Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01063.pdf (FOUGÈRES (35). château fort. rapport de fouille préventive)
  • FOUGÈRES (35). château fort. rapport de fouille préventive
  • 35
  • Direction des Antiquités de Bretagne FOUGERES 1987 CHAT EAU-FORT 3 e me • enceinte Rapport de fouille programmée F.CHAMPAGNE 1063 *************** FOUGERES 1987 *************** En 1 3 8 7 . la D i r e c t i o n d e s A n t i q u i t é s d e B r e t a g n e a c
  • , cette et sont couche f ! - ! • (1 l1 •! F O U G H R F S CI I ATI: 1987 A U - F O R T 3ème enceinte talus Xè-XIIe Siècle (X) remblais 1173 (Y) reconstruction coupe schématique d'après les relevés hypsom étriqués P P » ïêMÏÉÎ couche d'incendie ( 1166) talus (cX
  • ) remblai s (c Y) .im^-I-A-Î) remblais XllI-XIVèS cailloutisX/V-XVèS. o m P5 trou de poteau contemporain à la palissade P7 trou de poteau contemporain à la palissade P5 trou de poteau contemporain de la palissade FOUGERES 1987 CHATEAU-FORT 3 ème enceinte couche rJTTT^ i
  • ./inflexion ext. cruche 34 C 1166 lèvre carrée ext. oule 35 C 1166 Lèvre + départ d'anse rect. inflexion int. 36 C 1166 lèvre 37 C 1166 38 cruche 3run clair gris nétérogène, Légèrement nicacée bec pincé, lèvre à faces convergentes, peu d'apex, peu lissé int., ext
RAP00954.pdf (BAIS (35). bourg Saint-Pair. rapport de sauvetage programmé)
  • BAIS (35). bourg Saint-Pair. rapport de sauvetage programmé
  • 35
  • 35 5 9 7 Communication personnelle de G. Chesnel, 1987-1989, dont je le remercie. PROU M. et BOUGENOT E., 1907. -Catalogue des deniers mérovingiens du trésor de Bais (IUe-etVilainel. Edition de 1907 avec de nouveaux commentaires et attributions parJ. LAFAURIE. Paris. BOURDE DE
  • BAIS CHAPELLE ST-PIERRE FOUILLE DE SAUVETAGE 1986-1987 PHILIPPE GUIGON 1 BAIS CHAPELLE ST-PIERRE FOUILLE DE SAUVETAGE 1986-1987 PHILIPPE GUIGON 2 PREAMBULE REMERCIEMENTS Je tiens à remercier en priorité les propriétaires des parcelles sur lesquelles s'étendit la
  • octobre 1986 et juin 1987: 151 individus furent exhumés, ainsi que l'abside de la chapelle donnant son nom à la parcelle et à l'écart. Bien que la nécropole de Bais soit inconnue de la bibliographie, les habitants du B o u r g S t - P a i r s a v a i e n t " d e p u i s t o u j o u r s
  • plusieurs sarcophages et coffres, appartenant au groupe 1, dans une salle aménagée par la Mairie de Bais; M. Patrick FORGET est le responsable de l'aménagement muséographique de cette salle municipale. GUIGON P.. BARDEL J.-P. et BATT M., 1987. -Nécropoles et sarcophages du haut Moyen
  • ; GUILLOTIN DE CORSON, 1880-1886, op. cit., t. IV, p. 94. Communication personnelle de J.-C. Meuret, octobre 1987, dont Je le remercie. 8 LE CADRE ARCHEOLOGIQUE Lors de prospections réalisées dans les champs au nord de la C h a p e l l e St-Pierre, jusqu'à Cap, G. Chesnel a ramassé des
  • . Glot, avril 1987, dont Je le remercie. DURAND M., 1988. -Archéologie du cimetière médiéval au sud-est de l'Oise. Relations avec l'habitat et évolution des rites et des pratiques funéraires du VIe au XVIe siècle. Revue archéologique de Picardie. numéro spécial, p. 193. longueur T
  • que des coffres en ardoise, il n'est pas rare qu'un seul panneau tienne lieu de séparation 38 39 GUIGON et al 1987, p. 145. Communication personnelle de J.-C. Meuret, octobre 1987, dont je le remercie. 11 commune à deux tombes, que ce soit un panneau latéral (T.95 à 97 et 106
  • de voir clair comme en plein jour dans les fosses qu'il avait comblées. La terre humide du cimetière était, pour ses yeux, transparente comme de l'eau". 50 51 52 53 GIF 7527; analyse de G. Dellbrlas le 24 Juin 1987, dont Je la remercie. Salin, 1949-1959, op. cit.. t. II. p. 354
  • asymétriques ont toutes les caractéristiques des fibules ansées symétriques, décor, forme des "têtes", à part les digitations, spécifiques aux fibules asymétriques du VI e siècle. P. Périn 5 4 pense qu'il pourrait s'agir "de pièces de 54 Communication personnelle, Juillet 1987, dont Je le
RAP00335.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.)
  • NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.
  • 35
  • 1987. A l'issue de ces k ans de fouilles intensives, dotées de moyens inédits en Bretagne, nous avons le sentiment d'avoir globalement atteint les objectifs du programme et répondu à la problématique définie à l'origine du projet et infléchie ou précisée à l'issue de chaque campagne
  • : fouille de la "Pars Rustica" - 1987 ; fouille de la "Pars Urbana" et des abords nord du site (parcelles AP 95 et AP 208 - 209) L'Equipe de fouille - Alain PROVOST, responsable de la fouille, Archéologue Contrat AFAN - Patrick LEBOUTEILLER, Vacataire scientifique AFAN (1) - 2 équipes de
  • Archéologiques du Pays (1)- du 1er janvier au 30 juin. (2)- pendant les accor F. Le D é p a r t e m e n t La D i r e c t i o n en vacances scolaires et universitaires. de Rennes. pour La Fouille de 1987. problématique, contraintes et méthodes Problématique Définie
  • après réponses d'appréciation caractérisation structures "Pars du principales. l'occupation fin des la antérieurs de la meilleure préciser recommandations 1987•portant deux apporter une les habitats démolition devaient selon de des était - romanisation
  • SEICHE La Guyomerais 1987 PLI plan général de la fouille Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes pars urbana f t S: ï Fouille de la Résidence Etat des Vestiges I 1 C\ Fouille du p u i t s h KTIJI) K AT?CI l EOl-OGIi, U15 I0 L ' E S PACE AP 2 0 8 partie
  • eau claire, eau et source sa d'une - de fouille poulie Cette pierres a néces- sur fouille cheva- s'est dé- 1987. S tructure Son diamètre interne entre 0,80 m et 0,90 m est régulier de haut en bas ; sa profondeur atteint 3 < 50 m. Le puits est creusé dans
  • n'appelle pas à priori de remarques particulières. CHATiLLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 Fosse gallo-romain précoce 8001 £ 8004 A ^ Sf V 7^8002 substrat NGF 23-00 "f NGF 22-00 1m CHATILLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 PUITS aspect de surface CHAT1LL0N
  • / SEICHE La Guyomerais 1987 AP 208-209 PUITS coupe schématique NGF 23-10 !CJ C7 8101 ; • ~~ ' ."/argilejaune 8102 8103 8104 ,1m 8105 g a b a r i t (bois) 8106 ^"substrat NGF 19.60 - PUITS - Stat de surface 11 II-ème PARTIE L'ESPACE AP_91 Les sondages préparatoires
  • , fumigées dont 1 vase Ménez 146 b (35 à 70 ap. J.C.). couche inférieure i 7 430 : argile et schistes en plaquettes, du substrat, à charbons de bois. Dans cette couche, une fumigée (Ménez 55) est datable de l'époque Tibéro-Claudienne. . Ce fossé qui présente 2 phases est le
  • . et mé tailes centes de TIBERE aux FLAVIENS de Gaule Centrale î D.15/17 5 D.16 ; D.18/31 de G a u l e d u Sud : D.15/17 ; D.22 ; D.18/31 î D.35/36 ; D.24/25 ; D.27 ; D.35/36 ; Ritt 12 ; D . 1 9 mé tailes cente à couverte sablée, à décors d'épingles. fumigée : (0-70 ap. J.C
  • Gaule du Sud - D.35/36 de Gaule Centrale - Métallescente de Gaule Centrale fumigée et cér. com. . En conclusion de la description de l'ETAT II on notera esseij tiellement, dans un environnement encore fortement marqué par la 1 culture indigène (enclos à fossés), une romanisation
  • tuiles. Cet ETAT II, phase de transition entre la ferme indigène et 1 villa au sens strict s'achève pendant la période flavienne. îctshI a a a Murs de la phase 1 « .. ~ « conservés à la phase 2 Adjonctions de la phase 2 CHATILLON/SEICHE La Guyomerais 1987 AP 95 ETAT I I : Ali
  • Gaule du Sud : Drag. 42 T.S. de Gaule Centrale : D.35/36 ; D.37 ; Curie 15 ; Curie 2 1 fumigée, cér. commune et un denier d'argentSol 7 2 16 - Sol de galets aménagé directement sur le vieux sol cou vert par une couche d'occupation (7 203-7 215) remblayée par des gr vats et un remblai
RAP00355.pdf (MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.)
  • MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.
  • 35
  • PROGRAMME H 16 MORDELLES ( 35 ) SERMON SITE GAULOIS ET TEMPLE CELTO-ROMAIN RAPPORT DE SAUVETAGE PROGRAMME POUR 1987 MICHAEL BATT DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE MORDELLES (ILLE-ET-VILAINE) A SERMON SAUVETAGE PROGRAMME 1987
  • Michael BATT - I.T.A. Fig 1 35 MORDELLES-Sermon. a -,->'->. HVieUBv"' les Gusts tngnac \ J! ¡' /" r P//C - lesees' ' ' JLJ Localisation du site Fig 2 Fig 1 « 35 MORDELLES-Sermon. Its Guns, •QHViette,^ la Bisse iOnllonnais li Moulin 3 Vent UaWbl^T^., du BoBtril
  • \-j , ..Ai Moulin. Cramoux ^Cfafnoux ij. ' la Haute3l .i.Cammerais Fig 2 Rapport de la fouille d'un site gaulois et temple gallo-romain 1987 En 1987, la Direction des Antiquités de Bretagne a poursuivi la fouille de sauvetage programmé du site de Sermon en Mordelles (I Ile-et
  • Riedones (trouvailles à mettre en rapport avec celle d'un trésor monétaire gaulois découvert à Mordelles au siècle dernier). La campagne de 1987 a eu pour objectif d'approfondir l'étude du temple celto-romain et de suivre le développement des occupations de la Tène III et gallo-romaines
  • au nord et à l'ouest du temple. L'intervention sur le terrain a eu lieu en deux phases, du 13 avril au 25 avril 1987 et du 7 septembre au 2 octobre 1987. Celle-ci a pu avoir lieu grâce à la municipalité de Mordelles, propriétaire du terrain de fouilles, qui a mis à notre
  • septembre 1987 a vu une sécheresse avec parfois des températures maximales de 27° C) grâce au concours dévoué des bénévoles suivants : Liste des fouilleurs BORDAIS Hervé - étudiant BREGEON Véronique - infirmière CARRE Emmanuelle - étudiante CÛAJOU Dominique - manipulatrice radio
  • projet routier. Seule la parcelle 372 était disponible à l'époque pour étude, la parcelle voisine D 373 ayant été récemment replantée. Mise en oeuvre du chantier 1987 ( Fig 4 ) En 1987, la troisième campagne de sauvetage programmé a vu : I - La continuation de l'étude archéologique
  • construit en partie sur un fossé (n° 9 ) de la Tène III, caractérisé par des tessons de céramique gauloise tardive. I - Fouille du temple 1987 (fig. 5 cliché 3 ) L'étude archéologique a continué à l'intérieur de cet édifice et a livré en 1988 un remplissage très homogène d'argile
  • moins importante de schiste bleu en épandage. La fouille et interprétation de cette zone ont été rendues extrêmement difficiles par la sécheresse du mois de septembre 1987, ou nous avons rencontré des difficultés pour distinguer les différences de couleur des couches. Malgré les
  • : 1ère ...moitié du 1er siècle ap. J.-C.. Voir REES Sian (1979) (Tig. 51). L : 110 mm ; I : 35 mm (à l'entrée de la douille). 4 - Pointe de lance (fig. 12) Inédit dans l'Ouest de la Gaule, fréquent en Bretagne insulaire sur les sites de la conquête Claudienne de Hod Hill, Ha-m Hill
  • DES FIBULES CATALOGUE N°s 1 - 2 par J.-Y. COTTEN N°s 3 - 6 par M. BATT. Fig. 14, n° 1 : type de La Tène Moyenne 22-04-87, 35-196-012/30/38, zone AD 07, terre végétale à la limite d'un fossé du parcellaire actuel. Bronze portant une belle patine verte brillante, bien conservée
  • -ardillon, brisé avant la bague le fixant d'ordinaire au sommet de l'arc ; ce fragment s'orne d'une protubérance à facettes, de section grossièrement quadrangulaire. Longueur totale d'origine indéfinie ; longueur conservée = 58 mm. Fig. 14, n° 2 : type Feugère n° 1401 35-196-012/36/37
  • . Fig. 16, n° 3 : Vase globulaire avec anses sur l'épaule non renfoncé en pâte sablonneuse non tourné. Un exemplaire semblable a été trouvé à PRAT (Côtes-du-Nord) par M. BARDEL lors des fouilles de sauvetage urgent en 1987 qui présente les mêmes caractéristiques mais avec une lèvre
  • AMPHORES Plusieurs fragments d'amphores ont été recueillies sur la zone fouillée au Nord du temple en 1987. Dans la plupart des cas on n'a pu reconstituer entièrement la forme. A partir de la grande majorité des fragments, il est possible d'identifier les formes suivantes : Non
  • micacée de texture hétérogène. 21 LES MONNAIES DU SITE DE SERMON A MORDELLES En 1987 huit monnaies gallo-romaines ont été recueillies, ce qui fait un total de quinze monnaies localisées sur le site depuis la campagne de 1986. Sur cet ensemble, deux sont de l'époque gauloise et sur
  • toujours de type inédit dans l'Ouest de la Gaule et en Grande-Bretagne romaine. L'extension de la fouille de la structure même en 1987 a apporté des renseignements supplémentaires. La cella et sa galerie sont, d'après les données de la fouille, contemporaines vu la régularité
  • d'épaisseur des murs et vu le type de matériaux de construction utilisés. L'annexe à l'Est, rectangulaire, montre par son plan des murs plus larges. La fouille de 1987 a montré que l'annexe était antérieure à la construction de la galerie : les murs Nord et Sud ne sont pas imbriqués dans
  • dans le sol. L'extension de la fouille au Nord du temple en 1987 et au Sud de la fouille en 1985 a montré une continuation du système de fossés rencontré en 1985. Cette zone a livré une quantiré de céramique gauloise tardive qui confirme encore la présence d'une activité importante
  • -British Iron tools, fittings and weapons in the British Museum. REES (S.), 1979, Agricultural Implements in Prehistoric and Romano Britain, British Archaeological Reports 69 (i). | Zone \ fouillé r ~ 11985 \Fouilles y987 Bâtiment OpkjaV/o-Romain Fouilles \l986-7 35 MORDELLES Sermon
  • . \ Implantation fouilles 0 i 372 des archéologiques 50m l \ Fossé 3 Figi, Fóssé 4 35 MORDELLES-Sermon Pian des structures fouillées 1985-7. 0 •sse 3 F ¡g 5-6 35 MORDELLES Sermon Zone fouillée 19867 Plan des structures fossé 9 fouillées 1= cave à pommier 2= schiste bleu 3