Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

26 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01206.pdf (IFFENDIC (35). la Carrière du Valet. rapport de diagnostic)
  • IFFENDIC (35). la Carrière du Valet. rapport de diagnostic
  • 35
  • Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.R.A. de Bretagne 1994 Les D.F.S. constituent des docuients administratifs couunicables au public dès leur relise au service régional de l'archéologie, suivant les prescriptions de la loi n' 78-753 du 17 juillet 1978 îodifiée
  • . Parcellaire moderne attesté. Tranchée n° 16 : - fait n° 1 : fossé dont le remplissage est constitué de terre brune. Largeur conservée de 35 centimètres. Parcellaire possible d'époque indéterminée. - fait n° 2 : fosse circulaire creusée dans le niveau sablo-argileux. Remplissage d'argile
  • centimètres. Ce fossé semble être la prolongation du fossé (fait n° 1 ) signalé dans la tranchée n° 9. Il pourrait être attribuable à l'Age du Fer. Tranchée n° 17 : - fait n° l : fossé à remplissage de terre brune. Largeur conservée de 35 centimètres. Parcellaire probable d'époque
RAP01201.pdf (BÉDÉE (35). "Béziers". rapport de diagnostic)
  • BÉDÉE (35). "Béziers". rapport de diagnostic
  • 35
  • BEDEE "Béziers" (35 05 173 31) (Ille et Vilaine) DFS DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE 01/11/94 -30/11/94 Sous la direction de Stéphane BLANCHET Avec la collaboration de Laurence GAUBERT SUPPRESSION DU CARREFOUR A NIVEAU ENTRE LA RN 12 ET LA RD 62 AFAN GRAND-OUEST Avec le concours
  • de la D.D.E. d'Ille et Vilaine Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.R.A. de Bretagne 1994 Les D.P.S. constituent des docuients adiinistratifs couunicables au public dès leur relise au service régional de l'archéologie, suivant les prescriptions de la loi n
  • conservé : 0,8 m. Ecofact possible. il - fait n° 34 : fosse allongée (0,8 m x 1,2 m) présentant un remplissage gris. Ecofact possible. - fait n° 35 : fossé présentant un remplissage sablo-argileux brun-gris. De l'argile cuite et du charbon de bois y sont associés. Largeur conservée
RAP01300.pdf (RENNES (35). parking de la place Hoche. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). parking de la place Hoche. rapport de fouille préventive
  • 35
  • Les fouilles archéologiques du parking ae la Hoche Pilace Ho Les fouilles archéologiques du parking de la place Hoche. Rennes parking place Hoche. 35 238 013 H Ille et Vilaine. D.F.S. de fouille préventive. 07/03/1994-06/11/1994. Sous la direction de D.POUILLE. Vol. 1
  • ° : 94-31 Valable du 1er mars au 31 octobre 1994 Titulaire: Dominique Pouille. Organisme de rattachement : A. F . A. N. Raison de l'urgence : Construction d ' u n parking souterrain Maître d'ouvrage des travaux : Ville de Rennes Surface fouillée : 4000m2 Surface estimée du site
  • différentes hauteurs de sol. Fig.30: Fait 402, détail. Fig.31 : Plan d'ensemble Phase 5. Fig.32: Fait 220. Fig.33: Faits 203, 220. Phase 5. Fig.34: Fait 207 III phase 5. Fig.35: Plan d'ensemble phase 5, restitution. Fig.36: Coupe du sol en terrazzo et des niveaux postérieurs, (faits 402
  • travail ne sont pas encore suffisamment acquises. * Ph. Andrieux, archéologue départemental du Val-de-Marne. M. Pernot, chercheur au C.N.R.S. UMR 9934- Université de Bourgogne. FIG. 8 R E N N E S P a r k i n g H o c h e 1994 Carré Zone r.s. Fait n° Structure nc Sépulture n
  • . 10. pâte beige, dég. assez fin. int. et ext. beige. I I . pâte orange clair, dég. assez fin. int. et ext. orange clair. m m: m :iS g:S! ^SSS&S .KS Fouillis pbrl
RAP01214.pdf (SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport intermédiaire de fouille programmée 1993-1995)
  • SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport intermédiaire de fouille programmée 1993-1995
  • 35
  • CHATEAU DE SAINT-AUBIN-DU-CORMIER RAPPORT DE (AOUT FOUILLES 1994) Jérôme CUCARUL CHATEAU DE SAINT-AUBIN-DU-CORMIER RAPPORT DE FOUILLES (AOUT 1994) Jérôme CUCARULL Cette opération n'aurait pu a v o i r l i e u sans l e travail et le s o u t i e n de nombreux
RAP01213.pdf ((35). les châteaux de pierre des Marches de Bretagne. rapport de prospection thématique)
  • (35). les châteaux de pierre des Marches de Bretagne. rapport de prospection thématique
  • 35
  • CHATEAU DE LA ROCHE-MONTBOURCHER A CUGUEN ET SON ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL ETUDE ET RELEVES (1994) Volume 1 : TEXTE ET PLANS Jérôme CUCARULL Bernard LEPRETRE CHATEAU DE LA ROCHE-MONTBOURCHER A CUGUEN ET SON ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL ETUDE ET RELEVES (1994) Volume 1
  • porte qui s'ouvrait vers l'intérieur. Sur une la même cheminée profondeur. face, de à 1,25 m. 1,75 m. de au Nord de large 1,50 m. la de latrine, haut Sa hotte pyramidale est peu saillante et on trouve 35 (20 cm.) cm. de et son conduit se rétrécit
  • . [1994] y verrait plutôt la localisation de la tour du Chêne. Elle Sud même présente une intérieurement la Cela par une plate-forme explique légère forme gorge. naturelle que sa base sur est de Elle fer à est adossée à laquelle située cheval, a à été plus
  • grâce à un l'ensemble parai lél ipipédiques, ressauts par des planchers. des parements. consoles celui Le de granit du niveau 3 ressaut et supérieur à du de section et celui du dessous 15 X arrondie. 55, 25 X rond vient 35 Pour et dans le 15 ce niveau X 20
  • - 17 par "les émail lés", des sols dont études étaient on n'a INTERPRETATION Nous ne reprendrons pas ici l'historique qui a été récemment développé dans un article consacré à ce château [Amiot, 1994] , et qui élément pour la n'apporte en définitive quasiment
  • seigneurs reproduisons ce texte, du est de grand circonstances le 15 sont octobre liée déjà aux mieux 1590, Montbourcher ce texte [1994, 386-387] Outre connue. Il détruit. guerres et ont en de pris Cette religion, une annexe part car la est incomplète
  • chapelle. inconnue et rien n'indique que c'était un son importance, Page - 18 sa localisation est problématique, 1988], de d'autres dans trancher, fait certains la plaçant la basse cour même si correspondre à dans la [Amiot, 1994]. la proposition faite
  • ., A niveau, l'Ouest, il y a 45 m., qui rejoint environ 11 m., C. poussée de le fragment de [1994, mètres aucune trace. grossièrement la tour Brette à la puis en partant vers le puis un pan Nord-Sud de courtine Est-Ouest conservé sur qui vient se coller à la tour Brette
  • ]. donne quelques bâtiments la boullangerye disparus du et en l'absence de fouilles, précisions logis. les Il escurys parle sont sur de la "la bruslés". à imaginer l'emplacement de ces bâtiments, aussi serons nous muet sur ce problème insoluble. C. Amiot [1994, 397
  • un est avet" qui [Rioult, (...) ou le d'un 1993/a, est demi-colonne alors adossée faisceaux châtelet [Amiot, de de Vitré, [Rioult, encadrent la mouluration des que cette moulure soit un 1993/b, les 1994, 400]. les plus significatifs du "le retour de de
  • consécutives se part ou à en la guerre 1364. conflit, est au de Jean de service de Charles de Blois. Cependant, Christophe [1994, ceux Amiot 403] d'un le site porte des marques d'évolution importantes. élude que les ouvrage quelque peu vestiges homogène". la
  • . Nous avons déjà souligné que le retranchement à l'Est du site constituait une murailles. C. classique, y Amiot verbal logis de sans [1994, plaçant accréditer d'un procès plate-forme même trace 390-391] la s'est y du existé, trompé bâtiments voit chapelle qui
  • , de l'autre attentive côté du des alentours ruisseau, une butte du indique allongée 1994, à site, 20 ayant 389]. l'Est qui ans du semble parementée en pierre et qui aurait pu faire office de circulation, peut-être pour franchir l'étang qui se trouvait de
  • - 35 été utilisé bien attentif d'apercevoir l'on a de des pièce Après la l'apport d'ailleurs planches de correspondant démolition d'une avoir du cheminée été assez tardif et éphémère pente et par car on s'est conséquent très installé sur un remblais en
  • , mentionne, Sa comme à fonction environ est le suggère C. logement du meunier. Page - 36 70 m. difficile Amiot au à [1994, Sud du établir. 389], du CONCLUSIONS PROVISOIRES Au terme de l'importance cette historique rapprochant de [1982, estime 28] étude, la
  • fait évidence retrouver le travail de beaucoup des détails les traces des maçons, l'homogénéité de temps, de nous BIBLIOGRAPHIE Amiot, C. , 1994 : "Le château de la Roche-Montbourcher . Un exemple de postérité des donjons quadrangulaires en Bretagne après 1350
RAP01239.pdf (SAINT-MALO-DE-PHILY (35). le Déron. rapport de sondage)
  • SAINT-MALO-DE-PHILY (35). le Déron. rapport de sondage
  • 35
  • prévue à cet effet, le maître d'ouvrage prend à sa charge les engins de terrassement nécessaires à l'exécution des sondages. L'opération débute le 12 septembre 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. LES MENAIS Limites des extractions
  • trouvent dans les archives de l'opération. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. Figure 3 : Plan général des sondages. Position des coupes. Document S.R.A. Bretagne - 1994. RESULTATS Les sondages réalisés ont permis de reconnaître plusieurs
  • . B Terre arable Graves alluvionnaires Limite des extractions 1 m. Document S RA Bretagne - 1994 Figure 4 : Fossé 1. Coupe A - B en limite ouest de la zone détruite. Document S.R.A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009
  • .AH. Figure 5 : Tranchée 2. Fenêtre de décapage. Plan du fossé 1. Document S.R.A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. C Terre arable Limon Niveau de décapage Figure 6 : Tranchée 2. Fenêtre de décapage. Coupe C - D
  • . Fossé 1 Document S.R.A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. Figure 7 : Tranchée 1. Fenêtre de décapage. Plan du fossé 1. Document S.R.A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n
  • ° 35.289.009.AH. Niveau de décapage . — . — 1 m. Figure 8 : Tranchée 1. Fenêtre de décapage. Coupe E - F, Fossé 1. Document S.R.A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. O Portion fouillée H Terre arable Limon Figure 9
  • : Tranchée 3. Plan et coupe du fossé 2. Coupe G Document S. R. A. Bretagne - 1994. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. Portion fouMée Niveau de décapage Figure 10 : Tranchée 1. Pian et coupe du fossé 3. Coupe I - J. Document S.R.A. Bretagne
  • 35 - SAINT-MALO-DE-PHILY Carrière des Menais - Le Déron Site n° : 35.289.009.AH. D.F.S de Diagnostic Archéologique 12/09/94 - 23/09/94 Sous la direction de Damien LEROY Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales Avec la collaboration de Fabrice MONNIER Service
  • Régional de l'Archéologie de Bretagne Ouverture de la Carrière des Menais Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S R A. de Bretagne 1994 Les D.F.S constituent des documents administratifs communicables au public dès leur remise au service régional de l'archéologie
  • dans le courant du mois de septembre 1994, à Saint-Malo-de-Phily (Hle-et-Vilaine) au lieu-dit Le Déron / Carrière des Menais (fig. 1). Cette opération a été rendue nécessaire par l'ouverture d'une exploitation de carrière de sables et graves alluvionnaires par la société Viafrance
  • Archéologique Nationales. LE SITE DU DERON : HISTORIQUE DES RECHERCHES Le site du Déron à Saint-Malo-de-Phily (35) a été identifié en 1986 par Monsieur Maurice GAUTIER, dans le cadre de son programme de prospection sur le bassin occidental de la moyenne Vilaine (Gautier 1986 , Gautier et
  • mobilier d'époque gallo-romaine. Le site s'étend sur les parcelles 64, 67, 97, 98, 99 et 101 de la section ZI du cadastre de Saint-Malo-de-Phily (1993). 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH. 1e_ParO vlonvoism fÀte Hau^Autiay i fr r la-Mafiài
  • l'Archéologie s'était engagée, en avril 1993, à accorder à cette opération un soutien exceptionnel de 100 000 F., imputé sur les crédits réservés à l'échelon central à cet effet. Le 26 Août 1994 la Société Viafrance indiquait par courrier à la Préfecture d'Ille-et-Vilaine son intention de
  • septembre 1994 sur le site, associant le Conservateur Régional de l'Archéologie et le responsable de la carrière permettait de d'arrêter les conclusions suivantes : - le maître d'ouvrage souhaite engager rapidement l'exploitation avant que l'autorisation ne devienne caduque ; - il se
  • - 1994. ASPECTS TECHNIQUES ET METHODOLOGIQUES DE L'INTERVENTION L'emprise totale de la première tranche d'exploitation est de l'ordre de 10 700 m2. A notre arrivée, environ 5 100 m2 étaient détruits par les premières extractions et 1 200 m2 étaient inaccessibles car occupés par un
  • brune peu compacte n'a livré aucun mobilier. Il n'a pas été retrouvé dans la tranchée T 5 ouverte en parallèle à son endroit. Les tranchées 4 et 5 se sont révélées stériles en structures archéologiques. 35. SAINT-MALO-DE-PHILY Le déron / Carrière des Menais Site n° 35.289.009.AH
  • - 1994. CONCLUSION Les reconnaissances archéologiques réalisées sur le site de la carrière des Menais / Le Déron ont permis de mettre en évidence des structures fossoyées. Celles-ci restent indatées. Leurs relations avec l'ensemble cohérent situé à faible distance à l'ouest ne sont
RAP01250.pdf (LANGON (35). le bourg et la chapelle Sainte-Agathe. rapport de prospection inventaire)
  • LANGON (35). le bourg et la chapelle Sainte-Agathe. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • CHAPELLE SAINTE-AGATHE LANGON (ILLE-ET-VILAINE) ETUDE DE BATI mars - avril 1994 Cyrille CHAIGNEAU Kristell CHUNIAUD MAITRISE DE SCIENCES ET TECHNIQUES "ARCHEOLOGIE PREVENTIVE" UNIVERSITE FRANÇOIS RABELAIS -TOURS A la mémoire du Père François ROCHER 1919 - 1994 Recteur de
  • phase des Observations archéologiques CONCLUSION ANNEXES Bibliographie Autres sources documentaires Historique des interventions Liste des figures 3 INTRODUCTION L'étude de bâti de la chapelle Sainte-Agathe a été réalisée en mars et avril 1994. Elle constitue l'un des cinq
RAP01223.pdf (BETTON (35). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • BETTON (35). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • COMMUNE DE BETTON ILLE ET VILAINE COMPTE RENDU DES PROSPECTIONS DIACHRONIQUES ANNEE 1994 GAUTIER MICHEL X" 7! BETTON La prospection sur la commune La problématique: A la veille d'entamer sa troisième année d'existence, le groupe Archéologie et Patrimoine de
  • subvention pour 1995 Le Président i COMMUNE DE BETTON ILLE ET VILAINE COMPTE RENDU DES PROSPECTIONS DIACHRONIQUES ANNEE 1994 GAUTIER MICHEL Pour sa deuxième année d'existence, le groupe Archéologie et Patrimoine de l'Association du Festival de l'Ule, à l'origine ou présent dans la
  • révélations des indices anthropiques. Ces paramètres qui pourrait laisser supposer un pessimisme ambiant, n'ont pas entamé la détermination du groupe. Le travail mené en 1994, qu'il fut sur le terrain, sur photos aériennes ou aux archives départementales a apporté sortlot d'informations
  • peu d'espoir de pouvoir identifier le type ou l'appartenance de ces traces. L'acquisition des clichés contacts des missions de l'I.G.N. des années 1989, 1990 et 1994 a facilité l'observation aérienne du territoire communal. De ces trois missions effectuées à des moments divers de
  • lorsqu'elle s'effectue dans le cadre d'une prospection autorisée, le groupe Archéologie et Patrimoine se livre chaque année à une série d'animations. En 1994 avec la participation active des dirigeants et des professeurs du collège F.Truffault de Betton une exposition sur le mégalithisme
RAP01064.pdf (FOUGÈRES (35). rue Pommereul. rapport de sondage)
  • FOUGÈRES (35). rue Pommereul. rapport de sondage
  • 35
  • FOUGERES RUE POMMEREUL (35 115 02). ( ILLE-ET-VILAINE) RAPPORT DE SONDAGE 01/03/1994 - 31/03/1994 Sous la direction de Stéphan HINGUANT Avec la collaboration de Laurence GAUBERT MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE Rennes: S R*A. de Bretagne 0 1994 la c i r c u
  • = 1078,950. Alt. moy. : 134 m. N.G.F Cadastre : 1986. Section AT. Parcelles n° 371 et 686. N° du site: 35 115 02. INTRODUCTION Un projet immobilier envisagé par la mairie de Fougères dans un secteur sensible de la ville à conduit à la réalisation préalable de sondages archéologiques sur
  • ). L'opération archéologique a eu lieu du 01/03/1994 au 31/03/1994 et a été confiée à deux contractuels de l'A.F.A.N : GAUBERT, Stéphan HINGUANT, responsable d'opération, et Laurence Archéologue Fouilleur Qualifiée. Le financement de l'opération émanait de la municipalité de Fougères
RAP01128.pdf (FOUGÈRES (35). déviation sur rocade sud. rapport de sondage)
  • FOUGÈRES (35). déviation sur rocade sud. rapport de sondage
  • 35
  • FOUGERES (35 ILLE-ET-VILAINE) ROCADE SUD D.F.S. de diagnostic 02/05/94- 13/05/94 Sous la direction de Stéphan HINGUANT Avec la collaboration de Stéphane BLANCHET Avec le concours du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes
  • : S.R.A. Bretagne 1994 REMERCIEMENTS Les auteurs de ce rapport tiennent à remercier vivement : Mademoiselle Anne VTLLARD, protohistorienne, Conservateur au Service Régional de l'Archéologie de Bretagne pour la mise en place et le suivi de l'opération. Monsieur R. THEPAUT, de la
RAP01152.pdf ((35). déviation rocade sud de Fougères. 2e tranche. extension des décapages sur Lécousse. rapport de sauvetage urgent)
  • (35). déviation rocade sud de Fougères. 2e tranche. extension des décapages sur Lécousse. rapport de sauvetage urgent
  • 35
  • FOUGERES - LECOUSSE (35 ILLE-ET-VILAINE) ROCADE SUD (Les Vieilles Cours - 35 150 10) (La Haute Chararie - 35 150 1 1) D.F.S. de diagnostic 2ème tranche 13/06/94 - 01/07/94 Sous la direction de Stéphan HEVGUANT Avec la collaboration de Stéphane BLANCHET Avec le concours du
  • Conseil Général d'Ille-et-Vilaine Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.R.A. Bretagne 1994 Les D.F.S. constituent des docuients adiinistratifs cowunicables au public dès leur relise au service régional de l'archéologie, suivant les prescriptions de la loi n* 78
  • , plans et rédaction du rapport : S. HINGUANT et S. BLANCHET Etude et dessin du mobilier : S. BLANCHET FOUGERES - LECOUSSE (Ille-et-Vilaine) Les Vieilles Cours (35 150 10) La Haute Chararie (35 150 11) Diagnostic archéologique sur le tracé de la rocade sud de Fougères (R.N 12 à R D
  • parcelle 954, secteur où les prospections au sol avaient mis en évidence des concentrations de silex taillés néolithiques (HINGUANT et BLANCHET, 1994). Mais cette partie du tracé n'étant pas prévue en décaissement par la D.R.I., le diagnostic a donc plutôt porté sur les secteurs
  • inventoriée dans le premier rapport (HINGUANT et BLANCHET, 1994). 8 A U B Limon gris-brun sablo-argileux + ch. de bois Limon fin grisâtre + ch. de bois Tesson de céramique Figure 6 : Coupes de structures en creux de la zone EL 9 B 7777777 777777777777777777777777777777 50 cm
  • Préhistoire, Suppl. n°4, CNRS, éd., Paris. BRIARD J, 1989 ; Poterie et Civilisations. Tome 1, Néolithique de la France. Coll. des Hespérides, édition Errance. HTNGUANT S, BLANCHET S, 1994 ; Fougères- Rocade sud. D.F.S de diagnostic. S.R.A Bretagne, Rennes, 18 p. DOCUMENTS UTILISES Carte
RAP01232.pdf ((35). métallurgie en région de Paimpont. rapport de prospection thématique.)
  • (35). métallurgie en région de Paimpont. rapport de prospection thématique.
  • 35
  • RAPPORT DE PROSPECTION THEMATIQUE PROGRAMME H3 : MENES ET METALLURGIE. SIDERURGIE ANCIENNE DANS LE MASSIF DE PAIMPONT. Financements: Conseil général d'Ille et Vilaine. Ministère de la Culture. Année 1994. Pauline Guérisse. RAPPORT DE PROSPECTION THEMATIQUE PROGRAMME H3
  • : MINES ET METALLURGIE. SIDERURGIE ANCIENNE DANS LE MASSIF DE PAIMPONT. Cliché : Maurice Gautier Financements: Conseil général d'Ille et Vilaine. Ministère de la Culture. Année 1994. Pauline Guérisse. L'objectif de cette année n'était pas de découvrir d'autres sites ayant rapport
  • Régional de l'Archéologie de Bretagne C. njz duChapd/e. i j Première mention = Données complémentaires = ]Ç£ \Q |^ | Année = Responsable = 35
RAP01231.pdf (PAIMPONT (35). le gué de Mony. rapport de sondage)
  • PAIMPONT (35). le gué de Mony. rapport de sondage
  • 35
  • : « Le gué de Mony ». (Ille et Vilaine) PAIMPONT Sondage d'un site sidérurgique ancien. 16-08-94/30-08-94. Responsable : Pauline Guérisse. Rennes : S.R.A. Bretagne. 1994 SOMMAIRE. Introduction. I / Le déroulement du sondage. II / Le matériel. III / Le site du Gué de Mony
  • au sein de l'ensemble des sites recensés sur les communes de Paimpont et de Plélan. Conclusion. Photographies et plans. Un sondage a été pratiqué du 16 au 30 août 1994 sur une parcelle de la forêt de Paimpont (près du Val sans retour). Le site en question se trouve tout au bord
  • : hauteur = 35 cm, diamètre = 40 cm.
RAP01240.pdf ((35). sud-est de l'Ille-et-Vilaine. rapport de prospection aérienne)
  • (35). sud-est de l'Ille-et-Vilaine. rapport de prospection aérienne
  • 35
  • 3 -2 £ c 3 O O £ a o o c SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE Ministère PROSPECTION-INVENTAIRE DU BASSIN ORIENTAL DE LA VILAINE ARCHEOLOGIE AERIENNE EN ULE-ET-VKAINE, Campagne 1994 Responsable . Gilles LEROUX Tome I : présentatio^*" SOMMAIRE INTRODUCTION
  • REMERCIEMENTS CADRE GEOGRAPHIQUE PRESENTA TION DES RESUL TA TS BILAN DES RECHERCHES INVENTAIRE DES SITES ARCHEOLOGIQUES RELEVES CADASTRA UX DES SITES INTRODUCTION Le bassin oriental de la Vilaine a fait l'objet d'une nouvelle campagne d'archéologie aérienne en 1994. Les résultats sont
  • conséquent leur aménagement au cours des 30 dernières années (travaux de remembrement) et se retrouve finalement quand il s'agit d'envisager les différences de lisibilité d'un secteur à l'autre. La campagne 1994 a également été l'occasion de premiers survols de la région de fougères, que
  • photographique a été mise en place. Figure 1 : Le cadre géographique de nos recherches en 1994 Région : Bretagne Département : Ille-et-Vilaine BILAN DES RECHERCHES Les sites à fossés comblés, toutes périodes confondues, représentent l'écrasante majorité des découvertes : 96%, contre 4
  • nouvelles de 1994, tout un aménagement fossoyé périphérique et secondaire, lui-même greffé sur un grand fossé -limite du côté des vents dominant, plusieurs fosses importantes (puits, fosses-dépotoirs?), ainsi qu'un petit enclos carré à destination probablement funéraire, d'orientation
  • grande villa gallo-romaine sur la commune de Romagné (Figures 2 et 3), au sud de Fougères, constitue assurément le plus beau fleuron de notre campagne de prospection 1994. Bien que seule la pars urbana ait été visualisée, il a été possible d'identifier plusieurs corps de bâtiments
  • une meilleure connaissance de l'occupation humaine du bassin de la Seiche, déjà ébauchée par les fouilles de Corps-Nuds (Graibusson) et Janzé (La Tullaye). 33, 34, 35) SAINT-AUB IN-des- LANDE S, La Charronnière 1, 2, 3, 4 32) ROMAGNE, La Fromière 38) SAINT-AUBIN-des-LANDES
  • , Monchouan 3 11) GENNES-sur-SEICHE, Le Château de la Motte REPERTOIRE DES DECOUVERTES REALISEES EN 1994 1) AMANLIS, Le Four Bouffi, Section ZL, parcelle 26 x = 315, 740 y = 342, 625 Système d'enclos concentrique, associant une structure centrale de forme rectangulaire et des fossés
  • comprenant une structure rectangulaire et une série de fossés s'y greffant, époque gallo-romaine probable. 5) BOISTRUDAN, Montbeil, Section ZE, parcelles 35, 72 x = 322, 910 y = 338, 250 Ensemble d'enclos composé de deux structures rectangulaires à angles arrondis et divers tronçons de
  • , parcelles 19, 32, 33, 34, 35 x = 323, 650 y = 340, 010 Ensemble comprenant un enclos quadrangulaire et divers fossés qui s'y rattachent. Datation mdéterminée. 23) NOUVOITOU, L'Ourmais, Section B3, parcelles 416, 512, 513, 514 x = 310, 125 y = 344, 250 Système d'enclos juxtaposés et à
  • B2, parcelles 184, 191, 192 x = 332, 130 y = 350, 590 Ensemble de fossés à tendance rectiligne, dont l'un d'eux épouse les contours orientaux de l'enceinte néolithique de la Charronnière découvertes en 1989. Datation indéterminée. 35) SAINT-AUBIN-des-LANDES, La Charronnière 4
  • BRE T AGNE 35044 Rennes Cedex. A retourner au SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE 6, Première mention ^ Année AâAkl Responsable : Départements) rue du chapitre, Données complémentaires^ Nature de
  • rue du chapitre, Données complémentaires □ ,5.3 ,4l /) p.fL(è^eJh .iMm. Responsable : | | Organisme 35 Départements) | ...r:..Jm(Âùx^. Nature de ropération : n Année de première mention | 053 Commune(s) : Lien-dit (du cadastre) i Ueu-dit (de H.G.N.) Nom du site
  • . A retourner au SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE 6, rue du chapitre, Première mention QjjJ Données complémentaires Année,/ Nature de l'opération : Année de première mention I i i i ..ZÙVU£hhuML Tz Organisme Responsable : Départements) i .35. , Commune(s) Lien-dit (du
  • L'ARCHEOLOGIE DE 6, Première mention fx| rue du chapitre, Données complémentaires I Année de première mention | I -...iHwtùJ^À^... Nature de l'opération : Année lijijlÛj QM)>....Ù£MK Responsable : 35.:. Départements) Organis me • i. Z^.....L0.1U.U.Û.N.e....P£..../iA
RAP01102.pdf (BÉDÉE (35). la Métairie Neuve : déviation de Bédée, liaison rd72-rn12. rapport de fouille préventive)
  • BÉDÉE (35). la Métairie Neuve : déviation de Bédée, liaison rd72-rn12. rapport de fouille préventive
  • 35
  • BEDEE "La Métairie Neuve" (35023006) (Ille et Vilaine) DFS DE SAUVETAGE URGENT 01/03/1994 - 15/0^1994 Sous la dir. de Gilles LEROUX Avec la collaboration de F. Le Boulanger, S. Blanchet DEVIATION DE BEDEE - LIAISON RD 72-RN^2 AFAN - GRAND-OUEST avec le concours du Conseil
  • général d'Ille et Vilaine Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.RA. de Bretagne 1994 SOMMAIRE Page Remerciements Organisation de l'opération Liste des bénévoles Légende des coupes Liste des figures Liste des planches Introduction : A-Circonstances de la découverte
  • . Figure 13 : Coupes des fosses n°35 et 114 (même type de remplissage). Figure 14 : Structure n°58 - Coupe 1 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 15 : Structure n°58 - Coupe 2 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 16 : Plan du puits n°93. Figure 17 : Plan
  • (U.S. 5802). Planche 11 : Mobilier métallique (fragments de clé, de fibule, et clous), et fragment de creuset trouvés en U.S. 5801 à 5803. Planche 12 : Deux fragments de peson en terre cuite rouge (st. n°58); un aiguisoir (st.35); une enclume (st.40). INTRODUCTION A)- Les
  • pour les Fouilles Archéologiques Nationales). C)- Déroulement du chantier : L'opération de terrain proprement dite s'est déroulée du 1 mars au 15 avril 1994. Elle a été conduite par une équipe de quatre archéologues contractuels A.F.A.N., renforcée par la participation de
  • possèdent en 7 moyenne un diamètre allant de 1,50 à 2 mètres. Néanmoins, on peut déjà souligner la présence de quatre fosses particulières par leur diamètre, leur forme, et leurs fonctions: il s'agit des structures n°58, 93, 35, et 130. 3)-Les trous de poteaux: Au nombre de
  • l'emprise, une portion d'une grande fosse vraisemblablement circulaire a été mise au jour (structure n°35) (Photo 8). L'extrapolation de son contour aboutit à une structure de quinze mètres de diamètre. Son fond plat, sa profondeur conservée de 0,70 mètre, et le fait qu'elle soit creusée
  • ). 21 Figure 13 : Coupes des fosses n°35 et 114 (même type de remplissage). 22 Figure 14 : Structure n°58 - Coupe 1 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 15 : Structure n°58 - Coupe 2 (les différents niveaux de remblai du puits). 23 Figure 16 : Plan du puits n
  • homogène d'un point de vue chronologique. Il s'agit ensuite d'une phase de comblement de la citerne n°35 (U.S. 3502), de la fosse n°114 (U.S. 11402), et enfin de l'épandage antique n°3 (U.S. 300). 1-La céramique sigillée : La répartition spatiale des tessons de céramique sigillée, au
  • total 66, est homogène. Ils sont bien sûr représentés dans la structure n°58, mais également dans les structures n°3, 35, 60, 74, 117 et 124. Ceux retrouvés dans le comblement supérieur du puits n°58, à savoir notamment DRAG.17, DRAG.24/25, DRAG. 18/31, et DRAG. 37, indiquent une
  • -claudienne (20-70 ap. J.C.): Menez 6, 55a, 96b, 96c, 125a, 125c, 144, et Menez 148 (Planche 1). 3-La céramique commune : On la retrouve essentiellement dans les structures n°3, 35, 58, et 114. Les formes sont nombreuses et variées. Toutefois, parmi l'ensemble de céramiques communes
  • l'entrée formée par l'interruption des fossés n°40 et 74 met en évidence un dysfonctionnement. Il en va de même de la position de la citerne n°35 qui n'est pas cohérente avec le prolongement des fossés n°40 et 119. Par contre, le plan du bâtiment à deux nefs, relevé dans la partie
  • occidentale du chantier, s'inscrit, de par son orientation, dans le système d'enclos gallo-romain. 35 Quant à l'étude du mobilier archéologique, son apport à la compréhension des différentes phases d'élaboration du site est insuffisant, essentiellement à cause de son inégale répartition
  • métallique (fragments de clé, de fibule, et clous), et fragment de creuset trouvés en U.S. 5801 à 5803. • 41 Planche 12 : Deux fragments de peson en terre cuite rouge (st. n°58); un aiguisoir (st.35); une enclume (st.40). 42 Figure 17 : Plan et coupe ouest-est de la structure n°38
  • (petit four). 43 Planche 9 : Statuette de déesse -mère en terre cuite rouge, retrouvée en prospection auprès de la zone de fouille. w CONCLUSION La fouille partielle du système d'enclos gallo-romain de La Métairie Neuve, à Bédée (35), met en évidence une série de données
  • 116 (coupe NO-SE), et aperçu de la fosse n°l 17 qui les a précédés. Photo 8 : Fosse n°35 (citerne ?): vue des coupes est-ouest et nord-sud, et aperçu du profil. Photo 9 : Fosse n°l 14: vue de la coupe ouest-est (couche médiane grise ou U.S.3502 renfermant l'essentiel du mobilier de
  • de la fosse n°l 17 qui les a précédés. Photo 8 : Fosse n°35 (citerne ?): vue des coupes est-ouest et nord-sud, et aperçu du profil. Photo 9 : Fosse n°l 14: vue de la coupe ouest-est (couche médiane grise ou U.S.3502 renfermant l'essentiel du mobilier de cette structure