Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3353 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01880.pdf ((22)(35). nord de la Haute-Bretagne)
  • (22)(35). nord de la Haute-Bretagne
  • 22 35
  • PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 2002 AUTORISATION N° 2002/030 DU 5 mars 2002 Tome 1/4 PRESENTATION ET COMPILATION DES FICHES D'ILLE-ET-VILAINE Avec l'aide de
  • accolés. 314 4,30 gr 314 509 la Verrerie Bine! 315 315 GPS 610 2002 BAZOUGES-LA-PEROUSE Beauvais Cordonnées Lambert I : X = 312 500 Y = 1086 300 Section E2, parcelles 668, 669. (Cliché du 21 juin 2002) (Cliché du 22 juin 2002) 35 019 FICHE D'ENREGISTREMENT DE DÉCOUVERTE
  • paléométallurgie du fer Cadastre : section ZM, parcelle 2, année 1994 Lieu-dit IGN : Clos le Beau Carte IGN : 1 1 16 ET, Top 25, Saint-Malo, éd. 2000. Coordonnées Lambert : zone 1 X= 286 500 Y = 1098 950 Altitude NGF : 45 m. Emprise actuellement observée : 1 ha Le 23 mars 2002, C. Bizien
  • : CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR CONSEIL GENERAL DTLLE-ET-VILAINE MINISTERE DE LA CULTURE D.R.A.C. BRETAGNE S.R.A. BRETAGNE PROSPECTION - INVENTAIRE DU NORD DE LA HAUTE - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches d'IUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des
  • - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches dTUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Bréhand à Plénée-Jugon TOME 3 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Plessala à Vildé-Guingalan Ce dossier résulte du travail de
  • PEDESTRE p. 1 3 - p. 13 PROSPECTION AERIENNE ANNEXE I : Liste des enclos et structures repérés en prospection aérienne en 2002 et faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique. p. 16 ANNEXE II : Liste des gisements et sites abordés par la prospection au sol et
  • faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002. p. 18 ANNEXE III : Liste des enclos et sites déjà inventoriés et revus d'avion en 2002, sans faire l'objet de déclaration de découverte car aucune information complémentaire n'a été observée. p. 19 ANNEXE IV
  • : Liste des gisements ayant fait l'objet d'un suivi et d'un échantillonnage de mobilier en 2002 mais sur lesquels aucune information nouvelle ne justifiait de déclaration. p. 20 b0sl2vlPANNEXE V : Liste des anomalies repérées d'avion en 2002 mais qui n'ont pas fait l'objet de
  • déclaration de découverte archéologique. -3- Liste des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002 * indique les compléments d'information Département des Côtes-d'Armor Commune ■ *1. Bréhand x2. Bréhand X, 3. Broons K 4. Corseul X5. Corseul
  • '< 6. Corseul Kl. Corseul ^-8. Dolo y 9. Eréac XlO. Erquy Xi 1 1 ■ Hénansal X12. Hénanbihen *13. Hénanbihen X 14. Hénon X 15. Jugon les lacs X 16. Jugon les Lacs X 17. Langourla X 18. Lanvallay X 19. Loscoët/Meu X 20. La Malhoure >* 21. Merdrignac X 22. Merdrignac * 23. Penguily X
  • archéologique dans le Nord de la Haute-Bretagne en 2002. PREAMBULE L'opération a bénéficié d'un financement conjoint du Ministère de la Culture, du Conseil Général des Côtes D'Armor et du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine pour un montant total de 5800 euros. La subvention du Conseil
  • la Région de Fougères. Le présent rapport fait le bilan de l'ensemble des découvertes quel que soit le thème abordé. L'ensemble de la documentation est regroupé au sein des fiches de déclaration de découverte archéologique. La prospection s'est déroulée sur toute l'année 2002
  • l'homogénéisation des données en survol des gisements connus au sol, et enfin comme moyen de compléter les plans déjà reconnus. La prospection aérienne sur labours a été ponctuellement menée. Elle n'a fourni aucun résultats en 2002. Le départ des vols s'effectue à partir de l'aéro-club de Dinan
  • découvertes en 2002. Les principaux résultats figurent dans le tableau 1 et la liste des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2001 (p. 3) COTES-D'ARMOR ILLE-ET-VILAINE TOTAUX Prospection aérienne 62 dont 4 comp. d'info 13 dont 1 comp
  • . d'infos 75 dont 5 comp. d'info Prospection au sol 7 dont 1 comp. d'info 5 dont 2 comp. d'info 12 dont 3 comp. d'info Totaux 69 dont 5 comp. d'info 18 dont 3 comp. d'info 87 dont 8 comp. d'info Tableau 1 : Récapitulatif méthodologique des prospections en 2002 Un des aspects
  • principaux de la recherche est la découverte de nouveaux sites ou gisements et notamment dans les secteurs où la densité des données archéologiques est moindre mais aussi vers les zones périphériques. En 2002, la prospection aérienne (environ 20 heures de vols) a couvert l'ensemble du
  • survol des champs dans de nombreux secteurs. Une des caractéristique de l'année 2002 est la grande majorité de découverte inédite et le faible nombre de complément d'information. Seul un gisement de céramique de la fin du Moyen-Age correspond à des anomalies phytologiques (Pont
  • . -13PROSPECTION PEDESTRE La prospection pédestre a été faiblement développée en 2002. Cet état est du d'une part à des changement au sein du réseau de prospecteur (déménagement) et à une faible disponibilité momentanée de certains des participants. A l'heure actuelle, les investigations de
  • terrain sont à nouveau dynamisées et l'année 2002 considérée comme une parenthèse méthodologique. Douze gisements ou objets concernant principalement la paléométallurgie du fer et l'époque gallo-romaine ont été inventoriés. D'autres gisements déjà connus ont fait l'objet d'un suivi et
  • livré trop peu d'élément significatifs et ne méritent pas plus de développement en 2002. PROSPECTION AERIENNE Les vols ont été répartis régulièrement de début juin à mi-septembre de manière à pouvoir suivre les périodes de maturités des cultures. Les conditions météorologiques ont
RAP01862.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ENTRE L'OUST ET LE BLAVET Arrondissements de Pontivy, Vannes et Lorient Département du Morbihan 2002 Autorisation par arrêté préfectoral du 5 mars 2002 TOME 1/1 RAPPORT DE SYNTHESE Annexes (fiches de synthèse) SOMMAIRE Tome 1 : rapport de synthèse Liste des
  • Prospection-inventaire 2002 Liste des sites déclarés n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Départ. 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 Commune Caro Caro Guenin Inguiniel Melrand Melrand
  • . Fait à Rennes, le 5 mars 2002 3PJES A : téressé(e) rnani«imA ri* ratt»r.hwTtfmt ( ] Préfet de région f 1 Prétet/sl riiifdes\ riénartemeniro r.nnmrrwfsi | ] Mairie(s) i 1 Gendarmerie [ ] Direction régionale des affaires culturelles [ 1 Sniis-direciion rie rarrïhéalooie 1
  • Bretonne (parution prévue : mars 2003). 3-3 Perspectives Les résultats mitigés de 2002 restent corrects d'un point de vue scientifique, eu égard aux conditions météorologiques que nous avons connues. En 2003, les axes de recherches développés depuis près d'une décennie seront
  • synthèse Annexes (fiches de déclaration de site) PATRICK NAAS RAPPORT DE PROSPECTION-INVENTAIRE ENTRE L'OUST ET LE BLAVET Arrondissements de Pontivy, Vannes et Lorient Département du Morbihan 2002 Autorisation par arrêté préfectoral du 5 mars 2002 TOME 1/1 RAPPORT DE SYNTHESE
  • site, photographies, plan 1/2000, extrait IGN (28 sites ou indices de site) P. NAAS Prospection-inventaire 2002 Liste des sites déclarés n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Départ. 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 22 22 22
  • régional des affaires culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté. Fait à Rennes, le 5 mars 2002 3PIESA: lèressé(e) rnanisnv» ra«arh«meni [ ] Préfet de région 1 1 PrAf«lf s» riirfftesl rién»f1«mrnR/.0 1 1 Mairie(s) 1 1 Gendarmerie [ ] Direction régionale
  • PATRICK NAAS RAPPORT DE PROSPECTION-INVENTAIRE ENTRE L'OUST ET LE BLAVET Arrondissements de Pontivy, Vannes et Lorient Département du Morbihan 2002 Autorisation du 05 / 03 / 2002 Tome 1/1 Rapport de synthèse Annexes (fiches de déclaration de site) PATRICK NAAS RAPPORT DE
  • sites déclarés Autorisation de prospection-inventaire 1. PRESENTATION GENERALE ET METHODOLOGIE DES RECHERCHES 1.1 Historique des recherches (1989-2002) 1.2 Les caractéristiques de la zone prospectée et les conditions d'acquisition des données 1.3 La campagne de prospection 2002
  • — Côtes d'Armor) 2.2. Période protohistorique 2.2.1 Les petits enclos à double fossé 2.2. 1 Les petits enclos à double fossé 2.2.3. L'ensemble fossoyé de Bernouë en Saint-Connec (22) 2.3. Période gallo-romaine 2.3.1 Les habitats à enclos gallo-romains 2.3.2. Les aménagement fonciers ou
  • parcellaires 2.4 Cartographie d'un terroir sur la rive gauche de l'Oust (1992-2002) 3. AUTRES ACTIVITES ET CONCLUSION (enseignement, CNRS, colloques, publications) ANNEXES : Fiches de découverte de site, photographies, plan 1/2000, extrait IGN (28 sites ou indices de site) P. NAAS
  • 02.99.84.59.00 Télécopie 02.99.84.59.19 N° 2002/033 LE PREFET DE LA REGION DE BRETAGNE PREFET D' I LLE-ET-VI LAI N E Chevalier de la Légion d'honneur Commandeur de l'Ordre national du mérite VU la loi validée du 27 septembre 1941 portant réglementation des fouilles archéologiques ; VU le
  • . PRESENTATION GENERALE ET METHODOLOGIE DES RECHERCHES 1.1 Historique des recherches (1989-2002) L'année 2002 marque la l4ème campagne de recherches archéologiques dans le cadre des opérations de prospection-inventaire entre l'Oust et le Blavet. Les premières campagnes systématiques de
  • parcellaires anciens dirigé par G. Chouquer et à la tenue d'un colloque à Orléans en mars 1996 sur ce thème (GAUTIER M., NAAS P. et LEROUX G., 1996 - « Archéologie des paysages agraires armoricains. Eléments pour une nouvelles approche », in CHOUQUER G. (sous la direction de ), 1996 - Les
  • aérienne en France. Le passé vu du ciel, éd. Errance, Paris). Enfin, en 2002, deux nouveaux textes ont été rédigés et attendent d'être publiés (à paraître au cours du premier trimestre 2003). Le premier texte, rédigé par P. Naas en collaboration avec M. Gautier dans le cadre des travaux
  • l'hypothèse pour cette partie de l'Armorique d'une forte densité d'occupation des régions de l'intérieur, tendance qui semble irréversible à partir du second Age du Fer ( Naas P., 1999, op. cit.). 1 1.3. La campagne de prospection en 2002 1.3.1. Le financement Le financement de la
  • campagne 2002 a été assuré conjointement, comme en 2001, par le Ministère de la Culture (3260 euro) et par le Conseil Général du Morbihan (3354 euro dont 2683 euro - soit 80 % du financement - versés en août). Nous remercions ces deux institutions pour leur soutien financier à cette
  • indices fossoyés, répartition qu'il serait dangereux de valider de façon déterministe en termes historiques. 3 Fig. 4 Exemples d'anomalies phytologiques Ci-dessus : Louarc'h (22- Saint Connec)- Groupement d'enclos partiellement superposés reconnus au nord de Pontivy sur une parcelle
  • de céréales (juillet 2002) Ci-dessous : Le petit Madou (56-Ruffiac) - Enclos visible sur céréales dans la région de Malestroit (juin 2002) Clichés P. Naas Certaines difficultés administratives (factures d'aéroclub) ont pu être résolues dans le cadre de la nouvelle gestion
  • sol effectuées en février 2002. 10 survols ont été effectués en 2002, à raison de 2 heures en moyenne par vol (contre 13 vols en 2001). Ils se répartissent de façon inégale sur deux périodes distinctes : - période du 16/06/ 2002 au 11/07/2002 (8 vols) - période du 25/08/2002 au 29
RAP03704 (SAINT-CARNE (22). Le Clos Grignard. Rapport de diagnostic)
  • SAINT-CARNE (22). Le Clos Grignard. Rapport de diagnostic
  • 22
  • Prunerais (Bizien-Jaglin, 2002, p. 278-279). 26 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard 1326000 N 7259600 7259600 7260000 S 7260000 E O Emprise du diagnostic Tranchée de diagnostic 0 100 m Echelle : 1/4000 1326000 Fig. 1 Plan d’ensemble
  • information complémentaire sur le passage de cette voie. sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2019 Inrap Grand-Ouest Mars 2019 Diagnostic archéologique Rapport
  • , 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Mars 2019 Sommaire 5 I Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thésaurus 9 Intervenants 10 Notice scientifique 11 Localisation de l’opération 12 Cadastre 13 Arrêté de
  • prescription 19 Projet scientifique d’intervention 22 Arrêté de désignation 23 II Résultats 25 Introduction 25 Le cadre géographique 25 les modalité de l’intervention 25 Le contexte archéologique 26 Les découvertes archéologiques 28 Bibliographie I. Données
  • de l’opération Dates d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Bretagne Arrêté 2016-321 4 et 5 février 2019 Département Numéro de l’opération mars 2019 Côtes-d’Armor Commune D117481 Numéro de l’arrêté de désignation du responsable
  • l’emprise 8 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb Industrie lithique Inferieur Edifice religieux Industrie osseuse Moyen
  • Ingénieur de Recherche Responsable scientifique Arnaud Desfonds, Inrap Assistant d’opération Illustrations, PAO Intervenants administratifs Équipe de fouille Équipe de post-fouille 10 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard Notice scientifique
  • diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de
  • diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet scientifique d’intervention 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard I. Données administratives, techniques et
  • scientifiques 21 22 Inrap · RFO de diagnostic Arrêté de désignation Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard I. Données administratives, techniques et scientifiques II - Résultats 23 25 II. Résultats Introduction La poursuite d’un projet immobilier dénommé « Le Clos
  • probable que le tracé actuel de la route de la Croix du Chesne recouvre totalement les éléments matériels (fossés-bordiers, bande de roulement) de cette voie. 28 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Carné (22) Le Clos Grignard N O E S 0 100 m Echelle : 1/4000 Emprise du
  • diagnostic Tranchée de diagnostic Fig. 4 Report du plan général du diagnostic sur le fonds cadastral napoléonien (1843) © Arnaud Desfonds, Inrap Bibliographie Bizien-Jaglin, Galliou, kerébel, 2002 - Les Côtes d’Armor. Carte archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles
  • n’ont livré aucune information complémentaire sur le passage de cette voie. sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2019 Inrap Grand-Ouest Mars 2019
RAP01884.pdf (BÉNODET (29). futur lotissement au lieu-dit Saint-Gildas. dfs de diagnostic)
  • Benodet (Finistère) SONDAGES ARCHÉOLOGIQUES SYSTÉMATIQUES SUR L'EMPLACEMENT D'UN FUTUR LOTISSEMENT AU LIEU-DIT SAINT GILDAS A BENODET RAPPORT DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Réf. : 31 05 03 48 01 Ordre de mission INRAP n°03/2410 du 10/02/03 au 11/02/2003 Arrêté n°2002/136 portant
  • , Rue Montjarret de Keijegu, 29200 Brest L'opération archéologique : Arrêté portant prescription de diagnostic archéologique : n°2002-136 Arrêté portant désignation du responsable scientifique : n°2002 - 186 Ordre de mission INRAP : 03/2410 A partir du 10/02/03 jusqu'au 11/02/03
  • l'emplacement d'un futur lotissement à Bénodet », DFS de sauvetage urgent, SRA de Bretagne, Mars 2003. 4 4 5 très large puisqu'elle correspond aux périodes de fabrication et d'utilisation de ce type de céramique ; entre le Xe et le XVIe siècle . L'étude du cadastre de 1840 n'apporte
  • semestriels, p. 1-8. Roy Eddie, 2003 : Roy (E.), Nicolas (E.) et Cherel (A.F.) :
  • \ \ \ \ \ \ 100m Camping de la "Pointe Saint-Gilles" Figure n°4 : Emplacementdes tranchées de diagnostic sur l'emprise du projet Figure n°5 : Plan d'ensemble du diagnostic archéologique (échelle 1/500e) I I Surface totale de la tranchée ; 22 m2 H1 =0,50 m Est Ouest V 01 - Limon
  • : Tranchée n°7 (plan à l'échelle 1/100e et coupes au 1/20e) REPUBLIQUE FRANÇAISE N I S T E R E D E L A C U L T U R E E T D E L A C O M M U N IC A£lQ_fcj. P R E F E C T U R E D E LA R E G I O N B R E T A G N E ARRETE n° 2002/136 portant prescription de diagnostic archéolc g La Préfète
  • l'archéologie préventive, modifiée par la loi de finances rectificative pour 2001 n° 2001-1276 du 28 décembre 2001 ; VU le décret n° 2002-89 du 16 janvier 2002 relatif aux procédures administratives et financières en matière d'archéologie préventive ; VU la demande d'autorisation de
  • lotissement, n° LT 029 006 02 S 3004 pour les terrains situés à BENODET (Finistère) Allée Saint-gildas et cadastrés Al n° 191 et 192, reçu le 16/09/2002; CONSIDERANT que, en raison de leur nature et de leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du
  • T E R E D E LA C U L T U R E E T D E L A C O M M U N I C A T P R E F E C T U R E DE L A R E G I O N B R E T A G N E ARRETE n° 2002-186 portant désignation du responsable scientifique de l'opération d'archéologie préventive prescrite par l'arrêté n° 2002-136 du 09/10/2002 La
  • Préfète de la région Bretagne, Préfète du département d'Ille-et-Vilaine, chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du mérite, VU la loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 modifiée, relative à l'archéologie préventive, notamment son article 2 ; VU le décret n° 2002-89
  • du 16 janvier 2002 relatif aux procédures administratives et financières en matière d'archéologie préventive, notamment son article 8 ; VU l'arrêté n° 2002-136 en date du 09/10/2002 portant prescription d'un diagnostic archéologique à réaliser à BENODET (Finistère) allée Saint
  • -Gildas ; CONSIDERANT que le responsable d'opération n'a pas été désigné par l'arrêté susvisé ; ARRETE Article 1 er : M. Eddy ROY est désigné responsable scientifique du diagnostic archéologique prescrit par l'arrêté n° 2002-136 en date du 09/10/2002, susvisé. Article 2 : Le
  • directeur régional des Affaires Culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera notifié au directeur interrégional de l'Institut national de recherches archéologiques préventives. Fait à RENNES, le 19/12/2002 Pour le Préfet de la région et par délégation, Pour le
RAP01794.pdf (PACÉ (35). "domaine du Mondonin. rapport de diagnostic)
  • PACÉ "MONDONIN" (35 210 012 AH) (ILLE-ET-VILAINE) D.F.S. DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE 21/01/2002 - 25/01/2002 Sous la direction Laurent A U B R Y Avec la collaboration de Aline BRIAND Avec le concours de la Sté OCCODIM-LOCOSA A.F.A.N. ANTENNE GRAND-OUEST MINISTÈRE D E L A C U L
  • terrain : Sté OCCODIM-LOCOSA L'opération archéologique: autorisation ou décision : 2002/028 date de validité : 21/01/2002 au 16/02/2002 titulaire : Laurent Aubry organisme de rattachement : AFAN Antenne Grand-Ouest motifs de l'intervention : Projet de lotissement aménageur/maître
  • d'ouvrage : Sté OCCODIM-LOCOSA surface totale de l'intervention archéologique : 3,5 ha date de l'intervention sur le terrain : 21/01/2002 au 25/01/2002 Résultats : côte d'apparition des vestiges : Entre 0,30 m et 0.50 m sous le niveau actuel Chronologie : Période indéterminée et moderne
  • et le suivi de la fouille. Le cabinet P R I G E N T , pour la mise à disposition des fonds de plan. INTRODUCTION La campagne de sondages archéologiques, réalisée sur la commune de Pacé (Ille-etVilaine) au lieu-dit "Mondonin" entre le 21/01/2002 et le 25/01/2002, fait suite au
  • mars 1998. Diagnostiqué par M . Gilles L E R O U X , ce site n'avait, à l'époque, pas fait l'objet d'une fouille préventive malgré l'intérêt des vestiges mis au jour. I l s'agissait pour l'essentiel de vestiges de bâtiments en matériaux périssables fondés sur solins de pierres, de
  • argileux brun-gris orangé compact et homogène !,38m N G F + L . '~;/^)//777/, 0 lm CONCLUSIONS La future construction d'une zone résidentielle sur une surface de 3,5 ha en périphérie d'un établissement gallo romain découvert en mars 1998, a conduit le Service Régional de
  • indéterminée 20 21 22 23 24 25 21 21 22 22 23 25 fossé fossé fossé fossé fossé parcellaire parcellaire parcellaire parcellaire parcellaire parcellaire 26 25 fossé parcellaire 27 28 29 26 26 27 fossé parcellaire indéterminée parcellaire 30 31 32 33 31 31 31 32 fossé fosse
  • Culture Rennes : S.R.A de Bretagne Fig. n ° 1 : Localisation géographique et topographique du diagnostic sur carte I G N au 1/25 000e (RENNES, 1280 ouest, année 1986) / 1 FEV. 2002 Ille-et-Vilaine - Commune de Pacé Lotissement Mondonin II L o c a l i s a t i o n des t r a n c h é
  • e s de d i a g n o s t i c Resp : L.Aubry - Topographie : F.Boumier / L.Aubry / A.Briand - 25/01/2002 75 MM m Fond de plan : Société Prigent 85 Associés Coordonnées planimètriques Lambert Zone II - Nivellement IGN 69 - Echelle l / 1 5 0 0 e m e Afan Grand-Ouest/Bretagne
  • e m e n t s d e c a l c u l p o u r s i t e s ( o u z o n e s ) n o n stratifiés N° sondage 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 M h IND crtnrlanoc o U N U d y c o 39 Longueur 17,8 18 18 18,3 18,1 17,9 17,9
  • 0 0 2 1 1 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 • i n il! . ¿0 Pacé (35) - Lotissement Mondonin II Listing des surfaces sondées F.Boumier 2 Surf, (m ) Tranchée 1 2 3 4 5 6 7 8 "9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 1 Total surf
  • D'ARCHEOLOGIE PREVENTIVE REGION BRETA GNE Département : Ille-et-Vilaine Lieu-dit ou adresse (nom du site) : Mondonin Responsable scientifique du diagnostic : Laurent AUBRY Commune : Pacé Autorisation n°: 2002/028 Maître d'ouvrage du projet : Sté OCCODIM-LOCOSA I : FICHE RECAPITULATIVE
  • immobilier occupe une superficie de 35 000 m en périphérie d'un établissement gallo-romain découvert en phase de diagnostiepar M. Gilles LEROUX en mars 1998. Sur les 6,4 % de surface sondée, nous n'avons découvert aucun vestige archéologique. Seuls des fossés parcellaires et quelques
RAP01967.pdf (YVIGNAC (22). la Basse Boexière. dfs de diagnostic sur construction d'une stabulation)
  • YVIGNAC (22). la Basse Boexière. dfs de diagnostic sur construction d'une stabulation
  • 22
  • YVIGNIAC "La Basse Boexière" (Côtes d'Armor) SONDAGES ARCHÉOLOGIQUES SYSTÉMATIQUES SUR L'EMPLACEMENT D'UN FUTUR BÂTIMENT AGRICOLE À YVIGNAC (CÔTE D'ARMOR). RAPPORT DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Arrêté n° 2002 - 071 portant désignation du responsable scientifique de l'opération
  • d'archéologie préventive prescrite par l'arrêté n° 2002 - 059 en date du 2 mai 2002. EDDY ROY et ERIC NICOLAS INRAP Antenne Grand-Ouest 35577 Cesson-Sévigné. Service Régional de l'Archéologie Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne. Pn»ftI >\1 aaKfV111il-f Ju? YVIGNIAC
  • "La Basse Boexière" (Côtes d'Armor) SONDAGES ARCHÉOLOGIQUES SYSTÉMATIQUES SUR L'EMPLACEMENT D'UN FUTUR BÂTIMENT AGRICOLE À YVIGNAC (CÔTE D'ARMOR). RAPPORT DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Arrêté n° 2002 - 071 portant désignation du responsable scientifique de l'opération d'archéologie
  • préventive prescrite par l'arrêté n° 2002 - 059 en date du 2 mai 2002. EDDY ROY et ERIC NICOLAS INRAP Antenne Grand-Ouest 35577 Cesson-Sévigné. Service Régional de l'Archéologie Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne. Sommaire Pages Fiche signalétique Générique de
  • : Département : CÔTE D'ARMOR Commune : YVIGNIAC LA TOUR Lieu-dit : LA BASSE-BOEXIÈRE Cadastre : D, n°184 Coordonnées Lambert : x = y= Altitude NGF : Propriétaire de terrain : Y. LE GRAND, La Basse Boexière 22350 Yvigniac la Tour L'opération archéologique : Arrêté n° : 2002 - 059 Odre de
  • mission INRAP : à partir du 17/06/2002 jusqu'au 17/06/2002 Titulaire : Eddy Roy Organisme de rattachement : INRAP Motifs de l'intervention : Construction d'un bâtiment agricole (stabulation pour vache laitière) Aménageur/maître d'ouvrage : Y. LE GRAND Surface totale des travaux
  • d'amménagement : 758 m Surface disponible pour l'intervention archéologique : 758 m Surface sondée : 116 m Dates de l'intervention sur le terrain : 17/06/2002 Dates de l'intervention en post-fouille : le 18/06/2002 2 2 2 Résultats : Côte d'apparition des vestiges : Entre 0,30 et 0,40 m
  • n'a pas apporté d'éléments significatifs, le secteur n'ayant quasiment pas été restructuré depuis. 4. Conclusion et notice synthétique Yvigniac (Côte d'Armor), lieu dit "La Basse Boexière ", parcelles D1 184 du cadastre actuel. Arrêté n°2002 - 059 Phase terrain : le 17/06/2002
  • Phase post-fouille 18/06/2002 Périodes : indéterminé La construction d'un bâtiment agricole (stabulation) sur 758 m , au niveau d'un contexte archéologique sensible sur la commune d'Yvigniac la Tour dans les Côte d'Armor a amené le Service Régional de l'Archéologie à demander une
  • REÇU LE 1 0 JUIN 2002 43 I.N.R.A.P. G . o : RRET.EjiJ 2002-071 portant désignation du responsable scientifique de l'opération tf [aj£iïëologie préventive prescrite par l'arrêté n°2002-059 en date du 2 mai 2002. Le Préfet d'Ille-et-Vilaine, chevalier de la Légion d'honneur, VU la
  • loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 modifiée, relative à l'archéologie préventive, notamment son article 2 ; VU le décret n° 2002-89 du 16 janvier 2002 relatif aux procédures administratives et financières en matière d'archéologie préventive, notamment son article 8 ; VU l'arrêté n
  • ° 2002-059 en date du 2 mai 2002 portant prescription d'un diagnostic archéologique à réaliser à YVIGNAC LA TOUR (Côtes d'Armor) La Basse Boexière ; CONSIDERANT que le responsable d'opération n'a pas été désigné par l'arrêté susvisé ; ARRETE Article 1 er : Monsieur Eddy ROY est
  • désigné responsable scientifique du diagnostic prescrit par l'arrêté n° 2002-059 en date du 2 mai 2002, susvisé. Article 2 : Le directeur régional des Affaires Culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera notifié au directeur interrégional de l'Institut national
  • de recherches préventives. archéologiques Fait à RENNES, 5 juin 2002 Pour le Préfet d'Ille-et-Vilaine et par délégation, Copies à . INRAP Stéphane DESCHAMPS
RAP02175.pdf ((22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique)
  • (22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique
  • 22
  • de prospection 17 1-2-1-1- La prospection ponctuelle 17 1-2-1-2- La prospection systématique 17 1-2-2- Contraintes et limites 21 1-2-2-1- Les phénomènes géomorphologiques 21 1-2-2-2- Les zones non prospectables 22 7-2-2-3- Les limites archéologiques 23 II- Les
  • . Cette recherche est liée à la fouille programmée de la villa du Quiou, dirigée par J.-Ch. Arramond et Ch. Requi depuis 2002. Elle vise à insérer l'un des plus vastes établissements ruraux de la région au sein d'un terroir et plus largement de proposer une restitution du paysage
  • cette démarche. L'un des apports 'Les travaux réalisés dans le nord de la cité Coriosolite ont offert une première approche de la région. Langouët L, Daire M.-Y., 1989, p. 4-28. 2 Bizien-Jaglin C. et al, 2002, p. 25. 5 majeurs de ce programme est d'avoir définitivement et
  • al, 2002, p. 37. 6 Sur le terrain, nous avons utilisé deux types de méthodes. La première consiste en une prospection ponctuelle sur les sites déjà inventorié par le Ce.R.A.A afin d'obtenir de nouvelles données. Celles-ci contribuent d'une part à affiner la chronologie des
  • Provost A., Le Quiou : l'Ancienne Gare, évaluqtion du site, 2000. 1 1 Carte 2 Sites inventoriés par le Ce.R.A.A et altitudes sur le canton d'Evran (Bizien-Jaglin et al, 2002, p. 371) 12 1-1-2- Consultation des photographies aériennes Lors d'une visite à la photothèque de Saint
  • auparavant ne laissaient aucune trace visible en surface, peuvent être lisible par des labours répétitifs. La première, entreprise en automne-hiver 2004-2005, concerne les communes de Plouasne 18 et Saint-Juvat 19 . Nous avons procédé à ce type de prospections de fin janvier à fin mars et
  • le Finage ont été gênées par ce phénomène 22 . En effet, il semblerait que les vestiges étaient parfois à fleur de sol, alors que d'autres relativement proches étaient enfouis sous près d'un mètre de sédiments. Des modifications importantes se sont produites en transformant en
  • . 22 1-2-2-3- Les limites archéologiques Outre ces contraintes naturelles, il existe des limites archéologiques. Les habitats en dur sont repérables notamment par la présence de matériaux de construction, très visibles au sol. En revanche, les bâtiments en matériaux périssables
  • M., Jumel G., Langouët L., Leroux G., Provost A., 1991, p. 183-208. 48 Bizien-Jaglin et al, 2002, p. 269. 35 111-1-2- Les établissements secondaires Ils couvrent une superficie de moindre importance comprise entre 200m2 et 6500 m 2 . Ils sont dépourvus d'éléments de
RAP01956.pdf (QUIMPER (29). "Linéostic". dfs de diagnostic)
  • pour 2001 n° 2001-1276 du 28 décembre 2001 ; VU le décret n° 2002-89 du 16 janvier 2002 relatif aux procédures administratives et financières en matière d'archéologie préventive ; VU la demande formulée par la mairie de Quimper le 14 mars 2002 pour le terrain situé dans la zone de
  • portant prescription de diagnostic archéologique : n°2002/053 Arrêté portant désignation du responsable scientifique : n°2003/080 Ordre de mission INRAP : 03/3611 A partir du 15/10/2003 jusqu'au 05/11/2003 Titulaire : Eddie Roy Organisme de rattachement : INRAP Motifs de
  • l'intervention : implantation d'un lotissement Aménageur/maître d'ouvrage : Ville de Quimper Surface totale de l'intervention archéologique : 116 170 m Surface sondée : 5603 m 2 2 Dates de l'intervention sur le terrain : du 22/10/2003 au 05 /11/2003 Dates de l'intervention en post-fouille
  • noire avant son comblement. Muller (F.) et Bell (B.), 2001.- Une sépulture de la phase ancienne du Bronze Final sur la commune d'Etigny au lieu-dit « Le Brassot » Ouest (Yonne).- in Actualité du Bronze, journée du 10 mars 2001 résumés des communication, Direction régionale des
  • dans les dépôts funéraires pendant l'Age du Bronze en Champagne Ardenne.- in Actualité du Bronze, journée du 10 mars 2001 résumés des communications, Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne, Société préhistorique française, Association pour la Promotion des
  • constatation. Mazière et alii, 2002 : Mazière (F.) avec la coll. de Domínguez (C.), Donat (R.) et Donat (V^.-Contribution des nécropoles du premier âge du Fer de la vallée de l'Orb (Hérault à l'étude des pratiques funéraires et des dynamiques du peuplement protohistorique en Languedoc
  • parallèle à 120 et présentant de nombreux blocs de granit contre sa paroi Sud, 127 (fig.18), peut correspondre à une structure palissadée, mais figure sur le plan cadastral du XIXe siècle. Le fossé 31, également orienté E/O, relevé au niveau de la tranchée 22 (fig.19) présente une
  • (tranchée 102 et 59), 6 et 7 (tranchée 7 et 8), 30 (tranchée 22), 11,17 et 12 (tranchée 14), 55, 54 et 52 (tranchée 4, 46 et 54), 67 (tranchée 71), et enfin des traces de chemins 129, 88 et les fossés 130,131 et 132 (tranchée 100,92 et 99). 19 3 - Conclusion et notice synthétique
  • plus récentes ont également été retrouvées lors du diagnostic. Bibliographie : Bonnadel (L.), Dugois (F.) et Paresys (C.), 2001.- Quelques exemples de variations dans les dépôts funéraires pendant l'Age du Bronze en Champagne Ardenne.- in Actualité du Bronze, journée du 10 mars
  • , S.R.A de Bretagne. Mazière et alii, 2002 : Mazière (F.) avec la coll. de Domínguez (C.), Donat (R.) et Donat (V.).-Contribution des nécropoles du premier âge du Fer de la vallée de l'Orb (Hérault à l'étude des pratiques funéraires et des dynamiques du peuplement protohistorique en
  • de la phase ancienne du Bronze Final sur la commune d'Etigny au lieu-dit « Le Brassot » Ouest (Yonne).- in Actualité du Bronze, journée du 10 mars 2001 résumés des communication, Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne, Société préhistorique française
  • Figure n°16 : Plan de la tranchée 61 Figure n°17 : Plan de la tranchée 77 Figure n°18 : Plan de la tranchée 102 Figure n°19 : Plan de la tranchée 22 et fragment de céramique découvert dans les remblais de comblement du fossé 31 Figure n°20 : Situation des structures archéologiques par
  • rapport au cadastre du XIXe siècle. Figure n°21 : Plan de la tranchée 1 Figure n°22 : Plan de la tranchée 4 Figure n°23 : Plan de la tranchée 6 Figure n°24 : Plan de la tranchée 7 Figure n°25 : Plan de la tranchée 9 Figure n°26 : Plan de la tranchée 14 Figure n°27 : Plan de la tranchée
  • 15 Figure n°28 : Plan de la tranchée 19 Figure n°29 : Plan de la tranchée 22 Figure n°30 : Plan de la tranchée 32 Figure n°31 : Plan de la tranchée 39 Figure n°32 : Plan de la tranchée 46 Figure n°33 : Plan de la tranchée 48 Figure n°34 : Plan de la tranchée 50 Figure n°35 : Plan
  • U L T U R E ET DE LA C O M M U N I P R E F E C T U R E DE LA R E G I O N B R E T A G N E 1 0 AVR. 2002 I.N.R.A.P. ARRETE n° 2002/053 G.O. portant prescription de diagnostic archéologique Le Préfet de la région Bretagne, Préfet du département d'Ille-et-Vilaine, chevalier de
  • Linéostic et cadastré HB 39, 40, 88, 125,131 et 133 ; reçu le 3 avril 2002. CONSIDERANT que, en raison de leur nature et leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du patrimoine archéologique ; CONSIDERANT qu'il est nécessaire de mettre en évidence
  • archéologiques préventives. Les conditions de sa réalisation seront fixées contractuellement en application des article 25 et 26 du décret n° 2002-89 susvisé. Il sera exécuté conformément au projet d'opération élaboré par l'Institut national de recherches archéologiques préventives sur la
  • Ville de Quimper. Fait à RENNES, le 5 avril 2002 Stéphane DESCHAMPS ARRETE n° 2003-080 portant désignation du responsable scientifique de d'archéologie préventive prescrite par l'arrêté n°2002-053 en date du 05/04/2002. l'opération La Préfète de la région Bretagne, Préfète du
  • département d'Ille-et-Vilaine, chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du mérite, VU la loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 modifiée, relative à l'archéologie préventive, notamment son article 2 ; VU le décret n° 2002-89 du 16 janvier 2002 relatif aux procédures
  • administratives et financières en matière d'archéologie préventive, notamment son article 8 ; VU l'arrêté n° 2002-053 en date du 05/04/2003 portant prescription d'un diagnostic archéologique à réaliser à QUIMPER (Finistère) - Linéostic CONSIDERANT que le responsable d'opération n'a pas été
RAP01855.pdf (BAIN-DE-BRETAGNE (35). projet immobilier du domaine de la Haute-Chapelle. dfs de diagnostic.)
  • immobilier (lotissement) Aménageur/Maître d'ouvrage : Société TERBOIS SARL, 10-12 place Vendôme, 75001 Paris Date de l'intervention sur le terrain : 18-11-2002 au 22-11-2002 RESULTATS Nous avons constaté une totale absence de vestiges archéologiques. Les résultats du diagnostic sont par
  • Sous la direction de Gilles LEROUX Arrêtés n° 2002/105 du 12-08-20022002/164 du 15-11-2002 RENNES Décembre 2002 A h'S SOMMAIRE Fiche signalétique Générique de l'opération INTRODUCTION Le cadre géographique Le mode d'intervention archéologique RESULTATS FICHE
  • moyenne : 85 m Propriété du terrain : particuliers L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE Autorisation ou décision : Arrêtés 2002/105 du 12-08-2002 et 2002/164 du 15-11-2002 Date de validité : Titulaire : Gilles LEROUX Organisme de rattachement : INRAP Grand Ouest Motif de l'intervention : Projet
RAP01955.pdf (TROCÉ (35). église Saint-Médard. rapport de diagnostic)
  • *? Mm . + A R C H Rapport de diagnostic + T I 0 N AL S .T I T U T C H E S ÉO L 0 G I Q U £ S P R € V E N T I y E S + + + 2003 ++ Marie-Eve SCHEFFER TORCE "église Saint-Médard" (Ille-et-Vilaine) 08.09.03 - 23.09.03 N° de prescription 2002-063 n° site : 35.338.001 AH
  • de Corson (abbé), p.386. 4 Idem. 5 Balnéat p.243. 6 Dubreuil (L.), journal paroissial (notes manuscrites conservées à la mairie). Scheffer (M.-E.), Mutarelli (E.), Torcé (35), Eglise Saint-Médard, DFS de sauvetage: sondage d'évaluation, SRA Bretagne, AFAN 2001,13 p., 22 fig
  • (contemporanéité ou reprise d'un édifice antérieur...). La complexité et la densité des vestiges découverts dans ce sondage restreint avaient conduit l'ensemble des intervenants à programmer un diagnostic complémentaire Celui-ci s'est déroulé en mai 2002, avec pour objectif la recherche du sol
  • du rapport et DAO comprise) et un topographe pendant une journée. Serre (S.), Torcé (35), Eglise Saint-Médard, Rapport de diagnostic archéologique, SRA Bretagne, INRAP 2002, 50p., 20 fig. 8 6 46510 46510 46500 48500 Plan réalisé par A. Dazelle en 2001 Plan réalisé par
  • chronologie, dans La construction en Anjou au Moyen Age, actes de la table ronde d'Angers des 29 et 30 mars 1996, presses de L'Université d'Angers, 1998, p.68. 9 10 8 Ille-et-Vilaine / Commune de Torcé Eglise Saint-Médard Fig.5 : Relevé de la baie tronquée, parement extérieur nord
  • stratigraphie des enduits au moyen d'un micro-sondage Introduction Les problèmes d'humidité et d'infiltration dans le mur nord de la nef se sont accentués entre 2002 et 2003. Ils sont responsables de l'apparition d'une « auréole » sombre au niveau du parement interne. Elle indique
  • arasé orienté est-ouest, et contrebutant la voûte de l'absidiole nord avait été partiellement dégagé en 2001 (pour la description de la maçonnerie, voir les rapports de 2001 et de 2002). En 2002, un décrochement de 70 cm avait été observé sur sa face nord. Bien que n'ayant pas été
  • dégagé en totalité, il avait été identifié à un contrefort à cause d'un profil oblique. L'intervention de 2003 a consisté à étendre à l'angle nord-ouest du transept le sondage amorcé en 2001 et 2002, dans le but de poursuivre le dégagement du massif saillant. Celui-ci n'a pas pu être
  • d'escalier par exemple). Mil, une maçonnerie venant s'intercaler entre le massif saillant de M2 et M10 (mur nord du bras nord du transept) avait été dégagée partiellement en 2002 (pour la description de la maçonnerie, voir le rapport correspondant). M i l est lié à M10 en partie basse
  • en créant un lien entre celui-ci et les maçonneries antérieures (M2 et son massif saillant). Aucune information stratigraphique supplémentaire par rapport aux interventions de 2001 et de 2002 n'a été recueillie car l'espace soumis à la fouille en 2003 (pour cause de reprise en
  • Corson (abbé), Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, t.VI, Paris, René Haton éditeur, 1886, p.385-390. Scheffer (M.-E.), Mutarelli (E.), Torcé (35), Eglise Saint-Médard, DFS de sauvetage : sondage d'évaluation, SRA Bretagne, AFAN 2001, 13 p., 22 fig. Serre (S.), Torcé (35
  • ), Eglise Saint-Médard, Rapport de diagnostic archéologique, SRA Bretagne, INRAP 2002, 50p., 20 fig. Valais (A.), Les premiers édifices romans du bassin de la Mayenne, éléments de datation, M.A.H n°16, 1993, p.89-115. Valais (A.), Les premiers édifices romans du nord de l'Anjou
  • : techniques de construction et éléments de chronologie, dans La construction en Anjou au Moyen Age, actes de la table ronde d'Angers des 29 et 30 mars 1996, presses de L'Université d'Angers, 1998, p.55-75. 12 SOMMAIRE I CADRE DE L'INTERVENTION 1.1 Générique de l'opération 1.2 Contexte
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic
  • 22
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • -Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mars 2005 Zo Trélivan - La Clairette Mars 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • fossoyés repéré en photographie aérienne. Les vestiges sont très arasés et le peu de mobilier recueilli tend à dater son occupation de l'extrême fin de l'âge du Fer ou du début de l'époque gallo-romaine. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. 2 Mars 2005 Trélivan
  • -administrateur) Michel BAILLIEU (Adjoint scientifique et technique) Olivier LAURENT (Responsable de base, suivi des D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (Logisticienne) Agnès BOIVIN (Conseillère Sécurité Prévention) Terrassements Entreprise VOISIN, Aucaleuc 3 Trélivan - La Clairette Mars 2005 1-LE
  • scories en divers points de la localité (CAG 2002). C'est au cours de l'un de ses survols aériens que L. Andlauer détecta en 1988 un ensemble de vestiges constitués de deux enclos emboîtés, sans doute quadrangulaires, mesurant au maximum 60 m de côté pour le plus grand et d'orientation
  • connus en périphérie (source : carte IGN 1116 ET au l/25000e). Trélivan - La Clairette Mars 2005 subdivisions ponctuelles (fig. 3, fossés A et B). Au final, un triangle d'une superficie de 2 000 m 2 était sujet à une concentration importante de vestiges archéologiques. Notre
  • haie? T.11 23/ T.12 430 Figure 4 : plan général des vestiges découverts. Jiaje Trélivan - La Clairette Mars 2005 d'ailleurs été rencontré dans leur comblement de surface, qui était constitué d'une terre brune homogène et sableuse. Nous avons par conséquent pris le parti de
  • altéré (arène orange), cailloutis. 4 : limon argileux gris (trou de poteau?). 1 : limon brun, cailloutis. 2 : limon gris, arène sous forme de cailloutis orange. 3 : arène granitique (cailloutis jaune à orangé). Tranchée 9, F. 22 Tranchée 9, F. 17 l SE I I NO 1 : limon brun
  • Tranchée 9, F. 24 S S i I 1 : limon brun, cailloutis. 2 : arène jaunâtre, cailloutis, blocs. 1 : limon brun homogène et sableux. 2 : arène jaunâtre, cailloutis. 2m Figure 5 : coupes des structures sondées. Trélivan - La Clairette Mars 2005 renvoient à son retour nord-ouest
  • supposer l'existence de plusieurs structures, qui n'ont toutefois pu être individualisées en coupe (fig. 5). Photo 2 : Vue en coupe du fossé F. 22 de la tranchée. On note un profil dissymétrique et un arasement important. Quelques structures fossoyées, d'orientation similaire
  • avec le double enclos. A titre d'hypothèse, ce fossé pourrait se retrouver dans la fenêtre de la tranchée 5 (F. 46). 12 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Enfin, mentionnons le fossé F. 2/F. 34 (tranchée 5), qui prolonge semble-t-il le tracé F. 1/F. 16/F. 17 mais qui n'a pas été
  • nos fossés F. 17 /F. 16/F. 1. Un redressement photographique imparfait en est sans doute la cause. 13 Figure 6 : proposition de phasage des éléments découverts. Trélivan - La Clairette Mars 2005 3-LE MOBILIER Le matériel découvert dans le cadre du diagnostic effectué à
  • scorie et un fragment de meule en granité. Tranchée 6, Fait 15, décapage On dénombre 5 tessons pour un NMI estimé à un vase dont seul le fond tourné est conservé. Son attribution chronologique à La Tène finale peut être proposée. 15 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 9
  • présence d'un tesson grésé moderne. 16 Figure 7 : céramiques mises au jour dans le fossé 21 de la tranchée 9. Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 10, Fait 31, décapage Le décapage de ce fossé a permis de découvrir 3 scories coulées associées à un fragment d'anse d'époque
  • quelques tessons issus de fossés parcellaires et de nombreuses scories. 18 Trélivan - La Clairette Mars 2005 INVENTAIRE DU MOBILIER Tranchée/Fait Nbrc tessons Nbre Bords Nbre Fonds NMI Tr 5/déc HS Tr 5/F 1/Sd 1 Tr 5/F 1 extension 1 1 Tr 5/F 6 Tr 6/F 9 Tr 6/F 10 Tr 6/F 14 5 3
  • fin 2è âge du Fer 11 frag TC 3 blocs grès 1 scorie Indéterminé 1 scorie époque historique 13 scories fin médiévale/moderne 3 scories fin médiévale/moderne 4 scories Moderne 1 scorie Indéterminé Moderne 10 scories Indéterminé 19 Trélivan - La Clairette Mars 2005 CONCLUSION Le
  • par des fossés parcellaires d'époque moderne. Bibliographie : CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor(22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Langoüet, Faguet 1988 : LANGOUET (L.), FAGUET (G
RAP01859.pdf (LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport de prospection thématique avec sondages)
  • Rapport de prospection thématique Demande de fouille programmée triennale Lillemer (Ille-et-Vilaine) 2002 L. Laporte, V. Bernard, C. Bizien-Jaglin, M.-F. Dietch J.N. Guyodo, G. Hamon, A. Noslier, L. Quesnel. Rapport de prospection thématique Demande de fouille programmée
  • triennale Lillemer (Ille-et-Vilaine) 2002 L. Laporte, V. Bernard, C. Bizien-Jaglin, M. -F. Dietch J.N. Guyodo, G. Hamon, A. Noslier, L. Quesnel. hJou* tenons à remercier le* propriétaire* et les e^lcntard* de* parcelle* sondée*, Me*darne& et Messieurs louxaisi*, Maheu/, Poirtel/ et
  • programmée p.47 Il Bibliographie p.48 Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe I - Dates radiocarbone II - Liste des restes carpologiques III - Inventaire des prospections de surface 2002 IV - Inventaire du mobilier céramique recueilli en surface V - Inventaire des plans et du
  • mobilier, sondages 2 et 3 (2002) VI - Détermination des bois 1/ Présentation du projet Rapport de prospection thématique Lillemer 2002 Sous la direction de L. Laporte 1/ Présentation du projet 1.1/ Travaux antérieurs Le site de Lillemer a été découvert lors de prospections de
  • correspondent à des colluvions superficielles, et quand elles témoignent d'un affleurement des niveaux archéologiques proprement dit. Cette opération avait été menée par l'université de Rennes I (Géosciences) dans le cadre de stages de maîtrise. 1 Al Les opérations effectuées en 2002 Les
  • effectuées en 2001 (C. Bizien, P. Madioux, A. Noslier) En 2002, la prospection de surface, menée par A. Noslier et P. Madioux s'inscrit toujours dans le cadre de la problématique énoncée depuis 1995 : la définition du gisement. Cette problématique englobe plusieurs objectifs dont celle de
  • la détermination de son emprise au sol et sa caractérisation. En 2002, un effort particulier a été mené dans des secteurs considérés comme périphériques. Deux nouvelles parcelles (1 18 et 1 19, commune de Plerguer) ont livré de petites séries. Leurs localisations permettent de les
  • certains et l'existence de formes archéologiquement complètes ont été des facteurs déterminants préludant à l'implantation des sondages en 2001 et 2002. L'étude de cet ensemble, aux tessons retrouvés hors contexte stratigraphique pour la plus-part, pose les problèmes inhérents aux lots
  • , lieu de découverte des premières formes céramiques en 1996. Autrement dit, les travaux périodiques de curage (1996 et 2002) sortent du sol des objets qui sont ensuite retrouvés en surface du champ le long du bief au rythme des prospections annuelles. Le reste de la parcelle est
RAP01903.pdf (TRELIVAN (22). "ZA du Gros Bois". dfs de diagnostic)
  • TRELIVAN (22). "ZA du Gros Bois". dfs de diagnostic
  • 22
  • TRELIVAN ZA du Gros Bois (Côtes d'Armor) 26/03-30/03/2003 par Aline BRIAND N° de prescription : 2002/150 N° de projet INRAP : 31 05 0352 01 INRAP Direction interrégionale Grand-Ouest 37 rue du Bignon, CS 67737 - 35577 Cesson-Sévigné cedex TRELIVAN • Rennes* J&VHIeJ 'JÊm
  • : 271400 Y : 92030 Y : 92430 Z : 112,5 NGF (moyenne) Propriétaire du terrain : Société CODI, 34 rue Bertrand Robidou, BP 357, 22106 Dinan Protection juridique : néant Opération archéologique Arrêté de prescription n° : 2002/150 Arrêté de désignation n° : 2003/075 Valable du au
  • Titulaire : Aline Briand Organisme de rattachement : INRAP Motif de l'intervention : lotissement Exploitant : Surface de l'intervention archéologique : 119 600 m2 Surface diagnostiquée : 7 911 m2 Proportion de terrain sondé : 7% Dates de l'intervention : du 26 au 30 mars 2003 Dates de
RAP02860.pdf (PLOUBALAY (22). la ville Asselin. rapport de diagnostic)
  • PLOUBALAY (22). la ville Asselin. rapport de diagnostic
  • 22
  • deux ensembles fossoyés superposés. Le premier, affichant des tracés courbes, est attribué à l’époque préromaine, tandis que le second, orthogonal, est présumé antique (Bizien-Jaglin et al. 2002, p. 25 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La
  • Gaule, Les Belles-Lettres, Paris, 2002, 406 p. 26 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Ploubalay Lieu-dit La Ville Asselin ____________________________ Codes Codes INSEE 22 209 Numéro de l’entité archéologique ____________________________ Coordonnées
  • d’aménagement M. Régis Panon 18 rue de Brizeux 35700 Rennes 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22), La Ville Asselin Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique Inférieur Édifice
  • , techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • Vincent Pommier, Inrap Chargé d’études et d’opérations Topographe Rédaction, infographie Réalisation des plans topographiques Equipe de fouille Equipe de post-fouille 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • convention. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22), La Ville Asselin
  • Arrêté de prescription n° 2011-319 13 14 15 16 Arrêté de prescription n° 2013-091 17 18 Arrêté de désignation 19 20 21 II. Résultats I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic réalisé par l’Inrap au lieu-dit la Ville Asselin à Ploubalay (22) résulte du dépôt d’un permis d’aménagement déposé par M. Panon (section AE, parcelle 41, arrêté n° 2011-319 en date du 18 novembre 2011). A l’origine, seule la partie
  • constructible de la parcelle 41 était concernée par cet arrêté. A la demande de l’aménageur, les services de l’Etat ont rédigé dans un second temps un arrêté modificatif qui intéressait l’intégralité de ce terrain (arrêté n° 2013-091 en date du 1er mars 2013). Celui-ci portait la surface à
  • sonder à 4086 m² au lieu des 2396 m² prévus initialement. La prescription, émise par le service régional d’archéologie de Bretagne, était motivée par la situation de la parcelle 41 à proximité d’un indice de site galloromain (site n° 22 2009 0007, Le Devant de la Ville Asselin) Une
  • d’apprécier la nature des vestiges archéologiques mis au jour », d’un point de vue spatial et chronologique. Neuf sondages ont été ouverts à l’aide d’une pelle à chenille de 20t équipée d’un 1 BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.), Côtes d’Armor 22, Carte archéologique de la
  • in Y=7276800 X=1319900 X=1319800 Fig. 2 : Implantation des sondages sur l’emprise de la parcelle 41 (Dao R. Ferrette). 27 I. Données administratives, techniques et scient ifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
  • . 202 N.0 F. 204 N.0 1 1 0 ed el ille aV As sel in S.E 1 : sédiment brun homogène 1m Fig. 3 : Plan simplifié des vestiges découverts (Dao R. Ferrette-Inrap). 28 I. Données administratives, techniques et scientifiques Ploubalay (22) La Ville Asselin
RAP02933.pdf (CORSEUL (22). la Métrie, tranche 1. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). la Métrie, tranche 1. rapport de diagnostic
  • 22
  • Numéro de l’arrêté de désignation du responsable 2013-115 en date du 04 septembre 2013 ____________________________ Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Mairie de Corseul 1, rue du Temple de Mars 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La
  • . Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 1 Le cadre de l’intervention Le diagnostic réalisé par l’Inrap au lieu-dit La Métrie à Corseul (22) répond à une saisine par courrier de la Mairie, en date du 19 mars 2013, avant la réalisation d’un lotissement. La prescription, émise par
  • ainsi bordé sur ses côtés les plus longs par deux rues (Bizien-Jaglin et al. 2002, p. 124). 26 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 RD Fig. 2 : Les vestiges antiques (en rouge) repérés en prospection aérienne sur l’emprise sondée et dans sa périphérie (Dao R.Ferrette
  • Inventaire du mobilier Inventaire des clichés I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) BP 3 22130 Plancoët ___________________________ Surface du projet d’aménagement 20 231 m² (arrêté 2013-115) ____________________________ Opérateur d’archéologie Commune
  • ____________________________ Date d’intervention sur le terrain du 05 au 15 novembre 2013 ____________________________ Référence cadastrale Commune Corseul Année 2012 Section(s) AB Parcelle(s) 480, 783, 1121 et 1123 ____________________________ Propriétaire du terrain Mairie de Corseul 1 rue du Temple de Mars
  • Ère industrielle Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 8 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • , rédaction, infographie Etude des monnaies Etude et inventaire du mobilier Etude du mobilier (âge du Bronze) Réalisation des plans topographiques 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-tranche 1
  • avertisseur de couleur orangé. 10 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), La Métrie-Tranche 1
  • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Localisation de l’opération Bretagne, Côtes-d’Armor Corseul La Métrie x : 1317850 y : 7266550 z : 88,41 m N Saint-Brieuc 20 0 250 m 1 km 0 20 40 60 80 Corseul 100 km 2 km 1/25 000 0 200 m 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 II. Résultats II
  • peu important et s’inscrit entre 30 cm, voire moins (tranchée 13), et 0,75/0,80 m (tranchée 1, tab. 1). 25 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 N 90 m 106 m Fig. 1 : Localisation en rouge de l’intervention par rapport à la trame urbaine de Corseul et au cadre
  • d’après leur orientation conforme à celle des édifices de la ville antique (Bizien et al. 2002, p. 123-124). Plus à l’ouest, les prospections aériennes du CeRAA ont permis de découvrir des ensembles de grande taille. En 1988, L. Langouët décèle une structure semi-circulaire insérée
  • -Inrap, d’après Bizien-Jaglin et al. 2002). 79 4 La Haute Métrie 1121 480 377 783 1123 0 100 m La Basse Métrie 1.3. Problématiques du diagnostic L’arrêté de prescription n° 2013-182 insistait sur une évaluation du potentiel archéologique par une série de sondages non
  • restitution de la trame viaire orthogonale proposée par H. Kerébel (Dao R.Ferrette-Inrap, d’après Bizien-Jaglin et al. 2002). Rue 8 Le cardo K n’a jamais été entrevu sur des clichés aériens. Son existence repose avant tout sur les travaux modulaires d’H. Kerébel (Kerébel 2001, p. 225
  • considérée comme une artère majeure de la ville antique, puisqu’elle constituerait le prolongement urbain de la voie reliant Corseul au Mans. Dans la partie orientale du bourg, son parcours est en partie repris par la 27 II. Résultats Corseul (22), La Métrie-tranche 1 RD 794. Un long
  • segment de cette rue a été fouillé sur la réserve de Monterfil II (Bizien et al. 2002, p. 78-79 ; Kerébel 2001). Mise en place dès Auguste, elle doit limiter sur son côté sud la composition monumentale découverte en 2002 et interprétée comme le forum de la ville (Chevet et al. 2009
  • ). Son développement reste inconnu à l’ouest de celui-ci. Deux sondages entrepris en 1994 en amont de la construction d’un garage dans la parcelle AB. 22 auraient du intercepter la chaussée. Seule une couche de terre végétale, épaisse de 1 m coiffant directement le terrain naturel
  • vers le nord par rapport à la trame théorique de la ville antique, d’après les résultats du diagnostic de l’Ecole (Chevet et al. 2002, p. 27). Quoi qu’il en soit la rue n° 1 pouvait être rencontrée au sud de la parcelle 480 et dans la 1121. Le decumanus 2 a été entrevu pour la
  • première fois en 1970 lors des fouilles du Champ-Mulon. Il a par la suite été repéré à l’occasion de survols aériens, puis abordé en 1997 dans le cadre de sondages non destructifs et limités en superficie (Bizien et al. 2002, p. 79-90). En 2002, le diagnostic dirigé par P. Chevet
  • a permis de conclure que cet axe limitait le forum sur son côté nord (Chevet et al. 2002). C’est aussi à cette occasion que la discordance entre la trame antique théorique et les vestiges repérés au sol a été révélée. Le decumanus 2 a été abordée une dernière fois en 2012 dans le cadre