE 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES a) Rappel de l'état du monument avant la fouille b) Rappel des résultats de la campagne de fouille en 1986 c) Résultats des recherches en
  • 1987 II - ETUDE DU MOBILIER ARCHEOLOGIQUE a) Rappel des données de la campagne de fouille b) Etude du mobilier archéologique recueilli en 1987 2 - Le mobilier céramique p. 12 p . 15 p. 16 p. 18 p. 18 p. 18 III - RESULTATS DE LA FOUILLE p. 19 a) Les structures p
  • la campagne d'automne. Les structures et le mobilier archéologique mis au jour se sont révélés d'une richesse insoupçonnée pour un monument plusieurs fois dégradé. En 1987, les deux campagnes de fouille, l'une au printemps et l'autre en automne, en sauvetage programmé cette fois
  • , nous avions repéré un second ouvrage de terre inédit au Sud et à l'Est de la sépulture et un sondage a été mené sur ce dernier en automne 1987 parallèlement à l'achèvement des recherches sur la sépulture. Les résultats de ce sondage font l'objet du second chapitre du présent rapport
  • . - A - A) LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT, SUITE ET FIN DE LA FOUILLE EN 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES (voir fig. 3 et fig. 4) a) Rappel_de_l_^état du monument avant la fouille : Un article de Louis MARSILLE, en 1909, relate une fouille "toute superficielle" au début du siècle
  • parois de la sépulture: ./. - 5 - c) Résultats des recherches en 1987 : 1 - A l'intérieur de la sépulture (voir fig. 4), un nettoyage minutieux de la base des piliers conservés et le dégagement des restes d'éboulis du cairn à l'intérieur ont permis de faire apparaître d'une part
  • . En mai 1987, le nettoyage des structures de calage des piliers de la chambre a permis de recueillir quelques fragments d'ossements supplémentaires. L'état de combustion des ossements a rendu vain une tentative de datage au carbone 14, le collagène conservé étant insuffisant. - Le
  • également mis au jour en 1987 avec les mêmes caractéristiques déjà signalées : majorité d'éclats transversaux larges et courts, à talon incurvé et bulbe épais indiquant une forte percussion. Dans la fosse de calage d'un pilier Ouest de l'entrée de la chambre (carrés G5-G6), quatre
  • polissage typique d'une perle (hauteur = 14 mm, épaisseur = 6,5 mm) - Le silex : (voir fig. 7 n° 7). (fig. 8) En 1987, le nombre de silex recueillis est assez restreint mais parmi ceux-ci figurent quelques pièces intéressantes : . En Jl, une armature tranchante a été retrouvée à la
  • = 20 mm, épaisseur = 9 mm). 2 - Le mobilier céramique En 1987, la découverte de plusieurs tessons dans les fosses de calage de piliers et dans la zone d'entrée de la sépulture ont permis de compléter des ensembles déjà mis au jour et d'ajouter trois céramiques archéologiquement
  • taille moyenne. La forme et la pâte sont similaires à celles du bol C2. Diamètre à l'ouverture : 105 mm - hauteur estimée : 75 mm. L'épaisseur de la paroi varie de 3-4 mm (lèvre) à 8 mm (au fond). Parmi les-nombreux tessons supplémentaires recueillis en 1987, plusieurs se distinguent
  • plus faible. III - CONCLUSION Le dégagement de l'entrée du monument a apporté un élément essentiel à la compréhension de la structure en 1987. Le monument appartient à la famille des sépultures à entrée latérale et non pas à celle des allées couvertes comme le laissaient supposer
RAP00745.pdf (PRAT (22). Pouilladou. rapport de sauvetage programmé)
  • • S'.re- CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE n? - 2.2 154- AH OOi BORDEREAU RECAPITULATIF DE BRETAGNE date d'envoi 30-12-1987 RAPPORT DE SAUVETAGE • LOCALISATION 1 Département Côtes du Nord Commune Prat Lieuditrdu cadastre Pouilladou Pouilladou Pouilladou I.G.N 1
  • local A4 Cadastre 1 Coordonnées Lambert I zone Nord 994(1936) Ax 185,220 Ay .124,330 Bx By Alt. DATES Autorisation(n° , date ) Intervention(début et fin) Années antérieures d'intervention 87.18 H du 21-09-1987 21 Sept. 21 Octobre INTERVENTION Responsable J.P.Bardel
  • une relevé fosse au Rugeze la voûte de l'ensemble eurent lieu. d'extraction de pierres ouverte Ruguezec à PRAT. La pelleteuse avait d'une galerie souterraine comportant équerre séparées par une chatière. En 1987, une nouvelle pierres détruisait la moitié d'une
  • début Sud la carrière, de rafraîchissement de la en forme à la par de Dans de terre base de l'année non loin labour a "bouteille". de d'extraction 1987, du une de pierres qui reprirent fosse est apparue à l'extrémité talus bordant la route de Lannion. Un
  • 167 veri N 12 et Guingamp Nou»«il» manqulatwn tlhpioxi» d* (lar^a Hiy«gtm«nt gio4fal d» ta Ftano ri ZZ PRAT Section A Feuille r/°4 1936 100 m 22 PRAT Section D Feuille n° 3 1936 22 254. 001. - PPAT - 1987 Pouilladou - Plan d'ensemble - 0 1m Légende : f o z TC. 1
  • coupe A à clayonnages granitique Q N° du prélèvement, pal y no logique • P r é l è v e m e n t c h a r b o n s do bois épars charbons Cédi- (?) — 22.254.001.AH. PRAT 1987 Pouilladou OUEST Ê Ê I m m ^ m . m^imMÉmmâMk^ n u 1m Coupe A — — - 22.254. 001 AH. PRA T
  • 210 22254001AH PRAT 1987. Pouilladou. fa plan t poteau de l'état ~ I~ • 3 • (?) souterralrv poteau - 2- ;• ; \ i ' 1 ( . - : ; " /b -l't poteau -1- - — S 1 " * ' ' " ' ' , î . i* ~ •Sjt-..-.— . A-î.. .T. m • + 1
  • - ' — + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + X + + + +\ + + À + N /+ A /• + + + + / u \ - N - o 1m 81,70 22.254. 001. AH. PRAT 1987 Pouilladou Silo - plan et coupe V r* » » Ê j 0 1 i I 5 cm TC. fir " •Ê Ï ; IU1U TC. J 0 1 5 cm M I I 55. j 0 i i i 5 cm TC. ' . - - e
  • -, » l i-
RAP00335.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.)
  • 1987. A l'issue de ces k ans de fouilles intensives, dotées de moyens inédits en Bretagne, nous avons le sentiment d'avoir globalement atteint les objectifs du programme et répondu à la problématique définie à l'origine du projet et infléchie ou précisée à l'issue de chaque campagne
  • : fouille de la "Pars Rustica" - 1987 ; fouille de la "Pars Urbana" et des abords nord du site (parcelles AP 95 et AP 208 - 209) L'Equipe de fouille - Alain PROVOST, responsable de la fouille, Archéologue Contrat AFAN - Patrick LEBOUTEILLER, Vacataire scientifique AFAN (1) - 2 équipes de
  • Archéologiques du Pays (1)- du 1er janvier au 30 juin. (2)- pendant les accor F. Le D é p a r t e m e n t La D i r e c t i o n en vacances scolaires et universitaires. de Rennes. pour La Fouille de 1987. problématique, contraintes et méthodes Problématique Définie
  • après réponses d'appréciation caractérisation structures "Pars du principales. l'occupation fin des la antérieurs de la meilleure préciser recommandations 1987•portant deux apporter une les habitats démolition devaient selon de des était - romanisation
  • SEICHE La Guyomerais 1987 PLI plan général de la fouille Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes pars urbana f t S: ï Fouille de la Résidence Etat des Vestiges I 1 C\ Fouille du p u i t s h KTIJI) K AT?CI l EOl-OGIi, U15 I0 L ' E S PACE AP 2 0 8 partie
  • eau claire, eau et source sa d'une - de fouille poulie Cette pierres a néces- sur fouille cheva- s'est dé- 1987. S tructure Son diamètre interne entre 0,80 m et 0,90 m est régulier de haut en bas ; sa profondeur atteint 3 < 50 m. Le puits est creusé dans
  • n'appelle pas à priori de remarques particulières. CHATiLLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 Fosse gallo-romain précoce 8001 £ 8004 A ^ Sf V 7^8002 substrat NGF 23-00 "f NGF 22-00 1m CHATILLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 PUITS aspect de surface CHAT1LL0N
  • / SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 PUITS coupe schématique NGF 23-10 !CJ C7 8101 ; • ~~ ' ."/argilejaune 8102 8103 8104 ,1m 8105 g a b a r i t (bois) 8106 ^"substrat NGF 19.60 - PUITS - Stat de surface 11 II-ème PARTIE L'ESPACE AP_91 Les sondages préparatoires
  • tuiles. Cet ETAT II, phase de transition entre la ferme indigène et 1 villa au sens strict s'achève pendant la période flavienne. îctshI a a a Murs de la phase 1 « .. ~ « conservés à la phase 2 Adjonctions de la phase 2 CHATILLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 95 ETAT I I : Ali
RAP00461.pdf (QUIMPER (29). le Braden. rapport de sauvetage programmé)
  • en évidence l ' a c h è v e m e n t , dans les délais a n n o n c é s , de la fouille sur la part de de terrain confiée aux archéologues jusqu'en 1987 par la S . E . M . A . E . B . Les visites et conférences ont toutefois été n o m b r e u s e s , en p a r t i c u l i e r en m i
  • a u du B r a d e n I (5000 m2 sur les 7000 demeurés intacts et é t u d i a b l e s ) s'étale de 1982 à 1987» selon un accord passé avec la V i l l e de Quimper et la S.E.M/iA.E.B. Le but de la campagne 1987 est de terminer cette première tranche-par la fouille d'une très large b
  • : par exemple une habitation et un a p p e n t i s , une cabane pour o u t i l s , a n i m a u x , activité domestique.. -A Cl.12: Zone i n t e r n e , partie ouest - - y! 3 CI.14: Zone i n t e r n e . Trous d e poteaux fouillés en 1987 Cl.16: S. 8 , n i v e a u
  • domestiques o u é c o n o m i q u e s . La fouille 1987 confirme-cette i m p r e s s i o n , l e s grandes fosses étant datées de la phase III ( c f . i n f r a ) et l'idée d'un espace l i b r © n o r d - o u e s t s u d - e s t , réservé à la circulation est r e n f o r c é e par l'entrée
RAP00855.pdf (VANNES (56). rue Sainte-Catherine. ZAC Saint-Patern. rapport de sauvetage programmé)
  • campagne. 1987. Décision n° 1275 du Ministère de la Culture - Décembre 1987 - Le présent rapport rend compte de la campagne de fouilles ( sauvetage programmé ), réalisée en 1987, rue Sainte Catherine , dans la Z.A.C. Saint Patern, à VANNES, Morbihan. Cette campagne de fouilles est
  • (rapport et inventaires) Loïc de Cargouët Jean-Yves COTTEN J. Pierre Kaël LABAT NASLAIN H PREMIERE PARTIE : - Actions LA CONDUITE envers la de terrain, - Activités de DEUXIEME - PARTIE La - puits Puits TROISIEME en et PARTIE 9 1987 9 C 5 1 9, fosse en
  • : STRUCTURES de 20, de ces et 10 Etude nord-ouest Interprétation - Bassin DES antique. et 8 1987 laboratoire ANALYSE abords - Fosses 7 restauration : voirie - Les - de LA FOUILLE Municipalité - Activités - Travaux DE 14 de deux la ruel le 28 22, 32 21
  • différents travaux d'analyses que ce qui paraissait de nature à faciliter la compréhension du site. PREMIERE PARTIE LA CONDUITE DE LA FOUILLE 8 ORGANISATION DE LA CAMPAGNE DE FOUILLES 1987. -1- Actions envers la municipalité, propriétaire du terrain. Dès la fin de la campagne
  • responsables des services inter- venant dans la fouille ( office H.L.M. etc). Cette plaquette expose les acquis de la fouille 1986 et contient le projet de budget 1987, établi par la Direction des Antiquités de Bretagne. - Suite à l'envoi de cette plaquette, palité organise un déjeuner
  • 1987, la municipalité : " extrait du registre des délibérations du conseil munîcipa I . 26 . 1 . - décide d'assurer la maîtrise d'ouvrage la campagne de fouilles 1987. de f . - arrête - sollicite auprès au taux de 40 % - décide à le coût de de verser l'A.F.A.N. et
  • superficielles qui npêchent l'extension de la fouille. f. la 9 -2- Activités de terrain. 13 avril - 30 septembre 1987. La recherche sur le terrain s'est étendue du 13 avril au 30 Novembre. -Du 13 au 23 avril ( vacances de Pâques), fouille en continu, avec 19 fouilleurs, après
  • ) sont l'occasion d'ultimes vérifications. Le budget de la campagne 1987 a permis de financer un total de 432 journées de fouilleurs. -3- Activités de laboratoire. a)- confiées à du personnel temporaire rémunéré, et travaillant sur place : dépôt de fouilles de Vannes. - Deux mois
  • . ARGENTON-SUR-CREUSE. Armorîque. Dhénîn). 11 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 1987 AFFAIRES CULTURELLES QUARTIER SAINT PATERN - FOUILLES ARCHEOLOGIQUES CAMPAGNE 1987 - MAITRISE D'OUVRAGE Mme GAUTHIER Lit le rapport suivant : Le programme de'réhabilitation du
  • subvention de 69 000 F à l'A.F.A.N., responsable du fonctionnement de l'équipe scientifique locale. 1987. Vu l'avis favorable de la Commission desaAffaires Culturelles et de l'a Commission- des Finances, JE VOUS PROPOSE : 1*/ de décider d.'.assurer la maîtrise d'ouvrage de la campagne
  • de fouilles archéologiques prévues en 1987 dans le quartier de SAINT PATERN 2°/ d'arrêter le coût de cette opération à 34/ de solliciter auprès de 1'ETAT (Ministère de la Culture et de la Communication) une subvention au taux de 40 % 82 000 F 4"/ de décider de verser une
  • figure 1 : fouille de 1986 1. La parcelle B.O. 2 : 99 fouille de 1987 i 1 5 LA VOIRIE ANTIQUE : ETUDE DE DEUX CHAUSSEES D2 C 2 B 2 A2 B 3 B 4 B 5 B 6 N °rd La fouille de 1986 avait rais en évidence la présence d'une ruelle, limitée par une bordure Pp cr
  • Photos de gros galets dans les carrés B2,3,4,5,6. L'étude stra- 2 e+ 3 tigraphique avait révélé, en limite B3 / B4 une triple T ;985 p.73-86 recharge de la chaussée, entre le milieu du premier siè_ efc lg deuxième siècle. c] e L'un des objectifs de la campagne 1987 était
  • première série d'observations avait fait connaître la structure de la voie, carrés B3 / B4, à la limite des et permis d'en proposer une coupe longitudina- le. La fouille de 1987 a poussé plus loin cette étude, dans le carré ph0+ ° B3 : 7 - d'abord par une fouille "en escalier
  • interrom- 0 pu par le mur médiéval qui sectionne la chaussée. La fouille de 1987 a confirmé les premières observations de 1986. On a procédé au déblaiement total de la couche d'huîtres de façon à mieux percevoir le dessin des cavités qu'elle masquait. On a pu ainsi, ici comme sur la
  • , goethite. colorants minéraux ? 79 PUITS ET FOSSE EN C 6. Voisinant le bassin C5, une fosse avait attiré l'attention en fin de campagne 1986. Cette fosse ( fosse 17) a été fouillée en 1987. Peu profonde, photo 41 elle mesure 3 m. de côté et offre des parois inclinées. Le fond
  • blanche. TROISIEME PARTIE INTERPRETATION DES DEUX CAMPAGNES 1986 ET 1987 84 A l'issue de ces deux campagnes 1986 et 1987, il convient de proposer une interprétation d'ensemble du site. Bien que l'on ne dispose pas encore de toutes les données nécessaires pour dresser un bilan
  • les a pas fouillés entièrement et il est probable que plusieurs d'entre eux devaient, à l'image de ceux que nous avons fouillés en 1987, être plutôt des cuves peu profondes. En revanche, la présence de poteries gauloises nous paraissait d'un intérêt exceptionnel puisqu'elle pouvait
  • l'attention..." Ces pseudo-poteries gauloises garderont donc leur mystère.En revanche, les papiers privés de L.Lallement donnent quelques détails sur un des puits dont la "structure remarquable" l'avait frappé , et qui n'est pas sans rappeler certains ouvrages fouillés en 1987
RAP00291.pdf (VANNES-MEUDON (56). fours de potiers du haut Moyen Âge au gohlien. rapport de sauvetage programmé)
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET SAUVETAGE PROGRAMME Décision N° 1277 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN-AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN QUATRIEME CAMPAGNE 1987 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités de Bretagne Département
  • , Préhistoire, Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet 1987 RAPPORT - PLANS - EQUIPE . RAPPORT : (*) Le
  • LEBOUTEILLER (Dessinateur) . EQUIPE : La campagne de fouilles s'est déroulée du 6 Juillet 1987 au 26 Juillet 1987 ; elle fut prolong. a par quelques jours à la Toussaint. L'équipe de fouilieurs : - Alain TRISTE - Blandine BOULIOU - Dominique TAQUET - Serge BUANIC - Patrick LEBOUTEILLER
  • . Les graffites 2.6.3. Mobilier divers III - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1987 3.2. Etude pétrographique 3.3. Essai de datation 3.4. Perspectives pour 1988 ANNEXE 1 : Les productions céramiques de Meudon (extrait du rapport Ateliers de
  • au 26/07/1987 . Plan n° 3 : Secteur E, F, G, H, 3 - 4 - 5 - 6 (fours n° . Plan n° 4 : 0, @, © et © ) Four © - Etat II - 1986 Coupe longitudinale G.G. . Plan n° 5 : Four © - Etat III - 1987 Coupe longitudinale G.G. Schéma du tunnel . Plan n° 6 : Secteur C, D, 6 - 7 - 8
  • fouille 1987 a été marquée par des conditions particulières qui ont perturbé sa bonne progression. En effet, des variations météoro ogiques se sont succédées, passant de fortes chaleurs à des pluies incessantes, entraînant par la même occasion une p rte horaire de temps de fouille sur
  • durant la même période. Avec une équipe restreinte, nous avons tout de même atteint nos objectifs précités en 2.1. et le constat final de la campagne 1987 est positif. 1 2 3 U 5 6 7 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1987 Plan général du site au 26.07.1987 rocher
  • cendre homogène de 0,04 m était "coincée" entre l'argile et le rocher (un prélèvement de charbon a été effectué en vue de datation). Enfin, le fond de la fosse et une partie de la paroi Sud (sur 0,20 m) sont rubéfiés. MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlicn 1987 PLANrf* SECTEUR CD
  • Cohlicn 1987 PLAN n°* SECTEUR B.C(D) 2.3U.5 Pian général au 26 071987 c *rj rubéfiée \ . ' |r *rgîb-sMeuse - 26 - 2.5.2. Le talus (voir plan n° 8} fig. 24) Le talus étudié lors de la campagne 1986 (sondages, coupes) pose le problème de la datation. Sur son flanc Est, se
  • tenterons de démontrer avec méthode lors de la prochaine campagne de fouille. - 27 - 2.6. La production céramique : observations générales (voir annexe I) Cette campagne 1987 a permis de collecter sur l'ensemble de l'aire de chauffe une masse non négligeable de débris céramiques que
  • plus ou moins bien imprimé de motifs géométriques généralement situés sur le haut de la panse. Tous ces aspects caractérisent la production carolingienne de l'atelier de potiers de Meudon. TROISIEME PARTIE CONCLUSION PROVISOIRE - 31 - 3.1. Apports de la campagne 1987 (voir
RAP00355.pdf (MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.)
  • PROGRAMME H 16 MORDELLES ( 35 ) SERMON SITE GAULOIS ET TEMPLE CELTO-ROMAIN RAPPORT DE SAUVETAGE PROGRAMME POUR 1987 MICHAEL BATT DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE MORDELLES (ILLE-ET-VILAINE) A SERMON SAUVETAGE PROGRAMME 1987
  • \-j , ..Ai Moulin. Cramoux ^Cfafnoux ij. ' la Haute3l .i.Cammerais Fig 2 Rapport de la fouille d'un site gaulois et temple gallo-romain 1987 En 1987, la Direction des Antiquités de Bretagne a poursuivi la fouille de sauvetage programmé du site de Sermon en Mordelles (I Ile-et
  • Riedones (trouvailles à mettre en rapport avec celle d'un trésor monétaire gaulois découvert à Mordelles au siècle dernier). La campagne de 1987 a eu pour objectif d'approfondir l'étude du temple celto-romain et de suivre le développement des occupations de la Tène III et gallo-romaines
  • au nord et à l'ouest du temple. L'intervention sur le terrain a eu lieu en deux phases, du 13 avril au 25 avril 1987 et du 7 septembre au 2 octobre 1987. Celle-ci a pu avoir lieu grâce à la municipalité de Mordelles, propriétaire du terrain de fouilles, qui a mis à notre
  • septembre 1987 a vu une sécheresse avec parfois des températures maximales de 27° C) grâce au concours dévoué des bénévoles suivants : Liste des fouilleurs BORDAIS Hervé - étudiant BREGEON Véronique - infirmière CARRE Emmanuelle - étudiante CÛAJOU Dominique - manipulatrice radio
  • projet routier. Seule la parcelle 372 était disponible à l'époque pour étude, la parcelle voisine D 373 ayant été récemment replantée. Mise en oeuvre du chantier 1987 ( Fig 4 ) En 1987, la troisième campagne de sauvetage programmé a vu : I - La continuation de l'étude archéologique
  • construit en partie sur un fossé (n° 9 ) de la Tène III, caractérisé par des tessons de céramique gauloise tardive. I - Fouille du temple 1987 (fig. 5 cliché 3 ) L'étude archéologique a continué à l'intérieur de cet édifice et a livré en 1988 un remplissage très homogène d'argile
  • moins importante de schiste bleu en épandage. La fouille et interprétation de cette zone ont été rendues extrêmement difficiles par la sécheresse du mois de septembre 1987, ou nous avons rencontré des difficultés pour distinguer les différences de couleur des couches. Malgré les
  • . Fig. 16, n° 3 : Vase globulaire avec anses sur l'épaule non renfoncé en pâte sablonneuse non tourné. Un exemplaire semblable a été trouvé à PRAT (Côtes-du-Nord) par M. BARDEL lors des fouilles de sauvetage urgent en 1987 qui présente les mêmes caractéristiques mais avec une lèvre
  • AMPHORES Plusieurs fragments d'amphores ont été recueillies sur la zone fouillée au Nord du temple en 1987. Dans la plupart des cas on n'a pu reconstituer entièrement la forme. A partir de la grande majorité des fragments, il est possible d'identifier les formes suivantes : Non
  • micacée de texture hétérogène. 21 LES MONNAIES DU SITE DE SERMON A MORDELLES En 1987 huit monnaies gallo-romaines ont été recueillies, ce qui fait un total de quinze monnaies localisées sur le site depuis la campagne de 1986. Sur cet ensemble, deux sont de l'époque gauloise et sur
  • toujours de type inédit dans l'Ouest de la Gaule et en Grande-Bretagne romaine. L'extension de la fouille de la structure même en 1987 a apporté des renseignements supplémentaires. La cella et sa galerie sont, d'après les données de la fouille, contemporaines vu la régularité
  • d'épaisseur des murs et vu le type de matériaux de construction utilisés. L'annexe à l'Est, rectangulaire, montre par son plan des murs plus larges. La fouille de 1987 a montré que l'annexe était antérieure à la construction de la galerie : les murs Nord et Sud ne sont pas imbriqués dans
  • dans le sol. L'extension de la fouille au Nord du temple en 1987 et au Sud de la fouille en 1985 a montré une continuation du système de fossés rencontré en 1985. Cette zone a livré une quantiré de céramique gauloise tardive qui confirme encore la présence d'une activité importante