Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

5 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03290.pdf (LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU (29). Sondages, suivi et études archéologiques du site de l'île du Bec. Rapport de sondage 2016)
  • LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU (29). Sondages, suivi et études archéologiques du site de l'île du Bec. Rapport de sondage 2016
  • , n° 5-6. p. 324-331. Collectif, 2015. Indicateur national de l’érosion côtière. Cerema, Géolittoral. http://www.geolittoral.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/3-Indicateur_national_erosion-Bretagneoct_2015_cle217c31.pdf (consulté le 15/08/2016). DAIRE M.Y., 2003. Le sel des
RAP03296.pdf (IFFENDIC (35). Le château de Boutavent)
  • Le château de Boutavent Commune d’Iffendic (Ille-et-Vilaine) Site n° 35 133 040 Rapport de sondage archéologique André CORRE et Bernard LEPRÊTRE Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes Service régional de l’archéologie de Bretagne Septembre 2016 FICHE
  • recherches a donné lieu à un rapport de prospection thématique sur le château de Boutavent (Corre, Leprêtre 2013) et à un article paru dans les mémoires de la SHAB en juin 2016 (Leprêtre, Corre 2016). Depuis 2006, le château a fait l’objet de plusieurs restaurations sur les murs des
  • , pourrait correspondre à la liaison Nantes/Corseul (Eveillard 1975 p. 43). 1.4 Etat de la connaissance du site avant le sondage Nous reprendrons ici brièvement les données de notre article sur le château de Boutavent paru en juin 2016 dans les mémoires de la Société d’histoire et
  • d’archéologie de Bretagne (SHAB) qui fait une synthèse sur les connaissances actuelles du château, suite aux relevés et prospections de 2011-2012, ainsi qu’aux recherches en archives poursuivies jusqu’en 2015 (Corre-Leprêtre 2013, Leprêtre-Corre 2016). Le château est mentionné dès le début
  • par Alain de Dinan. Ainsi à cette période, les histoires des châteaux de Montfort et de Boutavent sont liées (Bachelier 2016 p. 56). A la fin du Moyen Âge, il passe à leurs successeurs, les Laval, et ensuite, à l’époque moderne, aux de la Trémoïlle. Les ruines du château et son
RAP03331.pdf (PLOUEZOC'H (29). Sondage au sein de la chambre H du tumulus sud de Barnenez. Rapport de sondage)
  • Sondage au sein de la chambre H du tumulus sud de Barnenez, à Plouézoc'h (Finistère) Mai 2016 Luc Laporte, Florian Cousseau, Primitiva Bueno Ramirez, Rodriguo de Balbin Behrman, François Legall, Philippe Gouézin, Laurent Quesnel. Sondage au sein de la chambre H du tumulus
  • des premiers résultats fut la découverte de peintures préhistoriques sur les parois de la chambre H (Bueno Ramirez et al. 2012). L’objet de la thèse concerne l’étude du bâti (Cousseau 2016). Depuis quelques années, l’état des recherches a considérablement évolué sur ce sujet, en
  • additionnelles des couloirs G et G' comme les portions correspondantes des couloir I et J (Cousseau, 2016). De telles propositions sont indirectement confirmées par l'étude détaillée des décors peints et gravés sur ces mêmes supports. Cette dernière suggère une superposition de plusieurs
  • pour tester cette hypothèse de travail. La campagne de fouilles archéologiques s’est déroulée du mercredi 18 au mardi 24 mai 2016. Après installation de l’éclairage, les sondages ont été réalisés par Luc Laporte et Florian Cousseau avec l’aide de François Legall sur quatre jours, du
  • bretons, participent ainsi pleinement au raisonnement archéologique, contribuant à établir les indices solides d'une biographie du monument (Bueno et al. 2016). En l'état actuel de la chambre H, les décors appartenant à une phase ancienne se trouvent concentrés sur les seuls
  • -Behrmann.R. Barroso-Bermejo, R. Darriba, X. Paz, A. 2016 - Stones before stones. Reused stelae and menhirs in Galician megaliths. In Proceedings of the XVII UISPP World Congress (Burgos 2014), Oxford, Archaeopress Archaeology, p.1-16 Cousseau, F. 2016 – Archéologie du bâti mégalithique
  • . Calderón-Saturio, D. Laporte, L. Barroso-Bermejo, R.Gouezin, Ph. Maroto-Valiente,A. Salanova,L.Benetau,G.Mens,E.2016-Raman microscopy of prehistoric paintings in French megalithic monuments. Journal of Raman Spectroscopy, 47, 571–578 Joussaume, R. 1985 – Des dolmens pour les morts
RAP03257.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille)
  • de Beauchamp Axel Boumier Frédérique Charpentier Océane Dieu Yoan Foury Yann Le Marchand Siriane Lemée Malo Mai 2016 Mano Lydie Diagnostic archéologique Rapport d’opération Code INSEE Berges de la Seiche 35206 2015-088 Arrêté de prescription Noyal-Châtillon-sur-Seiche
  • (Ille-et-Vilaine) sous la direction de avec la collaboration de Simier Bastien Boumier Frédérique Mai 2016 I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Localisation Région Statut
  • première fois en 1986, lors d’une fouille de sauvetage bénévole réalisée par A. Provost (Provost 1986), et dégagé plus récemment sur une plus grande superficie, dans le cadre d’une fouille préventive réalisée par l’Inrap sur la ZAC de l’Îlot Floratrait (Simier 2016). Il est interprété
  • opération, réalisée par Jessica Freitas (Freitas 2012, fig.2), a confirmé le développement de la villa vers le sud. Suite à ce résultat, une fouille préventive, sous la supervision de Bastien Simier (Simier 2016), a été prescrite sur une surface de 1,2 hectare. Réalisée en 2014 (fig.2
  • a été effectuée sur le terrain par Alexandre Beauchamp, doctorant rattaché au laboratoire GéophenLETG de Caen. La post-fouille a été réalisée en début d’année 2016 et entièrement assurée par le responsable de l’opération. Le matériel de fouille, de relevé, ainsi que le soutien
  • 2016). Les fours F.1.5 et F.1.6 pourraient potentiellement être rattachés à cette période historique. L’absence de limons de débordement antérieurs à l’installation de ces deux foyers indique que le terrain n’était pas encore défriché à cette période. L’anthropisation des berges de
  • associé. La chaussée présente une organisation et des dimensions proches de celles observées lors de la fouille de l’Îlot Floratrait (Simier 2016). L’entraxe entre les fossés bordiers apparaît néanmoins plus large, avec une largeur d’environ 18 m contre seulement 14 m sur l’Îlot
  • probablement aménagés en dehors de l’emprise de la voirie. L’orientation prise par le segment de voie dégagé dans la parcelle AR 63 (azimut 165°) est décalé de 5° vers l’est, par rapport au tracé identifié sur l’Îlot Floratrait (azimut 170° ; Simier 2016) et le long de la pars urbana
  • : rapport final de diagnostic archéologique. Cesson-Sévigné : Inrap Bretagne 2012. Sicard 2014 SICARD (S.) - Noyal-Châtillon-sur-Seiche «Forêt et le Pré Noé» : rapport final de diagnostic archéologique. Cesson-Sévigné : Inrap Bretagne 2014. Simier 2016 SIMIER (B.) - Noyal-Châtillon-sur
RAP03343.pdf (SAINT-GLEN (22). La Touche es Pritiaux : Le dépôt de haches à douilles de type armoricain du premier âge du Fer. Rapport de sondage)
  • 8546) Avec la collaboration de José Gómez de Soto (UMR 6566) Bruno Boulestin (UMR 5199) Dominique Fargeot (Groupe d’Études et de Recherches du Musée d’Angoulême) Décembre 2016 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016
  •  ...................................................................................... 42  3 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) 4. 6. La hache du type de Couville ....................................................................................... 42  4. 7. Une hache d’un modèle particulier
  •  haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) FICHE SIGNALETIQUE Localisation de l’opération : Bretagne, Côtes-d’Armor, Saint-Glen, La Touche ès Pritiaux Code INSEE : 22 296 Nº EA : 22 296 008 Coordonnées géographiques : 48.338607º
  • -VIème s. a. n. è.) est confirmée par plusieurs datations radiocarbones. 5 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Copie de l’arrêté d’autorisation nº 2015-300 (première page). 6 Le dépôt de haches à douille de type
  •  armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Copie de l’arrêté d’autorisation nº 2015-300 (deuxième page). 7 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Copie de l’autorisation de la propriétaire du terrain
  • pour intervenir dans la parcelle. 8 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Localisation de la commune et carte géologique du secteur (BRGM). 9 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G
  • . Cabanillas de la Torre (2016) Emplacement de la parcelle sondée (en rouge) sur la carte IGN (Géoportail). 10 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Emplacement de la parcelle sondée (en rouge) sur le plan cadastral actuel
  • . 11 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Remerciements Je remercie sincèrement toutes les personnes qui ont participé à cette opération : Yves Menez, Véronique Gendrot, Thierry Lorho (SRA Bretagne), Matthieu Le
  •  de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) PARTIE 1. PRESENTATION DE L’OPERATION 1. État des connaissances avant l’opération 1. 1. Contexte géographique et géologique Le lieu-dit La Touche ès Pritiaux se situe dans le sud de la commune de Saint-Glen, dans le pays de
  • de La Ville d’Alan à Trégueux (Nicolas 2016), afin de mieux caractériser le contexte archéologique des dépôts. Désormais datés du Premier âge du Fer (Gómez de Soto 2015), les dépôts de haches à douille de type armoricain ont fait presque systématiquement l’objet de découvertes
  • (fig. 2). 13 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 1. Extrait du cadastre napoléonien avec les limites anciennes de la parcelle. 14 Fig. 2. Emplacement du sondage dans la parcelle actuelle (T. Lorho). Le
  •  dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) 15 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) 2. Stratégie et méthodes mises en œuvre 2. 1. Étude documentaire préalable et
  • dont une partie se situait en dehors de la limite nord-est du décapage et dont le plan et la nature n’ont pas pu être appréhendés. 16 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 3. Décapage manuel réalisé dans un
  • premier temps autour du dépôt. 17 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 4. Dégagement de la moitié de la première passe du dépôt. 2. 4. Prélèvements et analyses Quatre prélèvements de charbons ont été effectués
  • ont été conditionnées sur le terrain dans des sacs numérotés. 18 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) PARTIE 2. RESULTATS DE L’OPERATION 1. Présentation générale : état du site Le décapage et l’utilisation du
  • ‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) 2. Le dépôt de haches à douilles de type armoricain : le contexte 2. 1. Remarques taphonomiques La présence de haches éparses dans la terre végétale suivant l’axe longitudinal sur toute la parcelle indique que la partie haute du dépôt et
  • corresponde à une forme tronconique, attestée dans d’autres dépôts de haches à douilles armoricaines (Rivallain 2012, fig. 73). 20 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 7. Le vase du dépôt. 2. 4. Le contenu du dépôt
  • la partie inférieure du dépôt se distingue par la présence d’abondante matière organique (US 0004). 21 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 8. Coupes du dépôt et des creusements associés. Les passes
  • Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) intéressant de noter qu’à partir de la passe 5, les haches semblent correspondre à des séries : la passe 5 ne contient que des haches de type Plurien, la passe 6, une grande
  • , les haches appareillées présentent un aspect similaire (même type, caractéristiques morphométriques proches) mais ne sont pas identiques. 23 Le dépôt de haches à douille de type armoricain de Saint‐Glen (22), G. Cabanillas de la Torre (2016) Fig. 10. Relevé des haches par