Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3090 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03364.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2014-2016)
  • , development of a weaponry essentially constituted of axial points). More than 50 engraved schist tablets were also discovered at the Rocher de l’Impératrice. This discovery is particularly interesting since it constitutes the first evidence of Paleolithic art in Brittany. These engraving
  • are also essential at a greater scale since Early Azilian art is extremely rare in Europe. This discovery allows developing our research to another part of the Early Azilian socio-economic system. By their thematic and their formal codes, these engravings are firmly in the tradition
  • of the Final Magdalenian. However, they seem to announced the particular symbolic productions of the Late Azilian. If most of the tablets exhibits geometric engravings, several figurative drawings, including naturalistic ones (aurochs and horses), have been discovered. Like the lithic
  • assemblage, these artistic productions appear to be caught between the Magdalenian and the Azilian. Various studies allowed: starting proposing hypothesis about technical gestures used to produce these engravings; identify colorants; or identify a probable arrhythmia between technical
  • responsable scientifique de l'opération adressera au conservateur régional de l'archéologie le rapport final de l'opération dont la présentation et le contenu sont définis par les dispositions de l'arrêté du 27 septembre 2004. Le rapport remis en trois exemplaires au format A4 papier
  • du 27 septembre 2004. Le rapport remis en trois exemplaires au format A4 papier, documents pliés inclus et un exemplaire au format PDF sur support numérique. Il donnera un inventaire de l'ensemble du mobilier recueilli et signalera les objets d'importance notable. Il indiquera les
  • remis en trois exemplaires au format A4 papier, documents pliés inclus et un exemplaire au format PDF sur support numérique. Il donnera un inventaire de l'ensemble du mobilier recueilli et signalera les objets d'importance notable. Il indiquera les études complémentaires envisagées
RAP03654 (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport intermédiaire 2018 de FP 2017-2019)
  • se caractérise par une profonde incision (-20 m par rapport au fond environnant) des formations sédimentaires paléozoïques délimitant un vaste paléo-réseau de drainage s’ouvrant sur le goulet actuel. Trois domaines morphologiques (T1 à T3), relativement plats (pente de 1 à 2°) et
  • séparés les uns des autres par des ressauts topographiques de 5 m (pente de 4 à 5 %), encadrent les incisions. Ils délimitent trois niveaux d’étagement, apparentés à des terrasses, formées par stabilisation différente du niveau de base et marquant un encaissement progressif du réseau
  • de Bretagne (fig. 9 et 10). Figure 9. Datations radiocarbones (Beta analytic). Trois de ces dates suggèrent une occupation de l’abri entre 14900 et 14200 cal. BP, ce qui correspond tout à fait à la plupart des dates disponibles pour les quelques sites de l’Azilien ancien datés
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • symboliques néolithiques gravées sur pierre a été entrepris en Bretagne depuis avril 2016 (année-test) puis développé en 2017, première étape d’un PCR courant sur trois années (2017-2019). L’opération intéresse aussi bien l'archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la
RAP02794.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération)
  • ://www.english-heritage.org.uk/about/news/3d-stonehenge-model-unveiled/ La société Wessex Archaeology (Goskar et al. 2003) avait également enregistré les quelques gravures d’instruments en bronze gravés sur trois des monolithes du site (n° 3, 4 et 53), en faisant appel à Archaeoptics Ltd de
  • ). Le matériel employé, du plus précis vers le plus lointain : Konica Minolta VI9i, Leica HDS 6100, Leica Scan Station 2. En août 2012, une brève visite virtuelle du site de Maeshowe est proposé sur la page de la revue Current Archaeology : http://www.archaeology.co.uk/articles/news
  • méthode laserométrique 3D et la technologie d’imagerie numérique, afin de produire un modèle visuel et métrique le plus précis possible sur ce site préhistorique mondialement réputé (« the world famous prehistoric monument »). http://www.english-heritage.org.uk/about/news/stonehenge
  • -in-high-definition/ (voir aussi la médiatisation du projet sur la BBC) : 17 Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-12688085 En septembre 2011, English Heritage annonçait que l’acquisition et le
  • )présentation au public. Un scanner Zoller+Fröhlich Imager 5010 a été mis en œuvre. Très récemment, l’université de Bournemouth, en collaboration avec Google Earth, a présenté une carte virtuelle du site de Stonehenge dans son environnement néolithique : http://www.bbc.co.uk/news/uk-england
  • Trust : http://www.independent.co.uk/news/science/archaeology/revealed-early-bronze-agecarvings-suggest-stonehenge-was-a-huge-prehistoric-art-gallery-8202812.html On appréciera la rapidité de divulgation du rapport par English Heritage (Abbott, AndersonWhymark 2012) qui permet de
RAP03190.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le rocher de l'Impératrice. Rapport intermédiaire 2015 de FP 2014-2016)
  • of axial points). More than 50 engraved schist tablets were also discovered at the Rocher de l’Impératrice. This discovery is particularly interesting since it constitutes the first evidence of Paleolithic art in Brittany. These engraving are also essential at a greater scale since
  • Early Azilian art is extremely rare in Europe. This discovery allows developing our research to another part of the Early Azilian socio-economic system. By their thematic and their formal codes, these engravings are firmly in the tradition of the Final Magdalenian. However, they seem
  • to announced the particular symbolic productions of the Late Azilian. If most of the tablets exhibits geometric engravings, several figurative drawings, including naturalistic ones (aurochs and horses), have been discovered. Like the lithic assemblage, these artistic productions appear
  • to be caught between the Magdalenian and the Azilian. Various studies allowed: starting proposing hypothesis about technical gestures used to produce these engravings; identify colorants; or identify a probable arrhythmia between technical and symbolic changes during the Azilian. The Rocher
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • , première année d’un PCR courant sur trois années (2017-2019) ; le rapport 2018 est donc produit à mi-chemin. L’opération intéresse aussi bien l'archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département
  • en 2016 (Rapport 2016 : 243-253, 280-284). Celle-ci présente, dans sa zone centrale, des creusements formant trois cavités circulaires profondes et dissymétriques ou deux « poignées » partiellement brisées. Ces cavités, longtemps décrites comme des creusements naturels, présentent
  • l’expérimentation 2017 (état initial et division du bloc en trois zones A, B et C) pour l’expérimentation). 28 2. Expérimentations Le transport du bloc prévu pour l’expérimentation, depuis son lieu d’extraction jusqu’à l’île de Gavrinis, a été réalisé en 2017 par la Cie des Ports du Morbihan
RAP03345.pdf (QUIBERON (56). Beg-er-Vil : Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP)
  • Département du Morbihan et le Service régional de l’archéologie. Ces trois années de fouille de 2012 à 1015 (23 semaines) ont livré des résultats particulièrement pertinents pour la compréhension des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs maritimes de la France atlantique. Pour la
  • mésolithique se matérialise par un niveau de terre noire épais de 0,50 à 0,60 m, rempli de coquilles marines et autres vestiges fauniques, de silex taillés et de morceaux de granite brûlés. Il repose au-dessus d’une plage fossile avec une nette troncature sédimentaire, à environ trois
  • néanmoins une bande de deux à trois mètres en front de mer pour ne pas accélérer le processus érosif. Fortement contrainte par l’existence d’un parking à l’est qui surmonte les niveaux archéologiques, mais aussi par un important couvert dunaire et des aménagements urbains, cette
  • (responsable : Guirec Querré, avec la collaboration de Jean-Christophe Le Bannier). Des mesures par Fluorescence-X portable sont réalisées deux à trois fois par campagne sur toutes les surfaces ; certains échantillons complémentaires sont passés également en laboratoire au cours de l’année
  • mètre carré (A B C D). L’orientation est donnée dans le schéma ci-dessous. Figure 8. Principe de l’enregistrement (DAO : G. Marchand). 5. L’enregistrement des pièces archéologiques d’une dimension supérieure à 2 cm (numérotation continue) est réalisé en trois dimensions, à l’aide
  • arrachage du bitume par plaque, puis le creusement de la dune sous-jacente de l’ouest vers l’est, à partir de la limite orientale de la fouille 2015 (figure 9). Il était évidemment essentiel de poursuivre l’exploration de la « hutte » détectée l’année précédente. Trois jours on été
  • a fallu l’imbiber d’eau douce cette fois (pour ne pas altérer les analyses chimiques, ni faire d’auréoles de sel), presque en permanence. Le tamisage à sec des sédiments a également été réalisé systématiquement, qui permettait de réduire les volumes des trois-quarts à la moitié
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • total 442 kg de refus. Ces chiffres représentent 35% du tri fait jusqu’à maintenant. Le tamisage des sédiments des trois fosses-foyères prélevées en 2016 et 2017 (structures L, V et AA) a été entièrement réalisé par Claire Gallou, avec deux mois de contrat en octobre et novembre 2019
  • majoritaires, principalement des objets appointés (12 pièces), mais aussi des objets biseautés (2 pièces) et trois pièces plus difficiles à caractériser, qui pourraient avoir été des pics ou des pioches. D un état de conservation moyen à mauvais, la série d’industrie osseuse de Beg-er-Vil
  • troncature sédimentaire, à environ trois mètres au-dessus des plus hautes mers et il est coiffé d’un couvert dunaire qui en a assuré le scellement et la protection. Le site a été découvert par G. Bernier en 1970, puis fouillé sur 23 m² par Olivier Kayser en 1985, 1987 et 1988. Cet
  • partenaires de cette opération, d’entamer une fouille totale du site avant sa disparition, en laissant néanmoins une bande de deux à trois mètres en front de mer pour ne pas accélérer le processus érosif (figures 4 et 5). Fortement contrainte par l’existence d’un parking à l’est qui
  • carré pour mesurer la variation des taux d’acidité du sol (responsable : Guirec Querré, avec la collaboration de Jean-Christophe Le Bannier). Des mesures par Fluorescence-X portable sont réalisées deux à trois fois par campagne sur toutes les surfaces ; certains échantillons
  • étudiants, deux actions de longue haleine pilotées par Catherine Dupont. Le tamisage des sédiments des trois fosses-foyères prélevées en 2016 et 2017 (structures L, V et AA) a été entièrement réalisé par Claire Gallou, avec deux mois de contrat en octobre et novembre 2019 au laboratoire
Aide ()
  • Recherche
  • New Roman', serif;">Deux modes de navigation sont proposés.
  • -variant:normal;">Navigation par recherche simple Le plus simple est d'utiliser le champ de recherche général, sous le
  • texte d'accueil à droite. Entrez votre mot clef et cliquez sur le bouton OK. Vous accédez ainsi à la liste des documents qui répondent le mieux à votre recherche.
  • ;line-height:.5cm;">Les résultats peuvent être triés par n° de rapport.
  • ', serif;">Navigation par recherche avancée
  • :'Times New Roman', serif;">Vous pouvez grâce aux opérateurs booléens OU et ET combiner plusieurs mots clefs. 
  • ="margin-bottom:0cm;font-weight:normal;line-height:.5cm;text-align:justify;">Vous pouvez grâce à la recherche par facette (auteur, type d'opération, commune, département, date (année) limiter
  • votre recherche. Exporter vos résultats
  • > Vous pouvez exporter vos résultats en csv et les afficher dans un tableur.
  • > Affichage des documents
  • -weight:normal;line-height:.5cm;text-align:justify;">La présentation de chaque document s'effectue sur une page particulière avec une adresse permanente.
  • -bottom:0cm;font-weight:normal;line-height:.5cm;text-align:justify;">Le rapport d'opération s'ouvre au format html. Vous pouvez le feuilleter en cliquant sur le n°de page ou en
  • déroulant la barre défilement. Pour zoomer sur une page : ctrl +, pour dézoomer, ctrl
  • - Vous pouvez agrandir les cartes, les plans, les dessins etc. en
  • cliquant simplement sur la page. Vous pouvez faire pivoter une carte, un
  • >plan etc. en utilisant le module rotation en cliquant
  • ;"> simplement sur la carte, le plan. Rechercher dans un document
  • > Vous pouvez rechercher un terme spécifique dans le document océrisé grâce au module de recherche
  • ;line-height:.5cm;text-align:left;">Environnement personnalisé
RAP03502 (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2017-2019)
  • (-20 m par rapport au fond environnant) des formations sédimentaires paléozoïques délimitant un vaste paléo-réseau de drainage s’ouvrant sur le goulet actuel. Trois domaines morphologiques (T1 à T3), relativement plats (pente de 1 à 2°) et séparés les uns des autres par des ressauts
  • topographiques de 5 m (pente de 4 à 5 %), encadrent les incisions. Ils délimitent trois niveaux d’étagement, apparentés à des terrasses, formées par stabilisation différente du niveau de base et marquant un encaissement progressif du réseau au cours des phases d’émersion de la rade
  • ). Ces trois datations relativement homogènes participent également au très faible corpus actuellement disponible pour l’Azilien ancien dans son aire de répartition. Comme pour ces quelques sites bénéficiant de dates radiocarbones, ces datations placent l’occupation (les occupations
  • complètes permettent déjà de se faire une idée de ces représentations. Les deux supports les plus imposants présentent respectivement quatre chevaux (trois sur une face, dont un petit entre les pattes d’un plus grand et un cheval complet sur l’autre face) et deux aurochs et un arrière
RAP03423 (RENNES (35). Place Saint-Germain : naissance et évolution d'un quartier de Rennes de l'Antiquité tardive à 1944. Rapport de fouille )
  • la ville médiévale, et contemporaines du portail Saint-Germain. I.1.3 Le diagnostic de la place Saint-Germain en 2011 Un nouveau diagnostic a été commandé à l’Inrap en 2011 (Beuchet 2011). Trois secteurs ont pu être reconnus, sur l’espace de stationnement au centre de la place
  • , mais aussi la faune avant son envoi en étude. Deux semaines ont également été consacrées au tamisage sur une station mobile pour traiter le prélèvement de trois couches importantes, riches en objets. L’intervention sur le mobilier archéologique recueilli s’est déroulée en plusieurs
  • granuleuse. Ce groupe compte trois bords de pot 2-1, un bord de pot à lèvre en bourrelet et un bord de plat-jatte ansé. Parmi les 51 tessons à pâte claire et texture assez fine, se trouvent au moins six bords de pot 2-1 (les fonds associés sont lenticulaires), un bord de pot à lèvre en
  • avec au moins trois bords à lèvre courte à section triangulaire issus d’un récipient à bec tubulaire et anses en tenon, plusieurs pichets à lèvre en bandeau et le bord d’un pot à lèvre en bandeau à pan 596 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et
  • développement de cette technique et de la variété des coloris employés. On compte 31 tessons à glaçure externe (verte, orange et incolore) dont un bord de pot ou pichet à lèvre en bandeau étiré et décor à la molette. Trois tessons se composent d’une pâte très fine et rosée appartenant à un
  • , tenue par les cordonniers (Meyer 1984). Dès le début du xve siècle, c’est la confrérie des merciers qui prend le pas sur les autres. Elle se réunit en trois catégories de marchands. La première concerne les petits colporteurs qui sont au bas de l’échelle, la seconde concerne les
  • . Concernant l’artisanat du cuir, il regroupe plusieurs spécialisations dont les baudroyers ou baudroiers, les parcheminiers, les cordonniers, les selliers et les boursiers-gantiers qui sont connus par les comptes de leur prévôt qui débutent en 1516 et rassemblent à cette date 238 frères et
  • appréhender les différents artisanats au sein de chaque contexte stratigraphique. Les chutes peuvent se rapporter à des chaînes opératoires différentes et sont généralement classées en trois groupes de la production de la matière première à la fabrication, jusqu’à la réparation des pièces
  • indéterminée et très usée dont l’espèce n’est pas déterminable présente un petit bord avec une couture de part en part. Le cuir a une épaisseur de 1,5 mm. Les chaussures Ce lot rassemble aussi trois fragments de demi-semelles d’usure très abîmés qui rendent l’espèce indéterminable. Leurs
  • – Contexte 10210 Le contexte 10210 comprend trois pièces dont un fragment indéterminé présentant tous ses bords déchirés et des trous de part en part disposés aléatoirement ainsi que quelques coutures tunnel. La pièce très abîmée a une épaisseur de 1,9 mm mais est trop usée pour
  • chair. © E. Collado Trois pièces en bande triangulaire en partie déchirées présentent un bord avec des coutures pour deux bord à bord et la dernière de part en part. Ces pièces peu épaisses (1 mm ; 1,5 mm ; 1,9 mm) dont deux sont en cuir de chèvre et l’autre indéterminable
  • . Elle pourrait correspondre à un lacet. Trois autres bandes sont déchirées. Elles proviennent de cuir de chèvre (1,8 mm Ep), de veau (1,5 mm et 1,6 mm Ep). Chutes, déchets et indéterminés Les pièces indéterminées sont des éléments déchirés qui ne sont plus identifiables. Ils sont
  • cousu retourné et des coutures tunnel pour la fixation de demi-semelle d’usure. Elle est conçue dans un cuir épais (4 mm) de vache. Les trois autres semelles ont de franches traces de découpes (PL.2, n° 1). Deux possèdent des coutures bord à bord et la dernière possède en plus des
  • opératoire d’artisanat elles dépendent. Lanière Une lanière ou bande en cuir de chèvre de 1,5 mm pourrait être un fragment de lacet alors que trois autres pièces similaires en cuir fin (0,9 et 1 mm) de chèvre (1) ou indéterminé (2) sont nouées dont deux ensembles (PL.3, n° 1). Les
  • 1,5 mm d’épaisseur (PL.3, n° 2). Trois semelles premières fragmentées et très usées dont une en deux parties, sont reconnaissables à leur couture bord à bord pour un montage au cousu retourné (Goubitz 1984). Seul le cuir de veau a pu être reconnu (3 pièces) et les épaisseurs
  • deux fractions ont été regroupées du fait de leur homogénéité. Trois autres US ont fait l’objet d’un tamisage, les prélèvements ayant été initialement prévus pour l’étude carpologique. Les vestiges animaux issus des sédiments nous ont été envoyé par la carpologue Charlotte Hallavant
  • abrasion liée au frottement par les sédiments (Reitz, Wing 1999, Lyman 2004, 2008). V.10.3.2 Présentation générale du corpus Le corpus étudié est présenté dans les tableaux 2 et 5. Le nombre total d’ossements examinés s’élève à près de 12 000. Ces ossements appartiennent à trois
  • 8115 68,7 Oiseaux 185 537 722 6,1 Poissons 743 2224 2967 25,1 Total 1995 9809 11804 100 % 16,9 83,1 100 Tabl. 2 Nombre total de restes, déterminés et indéterminés, pour les trois principaux groupes de Vertébrés rencontrés à Saint-Germain. 5 Les hauteurs au
  • , récoltés « à vue » (sans tamisage) ou grâce au tamisage des sédiments pour les trois principaux groupes de Vertébrés rencontrés à Saint-Germain. Fig. 1 Part relative des restes pour chaque taxon Vertébrés de Saint-Germain, récoltés « à vue » (sans tamisage) et provenant du tamisage des
  • 100 % 40,6 59,4 100 Tabl. 4 Nombre de restes déterminés, récoltés « à vue » (sans tamisage) ou grâce au tamisage des sédiments pour les trois principaux groupes de Vertébrés rencontrés à Saint-Germain. Fig. 2 Part relative des restes déterminés pour chaque taxon Vertébrés de
RAP03316.pdf (PLOUHINEC (29). Ménez-Dregan 1 : des Prénéandertaliens aux Néandertaliens à l'extrême ouest de l'Europe. Rapport de FP)
  • dans la partie haute de la couche (fouille 2010) marqué par un artefact en silex complètement éclaté, trois petites soles de foyers au même niveau plus bas dans la couche (fouille 2013), ainsi qu’une cuvette de sable rubéfié identifiée depuis 1994 dans la coupe E’-F’, puis deux
  • zones de concentration de charbons et graviers rougis en zone Centre D et Est A/B (fouille 2014) - La couche 6’ contient un foyer circulaire au sommet du cordon de galets de la plage fossile 6 - La couche 5 est très complexe : trois structures de foyers marquent de façon certaine
  • trois niveaux d’occupation distincts à trois étages différents: à la base de la couche 5e/6, en couche 5d, en couche 5c - La couche 4b est marquée par un pavement artificiel de galets. La présence des foyers atteste donc de véritables niveaux d’occupation dans les ensembles
  • (Figure 15) sont apparues trois soles de foyers, avec présence de petits blocs d’orthogneiss rougis, et quelques gros charbons. Enfin, pendant la campagne 2014 ont été relevées deux zones de concentration de charbons et de graviers rougis, en zones Centre D et Est A/B. - En couche 9a
  • Conditions de consultation et d'utilisation
  • > de la bibliothèque numérique
  • style="margin-bottom:.35cm;font-style:normal;line-height:.18cm;">   
  • ;">Propriété intellectuelle Je reconnais avoir été informé des
  • -align:justify;">A ce titre, toute
  • représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (
  • -style:normal;">article L. 122-4). L
  • >es copies et les impressions sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective. Toute
  • -align:justify;">Les rapports sont diffusés avec une définition de 96 dpi. Toute demande de cliché ou de dessin à une meilleure définition doit être adressée par écrit au rédacteur
  • :.18cm;">Protection des sites
  • ;">Je reconnais avoir été informé des dispositions du Code du patrimoine concernant la protection des sites archéologiques, notamment ceux mentionnés dans les rapports que je vais consulter.
  • > L'information archéologique donnée ici, ne vous donne en aucun cas accès aux terrains concernés sans l'autorisation du
  • propriétaire et/ou de l'exploitant en ayant l'usage. Les prospections, sondages ou fouilles sur les sites archéologiques
  • > L'usage de détecteurs de métaux sur des sites archéologiques ou dans le but de découvrir des vestiges archéologiques est proscrit, hormis
  • ="font-family:'Times New Roman', serif;">Déclaration de vestiges archéologiques
  • ="font-family:'Times New Roman', serif;"> article L.531-14 du Code du patrimoine.
  • ://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000339241" target="_blank">Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978
  • -family:'Times New Roman', serif;">portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public et diverses dispositions d'ordre administratif, social et fiscal
  • >. Version consolidée du 23 juin 2016.
  • style="margin-bottom:0cm;">
RAP02272.pdf (Vents et fours. du minerai à l'objet. recherches sur la ventilation naturelle en paléométallurgie du fer. rapport final de pcr 2005-2007)
  • l'archéologue et de l'ethnologue, sa compréhension des textes et des faits techniques. A sa modeste échelle, le PCR Vents et fours : du minerai à l'objet, dont les travaux se sont déroulés entre 2005 et 2006, s'inscrit dans cette nouvelle forme de pluridisciplinarité. Trois objectifs ont
  • comporte trois parties distinctes. Une première partie méthodologique s'attache à définir les notions et outils de pensée partageables par chacune des disciplines concernées. Elle se présente sous la forme de deux parties distinctes : une approche d'ensemble (A.-F. Garçon, N. Girault
  • /expérimentation/archéométrie. Nous proposons au lecteur une démarche en trois temps. Dans un premier temps, nous mettons à leur disposition une définition critique des grandes notions qui caractérisent et environnent les procédés techniques, en usant de ce que l'expérience et le développement
  • de l'histoire et de l'archéologie des techniques ont appris à leur propos. Dans un deuxième temps, nous resserrerons notre propos autour de l'atelier paléométallurgique, pour opérer une approche analytique du procédé direct, en prenant soin d'y faire converger les trois grandes
  • semblables. Donnons pour exemple, la métallurgie du zinc, telle que l'Europe continentale la mit au point à la charnière des XVI Ile et XIXe siècles (près de dix siècles après l'invention de cette métallurgie en Inde et en Chine) : trois filières différentes émergèrent dans trois lieux de
  • catégorique à cet égard : « c'est de la confusion entre les deux mouvements (chronologique et logique) que naissent les théories les plus séduisantes sur l'évolution humaine. » (Leroi-Gourhan 1943 : 25). De même, il est dangereux de confondre trois termes, souvent pris l'un pour l'autre
RAP02298.pdf (VANNES (56). 7-9 -11 rue des Quatre Frères Créac'h. rapport de diagnostic)
  • VANNES (56). 7-9 -11 rue des Quatre Frères Créac'h. rapport de diagnostic
  • Rapport + INSTITUT NATIONAL De RECH€RCHES ARCHÉOLOGIQUES PR-ÉVENTIVES D E + + + + Diagnostic D + %AC,. ~90CT. Septembre 2007 ?007 Données présentées par Romuald FERRETTE, Arnaud DESFONDS, Pierrick LE BLANC, Laure SIMON VANNES (56), 7, 9 et 11 rue des 4 frères
  • social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h juillet 2007 Sommaire Fiche signalétique Générique de l'opération 2 3 1- Le cadre de l'intervention 1.1 - Les
  • de prescription Annexe 2 : fiche de projet de diagnostic Annexe 3 : arrêté de désignation 30 34 37 1 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h juillet 2007 FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE Département : Morbihan Commune : Vannes Code INSEE : 56260 Lieu-dit : 7
  • , 9 et 11 rue des 4 frères Créac'h Année cadastre : postérieur à 1977 Section(s) et parcelle(s) : Section AO, n° 271, 272, 553 et 555 Coordonnées Lambert : X = Y= Z= OPERATION ARCHEOLOGIQUE Arrêté n° 2007-013 Date d'émission : 02 février 2007 Titulaire de l'autorisation de
  • immobiliers : voie, fossé, murs. Nature des vestiges mobiliers : céramiques, métal. RESUME Le diagnostic réalisé aux 7, 9 et 11 rue des 4 frères Créac'h à Vannes a permis de découvrir plusieurs tronçons d'une voirie orientée nord-est / sud-ouest, qui avait déjà été repérée lors de
  • la ville antique de Darioritvm. Lieu de dépôt du mobilier : dépôt temporairement dans les locaux de l'Inrap à Cesson-Sévigné (35). 2 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h juillet 2007 GENERIQUE DE L'OPERATION INTERVENANTS SCIENTIFIQUES Direction scientifique
  • Prévention) LAURENT Olivier (Logisticien) 3 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h juillet 2007 1- Le cadre de Vintervention 4 Vannes (56) -7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h Le projet de réalisation par l'office public HLM Vannes Golfe Habitat d'un ensemble
  • immobilier, incluant un parking souterrain, aux 7, 9 et 11 rue des 4 frères Créac'h (Fig. 1) a généré une prescription de diagnostic de la part du service régional de l'archéologie de Bretagne (annexe 1, arrêté n° 2007-13 daté du 2 février 2007). Les terrains concernés se déploient au
  • , sans doute un habitat, construit au cours de la période flavienne. (Simon 1998 ; Fig. 2, n° 3). juillet 2007 correspondre à cette voirie (Le Cloirec 2007 ; Fig. 2, n° 5). La problématique de la prescription concernant l'intervention rue des 4 frères Créac'h était de vérifier le
  • été sondée. L'implantation des tranchées du diagnostic devait en effet tenir compte d'un réseau souterrain d'éclairage public, recollé ou reconnu, qui alimente 5 lampadaires (Fig. 4) 5 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h L'emprise sondée étant un parking public
  • dans les tranchées 1, 2 et 3 (infra Fig. 5). Un dernier mur, découvert dans la tranchée 4, appartient quant à lui à l'une des anciennes habitations qui bordaient la rue des 4 frères Créac'h. Ces différentes constructions ont compliqué l'identification de quelques vestiges. Ainsi
  • informatisée. Les 3 portions de voies dégagées ont simplement fait l'objet d'un nettoyage en plan et d'observations superficielles, sans réalisation de 7 Vannes (56) -7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h sondages . Les relevés sur le terrain se sont cantonnés à un positionnement en plan
  • rectification de la coupe nous a permis de valider certaines des hypothèses émises à partir de la lecture en plan des vestiges. Vannes (56) — 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h juillet 2007 2- Les principaux résultats 10 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h 2.1
  • associés quelques fossés appartenant probablement à un parcellaire. Il faut aussi mentionner l'amorce d'un bâtiment dans l'angle nord-est du sondage 1. Les vestiges de la tranchée 3, fortement perturbés par les constructions récentes (présence d'une cave à son extrémité nord, d'égouts
  • roulement flirte avec les 6 m. Malgré l'absence de connexion physique entre les trois tranchées, deux phases principales de construction ont été mises en évidence. Elles semblent s'accompagner de recharges ponctuelles, notamment lors de la seconde. Phase 1 : Dans les tranchées 1 et 2
  • Tranchée 4 juillet 2007 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h la chaussée, sa largeur demeure inconnue en raison des modifications postérieures. On ignore ainsi s'il se poursuit jusqu'au contact du fossé bordier nordest (us. 1014). Ce niveau est installé directement sur
  • . Ferrette). L'existence de ce mur contemporain n'a pas permis de trancher entre ces deux hypothèses. L'us. 4011, en limite de décapage, semble aussi correspondre au comblement d'une ornière (Fig. 7). 16 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac'h niveau de circulation antérieur
  • , us. 4006 ; Fig. 6). Il s'agit de blocs de différentes tailles, qui possèdent encore des 17 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac'h juillet 2007 angles vifs, contrairement aux niveaux de circulation de la phase 2 rencontrés dans les sondages 1 et 2 (Photo 12). La
  • matérialisée par deux alignements 5 L'hypothèse d'une construction en terrasse, obéissant au pendage du terrain naturel, peut être évoquée. 19 juillet 2007 Vannes (56) - 7,9 et 11 rue des 4 frères Créac 'h de pierres et des fragments de tuiles, qui évoquent des éléments de calage (us
  • . 3002 a livré des tessons antiques au décapage. Ce dernier s'interrompt au sud-ouest et a été détruit par une cave au nord-est (cf. Fig. 5). Un autre fossé, découvert dans la tranchée 3, est de datation post-antique d'après la présence d'ardoises dans son remplissage (Fig. 7, us