Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

13 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01131.pdf (VITRÉ (35). le château. rapport de fouille préventive)
  • VITRÉ (35). le château. rapport de fouille préventive
  • 35
  • CIRCONSCRIPTION DE. BORDEREAU RECAPITULATIF HISTORIQUE BRETAGNE Date d'envoi.-9»5t§3... RAPPORT DE...SAUVETAGE. N° 35 360 001 LOCALISATION Département Ille-et-Vilaine Commune VITRE Lieudit : du cadastre. Le château I.G.N local Cadastre . Coordonnées Lambert
  • Julien. I - BRAIE La campagne 1982 a permis d'achever la fouille de la braie enveloppant l'angle Nord-Ouest du château. Cet ouvrage correspond à la définition de la "braie" du "Vocabulaire de l'architecture" de l'Inventaire Général de la France : "enceinte basse enveloppant
  • Nord-Est du château ? Description de la braie Sur la face Nord du château, au pied de l'ancien logis, un irur, haut d'environ 2,50 m au-dessus du sol de la lice, court d'Est en Ouest, depuis _
  • 1738. Ccmplè tarent recouverte de terre, par un escalier et des mars en pierre sèche pour soutenir les remblais, elle a été retrouvée et fouillée pendant l'été 1982. Orientée, elle présente un plan très simple : abside circulaire prolongée par deux mars latéraux N. et S., mur Ouest
RAP00342.pdf (GUIPEL (35). Launay-Margat. rapport de sauvetage urgent.)
  • GUIPEL (35). Launay-Margat. rapport de sauvetage urgent.
  • 35
  • ' Archéologique d'Alet i I Rapport de sondage /V' 3 f S t } l à t
  • , Madame FAGUET, prospectrice au CeRAA, a mis à jour un gisement important de tessons de poterie au; village de Launay-Margat< en GUIPEL (35).- Ce gisement se situe en la parcelle CI 104, dite " Le Domaine ", du cadastre révisé de 1964. Cette prospection avait livré les informations
  • 104, a donné l'autorisation de procéder à un sondage.. Monsieur SANQUER, Directeur des Antiquités Historiques de Bretagne, nous a ensuite accordé l'autorisation n° 16 de sondage. Celui-ci a été effectué du 20 au 25 septembre 1982 inclus. Le travail a été opéré pairMessieurs LANOS
RAP00053.pdf (SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.)
  • SAINT-PÈRE (35). les Gastines. rapport de fouille préventive.
  • 35
  • GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 5 3 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE-PREHISTOIRE MINISTERE DE LA CULTURE PROTOHISTOIRE
  • : 35-306 001 Sauvetage programmé (Programme P15) Autorisation n° 1699 du 13 avril 1982. DECEMBRE 1982 ARMORICAINS 1. INTRODUCTION. Le gisement des Gastines a été découvert par M r Yves DONGUY au cours de l'année 1980. Une visite sur le site nous avait permis de constater que
  • ET QUATERNAIRE SOUS-DIRECTION DE L'ARCHEOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I E . R . n° 27 du C.N.R.S. Jean LauAent MOWW1ER ChaJiQZ de Recherche RAPPORT SUR LA FOUILLE EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DES GASTINES (ST-PERE-MARC-EN-POULET, ILLE-ET-VI LAI NE) EN OCTOBRE 1982 Inventaire
  • parais sait donc possible pour le gisement p a l é o l i t h i q u e . Aucune structure d'habitat n'avait été d i s c e r n é e . Toutefois la surface fouillée restait assez faible (23 m2) Quelques groupements d'outils lithiques paraissaient cependant exister. 3. LA CAMPAGNE 1982
  • de l'extension en 1982. a-b : position de la coupe (figure 3). R : piquet repère. 4 que de l'Université de Rennes et par l'Equipe de Recherche n° 27 du C.N.R.S. Mes remerciements vont aussi à Mr F . BERTRAND et à Mme BRIARD qui m'ont aimablement prêté des locaux à St-Malo. Les
  • en 1981 a été agrandie de 27 m 2 , ce qui porte donc la surface totale à 50 m 2 . Les carrés F 2 5 , G 2 5 , H 2 6 - 2 7 , 126-27, J26-27, K25 à 27, L21 à L 2 6 , M21 à 26 ont été fouillés totalement en 1982. Des prélèvements de sédiments ont à nouveau été effectués dans la couche
  • relevés en 1982. 1: éclat ; 2: éclat levallois ; 3: pointe levallois ; 4: pointe pseudolevallois ; 5: racloir simple convexe ; 6: racloir simple droit ; 7: racloir transversal droit ; 8: racloir transversal convexe ; 9: couteau à dos ; 10: couteau à dos naturel ; 11: éclat tronqué ; 12
  • : encoche ; 13: nucleus ; 14: accumulation de petits éclats de taille. Figure 6 : Fouille des G a s t i n e s . Position des objets 1ithiques relevés en 1981 et 1982. 9 La répartition générale des éclats et outils relevés au cours des deux campagnes de fouille (fig. 6) m o n t r e
  • . CONCLUSION. La campagne 1982 sur le site des Gastines a surtout permis de compléter la série lithique en vue d'une analyse typologique détaillée. Cependant l'industrie étant assez d i s p e r s é e , cette série reste encore faible : 33 pièces, parmi celles récoltées cette a n n é e
  • , concernant l'étude stratigraphique et sêdimentologique des coupes en falaise devront aussi être effectués. A R e n n e s , le 19 Novembre 1982 Addenda : - Situation actuelle des collections : dépôt pour étude au Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire-Protobistoire et Quaternaire
RAP00055.pdf (PAIMPONT (35). l'Hotie Viviane. rapport de fp.)
  • PAIMPONT (35). l'Hotie Viviane. rapport de fp.
  • 35
  • (Juillet 1982) Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire : 35-211-004 Autorisation de fouille programmée n° 1482 du 14 avril 1 9 8 2 . Programme P 29 R e n n e s , Novembre 1982 1 1 . HISTORIQUE. "L'Hotié de Viviane" ou "Maison de V i v i a n e " ou encore
  • , historiens et géographes participant aux différents p r o g r a m m e s . En particulier l'action menée en 1982 sur l'Hotié d e Viviane s'intégrait parfaitement dans un programme concernant plus en détail le secteur légendaire du "Val-sans r e t o u r " . Enfin sur le plan scientifique
  • 1982 au 24 Juillet 1982. Le propriétaire Mr Yves de Courville nous a laissé toutes libertés pour la direction des travaux. Des opérations complémentaires ont eu lieu en m a i , septembre et octobre 1983. La fouille de juillet a été m e n é e en parallèle avec celle du Tombeau des
  • distance de 0,50 m à 1 m de leur emplacement primitif p r o b a b l e . Est : 50 cm à 8 m du point 0 . La zone en plateau correspond au secteur dont seul les éléments périphériques ont été reconnus en 1982. Il semble toutefois qu'il n'y ait pas eu de glissement. Sud : 22 cm à 5 m . Ici
  • -Vilaine (1982). Photo n° 3 - Décapage de la zone O u e s t . Les plaquettes de schiste rouge sont disposées en éléments assez irréguliers à plat ou en b i a i s , dérangés de plus par la végétation d'ajoncs et de genêts qui les surmontaient. 10 térieur, dans le tas de déblais
  • pollen-analyse l'environnement préhistorique. - Protection provisoire des secteurs fouillés en 1982 par des bâches plastiques recouvertes de terre pour poursuite du chantier en 1983 avec exploration complète du secteur Est afin d'avoir l'ensemble du m o n u m e n t totalement dégagé
  • m p o n t , Ille-et-Vilaine (1982). Photo n° 4 - Coffre mégalithique au milieu du cairn d é g a g é . A u centre les pierres sont à p l a t , surchargées (partie droite) des blocs provenant du bris de la couverture. Progressivement les pierres deviennent mieux disposées en b o
  • r d u r e , donnant des séries d'éléments inclinés à 45° et même venant s'appuyer à plat sur le sous-sol pour les dernières a s s i s e s . J2 Fouille de l'Hotié de V i v i a n e , P a i m p o n t , Ille-et-Vilaine, 1982. Photo n° 5 - Disposition des pierres en bordure Ouest du
  • i v i a n e , Paimpont, Ille-et-Vilaine, 1982, Photos n° 6 et 7 - Redressement des dalles Sud au c r i c . 16 Fouille de l'Hotié de V i v i a n e , P a i m p o n t , Ille-et-Vilaine, 1982. Photo n° 8 - Vue du chantier en fin de fouille. Les dalles du c o f f r e , côté Sud
  • (photos n° 9 et 10). Plus qu'un objet p e r d u , il semble qu'il s'agisse d'un dépôt volontaire peut-être rituel. A peu de distance une autre hache également en dolérite a été recueillie. C'est un Fouille de l'Hotié de V i v i a n e , P a i m p o n t , Ille-et-Vilaine, 1982
  • , c'est un élément nouveau dans la série déjà fournie des types mégalithiques armoricains. R e n n e s , le 28/11/1982 Jacques BRIARD Maitre de Recherche
RAP00409.pdf (LE TIERCENT (35). le cimetière. rapport de sondage)
  • LE TIERCENT (35). le cimetière. rapport de sondage
  • 35
RAP00329.pdf (CHÂTEAUNEUF D'ILLE ET VILAINE (35). le château. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • CHÂTEAUNEUF D'ILLE ET VILAINE (35). le château. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 35
  • de fouilles fut faite en 1981 et les résultats en furent consignés d?»ns un rapport. Au cours de l'été 1982, les fouilles furent reprises et se poursuivront, je l'espère, l'en prochain et au cours des années suivantes. Le présent rapport, après un rappel historique et géographique
  • , tentera de situer la fouille 1982 par rapport à celle de 1 81, d'élargir le problème archéologique posé psr le château de CHATIAUNFUF, de synthétiser le travail effectué et d'émettre des hypothèses sur les principales découvertes de la cprr ,-gne de cette mmste-ctnnée.. 1ère PARTIE
  • desvestiges et de l'aspect stra#i- graphique de la fouille 1982 au château de CHATEAUNEUF, nous ne pouvons que constater le peu d'éléments directement utilisables pour comprendre ce que nous avions dégagés. Dans ce sens, le matériel archéologique que nous allons maint enant, as surera
  • dire la cour noble où lesrecherches n'ont pa sencore été entreprises. Cependant, un certain nombre de questions restent encore non résolues. Celles-ci qui résultent de l'absence de précision des découvertes qui ont étéfaites lorsde la fouille 1982 pourront être précisées en 198?. En
  • fouille est primordiale. CONCLUSION La fouille 1982 à CHATEAUNEUF D'ILLE ET VILAINE, a permis, si elle n'a pas encore porté tous sesfruits, de cerner un certain nombre de détail qui ont été mentionnés plustôt. Le plus, elle a donné le véritable aspect desvestiges du donjon de
  • « fouille vue de l'est Pierre de réemploi dan© le pareaoBt ouest dm petit bâtiment il Intérieur du petit bâtiment et coupe stratigraphique p Parti© est de la fouille,mur de pierres sèches et coupe stratigraphique £8! Cháteauneuf 1982 Plan de situation 0 I 1 L. 2m N piar fie
  • non fouillée 52 53 51 rocher !c f\| £J, .ierres sfcfflfees Si X X / c 'H / 50 ? M ) L X X 3 3 X C K "Ì ! 'UL >4 i ! J > ) H 777 fi tcorps de logis j/ /T / // / v/J 'h /// G ///// F /in Châteauneuf O 1 51 H ! i 1981 2m 50 Châteauncuf O 1982
  • 1 zone non c oui| ¡ ec Chcüeauneuf Q _ _ 1982 1m coupe TT K 53 K 52 i Chafeauneuf 1982 Jm coupe p 1:C0UCHE DE TERRE JAUNE CHARGEE DE 3 .'POCHES DE TERRE JAUNE PIERRES, ARDOISES ET 0 S ,!C0UCHE DETERRE S0MI3RE ET DE CHARBONS DE BOIS ¿f.'POCHE DE ÇA1LLOUT1S
  • Chafeauneu P 0 1 1 ; COUCHE 1 V E R D A T R E / T f t E S FIN CAILLOUTIS 2 ; COUCHE D E T E R R E JAUNE DISPARAISSANT 3:C0UCHE V E R S LE NORD DE P I E R R A I L L E DE SCHISTE POCHE DE T E R R E 5 - R E M p L A l DE T E R R E FONCEE ET DE PIERRES Ô.'REMBLAI PIERRES 1982 DE
RAP00765.pdf (LANGON (35). chapelle Sainte-Agathe. rapport de fouille préventive)
  • LANGON (35). chapelle Sainte-Agathe. rapport de fouille préventive
  • 35
  • . »i»«e>«0tt#6ATES Ax Bx 286,100 Ay 2310,690 By Autorisation (n°, date) N° 14 du 21 mai 1982 Intervention (début et f i n ) 24 au 28 mai 1983 Ait. Années antérieures d'intervention. INTERVENTION Responsable. «. D.A.H.B. Motif d5 intervention Travaux
  • au 28 mai 1982, dans la chapelle afin de chercher la destination d'origine du bâtiment. Deux sondages ont été effectués dans l ' é d i f i c e . Le premier a eu lieu dans l'abside où se trouve la fresque, le second dans la moitié ouest de la nef. Localisation < Département : I l
  • l e - e t - V i l a i n e Commune : LANGON Lieu-dit : Chapelle Sainte Agathe Cadastre : AB 81 t Coordonnées Lambert : Zone I I étendue x = 286,100 Y = 2310,690 N° site : 35 2 25 145 004 Le sondage I La nef et le choeur sont séparés par un arc en briques de plein cintre qui
  • •FIEDON' *'t t (^PREFECTURE „ «SOUS-PREFECTURE + ++++, 4 L""«» © CHEF LIEU DE CANTON ^ _ UmHa Unita 4» cantan limita da aammwia Échelle I /5C0.000 env. OtrtnsducKen itttetäiU LIS PRESSES WUrONNES. SA N ITM - /EUC t i f• * LANGON 35 - N - chapelle Sainte -Agathe / M
RAP00387.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORÊT (35). l'abbaye. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • SAINT-SULPICE-LA-FORÊT (35). l'abbaye. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 35
RAP00373.pdf (RENNES (35). ces échange. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • RENNES (35). ces échange. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 35
  • o n de l'ég l i s e a c t u e l l e , à l a f i n du XVe s. Les f o u i l l e s se s o n t déroulées du 5 au 30 a v r i l 1982, avec une équipe d'étudiants de l'Université de Haute-Bretagne e t d ' e n s e i g n a n t s du Secondaire. E l l e s ' e s t f a i t e à p a r t i r
  • fragment de m o r t i e r estampillé ANNINO dans un c a r t o u c h e , e t des formes sigillées facilement i d e n t i f i a b l e s : un Drag. 35 daté des îlaviens e t un C u r i e 21 de l'époque d ' A n t o n i n . La couche de t e r r e n o i r e isolée à un n i v e a u supérieur
RAP00517.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • SURFACE LORS DES PROSPECTIONS AU SOL DANS LE BASSIN DE RENNES. Groupe de Recherches Archéologiques de la M.J.C. PACE (années 1977 - 1982) Lieu de dépôt provisoire : M.J.C. de PACE (35) BETTON - La Touche-Nicoul (35.024.001) Gisement gallo-romain. 1/ Frag. d'anse (fig.24) pâte ocre
  • Groupe de recherches Archéologiques MJ.C.de Pacê Rapport de prospection 1982 a. La prospection au sol dans le "bassin de RENNES - recherche suivie sur le terrain, menée depuis 5 ans par le Groupe de Recherches Archéologiques de la Maison des Jeunes et de la Culture de PAGE
  • - a été marquée en 1982 par .La progression du nombre de gisements découverts, prospectés et fichés. .L'extension de la zône de recherche vers les marges nord/ouest du bassin de Rennes. • La collecte de données nouvelles 'intéressant notamment la période Gauloise. .Le relevé de plans
  • , site intéressant menacé par des aménagements - lotissement et route - dont les travaux doivent débuter dans un délai de 3 à. 5 ans. Des éléments nouveaux ont été relevés en 1982 sur plusieurs gisements reconnus les années précédentesimoellons de fondations, briques, tessons par
  • Yann LE POGAMP Jean-Michel COLLET 357^0 -PACE e RENNES PROSPECTIONS GISEMENTS INEDITS 1982 GISEMENTS INEDITS BKTTON-La Touche Nicoul autour de la ferme L'arasement des 333, : : Intéressant gisement gallo-romain » parcelles 333,362,672, talus de 2 anciens chemins
  • .section B3, 1962 .Photographie au sol du 30 juin 1982, Indices phytologiques sur céréales. Ce bâtiment fait partie d'un ensemble décelé lors de nos prospections au sol en I98O (cf. rapport de prospection I98O), révélé par une anomalie topographique: bosse jonchée de moellons, tégulae
  • = 297,575 0Y= 357 #300 3-LE RHEU -La Fleuriais : Partie d'un édifice gallo-romain , parc elle 32, section ZL ,I966. Photographie au sol du 23 juin 1982. Indices phytologiques sur herbe. L'ensilage a hélas occulté une partie des traces de ce bâtiment qui coïncide avec une zône de
  • ° moitié du 1° s.ap.J.G. T.S. (DRAG. 35/36, DRAG. 46, DRAGA2, CURLE 15) T.S. d'Argonne du IV° s.ap.J.C. 2 tessons de céramique "à l'éponge" coord.Lamb. 0X= 289,950 0Y= 353,150 If KMEU - ZL 1966 4-GEVEZE -La Thébaudais : Extension importante du gisement gallo-romain découvert et
  • signalé en 1978 (cf. notre rapport de prospection de 1978) Un labour particulièrement profond effectué en juin 1982 a livré de très nombreux éléments ramenés à la surface. Le gisement couvre une surface de 4 ha. parcelles 131, section GI et 74,452,454,495, section DI ,I965.I1 occupe
  • "brun-clair forme DRESSEL 2-4 14/ frag. d "ans e à gorge (fig. 10) pâte brun-clair forme DRESSEL 2-4 MELESSE - Le Verger-Beaucé 1/ ( 35 .173 .001 ) Gisement gallo-romain. frag. de lèvre (fig. 25) pte rouge-brique à inclusions de grains de quart forme DRESSEE 78 LA MEZIERE - Le
  • brunes, engobe crème forme DRESSEL J? PARTHENAY DE BRETAGNE - Saint Ahan (35. 216.001) Gisement gallo-romain 1/ frag. d'anse à gorge (fig. 22) pâte chamois à. inclusions de grains de quartz forme DRESSEL2-4 13 - PACE , Kermilin . Dans les terrassements du lotissement de
  • -GEVBZE -La Thébaudais t Extension importante du gisement gallo-romain découvert et signalé en 1978 (cf. notre rapport de prospection de I978) Un labour particulièrement profond effectué en juin 1982 a livré de très nombreux éléments ramenés à la surface. Le gisement couvre une surface
  • : Commune : Lieu-dit *• N° ILLE ET VILAINE PACE Launay-Bézillard Identification du site 35 /210 : Nature : Edifice Diamètre moyen : 150 Datation : Gallo-romain Protection 1S : MH /oa9 /H/ m. SC SI DESCRIPTION Présence d'importantes subst.ructions dans ces parcelles
  • inédite Photographies ' aériennes pouvant être obtenus auprès de : Q Documents divers la D.R.A.H. et du G.R.A.-M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention QRecherche approfondie Dossiers du Ce.R.A.A., 1980, N°8. Rapport de Prospection 1982 .M.J.C. de Pacé. Provost
  • DE BRETAGNE Département : ILLE ET VILAINE Commune : SAINT GREGOIRE Lieu-dit : Le Verger N° Identification du site : 35 /278 /0O2/H/ Nature Gisement gallo-romain Diamètre moyen : 100 Datation Gallo-romain Protection : MH IS m SC . SI DESCRIPTION Gisement
  • approfondie Rapport de Prospection 1982, M.J.C. de Pacé. Cadastre Zone Lambert : Année : 1952 Section! s) et parcelle(s) Coordonnées de 1 ' épicentre : A1 : 37^ x = 299,200 Y = 361,650 Altitude NGF ' : I ou (Y^ A Département Commune SKOL-UHELARVRO 1 INSTITUT CULTUREL DE
RAP00338.pdf (GÉVEZÉ (35). chemin communal de Maunon. rapport de sondage.)
  • GÉVEZÉ (35). chemin communal de Maunon. rapport de sondage.
  • 35
  • environ et gravée..."La décoverte se situerait au sommet de l'angle formé par la limite communale à 200 m. au nord de Maunon.M.Delaunay a quitté la région,nul ne sait ce qu'est devenue cette pierre$ -En janvier 1982 M.Duval nous informait qu'un fossé de drainage laissait apparaître u
  • ,n'est pas susceptible d'apporter une réponse précise, 1'écartement des ornières clarifie quelque peu le problême: l'écartement moyen des ornières est ici de 0'95 à Im.De nombreuses études ont montré que les ornières des voies gallo-romaines avaient un écart nettement supérieur:!,35
  • °supp. à Archéologie en Bretagne, Brest,1982,note 7 5, (P. A N D R E ) ,p.I27. 3 - J. Y. EVEILLAKD,La voie romaine de Rennes à Carhaix,Brest,197 5,p.7 5. 4- P.MERLAT,op.cit.,p.I06. 5- Actes du 99° congrès des sociétés Archéologie et savautes,Besançon,1974,dans Histoire de l'art
RAP00582.pdf (RENNES (35). les Portes Mordelaises. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). les Portes Mordelaises. rapport de fouille préventive
  • 35
  • r_Mäürepas I J'r-l » V , •«• Vl Li"ïÍ=.r-1 Il r lasTrojsCrûia 35 -- REÏJNES Sites a r c h é o l o g i q u e à1: fouillés en 1982 írCtijmpéan Portes JVtordelaises n-l-- . Ii Hdletie ffirtS' "MÍA ' V " !' • I» Cw l 33 \ *" Muun i le PiJu Bieil . ref^lïliU- L'hAf les l e s Clotet'ux
  • PORTES MORDELAISES RENNES FOUILLES DE SAUVETAGE SEPTEMBRE Michael 1982 BAI T MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA C O M M U N I C A T I O N DIRECTIG.v. • G I O N A L B des AFFAIR .UIRELLES Circonscription des Antiquités Historiques et Préhistoriques 6, R u e d u C h a p i
  • t r e 35Q RENNES CEDEX RAPPORT SUR LES FOUILLES DE SAUVETAGE AUX PORTES BORDELAISES - RENNES Septembre 1982 Situation et histoire du site (fig. 1 et 2) Il est présumé que les fortifications médiévales de Rennes ont été construites sur le tracé du mur Gallo-Romain. Les trois
  • = 353,525. Les fouilles archéologiques (effectuées) Mordelaises avaient pour but de sauver et dater, avant de restauration prévue pour le dernier trimestre 1982, d'occupation archéologique enterré à l'intérieur de la indiquée (fig^J . aux Portes des travaux tout vestige tour La fouille
  • \ W f j W . Ies layes Ourmes 1 FafouUis °:/Chevrplais la M a r t i n i è i e - ^ e Ferme des BintinaiS" T; ï la Teillais "^CoquelwxÄ CT ! les Jousselmais Bourdaine .'Uutiéie Jes Cnampx Huef 1 Beaulieu H 7TZ S. la Boulais j : &nK>u. F-3 1 35 - RENNES Portes
  • Mordelaises i " • • fe Q) •3 O O / afl METRES Uûj 3 35 - RENNES Portes Mordelaises 35 - RENNES Portes Mordelaises 10 15. CENTIMETRES Portes Mordelaises 10 0 15 CENTIMETRES 35 - RENNES Portes Mordelaises > J 35 RENNES - Portes Mordelaises C l i c h é I - Vue de
  • la fouille à niveau 3 35 RENNES - Portes Mordelaises # X •t ur \ / ©Ir-.- é < • m.- - • w •• * m v \ • 2 - Niveau 4 - dépotoir de • \: «s». - S® , . * à Cliché a Mi- 'y , ' poterie " "4; S ** ; • «( - ?. : tt¿W : 'Ml,' - 35 RENNES Cliché 3
RAP00609.pdf (RENNES (35). la ferme de la Bintinais. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). la ferme de la Bintinais. rapport de fouille préventive
  • 35
  • Lb f e r m e of e s Brn-h'nous fZoLff>ôr-h Sur eff-cvhAJZJS I d'avril ml \ » Serncl
  • COURS DU MOIS D'AVRIL 1982. SITUATION DU SITE (fig.l) La ferme des Bintinais se trouve actuellement sur la partie sud de la commune de Rennes. Coordonnées Lambert : AX = 301,8 ; ÄY = 349,8, à l'est de l'ancienne route Rennes Noyal-sur-Seiche. HISTOIRE DU SITE (fig.2) Dans l'état