Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

20 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01656.pdf (CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul)
  • CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul
  • 22
  • l'élaboration de la chronologie 2. 3. 4 - Conclusion 2. 4 - Le mobilier céramique 2. 4. 1 - Les catégories céramiques 2. 4. 2.- Mode de comptage 21 21 22 22 22 23 23 23 25 27 27 27 29 3 - LES ENSEMBLES CERAMIQUES DES HORIZONS IA V 3.1- L'horizon I ancien 3. 1. 1 - Ensemble 1 : l'us. 1992
  • la collecte d'une quantité importante d'objets archéologiques au sein de 1 II s'agit des us. 1989-203 ; 1991-242 et 1992-299. 22 vestiges archéologiques au nord de la rue n° 1, au contraire de ceux du quartier sud. C'est enfin ce même arasement qui justifie que toute la
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic
  • 22
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • altéré (arène orange), cailloutis. 4 : limon argileux gris (trou de poteau?). 1 : limon brun, cailloutis. 2 : limon gris, arène sous forme de cailloutis orange. 3 : arène granitique (cailloutis jaune à orangé). Tranchée 9, F. 22 Tranchée 9, F. 17 l SE I I NO 1 : limon brun
  • supposer l'existence de plusieurs structures, qui n'ont toutefois pu être individualisées en coupe (fig. 5). Photo 2 : Vue en coupe du fossé F. 22 de la tranchée. On note un profil dissymétrique et un arasement important. Quelques structures fossoyées, d'orientation similaire
  • par des fossés parcellaires d'époque moderne. Bibliographie : CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor(22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Langoüet, Faguet 1988 : LANGOUET (L.), FAGUET (G
RAP02096.pdf (CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 CORSEUL L'HÔTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004 - "H-^o^ DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Stéphane JEAN et Vincent POMMIER Vue aérienne de l'ensemble architectural
  • découvert (Cliché : H. Paitier). INRAP - Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Juillet 2005 2 036 1 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 3 Générique de l'opération 4 1- LE CADRE DE L'OPERA
  • lors de l'intervention 29 2 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n° Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : ZL 111 Propriétaire du terrain
  • de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 3 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération, rédaction du DFS, gestion du mobilier, fig. 1, 2
  • -sur-Couësnon (22) Identification des monnaies Paul-André BESOMBES (Conservateur du Patrimoine, SRA Bretagne) 4 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Corseul - L'Hôtellerie Le projet d'un lotissement communal sur la parcelle 111 section ZL, au lieu-dit L'Hôtellerie
  • matérialisée 5 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Fig. 1 : Localisation de Corseul et de la zone d'intervention (en rouge) (d'après Kerébel 2001). 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 B-ga Voie repérée lors d'interventions I I Voie repérée en photographie
  • d'Halouze Fours de potiers FP Dinan 200 m Fig. 2 : Localisation de la parcelle AB 294 par rapport à la trame antique (d'après Kerébel 2001, Chevet et al. 2002). 7 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 aujourd'hui par le cheminement de la route départementale 794, qui
  • . Un gisement gallo-romain est mentionné dans la parcelle YD. 1205. Il peut correspondre à un édifice, qui serait localisé en bordure de la voie n° 2 dans la partie nord de ce terrain (CAG 22). En 2002, la construction d'une chambre funéraire a permis la découverte de 2 fours de
  • espacement de 15 m, sont disposées en lignes, 8 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 elles-mêmes distantes de 15 m et en damier (photo 1). Ce mode opératoire aboutit à un maillage relativement serré, qui trouvait sa justification dans la nature des vestiges susceptibles
  • bien conservé d'Antonin Le Pieux. L'ensemble évoque le rejet de matériaux détritiques lors du démantèlement d'un bâtiment sans doute important. La présence de fragments d'ardoises place le comblement de la structure bien après l'époque gallo-romaine. 9 Corseul (22) -L'Hôtellerie
  • -Parcelle ZL 111 Fig. 3 : Plan des tranchées de sondage et des structures découvertes 2005 Corseul (22) - L •Hôtellerie- Parcelle ZL111 Quatre fosses ont également été découvertes dans la tranchée n° 8, qui est implantée sur le point le plus haut de la parcelle. De forme variable
  • largeur inférieure à 4 m. L'intérieur couvre une superficie voisine de 12 m et elle est délimitée par les murets M. 1000 à 1003, qui 11 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 Fig. 4 : Plan de détail de l'ensemble architectural découvert. 12 Corseul (22
  • ou dont le socle a disparu. Le solin M. 1001 est, quant à lui constitué, de pierres majoritairement plus volumineuses, en moyenne de 30 cm de long. A l'instar de M. 1002, son centre est dépourvu de bloc important : seulement quelques pierrailles sont 13 Corseul (22
  • sujets à 14 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 caution. L'us. 1016 est constituée de pierres de quartz strictement agencées formant un radier sans liant. Une zone de vide plus ou moins circulaire s'observe également, sans que l'on puisse toutefois comprendre sa
  • interne. L'us. 1009 vient d'ailleurs buter contre M. 1001, attestant de leur 15 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 synchronie. L'intérieur de la cella disposait par conséquent d'un niveau de circulation, dont le soubassement était constitué d'un radier de gneiss et de
  • . 1019 les restes d'une fondation, d'un aménagement particulier, occupant uniquement cette partie de la galerie, 16 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 aménagement dont la nature ne peut être déterminée. possède un profil très évasé à fond plat et large (fig. 5
  • méridionale et comporte alors une largeur supérieure à 2 m. Par contre il est peu profond, moins de 1 m, et Photo 14 : Coupe SE/NO du fossé F. 1015 sondage 1 (cliché : R. Ferrette). 17 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 La contemporanéité du temple et du fossé n'est pas
  • , l'us. 1017 pourrait matérialiser les restes d'un aménagement, installé sur la bordure intérieure du fossé (photo 15). Peut-être faut-il lui associer un bloc de nature similaire découvert 18 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 au niveau de l'angle de la structure
  • ont été recueillis des tripodes archéologiquement complets. 19 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2 - Le mobilier non numéraire La céramique, à l'exception, de la tranchée 13, provient presque exclusivement du temple ou de l'aire sacrée. Quelques tessons
  • Tarraconaise. Quatre tessons de céramique 20 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 commune corpus. sombre tournée complètent le Le sondage 1 a quant à lui livré 22 tessons d'amphores, qui correspondent à deux emballages : une amphore vinaire italique et une seconde du
RAP02099.pdf (TRÉLIVAN-BOBITAL(22). la Mare et la Douettée. dfs de diagnostic)
  • TRÉLIVAN-BOBITAL(22). la Mare et la Douettée. dfs de diagnostic
  • 22
  • Prévention) Terrassements Entreprise Marcel Voisin, Aucaleuc (22) 3 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée V Tr 91 -F 96 Tr 91 - F 96 T ) 1 i Tr 91 - F 96 l l l l glaçure verte T Tr 70 - F 67 Figure 7 : Exemple de céramiques découvertes lors du diagnostic
  • . 464 Trélivan - Bobital - La Douettée Mars 2005 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site S i t e n 0 : 22 364 5AH Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan, Bobital Année : 2005 Lieu-dit : La Mare, La Douettée Section (s) et parcelle(s) : Bobital : A 931 et 936 Trélivan C 1754
  • parcellaire connaîtra des aménagements successifs, pour aboutir finalement au paysage actuel. BIBLIOGRAPHIE CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor(22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Langoûet
  • , Daire 1988 : LANGOUET (L.), DAIRE (M.-Y.). - La civitas gallo-romaine des Coriosolites, le milieu rural, Rennes, Institut culturel de Bretagne (coll. Patrimoine archéologique de Bretagne), 1989. 17 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Tranchée Faits 1 6 8 21 22
  • 1896 et 697). D'autres fossés aujourd'hui disparus ont été retrouvés dans ces tranchées, à l'image de F. 29 à F. 31 (fig. 5, tranchée 22). Un autre exemple nous est fourni par F. 55 de la tranchée 57, dont le prolongement n'a toutefois pas été rencontré dans les ouvertures 60 et 62
  • aériens que L. Andlauer et L. Langouët détectèrent sur cette commune, dans la parcelle 1896, au lieu-dit « L a Sansonnière-Bourillet» (CAG 22) un ensemble de vestiges correspondant à des fossés. Ceux-ci adoptaient un tracé sensiblement différent du parcellaire dix-neuvième, suggérant
  • usine de charcuterie par la société Kerméné. D'une superficie proche de 13 hectares, l'opération, conduite par l'INRAP, a mobilisé deux archéologues sur le terrain pendant 13 jours, du 10 au 22 mars 2005. Cette intervention était motivée par la connaissance de structures fossoyées
  • multiples survols aériens, à l'instar de la portion d'enclos repérée immédiatement au nord des terres diagnostiquées, au-dit « La Douettée » (CAG 22, site n° 14AH). Des prospections pédestres menées par G. Faguet ont aussi permis d'identifier des concentrations de scories en divers
  • points de la localité de Trélivan (CAG 22). 1 Les parcelles 1896,1897,1904,1757, 1576, 697, 1563, 1562 et 1565 sont sur la commune de Trélivan. Les parcelles 931 et 936 sont situées sur Bobital. 472 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 3-LE MOBILIER Le matériel
RAP02110.pdf (CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • , Roz-sur-Couësnon (35) 3 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 CORSEUL, 16 RUE DE L'HOTELLERIE Le dépôt d'un permis de construire individuel sur la parcelle AB 294, au 16 rue de L'Hôtellerie à Corseul (22), a généré une prescription de diagnostic de la part du
  • . 2002). périphérie du tissu densément urbanisée. Ce diagnostic était donc l'occasion de confirmer ou non cette hypothèse. La parcelle AB 294 s'insère au cœur de l'îlot dit de « La rue de l'Hôtellerie » (fig. 2) (CAG 22). Outre la rue numéro 1, cette insula serait délimitée par les
  • 2005 BIBLIOGRAPHIE CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (G), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor (22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Chevet et al. 2002: CHEVET (P.), FERRETTE (R.), PITHON (M.) - CorseulL'Ecole (Côtes d'Armor
  • L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Annexe 2 : Listing en X-Y-Z des repères topographiques utilisés lors de l'intervention •s "* 35 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Point 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
RAP02294.pdf (PLÉDÉLIAC (22). nord du bourg parcelle 116 section ai. rapport de diagnostic)
  • PLÉDÉLIAC (22). nord du bourg parcelle 116 section ai. rapport de diagnostic
  • 22
  • collaboration de Philippe COCHEREL, Xavier HENAFF, Vincent POMMIER PLEDELIAC (22), Nord du bourg (parcelle 116, section AI) Dates d'interventions : N° de prescription : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP : 12.11.07 - 23.11.07 S RA 2007/34 22175 DA 05021401 INRAP -Direction
  • interrégionale Grand Ouest, 37 rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné - Tél. 02 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z ZZâk Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007
  • Annexe 3 : arrêté de désignation 37 41 44 16 18 20 21 1 décembre 2007 Plédéliac (22) - Nord du bourg FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE Département : Côtes d ' A r m o r DU GENERIQUE DE L'OPERA TION INTER VENANTS SCIENTIFIQUES Direction scientifique F E R R E T T E Romuald
  • habitat dispersé qui s'est installé sur le sommet de l'actuelle parcelle 116. Lieu de dépôt du mobilier : dépôt temporaire dans les locaux de l'Inrap à Cesson-Sévigné (35). 2 Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 1- Le cadre de l'intervention Plédéliac (22) - Nord du
  • , d'appartenir à un ou plusieurs édifices gallo-romains. (CAG 22, p. 208 ; Langouët et Daire 1989, p. 49). La découverte en 1989 d'un fossé d'orientation différente, qui s'infléchit dans sa portion nord, laissait aussi présager de la superposition de plusieurs périodes (Fig. 2). 1.1 - Le
  • a ainsi décelé un ensemble de structures linéaires pouvant correspondre à un établissement antique (CAG 22, p. 208). Près de la ferme de Saint-Aubin, un gisement de tegulae semble désigner l'emplacement d'un atelier de tuilier, mentionné dès le XIXe siècle par Gaultier Du Mottay puis
  • signalé de nouveau par Harmois au début du suivant (CAG 22, p. 208). Au lieu-dit Saint-André, P. Amoureux et J.-H. Clément ont signalé en 1988 la découverte de tuiles et de céramiques gallo-romaines sur une superficie de 0,5 hectares (CAG 22, p. 208). Le site détecté dans la parcelle
  • ou un réseau parcellaire, peut-être ancien, si le paysage est resté figé pendant des siècles. 4 Fig. 1 : Localisation de l'intervention sur f o n d de carte IGN (Source Géoportail 2007). Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 1.2- Principes méthodologiques et moyens
  • sur leur nature 6 Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 anthropique (St. 5402, 5701, 2806), soit manuellement dans le cas contraire (St. 601, 1301, 2701, 4601, 5303, 5304, 5305). Une attention toute particulière a aussi concerné les vestiges découverts dans les tranchées
  • rassemble 71 clichés archivés sur CD-ROM. 7 Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 2- Présentation des résultats Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Les 63 tranchées ont permis la reconnaissance de nombreux creusements, dont plusieurs tronçons de fossés. Le
  • Fig. 6 : Plan détaillé des structures de la tranchée 53 (Topo : V. Pommier, DAO : R. Ferrette). décembre 2007 Plédéliac (22) - Nord du bourg A l'inverse de la précédente, la fosse 5304 a été fouillée par moitié seulement. De forme plus ou moins ovalaire, elle comporte une
  • circulaire sur poteaux plantés découvert dans la tranchée 39 (R. Ferrette). 13 Fig.251: Plan détaillé des structures de la tranchée 53 (Topo : V. Pommier, DAO : R. Ferrette). Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Les dimensions de ces trous de poteaux sont variables. Les
  • l'objet d'aucun tamisage durant la post-fouille. 15 Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Cliché 3 : L'incinération 3501 prise depuis le sud (R. Ferrette). 2.1.5- Des structures de combustion associées aux édifices de l'âge du Bronze ? Trois fosses particulières, dont
  • gris avec des charbons de bois Cliché 4 : La fosse 1301 (P. Cocherel). Cliché 5 : La fosse 2701 (P. Cocherel). Cliché 6 : La fosse 4601 (R. Ferrette). Fig. 10 : Les fosses 1301, 2701 et 4601 ( D A O : R. Ferrette). Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 2.1.6- Un
  • 0602 2101 2801 3803 6101 6103 Ouverture en cm 84 120 100 60 80 90 Profondeur en cm 48 40 38 22 30 50 Les parois de ces creusements ont tendance à s'évaser et les fonds sont plats ou arrondis. Les comblements sont homogènes et constitués à chaque fois d'une seule couche, hormis F
  • u p e du fossé 6103 prise depuis le nord (R. Ferrette). Cliché 8 : C o u p e du fossé M O l p r i s e depuis l'est (P. Cocherel). 18 E Fig. 11 : Coupes des fossés sondés (DAO : R. Ferrette). O O E N S Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Les orientations
  • riche en c h a r b o n s de bois 3 • S é d i m e n t gris clair a v e c inclusions d ' a r g i l e o r a n g é e Argile orangée Cliché 9 : L a fosse 0601 (R. Ferrette). Fig. 12 : La f o s s e gallo-romaine 0601 ( D A O : R. Ferrette). 20 décembre 2007 Plédéliac (22) - Nord du
  • Fossé napoléonien est Fossé napoléonien ouest 2102 Fig. 13 : Plan des structures attribuées à l'époque moderne ou contemporaine (Topo : V. Pommier, DAO : R. Ferrette) Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Aucun indice pertinent n'autorise à privilégier l'une de ces
  • (Dao : R. Ferrette). 23 Plédéliac (22) - Nord du bourg I décembre 2007 k. 24 décembre 2007 Plédéliac (22) - Nord du bourg 3.1 - Le mobilier protohistorique Pendant la période de post-fouille, 4 jours ont été consacrés au matériel déjà lavé. Le mobilier, réparti dans 16
  • surface des structures, se compose de 26 tessons répartis sur les faits 1501 et 1502. Quatre individus ont été isolés. 25 Plédéliac (22) - Nord du bourg décembre 2007 Fait 1501 Vase 1501-1 Fond de 4,5 cm de diamètre d'un vase au profil indéterminé (Fig. 15, n° 1). La paroi
RAP02324.pdf (CORSEUL (22). 40 rue de l'Arguenon. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). 40 rue de l'Arguenon. rapport de diagnostic
  • 22
  • DRAC-SRA AVR. 2008 COURRI INSTITUT ARRivitapport NATIONAL De RECH-ERCHE ARCHE 0 L 0 G I Q U € S P R I V E N T I V E S + + + + Diagnostic + Février 2008 Sous la direction de Romuald FERRETTE Avec la collaboration de François BRIAND et Vincent POMMIER CORSEUL (22) 40
  • rue de VArguenon Dates d'interventions : N° de prescription : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP : (parceiie391, sectionAB> 18.02.08 - 29.02.08 SRA 2007/099 22 048 DA 05023301 INRAP -Direction interrégionale Grand Ouest, 37 rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné - Tél. 02
  • 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 200H Sommaire Fiche signalétique Générique de 1'opération 2 2 1- Le
  • 32 Bibliographie 35 Inventaire des figures Inventaire photographique 35 35 Annexe 1 : arrêté de prescription Annexe 2 : fiche de projet de diagnostic Annexe 3 : arrêté de désignation 36 40 43 1 Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Lieu de dépôt du mobilier
  • l'autorisation de fouille) Code INSEE : 22 048 1N° de site : Lieu-dit : 40 rue de l'Arguenon Equipe de fouille BR1AND François (Technicien d'opération) Année cadastre : Topographie POMMIER Vincent Section(s) et parcelle(s) : AB, 391 Coordonnées Lambert : Z= X= Y= OPERATION
  • ARCHEOLOGIQUE Arrêté n° 2007-099 Date d'émission : 18 octobre 2007 DAO FERRETTE Romuald Traitement et étude du mobilier FERRETTE Romuald LEFOREST1ER Soient! Terrassement : Entreprise MVTP - Aucalcuc (22). Titulaire de l'autorisation de fouille : Romuald Fcrrcttc Organisme de rattachement
  • Aménageur : M et Mme LEVEQUE Henri 15, rue de l'Arguenon 22 130 Corseul Maître d'ouvrage : INRAP INRAP, Direction interrégionale Grand-Ouest AGUESSE Gilbert (Directeur Interrégional) BAILLIEU Michel (Adjoint Scientifique e( Technique) ARNOUX Thomas (Assistant des AST) BOIVIN Agnès
  • sous la surface actuelle Chronologie : Antiquité Nature des vestiges immobiliers : solin, sols, empierrement, fosses, fossés. Nature des vestiges mobiliers : céramiques, fer, monnaie, pesons, meule, scories RESUME Le diagnostic opéré au 40 rue de l'Arguenon à Corseul (22) repond au
  • jamais avoir abriter de construction. Le mobilier recueilli, principalement de la céramique, permet d'envisager une fourchette chronologique allant du début du Haut-Empire au courant du 11 le siècle. 2 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 1- Le cadre de
  • l'intervention 3 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Suite au dépôt du permis de construire d'une maison individuelle, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a émis un arrêté de prescription concernant la parcelle AB. 391, située au 40 rue de l'Arguenon à Corseul
  • . 113). En 1995, un sondage pratiqué dans la parcelle AB. 22, dans laquelle passerait la voie est-ouest n° 1, n'a révélé aucun 1 Cette remarque vaut aussi pour la cardine K qui limiterait le développement de la ville antique à l'ouest. 4 C- Localisation du diagnostic en orange
  • et environnement archéologique (fond cadastral et voirie antique SRA Bretagne, complément Chevet al. 2002). Fig. 1 : Le cadre de l'intervention (DAO R. Fcrrctlc). Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 vestige archéologique (Fig. le ; Kerébel 1994). Les seules
  • phase de postfouille et servent de documentation à ce rapport. 6 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Cette phase de caractérisation s'accompagne aussi de photographies, prises à l'aide d'un appareil numérique. Au total ce sont 102 clichés, archivés sur CD-ROM, qui
  • . Pommier, Dao R. Fcrrcttc). 7 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2- Présentation des résultats 8 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Les 3 tranchées ont livré chacune des témoins d'une occupation antique (Fig. 3). La nature des vestiges est
  • creusements. 9 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Cliché 1 : Illustration de la stratigraphie de la tranchée 1 à la hauteur du fossé 114 (R. Ferrette). L'us. 113 s'apparente à une fondation en forme d'abside (Cliché 2). Elle est constituée exclusivement de micaschiste
  • homogène Us. 115 Us. 117 Us. 114 0 Fig. 6 : Coupes des structures fossoyces 114, 115 et 117 (Dao R. Fcrrcttc). l/SOc I m Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2.2- La tranchée 2 Cette seconde tranchée mesure 19
  • l'ouest de ce dernier. A titre d'hypothèse, cclle- 13 Corseul (22) - 40, me de l'Arguenon Février 2008 3 ci pourrait être limitée par le creusement linéaire 210, parallèle au mur 207 , et installé dans le niveau 204. Profond d'une dizaine de centimètres, l'us. 210 présente un
  • 212 (Dao R. Fcrrcttc). 1 ■ TcrTc brune riche en particules de terre cuite 0 l/50e 1 m Us. 210 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 17 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40
  • sombre tournée, écrêté lors du décapage, tandis qu'une cruche en commune claire, dont le goulot est manquant, a été retrouvée brisée sur place à côté de l'us. 313. 19 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 20 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Fig
  • . 10 : Plan simplifie des vestiges de la tranchée 3 (Topographie V. Pommier, Dao R. Fcrrcttc). Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2.2.2- L 'empierrement 304 Un second massif, l'us. 304, a été découvert au sud de la tranchée 1 (Fig. 10). Cet empierrement, de forme
RAP02395.pdf (TADEN (22). ZAC des Alleux. rapport final d'opération)
  • TADEN (22). ZAC des Alleux. rapport final d'opération
  • 22
  • CLOIREC et Laure Avec la collaboration Paul-André BESOMBES, LABAUNE-JEAN, SIMON de Pierrick LE BLANC, Arnaud Stéphane JEAN, Vincent DESFONDS, POMMER TADEN (22), ZAC des « Alleux » (Parcelle 1747, section D) Dates d'interventions : N° de prescription : N° INSEE de la commune
  • -4-1-5-3 L'aile sud : espaces 21 à 23 et 27 2-4-1-5-3-1 Les travaux préparatoires liés à l'installation des espaces 21 à 23 2-4-1-5-3-2 L'espace 22 2-4-1-5-3-3 L'espace 23 2-4-1-5-3-4 L'espace 21 2-4-1-5-3-5 L'espace 27 2-4-1-5-4 L'aile sud : les bains 2-4-1-5-4-1 Les travaux
  • Adduction et évacuation 2-5-1-3-8 Le circuit thermal 2-5-1-3-9 Les éléments de datation 2-5-1-4 L'aile sud phase IV- état lb 2-5-1-4-1 L'espace 27 2-5-1-4-2 L'espace 22 2-5-1-4-3 Création d'une porte entre les espaces 21 et 22 2-5-1-4-4 L'espace 21 2-5-1-4-5 L'espace 23 2-5-1-4-6 Nature
  • -2-1 Apparition du mur M. 1077 2-5-2-2 Réalisation d'un aménagement à l'intérieur de l'espace 21 2-5-2-3 Réfection du sol de l'espace 22 2-5-2-4 L'espace 31 et la cour ouest 2-5-2-5 Les éléments de datation de la phase IV- état 2 V : Les ultimes transformations L'aile nord 2-5-1-1
  • salle de chauffe des bains 2-5-3-1-1 Le nouvel espace 24 2-5-3-1-2 Les espaces 43 et 44 2-5-3-2 Les espaces 25, 26 et 37 à 39 2-5-3-3 L'espace 22 2-5-3-4 Les éléments de datation 85 85 89 89 90 92 92 92 95 95 96 97 97 97 98 100 101 103 107 108 108 108 109 109 110 112 112 112 112 112
  • -d'Armor Commune : Taden Lieu-dit : ZAC des « Alleux » Année de fouille : 2005-2006 Site n° : 22 339 023 Section(s) et parcelle(s) : Section D, n° 1747 Coordonnées Lambert : X = Y= Z= Propriétaire du terrain : Communauté de Communes de Dinan OPERATION ARCHEOLOGIQUE Arrêté n° 2005
  • (22) a permis d'étudier une partie d'une villa gallo-romaine repérée en prospection aérienne en 1987. L'intérêt du site réside tout d'abord dans l'ampleur du bâtiment, plus de 1000 m2 au sol, et dans l'état de conservation de certains secteurs (thermes, triclinium, cuisine) qui ont
  • - Aucaleuc (22). INTERVENANTS ADMINISTRATIFS Service Régional de l'Archéologie DESCHAMPS Stéphane (Conservateur Régional de l'Archéologie) MENEZ Yves (Conservateur du Patrimoine) BEUCHET Laurent (gestion des dossiers archéologiques des Côtes-d'Armor) INRAP, Direction interrégionale
RAP02490.pdf (PLOUFRAGAN (22). rue des Bosses (parcelles 151, 154, 155, 156, section az). rapport de fouille)
  • PLOUFRAGAN (22). rue des Bosses (parcelles 151, 154, 155, 156, section az). rapport de fouille
  • 22
  • et Laure SIMON Avec la collaboration de Paul-André BESOMBES, P. LEBLANC et Vincent POMMIER PLOUFRAGAN (22), Rue des Bosses (Parcelles 151,154,155 et 156, section AZ) Dates d'interventions N° de prescription N° INSEE de la commune 31.03.08- 13.06.08 S RA 2007/094 215 N° de
  • - APE 732 Z 200 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses Sommaire Fiche signalétique Générique de l'opération 4 6 I-LE 7 CADRE DE L'INTER VENTION 1-1 Cadres historique et naturel 8 1-1-1 Découverte et évaluation du site 1-1-2 Contexte historique 1-1-3 Contexte
  • -2-2 Apparition de l'espace 3 2-4-1-2-3 Réalisation de la maçonnerie M. 1019 2-4-1-3 La séquence 3 21 23 23 23 24 24 27 27 29 29 32 33 36 36 36 36 37 37 37 41 41 42 42 45 45 45 46 47 47 1 Ploufragan (22) - Rue des Bosses avril-juin 2008 2-4-2 L'unité B 2-4-2-1 La séquence 1
  • 48 48 51 52 52 53 53 54 54 56 57 57 59 59 65 65 66 67 68 70 72 74 78 79 79 79 79 88 93 100 101 101 101 104 104 104 104 105 107 107 107 108 109 110 110 113 115 115 116 2 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses 4-3-3 Les espaces de réception 4-3-4 Les espaces à la
  • 154 157 3 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE Département : Côtes-d'Armor Commune : Ploufragan Lieu-dit : rue des Bosses Année de fouille : 2008 Site n° : Section(s) et parcelle(s) : Section AZ, n° 151, 154, 155 et 156
  • , quincaillerie, lithiques, verre, bronze. RESUME La fouille conduite sur la commune de Ploufragan (22), en amont de la construction de la rocade d'agglomération briochine, a permis d'aborder une partie d'une villa gallo-romaine repérée lors d'un diagnostic au printemps 2007. Malgré un état
  • Ploufragan (22) - Rue des Bosses avril-juin 2008 Le mobilier est peu abondant et sa rareté est un handicap dans la compréhension du site puisqu'il est impossible de saisir de manière satisfaisante son évolution chronologique. La céramique permet juste de prétendre que le début de
  • IGN au 1/25 000e 5 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses GENERIQUE DE L'OPERATION INTERVENANTS SCIENTIFIQUES Direction scientifique : F E R R E T T E Romuald (Assistant d'études, responsable de la fouille) Fouille et relevés : B O U R N E Stéphane (Technicien
  • O C H E R E L Philippe (Technicien d'opération) Etude et inventaire du mobilier antique : SIMON Laure (Assistante d'études, céramologue) Etude des monnaies : B E S O M B E S Paul-André (Conservateur du patrimoine, SRA Bretagne) Terrassement : Société M V T P - Aucaleuc (22
  • ) Ploufragan (22) - Rue des Bosses avril-juin 2008 CHAPITRE 1 : LE CADRE DE L INTER VENTION (R. Ferrette). Cliché 1 : Le site de la rue des Bosses depuis l'ouest. A l'arrière plan, un ouvrage d'art en chantier (R. Fcrrette - Inrap, inv. 30 05 2008 NI3). 7 Ploufragan (22) - Rue des
  • construit, matérialisé par un empierrement qui n'a pu être nettoyé dans le cadre du diagnostic, était envisagé à l'est (ensemble 3). 8 Ploufragan (22) - Rue des Bosses L'hypothèse avancée était celle d'une petite villa, sans doute disposée en U autour d'une cour, et occupant une
  • . Plusieurs sont d'ailleurs inventoriés sur le territoire communal : menhir du sabot, ensemble de l'Argentel, allée couverte de la Couette (fig.l). Cette dernière a connu une réoccupation durant l'époque antique, comme le prouve la découverte de céramiques effectuée au XIXe siècle (CAG 22
  • - Marie concerne l'époque 9 Ploufragan (22) - Rue des Bosses gauloise et le second, au lieu dit « La Porte Allain », est un petit retranchement quadrangulaire à la datation encore incertaine (Leroux 2008). 1-1-3 Contexte géographique avril-juin 2008 drainage important des eaux
  • l'emprise du tracé a été dégagé dans son intégralité. Son décapage a d'ailleurs démontré sa poursuite dans un terrain contigu qui n'est pas affecté par les aménagements routiers. 10 Ploufragan (22) - Rue des Bosses Les principes méthodologiques décrits dans la prescription de fouille
  • terrain définie dans la 11 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses convention signée entre l'INRAP intervenait au plus tard le 27 juin également injecté à l'opération moyens qui a permis d'aborder et l'aménageur 2008. L'Inrap a un surplus de l'intégralité du bâtiment
  • Ploufragan (22) - Rue des Bosses avril-juin 2008 Fig. 4 : Plan d'ensemble du site de la rue des Bosses (Dao M. Dupré - Inrap). Un premier phasage a été esquissé à l'issue du décapage à partir du mobilier ramassé en surface, de l'organisation spatiale du réseau fossoyé et des quelques
  • quelques indices chronologiques recueillis lors du décapage invitaient à placer cet ensemble de fossés dans le courant de l'époque gallo-romaine. Cette seconde 13 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses plusieurs enclos, peut-être à partition interne, desservis au moins à
  • A. Provost durant les années quatrevingt. Sur ce site, une ferme à enclos fossoyé est remplacée par une construction en dur qui, après plusieurs évolutions, débouchera sur une villa 14 Ploufragan (22) - Rue des Bosses dotée de trois ailes. L'occupation la plus ancienne, matérialisée
  • d'aménagements plus anciens. 15 10 1/400 Fig. 6 : Plan d ' e n s e m b l e du site de la rue des Bosses avec l ' e m p l a c e m e n t des principaux sondages (Dao M. Dupré - Inrap). 50 100 m Ploufragan (22) - Rue des Bosses 1-3-3 L'étude des structures fossoyées L'étude des
  • soubassements sont généralement lisibles, fournissant ainsi un complément aux clichés et un outil critique aux observations faites durant l'intervention. Enfin, un document aussi précis permet d'envisager à 17 avril-juin 2008 Ploufragan (22) - Rue des Bosses l'avenir une étude modulaire
RAP02788.pdf (CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de diagnostic
  • 22
  • figures et des clichés du rapport d’opération I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation 33 rue de La Madeleine BP 44 22130 Plancoët Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Corseul Lieu-dit Chemin du Ray ____________________________ Codes Codes INSEE 22048 Numéro de l’entité archéologique
  • Communauté de Communes de PlancoëtVal-d’Arguenon 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1, rue du Temple de Mars Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique Inférieur Édifice
  • , techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • Céramologue Etude, synthèse, rédaction, infographie Etude des monnaies Réalisation des plans topographiques Etude et inventaire du mobilier antique Equipe de fouille Equipe de post-fouille 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • , techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • : emprise du diagnostic 12 Arrêté de prescription 13 14 15 16 17 18 Arrêté de désignation 19 Projet d’opération 20 21 II. Résultats II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 1 Le cadre de l’intervention L’intervention réalisée par l’Inrap au Chemin du Ray
  • à Corseul (22) fait suite à une demande volontaire de diagnostic archéologique émanant de la communauté de communes de Plancoët-Val-d’Arguenon, en amont de la réalisation d’une maison de la petite enfance (section M, parcelles 184 et 1093). La prescription des services de l’Etat
  • pouvoir romain à la fin du premier siècle avant notre ère. 25 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Les premiers noyaux d’occupation sont recensés principalement dans le secteur de Monterfil II et du Courtil-Saint-Antoine. Ensuite, le chef lieu de la civitas des Coriosolites
  • d’une maison individuelle. La fouille a révélé la présence de constructions de trois époques différentes et de plusieurs salles chauffées par le sol (Gallia 1979, p. 378). 26 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 1.3 Problématiques du diagnostic L’arrêté de prescription n
  • propre et l’enregistrement des vestiges a été effectué par tranchée. Le système retenu est celui de l’unité stratigraphique 27 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray (US), tel qu’on le pratique en milieu urbain. Toutefois, compte tenu du cadre d’intervention, cette méthode
  • clichés sont classés par tranchée et ont reçu un numéro délivré automatiquement par l’appareil. T1 T3 T4 T2 T5 T8 T6 T7 0 10 50 m 1/1000 Fig. 3 : Localisation des tranchées de sondage sur l’emprise sondée (Dao R. Ferrette-Inrap). 28 II. Résultats Corseul (22), Chemin du
  • éléments en alliage cuivreux ou en plomb sont aussi à mentionner. 29 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 30 X=1318360 X=1318320 X=1318280 X=1318240 parcelle 185 clôture clôture existante clôture existante existante clôture haie de sapins Rue H existante T1
  • =1318280 X=1318240 Fig. 4 : Plan simplifié au 1/400e des vestiges découverts au Chemin du Ray (Levé topographique : V. Pommier, Dao : R. Ferrette, Fond de plan : Communauté de communes Plancoët-Val d’Arguenon). II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 2.2 Les vestiges de la
  • exclure compte tenu du faible écartement. En outre, l’espace entre le cardo et M. 102 peut désigner l’emplacement d’un fossé bordier ou d’un caniveau non étudié dans le cadre de l’intervention. 33 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 1 : Fondation M. 103 vue depuis le
  • activité de récupération. A l’est de M. 110, aucune trace significative d’occupation n’a été retrouvée. La largeur de celui-ci plaide d’ailleurs en faveur d’un mur porteur fermant l’un des côtés d’un bâtiment. 34 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 2 : Fondations M
  • qui n’est pas antérieure au milieu du Ier siècle ap. J.-C. 35 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 3 : Fondation M. 201 vue depuis l’ouest. Sur la gauche du cliché se devine un probable remblai de démolition (R. Ferrette-Inrap, inv. 5437). Quatre aménagements
  • Gaule centrale de la seconde moitié du IIe siècle/première moitié du IIIe siècle, dont un bord d’assiette Walt. 79/80. A l’est de M. 206, aucune occupation n’a été rencontrée. Le décapage s’est 36 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray poursuivi jusqu’au terrain naturel et
  • vestiges apparaissent à une profondeur variant de 0,60 m à 1 m en moyenne. Ces derniers sont fortement dégradés, mais de nouveau plusieurs états sont à envisager (fig. 7). 37 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 309 84.81 84.53 84.87 302 84.47 303 305 84.19 301 304
RAP02811.pdf (CORSEUL (22). 1 rue du Temple de Mars. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). 1 rue du Temple de Mars. rapport de diagnostic
  • 22
  • Diagnostic archéologique Diagnostic archéologique Rapport final final d’opération d’opération Rapport Corseul, Côtes-d’Armor, 1 rue du Temple de Mars Corseul (22), 1 rue de Temple de Mars sous la direction de Romuald Ferrette Inrap Grand Ouest décembre 2012 Code Inrap
  • Analytic Limited) I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1, rue du Temple de Mars
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Corseul Lieu-dit 1 rue du Temple ____________________________ Codes Codes INSEE 22048 Numéro de l’entité archéologique ____________________________ Coordonnées
  • Ferrette ____________________________ Organisme de rattachement Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 677737 35577 Cesson-Sévigné et Centre archéologique Inrap 37 rue du Bignon CS 677737 35577 Cesson-Sévigné ____________________________ Date d’intervention sur le terrain du 22 au 26
  • Mairie de Corseul 1, rue du Temple de Mars BP 3 22130 Plancoët 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1, rue du Temple de Mars Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique
  • . Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1, rue du Temple de Mars
  • antique Dao Fouille, relevés et enregistrement Equipe de fouille Equipe de post-fouille 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1 rue du Temple de Mars
  • orangé. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • Arrêté de prescription 13 14 15 16 17 18 19 20 II. Résultats II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple 1 Le cadre de l’intervention 1.1.1 Introduction Le diagnostic réalisé par l’Inrap au 1 rue du Temple à Corseul (22) fait suite au dépôt d’un permis de
  • Martis, puisque celles-ci se trouvent dans la continuité de la réserve archéologique de Monterfil II. Une équipe de l’Inrap, composée au maximum de 5 agents, est donc intervenue du 22 au 26 octobre 2012, afin de vérifier le potentiel archéologique du terrain. 1.1.2 Le contexte
  • la sépulture 112. 3 La cote 75,28 m correspond au sommet de la voirie de Monterfil II, au pied de l’escalier d’accès au site. 4 Renseignement : mairie de Corseul. 23 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple N 90 m 106 m Fig. 1 : Localisation en rouge de l’intervention
  • le troisième état de la rue 1. Ces fosses parallèles se prolongent au 5 Source : cadastre de 1827. 24 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple sud de la chaussée et sont interprétées comme les vestiges d’un emmarchement conduisant à une esplanade ou à un bâtiment situé
  • la parcelle 451 concernée par le diagnostic de la rue du Temple de Mars. La parcelle 404 devait quant à elle logiquement accueillir la continuité du decumanus 1 de la réserve de Monterfil II. Si le croisement de ces deux chaussées se trouve en 25 II. Résultats Corseul (22), 1
  • , conformément à la convention signée 26 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple entre l’Inrap et l’aménageur. Rue 1 uid on T. 2 oc teu rG T. 1 G Rue Ru ed uD 451 Mairie 404 Rue d u Tem ple de 0 Mars 5 25 m 1/500 Fig. 4 : Localisation des tranchées de sondage
  • a également été réalisée à l’aide d’un appareil numérique. Les clichés sont classés par tranchée et ont reçu un numéro délivré automatiquement par l’appareil. 27 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple 2 Résultats 2.1 Introduction Les deux sondages ont révélés l’existence de
  • , assiette du projet, offre un profil sommital relativement plat, malgré une légère pente d’ouest en est. A l’emplacement des sondages, sa surface initiale 28 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple a été abaissée d’est en ouest de 0,30 m à 0,80 m à la suite de la déconstruction
  • moins de 20 cm à la hauteur de la tranchée 1. Concernant la tranchée 2, il n’est pas possible d’envisager une estimation de la séquence antique. On rappellera juste que le fond de fouille (apparition des vestiges) s’établit aux alentours de 76,45 m. 29 II. Résultats Corseul (22
  • Corseul (22), 1, rue du Temple conservée sur une hauteur inférieure à 20 cm, pour un diamètre de 0,60 m (fig. 8). Le creusement 102, en grande partie effacé par des aménagements récents, peut quant à lui correspondre au reste d’un fossé à fond plat. Visible sur la coupe nord de la
  • . Il forme un massif rectangulaire, mesurant 1 m du nord au sud et 31 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple 1,30 m d’est en ouest (cliché 2). Une frappe à l’effigie d’Auguste a été retrouvée lors de son nettoyage (infra 3.2). On ajoutera que la fondation M. 107 coupe un
  • . J.-C (infra 3.2). A l’est de M. 110, le décapage s’est arrêté sur des sols légers en terre 32 II. Résultats Corseul (22), 1, rue du Temple ou en schiste dont les contours en plan non pas été relevés6. 2.3.2 Les sépultures (Etude anthropologique par Myriam Le Puil- Texier
RAP02860.pdf (PLOUBALAY (22). la ville Asselin. rapport de diagnostic)
  • PLOUBALAY (22). la ville Asselin. rapport de diagnostic
  • 22
  • scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Ploubalay Lieu-dit La Ville Asselin ____________________________ Codes Codes INSEE 22 209 Numéro de l’entité archéologique ____________________________ Coordonnées
  • d’aménagement M. Régis Panon 18 rue de Brizeux 35700 Rennes 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22), La Ville Asselin Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique Inférieur Édifice
  • , techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • Vincent Pommier, Inrap Chargé d’études et d’opérations Topographe Rédaction, infographie Réalisation des plans topographiques Equipe de fouille Equipe de post-fouille 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • convention. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22), La Ville Asselin
  • Arrêté de prescription n° 2011-319 13 14 15 16 Arrêté de prescription n° 2013-091 17 18 Arrêté de désignation 19 20 21 II. Résultats I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic réalisé par l’Inrap au lieu-dit la Ville Asselin à Ploubalay (22) résulte du dépôt d’un permis d’aménagement déposé par M. Panon (section AE, parcelle 41, arrêté n° 2011-319 en date du 18 novembre 2011). A l’origine, seule la partie
  • sonder à 4086 m² au lieu des 2396 m² prévus initialement. La prescription, émise par le service régional d’archéologie de Bretagne, était motivée par la situation de la parcelle 41 à proximité d’un indice de site galloromain (site n° 22 2009 0007, Le Devant de la Ville Asselin) Une
  • deux ensembles fossoyés superposés. Le premier, affichant des tracés courbes, est attribué à l’époque préromaine, tandis que le second, orthogonal, est présumé antique (Bizien-Jaglin et al. 2002, p. 25 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La
  • d’apprécier la nature des vestiges archéologiques mis au jour », d’un point de vue spatial et chronologique. Neuf sondages ont été ouverts à l’aide d’une pelle à chenille de 20t équipée d’un 1 BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.), Côtes d’Armor 22, Carte archéologique de la
  • Gaule, Les Belles-Lettres, Paris, 2002, 406 p. 26 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • in Y=7276800 X=1319900 X=1319800 Fig. 2 : Implantation des sondages sur l’emprise de la parcelle 41 (Dao R. Ferrette). 27 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • . 202 N.0 F. 204 N.0 1 1 0 ed el ille aV As sel in S.E 1 : sédiment brun homogène 1m Fig. 3 : Plan simplifié des vestiges découverts (Dao R. Ferrette-Inrap). 28 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
RAP03251.pdf (CORSEUL (22). Les Mottes. Rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). Les Mottes. Rapport de diagnostic
  • 22
  • Le diagnostic effectué au lieu-dit Les Mottes (section M, parcelle 854) à Corseul (22) a permis d’aborder la périphérie nord-ouest de la ville romaine de Fanum Martis, plus précisément un secteur où les connaissances reposent avant tout sur les prospections aériennes du Centre
  • scientifiques 7 8 9 10 11 12 18 19 Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation Projet de diagnostic 21 II Résultats 22 1. Le cadre de l’intervention 22 24 28 28 31 31 1.1 Le
  • (22) Commune __________________________ Références de l’opération Corseul Numéro de l’arrêté de prescription Code INSEE 22048 ___________________________ Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence Numéro de l’arrêté de désignation du
  • (section M, parcelle 854) à Corseul (22) a permis d’aborder la périphérie nord-ouest de la ville romaine de Fanum Martis, plus précisément un secteur où les connaissances reposent avant tout sur les prospections aériennes du Centre régional d’archéologie d’Alet. En 1976, L. Langouët
  • Corseul (Côtes-d’Armor), Les Mottes Arrêté de désignation 19 I - Données administratives, techniques et scientifiques Projet de diagnostic 20 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Corseul (Côtes-d’Armor), Les Mottes 21 II -Résultats archéologiques II - Résultats 22 Inrap
  • · RFO de diagnostic Commune de Corseul (Côtes-d’Armor), Les Mottes 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic effectué par l’Inrap sur la commune de Corseul (22), au lieudit Les Mottes, répond à une demande volontaire de diagnostic en date du 30 octobre 2015 par la municipalité
  • antérieurs à l’époque contemporaine. N° tranchée Epaisseur des stériles 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 0,35/0,45 0,45/0,50 0,45/0,60 0,40 0,35 0,45/0,50 0,50 0,50 0,45 0,50 0,50 0,45 0,45 0,55 0,40 0,55 0,40 0,45 0,45 0,55 0,45 0,55 0,50/0,55 0,45/0,50
  • du cliché, telle qu’elle figure dans l’article de 1976 (Langouët, 1976, p. 92) et reproduite dans la CAG 22 (Bizien-Jaglin et al., 2002, fig. 80, p. 122), l’ensemble A, d’orientation nord-ouest/sud-est, forme un enclos rectangulaire large d’environ 22 m pour 25 m de long (Fig. 5
  • tracé ne se devine clairement. D’après la reproduction de la CAG 22, l’ensemble B mesurerait dès lors 40 m du nord au sud et moins de 30 m d’est en ouest (Fig. 5). Aucun aménagement n’est discernable à l’intérieur de cet espace qui peut correspondre à un double enclos ou à deux
  • N 85.84 Tranchées initiales 11 Tranchées complémentaires Tranchées sondages 85.74 85.66 7 87.42 : Altitude NGF de la surface actuelle du terrain 15 2 86.08 22 21 10 86.57 6 Y=7266.700 23 20 14 9 24 86.74 87.00 5 1 13 8 87.36 4 87.42 19 18 16 17 87.56
  • A l’exception de la neuvième, toutes les tranchées ont livré des vestiges. Ces derniers se résument principalement à des segments de fossés aux orientations variées, mais qui forment des ensembles cohérents (Fig. 8). Quelques trous de poteau (tranchées 7, 12 et 22) et fosses (tranchées 1 et
  • 22) sont aussi à mentionner. Un probable four non exploré (tranchée 6) et se singularisant par un pourtour rubéfié complète le panel des structures excavées. Aucun mur ou sol d’habitat en dur n’est à signaler, ce qui contredit l’hypothèse avancée par H. Kérebel et rappelée dans
  • les lignes précédentes. X=1318.00 32 3 N 11 Segments de fossés Sondages mécaniques 7 TP Fosses Four 16 2 22 21 10 6 Y=7266.700 23 20 14 9 24 5 1 13 8 4 19 18 16 17 0 50 m 12 Y=7266.600 1/1000e Fig. 8 : Plan masse des vestiges sur le fond cadastral de
RAP02928.pdf (CORSEUL (22). val de Gravel. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). val de Gravel. rapport de diagnostic
  • 22
  • Bibliographie Liste des figures et clichés du rapport Annexes 59 61 62 Inventaire des structures Inventaire du mobilier Inventaire des clichés I. Données administratives, techniques et scientifiques 6 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Val de
  • projet d’aménagement ____________________________ Localisation 2 391m² ____________________________ Opérateur d’archéologie Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Corseul Lieu-dit Val de Gravel ____________________________ Codes Codes INSEE 22048 Numéro de l’entité
  • Quévert ___________________________ 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Val de Gravel Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique Inférieur Édifice religieux Industrie
  • scientifiques Corseul (22), Val de Gravel
  • (22), Val de Gravel ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Notice
  • convention. Les vestiges les plus significatifs (murs, rues, empierrement) ont été recouverts par un grillage avertisseur de couleur orangé. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Val de Gravel
  • Ministère de l'Économie et des Finances 1318100 1318200 7266200 7266200 7266300 1318200 7266300 1318100 13 14 15 16 17 18 19 20 II. Résultats II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic effectué par l’Inrap sur la
  • commune de Corseul (22), au lieu-dit le Val de Gravel, répond à une demande de permis de construire déposé par l’Office plublic de l’habitat de la CODI domicilié 1 rue de la Violette à Quévert. Cette intervention concerne les parcelles 516 et 1061 (section AB) qui couvrent une surface
  • Corseul (22), Val de Gravel Profondeur en mètre 0,55/0,75 0,45/0,60 0,40/0,60 0,60/0,70 0,25/1,20 0,80 0,60 N 90 m Tab. 1 : Profondeurs minimales et maximales des sondages mécaniques. 106 m Sanctuaire du Haut-Bécherel Fig. 1 : Localisation en rouge de l’intervention par rapport
  • du Cabinet médical (site 22 048 0017) et à l’intervention dite de la maison Hervé (site 22 048 0081). La première a permis en 1984 l’étude d’un segment de la rue A et d’un secteur d’habitat occupé depuis la fin du Ier siècle de notre ère jusqu’au IVe siècle (Bizien-Jaglin et al
  • trouvent peu de correspondances avec les vestiges détectés en photographie aérienne (Le Cloirec 2003, p. 7). 24 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel Rue Rue J Ilot de La Châtaigneraie 8 Rue I Rue 7 Ilot de Lessard Cabinet médical Rue H Diagnostic 2013 Diagnostic de
  • , aura mobilisé au maximum 5 agents pour un total de 16 jours hommes (ouverture, nettoyage, relevés 25 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel topographique et épigraphique). A l’issue de l’opération, la cote d’apparition des vestiges les plus significatifs (murs, rues et
  • l’appareil. L’inventaire des prises de vue est disponible en annexe du RFO. 26 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel 2 Résultats 2.1 Introduction Toutes les tranchées ont livré des vestiges antiques de nature variée (fig. 4). La rue H a bien été interceptée dans 2 fenêtres (nos
  • , 504) à la deuxième moitié du IIIe siècle (mobilier de 307). Le numéraire, qui regroupe 15 objets dont 13 antiques, repousse ce terminus ante quemau milieu du IVe siècle (monnaies du remblai 509 notamment). 27 Corseul (22), Val de Gravel 1318200 1318100 II. Résultats 7266300
  • changement de direction assez brutal, d’autant que l’écartement entre les deux tranchées est assez faible (6 m). Cette trajectoire semble s’expliquer par l’implantation de la rue H le long 28 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel d’une rupture de pente. C’est par conséquent une
  • . Ferrette-Inrap, inv. 09 12 2013 2033). 29 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel 79.40 4 H 515 R ue 458 78.72 78.25 5 408 Rue 79.40 est-o uest 410 77.95 Conduite moderne 77.75 76.75 510 1 412 413 104 411 76.45 6 509 105 78.60 78.15 3 107 512 78.75 77.41
  • récupérée (cf infra). A sud, on note également l’existence d’un creusement de largeur analogue et parallèle à la rue (fig. 5, 412). De nouveau, ce creusement, au remplissage de surface similaire à 410, doit désigner plusieurs aménagements non synchrones. 30 II. Résultats Corseul (22
  • celle de la rue est-ouest (fig. 6). 2.3.1 Le bâtiment 1 Malgré une orientation légèrement différente, qui peut se comprendre par une vision en plan trop succincte des aménagements, le bâtiment 1 devait se déployer 31 II. Résultats Corseul (22), Val de Gravel parallèlement à
  • constater qu’il s’étend au moins sur 22 m dans le sens est-ouest pour une profondeur supérieure à 11 m. Sa conservation est mauvaise et aucun niveau d’apprêt ou sol de circulation n’est attesté. Les maçonneries sont en outre généralement épierrées en profondeur. C’est le cas à la hauteur
  • . Résultats Corseul (22), Val de Gravel Toujours à la hauteur de la tranchée 4, au nord ouest des deux salles antérieures, le lambeau d’un cailloutis de quartz et de galets émoussés (fig. 6, 402) peut désigner une aire de circulation extérieure. On ignore cependant la relation
RAP02933.pdf (CORSEUL (22). la Métrie, tranche 1. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). la Métrie, tranche 1. rapport de diagnostic
  • 22
  • Inventaire du mobilier Inventaire des clichés I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) BP 3 22130 Plancoët ___________________________ Surface du projet d’aménagement 20 231 m² (arrêté 2013-115) ____________________________ Opérateur d’archéologie Commune
  • Numéro de l’arrêté de désignation du responsable 2013-115 en date du 04 septembre 2013 ____________________________ Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Mairie de Corseul 1, rue du Temple de Mars 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La
  • Ère industrielle Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 8 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • , rédaction, infographie Etude des monnaies Etude et inventaire du mobilier Etude du mobilier (âge du Bronze) Réalisation des plans topographiques 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-tranche 1
  • avertisseur de couleur orangé. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Localisation de l’opération Bretagne, Côtes-d’Armor Corseul La Métrie x : 1317850 y : 7266550 z : 88,41 m N Saint-Brieuc 20 0 250 m 1 km 0 20 40 60 80 Corseul 100 km 2 km 1/25 000 0 200 m 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 II. Résultats II
  • . Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic réalisé par l’Inrap au lieu-dit La Métrie à Corseul (22) répond à une saisine par courrier de la Mairie, en date du 19 mars 2013, avant la réalisation d’un lotissement. La prescription, émise par
  • peu important et s’inscrit entre 30 cm, voire moins (tranchée 13), et 0,75/0,80 m (tranchée 1, tab. 1). 25 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 N 90 m 106 m Fig. 1 : Localisation en rouge de l’intervention par rapport à la trame urbaine de Corseul et au cadre
  • ainsi bordé sur ses côtés les plus longs par deux rues (Bizien-Jaglin et al. 2002, p. 124). 26 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 RD Fig. 2 : Les vestiges antiques (en rouge) repérés en prospection aérienne sur l’emprise sondée et dans sa périphérie (Dao R.Ferrette
  • considérée comme une artère majeure de la ville antique, puisqu’elle constituerait le prolongement urbain de la voie reliant Corseul au Mans. Dans la partie orientale du bourg, son parcours est en partie repris par la 27 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 RD 794. Un long
  • ). Son développement reste inconnu à l’ouest de celui-ci. Deux sondages entrepris en 1994 en amont de la construction d’un garage dans la parcelle AB. 22 auraient du intercepter la chaussée. Seule une couche de terre végétale, épaisse de 1 m coiffant directement le terrain naturel
  • probable de l’entrée de la ville. 28 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 1.4 Le mode opératoire Les sondages ont été ouverts à l’aide d’une pelle à chenille de 20t équipée d’un godet lisse de 3 m. Seules les tranchées 15 et 16 bénéficient d’une largeur inférieure et de
  • disponible en annexe du RFO. 29 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 2 Résultats 2.1 Introduction Quatorze des 16 tranchées ont révélé l’existence de vestiges. A l’extrémité nord de la parcelle 1121, la vignette 10 n’a livré aucune occupation antique. Le substrat est
  • Mur n° 48 0 n° 77 2 M M n° 36 0 Y=7266525 AB Tra 8 7.5 0 ns fo ED rm F ate ur AB n°502 Y=7266375 Y=7266450 AB n°377 .00 Y=7266600 X=1317825 87 87 X=1317900 87 X=1317975 X=1317975 X=1317900 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 2.2 Les axes de
  • série d’ornières. Selon cette proposition, la chaussée aurait toujours été empruntée après l’érosion de sa 33 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 structure, malgré sa transformation en un chemin creux. Cliché 1 : Cailloutis 129 vue depuis le sud-est (R. Ferrette
  • ou d’abandon de ces aménagements. E O Terre végétale 88,55 m 1 Fig. 7 : Profil partiel du fossé 908 (Dao R. Ferrette-Inrap). 1 : Couche brune, proche de la terre végétale 0 50 cm 1 2m 1/50 34 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 10 14 Fig. 8 Sondage 911
  • bâtiment 1, les 35 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 installations deviennent lisibles à l’apparition du terrain naturel. Enfin, les plans sont trop incomplets pour esquisser leur organisation précise ainsi que leur fonction. Bâtiment 1 13 14 Bâtiment 2 12 9 16
  • 8 2 Ax 4 ev iai Bâtiment 3 re 1 Bâtiment 4 Fig. 10 : Plan des aménagements attribués aux bâtiments maçonnés et esquisse d’organisation (Dao R. Ferrette-Inrap). 5 0 3 5m 1/1000e 36 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 2.3.1 Le bâtiment 1 Le bâtiment
  • -ouest (Ph. Cocherel-Inrap, inv. 1906). 37 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 Cliché 3 : Puits 1305 (Ph. Cocherel-Inrap, inv. 1955). 2.3.2 Le bâtiment 2 Le bâtiment 2 de la tranchée 8 est arasé à la cote 88,65 m. les vestiges dégagés se résument à deux radiers de