Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

6 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00256.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de sauvetage programmé)
  • QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • Olivier KAYSER Programme P 24. QUIBERON (Morbihan) BEG-ER-VIL Campagne 1987 Sauvetage programmé n° 1400 Site n° 56 186 007 PROGRAMME P 24 QUIBERON (Morbihan) Site de BEG-ER-VIL Site n° 56 186 007 Cadastre de 1983 : AT (35) Coord. Lambert : x = 189,8 y = 2 288,9
  • Sauvetage programmé Autorisation n° 1400 du 22-IV-1987 0*1114 ■ i- rVv'"--"'^^-
  • 'objet d'une fouille de reconnaissance en 1985 (autorisation N° 85-05 P). Au vu des résultats obtenus à 1'époque et en raison de l'érosion progressive du site par l'océan, un sauvetage programmé fut entrepris au printemps 1987, après accord de la Municipalité, propriétaire du
  • refus de tamis conservé dans des sachets, avec repérage du cadran et du niveau; Un second tamisage, à l'eau, des 5 m3 de sédiments conservés aura lieu au dépôt de fouilles de la circonscription à Rennes, durant 1'hiver 1987-1988. Sur le terrain, une double couverture photographique
  • pléistocène. La fouille de 1987 permet de la subdiviser en 3 sous-couches, archéologiqueir.ent semblables. . C.3a (niveaux 1 et 2 de la fouille) : couche composée de sédiments sableux et de débris de coquillages. 3. . C.3b (niveaux 3 à 8) : couche composée de sédiments organiques et de
  • de la fosse St. 87-7 - à 1'intérieur du bois de cerf de la fosse St. 87-6. 18. CONCLUSIONS La campagne 1987 se révèle d'un intérêt manifeste pour l'étude des dernières communautés de chasseurs-collecteurs de la zone morbihannaise. Contrairement, aux gisements classiques de
  • . ; 15 COURTIN J., 1974 - Le Néolithique de la Provence, M.S.P.F., t. 11. KAYSER 0., 1985 - Beg-er-Vil, rapport de sauvetage urgent. LECORNEC J., 1983 - Le dolmen de Port-Mari a à Saint-Gildas-de-Rhuys (Morbihan), B.S.P.M., t. 110 ; 41 - 56. ROZOY J.-G., 1978 - Les derniers
  • chasseurs, Char!evi11e-Mézières, 3 BEG-ER-VIL 1987 : DECOMPTE DE L'OUTILLAGE LITHIQUE sondage 1985 (pour mémoire) - 1ère classe : Total . Grattoir simple sur éclat 1 1 2 . Grattoir caréné 1 - 1 . Grattoir denticulé : 3 - 3 . Eclat épais denticulé : 4 - 4 . Eclat
RAP00248.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • 9 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat de l'âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner (MORBIHAN) Année 1987 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat du second âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner
  • (MORBIHAN) Année 1987 RAPPEL Les recherches 1983 par une menées fouille au Talhouet de sauvetage ont débuté d'urgence, au cours déclenchée à de la l'hiver suite de travaux de défrichements sur une parcelle de landes. L'habitat vallées de occupe le deux petits
  • cadastre de 1981 de la commune PLUVIGNER, avec l'aimable autorisation des propriétaires Monsieur Alban LETUMELIN et Denis TUFFIGO. La campagne 1987 a fait l'objet d'un crédit d'Etat de 19.000 dont 4.000 Frs au titre des analyses et travaux de Laboratoire, Frs dans le
  • participé aux fouilles du Talhouet du 6 au 25 juillet 1987, dans des conditions météorologiques souvent déplorables qui ont considérablement gêné les recherches durant les deux dernières semaines. Malgré tout, le travail effectué sur le chantier a été considérable et les résultats
  • , VI le découvert en avant du mur Sud 1 apparait chaque année sur le site. CONCLUSION 11 est intéressant, en conclusion, de mettre en valeur les enseigments de la campagne de fouilles 1987. La notion de sauvetage reste malheureusement d'actualité sur le site du
  • Talhouet, PLUVIGNER. malgré tout nos efforts et ceux de la municipalité de La protection totale de l'habitat n'interviendra qu'au moment de l'acquisition des terrains concernés. La campagne 1987 s'est donc déroulée, en fonction d'une menace toujours présente, sur
  • Beaulleu Avenue du Générai Leclerc 35042 RENNES CEDEX FOUILLES DU SITE DE TALHOUET (Pluvigner, Morbihan) 1 PRE-RAPPORT D'ETUDES PALYNOLOGIQUES Décembre 1987 Dominique MARGU1ZR1E Durant la campagne de fouillée estivale menée par D. Tanguy et son équipe sur le site de Talhouët
  • (PIuvigner,56), nous nous sommes rendus sur le site en compagnie de B. Bigot pour procéder à des observations stratigraphiques, ainsi qu'à des prélèvements en vue notamment d'analyses poil iniques. Problématique Le site de Talhouet correspond à un habitat de l'âge du fer conservé sur au
RAP00255.pdf (QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.)
  • QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • SOMMAIRE P.2 - Conditions de la fouille. 1. le financement 2. 1 ' équipe P.4 - Plans de situation P,7 - Objectifs de la campagne 1987 P.8 - Travaux préliminaires: d éblaiement,quadrillage,clôture. La fouille p, - La structure 11 P.9 Présentation générale P.10
  • photographiques Annexe : 1. plan schématique d'emprise du carroyage et des structures , au 1:100e. 2. plan de S 11,au 1:20e. 3. Plan de S 5,au 1:20e. ~ A - CONDITIONS DE LA FOUILLE 1. LE FINANCEMENT. Le financement de la campagne 1987 a été assuré par l'Association pour les
  • est -u - toujours en gestation. - S" - PLAN CADASTRAL Report - QUIBERON FEUILLE du quadrillage ~ C - AS - 1986 OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE 19 87 A l'issue de la campagne 1986,nous nous étions donné comme objectif pour la campagne 1987: - le déblaiement des abords du
  • SE,donnait à ce mur un aspect très spectaculaire et laissait pr ésager des découvertes originales. Repérer le rpolongement de cette structure constitua donc la seconde priorité de la campagne 1987. Les travaux de déblaiement furent longs: il fallut au tractopelle plusieurs demi
  • 1987,mais aussi les difficultés rencontrées,nous amènent à proposer la démarche suivante pour 1988. 1. enlever l'énorme couche de sable éolien au nord de S5 et au dessus de S 8 et S 9,au centre du site. C'est la con- dition nécessaire à la bonne marche des travaux. On peut
  • °) - et 4. à M 70-33: QUIBERON Goulvars (56) PLAN AU lOOeme (CARROYAGE ET EMPRISE DES STRUCTURES) +- u f V 4- W QUIBERON Goulvars PLAN AU DE S 11 (56) 20EME QUIBERON PLAN Goulvars AU DE S 5 (56) 20EME Uf 38 s 100 V U M33 Foss? 3 Uf 41 Fosse 1
RAP00261.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.)
  • SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • CIRCONSCRIPTION Ocr.PL^tBAU gagAf I TUJ.AÏ n" h"Ti'TOTvTQUE DE. . .B.R.EJAGNE Date d • envoi . Déç , RAPPORT DE. LOCALISATION .§^4V.et.aSP.i?]rQgranimé : Département Commune J , LAURENT-sur-OUST Le : Chatelier I.G.N Beaumont local Beaumont N° de Site 56 332
  • 1987 Années antérieures d'intervention ' 1986 (sauvetage urgent) Responsable : J.-Y. TINEVEZ Motif d'intervention : Surface fouillée \ 150 m2 » i • i • f o . . v travaux forestiers Estimation de l'étendue du gisement SITE Nature du gisement sépulture
  • SCIENTIFIQUE SUR D'UNE SEPULTURE A LA ENTREE ET DE STRUCTURES D'HABITAT DU FOUILLE LATERALE NEOLITHIQUE A BEAUMONT EN SAINT-LAURENT-SUR-OUST - 1 9 8 7 - N° de site : 56 332 224 001 Autorisation de sauvetage programmé n° 1401 FINAL (MORBIHAN) SOMMAIRE INTRODUCTION p. 1 p
  • , TOPOGRAPHIQUE A/ ET GEOLOGIQUE DU SITE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE B.EAUMQNT, ET FIN DE LA FOUILLE EN SUITE 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES a) Rappel de l'état du monument avant la fouille b) Rappel des résultats de la campagne de fouille en 1986 c) Résultats des recherches en
  • 1987 II - ETUDE DU MOBILIER ARCHEOLOGIQUE a) Rappel des données de la campagne de fouille b) Etude du mobilier archéologique recueilli en 1987 2 - Le mobilier céramique p. 12 p . 15 p. 16 p. 18 p. 18 p. 18 III - RESULTATS DE LA FOUILLE p. 19 a) Les structures p
  • la campagne d'automne. Les structures et le mobilier archéologique mis au jour se sont révélés d'une richesse insoupçonnée pour un monument plusieurs fois dégradé. En 1987, les deux campagnes de fouille, l'une au printemps et l'autre en automne, en sauvetage programmé cette fois
  • , nous avions repéré un second ouvrage de terre inédit au Sud et à l'Est de la sépulture et un sondage a été mené sur ce dernier en automne 1987 parallèlement à l'achèvement des recherches sur la sépulture. Les résultats de ce sondage font l'objet du second chapitre du présent rapport
  • . - A - A) LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT, SUITE ET FIN DE LA FOUILLE EN 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES (voir fig. 3 et fig. 4) a) Rappel_de_l_^état du monument avant la fouille : Un article de Louis MARSILLE, en 1909, relate une fouille "toute superficielle" au début du siècle
  • parois de la sépulture: ./. - 5 - c) Résultats des recherches en 1987 : 1 - A l'intérieur de la sépulture (voir fig. 4), un nettoyage minutieux de la base des piliers conservés et le dégagement des restes d'éboulis du cairn à l'intérieur ont permis de faire apparaître d'une part
  • . En mai 1987, le nettoyage des structures de calage des piliers de la chambre a permis de recueillir quelques fragments d'ossements supplémentaires. L'état de combustion des ossements a rendu vain une tentative de datage au carbone 14, le collagène conservé étant insuffisant. - Le
  • également mis au jour en 1987 avec les mêmes caractéristiques déjà signalées : majorité d'éclats transversaux larges et courts, à talon incurvé et bulbe épais indiquant une forte percussion. Dans la fosse de calage d'un pilier Ouest de l'entrée de la chambre (carrés G5-G6), quatre
  • polissage typique d'une perle (hauteur = 14 mm, épaisseur = 6,5 mm) - Le silex : (voir fig. 7 n° 7). (fig. 8) En 1987, le nombre de silex recueillis est assez restreint mais parmi ceux-ci figurent quelques pièces intéressantes : . En Jl, une armature tranchante a été retrouvée à la
  • = 20 mm, épaisseur = 9 mm). 2 - Le mobilier céramique En 1987, la découverte de plusieurs tessons dans les fosses de calage de piliers et dans la zone d'entrée de la sépulture ont permis de compléter des ensembles déjà mis au jour et d'ajouter trois céramiques archéologiquement
  • taille moyenne. La forme et la pâte sont similaires à celles du bol C2. Diamètre à l'ouverture : 105 mm - hauteur estimée : 75 mm. L'épaisseur de la paroi varie de 3-4 mm (lèvre) à 8 mm (au fond). Parmi les-nombreux tessons supplémentaires recueillis en 1987, plusieurs se distinguent
  • plus faible. III - CONCLUSION Le dégagement de l'entrée du monument a apporté un élément essentiel à la compréhension de la structure en 1987. Le monument appartient à la famille des sépultures à entrée latérale et non pas à celle des allées couvertes comme le laissaient supposer
RAP00855.pdf (VANNES (56). rue Sainte-Catherine. ZAC Saint-Patern. rapport de sauvetage programmé)
  • VANNES (56). rue Sainte-Catherine. ZAC Saint-Patern. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • campagne. 1987. Décision n° 1275 du Ministère de la Culture - Décembre 1987 - Le présent rapport rend compte de la campagne de fouilles ( sauvetage programmé ), réalisée en 1987, rue Sainte Catherine , dans la Z.A.C. Saint Patern, à VANNES, Morbihan. Cette campagne de fouilles est
  • (rapport et inventaires) Loïc de Cargouët Jean-Yves COTTEN J. Pierre Kaël LABAT NASLAIN H PREMIERE PARTIE : - Actions LA CONDUITE envers la de terrain, - Activités de DEUXIEME - PARTIE La - puits Puits TROISIEME en et PARTIE 9 1987 9 C 5 1 9, fosse en
  • : STRUCTURES de 20, de ces et 10 Etude nord-ouest Interprétation - Bassin DES antique. et 8 1987 laboratoire ANALYSE abords - Fosses 7 restauration : voirie - Les - de LA FOUILLE Municipalité - Activités - Travaux DE 14 de deux la ruel le 28 22, 32 21
  • différents travaux d'analyses que ce qui paraissait de nature à faciliter la compréhension du site. PREMIERE PARTIE LA CONDUITE DE LA FOUILLE 8 ORGANISATION DE LA CAMPAGNE DE FOUILLES 1987. -1- Actions envers la municipalité, propriétaire du terrain. Dès la fin de la campagne
  • responsables des services inter- venant dans la fouille ( office H.L.M. etc). Cette plaquette expose les acquis de la fouille 1986 et contient le projet de budget 1987, établi par la Direction des Antiquités de Bretagne. - Suite à l'envoi de cette plaquette, palité organise un déjeuner
  • 1987, la municipalité : " extrait du registre des délibérations du conseil munîcipa I . 26 . 1 . - décide d'assurer la maîtrise d'ouvrage la campagne de fouilles 1987. de f . - arrête - sollicite auprès au taux de 40 % - décide à le coût de de verser l'A.F.A.N. et
  • superficielles qui npêchent l'extension de la fouille. f. la 9 -2- Activités de terrain. 13 avril - 30 septembre 1987. La recherche sur le terrain s'est étendue du 13 avril au 30 Novembre. -Du 13 au 23 avril ( vacances de Pâques), fouille en continu, avec 19 fouilleurs, après
  • ) sont l'occasion d'ultimes vérifications. Le budget de la campagne 1987 a permis de financer un total de 432 journées de fouilleurs. -3- Activités de laboratoire. a)- confiées à du personnel temporaire rémunéré, et travaillant sur place : dépôt de fouilles de Vannes. - Deux mois
  • étude des ossements animaux
  • . ARGENTON-SUR-CREUSE. Armorîque. Dhénîn). 11 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 1987 AFFAIRES CULTURELLES QUARTIER SAINT PATERN - FOUILLES ARCHEOLOGIQUES CAMPAGNE 1987 - MAITRISE D'OUVRAGE Mme GAUTHIER Lit le rapport suivant : Le programme de'réhabilitation du
  • subvention de 69 000 F à l'A.F.A.N., responsable du fonctionnement de l'équipe scientifique locale. 1987. Vu l'avis favorable de la Commission desaAffaires Culturelles et de l'a Commission- des Finances, JE VOUS PROPOSE : 1*/ de décider d.'.assurer la maîtrise d'ouvrage de la campagne
  • de fouilles archéologiques prévues en 1987 dans le quartier de SAINT PATERN 2°/ d'arrêter le coût de cette opération à 34/ de solliciter auprès de 1'ETAT (Ministère de la Culture et de la Communication) une subvention au taux de 40 % 82 000 F 4"/ de décider de verser une
  • figure 1 : fouille de 1986 1. La parcelle B.O. 2 : 99 fouille de 1987 i 1 5 LA VOIRIE ANTIQUE : ETUDE DE DEUX CHAUSSEES D2 C 2 B 2 A2 B 3 B 4 B 5 B 6 N °rd La fouille de 1986 avait rais en évidence la présence d'une ruelle, limitée par une bordure Pp cr
  • Photos de gros galets dans les carrés B2,3,4,5,6. L'étude stra- 2 e+ 3 tigraphique avait révélé, en limite B3 / B4 une triple T ;985 p.73-86 recharge de la chaussée, entre le milieu du premier siè_ efc lg deuxième siècle. c] e L'un des objectifs de la campagne 1987 était
  • première série d'observations avait fait connaître la structure de la voie, carrés B3 / B4, à la limite des et permis d'en proposer une coupe longitudina- le. La fouille de 1987 a poussé plus loin cette étude, dans le carré ph0+ ° B3 : 7 - d'abord par une fouille "en escalier
  • interrom- 0 pu par le mur médiéval qui sectionne la chaussée. La fouille de 1987 a confirmé les premières observations de 1986. On a procédé au déblaiement total de la couche d'huîtres de façon à mieux percevoir le dessin des cavités qu'elle masquait. On a pu ainsi, ici comme sur la
  • d'ossements voisines, animaux. la fosse 21 des être n'a Photo 23 Céramiques provenant de la fosse 21 Cruches (celle Photo 25 Photo 26 provenant de la de photo la 25 fosse 21. est.Intacte) 55 56 I figure 12 Deux vases de la fosse 2 1. 57 FIGURE
  • , comblé fragmentés, sigillées de est la céramiques fragments de menus partie et de mortiers (N° de petit dure, soudée fait procéder ci-dessous, p. débris inférieure blanche, vase de deux estam55 et 56). contenait à la à paroi un in- l'analyse 99-100
  • , goethite. colorants minéraux ? 79 PUITS ET FOSSE EN C 6. Voisinant le bassin C5, une fosse avait attiré l'attention en fin de campagne 1986. Cette fosse ( fosse 17) a été fouillée en 1987. Peu profonde, photo 41 elle mesure 3 m. de côté et offre des parois inclinées. Le fond
  • blanche. TROISIEME PARTIE INTERPRETATION DES DEUX CAMPAGNES 1986 ET 1987 84 A l'issue de ces deux campagnes 1986 et 1987, il convient de proposer une interprétation d'ensemble du site. Bien que l'on ne dispose pas encore de toutes les données nécessaires pour dresser un bilan
RAP00291.pdf (VANNES-MEUDON (56). fours de potiers du haut Moyen Âge au gohlien. rapport de sauvetage programmé)
  • VANNES-MEUDON (56). fours de potiers du haut Moyen Âge au gohlien. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET SAUVETAGE PROGRAMME Décision N° 1277 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN-AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN QUATRIEME CAMPAGNE 1987 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités de Bretagne Département
  • , Préhistoire, Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet 1987 RAPPORT - PLANS - EQUIPE . RAPPORT : (*) Le
  • LEBOUTEILLER (Dessinateur) . EQUIPE : La campagne de fouilles s'est déroulée du 6 Juillet 1987 au 26 Juillet 1987 ; elle fut prolong. a par quelques jours à la Toussaint. L'équipe de fouilieurs : - Alain TRISTE - Blandine BOULIOU - Dominique TAQUET - Serge BUANIC - Patrick LEBOUTEILLER
  • . Les graffites 2.6.3. Mobilier divers III - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1987 3.2. Etude pétrographique 3.3. Essai de datation 3.4. Perspectives pour 1988 ANNEXE 1 : Les productions céramiques de Meudon (extrait du rapport Ateliers de
  • au 26/07/1987 . Plan n° 3 : Secteur E, F, G, H, 3 - 4 - 5 - 6 (fours n° . Plan n° 4 : 0, @, © et © ) Four © - Etat II - 1986 Coupe longitudinale G.G. . Plan n° 5 : Four © - Etat III - 1987 Coupe longitudinale G.G. Schéma du tunnel . Plan n° 6 : Secteur C, D, 6 - 7 - 8
  • sitologique sera approfondie l'existence d'un atelier ultérieurement de potiers en milieu car elle rural qui a certainement alimenté le marché Vannetais et sa Région entre le Ville et le Xe siècle. I 0 c 82 ci 2 9 5S 3~0 223. 000 56 57 3-1 SITE 41 3 8 59 / 39 40
  • fouille 1987 a été marquée par des conditions particulières qui ont perturbé sa bonne progression. En effet, des variations météoro ogiques se sont succédées, passant de fortes chaleurs à des pluies incessantes, entraînant par la même occasion une p rte horaire de temps de fouille sur
  • durant la même période. Avec une équipe restreinte, nous avons tout de même atteint nos objectifs précités en 2.1. et le constat final de la campagne 1987 est positif. 1 2 3 U 5 6 7 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1987 Plan général du site au 26.07.1987 rocher
  • cendre homogène de 0,04 m était "coincée" entre l'argile et le rocher (un prélèvement de charbon a été effectué en vue de datation). Enfin, le fond de la fosse et une partie de la paroi Sud (sur 0,20 m) sont rubéfiés. MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlicn 1987 PLANrf* SECTEUR CD
  • Cohlicn 1987 PLAN n°* SECTEUR B.C(D) 2.3U.5 Pian général au 26 071987 c *rj rubéfiée \ . ' |r *rgîb-sMeuse - 26 - 2.5.2. Le talus (voir plan n° 8} fig. 24) Le talus étudié lors de la campagne 1986 (sondages, coupes) pose le problème de la datation. Sur son flanc Est, se
  • tenterons de démontrer avec méthode lors de la prochaine campagne de fouille. - 27 - 2.6. La production céramique : observations générales (voir annexe I) Cette campagne 1987 a permis de collecter sur l'ensemble de l'aire de chauffe une masse non négligeable de débris céramiques que
  • plus ou moins bien imprimé de motifs géométriques généralement situés sur le haut de la panse. Tous ces aspects caractérisent la production carolingienne de l'atelier de potiers de Meudon. TROISIEME PARTIE CONCLUSION PROVISOIRE - 31 - 3.1. Apports de la campagne 1987 (voir