Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

15 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00199.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle
  • 56
  • SOMMAIRE I Introduction 1 RAPPEL : LE SITE . LES FOUILLES ANTERIEURES 2 LES FOUILLES DE 1986 3 RECHERCHE DU PUITS 3 RECHERCHE DE L'ESCALIER A VIS : LA FAÇADE 4 LA PIECE Bl 5 LA PIECE B2 6 LA FOSSE B2 7 1/ Pot erie saintongeaise 8 2/ Poterie glaçurée 9 3
  • 1986 sur le site médiéval de Ste Geneviève en Inzinzac-Lochrist s'est déroulée en trois temps : - Du mois de Mars au mois de Juillet, une dizaine de - journées ont été consacrées à des travaux de déblaiement, à la réalisation du nivellement général du site, à l'intervention d'un
  • leurs moniteurs ont travaillé sur le chantier; Ces convalescents, en voie de réinsertion ou déjà réinsérés, ont apporté à cette campagne de fouilles une aide efficace dans les gros travaux de piochage et brouettage. Cette campagne 1986 clot les travaux de terrain sur le site. 2
  • étroite, où se situaient les services : la cuisine (CS), l'office C avec son four à pain, des latrines, enfin une pièce B qu'il restait à fouiller. 3 LES FOUILLES DE 1986 ( Fig. 1 ) Elles se proposaient : 1 . De rechercher le puits du manoir et l'escalier à vis dont un fragment
  • dégradé : il n'en smbsiste que 2 à 6 assises, mal coi&truites et très irrégulières. On avait retrouvé, en 1984, une fenêtre étroite éclairant la pièce centBale H. La fouille de 1986 a dégagé une seconde fenêtre, au centre exact de la façade, mais dont il ne reste que peu de chose": à
  • (Fig.l). L'espace non fouillé qui subsistait au N de la pièce (3,10 x 1,50m) a été dégagé en 1986, sauf ùne zone de 1,50 x lm où un arbre était implanté et que l'on ne pouvait abattre. Aucune ouverture ou porte n'existait entre les pièces Bl et B2. La fouille a retrouvé les 6 couches
  • / Dépotoir est La fouille de ce dépotoir, càamencée en 1980 avec la section du fossé, a été poursuivie depuis lors. La poterie retrouvée en 1986 n'est pas différente de celle présentecLans les couches 15e — 16e du site : cruches, marmites, réchauffoirs, etc.. Toutefois une forme inédite
  • entièrement en bois, avec marhhes en bois massif. Une telle structure a pu exister pour desservir la pièce haute au-dessus de la pièce D sans qu'aucune trace n'en subsiste. Malgré des recherches ardues, le puits du manoir n'a pas été retrouvé. 2 . MOBILIER La campagne 1986 a donné de bons
RAP00247.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • d'humus. Intérieur de l'enclos, partie est,après le second décapage. UNIVERSITE DE RENNES DEPARTEMENT DE PHYSIQUE CRISTALLINE LABORATOIRE D'ARCHEOMETRIE RAPPORT SUR LA PROSPECTION ELECTRIQUE DU SITE ARCHEOLOGIQUE DE TALHOUET EN PLUVIGNER (56) RAPPORTEUR ANNEE L.LANGOUET 1986
  • DANIEL TANGUY Fouille de sauvetage programmé sur un site (^habitat du second Age du Fer, au Talhouet en PLUVIGNER (Morbihan) Rapport année 1986 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmé sur un site d'habitat du second âge du Fer,au Talhouet, commune de PLUVIGNER
  • (Morbihan) . Année 1986 Rappel ; L'étude de ce site a débuté par une fouille de sauvetage d ' urgence, a.u cours de l'hiver 1985»déclenchée à la suite de travaux de défrichements sur une vaste parce] le de lande. Cette intervention,ainsi que les deux campagnes de sauvetages
  • l'enclos sur toute sa surface en procédant par des décapages extensifs, afin d'apporter des éléments de réponses concernant la nature et l'ampleur du site. In troduction; La troisième campagne de fouilles de sauvetage programmé a eu lieu durant trois semaines,du 7 au 26 juillet 1986
  • Thierry DARLET Pierre Alain LE GRAND Bertrand LE QUERE Louis MONOT Jean Christophe SALHI Jamal VINCENT Valéry Ce sont donc au total 19 personnes qui ont travaillé sur le site du Talhouet au cours du mois de juillet 1986. - 4 - La fouille : Comme prévu à l'issue de la campagne
  • dont la vocation essentiellement agricole est probable. Les recherches menées cette année ont mis en valeur l'étroite liaison entre l'enclos et la construction rectangulaire. A la fin de cette campagne de fouilles 1986,il est évident que nous avons étudié une unité de ce qui peut
  • PROSPECTION ELECTRIQUE SUR LE SITE PRE-ROMAIN DE TALHOUET EN PLUVIGNER (56) Les mesures et les traitements sur ordinateur ont été entièrement réalisés par deux vacataires du Laboratoire d'Archéométrie : Messieurs QUERRE et BIGOT. L'opération fut menée en une journée en présence du
RAP01632.pdf (LOCMARIAQUER (56). le chantier du nouveau cimetière. rapport de fouille programmée)
  • LOCMARIAQUER (56). le chantier du nouveau cimetière. rapport de fouille programmée
  • 56
  • Sous-Direction de l'Archéologie Circonscription des Antiquités de Bretagne LOCMARIAQUER - CHANTIER DU NOUVEAU CIMETIERE Avril - Septembre 1986 par C.T. LEROUX , Y. LECERF , J.Y. TINEVEZ , E. GAUME n° De site : 56-116-008-AP Décision n°974 du 9 Avril 1986. Le chantier du
  • amenés à conduire en priorité cette intervention de manière à libérer les lieux fin Septemblre 1986. La présence effective dans cette zone de nombreux vestiges relativement délicats nous a amené à porter entièrement notre effort sur ce point de manière à tenir le calendrier , quitte à
  • céramique. J.Y. TINEVEZ UNIVERSITÉ DE RENNES I LABORATOIRE P'ARCHÉOMÉTRIE DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE CRISTALLINE E.H.A. C.N.H.S. 0701R PROSPECTION ELECTRIQUE A LOCMARIAQUER (56) A la demande de Monsieur LE ROUX, Directeur des Antiquités Historiques de Bretagne, une équipe du
  • des résultats obtenus en 1985 et 1986 pour la dernière zone. , Commentaires des cartes. Les carrés Bl à B15. Deux zones à forte résistivité sont décelables à l'ouest et au nord-est de la carte. Entre ces deux zones correspondant très probablement à des affleurements rocheux
  • . Sur la troisième carte figurent les cartes de 1985 et 1986 pour cette zone. On y retrouve bien la trace du caern de la Table des Marchands (B). Le trou du grand Menhir est localisé à nouveau. Entre ce trou et B, existe une anomalie linéaire (C) qui peut correspondre à un ancien
  • de 20 mètres sur 20 mètres. 28 Mai 1986 CONFRONTATION DES RESULTATS DE LA PROSPECTION ELECTRIQUE AVEC CEUX DE LA FOUILLE Les deux zones à grande résistivité au Nord-Ouest et à l'Est du décapage sont effectivement dues à la remontée du substrat granitique , la zone
RAP00254.pdf (QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.)
  • QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • SOMMAIRE P. 2. CONDITIONS DE LA FOUILLE 1. 2. le financement l'équipe P.4. PLAN DE SITUATION P.6. OBJECTIFS DE LA P.7. TRAVAUX PRELIMINAIRES 1. 2. CAMPAGNE 1986 déblaiement et quadrillage prospection magnéto-tellurique artificielle LA FOUILLE P. 11. Structure 1
  • . CHRONOLOGIE RELATIVE ET ABSOLUE P.32. CONCLUSION P.34. MOBILIER P.35 à Annexe: 40. (et 12?) ET OBJECTIFS DE LA PLANCHES PHOTOGRAPHIQUES. plan au 1/40 - ème. 1 - CAMPAGNE 19 86. CONDITIONS DE LA FOUILLE 1. LE FINANCEMENT Le financement de la campagne 1986
  • Quiberon, à proximité de la Il pointe de Conguel au lieu-dit Goulvars. l'extrémité orientale de la parcelle AS 106 du révisé de 1986 1983). La (ce numéro remplace AS 44 du commune de Ouiberon en est Cooddonn ées Lambert cadastre cadastre de propriétaire. : AY 2289,100
  • large de quatre mètres et les indices d ' autres structures. A Pâques 1986, une prospection électromagnétique 2 révèle sur 1600 m la présence de nombreux alignements. C'est la première été en2 visage fin 1986. La prospection n'a porté que sur 1600 m 2 au lieu de 5000 m pour des
  • revenir sur la exemplaire dactylographié du rapport rience réalisée à Rezéa été déposé ainsi théorie que les résultats obtenus cette de l'expé- à la DAH de Rennes en 1986, à Quiberon-Goulvars,accompa- gnés d'une première interprétation. documents graphiques qui montrent
  • orthogonaux organisés suivant de Je joins à ce rapport les une profusion une double trame: d'alignements l'une orien- tée selon les points cardinaux,1 ' autre NW-SE, La fouile de l'été 1986 n'a fait Est qu'effleurer la partie Sud- de la zone expérimentale; une des priorités de la
  • 1987 sera titude des de décaper le carré UW tracés théoriques. - 7 - campagne 60-80 pour contrôler l'exac- I 8 - NT t - 10 - STRUCTURE La ■être première explorée pagne 1986 Il du 1985 des priorités compléter fait la Très bien sage de le très bel
  • semble pouvoir être re- chronologie relaétablie avec une relative sûreté. C'est la raison a pour laquelle la été abandonnée en 1986, murs formant ainsi viron. ture, malgré la découverte de deux les retours de M33 que des murs de refend Il qui est essentiel fouille de S5 en
  • La campagne 1985 avait laisse supposer 1 'existence do deux périodes sûres dans sa partie orientale et coupée par S2 donc antérieure) période plus ancienne probable, ques pierres alignées (SI et d'une représentée par quel- (M10 sous M9 de SI). La campagne 1986 a permis
  • Gallo-Romaine.. affiner -31 - A site à du début CONCLUSIONS 1986 - OBJECTIFS 19 87 [^cs objectifs de la campagne 1 986 ont pour l'essentiel prospection magnéto-tellurique arti2 , 2 1600 m , décapage de 1000 m et trois sonda- ficielle sur ges de contrôle de fouille et fine
  • campagne 1986 était essentiellement d'élargir la zone de fouille pour en mesurer l'importance après la découverte des indices 1985 et la prospection magnéto-tellurique artificielle de Pâques 1986, divement, les relevés de murs ont après l'été,Du retard a mobilier n'a pu être ni
RAP00175.pdf (DAMGAN (56). Saint-Guérin. rapport de sauvetage urgent.)
  • DAMGAN (56). Saint-Guérin. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • SAINT-GUERIN 19 8 6 DAMGAN 56 Brigitte MAISONNEUVE Nicolas ROUZEAU Rapport de fouille de sauvetage urgent effectué à Saint-Guérin en DAMGAN (Morbihan) 1986 fig.3 isas _ IAINT.CIUERIN _ DAMOAM 66 LOCALISATION Le village de Saint-Guérin en Damgan ( Morbihan
  • zone 2 bis. La zone éloigné au sud correspondant à l'affleurement d'une couche d'habitat. La zone 4 est le secteur situé à l'est de la zone 1. LA FOUILLE DE 1986 Elle a eu lieu du 7 au 21 de N. ROUZEAU, Y. ESNAULT, juillet, C. COLOMBEL, grâce à la collaboration S. JEHANNO
  • d'ouest dominants. Le programme des travaux de 1986 comportait, reprise de la fouille restée inachevée en zone 2 bis, l'extension du décapage à l'est de la zone 1 avait déjà été pressenti en 1985 ( d'une part la et d'autre part ; l'intérêt de ce secteur cf. Fig. k, p.6 , Rapport
  • a au moins un ovicapridé de 7 à 10 mois, trois ans, et un de deux à quant à la mandibule de cheval elle appartient à un sujet 13 d'environ 6 ans. Le nombre total d'individus est probablement inférieur à 10. La fouille de 1986 a livré de nouveaux vestiges osseux en zone 2 bis
  • qu'un jeton de la taille d'une monnaie ( Planche XXVIII ). Ces objets étaient connus depuis 1985. H faut y ajouter un grattoir denticulé et quelques éclats de silex provenant de la zone 2 bis fouillée en 1986. Enfin, la couche de surface de la zone /+ a livré le talon d'une
  • PROVISOIRES Les travaux de 1985 et 1986 ont montré qu'il existait au moins 2 niveaux d'occupation sur le site de Saint-Guérin, ( voir coupe AA' donc 2 périodes ). Rien dans l'étude de la céramique ne permet actuel- lement de caractériser chacune d'elle et il est probable que ces 2
  • . Saint-Guérin, Damgan, 56 - Vue vers le nord-est Zone 1 et zone 2 Vue vers le nord Prolongement du dallage de la zone 2 en zone 2 bi Saint-Guérin, Damgan, 56 - Vue vers l'ouest Coupe BB', Extrémité ouest de la zone 2 bis Vue vers le nord Coupe AA' Extrémité sud de la zone 1
  • B.MAISONNEUVE 56 DAMGAN Saint-Guerin MOBILIER 5 6.3.2 1.05 2.008. B.MAISONNEUVE 56 DAMGAN Saint-Guerin MOBILIER 56.3.2 1.052.008. VAMGAU [Morbihan) ScUnt-GuéÂÀn ETUDE DE LA CERAMIQUE La céramique découveAte à Saint-Guérin [VAMGAH, MoA.bA.han) est caA.acte.suj>tique, de. l'âge
  • Bretagne, LXXl/, 1968, p. 85-100. J. LECORUEC, Le site â enclos de Kerlande a Brandivy [Morbihan), Annales de Bretagne, LXXX, 7973, p. 61-10. J. LECORNEC, Un site pré et proto-historique Le Bodan, Questembert [Morbihan), Annales de'Bretagne, LXXÎl/, 7 967, p. 71-79. 56 DAMGAN Saint
  • -Guerin 56.3.21.052.008. 0 5 cm 56 DAMGAN Saint-Guerin 0 5cm 56.3.21.052.008. I 56 DAMGAN Saint-Guerin 0 5cm 56.3.21.052.008. 5cm IX 1 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. XII 8 9 56 DAMGAN Saint-Guerin 0 5cm 10 56.3.21.052.008. XIII 56 DAMGAN Saint
  • -Guerin o 5cm 56.3.21.052.008. XIV 56 DAMGAN Salnt-Guerin 56.3.21.052.008. 0 5 cm XVII XVIII 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. XIX 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. XX XXI 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. 0 5 cm 56 DAMGAN Saint-Guerin
  • 56.3.21.052.008. 5 cm X X 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. 0 56 DAMGAN Saint-Guerin D 5cm 56.3.21.052.008. 56 DAMGAN Saint-Guerin 56.3.21.052.008. 0 5cm XXVI XXVII XXVIII 1 et 2 : fragments de bracelet en lignite ; 3 : fragment de perle en pâte de verre ; 4 : jeton
RAP00260.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de fouille de sauvetage urgent.)
  • SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de fouille de sauvetage urgent.
  • 56
  • l'Archéologie Circonscription des Antiquités de Bretagne. RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT / EN SAINT.LAURENT.SUR.OUST (MORBIHAN) - 1986 - NJ de site : 56 332 224 001 Autorisation de fouille de sauvetage n° 86-02 AP. SOMMAIRE I) Introduction
  • Sous-Direction de l'Archéologie Circonscri|btion des Antiquités de Bretagne. RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT de site : 56 332 224 001 Autorisation de fouille de sauvetage n° 86-02 AP. J. Y. TINE CIRCONSCRIPTION DE HISTORIQUE
  • BORDEREAU RECAPITULATIF Btetagoe, Déc. 1986 Date d'envol. RAPPORT DE . .OCALISATION Département ^ sauyeta^e^ urcjent^ Commune. : Morbihan St Laurent sur Oust .......... j Le Chatelier Beaumont Lieudit : du cadastre 5 I.G.N j Beaumont local Cadastre JX Coordonnées
  • Lambert....&>JTfi, >ATES INTERVENTION ': Ax : Bx 251 ' 80 Ay By 2319 70 > Ait. .80m Intervention (début et fin) ! : Années antérieures d'intervention. ! Février - Octobre - Novembre 1986 Autorisation (n°, date) 86-02 P 10/02/1986 J. Y. TINEVEZ Responsable. Motif
  • a donné un grain en serpentine , une belle lame en silex du Grand-Pressigny , retouchée finement sur les bords (malheureusement cassée) , de nombreux fragments de poterie grise et des éclats de silex sans caractère." Au cours de l'hiver 1985-1986 , Philippe Gouézin , effectuant une
  • haches polies. Fig. 12 : lithique - éléments de parure - pointe en os. Fig. 1 : Extrait de la carte I.G.N. MALESTROIT 7-8 1/25.000e. Fig. 2 : Situation cadastrale et topographique des vestiges archéologiques. PR. 56. St LAURENT/OUST _BEAUM ONT. Plan de réportifion du
  • + + 4- 4- 4- 4- Fig. 6 : 56 - SAINT-LAURËNT-sur-OUST - Beaumont - Céramique. Fig. 7 : 56 - SAINT-LAURENT-sur-OUST - Beaumont - Céramique. Fig. 8 : 56 - SAINT-LAURENT-sur-OUST - Beaumont - Lithique - Outillage en grès armoricain. Fig. 9 : 56 - SAINT-LAURENT-sur-OUST
  • - Beaumont - Lithique - Outillage en silex. 4 Fig. 11 : 56 - SAINT-LAURENT-sur-OUST - Beaumont - Lithique - Outil et haches polies Fig. 12 : 56 - SAINT-LAURENT-sur-OUST - Beaumont - Lithique - Eléments de parure pointe en os. Etat du monument avant la faouûJLlz - fue de VQAt
RAP00257.pdf (QUIBERON (56). habitat de l'âge du bronze du Vivier. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • QUIBERON (56). habitat de l'âge du bronze du Vivier. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 56
  • l'été 1986, J. Briard a dirigé la fouille d'un habitat du Bronze moyen au lieu-dit le Vivier en Quiberon (56). Ce site avait été au préalable repéré par P. Robino. Des labours avaient en effet mis au jour quantité de tessons à cordons et impressions digitales. Ceux-ci se répartissent
  • LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE - PREHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. Jacques BRIARD et Pierre ROBINO RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DE L'HABITAT DE L'AGE DU BRONZE DU VIVIER, QUIBERON, MORBIHAN Mai-Juin 1986
  • Fouille programmée 1986 n° 97 Programme P. 33 Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulieu 350*2 RENNES Cédex LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE - PREHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. Jacques BRIARD et Pierre
  • ROBINO RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DE L'HABITAT DE L'AGE DU BRONZE DU VIVIER, QUIBERON, MORBIHAN Mai-Juin 1986 'ouille programmée 1986 n° 97 'rogramme P. 33 Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulieu 350*2 RENNES Cédex SOMMAIRE ORGANIGRAMME
  • fouille programmée fut prévue pour 1986. La rareté des habitats de l'Age du Bronze fouillés en Bretagne fut aussi une des raisons qui détermina la mise en oeuvre de ce chantier. Les propriétaires, M.P. Le Mab et M. Texier nous donnèrent toutes facilités pour les travaux, ce dont
  • parcelles n° 1 et 2 fouillées en 1986. Mais la possibilité d'autres structures dans la parcelle située au nord n'est pas à exclure. Ceci laisserait supposer des maisons étalées suivant des lignes parallèles à la côte. Mais une extrapolation par trop abusive doit être exclue. La datation
  • quelques pollens de céréales Fig. 2 localisation des prélèvements polliniques sur une sturcture limitante de l'habitat du Vivier en Quiberon (56) Fig. 3 localisation des prélèvements polliniques sur le tertre du Vivier en Quiberon (56) (orge, blé) accompagnés de plantes liées à
RAP00215.pdf (MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport de sauvetage urgent.)
  • MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • M E L R A N VILLAGE D (56) L A N N - G MEDIEVAL RAPPORT DE SAUVETAGE 0 U H DESERTE POUR 1986 ; rosst ç r V 1 10 i T*OCÎ ,î£i—t v fi* < i FERME ARCHEOLOGIQUE DE M E L R A N D MELRAND LANN GOUH 1986 Rapport de sauvetage Les fouilles
  • effectuées en 1986 à Lann Gouh n'avaient pas été programmées. Elles ont été liées aux travaux de nettoyage et de consolidation du site. En effet, ce "village du 11° siècle" est l'objet d'une opération de mise en valeur et d'ouverture au public. Fouillé par Patrick ANDRE de 1977 à 1980, il
  • fig. 8 Plan mis au propre par C. LE POTIER, pour la réalisation des panneaux informatifs placés sur le circuit des visiteurs, le tracé des murs est d'après les relevés P. ANDRE les fosses et trous de poteaux sont des relevés 1986. - 6 - Les trous de poteau sont de profondeur et
RAP00828.pdf (LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. rapport intermédiaire de fouille programmée 1986-1988)
  • LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. rapport intermédiaire de fouille programmée 1986-1988
  • 56
  • Jean L'HELGOUACH et Serge CASSEN LOCMARIAQUER LA TABLE DES MARCHAND Campagne de fouilles 1986 Ministère de la Culture et de la Communication (Sous-direction de l'archéologie) Département du MORBIHAN Ville de LOCMARIAQUER Centre National de la Recherche Scientifique Jean
  • L'HELGOUACH et Serge CASSEN LOCMARIAQUER LA TABLE DES MARCHAND Campagne de fouilles 1986 Ministère de la Culture et de la Communication (Sous-direction de l'archéologie) Département du MORBIHAN Ville de LOCMARIAQUER Centre National de la Recherche Scientifique < Nous adressons nos
  • nettoyage, de topographie et de consolidation. Les clichés,de même que les épreuves noir et blanc, sont de M. P. Glotain. LOCMARIAQUER LA TABLE DES MARCHAND. RECHERCHES EFFECTUEES EN 1986. La Table des Marchand, sans doute l'un des plus célèbres monuments de Bretagne, doit sa
  • dégagées LOCMARIAQUER - LA TABLE DES MARCHAND RECHERCHES 1986 5m coupe 10 coupe 11 9+ 5+ +_G 6 H J K- -+ 12 coupe 5 LOCMARIAQUER La Table des Marchand TRANCHEE SUD-OUEST VUE GENERALE cl. 12-8 1986 La tranchée exploratoire sud-ouest a été fouillée sous la conduite
  • pousuivait vers l'extérieur et nous n'avons pas tardé à rencontrer un nouveau mur, n° 2, à 5 mètres en avant du mur 1. ./. Fig. 6 LOCMARIAQUER TRANCHEE SUD-OUEST La Table des Marchand - mur n 1 cl. 2-5 mur n" 2 cl. 13-4 1986 Fig. 7 : Coupes longitudinales de tranchée sud-ouest
  • LOCMARIAQUER 1986 coupe 11 LA TABLE DES MARCHAND Fig. 8 : Coupe le long du couloir Fig. 9 LOCMARIAQUER 1986 Fig. 10 LOCMARIAQUER Cailloutis d'empierrement au pied des façades, passant sous le mur 2. 1986 Dans le quadrant est, ce mur 2 vient s'appuyer en biseau sur le mur n
  • des éléments assez fins, permet de comprendre l'aspect assez vallonné du tertre tel qu'on peut le voir sur d'anciennes cartes postales. ./. Fig. 11 LOCMARIAQUER La Table des Marchand TRANCHEE SUD-OUEST - remblai 1938 - sol avant 1938 cl. 2-7 1986 Fig. 12 : Coupes
  • dans le secteur est 2 \ A 1n LOCMARIAQUER 1986 LA TABLE DES MARCHAND coupe h -@ terre fine grise (gallo-romain) terre végétale éboulis cairn (remanié ® ® eboulis cairn "vieux sol" coupe 7 Fig. 13 LOCMARIAQUER La Table des Marchand QUADRANT EST cl.16 -5 Vue oblique
  • montrant la position de la structure d'obturation (?) devant le mur 1. Vers l'entrée du couloir (à droite, hors cliché), cette structure a été démolie par la construction d'une maçonnerie en 1938. 1986 Le fait que le cairn ait été exploité de façon intensive se traduit par une faible
  • MARCHAND RECHERCHES 1986 AK 37 AL 38 1986 d'une terre limoneuse de couleur jaune-beige, parfois orangée, dont la surface présente un niveau humique noirâtre sur lequel repose l'empierrement. En tout point ce sol passe sous les murs, et le cairn se superpose donc à ce substratum
  • DECAPAGE DU VIEUX SOL AU NIVEAU DES TROUS DE POTEAUX P3„ P4, P5 Flg " 16 LOCMARIAQUER La Table des Marchand cl. 16-4 La fouille est coupée par une ancienne tranchée de drainage. cl. lè-S 1986 @ terre végétale (2) éboulis cairn (2l.poche remaniée-gallo.romain) (5) (3
  • éboulis 1986 Fie. 14 LOCËVLtRSAQUER QUADRANT EST La Tabîe des Marcha trou de poteau P 2 cl. 1 y—1 Vue frontale montrant la position du trou à la base du vieux sol, cl. 18-4 | Vue verticale montrant la superposition du mur 1 sur le trou de poteau P 2. Noter les pierre
  • de calage. 1986 Fig. 19 LOCMARIAQUER La Tahîe des Marchand QUADRANT EST VUE GENERALE cl. 27-8 On notera la différence de niveau entre le cailloutis d'empierrement qui passe sous le mur 2 et sous la structure d'obturation et les foyers et trous de poteaux à la base du vieux
  • sol. 1986 observer une série de trous (P1 , P2, P3, P4, P5) juste en avant de l'entrée du couloir, et à cet endroit, un alignement de pierres paraît intercalé entre ces poteaux. Trois autres trous (P 15, P 17, P 18) sont alignés à ^extrémité est du décapage. Vers le centre, P 10
  • LOCMARIAQUER 1986 LA TABLE DES MARCHAND Fig. 21 LOCMARIAQUER La Table des Marche QUADRANT EST VIEUX SOL Occupation antérieure à ] tombe à couloirs Arceaux en cannelures 7 HA 5 2 AB 3 1 ^ Décors de poinçons dans une cannelure préalable. Rebord 3 AC 4 1986 LOCMARIAQUER La Table
  • des Marchand QUADRANT EST INFLUENCES CHASSEENNES 1 AO 2 Rebord de coupe à socle (vase support) 1986 Fig. 23 LOCMARIAQUER La Table des Marchar QUADRANT EST '• Devant le mur n" 2, sous les éboulis Fréquentation tardive du site (fin Illeme millén fragment de hache en
  • hornbler 6.8. AL 6 Fragments de poterie campanifoi 3 AE 14 4 AE 14 1 AC 6 LOCMARIAQUER La Table des Marchand INTERIEUR DE LA CHAMBRE Vue générale le pied de la dalle de chevet a été dégagé cl. 22-3 1986 DEGAGEMENT DE LA DALLE DE CHEVET DE LA CHAMBRE Au mois de septembre 1 y86
  • granités et autres matériaux de construction a été lancée ; elle permettra éventuellement de situer les sources d'approvisionnement et les relations entre les divers monuments du secteur. Nantes, le 29 décembre 1986 PROGRAMME DE RECHERCHE 1987 Le programme est établi en fonction
RAP00566.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • (56). quatre communes du Morbihan : carentoir
  • 56
  • EAST BRITTANY SURVEY 1986 EAST BRITTANY SURVEY EAST BRITTANY SURVEY EASTER AND SEPTEMBER SEASONS 1986 Easter Season 2 Fi el dwal ki ng at 50m intervais 2 Fi g . A 3 Sampling outside the core 6 7 Fig. B Excavations Al 16 8 Fi g. C 10 September Season Fi g
  • intervais, using collection units of 100m; field EAST BRITTANY SURVEY 1986 | TRANSECT J TRANSECT B "t— TRANSECT D TRANSECT A TRANSECT E -h— .y. : 75 m ■ ci3 " S Y •m .o-v. Tréal Lo 50ml—' O O .... □ ; C? (Rutfiac g SO TRANSECT G l'ï «2. cm. fl\ □ 1-5km apart
  • years (58,9% of concentrations in 1986, as compared with 70. 1% in 1985). The remainder occurred in n i net eenth-century meadow or pasture (an unusually high 12.5%), marginal 1 an de ( un c u 1 1 i vat ed land 10.77.), curtilage (5.47.) Concentrations of material in and areas
  • The 1986 Sept ember season involved sample excavation of parts of four fields (H145, K446, H80, A92) from which 'total ' collection had previously been made (fig. i). One day (5-6 Sept) was spent. in préparation for the main season by two people. The team (consisting of volunteers from
  • médiéval pottery to the rier t h classify the two fields as a 'site'. In March 1986 intensive surface collection was rnade from most of the two fields. The distribution of médiéval and post-medi eval pottery on K446 was of a 1 ow and even density, although there appeared to be more
  • of se h i ste fragments had then been laid (60) , which was in turn masked by a thick layer of silt (58). Lenses of small se h i ste fragments (57, 59, 56) show that attempts were made to consolidate small areas of the road surface. Further silting occurred (22), which filled
  • ; field names (landes and f ri ches) over the whole area indicate that it had not been characteri st i cal 1 y cultivated before the 1820s. The field was first wal ked in 1984 and was classified as a 'possible site' (médiéval). In April 1986 it was intensively wal ked and this produced
  • originally dug to obtai n clay for daub, and then backfilled with occupation débris. The pits were cut through by a ditch which contained modem glass (56). Rock fragments from the fill of one ditch (8) were of parti cul ar interest by comparison with those recovered from T15
  • century and nothing suggests that the structure was of greater antiquity than that. Ditch détails IA = Iron Age pottery No. Width Depth Shape (m) (m) T15/4 .50-70 .50 ^ J . 85 . 80 2-2 . 70 . 78 . 78 .50 . 48 . 70 . 90 1 50 T16/8 . 58 T16/9 . 70 T16/56 T16/23 1 . 70 . 30 T 16/24 1.0
  • , they are of a size and shape more typical of Roman sites; this impression requires confirmation after a wider study of comparative material» While T15 and T16 have produced settlement data, it is more difficult to interpret the features in the other trenches» Some (e.g. 56, 48, 64) resuit from
RAP00279.pdf (TRÉDION (56). dolmen de Coëtby. rapport de sondage.)
  • TRÉDION (56). dolmen de Coëtby. rapport de sondage.
  • 56
  • sommaire sont également envisageables.
RAP00151.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 56
  • . xxx PETIT MON 1 . ARZON SONDAGE_TERTRE 56 OUEST (1986) 12. - Surface «Au Vfer^ce, A^rès é\Jm«'na.Vien du revêtement" d« CAvUouh'S. (A986) i5. TSuiUe cAu carre E.S . CruoW &.R n° 39 - REFLEXIONS ET CONCLUSIONS. Les différents sondages réalisés tant dans le tertre
  • p COMPLEXE MEGALITHIQUE DU PETIT-MONT ARZON _ MORBIHAN. Programme P. 28 Travaux 1986 •AU. Joël Lecornec Correspondant Direction Antiquités de Bretagne .Vannes C A I H H S DU MEGALITHIQUES PETIT - MOUT A R Z 0 N - MORBIHAN. RAPPORT SCIENTIFIQUE 19 8 6 - BREF
  • moyenne ont participé aux travaux, parmi lesquels une dizaine de fidèles au chantier,certains depuis sa réouverture en 1979.Ont participé aux fouilles : Billois Danièle, institutrice, Ploubalay (22). Breut Laurence, orthophoniste, Lanester (56).. Cathlin Claude, médecin , Paris
  • . Cathlin Odette, juriste, Paris. Gautier Chantai,enseignante, pluneret (56). Esnault Yann , étudiant en biologie, Breuillet (91)• Fortineau Corinne,étudiante en lettres, Paris» Grinard Evelyne,étudiante en langue espagnole,Savigny/Orge (91) Guillier Gérard, étudiant en droit, Le Mans
  • (72). Herbinot Jean Pierre,technicien D.D.E, Cou'êron (44). Lacour Jean Marie, étudiant en médecine,Montreuil (93). Le Bruzulier Jean Luc,M. A Histoire, Vannes (56). Le Port Pascal, lycéen terminale, Vannes (56). Mataouchek Victorine,lycéenne terminale,Chatenay Kalabry (92
  • ). Miallot Philippe, instituteur,Cosne d'Allier (03). Monot Jean Christophe,lycéen, Pont Labbé (29)» konseu Soizic, lycéenne, Rennes (35). Morice Line, étudiante en droit, Hennebont (56). Perennou Jean Paul,professeur agrégé géographie,Plozevet (29). Robino Pierre, agent P.-T.T
  • , Landevant (56). Yedikardachian Corinne,étudiante en pharmacie,Montreuil (93). Yedikardachian Delphine,étudiante kinésithérapie,Montreuil (93) Zuber Jeanna, étudiante en pharmacie, Paris. Lecornec Jo?l, professeur Sciences nat.,Vannes (56),responsable du chantier. La tâche d'intendante
  • Mont : pouquoi et comment".Nous avons été heureux de consta ter qu'une nombreuse assistance avait répondu à l'appel des animateurs. A PETIT- MONT ; Arzcn_ Morbihan, 1986 o s Jtm r-4-Cairn primaire E . » O- .Zone effondrée ; Cairn secondaire. \^ _ Stade fjna1
  • cairn secondaire beaucoup plus loin que nous ne le pensions, et beaucoup plus près de la façade du cairn primaire jusqu'à ne laisser en place que la base de cette façade sur environ 0,75m de hauteur. o- k \ Petit.Mont, Arzon_56 1986 ?ef»t-^\ont - /Won- S6 . On en arrive
RAP00224.pdf (PLAUDREN (56). les grandes routes. rapport de sauvetage urgent.)
  • PLAUDREN (56). les grandes routes. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • traces de talus anciens ont été relevées dans la même parcelle. Plaudren . 56 Les Grandes Routes. Fi PI AUDREN -56 LES GRANDES ROUTES TOMBELLE 10 -f- -f + ■+ •*"■+ +■-*-+ +• f+ ++ + + +*-«• + 4- +■ + -f- Granité feuilleté'. PROFIL NORD-SUD ////\ Socle arèno-argileux Terre
RAP00854.pdf (VANNES (56). rue Sainte-Catherine. ZAC Saint-Patern. rapport de sauvetage programmé)
  • VANNES (56). rue Sainte-Catherine. ZAC Saint-Patern. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • SAUVETAGE décision PROGRAMME 1107 VAN N ES Ç(> l Go OAA MORBIHAN Z.A.C. Saint rue Patern sainte Catherine première campagne 1986 VANNES. Rue ste Catherine programme H _ 22 i ETR A C 4 FEV. 1331 i COURRIER U., —— Le et sont plan général plan simplifié le
  • en fin de rapport ARRIVÉE - Patrick FOUILLES ARCHEOLOGIQUES ( SAUVETAGE RUE ANDRE - SAINTE CATHERINE. PROGRAMME ) Z.A.C. SAINT PATERN -VANNES- MORBIHAN - Première campagne 1986. Décision n° 1107 du Ministère de la Culture, - Novembre 1986 - LE PRESENT RAPPORT
  • foyer, 24 fosses 7 et 8 30 Interprétation 46 Troisième partie Murs et structures bâties du secteur Nord-Est - Mur Ml 52 - Mur M 5 55 - Premier ensemble 56 - Deuxième 63 ensemble Quatrième partie La ruelle et ses abords 72 - progression de la - Etude en plan de
  • concertation qui a permis de programmer le sauvetage dont le présent rapport rend compte. (1) P.ANDRE et alii. "Fouilles de la rue du four à Vannes. Les importations romaines du premier siècle", dans Bulletinjde la Société polymathique du Morbihan, 1983, p. 125-157, et 1986, p. 61-91
  • calendrier. Le début des travaux étant prévu fin 1987, la parcelle est disponible pendant les deux années 1986 et 1987. Une proposition de décision de sauvetage programmé est déposée en décembre 1985. La décision 1107 du 14 Mars 1987 charge M.Patrick ANDRE de la direction scientifique
  • 14 LES INTERVENANTS -L'Etat et la Direction des Antiquités de Bretagne. Les crédits de l'Etat pour la fouille de 1986 ont été de 27000 francs. La Direction des Antiquités de Bretagne a assuré le contrôle des opérations de fouille et prêté son concours scientifique,pour l'étude
  • NEAU Vincent MAGNAN Jacqueline CAUDREC Xavier MOUTET Jérôme GOURTAY SOURDAIN 16 CONDUITE DE LA FOUILLE. CAMPAGNE DE 1986. La campagne 1986 s'est déroulée selon le calendrier suivant : - Premier trimestre 1986 : Intervention de la ville. Destruction des immeubles 1,2,3
  • VUE D'ENSEMBLE DE LA ZONE FOUILLEE EN 1986 Le calendrier de la fouille/ arrêté par l'Etat et la municipalité, prévoyait deux campagnes, réparties sur les années 1986 et 1987. A la fin de la première campagne, de la parcelle a été fouillée, A3 la moitié correspondant aux carrés
  • . LE MUR M 1 Sur toute la partie Nord-Est de la fouille de 1986/ court un long mur rectiligne de 24 mètres, orien- té Nord-Est Sud-Ouest.C1 est le mur M 1. Ce mur M 1 est en fait photo 10 la juxtaposition de plusieurs tronçons, se définissant par un faciès et donc une fonction
  • centre, qui, vers 20-40 de notre ère a signé des fumigées, dont plusieurs exemplaires ont été retrouvés à Roanne. 56 Peut-on interprêter les structures bâties associéesà ces murs? Cette juxtaposition de structures hétérogènes qu'est le mur M 1 interdit en effet de donner une
RAP00290.pdf (VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de sauvetage programmé.)
  • VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET SAUVETAGE PROGRAMME Décision N° 1108 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN-AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN TROISIEME CAMPAGNE 1986 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités de Bretagne Département
  • , Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet/Août 1986 * Le texte du présent rapport est l'oeuvre des fouilleurs
  • . Observations provisoires sur la typologie - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1986 3.2. Perspectives pour 1987 o o o ANNEXE Les productions céramiques des ateliers de Meudon (extrait du rapport 1984) RECAPITULATIF DES PLANS Plan n° 1 : Plan général
  • de la zone A au 10/08/1986 Plan n° 2 : Four 3 Etat I Etat II - four comblé - mise au jour de la sole et du cendrier Etat III - ouverture à l'Ouest Etat IV - ouverture au Sud Etat I - aspect de surface Plan n° 3 : Four 3 Plan n° 4 : Four 3 Plan n° 5 : Four 6 Plan n° 6
  • : Four 6 Etat II Coupe longitudinale G.G. Schéma du tunnel (moitié extérieure Nord) Plan n° 7 : Plan général de la zone B au 10/08/1986 Plan n° 8 : Situation des coupes et ensembles céramiques répertoriés Plan n° 9 : Coupes D.D. - E.E. - F.F. Plan n° 10 : Plan général du site au
  • 10/08/1986 - 1 - PREMIERE PARTIE LE CONTEXTE DE LA FOUILLE - 2 - 1.1. Rappel des motifs de l'intervention En Comte 1984, la Revue Archéologique publiait un article, signé du de LANTIVY et J. de LA MARTINIERE (archiviste du Morbihan), portant sur "Les poteries décorées
  • VANNES - MEUDON Le Gohlien 1986 ZONE A Plan générai au 10 08 86 tr 1 terre brune m ( j mortier argsab c. argilo-sableuse sole coulée cendreuse rocher rubéfie drain (non fouillé) ['■ V- ] arène,argie, cendre I. U...UV \ \ - 14 - Le parachèvement de la fouille sur
  • Ouverture à l'ouest VANNES - MEUDON Le Gohlien 1986 PLAN n° 4 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1986 FOUR 3-. Etat IV Ouverture au sud drain (non fouillé) argile, arène, cendre Fig. 15 : Four (3) - Prélèvements orientés, en vue de datation par thermomagnétisme rémanent
  • . MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1986 PLAN n° 5 FOUR 6: Etat I Aspect de surface terre végétale .'. mortier argilo-sableux 1 c. argilo- sableuse c. cendreuse : '. mortier rubéfié ens %\Çjj - céram. répertorié - 20 - Le bourrelet s'épandait sur une bande de 3 m de
  • - MEUDON Le Gohlien 1986 PLANif 7 ZONE B Plan général au 10.0d.1986 WiÊïh ter* végétale \'\'y''\.\ rocher rubéfié c.argilo-sableuse 'j coulée cendreuse {§§§3 fiffifl zone arç-sab rubél ter* arènacée arène lexc.de 1913) - 25 - 2.3.1.2. Le comblement (fig. 24 et 25) Il est
  • roche mère dans la moitié Sud - d'une bande plus sombre qui se dessine au niveau de la roche mère (fig. 35) dans la moitié Nord. 8 MORBIHAN VANNES - B MEUDON Le Gohlien 1986 D PLANn° 8 PLAN GENERAL Situation des coupes et des ensembles céramique répertoriés c 19 ens
  • . céram. répertorié cendrier coulée cendreuse . c. argilo-sableuse zone de pierres 0 m 5 ! MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1986 PLAN — n"9 Coupes DDtEEfF partie fouillée en 1986 humus mm W.IIM3I four 7 c. argilo- cendreuse remblai cendreux zone détruite en 1913
  • production céramique ; observations générales La campagne 1986 a permis de collecter sur l'ensemble du site une masse importante de débris céramiques que l'on peut évaluer globalement à plus d'un millier de tessons, correspondant à un poids total de 70 kg (45 kg pour la seule zone
  • A). Les prochains mois seront consacrés à l'étude approfondie de l'abondant matériel céramique découvert aux abords des fours ou dans les comblements. Aussi, nous nous limiterons dans le présent rapport à des observations générales. 2.5.1. Sa répartition (plan n° 8) En 1986, les zones