Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

22 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00379.pdf (SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport de sondage.)
  • SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport de sondage.
  • 35
  • M. m a r s 1 9 9 0 U r jC A R U L L prénom : Jérôme organisme: A U T R . dage Département: Ille-et-Vilaine Commune: S A I N T A U B I N D U C O R M I E R château Cadastre année : N° de s i t e : 35 2 5 3 001 Section, parcelles : 1945 Coordonnées L a m b e r t
  • , 1989; Leguay 19811. C'est d ' a i l l e u r s ce qui causa sa perte. juillet Suite à l a t e r r i b l e défaite bretonne q u i a v a i t eu l i e u l e 28 1488 sur l a "lande de l a rencontre", à l'ouest de l a v i l l e Aubin, l e s français décidèrent de démolir l a forteresse
  • en a été et de poser de nouvelles questions (Ce.R.A.Pa.R, 1988; Cucarull, 1989). De plus, une véritable prise de conscience de l a part de l a population et des élus a grandement favorisé l e t r a v a i l d'approche. Le rachat de l a p a r t i e privée par l e Conseil
  • Général et sa mise à d i s p o s i t i o n du public, a i n s i que l a création en 1989 de l'association " l e s amis du château de Saint Aubin" ont permis de s t r u c t u r e r un p r o j e t , dont l e sondage n'est que l'étape l i m i n a i r e . 0 50m v \ \ \ \ 1
  • 1,80 m, présente l e s mêmes caractéristiques que l a précédente. On y accède par un s e u i l de 90 cm de large e t de 15 cm de haut. Dans l e coin nord se trouve un décrochement de 10 cm de large sur 10 cm d'épaisseur. Une archère simple de 35 cm de large sur 90 cm de haut
  • amené dans l a s a l l e 1. La rareté de son u t i l i s a t i o n dans l e s châteaux des marches bretonnes est générale [Cintré, 1989]. Quoi q u ' i l en s o i t , grâce à l a f o u i l l e et aux relevés, deux choses semblent acquises: l a complexité de l'évolution de cette p
  • , 1988: Rapport de prospection-inventaire. - Cintré, 1989: La frontière franco-bretonne mentalités, guerre Histoire, du Moyen-Age. Vle-XYIe s. Economie, e t société en Pays de marches, thèse de doctorat d'Etat en Rouen, 1989, 3 v o l . - Cucarull, 1988: La mémoire d'une région: l
  • e s survivances de l a b a t a i l l e de Saint Aubin (XVIe-XIXe s ) , L r Pays de Fougères. 1988, 69, p 39-43. - Cucarull, 1989: Le château de Saint Aubin du Cormier, Archéologie médiévale, 1989, p 348-349. - Fino, 1977: Forteresses de l a France médiévale. Paris (3ème éd
RAP00325.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). Fontenay. four Provost. rapport intermédiaire de 1re et 2e année de fouille programmée triannuelle)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). Fontenay. four Provost. rapport intermédiaire de 1re et 2e année de fouille programmée triannuelle
  • 35
  • CTLÑFÍRRGS ¿ ß REt/3 GFL/P tov/re^ñ y. JOp^ 11 ? t) 325 CHARTRES DE BRETAGNE - FONTENAY ATELIERS DE POTIERS MEDIEVAUX PARCELLE AK 52 - 1989 - Programme de fouilles pluriannuelles RESUME : Site occupé par au moins quatre ateliers de potiers entre le Xlle s. et le
  • XlVe s. La campagne de fouilles 1989 a permis de mettre au jour le plan d'un bâtiment en bois (atelier I) et une grande partie de l'aire de travail de l'atelier II dont trois fours d'un modèle similaire à ceux étudiés en 1987. Les ateliers des XlIIe-XIVe s. ne sont surtout connus
  • d'une aide technique des services municipaux de la commune de Chartres de Bretagne et l'équipe de fouilles a pu être logée dans les locaux du Centre Culturel. B: Etat d'avancement des recherches. - 1 - Surface d'étudiée en fin 1989. La campagne 1989 a été conduite sur une aire de
  • entièrement étudié et ceux 5 et 6 le seront en 1990. 11 reste à fouiller, pour la dernière campagne, une surface de près de 500 rn2 qui est susceptible de correspondre à l'emplacement, de l'aire de rejet de l'atelier II et de l'aire de travail de l'atelier III découvert en 1989. P l a n
  • 2 : Situation des 3 carrés prospectés. c- d 11 oa iCtirt m t n - 3 4 — 2 = Etude des sources médiévales. L'étude des archives médiévales mentionnant directement ou indirectement l'artisanat potier chartrain a été poursuivie en 1989 avec le dépouillement systématique des
  • &SAonnièsiz ATELIER I F ob&tL-dipotoL'-. (non ^ouÂlZze.) CHARTRES VE BRETAGNE fÛNTENAV: Etat en J9S9. FOÑTENAY , ChaAtAM, dz Bsie.tagn&: vue dé>viznn
  • d'avantage vers l'Est l'aire de travail de cet atelier de potier datable de la fin Xlle - début X H I e s. De 1987 à 1989, quelques 217 m2 de cet atelier ont pu être étudiés. En 1989, de nouvelles structures ont été mises au jour dans la partie Sud de l'aire de façonnage et autour des
  • chargement de vases. r B: L'ATELIER II L'étude de l'aire de travail de cet atelier, contemporain du premier, a été le principal objectif de la campagne de 1989. En 1988, seuls 25 m2 de l'aire de façonnage avaient été mis au jour. Depuis, l'atelier I I a été étudié sur une surface de
  • co—dirigé par X Barrai (université de Rennes) et D Dufournier (CRAM. Caen). Durant la campagne de 1989, la fouille du drain n°ll a été achevée (étude d'un lot céramique provenant sans doute d'une voûte démontée) ainsi que celle de dépotoirs situés de part et d'autre du drain n°7
  • , recouvrant entre autre les deux fours localisés en 1989, une grande partie de l'aire de rejet de l'atelier II et sans doute des structures appartenant à l'atelier III. Chartres sur les dans les ateliers finale à En 1990, les premières publications sur le site de seront proposées dans le
RAP00768.pdf (MAXENT (35). église paroissiale. rapport de sondages archéologiques)
  • MAXENT (35). église paroissiale. rapport de sondages archéologiques
  • 35
  • -ET-VILAINE) CAROLINGIENNE 1989 4 768 MAXENT (Ille—et-Vilaine) EGLISE CAROLINGIENNE INTRODUCTION Le canton de PLEL^N—LE—GRAND a é t é retenu dans l e cadre de l ' O p é r a t i o n I n t é g r é e de Développement de l a Bretagne pour 1a mise touristiques. en Il
  • inhumations (Wembrit, Saint-Maixent p e u t - ê t r e l e narthex. ?) avec l e déambulatoire et II : LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES. Les sondages archéologiques ont été réalisés le jeudi 10 août 1989. Une tranchée de 26, 20 m de long e t de 0,87 y m de large pelle. , de d i r
  • DE TERRASSEMENTS . Décapage sur 1 000 M2 à 280 F/TTC/heure ( t r a c t o - p e l l e ) et enlèvement des t e r r e s sur 35 cm de profondeur (350 m3) pendant t r o i s jours = 6720 F. 2 journées complémentaires de t r a c t o - p e l l e : (enlèvement des t e r r e s r e j e t é e
RAP00416.pdf (TRESSÉ (35). le bas Rouault. rapport de fouille programmée annuelle et synthèse)
  • TRESSÉ (35). le bas Rouault. rapport de fouille programmée annuelle et synthèse
  • 35
  • RAPPORT DE SYNTHESE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Me-et-Vilaine) 1988-1989 Laboratoire d'Archéométrie de Rennes I. RAPPORT DE SYNTHESE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (llle-et-Vilaine) 1988-1989 Laboratoire d'Archéométrie de Rennes I. SOMMAIRE INTRODUCTION I
  • - ORGANISATION ET DEROULEMENT DE LA FOUILLE A - Organisation B - Déroulement C - Résultats de la prospection magnétique de 1989 II - ZONES 3, 2, 9 (fouille 1988) et 6 A - Couches superficielles sous l'humus 1) Description stratigraphique (zones 3, 2, 6 et 9) a) Zone 3 b) Zone 2 c) Zone 6 d
  • construction et poterie commune) Le BasRouault en TRESSE (llle-et-Vilaine) (Campagnes de fouille 1988-1989) AVANT-PROPOS Nous avons opté, dès le début de la fouille de l'atelier gallo-romain de Tressé, pour des rapports concernant les structures aussi complets que possible et qui ont
  • 1989 et nous ne présenterons pas de photographies de cette fouille (il sera toujours possible de référer au rapport 1988). De plus, la quantité du matériel sortie cet été ne nous permet pas de présenter un bilan précis, nous espérons fortement que celui-ci pourra être étudié en 1990
  • archéologique. Les objectifs pour 1989 étaient les suivants ; - La fouille exhaustive des zones 4 et 5 afin d'apprendre s'il existait, au sud, du bassin de foulage, d'autres vestiges liés à cette activité. - Une extension au nord pour localiser d'autre trous de poteaux prouvant par leur
  • sciences, - Gaël HAMGONAT, lycéen, - Alain QUEBRIAC, lycéen, - Bernadette QUEBRIAC, étudiante en économie, - Frédérick LEMAIRE, étudiant en sciences, - Bernard LEPRETRE, Ingénieur, - Yehan MEURY, lycéen, - Guillaume TRUFFER, lycéen, - Frédérique WARNET, étudiante en histoire. En 1989
  • fouille de subventions pour un total de 25000 francs : 15000 francs délivrés par l'A.F.A.N., 10000 francs accordés sur les crédits pour l'archéologie départementale par le conseil général d'Ille-et -Vilaine. Nous avons bénéficié, en 1989, de subventions pour un total de 30000 francs
  • : 15000 francs délivrés par l'A.FAN., 15000 francs accordés sur les crédits pour l'archéologie départementale par le conseil général d'Ille-et -Vilaine. Des prélèvements ont été effectués, en 1989, par le Laboratoire d'Archéométrie de l'université de Rennes I, pour les datations des
  • dans deux sondages. En 1989, le fouille s'est déroulée du 1er au 31 juillet et une semaine au milieu du mois d'août. La fouille s'est organisée en trois excavations séparées. La première zone, numérotée 6, est située au nord de la zone 2, à laquelle elle est contiguë mais de manière
  • donné lieu à différents plans et de nombreuses coupes que nous ne présenterons dans ce rapport que s'ils sont essentiels à la bonne compréhension du texte. C - Résultats de la prospection magnétique de 1989 Au mois de juin 1989, nous avons réalisé avec l'aide de Philippe LANOS
  • PROBABLEMENT D'ORIGINE ARCHEOLOGIQUE F '9-2 DEUXIEME TRANCHE DE LA PROSPECTION MAGNETIQUE D E TRESSE au sud et à l'est des zones fouillées de 1986 à 1988 Travail effectué par P. LANOS et F. LE NY Juin 1989. Fig.3 : Plan d'ensemble des couches superficielles sous l'humus dans les
  • , celle-ci a montré quelle était profonde de 40 cm et large de 35 cm. Elle présentait enfin un profil en V. Elle est éloignée de 1,50 m de la berme est. * sondages 2 et 14 Le sondage 2 est l'un des premiers sondages réalisé. Il est localisé en E-F-98 et E-F-99. Il a été effectué pour
  • d'arène granitique enrichi en matières organiques. Il contenait de très gros blocs de granité posés, soit dans le sens longitudinal, soit dans le sens transversal (ex : dalle = L : 95 cm x 1: 35 cm). Ceux-ci reposaient sur un mince dépôt d'une terre assez grasse et de couleur grise
RAP00361.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). étang du Perray (35). rapport de sondage.)
  • PLÉLAN-LE-GRAND (35). étang du Perray (35). rapport de sondage.
  • 35
  • - - ••..•.. - .•-••.., , „.- . > V-" - -••-- ' >• .- :>:.-, '- - - 'Ï -fesfêp^t . -M Âftii«» Vf -S» ^r-'' • - :-: , .• '.••.i • V.. (jRflKiD ^ ... . -, uftMie tiMtmb, . Cf: HezbaJcy SONDAGE D'US BAS FOURNEAU ET DE SES STRUCTURES ANNEXES Le Perray, en PLELAN LE GRAND (septembre-octobre 1989) Texte: Jean
  • quelques scories. A noter en profondeur, la présence, très conforme, de s c o r i e s de four (DOMERGUE, 1989), certaines d'un diamètre de 20 à 30cms , les autres de petites dimensions et mélangées à du c h a r b o n de bois. La cuve - l ' a m p l e u r des d i m e n s i o n s font
  • BIHAN 19~4. MENEZ 1988, ABETEL 1987, DUNIKOV.'SKI 1989 , HAMON 198S ...). Le site du Perray n'a pas failli a la règle : les amas s u p e r f i c i e l s de scories FI et F3 ont révélé en p r o f o n d e u r la présence de fosses emplies de déchets m é t a l l u r g i q u e s : * La
  • matériaux en fusion" (HAMON,1989) . Signalons pour en terminer avec les structures annexes, la présence une dizaine de mètres en-dessous du bas-fourneau, d'une sorte d ' e x c a v a t i o n (structure E sur le plan d'ensemble) plane, g r o s s i è r e m e n t c i r c u l a i r e quant
  • ; elle ne livra aucun matériel a r c h é o l o g i q u e en surface. CONCLUSION Bien eue limité , ce sondage du site n°3 s'est révélé très s a t i s f a i s a n t , en ce qu'il a p e r m i s d'exhumer un "périmètre de travail du fer" (HIpON,1989) centré autour d'un bas-fourneau de
RAP00522.pdf (PLÉCHÂTEL (35). carte communale. rapport de prospection inventaire)
  • PLÉCHÂTEL (35). carte communale. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • universitaires qui ont vu le jour ces dernières années, mémoires de maîtrise et de D.E.A. (G. Jumel, 1982 et 1983 ; G. Leroux, 1986 et 1988) et thèse de doctorat (G. Jumel, 1989). Noyaisur -Seiche ChartrV de-Bwtayne \ cLV ?'VJ sw-Seiclie *1 St-ErWon ^ ourgbard Cji an* loup Le
  • : 326,20). 35 - LANSERVA-02. Parcelle 258. Section ZV. Site à silex étendu mais de faible densité qui pourrait être une extension du précédent. (X : 298,40 ; Y : 326,10). 36 - LANSERVA-03. Parcelle 258. Section ZV. Présence d'un tertre tumulaire. A proximité il a été découvert un second
  • outillage peut s'apparenter sur le plan morphologique à celui de Saint-Congard (Morbihan). Cet outillage dont nous avons discuté la position chronologique dans une thèse soutenue en 1989 pourrait se rapporter à la charnière du Mésolithique final et du Néolithique ancien. (X : 297,20 ; Y
  • station d'épuration de Pléchâtel, au lieu-dit le Pratel. (X : 295 ; 330,20). 62 - LE VAL-DE-BAS-04. Parcelle 26. Section ZA Petit site matérialisé par des fragments de tegulae et qui est établi au nord du village au icu-dit le Clos du Val. (X : 295 ; 330,20) 35/221/022/AH. 63 - LE
RAP00453.pdf ((35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • (35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECT I ON- I NVENTAI RE ORIENTAL, SPECIAL DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989. Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECTION— INVENTAIRE ORIENTAL SPECIAL
  • DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989- SOMMA I RE INTRODUCTION REMERC I EMENT S CADRE GEOGRAPHIQUE METHODE DE PROSPECTION PRESENTATION BILAN DES INVENTAIRE RELEVES DES RESULTATS RECHERCHES DES
  • SITES CADASTRAUX ET PERSPECTIVES ARCHEOLOGIQUES I NTRODUCT I ON Depuis de nombreuses années, le bassin de la Moyenne Vilaine était l'objet de plusieurs recherches à caractère archéologique et notamment sous la forme de programmes de prospection-inventaire. L'année 1989 aura
  • marqué un nouvel essor de ces investigations, puisque désormais c'est l'ensemble du bassin de la Vilaine qui est le théâtre de ce type de recherches, et plus particulièrement aériennes. En effet, en prévision des retombées quantitatives de la sécheresse exceptionnelle de 1989 dans le
  • : ILLE-et-VILAINE METHODES DE PROSPECT I ON Avant d'entamer la campagne de prospection aérienne de 1989, notre connaissance du terrain se limitait essentiellement à la dimension terrestre d'une vingtaine de communes, c'est pourquoi il a fallu adopter un dispositif nous permettant
  • milieu du mois de mai, ce que nécessitait les premiers effets de la sécheresse ; ces débuts printaniers nous ont permis d'évaluer le temps et les moments de réponse des végétaux. Les reconnaissances aériennes se sont poursuivies régulièrement jusqu'au début du mois de septembre 1989
  • normales. Le second point fort de cette campagne exceptionnelle est survenu autour du 20 Juin 1989 ; ce fut le moment de mûrissement des blés - et la période ou les résultats atteignirent des taux remarquables, de l'ordre d'une vingtaine de sites par heure de vol. Le troisième point
  • structure. Enfin un catalogue photographique accompagne le rapport en présentant les clichés aériens . BI LAN DES RECHERCHES ET PERSPECTIVES Le bilan de notre campagne de prospection-inventaire est à l'image de la sécheresse de 1989, c'est-à-dire exceptionnel. Nous avons en effet
  • localisé, par voie aérienne, et pour le seul département d ' Ille-et-Vilaine le nombre de 320 sites archéologiques. 35 heures de vol auront été nécessaires pour obtenir de tels résultats. L'intégralité de ces découvertes est constituée d'enclos ou de systèmes d'enclos correspondant à
  • s'intensifier au cours de l'année 1989, sous la forme de campagnes de prospection terrestre et aérienne devenues indissociables. Nous envisageons aussi de procéder à plusieurs sondages qui devraient permettre de caler chronologiquement un certain nombre de structures archéologiques
  • . Plusieurs événements ou manifestations prévus au cours de l'année 1990 vont nous permettre de concrétiser ces recherches. Il s'agit tout d'abord de l'Exposition itinérante, intitulée "Le passé vu du ciel - Les révélations archéologiques de la sèche resse de 1989 en Haute— Bretagne" et
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Le Grand Fourneau. Parcelle 93a. Section Système d'enclos concentriques à dominante rectiligne. Il s'agit essentiellement d'un enclos carré ceint par un fossé double peut-être plus ancien. L'ensemble présente une
  • Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl . Le Verger. Parcelles 390, 395. Section Vaste ensemble présentant 5 enclos ou système d'enclos, parmi lesquels il est possible de distinguer 3 regroupements. Le premier correspond à un enclos rectangulaire (dimensions : 40 m x 30 m
  • s'agir cependant d'un site protohistorique associant enclos d'habitat, enclos à bétail, enclos funéraires et/ou rituels. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Enclos l'est. Il La Poultière. Parcelles 135, 136. Section quadrangulaire mesurant 80 m de
  • côté et ouvert à est situé sur un versant exposé au sud, à proximité immédiate de la Seiche (100 m). Il peut s'agir d'habitat. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. La Noe-Sourd. Parcelle 188. d'un enclos Section Bl . Double enclos concentriques à
  • dominante rectiligne situé à proximité immédiate de la Seiche (50 m). Ce système fossoyé peut correspondre à des structures d'habitat, (reconnaissance aérienne de Juillet 1989). BOISTRUDAN. La Galeurie. Parcelle 46d. Section ZK. Enclos carré de 50 m de côté environ. Il présente une
  • partition interne vers l'est. Il se situe dans la vallée de la Seiche, implanté sur un versant exposé au sud. Les labours ne livrent aucun indice chronologique à cet endroit. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN-PIRE . ZO. Parcelle 58. Le Grand Chemin. Section ZM
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. L'Etrangère. Parcelle lia. Section ZP. Enclos rectangulaire présentant une interruption de fossés vers le sud-sud-ouest. Cette structure est associée à des fossés rectilignes suivant une orientation légèrement différente. Ce probable
  • habitat est situé sur un versant exposé au sud-ouest, à environ 200 m du ruisseau du Hantel. La vérification au sol n'a livré aucun mobilier. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Trappe. Parcelles 13, 31a. Section ZL. Enceinte néolithique de forme ovalaire, à
  • endroit que des fragments de silex très épars , pour l'instant difficilement rattachables à cette structure. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Haute Trancouillère . Parcelle 11. Section ZO. Enclos rectangulaire présentant des fossés assez larges ; il possède
RAP00347.pdf (LA MÉZIÈRE (35). le Perray. rapport de sondage.)
  • LA MÉZIÈRE (35). le Perray. rapport de sondage.
  • 35
  • Perray N de Site 35 177 008 AH Cadastre année 1977, section 8 I I Coordonnées Lambert I Autorisation (n , date) IHTES Ax 298,00 Bx : I SilERVENTIGN I I I CONTEIMU DU DftSSIER I I I I n° 89-19 H - 21 juin 1989 Années antérieures d'intervention Responsable .. Motif
  • M I N I S T E R E DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DU BICENTENAIRE ET DES GRANDS TRAVAUX CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES DE BRETAGNE RAPPORT DE A MONTGER VAL, ILLE ET L. - SONDAGE LA VILAINE BEUCHET JUIN MEZIERE 1989 - 1 l ! J R ( X N S C R I F r i
  • d'intervention Surface fouillée Es tima tien de 1'étendue du gisement . Nature du gisement ft Alt. 22 et 23 juin 1989 Intervention (début et fin) I Ay 364,00 Bv n° 713 BEUCHET Laurent Construction d'une centrale d'enrobage 5.000 m z 2.000 m 2 Habitat gallo-romain Nature des
  • lint/Ar fori 712 Le Perray 35 177 006 LA AH MEZIERE IMPLANTATION DES SONDAGES 1/500è Dans à le cadre l'établissement archéologique commune des LA de 23 juin Ces prospection (Ille et reconnaissance été tranchées ouvertes à pelle parcelle, à des Ild
  • d'un BEUCHET 35 177 00Q AH LA MEZIERE RELEVÉ DES STRUCTURES F2 MISES AU JOUR 1/100è N 10m F3 TRANCHEE 1 PL I o PL II PL III 1 7
RAP00348.pdf (LA MÉZIÈRE (35). le perray. rapport de sauvetage urgent.)
  • LA MÉZIÈRE (35). le perray. rapport de sauvetage urgent.
  • 35
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DU BICENTENAIRE ET DES GRANDS TRAVAUX CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES DE BRETAGNE R A P P O R T A U D E F O U I L_ l _ E P E R R A Y , I L L E H A B I T A T E T R U R A L L. - site no 35 177 008 AH |_A D
  • EE M E Z I E R E V I L A I N D U B A S BEUCHET OCTOBRE 1989 S A U V E T A G E - E E M R I R E INTRODUCTION Dans le cadre de la procédure de consultation préalable à l'établissement d'une centrale d'enrobé sur un site archéologique connu par prospection au sol au
  • Perray, commune de LA MEZIERE (Ille-et-Vilaine), la Circonscription des Antiquités de Bretagne réalisait des sondages d'évaluation sur la parcelle E-713 les 22 et 23 juin 1989. Ces sondages avaient mis en évidence des vestiges Gallo-Romains datables du Illè siècle de notre ère. Une
  • à la circonscription. Le montage financier le permettant, il nous a été possible d'engager un archéologue contractuel en la personne de Yannig PANNETIER. Les opérations de terrain ont duré trois semaines, du 9 au 28 octobre 1989 et ont été rendues possibles grâce au concours
  • , BRASPARTS, 1983. LEROUX G. La civitas gallo-romaine des Riedones. I.C.B., CeRAA, RENNES, 1989 MILLER L. SCHOFIELD J. The roman quay at St Magnus House, London. London & Middlesex Archaeological society, LONDON, 1986, pp. 218-226. MOREL E. "Le grand chemin d'Alet à Rennes." in Les
RAP00584.pdf (RENNES (35). 19-21 rue d'Antrain. fabriques de pipes crétal. rapport de sondage)
  • RENNES (35). 19-21 rue d'Antrain. fabriques de pipes crétal. rapport de sondage
  • 35
  • Site 35 Cadastre I ! : Motif d'intervention K I CONTENU DU DOSSIER I : Surface fouillée : Estimation de l'étendue : du gisement Nature du gisement Nature des découvertes effectueées Périodes chronologiques : Rapport^scientifique ... : Plans et coupes : Planches et dessins
  • .....25 - Outils 26 - Gazettes 27 - Galettes ....28 - Pipes photographies l'échelle 1 . 29 33"38 INTRODUCTION L ' o p é r a t i o n de s o n d a g e qui s e d é r o u l a d u 3 a u 1 3 J u i l l e t 1989,au 19-21 de la r u e d ' A n t r a i n à R e n n e s , a v a i t
  • pipes après moulage . IY) Divers » pcteries: de nombreux tessons modernes de toute sorte, poteries vernissées, gres, faïences. Parmi ces faïences, trois fonds signés: - Gien - Médaille LM 1834-35 - Médaille exposition 1844 GIEN GEOFFROY et CIE + Monnaies : une monnaie datée 1857
  • la f a b r i q u e C r é t a l et i l est v r a i s e m b l a b l e q u ' e l l e s s e r o n t p r é s e n t é e s au p u b l i c d a n s le c a d r e d ' u n e e x p o s i t i o n d u M u s é e de B r e t a g n e de R e n n e s . Patricia Poirier - Décembre 1989 K e n n c-j
  • iQeorut TT rar • « ' » * . '/îA/.'.^S^^Jb Ä5L fn/Eïii m iff B L». - ,-« mmm m WSH .'a risme ac~3dua i AM J: Landrv| vf--vi, -¡a •»ijtj « 1 A » » — - m: i î C . 'si " ^ia^Pwene//-\ i RENNES site 35 35 2 3 8 023 AH c a d a s t r e section parcelle 3
  • of avant ROLLS de pipes è long tuyau mechanisation used in pe^acop Coupe d'un four à porcelaine ( e x t r a i t de " l ' e n c y c l o p é d i e D i d e r o t et d'Alembert) école J SONDAGES JUILLET ZONE PERTURBEE pipes hors c o n t e x t e 5 m ( 1989 (1987-89) «Ml
RAP00350.pdf (MINIAC-MORVAN (35). le vieux bourg. rapport de sauvetage programmé.)
  • MINIAC-MORVAN (35). le vieux bourg. rapport de sauvetage programmé.
  • 35
  • l l e s Août, Septembre e t Octobre 1989 Jean-Charles ARRAMOND Archéologue contractuel Avec l a c o l l a b o r a t i o n de : Dessin coupes e t plans Joël CORNEC , Archéologue c o n t r a c t u e l Etude mobilier h i s t o r i q u e François FICHET DE CLAIREFONTAINE
  • e n t i f i q u e s de l'opération 4- Observations en surface p 20 + Les s t r u c t u r e s linéaires p 22 + Les s t r u c t u r e s d'habitat p 25 + Zone n°l : l ' h a b i t a t p 29 + Zone n°2 : l a périphérie p 34 + Zone n°3 : l e s structures annexes p 35
  • 1989. de cette opération: largeur raisonnable, l e c t u r e aisée du t e r r a i n sans o b l i g a t i o n d'intervention humaine p u i s q u ' i l n'y a pas nécessité de longue durée de conservation. L ' i n t e r r u p t i o n en profondeur de ces sondages, s"arrêtant au
  • f o u i l l e s proprement d i t e s seraient exécutées sur t r o i s mois (août septembre e t octobre 1989) l e t e r r a i n étant impérativement libéré l e 31 octobre 1989. Une équipe de s i x archéologues sera mise à l a d i s p o s i t i o n du responsable du chantier. Le
RAP00051.pdf (BRUZ (35). l'enclos circulaire du cas rouge. rapport de fp1)
  • BRUZ (35). l'enclos circulaire du cas rouge. rapport de fp1
  • 35
  • BRIARV et Maurice GAUTIER LE FOSSE CIRCUÌLAIRE VU CAS ROUGE A URUZ, We-et-Vdaino. Fouille programmée n" 187, Juillet 1989 Jacquei U.P.R. 403 du C.N.R.S Laboratoire d'Anthropologie Univeuité de Rennei 1 35042 RENNES Cédex Jacques BRIARD et Maurice GAUTIER RAPPORT SCIENTIFIQUE
  • SUR LA FOUILLE DU FOSSE CIRCULAIRE DU CAS ROUGE A BRUZ, Ille et Vilaine Fouilles 1989 Autorisation de fouille programmée n° 187 Programme P347 du 23 mars 1989 U.P.R. 403 du CNRS Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I 35042 RENNES cédex RAPPORT SCIENTIFIQUE » CAS
  • SUR ROUGE LA FOUILLE DU Ille Vilaine A BRUZ, et FOSSE CIRCULAIRE DU aérienne, M. juillet 1989 I. HISTORIQUE Le 5 Gautier d'une .juillet Seiche et villages Bruz de du du Vilaine un de 50 castellum talus - dont de retranchements sont faut noter
  • notamment Les au (estimation loisirs qui site le c e r c l e en en 1989 repéré par une photo aérienne. II. ORGANISATION Api"ès tarière La et novembre bien un fossé charbons du fossé fouille être estimé La techniques R. (prêt et en à juillet procéder M
  • menée existait traces étude DES suivi local de d'au à reconnaître qu'il moins fragments à une de 1989, dirigée Mme La les Les de par Crosnier, travaux en accord travaux et aide de m avec de J. Briard a aima- avec le Bruz et coopéré des Le mètres
  • caréné en place dans sud 1-est Circonscription des Antiquités Historiques de Bretagne BRUZ, Le Cas Rouge RAPPORT D'ETUDE DU MOBILIER CERAMIQUE F, FICHET DE CLAIRFONTAINE Août 1989 32 ETUDE DU MOBILIER CERAMIQUE: 1: Fossé ouest (décapage) Zone nord 3 juillet Lot homogène
  • e s t e habitat tout p r o c h e . Cet enclos circulaire en dépendait sans doute et devait avoir une fonction agricole; ce qu'explique cependant mal la profondeur des fossés (protection contre des prédateurs ?) F . F i chet de C1 a .i r font a i n e . 35 ou /
  • . S . , Université de Rennes I, Campus de Beaulieu 35042 RENNES CEDEX - T é l . : 99 28 61 09 Rapport BRUZ (Ille et 1989 Vilaine) d'étude sédimentologique Anne Gebhardt Février 1990 37 Brgz. Lille. et. vilaine).., R a p p o r t d é t u d e sédiment talogiqu e (Anne
RAP00317.pdf (BRUZ (35). le Cahot. le menhir du Pré de la Pierre. rapport de sondage)
  • BRUZ (35). le Cahot. le menhir du Pré de la Pierre. rapport de sondage
  • 35
  • Jacques BRIARD et Maurice GAUTIER LE MENHIR DU PRE DE LA PIERRE A BRUZ, Ille et Vilaine Sondage de juillet 1989 UPR 403 Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I 35042 RENNES cédex 3JÏ Jacques BRIARD et Maurice GAUTIER SONDAGE DU MENHIR DU PRE DE LA PIERRE A BRUZ
  • , Ille et Vilaine Juillet 1989 Autorisation de sondage Circonscription Antiquités Bretagne n° 89,03 AP du 1/06/89 U.P.R. 403 du CNRS Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I 35042 RENNES Cédex I. HISTORIQUE Dans son Vilaine", "Répertoire en celtique : 1861, un
  • Monuments 1973) ce qui Aux 1989 nous historiques a pour sa restau ration. II, SITUATION Le menhir Pierre, se trouve parcelle n° dans 153, la parcelle section ZK du (coordonnées Lambert zone II, x : 294,95 Il se trouve parcelle n° à 650 m du centre 156
  • a, fouillé en les deux monuments le en de de la Bruz ; y : 339,0 (fig. 5). fossé circulaire liaison de direction du fait de cette étaient Pré cadastre 1989, en pleine Nous avons pensé primitivement, que du dite pour la sud. orientation, des raisons cultuelles
  • / / 7 D 5 — / / I \l 3 // v ^ > 1. ' // / / /t 1' " 4 •I — 0 •' 1 > - - 1m © : 50cm Fig. 6 : BRUZ. Menhir du Pré de l a Pierre» A: é l é v a t i o n s » B: f o u i l l e 1989. 1: zone à s i l e x . 2: p e t i t e poche à s i l e x » 3 : f o s s e à t e r r e
RAP00577.pdf ((35). déviation de la rn137 entre Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine et le Vieux-Bourg. rapport de prospection et de sondage)
  • (35). déviation de la rn137 entre Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine et le Vieux-Bourg. rapport de prospection et de sondage
  • 35
  • R. N. 137 -RENNES -SAINT-HALO PROSPECTION — - SONDAGE DEVIATION DE LA ROUTE NATIONALE ENTRE CHATEAUNEUF D'ILLE ET VILLAINE ET LE VIEUX BOURG (35 -22). Françoise GOUPIL Damien LEROY DIRECTION DIRECTION DEPARTEMENTALE ANTIQUITES EQUIPEMENT (35) BRETAGNE SOMMAIRE
  • céramique gallo-romaine précoce) . très êrodée (époque gauloise ou Le Rocher Pleureur Saint-Grégoire MINIAC-MORVAN (35). Fossé de l'âge du fer ou de la période galloromaine précoce. Site N°l :Le Rocher Pleureur. St-Grégoire.MINIAC-MORVAN( 35 ) . MINIAC-MORVAN 35 Saint
  • . Terre sablonneuse. Absence de vestiges. Le Vieux Bourg 35 179 002 Parcelle Le site du Vieux Bourg était connu par prospection de l'équipe de M. Loïc LANGOUET, dans le cadre du Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques d'Alet (1). La prospection au sol réalisée par nos soins
  • vérifier) . (4) Voir les céramiques ramassées par le C.E.R.A.A. (renseignements à Annexe scientifique des sondag CLICHE 5 : Fossé, fosse, trous de poteau SI . St 7 , St 8 , St 9 ,10. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35). CLICHE 6 : Fossé , trous de poteau SI ,avec destruction
  • partielle due à la voirie de la D.D.E. St 12, St 13, 14, 15. CLICHE 10 : Incinération en urne, en situation de découverte St 33. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35). CLICHE 11 : Urne avec céramique de calage S4. St 33. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35) S 4 0 10cm 35 179 002
  • urne-avec céramique de calage et tuiles , . (S4 ST33 -1- S4 ST33 -2-) 34: fossé (30 cm) ' Le sol naturel est constitué d'arène granitique avec des affleurements rocheux. SONDAGE 5 structure 35: petit fossé ' 36: fosse romaine ' 37: trou de poteau 1 38: foyer et cendrier. Le
  • 25 25 50 Ar 33 incinération 50 75 r Î i L 75 Ar 80M SONDAGE 5 -- • — 1 1 1 1 0 25 ri i 1 1 1 I 25 50 \\. 1 1 1 75 0 i i 75 M. 100 100 42 z 43 O 44 O 121 SONDAGE 6 1 sud 1 1 35 sa\\ 0 i i i i 1 1 1 1 37 38 O I I I 56 50 SONDAGE 7
  • sud 39 25 25 44m coupe et profil du fossé SI ST24 DOSSIER INCINERATION EN URNE structure 33 35 179 002 S4 ST33 0 5cm Cette céramique , support de l'incinération, est un vase ovoïde , à fond plat et à panse ventrue; sa lèvre est arrondie déjetée et le col large. La
  • faible de explorés receler des archéologiques. F. GOUPIL Juin 1989 du tracé vestiges A N N E X E LES CHIFFRES DE L'OPERATION LE PROJET ROUTIER - longueur du tracé dont 2,5 KM en déblais. 7, 5 KM - largeur de l'emprise 40 à 65 M Coût estimé du projet. 91 M L'ETUDE
  • . - La civitas gallo-romaine des Coriosolithes - Le milieu rural, Institut Culturel de Bretagne, 1989. G. LEROUX. - La civitas gallo-romaine des Riedones - Le milieu rural, 1989.
RAP00404.pdf (SAINT-MALO (35). les sept perthuis. rapport de sauvetage urgent)
  • SAINT-MALO (35). les sept perthuis. rapport de sauvetage urgent
  • 35
  • N° DE SITE : 35.288.019.AH L E S S E P T P E R T H U I S en Saint-Malo section BH parcelle 120 cadastre de 1974 R A P P O R T D E S A U V E T A G E U R G E N T 1989 Photo n®l : Vue aérienne de l'enclos sud en fin de fouille Catherine Bizien Jaglin Thierry Lejars
  • BAEPQBXIFFISFFLYETFFIL I2BSEHX 1989 L E S S E P T F - E R T H O I S en Saint;-Malo section BH, parcelle 120, cadastre 1974 N• de site : 35.288.019.AH Enclos quadrangulaire Photo n*2 : Photographie aérienne 1976 (L. Langouet) SOMMAIRE PRESENTATION p. 1 FICHED'IDENTITE P. 1 CIRCONSTANCE DE
  • GAULOIS IMPLANTATION LES ENCLOS L'ENTREE AMENAGEMENTS INTERIEURS PUITS PERSPECTIVE p. 30 p. p. p. p. p. p. p. 30 32 32 33 34 35 37 P. 38 A D S « •4 c ' . o ROCHE • CHAR30N ROCHE ALTEREE QU DECOMPOSEE • TESSON REMPLISSAGE HETEROGENE ARENLSE A SILEX REMBLAIS MODERNE 0
  • participé à la quasi-totalité de la fouille. - DEROULEMENT DES TROIS CAMPAGNES. la campagne de sondage menée en mai 1989, a servi d'étude préalable (nature, datation et importance du gisement). La terre végétale, complètement remaniée par les labours, ne recelait pas de nivaux