Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
NAAS Patrick [X]
Type d'opération
Département
56 [X]
Date (Année)
1999 [X]

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01655.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • (56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire
  • 56
  • arivés à maturité. Au second plan, un autre ensemble fossoyé, découvert en 1992, apparaît sur des céréales très avancées (08/07/1999) Fig. 4 - Boccandé, Missiriac (56) 09/07/1999 Fig. 5 - Panros, Guégon (56) 02/07/1999 Fossés visibles sur des cultures de mais au démarrage. Le
  • développement vertical de la plante accentue les contrastes (comparer les deux clichés). Ces indices, visibles au démarrage, diparaissent ensuite pour réapparaître fin août, après la floraison. Fig. 6 - Kervent, Radenac (56) 31/08/1999 Fig. 7 -Kerfraval, Guénin (56) 31/08/1999 Micro
  • direction de G. Chouquer (voir Gautier, Naas et Leroux in Les formes du paysage, tome 2, 1996, Errance, p.45-56). On trouvera en annexe un courrier adressé en juin 1999 à D. Marguerie qui résume assez bien nos positions et nos projets sur la genèse du (ou des « bocages ») armoricain(s
  • Cadastre Année : 1 Zone Lambert ^°7 Section(s) et parcelle(s) : ZR:5a ,5b ,6 . X = 197,000 1 Nom du site : Départ.: 56 Cadastre Commune: année : B »Eu2*/ section: Photo-interprétation : P. NAAS 1999 0 100m 5 v Annexe !.i Déclaration de découverte archéologique
  • PATRICK NAAS RAPPORT DE PROSPECTION-INVENTAIRE ENTRE L'OUST ET LE BLAVET Arrondissements de Pontivy, Vannes et Lorient 1999 Autorisation du 10/06/1999 Tome 1/1 RAPPORT DE SYNTHESE Liste des sites déclarés en 1999 Prospection-inventaire P. Naas (entre Oust et Blavet) N
  • ° site | Dép 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 22 22 22 22 22 22 22 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 Commune Loudéac Loudéac Loudéac Loudéac Mûr-de-Bretagne St-Caradec St-Maudan Baud Bieuzy Caro Crédin
  • . Aspects méthodologiques 1.1. Historique des recherches 1 .2 Les caractéristiques de la zone prospectée et les conditions d'acquisition des données 1.3 La prospection en 1999 2. Présentation des résultats 2. 1 Les données 2.2 Les habitats ruraux à fossés rectilignes 2.3 Les grands
  • , extrait IGN, documents divers) 1- ASPECTS METHODOLOGIQUES 1.1 Historique des recherches (1990-1999) 1999 marque une décennie de recherches archéologiques en milieu rural dans le cadre des opérations de prospection-inventaire entre l'Oust et le Blavet, financées par le Ministère
  • de la Culture. Les premières campagnes systématiques de prospection au sol dans cette zone remontent à 1985. La prospection aérienne à basse altitude a débuté en 1989, un financement stable intervenant à partir de 1990. Le financement de la campagne 1999 a été assuré par le
  • aériennes sur ces terroirs. Ceci a été largement confirmé, à l'échelle régionale, pour l'ensemble de la zone briovérienne, du Blavet à la Mayenne (Leroux, Gautier, Meuret et Naas, 1999 - Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique, D.A.O, n° spécial - pp. 16-19; 20-24; 69-70) Il
  • a également été montré que si les extrapolations et les validations en termes de peuplement doivent être abordées avec prudence (voir, par exemple, les répartitions inversées des stèles et des enclos pour l'Age du Fer dans cette région, Naas, 1999, p. 4445), on peut toutefois avancer, en
  • ce qui concerne les habitats enclos, l'hypothèse, pour l'Armorique, d'une forte densité d'occupation des régions de l'intérieur, tendance qui semble irréversible à partir du second Age du Fer. Fig. 3 - Le Thay, Caro (56) Au premier plan, enclos visible sur pois protéagineux
  • -reliefs visibles sur maïs à la fin du mois d'août. En 1999, dans la plupart des cas, ces indices sont restés peu visibles (cliché ci-dessous). L'enclos de Radenac, aux fossés bien marqués, constitue une exception (cliché ci-dessus). 1.3 La prospection en 1999 Les opérations de
  • détection en 1999 se sont appuyées sur la prospection aérienne à basse altitude et sur la photo-interprétation complémentaire de clichés verticaux. 1999, comme les deux années précédentes, a connu un été maussade et peu ensoleillé, précédé par un printemps humide. Ajoutons également que
  • microenvironnementales jouent un rôle majeur. Toujours a contrario , 1999 a également démontré l'intérêt qu'il y avait à ne pas négliger les anomalies pédo-hydrographiques, très fugaces, qui se manifestent (par assèchement différentiel) à la suite d'un épisode orageux. On remarquera ainsi, à
  • Kerboutier en NoyalPontivy (site connu depuis 1990), l'exceptionnelle lisibilité des indices, en particulier le réseau fin de petits fossés « agraires » (?) superposé à l'enclos principal (fig. 9). Fig. 8 - Kerboutier, Noyal-Pontivy (56) Bel exemple d'anomalie pédo-hygrographique, sur
  • sur sol nu, à la suite d'un épisode orageux. L'assèchement différentiel du sol permet d'observer avec netteté, durant une très courte période, le tracé des fossés et des autres structures en creux (30 06/1999) m il il i Si l'essentiel des structures sont des fossés comblés
  • établies au titre de l'année 1999. La quasi-totalité des structures sont inédites, auxquels nous avons joint deux compléments de sites jugés significatifs. La répartition spatiale des découvertes demeure très aléatoire, même si on y retrouve de façon atténuée les zones privilégiées à
  • ces plans quadrangulaires réguliers, à fossés rectilignes a été maintes fois signalée prospection (voir par exemple, le rapport de prospection 1997, fig. 12 et 13). Les découvertes de 1999 - qui s'ajoutent à une longue série - concernent l'ensemble de la zone prospectée et montrent
  • dans deux ouvrages récents : Naas, 1999, p. 72-75; 161-172; Leroux, Gautier, Meuret et Naas, 1999, p. 51-62). Rappelions simplement que les données de la fouille et de la prospection au sol et les recoupements typo-chronologiques permettent aujourd'hui d'y voir le modèle canonique