Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille préventive (retirer)
  • Date > 2000 (retirer)

9 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01690.pdf (QUIMPER (29). l'habitat de Corniguel I. rapport de diagnostic)
  • RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE. Rennes : S.R.A."de Bretagne - 2000 /630 VESTIGES D'HABITAT PROTOHISTORIQUE AU CORNIGUEL 1 A QUIMPER (FINISTÈRE) Q U I M P E R - CORNIGUEL 1 (29 232 102) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE DIAGNOSTIQUE ARCHÉOLOGIQUE Jean Paul LE BIHAN et
  • Jean-François VILLARD VILLE DE QUIMPER collaboration : CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 2000 s C) S s £ § Siten°:L_2JL9J L A I L U ^ J LULOJLAJ 1 Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Corniguel 1 Il I
  • Al | Cadastre : QUIMPER Année: 1999 Section et parcelle : IA 31 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 119.2 Ordonnée : 2349 . 7 Altitude : 19 - 28 m Propriétaire du terrain : VILLE DE QUIMPER Protection juridique : Néant Autorisation n° : 2000 - 055 Valable du 30/03 au: 30
  • /04 2000 g 2 » Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul 1 o © Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER I g Raison de l'urgence : Projet immobilier s 1 5 Kï as Maître d'ouvrage des travaux : VILLE DE QUIMPER Surface fouillée : 3650 m2 Surface estimée du site : 20000 m2 Mots
  • - XVe siècles selon l'auteur de la fouille), et un autre " plus ancien ". Parallèlement au diagnostic archéologique du Corniguel 1, une autre opération de même type est conduite à quelques hectomètres au sud-est (Corniguel 2, Le Bihan et al 2000). Les résultats sont positifs dans la
  • à 120 m et leur profondeur de 0,25 m à 0,40 m. Elles s'étiraient sur une longueur totale de 500 m et couvraient une superficie de 2000 m2, soit environ 10% du site. Elles étaient orientées en fonction de la topographie des lieux. La densité des vestiges découverts dans les
  • exclusives, les structures mises au jour correspondent bien à celles des habitats protohistoriques. L'absence de tout enclos rappelle les observations faites à Keryen (Le Bihan, 2000) et Kervéguen (Le Bihan, 1999) : ces sites protohistoriques sont datés du 1er âge du Fer et, dans les deux
  • présence d'un nouvel habitat ancien (Le Bihan, 2000, Corniguel 2) dans le secteur géographique du Corniguel confirme la nécessité d'envisager cette partie du territoire Quimper comme un espace particulier, doté d'une certaine unité géographique. Même si un tel concept peuvent sembler
  • vestiges archéologiques de Ken'éguen 8 (ELIS) à Quimper (Finistère) , D.F.S. S.R.A de Bretagne, 28 p. 23 fig. et annexes. J.-P LE BIHAN, Y.-L. GOALIC, 2000 : Occupation protohistorique et parcellaire ancien à Ker-Yen (Quimper, Finistère), D.F.S. S.R.A de Bretagne, 9 p, 30 fig. J-P. LE
  • BIHAN, 2000 : Quelques remarques à propos du 1er âge du Fer à l'ouest de l'Armorique, dans Bulletin de Liaison 2000, A.F.E.A.F. J.-P. LE BIHAN, J.-F. VILLARD, 2000 : Les vestiges d'habitats protohistoriques du Corniguel 2 à Quimper (Finistère), D.F.S., S.R.A., Rennes, 2000. J.-P. LE
  • BIHAN, à paraître : Habitat et territoire : deux exemples armoricains ; l'île d'Ouessant aux âges du Fer, Quimper à la Tène finale, actes du colloque A.F.E.A.F. de Martigues, 2000. Y. LE BIHAN, 1998 : Quimper, 2bis allée Meschinot, dans Notices d'archéologie finistérienne, Bull. Soc
RAP01709_1.pdf (QUIMPER (29). Les vestiges des places Laennec et Saint-Corentin et l'histoire de l'urbanisme médiéval de quimper. Rapport de fouille)
  • -' - V'i VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2000 LES VESTIGES DES PLACES LAENNEC ET SAINT-CORENTIN ET L'HISTOIRE DE l'URBANISME MEDIEVAL DE QUIMPER (FINISTERE) (29 232 80) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la
  • ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE S.R.A. de 2000 Bretagne FICHE SIGNALE :L?J LAJ ULJLAJ LJLJ L8J l_OJ I Département : FINISTERE Site n° g l-N ! L jl i AL I Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Place Laennec co à Q g S £ s Cadastre : QUIMPER Année: 1974 Section et parcelle
  • superficie de près de 2000 m2 de centre urbain médiéval nécessitaient, en 1998, un mode opératoire très différent de celui du diagnostic réalisé en 1996, la problématique scientifique générale s'inscrivait dans le droit fil de recherches amorcées depuis plusieurs années. Il s'agissait de
  • hall de l'Hôtel de ville. Là encore 2000 personnes 3.5 ACTION PEDAGOGIQUE Clichés 1.3.3. et 1.3.4. 22 Vingt-cinq classes d'écoles primaires et secondaires du département du le site, guidés par O. Santré, médiateur scientifique au C.R.A.F et par Y. Le Bihan, institutrice en
RAP01745.pdf (QUIMPER (29). Corniguel II. rapport de fouille préventive)
  • CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE ÜÜ FINISTÈRE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2000 Ji, ,i V DU NÉOLITHIQUE A LA FIN DU HAUT MOYEN ÂGE : LES VESTIGES DU CORNIGUEL A QUIMPER (FINISTÈRE) QUIMPER - CORNIGUEL 2 (29 232 103) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE FOUILLE DE
  • SAUVETAGE ANNÉE 2001 Jean Paul LE BIHAN et Jean-François VILLARD VILLE DE QUIMPER CENTRE DE .RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE. Rernies : S.R.A. de Bretagne 2000 I I Siten L ^ ^ ^ LUL^JL^J I Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Corniguel 2 i
  • A Cadastre : QUIMPER Année: 1999 Section et parcelle : DH 99 Coordonnées Lambert : Zone : li Abcisse : 119.15 Ordonnée : 2349 . 25 Altitude : 7 -17 m Propriétaire du terrain : VILLE DE QUIMPER Protection juridique : Néant Autorisation n : Valable du déc. 2000 au: janv. 2001 Titulaire : LE
  • Quimper Corniguel2001 RAPPORT DE FOUILLE L CONDITIONS D'INTERVENTION Le projet d'extension de la station d'épuration du Corniguel, sur une superficie de 26 000 m^ de la parcelle cadastrale n°99 section DH 1990 appartenant à la Ville de Quimper, avait nécessité, au printemps 2000 la
  • topographiques sont intéressantes avec la partie méridionale du site du Corniguel. Enfin, l'examen du cadastre de 1835 révèle une division à l'ouest et au nord-ouest de l'espace concerné par l'étude. 2.3. LA MÉTHODE DE FOUILLE (fig.6 à 12, cl. 2 à 9) 2.3.1. L'état des lieux au printemps 2000
  • La fouille du printemps 2000 avait conduit à décaper cinq bandes de terrain orientées est-ouest. Elles tenaient compte de la pente du terrain : - Tranchée B.I : longueur : 115m, superficie 402 m^ - Tranchée B.II : longueur : 103 m ; superficie 360 m^ - Tranchée B.III : longueur
  • ) et un autre enclos, " plus ancien ". Parallèlement à la mise en œuvre du diagnostic archéologique du Corniguel 2, une autre opération de même type est conduite à quelques hectomètres au sud-est (Corniguel 1 Le Bihan, 2000). Les résultats sont positifs dans la mesure où les
  • l'automne 2000, peu avant le retour des archéologues. Un tel travail s'accompagna, dans plusieurs zones, de la pénétration d'un engin mécanique à chenilles sur les espaces décapés et donc d'arrachements de terre de substrat. Cela fut fatal aux structures n'atteignant pas une profondeur
  • découverts au cœur du remplissage. Il s'agit notamment d'un col haut, droit, à lèvre effilée, légèrement éversée. La pâte grise, micacée et lissée sur la face externe, ainsi que la forme, évoquent des poteries mises au jour sur le site de Mez-Notariou à Ouessant (Le Bihan, 2000
  • : l'érosion naturelle, l'activité particulièrement forte d'animaux fouisseurs qui ont largement exploité la tendresse des terres de la fosse (les terriers sont, ici, très nombreux) et, enfin, le double décapage dû au recouvrement des zones décapées au printemps 2000. 0,20 à 0,30 m
RAP01685.pdf (PONT-L'ABBÉ (29). aménagement d'un lotissement au lieu-dit Kerarthur. rapport de fouille)
  • PONT-L'ABBÉ (FINISTÈRE) FOUILLE ARCHÉOLOGIQUE AVANT L'AMÉNAGEMENT D'UN LOTISSEMENT AU LIEU-DIT KÉRARTHUR. Document final de synthèse de fouille archéologique Septembre-octobre 2000 EDDY ROY y? uueiB.miuuj ourism! Pont-L'Abbé JW-?! ramboùr M™;,). Xemwé ¡fc m'Ii'mg&sBM
  • Lambert : x = 110,4 y = 2338,5 Propriétaire de terrain : Ville de Pont - l'Abbé L'opération archéologique : autorisation ou décision : 2000 n°062 date de l'opération : 28/08/2000 au 30/09/2000 titulaire : Eddy Roy organisme de rattachement : AFAN motifs de l'intervention
  • : Aménagement d'un lotissement aménageur/maître d'ouvrage : Ville de Pont-l'Abbé surface totale de l'intervention archéologique : 6000 m 2 dates de l'intervention sur le terrain : 28/08/2000 - 22/09/2000 Résultats : côte d'apparition des vestiges : entre 20 et 80 cm sous le niveau de sol
  • de l'âge du Bronze (fig.5). Du fait de ces découvertes, le Service Régional de l'Archéologie a également mis en place une opération de sauvetage urgent. Les recherches effectuées par une équipe de trois personnes sous la direction d'Eddy Roy 4 n'ont débuté qu'en septembre 2000
  • .) et Ruas (M.P.) : " L'habitat rural mérovingien de Genlis(Côtes-d'Or)." in Revue Archéologique de l'Est et du Centre Est, Tome 43, p.62. 39 Picault et alii, 2000 : Sous la coordination de Picault (C.) : " Fouilles archéologiques sous l'autoroute des estuaitres A84." Catalogue
  • d'exposition, Ministère de la Culture et de la Communication, 2000, 32 p. 40 Audouze et Buchsenschutz, 1989 : Op. cit. p. 161. 41 Passard, 1980 : Passard (F.) : " Habitat au Néolithique et au début de l'Age du Bronze en FrancheComté." Gallia Préhistoire, n°23, 1980, p.37-114. 42 Lepage
  • et milieu naturel en Europe de 2000 à 500 Av. J.C. Exposition de Loons-le-Saunier, 1990, p.37-44. 49 Desfossés et alii, 2000 : Desfossés (Y.), Martial (E.) et Vallin (L.) : " Le site d'habitat du Bronze moyen du Chateau d'eau à Roeux (Pas-de-Calais. " Habitats et nécropoles à
  • Drewettt, 1990 : Drewett (P.) : " La fouille d'un habitat de l'Age du Bronze final à Black-Patch - East Sussex, Angleterre." in Un monde villageois, habitat et milieu naturel en Europe de 2000 à 500 av. J.C., Cercle Girardot, Loons-le-Saunier, 1990, p.31-35. Parker , 1993 : Parker
RAP01671.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le printemps. un habitat rural des IXe-Xe siècles. rapport de fouille)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE "Le Printemps" (35 066 010) (llle-et-Vilaine) DFS DE SAUVETAGE URGENT 27/03/2000 - 02/05/2000 Un habitat rural des IXe-Xe siècles Sous la direction de Françoise LE BOULANGER Avec ia collaboration d'Eddy ROY Avec le concours de la SCI Brocéliande
  • Ministère de la Culture et de la Communication Rennes : S.R.A. de Bretagne A.F.A.N. 2000 Les prises de notes et de photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute
  • L'OPERATION Autorisation n° 2000/054: valabledu 27/03/00 au 27/04/00 Nature : Titulaire (nom et prénom) : LE BOULANGER Françoise Organisme de rattachement : AFAN Propriétaire du terrain : Privé ÉV SP SU Protection juridique : Motif de l'opération : Construction de six immeubles
  • conservant les fossés parcellaires, alors recreusés. LIEU DE DEPOT : du mobilier : Dépôt de Rennes des fonds documentaires : SRA Bretagne N° des 10 à 20 diapos les plus représentatives (fouille et mobilier): n°1 à 7 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : 2000 AUTEUR (nom, prénom
  • -Vilaine) - Le Printemps, rue de Brocéliande, Fouille d'évaluation DFS, S.R.A. Bretagne, 2000. 3 Chartres en Bretagne, 1996, p.28 à 46. 4 5 Chartres en Bretagne, 1996, p.34. Chartres en Bretagne, 1996, p.33 : à Fontenay, l'ancienne chapelle, dédiée à saint Aubin, possède en outre
RAP01801.pdf (RENNES (35). l'ancien hôpital militaire de Rennes Ambroise Paré. rapport de fouille)
  • militaire Ambroise Paré, rue d'Echange Section(s) et parcelle(s) : AC.233, Altitude : Année cadastre : Coordonnées Lambert Zone : x1 =300,75 x2 = x3 = y1 = 1053,95 y2 = y3 = AC.950 IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation ri° 1999/082 valable du 25/10/1999 au 25/04/2000
  • l'ancien hôpital militaire de Rennes Sous-titre : DFS de fouille archéologique Nombre de volumes : 2 (DFS + annexes) préventive - octobre 1999/mai 2000 nbre de pages : 268 + annexes nbre fig. : 247 I Avertissement s, n'est passible que dans le cadre • documents communiqué
  • largement à celle de tirages argentiques. Les tirages réalisés il y a dix ans (avec les moyens de l'époque) démontrent la bonne conservation des copies laser lorsqu'elles sont exécutées avec le matériel adéquat. Nous rappelons enfin qu'environ 2000 diapositives originales sont archivées
  • partie du printemps. Ils ont quitté le terrain le 2 mai 2000 et le procès-verbal de fin de travaux a été signé le 5 mai. En dehors d'une construction élevée dans la seconde moitié du XIXe siècle, les bâtiments situés dans la partie ouest sont voués, quant à eux, à être démolis pour
  • travail des archéologues. 5 Cette opération placée sous notre responsabilité devait impérativement s'engager durant l'été 2000. La durée de la fouille a été évaluée à 90 jours ouvrés (soit environ 5 mois). Elle devait se dérouler avec un effectif permanent de 12 archéologues et
  • (cliché G. Le Cloirec / Afan) Fig. 13 : deux des serres détruites après la tempête de décembre 2000 (cliché G. Le Cloirec / Afan) 5.3 Les problématiques Les sondages ont montré la présence d'une épaisseur conséquente de terre végétale sur les vestiges archéologiques. Ce remblai
  • remblais augustéens. Deux profils ont fait l'objet de prélèvements micromorphologiques dans le but de caractériser ce sol et d'établir la paléogéographie du site avant l'installation gallo-romaine (Gebhardt, 2000) (fig. 15). Les prélèvements 1 à 5, effectués en colonne, permettent
RAP01709_2.pdf (QUIMPER (29). Les vestiges des places Laennec et Saint-Corentin et l'histoire de l'urbanisme médiéval de quimper. Rapport de fouille)
RAP01709_3.pdf (QUIMPER (29). Les vestiges des places Laennec et Saint-Corentin et l'histoire de l'urbanisme médiéval de quimper. Rapport de fouille)
  • Période médiévale S. FRERE et J.H. YVINEC Laboratoire AFAN Mars 2000 d'Archéozoologie de Compiègne - CRAVO - ESA 8045 CNRS ÉTUDE ARCHÉOZOOLOGIQUE DU SITE DE QUIMPER place Laennec S. FRERE* et JH YVINEC ** Le site de QUIMPER place de restes animaux. Seuls Laennec a livré une
RAP01672.pdf (PLOUGONVELIN (29). abbaye Saint-Mathieu de Fin-de-Terre, un bâtiment mauriste. rapport de fouille préventive)
  • parcelle(s) : E 766 - 757 Coordonnées Lambert Zone : Altitude : 25 m xl =73,7 x2 = x3 = yl =1094,7 y2 = y3 = IDENTITÉ DE L'OPÉRATION Autorisation n° : 2000/045 valable du 18/02/00 au 31/03/00 Nature : Fouille préventive TITULAIRE (nom et prénom) : TOURNIER Fanny Organisme de
  • - Métal LIEU DE DÉPÔT : du mobilier : Dépôt du Finistère des fonds documentaires : SRA Rennes N° des 10 à 20 diapos les plus représentatives (fouille et mobilier) : RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNÉE : 2000 AUTEUR (nom, prénom) : TOURNIER Fanny COLLABORATEUR^) : Mercier Patrice
  • regard du "mitage" qu'elles ont généré sur l'ensemble du site. Et si l'opération de mise en valeur de l'année 2000 ne prévoit d'aborder qu'une petite fraction des installations conventuelles, elle a offert l'opportunité d'étudier une entité, le bâtiment mauriste. 17 Sanquer R., 1973
  • médiévales était également à vérifier. Organisation de la fouille L'opération de terrain s'est déroulée du 6/2/2000 au 15/3/2000, tandis que l'analyse des résultats, la mise au net des plans et des dessins ainsi que la rédaction du rapport final de synthèse ont été exécutées à Rennes du
  • 16/3/2000 au 12/4/2000. Générique Cette opération a été financée par le Syndicat Mixte pour l'aménagement et la mise en valeur de la pointe Saint-Mathieu. Elle a été placée sous le contrôle scientifique du Conservateur régional de l'archéologie et gérée par l'Afan. Sa réalisation
  • vestiges archéologiques du XVIIe siècle étaient absents ou déjà détruits. Enregistrements Les enregistrements de terrain ont été fondés sur les descriptions "d'Unités Stratigraphiques", formalisées par des fiches numérotées à partir de 1000 pour le secteur 1 et de 2000 pour le secteur
  • de la cave 2000 0 2 m La salle D Cette salle est située à l'extrême sud du bâtiment et mesure 9,90 X 6,50 m (fig. 36). Si on ne sait pas si elle communiquait avec la salle C, en revanche elle est dotée d'une porte qui ouvre vers l'ouest, à l'extérieur du bâtiment. Les
  • ), tandis que d'autres provenaient vraisemblablement d'une corniche (10042). De plus, la découverte de pierres de rampants (2000-1), dans les remblais du secteur 2, procurent l'angle de la pente du toit (fig. 53). \ 1004-2 5 cm v i Traces de mortier Figure 53 - Lapidaire Ces