Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

22 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00256.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de sauvetage programmé)
  • QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • Olivier KAYSER Programme P 24. QUIBERON (Morbihan) BEG-ER-VIL Campagne 1987 Sauvetage programmé n° 1400 Site n° 56 186 007 PROGRAMME P 24 QUIBERON (Morbihan) Site de BEG-ER-VIL Site n° 56 186 007 Cadastre de 1983 : AT (35) Coord. Lambert : x = 189,8 y = 2 288,9
  • Sauvetage programmé Autorisation n° 1400 du 22-IV-1987 0*1114 ■ i- rVv'"--"'^^-
  • 'objet d'une fouille de reconnaissance en 1985 (autorisation N° 85-05 P). Au vu des résultats obtenus à 1'époque et en raison de l'érosion progressive du site par l'océan, un sauvetage programmé fut entrepris au printemps 1987, après accord de la Municipalité, propriétaire du
  • refus de tamis conservé dans des sachets, avec repérage du cadran et du niveau; Un second tamisage, à l'eau, des 5 m3 de sédiments conservés aura lieu au dépôt de fouilles de la circonscription à Rennes, durant 1'hiver 1987-1988. Sur le terrain, une double couverture photographique
  • pléistocène. La fouille de 1987 permet de la subdiviser en 3 sous-couches, archéologiqueir.ent semblables. . C.3a (niveaux 1 et 2 de la fouille) : couche composée de sédiments sableux et de débris de coquillages. 3. . C.3b (niveaux 3 à 8) : couche composée de sédiments organiques et de
  • de la fosse St. 87-7 - à 1'intérieur du bois de cerf de la fosse St. 87-6. 18. CONCLUSIONS La campagne 1987 se révèle d'un intérêt manifeste pour l'étude des dernières communautés de chasseurs-collecteurs de la zone morbihannaise. Contrairement, aux gisements classiques de
  • . ; 15 COURTIN J., 1974 - Le Néolithique de la Provence, M.S.P.F., t. 11. KAYSER 0., 1985 - Beg-er-Vil, rapport de sauvetage urgent. LECORNEC J., 1983 - Le dolmen de Port-Mari a à Saint-Gildas-de-Rhuys (Morbihan), B.S.P.M., t. 110 ; 41 - 56. ROZOY J.-G., 1978 - Les derniers
  • chasseurs, Char!evi11e-Mézières, 3 BEG-ER-VIL 1987 : DECOMPTE DE L'OUTILLAGE LITHIQUE sondage 1985 (pour mémoire) - 1ère classe : Total . Grattoir simple sur éclat 1 1 2 . Grattoir caréné 1 - 1 . Grattoir denticulé : 3 - 3 . Eclat épais denticulé : 4 - 4 . Eclat
RAP00170.pdf (CARO (56). le Pommaut. rapport de sondage.)
  • CARO (56). le Pommaut. rapport de sondage.
  • 56
  • PROSPECTION - SONDAGE * * * DECOOVERTE D'UNE STELE ANTHROPOMORPHE Commune de CARO Lieu-dit Le POMMAUT Morbihan Yannick LECERP DECOUVERTE D'UNE STELE ANTHROPOMORPHE COMMUNE DE CARO LIEU-DIT LE POMMAUT (MORBIHAN) Au printemps 1987, Monsieur FRAPSAUCE Gilbert
  • ruisseau. C'est à proximité du ruisseau que les fouilles de l'engin de terrassement heurtaient la dalle décrite ci-dessous. Ce lieu précis, dépourvu de toute construction, est connu sous le nom du Pommaut. Notre intervention, le 9 novembre 1987, avait pour but d'assurer la protection
RAP00248.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole de Talhouët-Breventel. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • 9 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat de l'âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner (MORBIHAN) Année 1987 Daniel TANGUY Fouille de sauvetage programmée sur un site d'habitat du second âge du Fer, au Talhouet Commune de Pluvigner
  • (MORBIHAN) Année 1987 RAPPEL Les recherches 1983 par une menées fouille au Talhouet de sauvetage ont débuté d'urgence, au cours déclenchée à de la l'hiver suite de travaux de défrichements sur une parcelle de landes. L'habitat vallées de occupe le deux petits
  • cadastre de 1981 de la commune PLUVIGNER, avec l'aimable autorisation des propriétaires Monsieur Alban LETUMELIN et Denis TUFFIGO. La campagne 1987 a fait l'objet d'un crédit d'Etat de 19.000 dont 4.000 Frs au titre des analyses et travaux de Laboratoire, Frs dans le
  • participé aux fouilles du Talhouet du 6 au 25 juillet 1987, dans des conditions météorologiques souvent déplorables qui ont considérablement gêné les recherches durant les deux dernières semaines. Malgré tout, le travail effectué sur le chantier a été considérable et les résultats
  • , VI le découvert en avant du mur Sud 1 apparait chaque année sur le site. CONCLUSION 11 est intéressant, en conclusion, de mettre en valeur les enseigments de la campagne de fouilles 1987. La notion de sauvetage reste malheureusement d'actualité sur le site du
  • Talhouet, PLUVIGNER. malgré tout nos efforts et ceux de la municipalité de La protection totale de l'habitat n'interviendra qu'au moment de l'acquisition des terrains concernés. La campagne 1987 s'est donc déroulée, en fonction d'une menace toujours présente, sur
  • Beaulleu Avenue du Générai Leclerc 35042 RENNES CEDEX FOUILLES DU SITE DE TALHOUET (Pluvigner, Morbihan) 1 PRE-RAPPORT D'ETUDES PALYNOLOGIQUES Décembre 1987 Dominique MARGU1ZR1E Durant la campagne de fouillée estivale menée par D. Tanguy et son équipe sur le site de Talhouët
  • (PIuvigner,56), nous nous sommes rendus sur le site en compagnie de B. Bigot pour procéder à des observations stratigraphiques, ainsi qu'à des prélèvements en vue notamment d'analyses poil iniques. Problématique Le site de Talhouet correspond à un habitat de l'âge du fer conservé sur au
RAP00590.pdf (la vallée du Scorff (56). rapport de prospection inventaire)
  • la vallée du Scorff (56). rapport de prospection inventaire
  • 56
  • Emplacement et nature du site: Commune de BERNE (56) Partie Sud de la forêt Zone gérée par l'Office Nationnal des Forêts La partie Sud de la forêt a fait l'objet de rpérages préliminaires en février et mars 1987. La prospection systématique du secteur, prévue pour l'automne-hiver n'a pu
  • Daniel TANGUY Prospection— Inventaire archéologique en zone boisée sur la moyenne vallée du Scorff . Hiver 1987 PRESENTATION Démarche proposée: La prospection envisagée e3t axée principalement sur les zones boisées. Il s'agit d'étudier les bassins versants de la rivière en s
  • être menée correctement que d'Octobre à atars. L'acceptation du projet par le C.S.R.A. et le montant du crédit: 5000 frs, accordé ont été notifiés à la fin du mois de mars. Cette date prévisible imposait donc la programmation de la recherche pour l'automne - hiver 1987 .(Ces délais
  • cette situation n'évoluera pas avant plusieurs années) une action de prospection systématique telle qu'elle était envisagée dans un premier temps. - 2 - L' étude totale de la Forêt de Pont Calleck, prévue pour 1987, ne s'est donc pas réalisée. Il reste que la prospection de cette
  • Emplacement et nature du site: Commune de KERNASCLEDEN (56) Parcelles 11,55b et 55c, section ZT du cadastre de i960 Coordonnées Lambert: X: 177 860 / 177 940 ; Y: 348 700 / 348 800 Habitat déserté Conservation: Structures arasées, conservées en sous-bois. Description : A 900 mètres au
  • , de médiéval ou moderne. - 4 - COET - CADO Emplacement et nature du site: Commune de BERNE (56) Parcelles 474,475,476, section C 2 du cadastre de 1969 Coordonnées Lambert: X: 177 450 / 177 600 ; Y: 347 800 / 348 200 Village déserté Conservation: L'ensemble des structures est
  • : Commune de BERNE (56) Section C2 du cadastre de 1 969 Coordonnées Lambert: X: 176 500 / 176 900; Y: 347 200 / 348 400 Le site comprend ici trois types de vestiges. - Ancien manoir fortifié, détruit. - Etang érigé en 1291 . - Forges d'ancien régime, réinstallées en 1839* Conservation
  • et nature du site: Commune de BERNE (56) Forêt de Pont Calleck Coordonnées Lambert : X: 176 1 60 ; Y : 345 870 Deux tombelles Conservation: Ces deux monuments ont fait l'objet d'une fouille archéologique en 1974» Ils sont mentionnés ici pour mémoire. Description : Fouilles de
  • - RESTURIEN Emplacement et nature du site; Commune de PLOUAY (56) Parcelles 3 a et b , 5 d du cadastre de 1983» section Z R Coordonnées Lambert: X: 175 800 / 175 850 ; Y: 345 080 / 345 130 Enclos Conservation: Les deux tiers de l'enclos se situent en zone boisée et sont bien conservées
  • - MARTA Emplacement et nature du site; Commune de BERNE (56) Parcelles 28 d à 28 j et 803; section Z T du cadastre de 1980 Coordonnées Lambert: X: 173 520 / 173 760; Y: 345 ?80 / 345 520 Habitat déserté Conservation; Très bon état des sructures conservée? dans des parcelles en
  • plantations. Il reste que ce site est remarquablement conservé dans son ensemble et mérite largement une conservation en l'état. - 9 - LE MOUSTOIR Emplacement et nature du site: Commune d ' INGUINIEL Parcelle (56) 34 a ; section Y N du cadastre 1983 Coordonnées Lambert: X: 178 000
  • - tude, d'une masse de pierrailles désordonnées. La nature de ces monuments ne doit faire aucun doute mais leur datation est problématique et doit se situer h l'are du Fer. - 10 - KERSCOULAN Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY (56) Parcelles: 1 5b, 1 6,21 ,22f ,28a
  • panneaux guide le promeneur (village n° 1 , par exemple). - 15 - PONTULAIRE Emplacement et nature du site; - Commune de BERNE (56) - Extrémité Sud de la commune, lisière de la Forêt de Pont Calleck - Coordonnées Lambert: X: 173 220 / 173 890 ; Y: 343 680 / 343 820 habitats
  • cultivée (25 a) a livré des fragments de céramiques médiévales et modernes aux abords du site. - 17 - H ANE COSTY Emplacement et nature du site; Commune de PLOUAY ( 56 ) Parcelles: 3 et 23f et g 5 section Coordonnées Lambert: X: du cadastre de 1983 175 680 / 175 810; Y: 343 270
  • Pontulaire.par exemple, et que l'on retrouve sur un autre site tout proche, à Kergusscanff . - 18 - KERGUESCANFF Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY (56) Parcelles: 6a , 21a ,b,e,f ,g, et 23; sections ZL et ZH du cadastre de 1983 Coordonnées Lambert: X: 176010 /176 400 ; Y
  • . intéressante car on remarque - 19 - LE NEZERH Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY ( 56 ) Parcelles: 32, 33 et 1 65 a et c ; section ZD du cadastre de 1 983 Coordonnées Lambert: X :175 020 / 175 440 ; Y: 342 4 50 / 342 480 Enclos Conservation: Deux enclos bien conservé en
  • pente et à la limite des zones cultivées. - 20 - Z AN DEC Emplacement et nature du site; Commune de PLOUAY ( 56 ) Parcelles: 67 d et e; section ZE du cadastre de 1 983 Coordonnées Lambert :X: 1 75 220 / 175 448 ; Y: 341 330 /341 410 Site romain et talus ancien Conservation
  • évident. - 21 - MANERIO Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY ( 56 ) Parcelle 101 a ; section ZS du cadastre de 1983 Coordonnées Lambert: X :174 030 ;Y: Tombelle Conservation: Le monument se situe dans une parcelle d'un massif de résineux en cours d'exploitation. La
  • daté par la découverte d'un trésor monétaire en 1880. Il reste que l'installation de nouvelles constructions sur le site devrait être surveillée. - 25 MOUSTERVAD Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY ( 56 ) Parcelles 4a ,b,c, et 5b et c ;section XO du cadastre de
  • LANDE DU LEZOT Emplacement et nature du site: Commune de PLOUAY ( 56) Parcelles: 43 section YL; 377b section YM du cadastre de 1983 Coordonnées Lambert: X: 177 110 / 177 370 ; Y: 344 140 / 340 550 25 26 Cairn Systèmes d'enclos Conservation: - Sur la parcelle 43 section YL;la
RAP01193.pdf (PLUHERLIN (56). la Pierre Longue. rapport de fouille préventive)
  • PLUHERLIN (56). la Pierre Longue. rapport de fouille préventive
  • 56
  • doute à remonte a raison apparente plusieurs heureusement circonstances le cause ce déchaussement qui pourtant décennies, le dans de 17 le ou champ la le et pierre 18 non a basculé sans mars sur 1987, tombant la chausseé. Les de cette chute et la volonté
  • précédés d'un l'avons contrôle effectué sauvetage sous archéologique forme d'une du terrain. Nous petite opération de urgent du 17 au 20 août 1987, avec l'aide de trois jeunes bénévoles de la commune. Un décapage de 6 X 6 m, centré sur l'implantation de la pi ère
  • charbon de bois dans le calage. Le menhir chaussée présentant très un fréquentée, réérection se fasse d'origine. Cette à 5m opération risque nous à réel avons l'Ouest de au ras accepté d'une que sa son emplacement a été effectuée le 21 août 1987 par la
RAP01633.pdf (LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport intermédiaire de fouille programmée 1986-1988)
  • LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport intermédiaire de fouille programmée 1986-1988
  • 56
  • W ' MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE LOCMARIAQUER Rapport de fouille C.-T. LE ROUX, Y. Décision n° 974 du 9 avril 1986 ER GRAH - Avril - Septembre LECERF, M° de site : 56-116-008 AP - J.-Y. TINEVEZ, 1987 E
  • . GAUME MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DEPARTEMENT DU MORBIHAN D.R.A.C. DE BRETAGNE CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE COMMUNE DE LOCMARIAQUER LOCMARIAQUER E R G R A H Rapport de fouille intermédiaire 2ème année Avril - Septenbre 1987 par C.-T. LE ROUX
  • , Y. LECERF, J.-Y. TINEVEL E. GAUfE N° de site : 56 116 008 AP Décision n° 974 du 9 Avril 1986 INTRODUCTION Dans le programme triennal mis en place par le Ministère de la Culture et de la Communication, le Département du Morbihan et la Commune de Locmariaquer, rappelons que
  • table des Marchand. LA CAMPAGNE 1987 Comme la précédente, elle s'est déroulée sur six mois, d' avril à septembre, en parallèle avec la fouille de Table des Marchand confiée à l'équipe de J. L'HELGOUACH. Elle a bénéficié du même montage financier : (répartition Etat : 40
  • ' encadrement. BOURSE PATRIMOINE En 1987, une étudiante en DEA de géologie à 1' Université de Rennes a pu obtenir une bourse d'étude pour un programme de pétrologie fine des granités de la presqu'île de Locmariaquer, appliquée à la détermination des origines des matériaux entrant dans la
  • quelque peu en jachère, il faut 1'avouer. LES FOUILLES DE 1987 Elles ont concerné la partie de l'extrémité nord du monument qui était à la fois bien conservée et propriété communale, sur une longueur de 35 M du Nord au Sud et une largeur de 30 M d'Est en Ouest. Le maillage du chantier
  • programme triennal défini sur l'ensemble mégalithique de Locmariaquer en 1986. Sous réserve du bon avancement des maîtrises foncières, à la diligence des services départementaux, on peut envisager : - L'extension de l'étude du cairn à la partie nord, encore propriété privée en 1987. De
  • 1987 à M. LEFEVRE, Architecte en Chef des Monuments Historiques .; elle devrait trouver place dans le cadre de la " Loi de programmation Patrimoine " actuellement en préparation. C.-T. LE ROUX O m w V. a' c co O ta ; < •O 2 o ë n) • .D u > *± < u m < u O co CO £ 3
  • perturbations qu'apparaissent les premières lignes de parements. ETUDE DES RESULTATS DE LA FOUILLE PAR SECTEURS Pour une première étude des résultats de la campagne de fouille sur le monument d'Er-Grah en 1987, nous avons regroupé les carrés fouillés en différents secteurs. L'ordre de
  • , certainement remaniée de la chambre funéraire lors de fouilles anciennes. LE TRAITEMENT INFORMATIQUE La campagne 1987 sur LOCMARIAQUER a livré une somme considérable d'indices et matériels archéologiques. La fouille du secteur de la Table des Marchand donne à elle seule environ 12.000
  • fouillées en 1987 . Fig. 7 : Er Grah - élévations Est et Ouest du cairn . Fig. 8 : Er Grah - coupes .strat igraphiques . Fig. 9 : Er Grah - coupes stratigraphiques . Fig. 10 : Er Grah - carré G 52 - plan du foyer de la couche D . Fig. 11 : Er Grah - mobilier céramique . Fig. 12
  • Table des Marchand - Er Grah. t Fig. 4 : Er Grah - plan Z. LE ROUZIC. LOCMARIAQUER Fig. ER GRAH 1987 5 : Er Grah - plan topographique. Légende des figurés A Humus et terre arable B Limon gris hydromorphe C Vieux sol néolithique brun D Sédiment sablo-argileux brun clair
RAP00255.pdf (QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.)
  • QUIBERON (56). habitat de Goulvars. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • SOMMAIRE P.2 - Conditions de la fouille. 1. le financement 2. 1 ' équipe P.4 - Plans de situation P,7 - Objectifs de la campagne 1987 P.8 - Travaux préliminaires: d éblaiement,quadrillage,clôture. La fouille p, - La structure 11 P.9 Présentation générale P.10
  • photographiques Annexe : 1. plan schématique d'emprise du carroyage et des structures , au 1:100e. 2. plan de S 11,au 1:20e. 3. Plan de S 5,au 1:20e. ~ A - CONDITIONS DE LA FOUILLE 1. LE FINANCEMENT. Le financement de la campagne 1987 a été assuré par l'Association pour les
  • est -u - toujours en gestation. - S" - PLAN CADASTRAL Report - QUIBERON FEUILLE du quadrillage ~ C - AS - 1986 OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE 19 87 A l'issue de la campagne 1986,nous nous étions donné comme objectif pour la campagne 1987: - le déblaiement des abords du
  • SE,donnait à ce mur un aspect très spectaculaire et laissait pr ésager des découvertes originales. Repérer le rpolongement de cette structure constitua donc la seconde priorité de la campagne 1987. Les travaux de déblaiement furent longs: il fallut au tractopelle plusieurs demi
  • 1987,mais aussi les difficultés rencontrées,nous amènent à proposer la démarche suivante pour 1988. 1. enlever l'énorme couche de sable éolien au nord de S5 et au dessus de S 8 et S 9,au centre du site. C'est la con- dition nécessaire à la bonne marche des travaux. On peut
  • °) - et 4. à M 70-33: QUIBERON Goulvars (56) PLAN AU lOOeme (CARROYAGE ET EMPRISE DES STRUCTURES) +- u f V 4- W QUIBERON Goulvars PLAN AU DE S 11 (56) 20EME QUIBERON PLAN Goulvars AU DE S 5 (56) 20EME Uf 38 s 100 V U M33 Foss? 3 Uf 41 Fosse 1
RAP02489.pdf ((56). programme d'étude et de mise en valeur du patrimoine mégalithique des landes de Lanvaux. rapport d'étude)
  • (56). programme d'étude et de mise en valeur du patrimoine mégalithique des landes de Lanvaux. rapport d'étude
  • 56
RAP02252.pdf (HENNEBONT (56). ferme de l'âge du fer à Polvern. rapport de fp 1 1987)
  • HENNEBONT (56). ferme de l'âge du fer à Polvern. rapport de fp 1 1987
  • 56
  • ,'3 et 4) : Grâce à la photographie aérienne, la localisation du site a été nettement précisée. Elle a permis notamment d'évaluer avec précision l'extension de la carrière et donc la superficie des destructions. 4 Site n° : 56 1 14 083 00 Commune : HENNEBONT Lieudit
  • : Polvern Cadastre 1970 : parcelle fouillée AB 54 parcelles détruites : AB 55, 56, 67, 62, 59, 60, 72 parcelles contenant probablement des vestiges, et non détruites : AB 52 et 53. La position géographique du site de Polvern est remarquable par plusieurs points. Tout d'abord
  • . . Permettre d'examiner si la zone très caillouteuse'laissée en friche (fig. 56) dans le champ situé à l'Ouest de la fouille correspond à des vestiges anciens. Les photos aériennes ont en effet mis en évidence des alignements pouvant correspondre à des murs. L'absence de céramiques
  • céramique : 10 (K VIII la) i Fragment de hache polie en dolérite de type A, vraisemblablement ré utilisé à l'époque gauloise. 3 Monnaie de TETRICVS Père (analyse de Dominique POUILLE) Provenance : HENNEBONT (56) Polvern (juillet 1986) Sondage : Couches : K IX 0 N° : DROIT
RAP00785.pdf (QUIBERON (56). Goulvars. rapport de sondage)
  • QUIBERON (56). Goulvars. rapport de sondage
  • 56
  • Jean-Yves Robic-Christine Boujot QUIBERON ETUDE D'IMPACT ARCHEOLOGIQUE JUILLET 1987 Ministère de la Culture CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES DE BRETAGNE 6, rue du Chapitre, 35000 RENNES SOMMAIRE I - INTRODUCTION II -MOYENS MIS EN OEUVRE POUR
  • l'opération. De plus M.Der Krikorian a fait effectuer le piquetage et bornage des parcelles et a. rais à la disrosit ion de la Direction des Antiquités de Bretagne une pelle mécanique pendant une durée de 120 heures. III- DESCRIPTION DU SITE A-LOCALISATION (fig 1,fig 2 ) Site n"56 01 30
  • 13S 020 Commune Quiberon Lieudit Goulvars 50 m Quiberon :* GOULVARS* 1987 IMPLANTATION mSmj zon es DES de TRANCHEES DE vestiges archéologiques SONDAGE Cadastre 1970 : parcelles sondées AS 13,14,15,16,17,13,25 CM Der Krikorian propriétaire) ,AS 6,25 (sur demande de
  • sondages, prise du Sud. La fouille s'est déroulée du i Juillet au 14 juillet 1987. Les sondages ont été fait sous la forme de tranchés de 2m de large sur une longueur de près de 200m, perpendiculaires à l'orientation des vestiges du villag de la Tène III. Le but de ces sondages
  • ON Il serait souhaitable d'envisager(eu égard à la densité et à l'état de conservation remarquable des vestiges Quiberon Répartition Gallo - GOULVARS" des vestiges par périodes romaine Gauloise m •v'ii^l Préhistorique ( 1987 néolithique?) chronologiques archéologiques
  • échapper aux sondages;de ce fait il serait souhaitable que la Direction des Antiquités de Bretagne soit informée de toutes découvertes pendant les travaux. T1 - S4 GOULVARS 1987 PLIE 10 cm T7 - S18 GOULVARS 1987 GOULVARS 1987 ANNEXE 1 LES VESTIGES OSSEUX Une dent de
RAP00261.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.)
  • SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). sépulture mégalithique de Beaumont. rapport de sauvetage programmé.
  • 56
  • CIRCONSCRIPTION Ocr.PL^tBAU gagAf I TUJ.AÏ n" h"Ti'TOTvTQUE DE. . .B.R.EJAGNE Date d • envoi . Déç , RAPPORT DE. LOCALISATION .§^4V.et.aSP.i?]rQgranimé : Département Commune J , LAURENT-sur-OUST Le : Chatelier I.G.N Beaumont local Beaumont N° de Site 56 332
  • 1987 Années antérieures d'intervention ' 1986 (sauvetage urgent) Responsable : J.-Y. TINEVEZ Motif d'intervention : Surface fouillée \ 150 m2 » i • i • f o . . v travaux forestiers Estimation de l'étendue du gisement SITE Nature du gisement sépulture
  • SCIENTIFIQUE SUR D'UNE SEPULTURE A LA ENTREE ET DE STRUCTURES D'HABITAT DU FOUILLE LATERALE NEOLITHIQUE A BEAUMONT EN SAINT-LAURENT-SUR-OUST - 1 9 8 7 - N° de site : 56 332 224 001 Autorisation de sauvetage programmé n° 1401 FINAL (MORBIHAN) SOMMAIRE INTRODUCTION p. 1 p
  • , TOPOGRAPHIQUE A/ ET GEOLOGIQUE DU SITE LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE B.EAUMQNT, ET FIN DE LA FOUILLE EN SUITE 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES a) Rappel de l'état du monument avant la fouille b) Rappel des résultats de la campagne de fouille en 1986 c) Résultats des recherches en
  • 1987 II - ETUDE DU MOBILIER ARCHEOLOGIQUE a) Rappel des données de la campagne de fouille b) Etude du mobilier archéologique recueilli en 1987 2 - Le mobilier céramique p. 12 p . 15 p. 16 p. 18 p. 18 p. 18 III - RESULTATS DE LA FOUILLE p. 19 a) Les structures p
  • la campagne d'automne. Les structures et le mobilier archéologique mis au jour se sont révélés d'une richesse insoupçonnée pour un monument plusieurs fois dégradé. En 1987, les deux campagnes de fouille, l'une au printemps et l'autre en automne, en sauvetage programmé cette fois
  • , nous avions repéré un second ouvrage de terre inédit au Sud et à l'Est de la sépulture et un sondage a été mené sur ce dernier en automne 1987 parallèlement à l'achèvement des recherches sur la sépulture. Les résultats de ce sondage font l'objet du second chapitre du présent rapport
  • . - A - A) LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE BEAUMONT, SUITE ET FIN DE LA FOUILLE EN 1987 I - DESCRIPTION DES STRUCTURES (voir fig. 3 et fig. 4) a) Rappel_de_l_^état du monument avant la fouille : Un article de Louis MARSILLE, en 1909, relate une fouille "toute superficielle" au début du siècle
  • parois de la sépulture: ./. - 5 - c) Résultats des recherches en 1987 : 1 - A l'intérieur de la sépulture (voir fig. 4), un nettoyage minutieux de la base des piliers conservés et le dégagement des restes d'éboulis du cairn à l'intérieur ont permis de faire apparaître d'une part
  • . En mai 1987, le nettoyage des structures de calage des piliers de la chambre a permis de recueillir quelques fragments d'ossements supplémentaires. L'état de combustion des ossements a rendu vain une tentative de datage au carbone 14, le collagène conservé étant insuffisant. - Le
  • également mis au jour en 1987 avec les mêmes caractéristiques déjà signalées : majorité d'éclats transversaux larges et courts, à talon incurvé et bulbe épais indiquant une forte percussion. Dans la fosse de calage d'un pilier Ouest de l'entrée de la chambre (carrés G5-G6), quatre
  • polissage typique d'une perle (hauteur = 14 mm, épaisseur = 6,5 mm) - Le silex : (voir fig. 7 n° 7). (fig. 8) En 1987, le nombre de silex recueillis est assez restreint mais parmi ceux-ci figurent quelques pièces intéressantes : . En Jl, une armature tranchante a été retrouvée à la
  • = 20 mm, épaisseur = 9 mm). 2 - Le mobilier céramique En 1987, la découverte de plusieurs tessons dans les fosses de calage de piliers et dans la zone d'entrée de la sépulture ont permis de compléter des ensembles déjà mis au jour et d'ajouter trois céramiques archéologiquement
  • taille moyenne. La forme et la pâte sont similaires à celles du bol C2. Diamètre à l'ouverture : 105 mm - hauteur estimée : 75 mm. L'épaisseur de la paroi varie de 3-4 mm (lèvre) à 8 mm (au fond). Parmi les-nombreux tessons supplémentaires recueillis en 1987, plusieurs se distinguent
  • plus faible. III - CONCLUSION Le dégagement de l'entrée du monument a apporté un élément essentiel à la compréhension de la structure en 1987. Le monument appartient à la famille des sépultures à entrée latérale et non pas à celle des allées couvertes comme le laissaient supposer
RAP00213.pdf (MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 56
  • ° du site : 56 128 002 Cadastre 1986 : YI 13, Coordonnées Lambert Bx = 192,5 Altitude : Responsable 17 : zone II ; By = 344,4 110 m : Joëlle CHALAVOUX LANN GOUH MELRAND 1987 Lann Gouh Melrand est un site d'habitat, fouillé et publié pour la première fois par
  • SOMMAIRE pages Introduction 4 1 L'équipe 5 2 Présentation du site 7 2.1. Le village 7 2.2. L'environnement du village -3- Buts poursuivis en 11 1987 15 3.1. La consolidation des murs 15 3.2. Le secteur ouvert en 17 1987 3.2.1. Le décapage 18 3.2.2
  • . Description des structures étudiées 19 3.2.2.1. Les strucutres appareillées 3.2.2.2. Les structures en creux Annexes 19 25 3.2.3. Le matériel 34 3.2.4. L'organisation de l'espace notions d'ensembles 39 Conclusion Plans ... 41 LANN GOUH RAPPORT DE MELRAND FOUILLE 1987 N
  • sauvetage lié aux travaux de nettoyage et de consolidation avait permis d'identifier des structures de bois antérieures à l'une des maisons construites en pierre. Une campagne de fouille-a donc été décidée pour 1987. Elle s'est déroulée du 1er juillet au 15 août 1987, complétée par
  • fouille, et le terrain étant relativement difficile, ce nombre était correct pour réaliser un bon encadrement. Ont donc participé à la campagne de fouille 1987 (par ordre alphabétique) : Philippe BODIN Agnès MATIGNON Monique BONDON Thierry OLIVO Thierry CALLEC Renaud PERSON
  • BIGOT, Anne GEBHARDT et Marie-Pierre RUAS. BUTS POURSUIVIS EN 1987 Après le sauvetage de 1986, il était apparu que le village comportait des structures de bois plus anciennes que les constructions de pierres, et de plan différent. Une prospection électrique a été menée par D
  • en effet identifier une tache très nette de petite oseille plante qui affectionne particulièrement les sols acides. La fouille de 1987 se proposait donc d'élargir son approche, et d'ouvrir un grand secteur, avec un décapage général, afin de ne pas être limitée à priori par la
  • simplement avec de la terre et le dessus du mur est protégé par un tapis de bruyère obtenu soit par désherbage sélectif, soit par plantation. Deux cent cinquante plans de bruyère seront mis en place en Février. 3. 2 - Le secteur ouvert en 1987 - 17 (plan 1 et 2) Le plan 1 indique la
  • situation des secteurs ouverts en 1986 et 1987 et respectivement dénommés 1 et 2. Ils se situent dans la zone Sud du village. L'ensemble du site a reçu un carroyage de 10 m en 10 m numéroté, de A à M d'Est en Ouest, et de 1 à 13 du Sud au Nord. L'origine de numérotation avait été placée
  • l'énergie des fouilleurs qui ont accepté des horaires très lourds, atteignant 10 heures par jour. La saison prochaine, des visites organisées sont prévues, afin de soulager la fouille du poids touristique. Ceci dit, la campagne 1987 a été riche en enseignements. - 18 3.2.1. Le
  • couleurs est soutenu, lorsque le sol est humide. Les conditions climatiques du mois de juillet 1987 étant particulièrement sèches, nous avons été amenés à arroser régulièrement le sol et ù le protéger de 1'évaporation. Par contre, les indications stratigraphiques qui pourraient se
  • même temps: l'arène peu cohérente, se serait effondrée. SO NE st.c. 2.19 + + + + + + + + + LANN GOUH MELRAND Fig. st.c. 2.22 19 1987 Coupe NE - SO de st.c. 2.19. 50 cm - 32 - A l'Est de la maison M, st.c. 2.32 n'est pas intégra/lement fouillée. Il ne semble pas
  • . L'étude de détail montre ensuite que chaque grande phase connaît des réaménagements et peut également se télescoper ponctuellement avec les deux autres. - 41 - CONCLUSION La campagne de 1987 a donc été positive sur deux plans : - l'acquisition directe de connaissances permettant
  • de ne pas laisser un travail inachevé, les dernières vérifications pourront être réalisées dans le cadre des travaux de consolidation du début de l'année 1988. Enfin, le réseau de talus mis en évidence par les débroussaillages, puis par le plan levé à l'automne 1987, révèle des
  • : Sols hydromorphes peu évolués d'apport colluvial. Ct 3 a 6 : Sols hydromorphes lessivés dégradés d'apport colluvio-alluvial. ANNEXE 2 Carte de la végétation actuelle de la Ferme Archéologique de Melrand Dominique DEROUT (Lycée H. QUEUILLE) LANN GOUH MELRAND - 1987 Carte
RAP00250.pdf (PONTIVY (56). le château. rapport de sauvetage urgent.)
  • PONTIVY (56). le château. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • RAPPORT DES FOUILLES CHATEAU DES ROHAN-PONTIVY 1987 Sophie GLARNER Association CH.A.M. 5/7 rue Guilleminot 75014 PARIS SOMMAIRE Texte - Présentation 1 - Historique et problématique du site 3 - Descriptif des couches 11 - Plan du dégagement de la Tour 16
  • travaux de restauration de la Chapelle en 1972. Sous-Direction de l'Archéologie MINISTERE DE LA CULTURE CIRCONSCRIPTION ES ANTIQUITES HISTORIQUES DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SAUVETAGE valable du au ler juillet Le Directeur des Antiquités n°87-15 At 29 Juillet 1987
  • confie à M.Ile GLARNER prénom: Sophie demeurantà Association CH.A.M., 5-7, rue Guilleminot - 75014 PARIS la réalisation d'une fouille de sauvetage archéologique à : Département : Lieu-dit: Le Morbihan château Commune : PONTIUY N° de site : 56 02 26 178 002 Cadastre année
  • Préfecture Mairie Gendarmerie Directeur Régional des Affaires Culturelles Archives de la circonscription. Fait à —RENNES 18 Le Directeur, 23 Juin 1987 LLJC Problématique du Site Cette 3° tour (Nord-Est) revêt un intérêt évident et important pour la compréhension de l'Histoire du
RAP00827.pdf (LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. rapport de fouille intermédiaire de fouille programmée 1986-1988)
  • LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. rapport de fouille intermédiaire de fouille programmée 1986-1988
  • 56
  • Jean L'HELGOOÂCH et Serge CASSEE C a m p a g si e de fouilles 1987 Ministère de la Culture et de ^Communication (Sous-direction de farchéologie) Département du MORBIHAN VISSe de LÔCMARIAQU-ER Centre National de la Recherche Scientifique Jean L'HELGOUACH et Serge CASSEN
  • LOCMARIAQUER LA TABLE DES MARCHAND Campagne de fouilles 1987 ** Ministère de la Culture et de la Communication (Sous-direction de l'archéologie) Département du MORBIHAN Ville de LOCMARIAQUER ! Centre National de la Recherche Scientifique SOMMAIRE 1 - Rappel des travaux de la campagne de
  • fouille 1986 2 - Travaux effectués en 1987 - Problématique - Moyens 3 - Les Décapages du cairn - Stratigraphie générale - Le plan des structures d'enceinte - Le matériel archéologique 4 - Dégagement des structures de la tombe centrale - Construction - Destruction - Les nouvelles
  • : organisation, fonction, datation. 2 - TRAVAUX EFFECTUES EN 1987 - Problématique Nous rappellerons que la finalité du programme triennal de travaux engagés sur la Table des Marchand est de remettre en état ce monument. Bien reconnaissance ques évidemment méticuleuse
  • à la fouille. En 1987 nous avons donc privilégié le décapage d'une surface maximum du cairn afin de reconnaître sa forme et son emprise. Puis et du nous avons consacré une part très importante du temps personnel centrale, dans à un la fouille du secteur sol facilement
  • tranchée occiden- tale. Les décapages premier temps données stratigraphiques, quant à nous 1987 l'épaisseur avons ont réuni opéré puis, les deux manuellement ayant des remblais obtenu secteurs; pour des dans vérifier données récents, nous les un les sûres
  • avons fait LOCMARI AQUER 1987 LA TABLE DES MARCHAND © terre végétale ©terre sombre S) COUPE 12 matrice ©mat. bel. + cailloutis (fi 10cm) matrice brun-clair © cairn LE ROUZIC brun-clair ) matjaun.+ blocaille (20cm) cailloutis anguleux matrice jaunâtre matrice brune -id
  • - (recreusement) mat brun-foncé (GR) © caim @ oboulis ) "vieux sol" arène stérile ® rocher LOCMARIAQUER 1987 + 28 +- 27 + 26 + 25 Fig. + 24 + 23 + 22 + 21 + 5- Coupes axiales à travers le tertre 20 _j_ LA TABLE DES MARCHAND 19 + 18 4 LOCMARIAQUER La Table des
  • Marchand Cl. J. L.Helgouach. Fig. 6- Vue sur la coupe 13 1987 enlever à la pelle mécanique. Mais ensuite il a été nécessaire de revenir au travail manuel pour évacuer les terres remaniées, résultant de l'extraction de pierres destinées à d'autres constructions à l'époque
  • enceintes du cairn, et enfin, nous avons pu recueillir divers objets, dans des couches remaniées, parfois dans des déblais d'anciennes fouilles. A la fin de la campagne 1987, la surface dégagée, correspondant au cairn proprement dit, atteint approximativement 400 m2. - Stratigraphie
  • stratigraphie derrière les piliers du couloir On remarquera les lentilles claires d'arène au dessus du sol ancien et la position des trous de poteaux par rapport à ce sol. Cl. J. L.Helgouach. 1987 ImÀ coupo 13 DECAPAGES LOCMARIAQUER 1987 LA TABLE DES MARCHAND LJi coupo 12 1 1 9
  • combustion F3 Cl. S. Cassen I "vieux sol" || remplissage trou de poteau l 0 arène granitique 50cm LOCMARIAQUER 1987 LA TABLE DES MARCHAND Fig. 19- Plan et section de quelques trous LOCMARIAQUER La Table des Marchand 1 987 LOCMARIAQUER Fig. 20- Vue sur La Table des
  • 1987 - On ne note qu'un faible nombre de boutons en relief. - Il a été découvert un goulot à canal capillaire (cf. Er-Lannic et Le Castellic). - Quelques grands types de décors ont été relevés: - des cannelures, rectilignes ou curvilignes, larges et peu profondes (typique du
  • la fouille; elles sont 1ogue. suffisamment attractives pour patienter en attendant l'épi- LOCMARIAQUER Fig> La Table des Marchand _ Matériel hors stratigraphie 24 1987 LO CMARIAQUER LA TABLE DES MARCHAND Plan et élévations latérales de la tombe mégalithique. ( juin
  • 1987 )
RAP01141.pdf (LOCMARIAQUER (56). Lehuie. rapport de sondage)
  • LOCMARIAQUER (56). Lehuie. rapport de sondage
  • 56
  • RAPPORT DU SONDAGE AU LEHUIE A LOCMARIAQUER A la suite re déposée ment privé au LEHUIE terrain vestiges en LOCMARIAQUER (parcelle par M. plan joint). HB Le réalisé 365) avons et sondage projet de (56), construi- : 5 plan joint des cf sondage Lotissement
  • ). + le Le avaient Robien de le 1, ayant gardé une été repérés an- 1747 (cf au mois de juin 1987. 2, sondage substructions premier était le second alentours Nord et vecteurs 3, sondage 4 antiques et du a guidé la dis- : surplomb de la parcelle (élévation
  • des un sondage L'opération s'est déroulée position des sondages maines. permis de afin d'évaluer l'importance des Président de Cette HB d'une demande de antiques encore existant qui ciennement nous 56. par Monsieur BILLOT pour la création d'un lotisse- Antiquités de