Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3988 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03661 (HOEDIC (56). Les derniers chasseurs-cueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort : étude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic)
  • HOEDIC (56). Les derniers chasseurs-cueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort : étude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic
  •  fouilles sur Hoedic  Le  cimetière  et  l’habitat  deʹHoedic,  sur  la  côte  bretonne,  est  lʹun  des  plus  importants  sites  archéologiques du Mésolithique européen. Avec le site voisin de Téviec, les amas coquilliers  des  vallées  du  Tage  et  du  Sado  au  sud  du  Portugal  et
  •   les  littoraux  du  Portugal  jusqu’au  Danemark,  les  groupes  humains  de  la  Préhistoire  récente,  contemporains  de  l’Holocène,  ont  abandonné  des  accumulations  considérables  de  coquilles  marines  ou  estuariennes  sur  leurs  habitats.  Ces  monticules  de  détritus
  •   réalisées  sur  trois  individus  de  la  tombe  H  de  Téviec  en  janvier 2017 (Université de Bordeaux), sur trois individus de la tombe K de Téviec et sur six  individus de Hoedic (Université d’Uppsala, Suède). Ce travail a été réalisé dans le cadre du  programme « The ATLAS of 1000
  •   le  bilan  des  collections  archéologiques  et  ostéologiques  réalisées  dans  le  cadre  du  programme  CIMATLANTIC,  et  après  les  prélèvements  ADN  effectués  par  l’Université  d’Uppsala (The ATLAS of 1000 Ancient Genomes: The last hunter‐gatherers and the first farmers
  • Les derniers chasseurscueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort Etude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic (Morbihan, France) Rapport de prospections géophysiques sur le site mésolithique de Hoedic « Port-Neuf » - Année 2018 Grégor Marchand
  • (Université de Rennes / CNRS) Pablo Arias (Université de Cantabria) Autorisation n° 2018-192 Prospections géophysiques    Hoedic, 2018      2    Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de
  • courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance
  • et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants
  • ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle
  • . Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Prospections géophysiques    Hoedic, 2018  Table
  •  des matières    Remerciements ___________________________________________________________________ 4  Résumé de l’opération _____________________________________________________________ 5  1. Nature et importance scientifique du site _________________________________________ 6  1.1
  • . Bref historique des fouilles sur Hoedic ___________________________________________ 6  1.2. Description du gisement _____________________________________________________ 10  1.3. Un témoignage archéologique fort incomplet _____________________________________ 12  1.4. Heurs et
  • malheurs des datations par le radiocarbone _______________________________ 14  1.5. Le Programme CIMATLANTIC (2015-2017) : un état des lieux sur Téviec et Hoedic ____ 15  2. Problématique de la recherche de 2018 _____________________________________________ 17  2.1. Etat sanitaire d’un
  • site majeur_________________________________________________ 17  2.2. L’histoire totale d’un espace restreint aux fortes contraintes _________________________ 18  3. Méthodologie et développement des travaux _________________________________________ 18  3.1. Généralités
  • résistivité éléctrique __________________________________________ 25  4. Analyses préliminaires des résultats obtenus en juin 2018 ______________________________ 27  5. Conclusions __________________________________________________________________ 40  5.1. La prospection géophysique
  •     Prospections géophysiques    Hoedic, 2018  Remerciements Nous sommes grandement redevables à M. Jean‐Luc CHIFFOLEAU, Maire de Hoedic, pour  l’autorisation d’intervenir sur la commune dont il a la charge.    Nous  remercions  M.  Yves  MENEZ,  Conservateur  Régional  de  l’Archéologie
RAP02205.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport de fp 1 2006)
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport de fp 1 2006
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE ANNEE 2003 Estelle Yven et Grégor Marchand (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Catherine Dupont, Loïc Gaudin, Jean-Noël Guyodo, Dominique Marguerie, GaëUe Martin, Anne Tresset et Rodrigue Tsobgou
  • . looÇ L Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée
  • et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions
  • d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment
  • en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont
  • incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le
  • cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect
  • de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de
  • documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Table des Matières : I) Rappel de la problématique, (par Estelle Yven et Grégor Marchand). A) Le projet de recherche. B) Les activités
  • entreprises en 2003. H) Organisation de la recherche - Compte-rendu de la troisième réunion, (par Estelle Yven). III) Des prospections géologiques aux prospections arcchéologiques. A) Rapport de campagne de terrain : détermination des gisements à ultramylonites cataclastiques armoricaines
  • , (par Rodrigue Tsobgou). B) Un gîte d'approvisionnement en microquartzite, le Crann. (par Estelle Yven). C) Etude pétrographique des outils en ultramylonites armoricaines : détermination des zones d'approvisionnement en matières premières au Mésolithique final, (par Rodrigue Tsobgou
  • ). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et
  • 2003. (par Grégor Marchand). B) L'assemblage lithique de l'Ile aux Moutons (Fouesnant, Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade
  • atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique
  • - Beg an Dorchenn. (par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie). VII) Résumés de thèses. A) La malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche
  • spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par
  • les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation
  • chronologique et culturelle de la base de données constituée par Pierre Gouletquer sur des critères typologiques. La base comporte désormais 1318 entrées, avec une centaine de sites mésohthiques avérés. -Campagne de sondages manuels et mécaniques sur cinq sites mésolithiques en Finistère
  • , choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer. -Prospections dans le sud Finistère et découverte de soixante-deux nouveaux sites et indices. -Travaux sur l'économie de subsistance et sur les saisons d'occupation des amas coquilliers
RAP02005.pdf ((29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • (29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE ANNEE 2003 Estelle Yven et Grégor Marchand (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Catherine Dupont, Loïc Gaudin, Jean-Noël Guyodo, Dominique Marguerie, GaëUe Martin, Anne Tresset et Rodrigue Tsobgou
  • . looÇ L PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Table des Matières : I) Rappel de la problématique, (par Estelle Yven et Grégor Marchand). A) Le projet de recherche. B) Les activités entreprises en 2003. H) Organisation de la recherche - Compte-rendu de la troisième réunion, (par
  • Estelle Yven). III) Des prospections géologiques aux prospections arcchéologiques. A) Rapport de campagne de terrain : détermination des gisements à ultramylonites cataclastiques armoricaines, (par Rodrigue Tsobgou). B) Un gîte d'approvisionnement en microquartzite, le Crann. (par
  • Estelle Yven). C) Etude pétrographique des outils en ultramylonites armoricaines : détermination des zones d'approvisionnement en matières premières au Mésolithique final, (par Rodrigue Tsobgou). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio
  • et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et 2003. (par Grégor Marchand). B) L'assemblage lithique de l'Ile aux Moutons (Fouesnant
  • , Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du
  • Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique - Beg an Dorchenn. (par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie). VII) Résumés de thèses. A) La
  • malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du
  • substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives
  • (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation chronologique et culturelle de la base de données constituée par Pierre Gouletquer sur des critères
  • typologiques. La base comporte désormais 1318 entrées, avec une centaine de sites mésohthiques avérés. -Campagne de sondages manuels et mécaniques sur cinq sites mésolithiques en Finistère, choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer
  • . -Prospections dans le sud Finistère et découverte de soixante-deux nouveaux sites et indices. -Travaux sur l'économie de subsistance et sur les saisons d'occupation des amas coquilliers par l'analyse des restes de mammifères, d'oiseaux, de crabes, d'oursins, de coquillages et de poissons
  • . -Calcul de l'effet de réservoir océanique à partir de plusieurs types de coquillages sur le site de Beg-an-Dorchenn. -Etudes de collections Uthiques anciennes et réalisation de monographies (Raguénez, Kerliézoc, Kerhuellan, Kervilien, la Presqu'île, ...). -Synthèses sur les industries
  • du MésoUthique ancien et moyen du Massif Armoricain. -Synthèses sur le MésoUthique final de Bretagne et sur les processus de Néolithisation. -Synthèse sur l'Epipaléolithique. PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 I) Rappel de la problématique (Estelle Yven et Grégor Marchand
  • ). A) Le projet de recherche. Ce projet collectif de recherche réunit trente-deux chercheurs amateurs ou professionnels pendant une durée de trois ans. L'objectif consiste à coordonner les travaux concernant la période mésolithique sur la Bretagne, en dégageant de nouvelles
  • articulations entre les champs de connaissances parcourus par les participants. Ce dialogue concerne particulièrement les travaux sur l'organisation spatiale - très développée en Finistère -, la reconnaissance et les modalités d'utilisation des matières premières lithiques et les analyses de
  • la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Tableau 1 : Organisation des travaux du PCR « le Mésolithique en Bretagne ». THEMES L'espace (organisation du
  • territoire et économie de la matière première lithique) Les systèmes techniques Les fondements archéologiques ACTIVITES Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes d'Armor et Illeet-Vilaine. Prospections géologiques BUDGET PROMOTEURS S. Blanchet, Y. Bougio, B. Ginet, J.- Autonome
  • + M. Lacot, P. Forré, P. Gouletquer, Y. PCR Guéguen, M. Le Goffic, P. Léopold, G. Marchand, Y. Pailler, J. Perry, R. Tsobgou, G. Tournay, E. Yven. Hiérarchisation du corpus des sites en Finistère Etudes de collections et définition S. Blanchet, J. Josselin, P. Gouletquer, d'un
  • protocole d'analyse commun G Marchand, Y. Pailler, E. Yven PCR Campagne de sondages en G. Marchand Finistère Bilan archéologique des sites de O. Kayser, G. Marchand, A. Tresset, Beg-an-Dorchenn, Téviec et R. Schulting. Hoèdic Nouvelles datations à Beg-an- R. Schulting Dorchenn et à Beg
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019
  • Beg-er-Vil (Quiberon, 2019) Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l’Holocène Première année de post-fouille Décembre 2019 N° de site : 56 186 0007 / Arrêté : 2019-152 du 3 mai 2019 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo
  • -environnement) : Catherine Dupont Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne 1 Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année
  • de post-fouille Décembre 2019 N° de site : 56 186 0007 Arrêté : 2019-152 du 3 mai 2019 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Contributions de : Oriane Digard (Université de Rennes 2) Jorge Calvo Gomez (Université de
  • Rennes 1) David Cuenca Solana (Université de Santander) Claire Gallou (CNRS - Université de Rennes 1) Marine Gardeur (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Anaïs Hénin (Université de Rennes 2) Benjamin Marquebielle (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Diana Nuskushina (Université de
  • Lisbonne) Marylise Onfray (Université de Paris 1) Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération
  • archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le
  • public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • ) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • , cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes
  • et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est
  • majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et
  • suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018
  • II l i&ud • Îigo.'i,,• • F::t•••tii lt,l R~PUOUQ.UE F~ PRÉFET OE LA RÉG ION BRETAGNE ()irection ré~ i o n nle des 11 l'fair
  • archéologique programmée La Préfète de ln région Brctagoe Préfète d 'Ille-et-Vilaioe VU le code du patrimoine et notamment son livre V ; V(; le décret d u 30 octo bre 2018 portant nominatio n de Mme Michèle KIRRY, préfete de la region Bretagne, préfète de la zone défense et de sécurité
  • Ouest, pré fète d'IIle-et-Y ilaù1e ; VU l'arrête préfectoral n° 2018 DRAC'lDSG e n date du 19 novembre 20 18 pOI'tant délégation de signature à M. Michel ROUSSEL, Directeur régional des affaires culturelles de Bretagne; VU l'an·êté préfectoral en date du 21 novembre 2018 portant
  • subdélégation de signature; VU le do~sier de demande de fouille archéologique programmée intitulée « Beg-er-Vil" présentée par M. Grégor MARCHAl'-."0, reçue à la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, Service régional de l'a rchéologie, le 21 septembre 20 18. V(; l'avis
  • de la commissio n territoriale de la rec herche archéologique (CTRA) en date des 5, 6 et 7mars 2019 ARRÊTE Article 1" : M. Grégor tv1ARCHAi'iD est autorisé, e n qualité de responsable scie ntifique, à conduire une opération de fouille archéologique programmée à pattir de la
  • notificatio n du présent arrêté j usqu'au 31 décembre 201 9 sise en : Région: Bretagne Département : Mo rbihan Commune : QlJlBERON Localisation :Pointe de Beg-er-Vil Intitulé de l'opération: Beg-er-Vil Orgat\isme de rattachement : Centre National de la Recherche Scie ntifique - Délégation
  • régionale 17 Article 2 : prescriptions générales Les recherches sont effectuées sous la surveil lance du Conservateur régional de l'archéo logie territorialement compétent ct conformément aux prescriptions imposées pour assurer le bon déroulement scientifique de l'opération. Le
RAP01387.pdf (MONTENEUF (56). les Pierres Droites. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997 analyses radio-carbones)
  • MONTENEUF (56). les Pierres Droites. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997 analyses radio-carbones
  • Portugal (Alentéjo portugais). Plus récemment des études sont menées dans le sud de la Vendée ainsi que sur des sites éthiopiens. De nombreuses publications récentes signalent des convergences avec des sites d'Afrique (Vidal P. 1966, Joussaume R. 1991) et d'Extrême Orient (Gon gy 1981
  • accompagnant ce type de fouilles n'ont pas apporté toutes les réponses attendues. Ils ont cependant permis de grandes avancées sur le phénomène étudié. Que ce soit par des comparaisons avec le Portugal, la Suisse, la Bourgogne ou la Vendée, de nombreuses similitudes se font jour. Lorsque
  • recherche. Que ce soit en Suisse en Bourgogne au Portugal ou en Bretagne, des similitudes dans l'organisation et dans la forme des blocs mis en scène rapprochent des ensembles récemment dressés par les cultures étrangères à l'Europe. Les travaux de Joussaume R. en Ethiopie, de Vidal P
  • MONTENEUF Morbihan LES PIERRES DROITES RAPPORT de SYNTHESE Fouille programmée 1995/1996 LECERF Y. Service Régional de l'Archéologie MONTENEUF Morbihan LES PIERRES DROITES RAPPORT de SYNTHESE Fouille programmée 1995/1996 LECERF Y. Service Régional de l'Archéologie
  • ! 3K esra Sommaire Fiche signalétique Données chiffrées de l'opération pluri-annuelle Rapport de synthèse Historique Localisation et environnement archéologique Evolution d'un cadastre La géologie du secteur Description du site Les analyses et leurs interprétations Les nouvelles
  • informations sur les pierres levées Le matériel archéologique Les réutilisations du site Approche de l'étude d'un territoire Conclusion Références bibliographiques 1 3 5 7 9 12 17 25 28 30 32 34 Plans Carte I.G.N. (extrait) Plan masse Cadastre Carte géologique Relevé topographique du
  • site Plan d'ensemble Etat en 1989 Secteurs de fouilles 1989/1991 Secteurs de fouilles 1992/1994 Plan actuel de la parcelle AK10 Décapage 1995 Coupe stratigraphique 1995 Plan de détail 1996 Secteur AB nord Plan de détail 1996 Secteur AB médian niveau supérieur Plan de détail 1996
  • Secteur AB médian niveau inférieur Planche du matériel céramique Planche du matériel lithique Planche des percuteurs Planche d'objets divers Carte de répartition des mégalithes plan 1 plan 2 plan 3 plan 4 plan 5 plan 6 plan 7 plan 8 plan 9 plan 10 plan 11 plan 12 plan 13 plan 14 plan
  • 15 plan 16 plan 17 plan 18 plan 19 Sommaire (suite) Planches Photographiques Vues d'ensemble La voie ancienne La voie ancienne Aire compactée secteur AB médian Les trous de poteau Secteur AB médian Secteur d'éclatement géologique Secteur d'éclatement géologique Menhir B2
  • ' Menhir B2' Fosses ouest et est Menhir sud Calage Phénomène naturel d'organisation des pierres Forme des menhirs. Protubérance sommitale Forme des menhirs. Quadrangulaire Forme des menhirs. Fuseau planche 1 planche 2 planche 3 planche 4 planche 5 planche 6 planche 7 planche 8 planche
  • , 5, 8, 9, 10, 11 Section (s) AL et parcelle (s) 160, 161, 163, 159 Section (s) AH et parcelle (s) 50, 51, 52, 53, 54, 55 Abscisse 262,00 Altitude 140 m Ordonnée 330,00 Commune de Monteneuf Autorisation N° 1148 Valable du 1 juillet au 31 août 1996 Organisme de rattachement Service
  • Régional de l'Archéologie de Bretagne Raison de fouille Programme pluriannuel Surface fouillée 372 m2 Surface totale du site 7 ha Mots clefs - Sur la chronologie - Sur la nature du site - Sur la nature des structures - Sur la nature des vestiges Néolithique moyen / Néolithique final
  • / Bronze Menhir Fosse, trou de poteau, foyer, Céramique, lithique Problématique de la recherche et principaux résultats Comprendre l'organisation originelle et la fonction symbolique que les pierres levées peuvent représenter dans un espace géographique. Datations, présence de
  • structures de manutention, de fosses, de pierres de calage, et de construction en bois. Lieu de dépôt du mobilier dépôt départemental du Morbihan MONTENEUF Les Pierres Droites Données chiffrées 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 3 semaines 4 semaines 6 semaines 6 semaines 6
  • semaines 6 semaines 10 semaines 10 semaines 5 personnes 10 personnes 10 personnes 20 personnes 20 personnes 20 personnes 25 personnes 17 personnes 12 CES 12 CES 12 CES 12 CES 12 CES Assistance scientifiques: Laboratoire d'Etude des sols et Hydrologie INA PG Thiverval-Grignon
  • Laboratoire des Faibles Radio-activitées CEA Giff sur Yvette Laboratoire Géo Sciences Géologie Université de Rennes Laboratoire Arc'Antic restauration Nantes Informations de terrain: Surface prospectée 9 hectares Périmètre archéologique 7 hectares Surface déboisée et nettoyée 4 hectares 2
  • 420 m2 Surface fouillée 1 500 m3 Volume Déplacé 66 (de 3 à 38 tonnes) Nb de monolithes déplacés 39 Nb de monolithes redressés Nb de monolithes aujoud'hui debout 42 Moyen mis en oeuvre: Maîtrise d'ouvrage: Communauté des Communes de Guer Association Terre d'accueil(emploi des CES
  • ) Manutentions lourdes: Entreprise Grues GERARD St Gilles 35 Génie militaire Ecoles de St Cyr Coëtquidan 56 Entreprise Hochet GUER 56 Entreprise Guymard Malestroit 56 Mairie de Monteneuf Mairie de Guer 2 2 2 3 1 contractuels contractuels contractuels contractuels contractuels MONTENEUF
  • Morbihan LES PIERRES DROITES Rapport de synthèse de la fouille programmée 1995/1996 Lecerf Y. Historique des recherches: Durant de nombreuses décennies les recherches sur la période néolithique dans l'ouest de la France concentrent leur activité sur le mégalithisme funéraire
  • . Lorsque de rares interventions s'organisent autour des pierres levées, c'est pour répondre à une urgence ou parer à un danger de destruction. La fouille ne concerne alors que les quelques mètres carrés de l'emplacement supposé du calage. Au delà de la satisfaction d'avoir participé à
RAP03357.pdf (LE PALAIS (56). 37 rue Joseph Le Brix. Rapport de sondage)
  • LE PALAIS (56). 37 rue Joseph Le Brix. Rapport de sondage
  • le Brix, (parcelle AB 408), Fig 1 et 2. Monsieur Bernard Portugal, directeur général des services de la mairie de Le Palais, a alors prévenu le SRA le 19 octobre 2016 (par SMS à A.M. Fourteau), de la déclaration de découverte de 13 monnaIes en or. CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE
  • : Il a été convenu avec Monsieur Portugal de mettre en sécurité les monnaies dans un coffre à la mairie du Palais et il a été demandé à Madame Dramar, de la société Servibat, d'éviter tout passage sur le lieu de dépôt des gravats dans l'attente de notre venue. Nous avons pu nous
  • rendre sur place le 24 octobre en compagnie de StéphaIle Blanchet (archéologue à l'Inrap). Mairie: - remise de la fiche de déclaration de découverte en présence de Monsieur Eric Tonne!, inventeur, de Madame Natacha BADRE, propriétaire de la maison, et de Monsieur Portugal
  • DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE BRETAGNE Service Régional de l'Archéologie BELLE-ILE-EN-MER LE PALAIS, 37 rue Joseph Le Brix Compte rendu d'intervention et inventaire cliché E.Man Es/ier Anne-Marie Foulteau Paul-André Besombes Janvier 2017 DRAC- Service
  • Régional de l'Arclléologie de Bretagne BELLE-ILE-EN-MER LE PALAIS, 37 rue Joseph Le Brix Compte rendu d'intervention A.M. Fourteau Inventaire des monnaies Paul-André Besombes INTRODUCTION Des travaux réalisés dans une maison particulière du bourg de Le Palais ont amené la découverte de
  • monnaies en or médiévales. Une déclaration en mairie a été faite par Madame Virginie Dramar, de la société Servibat Construction, signalant cette découverte par un ouvrier de la société, Monsieur Eric Tonnelle le 7 octobre 2016, lors de la réfection du sol d'une maison au 37 rue Joseph
  • Monsieur Eric Tonnel, maçon de la Société Servibat, a rédigé une note décrivant les circonstances de la découverte et qu'il nous a remis en mairie le 24 octobre 2016: « Pendant le terrassement du sol de la maison, visite d'une dame (inconnue) dans l'entrée du chantier. Légère discussion
  • sur les travaux. Cette dame appose la main et me dit qu'à 1 mètre de l'entrée il y a quelques chose et sur ces mots disparaît. Un peu perplexe reprise des travaux. Pendant le pelletage des gravats, découverte d'une pièce de couleur jaune. » (il s'agirait de la pièce au mouton d'or
  • de jean Le Bon selon Monsieur Tonnel)>> «Je procède à une légère inspection puis la mets dans ma poche et reprise des travaux. Milieu de semaine, retour sur le chantier pour d'autres travaux, 2ème rencontre de la même personne dans la rue, elle viens vers moi et me demande si j'ai
  • trouvé le trésor et de nouveau disparaît. Après 2 à 3 jours de réflexions et interrogation je me dis qu'on est passé peut être à côté de quelque chose et décide d'aller voir sur le tas de gravats et là découverte d'autres pièce puis identification sur internet ». DEPLACEMENT DU SRA
  • , représentant de la mairie. La fiche de déclaration signée par Eric Tonnel est accompagnée d'une photo des 13 monnaies (prise par Virginie Dramar), d'une note d'Eric Tonnel décrivant la découverte, d'un extrait de plan cadastral précisant le lieu de découverte (AB 408), et d'un relevé de
  • propriété. - remise des 13 monnaies à A.M. Fourteau qui délivre un reçu du SRA à Monsieur Tonne! et Madame Badré. - Madame Badré précise qu'elle est propriétaire de la maison depuis le 13 juin 2000 - Monsieur Torl11el indique que la première mOlmaie a été découverte en enlevant, sur 30 à
  • 40 cm, 1 un remblai de terre (contenant divers éléments, huîtres, pierres, ossements .. ) sunnonté par l'ancien sol en ciment. Route de Bordustart : Les déblais (volume de deux camions selon Madame Dramar) provenant du terrassement du sol de la maison de Madame Badré, avaient
  • été déposés dans un terrain appartenant à la société Servibat Construction, servant au stockage du tout venant, et situé sur la route de Bordustart. A notre aJTivée les déblais étaient étalés dans une zone à l'écart, formant un petit monticule d'environ 40 à 50 cm de haut sur à peu
  • près 8 à 10 m de diamètre soit un volume compris entre 30 et 40 m3. Eric Tonnel a signalé l'endroit de la découverte des monnaies, soit à peu près au centre du tas. Il s'est par ailleurs proposé d'aller chercher un détecteur de métaux chez un ami, ce que nous avons décliné. Stéphane
  • Blanchet a procédé à la détection qui s'est avérée délicate en raison de la nature hétérogène du terrain sur lequel ont été déposés les remblais (anciens gravats étalés contenant des éléments métalliques, fers à bétons, etc ... ). Malgré plusieurs tests pour régler au mieux la
  • sensibilité du détecteur et discriminer les nombreux bruits de fonds liés aux divers métaux contenus dans le sol, il n'a pas été retrouvé d'autres monnaies. Quelques objets en métal ont été recueillis: - un poids de balance en laiton de 100 gr (Fig. 7) - un bouton en cuivre du 74 ème
  • régiment d'infanterie, Napoléon III (Fig 8) - un bouton en cuivre armée navale 19è siècle« EQUIPAGE DE LIGNE» (Fig.9) - un fragment de plomb informe et un clou en fer. Parallèlement au passage du détecteur de métaux il a été prélevé du mobilier afin de mieux caractériser ces remblais
  • . Étant donné le peu de temps à notre disposition, seul un tiers du tas de déblais a pu être examiné. Il a pennis némunoins de prélever quelques tessons de céramiques. Les tessons assez fragmentés, appartiennent principalement à des céramiques communes dont certaines sont des
  • productions 17ès de l'atelier de Saint Jean la Poterie (56) et d'autres de l'atelier d'Herbignac (44) mais aussi à quelques céramiques décorées plus caractéristiques: - un tesson de faïence de Delft (18ès) (FiglO) - un tesson de faïence type cul noir (18è-19ès), - quelques céramiques
RAP01858.pdf (les sites mésolithiques en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherche)
  • projet collectif de recherches
  • les sites mésolithiques en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherche
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MÉSOLITHIQUE EN BRETAGNE Année 2002 Grégor Marchand et Estelle Yven (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Nathalie Desse, Catherine Dupont, Pierre Gouletquer, Yves Gruet, Yvan Pailler, Ludovic Soler, Anne Tresset. PCR - Le
  • Mésolithique en Bretagne - Rapport 2002 Style du Finistère-Nord 1* M 100 Km Phtanite il \ Styie du Mcriahan -s ) Styie du Finistère-Sud i H ■îf--~ IX r « il Gîte connu ; Zone préférentielle de dfffusion des matériaux j Retaen Figure 7. Carte schématique des traceurs
  • territoriaux connus pour le Mésolithique final de Bretagne. La diffusion des principales roches utilisées pour la confection des industries affecte une distorsion vers l 'intérieur de la péninsule. Les trois styles typologiques décelés parmi les armatures sont signalés par des reciangles
  • . Pour mémoire, la position du Retrien est indiquée au sud-est de la région. FL : mïcroquarxziu de la Forest-Landerneau ; UM : ultramylorwte de Mikaël ; GL : grès lustré : UT : uàramtylomte de Tréméven ; JSN : jaspe de satnt-Nazaire. i Les sites mésolithiques en Finistère
  • : chronologie et stratigraphie f t) , Ces travaux sont dédiés à la mémoire de Claude Audren 3 I. PROBLEMATIQUE 1 . LE PROJET DE RECHERCHE 3 2. ACTIVITES ENTREPRISES 4 EL ORGANISATION DE LA RECHERCHE 7 1 . COMPTE-RENDU DE LA DEUXIÈME REUNION (ESTELLE YVEN ET GREGOR MARCHAND) 7 2
  • . ENTRE L'ECORCE ET L'ARBRE: REFLEXIONS SUR LES PRATIQUES DE L'ARCHÉOLOGIE (PIERRE GOULETQUER) ... 1 0 m. 13 TRAVAUX SUR LE MESOLITHIQUE 1 . TEVIEC ET HOËDIC (GREGOR MARCHAND ET LUDOVIC SOLER) 13 2. BEG-AN-DORCHENN (NATHALIE DESSE) 15 3. SONDAGES SUR LE SITE DE LA TRINITÉ
  • A MELGVEN (GREGOR MARCHAND) 16 4. LE PROJET CORNOUAILLE : JOURNÉE D'ÉTUDE DU MATÉRIEL LITHIQUE (ESTELLE YVEN) 23 5. LE PROJET CORNOUAILLE : UN SÉMINAIRE DE TERRAIN EN NOVEMBRE 2002 (YANN BOUGIO) 38 43 IV. DE NOUVELLES SYNTHESES SUR LE MESOLITHIQUE ET LA NEOLITHISATION 1 DE TEMPS
  • EN TEMPS : L'ARCHÉOLOGIE FACE A LA CONTINUITÉ (PIERRE GOULETQUER) 43 2. LE MÉSOLITHIQUE FINAL EN BRETAGNE : UNE COMBINAISON DES FAITS ARCHÉOLOGIQUES (GREGOR MARCHAND) 49 3. LE FONCTIONNEMENT INTERNE DES TERRITOIRES AU MÉSOLITHIQUE (ESTELLE YVEN) 64 4. DE LA MER AU BETAEL EN
  • DOMAINE ATLANTIQUE : UNITÉ ET DIVERSITÉ DES PROCESSUS D'APPARITION DE L'ELEVAGE A LA MARGE NORD-OUEST DE L'EUROPE (ANNE TRESSET) 72 5. ESTIMATION DE LA RESSOURCE ALIMENTAIRE EN MASSE DE CHAIR D'APRÈS LES RESTES DE COQUILLES : APPLICATIONS AUX BERNIQUES PATELLA SP. ET AU 'BIGORNEAU
  • ' MONODONTA LINEATA DE SITES MESOLITHIQUES ET NEOLITHIQUES (CATHERINE DUPONT ET YVES GRUET) 88 5. BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE (PARTIES III ET IV) V. UNE BIBLIOGRAPHIE DU MESOLITHIQUE EN BRETAGNE : EST-ELLE EXHAUSTD7E 110 ? 123 1. GENERALITES 123 2. MESOLITHIQUE ANCIEN-MOYEN 3
  • PROJET DE RECHERCHE Ce programme collectif de recherche réunit trente-deux chercheurs amateurs ou professionnels (CNRS Universités de Paris I, de Brest et de Belfast - S.R.A. - Service archéologique du Finistère) pendant une durée de trois ans. L'objectif est de coordonner les travaux
  • concernant la période mésolithique sur la Bretagne, en dégageant de nouvelles articulations entre les champs de connaissances parcourus par les participants. Ce dialogue concerne particulièrement les travaux sur l'organisation spatiale - très développés en Finistère - et les analyses de
  • la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Les thèmes de recherche développés sont : Autonome Hiérarchisation du corpus de sites en Finistère P. Gouletquer
  • , G. Marchand PCR Etudes de collections et définition d'un protocole d'analyse commun S. Blanchet, J. Josselin, P. Gouletquer, G. Marchand, Y. Pailler, E. Yven - G. Marchand Autonome O. Kayser, G. Marchand, A. Tresset, R. Schulting PCR R. Schulting - A. Tresset PCR
  • Activités L'espace (organisation du territoire et économie de la matière première lithique) Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes-d'Armor et Illeet-Vilaine Les systèmes techniques Les fondements archéologiques Gestion et exploitation des ressources animales et marines
  • Budget Promoteurs S. Blanchet, B. Ginet, J.-M. Lacot, P. Forré, P. Gouletquer, M. Le Gofflc, P. Léoppld, Y. Pailler, J. Perry, E. Yven Thèmes Campagne de sondages en Finistère Bilan archéographique des sites de Beg-an-Dorchenn, Téviec et Hoëdic Nouvelles datations à Beg-anDorchenn
  • et à Beg-er-Vil et calcul de l'effet de réservoir océanique Etude faunique Analyse des isotopes stables sur les R. Schulting ossements humains et animaux des amas coquilliers Prélèvement et étude des coquilles G Dupont sur les sites de Hoëdic et Beg-anDorchenn Anthropologie
  • physique Pratiques funéraires et L. Soler — R Schulting (recrutement, caractères domaine symbolique biologiques) Analyse et comparaison des S. Cassen systèmes symboliques mésolithiques et néolithiques Tableau 1. Organisation des travaux du PCR « Le Mésolithique en Bretagne » en 2001
  • . PCR PCR - Les thèmes articulés seront : - le mouvement (circulation des matériaux ou des individus, navigation et colonisation des milieux insulaires, la saisonnalité dans l'exploitation de l'environnement), - les contraintes géographiques et environnementales (effets de
  • péninsule, adaptations au milieu), - territoires et identités (intégration / réaction face aux flux culturels européens, transformations des territoires d'acquisition au cours du temps, matérialisation des espaces culturels). En 2001, l'accent a été mis sur les analyses des vestiges
RAP02896.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015
  • goût du jour depuis le début de ce millénaire, en Angleterre, dans les pays scandinaves et au Portugal. Les fouilles de ce type de site se multiplient, notamment au Portugal et au Royaume-Uni. Au début de l’Holocène, ils sont nés de l’activité toute particulière des femmes et des
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale (N° d’autorisation : n° 2013-228) 21 mai– 21 juin 2013 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléoenvironnement) : Catherine Dupont Beg-er-Vil
  • à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale 21 mai– 21 juin 2013 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2013-035 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Co-responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont
  • Contributions de : Nathalie Desse-Berset (CNRS-Université de Nice), Marine Laforge (CNRS et société EVEHA), Jean-Christophe Le Bannier (CNRS-Université de Rennes 1), Camille Netter (Geo212) Marylise Onfray (CNRS-Université de Paris 1), Guirec Querré (CNRS-Université de Rennes 1), Laurent
  • Quesnel (CNRS-Université de Rennes 1), Pierre Stephan (CNRS-Université de Brest) Travaux réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Programme
  • Arch-Manche (Interreg IVA) Mairie de Quiberon Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) 1 Campagne 2013 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RÉSUMÉ DE L’OPÉRATION 2013
  • ............................................................................................. 6 REMERCIEMENTS ....................................................................................................................... 8 PREMIÈRE PARTIE : PROBLÉMATIQUE DE L’INTERVENTION ...................................... 9 1. Beg-er-Vil : un site majeur de la préhistoire
  • alarmante ............................................................................ 17 2. Problématique de l’intervention ...................................................................................... 19 2.1. Des sociétés de chasseurs-cueilleurs marins aux amas coquillers
  • mésolithiques (et inversement) ............................................................................. 19 2.2. Un modèle terre / mer ? .................................................................................. 20 2.3. Fonction des sites, fonctionnement de l’économie marine
  • ........................ 22 2.4. Paléoenvironnements : témoignages de la vie quotidienne mais aussi des accidents climatiques ...................................................................................... 23 2.5. L’équipe de recherche en 2013
  • ....................................................................... 24 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2013 .................................................................... 27 1. Condition d’intervention .................................................................................................. 27 1.1. Logistique et financement
  • l’organisation spatiale ........................................... 50 3. Bilan du tri de sédiments (C. Dupont) ............................................................................ 51 4. Échéancier des travaux
  • ...................................................................................................... 52 4.1. Travaux réalisés en 2012 ................................................................................. 52 4.2. Travaux réalisés (ou en cours de finalisation) en 2013 ............................... 53 4.3. Travaux prévus en 2014
  • .................................................................................. 53 4.4. Et à plus lointaine échéance (2015 ?) ............................................................. 54 TROISIÈME PARTIE : NOUVELLES ANALYSES, NOUVELLES ÉTUDES ...................... 55 1. Rapport d'étude géologique - Étude sédimentologique des niveaux mésolithiques (M
  • . Laforge).............................................................................................................................. 55 1.1. Analyse granulométrique et morphoscopique ............................................ 55 3 Campagne 2013 1.2. Synthèse des résultats
  • apportés par l’analyse sédimentologique ............. 62 1.3. Conclusion et perspectives ............................................................................. 62 2. Dynamique pédo-sédimentaire des couches d’occupation du site mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (56
  • ), intervention de terrain (M. Onfray)...................................... 63 2.1. Objectifs et démarche de l’étude .................................................................... 63 2.2. Observation de terrain
  • ..................................................................................... 63 2. 3 – Échantillonnage ............................................................................................. 67 2.4. Conclusion......................................................................................................... 68 3. Analyse des pH (prélèvements
  • ............................................................................................................ 68 3.3. Échantillons ....................................................................................................... 68 3.4. Résultats ............................................................................................................ 72 4. Analyse des restes de
  • ) ................................................................................ 84 7. L’industrie lithique de la collection 2012 (G. Marchand) ............................................. 84 7.1. De la fouille au laboratoire : quelques observations méthodologiques ... 84 7.2. Données globales concernant l’industrie lithique des sondages 2012 ...... 91 7.3
RAP03369.pdf (TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic
  • Mobilier Céramique, Industrie lithique, Macro-outillage, Verre Le premier ensemble comprend une série de fosses attribuables à la toute fin du Campaniforme ou au début du Bronze ancien (transition 3e / 2e millénaire avant n.è.). Elles s’intègrent à un environnement déjà riche
  • en vestiges protohistoriques, comprenant notamment une nécropole tumulaire et des constructions sur poteaux. Même si ces fosses semblent relativement « isolées » dans l’emprise du projet, il est possible que d’autres artefacts contemporains soient conservés au sein de la parcelle
  • . Enfin, soulignons que les données fournies par le mobilier céramique et les restes carpologiques issus des fosses sont relativement inédites à l’échelle régionale et viennent enrichir les discussions autour de la genèse du Bronze ancien en Bretagne. Le diagnostic a, en outre, permis
  • de découvrir l’emplacement exact du manoir de la Morandais. Si ce dernier était parfois mentionné dans diverses études historiques, il n’avait jamais été localisé. Les maçonneries mises au jour livrent les premières informations sur l’édifice. Plusieurs fossés observés en
  • périphérie de ce dernier fournissent quant à eux des éléments sur son environnement immédiat (jardins, bois…). Enfin, même si un certain nombre de questions demeurent, une première approche documentaire a permis de préciser l’histoire du manoir et d’esquisser l’organisation générale du
  • domaine. Bien que quelques manoirs, comme celui du Champ des Buttes à Chasné-sur-Illet (Beuchet et al. 2016), aient été étudiés ces dernières années, notons que ce type de découverte reste peu fréquent dans le cadre de l’archéologie préventive. Diagnostic archéologique L’opération de
  • diagnostic de la Colignère - tranche n°2 sur la commune de Trémuson a été réalisée durant le mois de novembre 2016 sur une superficie de 20270 m². Elle a permis de mettre en évidence deux ensembles de vestiges archéologiques. Rapport d’opération Sujets et thèmes Bâtiment, Habitat rural
  • , Maison, Fosse Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 : Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Chronologie Âge du Bronze Ancien, bas Moyen Âge, Temps modernes, Époque contemporaine
  • Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle sous la direction de Stéphane Blanchet 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport d’opération Inrap Grand Ouest Inrap Grand
  • Ouest janvier 2017 Diagnostic archéologique Rapport d’opération Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle 22372 Code INSEE Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 — D113593 2016-066 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription
  • sous la direction de Stéphane Blanchet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné janvier 2017 avec les contributions de Françoise Labaune-Jean Théophane Nicolas Pierre Poilpré Julian Wiethold Illustration de couverture Le Château de la Morandais est
  • encore visible sur le cadastre de Trémuson de 1812 (extrait de la planche A1, Archives départementales 22, 3 P 377/2 Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 10 Intervenants Notice
  • scientifique 10 État du site 11 Localisation de l’opération 13 Arrêté de prescription 20 Arrêté de désignation Résultats 23 1. 23 1.1 Circonstances de l’intervention 23 1.2 État des connaissances avant l’opération 25 1.3
  • Méthodologie 25 1.4 Archivage des données 27 2. 27 2.1 Introduction Résultats De discrets vestiges de la transition Campaniforme / Bronze ancien 28 2.1.1 Trois structures excavées 30 2.1.2 Le macro-outillage associé aux fosses 31 2.1.3 Étude
  • de la céramique de la transition 3e / 2e millénaire avant n.è 41 2.1.4 Tests carpologiques effectués sur le remplissage des fosses 7, 8 et 13 45 2.1.5 Synthèse et discussion 46 2.2 Un manoir du XVe siècle 47 2.2.1 Les éléments architecturaux 55
  • 2.2.2 Des fossés associés 60 2.2.3 Le mobilier associé 62 2.2.4 Le manoir de la Morandais en Trémuson : première approche documentaire 75 2.2.5 Synthèse et discussion 77 3. Conclusion 4. Bibliographie Annexes 78 85 1
  • . Inventaire du macro-outillage 85 2. Inventaire du mobilier céramique protohistorique 86 3. Datation radiocarbone 87 4. Tests carpologiques effectués sur le remplissage des fosses 7, 8 et 13 97 5. Inventaire du mobilier médiéval et moderne I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Références de l’opération Organisme de rattachement Région Numéro de l’arrêté de prescription Bretagne 2016-066 du 21 janvier 2016 Département
  • Numéro de l’opération Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Côtes d’Armor (22) D113593 Commune Numéro de l’arrêté de désignation Trémuson du responsable Dates d’intervention sur le terrain 2016-308 du 6 octobre 2016 21 novembre 2016 - 30 novembre
  • 2016 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Surface du projet d’aménagement Saint-Brieuc Agglomération 20270 m2 Nature de l’aménagement Emprise du diagnostic archéologique Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système Lambert 93 Projet de Zone d’Activités
RAP01768.pdf (le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • projet collectif de recherches
  • le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MÉSOLITHIQUE EN BRETAGNE Année 2001 Stéphane Blanchet, Catherine Dupont, Yves Gruet, Pierre Gouletquer, Jérémie Josselin, Grégor Marchand, Yvan Pailler, Gérard Tournay, Anne Tresset, Estelle Yven PCR - Le Mésolithique en Bretagne - Rapport
  • 2001 Ces travaux sont dédiés à la mémoire de Anne-Elisabeth RISKINE Table des matières L PROBLEMATIQUE 3 1. Le projet de recherche 3 2. Activités entreprises 5 3. Un rapport, pour dire quoi ? 7 II. REUNION 8 Compte-rendu de la réunion du 24 février 2001 à Carnac
  • : présentation des travaux 8 III. LES SITES MESOLITHIQUES EN FINISTERE : CHRONOLOGIE ET STRATIGRAPHIE 12 1. Problématique générale : pour une nouvelle définition archéologique des sites mésolithiques 12 2. Objectifs des nouvelles recherches de terrain 12 3. Mise en place d'une base de
  • données - Exploitation du fichier Gouletquer 13 4. Principaux résultat de la campagne 2001 14 5. Bilan de la campagne 2001 et projets des campagnes 2002-2003 24 IV. LE MESOLITHIQUE EN COTES D'ARMOR 25 1. Sondages sur le site mésolithique de Kervilien (Côtes d'Armor) 25 2. De
  • l'analyse des pierres taillées à l'hypothèse de territoires restreints et délimités au Mésolithique 27 3. De l'approvisionnement à l'utilisation d'un matériau local au Mésolithique dans la Bretagne intérieure :1e phtanite 39 4. Gestion des matières premières lithiques au Mésolithique
  • dans les Côtes d'Armor : résumé de la campagne 2000-2001 47 V. EXPLOITATION DES RESSOURCES MARINES 51 1. La Malacofaune 51 1 PCR - Le Mésolithique en Bretagne - Rapport 2001 2. Reconnaissance de quelques espèces communes de crustacés (crabes et balanes) : application au
  • site mésolithique de Beg-er-Vil (Morbihan, France) 86 VI EXPLOITATION DE LA FAUNE 104 French Connections II: Of cows and men 104 VII. FLORAISON DE SITES PREHISTORIQUES DANS LA MOYENNE VALLEE DU BLAVET : 115 1. Généralités 115 2. Matériaux, toujours / 115 3. De l'Azilien
  • , enfin 115 4. Du Mésolithique, un peu 119 5. La question des anneaux en pierre 120 6. Autres sites néolithiques 127 VIII. LE SITE MESOLITHIQUE DE LA CROIX AUDRAN A CARNAC (MORBIHAN) 130 IX. LE SITE MESOLITHIQUE FINAL DE KERLIEZOC A PLOUVIEN (FINISTERE) 135 Résultats de la
  • planigraphie : gestion des matériaux, étude technologique et approche spatiale 135 X. PERSPECTIVES 156 1. Une petite problématique nouvelle 156 2. Objectifs 2002-2003 158 BIBLIOGRAPHIE 160 ANNEXE : MEMBRES DU PCR 167 Remerciements : Le nombre d'intervenants dans les divers
  • projets est trop important pour que l'on puisse tous les remercier individuellement. Ce projet a reçu le soutien et un financement du Service régional de l'Archéologie ; nous lui en sommes gré. Merci par ailleurs à Michèle Tostivint (CNRS) pour sa gestion des crédits. 2 PCR - Le
  • Mésolithique en Bretagne - Rapport 2001 FICHE SIGNALETIQUE Numéro d'autorisation : n°200 1 /003 Responsable d'opération : Grégor Marchand L PROBLEMATIQUE 1. Le projet de recherche Ce programme collectif de recherche réunit vingt-cinq chercheurs amateurs ou professionnels (CNRS
  • Universités de Paris I, de Brest et de Belfast - S.R.A. - Service archéologique du Finistère) pendant une durée de trois ans. L'objectif est de coordonner les travaux concernant la période mésolithique sur la Bretagne, en dégageant de nouvelles articulations entre les champs de
  • connaissances parcourus par les participants. Ce dialogue concerne particulièrement les travaux sur l'organisation spatiale - très développés en Finistère - et les analyses de la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la
  • hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Les thèmes de recherche développés sont : Thèmes L'espace (organisation du territoire et économie de la matière première lithique) Les systèmes techniques Les fondements archéologiques Gestion et exploitation des ressources
  • animales et marines Activités Promoteurs S. Blanchet, B. Ginet, J.-M. Lacot, P. Forré, P. Gouletquer, M. Le Goffic, P. Léopold, Y. Pailler, J. Perry, E. Yven P. Gouletquer, G. Hiérarchisation du corpus de sites en Marchand Finistère S. Blanchet, J. Josselin, P. Etudes de collections
  • et définition Gouletquer, G. Marchand, d'un protocole d'analyse commun Y. Pailler, E. Yven Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes-d'Armor et Ille-etVilaine Budget Autonome PCR - G. Marchand Autonome Bilan archéographique des sites de Beg-an-Dorchenn, Téviec et
  • Hoëdic 0. Kayser, G. Marchand, A. Tresset, R Schulting PCR Nouvelles datations à Beg-anDorchenn et à Beg-er-Vil et calcul de l'effet de réservoir océanique R Schulting - A. Tresset PCR Campagne de sondages en Finistère Etude faunique Analyse des isotopes stables sur les R
  • . Schulting ossements humains et animaux des amas coquilliers Prélèvement et étude des coquilles C. Dupont sur les sites de Hoëdic et Beg-anDorchenn Anthropologie physique Pratiques funéraires et L. Soler - R. Schulting (recrutement, caractères biologiques) domaine symbolique Analyse et
  • comparaison des systèmes S. Cassen symboliques mésolithiques et néolithiques Tableau 1. Organisation des travaux du PCR « Le Mésolithique en Bretagne » en 2001. - PCR PCR - 3 Jérémy Josselin (étude de Kerliézoc) Estelle Yven ^1 (prospections, études de sites et sondage) Yvan Pailler
  • (prospections et études de sites) Gérard Tournay (prospections), Grégor Marchand, Estelle Yven Pailler (études de collections) Grégor Marchand (sondages et études de sites) Stéphane Blanchet (prospections et études de sites) Pierre Gouletquer (prospections et études de sites) Catherine
RAP01229.pdf (PLOGOFF et CLÉDEN-CAP-SIZUN (29). emplacement de la future cité commerciale de la Pointe du Raz et des aménagements de voirie et de parkings à la pointe du van. rapport de sauvetage urgent)
  • PLOGOFF et CLÉDEN-CAP-SIZUN (29). emplacement de la future cité commerciale de la Pointe du Raz et des aménagements de voirie et de parkings à la pointe du van. rapport de sauvetage urgent
  • Portugal pour le séchage de la morue (Encyclopédie Le Million). Une autre gravure montre également un système où les poissons sont suspendus à des perches en plein air. Des piquets verticaux et des entretoises horizontales, formant une structure carrée de 2 m de haut environ, permettent
  • . Encyclopédie Méthodique, 1787 ; Histoire Universelle, 3, 1ère partie, pp. 108.109 article "congre". Encyclopédie Méthodique, 1743 ; Recueil de Planches de l'Encyclopédie. Planches des pêches. Pl. 113, fig.3d, Pl. 114, fig. 3g. Encyclopédie Le Million ; Articles "Norvège" et "Portugal
  • PLOGOFF/CLEDEN-CAP-SIZUN (29 FINISTERE) Bestrée - Pointe du Raz Trouguer - Pointe du Van D.F.S de diagnostic 22/07/94 - 19/08/94 et 01/12/94 - 15/12/94 Sous la direction de Stéphan HINGUANT Avec la collaboration de Maud LE CLAINCHE Ministère de la Culture et de la
  • = 75,650. Y = 363,450. Zmoy. = 65 m NGF Cadastre : 1981, section ZA parcelles 7, 8 et 9 Diagnostics archéologiques sur remplacement de la futur cité commerciale de la Pointe du Raz et des aménagements de voirie et de parkings à la Pointe du Van. ORGANISATION DE L'OPERATION Responsable
  • d'opération : Stéphan HINGUANT (contractuel AFAN). Archéologue Fouilleur Qualifié : Maud LE CLAINCHE (contractuelle AFAN). REMERCIEMENTS Nous remercions le Syndicat Mixte pour l'Aménagement et la Protection de la Pointe du Raz et du Cap-Sizun, maître d'ouvrage et financeur de l'opération
  • , pour l'accès aux terrains. La mise en place de l'opération a été grandement facilité par la Direction Départementale de l'Equipement (DDE 29). Nous voudrions tout particulièrement remercier Monsieur Alain DANIEL, secrétaire administratif, pour son active collaboration au cours des
  • sondages et son intérêt pour nos recherches. Monsieur Jean-Yves TINEVEZ, préhistorien, Ingénieur au Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, a supervisé les opérations et a bien voulu nous confier la réalisation du chantier et du rapport. Sur le terrain, les avis très appréciés de
  • de l'opération "Grand Site National", trois projets de réhabilitation de sites classés en Cap-Sizun (Finistère) ont été retenus (figure 1). Il s'agit de la Pointe du Raz, de la Baie des Trépassés et de la Pointe du Van dont les aménagements touristiques actuels vont être
  • entièrement remodelés. A la Pointe de Raz (commune de Plogofï), l'actuelle Cité Commerciale et son musée vont être totalement arasés et un nouveau centre touristique sera construit un kilomètre en avant, au lieu-dit Bestrée (figure 2). A la Pointe du Van (commune de Cleden-Cap-Sizun
  • ), l'actuel parking et les baraquements des commerçants vont être déplacés, de même que la voirie pour accéder au site. Quant à la Baie des Trépassés, le projet n'est pas tout à fait arrêté et notre intervention sur ce site n'est pas encore justifiée. Sur les deux sites concernés, il
  • s'agissait pour nous d'effectuer des sondages dans le but de fournir un diagnostic archéologique au Syndicat Mixte pour l'Aménagement et la Protection de la Pointe du Raz et du Cap-Sizun, maître d'ouvrage des opérations. La configuration des lieux et la présence de lignes de blockhaus de
  • la dernière guerre ont considérablement réduit la surface où nous pouvions intervenir par rapport à l'emprise du projet (figure 3). De plus, les services de déminage n'étant pas passé avant notre intervention, des zones de décapage préférentielles ont été établies par le Service
  • Régional de l'Archéologie en relation avec la D.D.E 29. Elle concerne essentiellement la partie orientale de l'emprise des parkings de l'unité foncière. L'autre moitié des parkings et l'emprise des bâtiments concernent de toute façon des endroits très remaniés par les aménagements
  • allemands (fossés anti-char, blockhaus, tranchées...) ou des zones d'affleurements rocheux. Cinq aires de décapage ont donc été définies permettant la réalisation de sept tranchées de sondages. Ces dernières, comme souvent, ont été effectuées à l'aide d'un tractopelle muni d'un godet
  • lisse. L'emplacement des sondages occupe en fait le fond de la dépression topographique de Bestrée ainsi que son versant oriental (figure 4). Ils sont limités au nord par la route (n°784) et au sud par une ligne de murets de pierres sèches, construction carastéristique du "méjou
  • capiste" dont le cadastre ancien montre toute la complexité du parcellaire (figure 5 et 2). C'est sur le replat du fond de la dépression que nous avons mis au jour un ensemble de 17 petites tranchées parallèles, seul vestige archéologique reconnu en dehors de deux fossés de parcellaire
  • modernes dans les sondages II et DT. A la Pointe du Van, le projet, guère éloigné des aménagements touristiques actuels, ne concerne qu'une bande étroite de terrains retenus pour la voirie d'accès (parcelles 7, 8 et 9) et une toute petite partie de la parcelle 7 prévue pour la
  • construction d'un bâtiment (en pointillé sur la figure 1 bis). Sur le reste du projet, conçu pour des parkings et le reste de la voirie, aucun décaissement n'est prévu et il n'y a donc pas eu lieu d'intervenir. Cependant, et malgré l'étroitesse des aménagements, il fallait opérer un
  • diagnostic archéologique ne serait-ce qu'à cause de la proximité de la villa romaine de Trouguer (parcelles 1 1, 198 et 199). I POINTE DU VAN - Trouguer Malgré la présence de l'établissement antique, aucun vestige n'a été découvert et seuls quelques fragments de tuile et de brique dans
  • les sondages indiquait la villa toute proche. Afin de ne pas alourdir ce rapport, et du fait de leur intérêt restreint, nous ne présentons des sondages de la Pointe du Van que leur emplacement sur le cadastre récent par rapport à l'emprise du projet (figure 1 bis). La position de
RAP03440 (SAINT-CARADEC (22). Bel-Air. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • SAINT-CARADEC (22). Bel-Air. Rapport de fouille
  • projet d’agrandissement de la Z.A. de Bel Air au sud-ouest de la commune de SaintCaradec (22), a mis en évidence, un enclos quadrangulaire accompagné d’un système parcellaire antique. La fouille des vestiges archéologiques, prescrite par le service régionale d’archéologie, s’est
  • déroulée sur une surface de 5 600 m². Outre l’étude des vestiges antiques perçus lors du diagnostic, elle a permis la découverte d’un habitat de la fin du Ier âge du Fer. L’occupation, datée entre les VIe et Ve siècle avant notre ère, se caractérise par des bâtiments d’habitation
  • circulaires édifiés sur tranchée de fondation comportant trois grandes phases de construction au même emplacement avec une attache structurelle commune liée à l’existence d’une longue cave de 15 m. Cette unité familiale pratiquant probablement une production agricole de subsistance
  • apparait isolée et non enclose. Le site de Bel Air montre ici une évolution originale du bâtiment circulaire issu d’une tradition architecturale ancienne qui s’illustre par l’usage de la tranchée de fondation (peu courante en Bretagne pour cette période) et l’adjonction d’une annexe
  • liée à l’ouverture du bâtiment sur le côté est. A cette typologie inhabituelle, s’ajoute la présence de la cave, formant ainsi un ensemble unique en Bretagne. Cette découverte contribue à enrichir un corpus quasi inexistant pour cette période et devrait permettre d’avancer sur les
  • connaissances de l’évolution de l’habitat circulaire dans l’Ouest de la France. Quelques indices supposent que l’occupation se poursuit sur les lieux de façon très éphémère durant le second âge du Fer mais ils restent trop ténus pour pouvoir la caractériser. Le paysage est marqué au début de
  • la période antique par un petit enclos fossoyé quadrangulaire avec des caractéristiques morphologiques similaires aux fossés que l’on rencontre à La Tène finale. Sa fonction serait rattachée à une simple délimitation entre espace habité et espace agricole. L’habitation qui
  • a cependant complètement disparue pourrait se situer dans la partie nord-est de l’enclos. L’habitat est abandonné à la fin du Ier siècle de notre ère. Le comblement du fossé d’enclos s’achèverait dans le courant du IIIe siècle. L’occupation du site reprend sous une forme plus artisanale
  • avec l’installation d’un bas-fourneau dans la partie supérieure du comblement du fossé et celle d’un foyer de forge. Le territoire était desservi à l’époque antique par une voie secondaire Condate (Rennes)-Vorgium (carhaix) dont le passage pressenti sur le site de Bel-Air n’a pas
  • été authentifié ce qui validerait la deuxième hypothèse selon laquelle elle passerait au nord du bourg, une proposition qui reste à démontrer. Saint-Caradec, Bel Air sous la direction de Sandrine Barbeau Sandrine Barbeau Sujets et thèmes Bâtiment Habitat rural Foyer fosser
  • Artisanat Bel Air , Saint-Caradec , Côtes d’Armor, Bretagne Rapport de fouille Chronologie Âge du fer Hallstatt La Tène Antiquité Empire romain Bretagne, Côtes d’Armor, Saint-Caradec, Bel Air Inrap Grand Ouest Juillet 2017 Fouille archéologique Rapport final d'opération Saint
  • -Caradec, Bel Air — 22279 Nr site SRA 2014-123 Lambert 93 CC48 F111036 — Arrêté de prescription Système d’information Code Inrap Entité archéologique Code INSEE Bretagne, Côtes d'Armor, Saint-Caradec, Bel Air sous la direction de par Sandrine Barbeau Richard Delage
  • Emmanuelle Collado Hélène Delnef Hervé Paitier Guillaune Hulin Pauline Petit Corinne Pont-Tricoire Hélène Seignac Julian Wiethold Nolwen Zaour Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Juillet 2017 avec la collaboration de 2 Inrap · Rapport de fouille Bretagne
  • , Côte d’Armor, Saint-Caradec, Bel Air Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 2 Sommaire 6 Fiche signalétique 7 Mots-clefs des thesaurus 8 Intervenants 10 Notice scientifique 10 Etat du site 11 Localisation de l’opération 12 Arrêté de
  • prescription 21 Projet d’intervention 36 Définition des moyens 38 Arrêté de désignation 41 Cadastre Résultats 46 1 CADRE DE L’OPERATION 46 1.1 Contexte de l’opération et environnement archéologique 51 1.2 Contexte naturel général (Corine Pont-Tricoire) 52 1.3 Descriptif
  • technique et scientifique de l’opération 54 1.4 Enregistrement 56 2- L’occupation de l’ âge du Fer 57 2.1 Bâtiments de la transition de la fin du Ier âge du Fer et du début de La Tène ancienne 57 2.1.1 Les tranchées de fondation des bâtiments circulaires 57 Phase 1 : Tranchée 188
  • , 189 et 53 69 Phase 2 : Tranchées 137/53 75 Tranchées associées aux phases 1 et 2 : 154, 138, 139 : cour palissadée ou annexe couverte ? 79 Phase 3 : Tranchées 136, 187 et 171 84 2.1.2 Les trous de poteaux internes à l’habitat 86 2.1.3 Le Foyer 55 88 2.1.4 Etude du mobilier
  • céramique par Hélène Delnef 88 2.1.4.1 Méthodologie 88 2.1.4.2 Description des éléments caractéristiques 91 2.1.5 Proposition de restitution et comparaison 97 2.1.6 Conclusion 98 2.2. La cave 98 2.2.1 Informations géologiques (Corinne Pont Tricoire) 99 2.2.2 Description générale
  • 104 2.2.3 L’architecture intérieure 108 2.2.4 Les accès I. Données administratives, techniques et scientifiques Sommaire 108 2.2.5 Couverture et puits d’aération 113 2.2.6 Un remblaiement volontaire 116 2.2.7 Relation stratigraphique des bâtiments avec la cave 117 2.2.8
  • Etude du mobilier céramique dans la cave : Hélène Delnef 118 2.2.9 Interprétation et essai de restitution architecturale 121 2.3 Fosses et structures de combustion 121 2.3.1 Description 125 2.3.2 Interprétation 126 2.4. Etudes environnementales 126 2.4.1. Etude anthracologique
RAP03047.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015
  • pendant plusieurs années à l’échelle de l’Europe, avant que la richesse de leur contenu en termes de paléoenvironnement ne les remette au goût du jour depuis le début de ce millénaire, en Angleterre, dans les pays scandinaves et au Portugal. Les fouilles de ce type de site se
  • multiplient, notamment au Portugal et au Royaume-Uni. Au début de l’Holocène, ils sont nés de l’activité toute particulière des femmes et des hommes du Mésolithique sur les côtes. Leurs modes de vie tirent leur originalité de conditions écologiques très particulières de la bande littorale
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale (N° d’autorisation : n° 2014-029) 20 mai– 27 juin 2014 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléoenvironnement) : Catherine Dupont Travaux
  • réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Programme Arch-Manche (Interreg IVA) Mairie de Quiberon Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne
  • (MSHB) Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale 12 mai– 27 juin 2014 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2014-029 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Co-responsable (Paléo-environnement
  • ) : Catherine Dupont Contributions de : Claire Delhon (CNRS – Université de Nice) Arnaud Mazuy (CNRS – Université de Nice) Diana Nukushina (Université de Lisbonne) Marylise Onfray (CNRS-Université de Paris 1) Laurent Quesnel (CNRS-Université de Rennes 1) Anne Tresset (CNRS – Muséum National
  • d’Histoire Naturelle) Travaux réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Programme Arch-Manche (Interreg IVA) Mairie de Quiberon Maison des
  • Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) 1 Campagne 2014 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RÉSUMÉ DE L’OPÉRATION 2014 ............................................................................................. 6 REMERCIEMENTS
  • ....................................................................................................................... 9 PREMIÈRE PARTIE : PROBLÉMATIQUE DE L’INTERVENTION .................................... 11 1. Beg-er-Vil : un site majeur de la préhistoire récente européenne ............................... 11 1.1. Découverte et premières fouilles du site
  • ...................................................... 11 1.2. Pourquoi Beg-er-Vil est-il un site essentiel ? ................................................ 15 1.3. Une dégradation alarmante ............................................................................ 20 2. Problématique de l’intervention
  • ...................................................................................... 22 2.1. Des sociétés de chasseurs-cueilleurs marins aux amas coquillers mésolithiques (et inversement) ............................................................................. 22 2.2. Un modèle terre / mer
  • ? .................................................................................. 23 2.3. Fonction des sites, fonctionnement de l’économie marine ........................ 25 2.4. Paléoenvironnements : témoignages de la vie quotidienne mais aussi des accidents climatiques ...................................................................................... 26
  • 2.5. L’équipe de recherche en 2014 ....................................................................... 27 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2014 .................................................................... 31 1. Conditions d’intervention
  • ................................................................................................. 31 1.1. Logistique et financement............................................................................... 31 1.2. Protocole d’intervention ................................................................................. 31 2. Rappel des épisodes précédents (2012-2013
  • ) ................................................................. 33 3. Une fouille en aire ouverte en partie sud du site .......................................................... 34 3.1. Implantation des fouilles ................................................................................ 34 3.2. Stratigraphie
  • ..................................................................................................... 39 3.3. Une vision synthétique de la stratigraphie (Grégor Marchand, Marine Laforge, Marylise Onfray) ..................................................................................... 59 3.4. Structures archéologiques
  • ............................................................................... 62 3.5. Observations malacofauniques in situ (Catherine Dupont) ....................... 71 3.6. Premières réflexions sur l’organisation spatiale .......................................... 72 4. Traitement des refus de tamis de Beg-er-Vil (Catherine Dupont
  • ) .............................. 75 4.1. Bilan des quantités de refus de tamis sortis à la fouille.............................. 75 4.2. Phases de tri ...................................................................................................... 76 4.3. Bilan de la quantité et de la proportion des refus
  • de tamis ....................... 78 TROISIÈME PARTIE : NOUVELLES ANALYSES, NOUVELLES ÉTUDES ...................... 81 3 Campagne 2014 1. Dynamique pédo-sédimentaire des couches d’occupation du site mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (56) (Marylise Onfray
  • ) ..................................................................... 81 1.1. Objectifs de l’étude........................................................................................... 81 1.2. Observation de terrain et échantillonnage ................................................... 81 1.3. Démarche méthodologique en micromorphologie des
RAP00202.pdf (LANESTER (56). le resto. usine à salaisons. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • LANESTER (56). le resto. usine à salaisons. rapport de fouille programmée annuelle.
  • proposée Les sth.udtuh.es mises au jour à LANESTER ne sont pas d'un type Inédit. On donnait des vestiges analogues en dlfifiêfients points du littoral atlantique : - sur les dotes proehes du détroit de Gibraltar^ ^ et au Portugal. - sur les rivages armorlealns des Oslsmes 1 ç ) Sans
  • Hoftbtkan. 2 I - LA CAMPAGNE - 1981 Le, pn.ékznt n.appoh.t n.znd dompte, de. la de.uxZe.me. campagne, de. fiouXllzk, mznéz à LANESTER {Uon.b-th.an) kun. un établX,kk zmznt n.omaX,n de. kalaX,konk. Le. n,appon.t, n.édX.gz à la £X.n dzk h.e.che.n.chzk de. 1 9 80 , kXgnalaXt Izk
  • cX.n.conktanczk de. la dzcouvzn.tz de. czt ate.lX.zn, zt Izk pn.zmX,zn.k n.ékultatk obtznuk. Lzk obje.ctX.&k de. la campagne. 1981 kuX.vantk étatznt lzk : - EtablLh. le. plan dz^tnXtX^ dz V atzlXzn., pan.tX.zl- Izmznt {iouX.llé zn 1 9 80 . - Evaluzn. lzk pokki.bX.lX.tzk d ' zxXktzncz dz
  • - Lz6 fiou.-lZZe.ufiA pzftmanznth ANPRE F. BAUCHE E. BAUCHE E. BOUJU J.M. COSTE M. FRESNE P/io P. Etud-Lantz Etud-iant - fizi,poni>abZz de.6 photoQfia.pk-Le.-t> Etud-Lant Etud.La.nte. GUÎLLOT Etud-Lante. C. GUVOMARV Vfio fie.ti6e.ufi lnge.n-Le.ufi PELLETIER P. POIRIER
  • ÏGM - fie.t>pont>abZe. dz-t, fie.Ze.vé.6 Pfiofiza zu.n, Etud-Lante.. En fi-Ln de. campagne., cZôtufie. métaZZi.quz, : euA - /ie.6pon.6ab£e du. ckant-Le.fi V. C. ita.-ie.nt Zz ckantle.fi a été zntoufié dan& Z' attente, du combZe.me.nt dzi> d'une cuvzi que. do-Lt
  • zfifizctuzfi Ze. pftopfii.itai.fte. dzt> Z-Lzux. Le. mob-LZ-Le.fi afickéoZog-Lque. m-L-t, au dépôt dz fiou-LZZzi, dz* Ant-Lqui,téi> de, VANNES, ki.Atofii.quz6 au joufi zât zntfizpoéé dépendant dz Za ci.ficonicfii.pti.on dz. Bfiztagnz. ïï - L'ESTUAIRE VU BLAVET Plan 1 - Situation
  • de LANESTER zn Bretagne Plan 11 - Site, dz LE RESTO Photographies 1 - 1 - Vues azn.lznne.ti du site. Lz Blavzt, fileuve né zn Bretagne centrale s ' élargit dans la pafitlz Infiérleurz dz son cours zn unz Imposantz fila. Ici lz littoral, longuz succession de. dunes enserrant dzt
  • , point dz passage obligé dz la grande vole de Bretagne méridionale, possédait ses seigneurs au Moyenâge i>ufi la rive droite, avant que ne fiât bâtie au XIIIe siècle la ville close i>ur la rive gauche. Vans l'Antiquité, l'estuaire du Blavet était situé sur le territoire dz la Clvltas
  • des Vénètes ; A quinze kilomètres à l'Ouest, le court, de VEllé marquait la limite dz la Cité des Oslsmes. La marée remonte V estuaire du Blavzt : ion Influence se fiait sentir jusqu'au nord d'HENNEBONT, port dz cabotage. A Le Ret>to, le filzuve, à marée haute, est large de cinq
  • cents mètres ; à maréz basse, Il laisse apparaître un large estran dont les contours sinueux limitent des anses, aujourd'hui utilisées comme cimetières à bateaux. Lz site choisi pour la construction des ateliers de salaisons est une presqu'île large de six cents mètres, longue d'un
  • kilomètre. Sa pointe méridionale détermine un rétrécissement du fileuve, tandis qu'à l'Ouest une ample baie constitue une zone d'échouage aisé. Il parait évident que ces deux fiacteurs : la possibilité de prendre au fillet les poissons qui firéquentent l'estuaire et les fiacllltés
  • d'échouage ont commandé l'emplacement de ces ateliers. 5 - lit - LES ABORVS VE L'ATELIER Plan III - Les rives Sud de la presqu'lie du RESTO Photographies 3-4 L' établissement fioulllê est situé au Sud de la Plan III parcelle ZC 31 b, à cinquante mètres de la fialalse. Le niveau 0
  • , matérialisé par un scellement en béton établi à demeure à Photo 3 V emplacement du piquet CD 1/2 [v. rapport 1980) est à la cote : + 9,00 m, par rapport au niveau de la mer, et + 700 m par rapport au niveau supérieur de la fialalse, c'est-à-dire le bas du champ où l'atelier est êdlfilê
  • . Toutes les mesures de nivellement sont efifiectuêes à partir de point 0. L'étude des abords de l'atelier, fioulllê en 19 80 - 81, a permis de mettre en évidence sur V estran, entre le pied de la fialalse et le niveau des marées basses, les restes d'une chaussée enfioule dans la vase
  • et recouverte par les algues. Son décapage met en valeur sa structure : Lin double parement consPhoto 4 tltué de gros blocs maintient au centre un blocage fiait d'éléments plus petits. Cette chaussée est large de 3,30 m et subsiste sur plusieurs dizaines de mètres : Elle conduit
  • à ce qui est aujourd'hui un amoncellement de gros blocs épars, recouverts à marée haute, et situés sur une rupture de pente, peut être ancienne ligne du rivage. L'existence de cette chaussée est Ignorée des habitants de la région. Les anciens plans, cadastraux et autres, ne le
  • mentionnent pas. Aucune datation ne peut en être donnée. On ne peut donc a priori exclure l'éventualité d'un rapport avec les ateliers gallo-romains des 11° - 111° siècles, seule période où cette parcelle ait été habitée. s - V - INTERPRETATION VES STRUCTURES Plan VI - R2.d0nsti.tatIon
  • doute distingue-t-on d'Importantes dlfifiérenees entre des grands ensembles, notamment l'étendue des Installations : Les ateliers de LANESTER sont modestes, eomparés aux usines antiques de Cotta, ou même a délies de Vouarnenez - Plomare' h. qui domportalent au moins vingt-deux euves
  • . Toutefois, eomme dans de site oslsmlen, on observe à LANESTER une teeknlque de eonstrudtlon analogue : Mêmes dimensions, même juxtaposition de euves enduites et non enduites. Plan VI La reeonstltutlon proposée s'appuie sur l'observation arekéologique, et sur l'examen de vestiges du même
  • type rêeem13 ) ment publiés Les dimensions de eet atelier paraissent bien adaptées aux possibilités du site : Il s'agit Idl d'une petite pêdkerle d' estuaire. Ves pesons, une aiguille en os pour eoudre les fillets témoignent d'un équipement assez léger. Les espèees remontant ou
RAP03333.pdf ((22)(29)(35)(56). Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR)
  • projet collectif de recherches
  • (22)(29)(35)(56). Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR
  • CORPUS DES SIGNES GRAVÉS NÉOLITHIQUES Projet Collectif de Recherche 2016 CREAAH Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa
  • conservation numérique Phase de test : avril 2016/mars 2017 Serge Cassen, Valentin Grimaud avec Hervé Paitier et Christine Boujot, Emmanuelle Vigier, Marie Vourc’h Cyrille Chaigneau, Nancy Marcoux, Guirec Querré, Dominique Sellier Laboratoire de recherches archéologiques (LARA
  • ) Université de Nantes rue Censive du Tertre, BP 81227 | 44312 NANTES cedex 3 Résumé Résumé Un nouveau corpus néolithique des représentations symboliques sur dalle dans l’ouest de la France (gravure, éventuellement peinture) a été entrepris depuis avril 2016. L’opération intéresse
  • aussi bien l’archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département, l’association, la société d’économie mixte, le propriétaire privé, etc.). Ces objets archéologiques, le plus souvent hors-sol
  • , courent le risque de disparaître ou de devenir illisibles sous une pression croissante des visites et des restaurations modernes ayant largement modifié la climatologie des espaces confinés. L’inventaire s’attache à enregistrer et représenter la gravure au même niveau que le support
  • auquel elle est étroitement associée, physiquement et symboliquement. La contextualisation en 3D des supports ornés, dans le cadre naturel ou architectural, s’impose tout autant, afin que ne se perde pas le lien historique et fonctionnel. Les enregistrements des surfaces sont de
  • surcroît l’occasion d’observations qui ne se limitent pas à la seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d’effectuer un état des lieux qui résume
  • , notamment par cartographie, l’aspect altéré du support dans son environnement immédiat. Une expérimentation est également engagée avec pour objectifs de déterminer les outils possibles pour graver le granite, l’orthogneiss et le quartz, de lister les différentes techniques et chaînes
  • opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion devant mener à des propositions
  • concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant par exemple la liste indispensable des métadonnées. Le mode de transmission par le biais d’un site sur l’Internet s’ajoute à ces préconisations, en déterminant une ligne éditoriale à partir de quelques pratiques
  • relativement récentes dans la médiation de l’art pariétal. Un retour d’expérience est décrit autour d’une application interactive. Entre avril et septembre 2016, 9 tombes à couloir, 5 stèles + 1 enceinte de stèles, 1 sépulture à entrée latérale, 1 allée sépulcrale, 2 cistes et 1
  • affleurement à cupules ont été enregistrés sur les 4 départements bretons, correspondant à 47 supports gravés. La lasergrammétrie, grâce au prêt d’un instrument du Consortium 3D SHS, et la photogrammétrie ont été associées à la compilation de photographies sous éclairages tournants et à la
  • décorrélation d’image afin d’obtenir les meilleurs résultats. Certains objets sont passés par toutes les étapes de la chaîne opératoire à la date du 6 décembre 2016, d’autres sont encore en cours de traitement. 7 Remerciements Remerciements Ce programme n’aurait pu aboutir sans le
  • concours appuyé et les conseils de Yves Menez, Christine Boujot, Jean-Michel Geneste, ainsi que l’aide de Marie-Dominique Pinel, Thierry Lorho (SRA Bretagne, Rennes) et Philippe Ballu (DRAC Bretagne). Les démarches auprès du CD56 ont été facilité par les interventions et l’aide de
  • Olivier Agogué et Marie-Pierre Jégo (Service départemental d’archéologie du Morbihan). La Mairie de Carnac et la Compagnie des Ports par l’intermédiaire du gestionnaire du site de Gavrinis, Yves Belenfant, ont largement contribué au succès du programme d’expérimentation de gravures
  • déroulé sur plusieurs journées en 2016. La participation financière importante de notre laboratoire dans le cadre d’une acquisition de deux scanners à main (lumière structurée) doit être soulignée, grâce à l’intervention de son directeur, J.N. Guyodo, que nous remercions aussi pour
  • avoir accepter de prendre en charge la location d’un véhicule utilitaire pour l’une de nos missions. L’emprunt d’un scanner FARO-Focus auprès du Consortium 3D SHS (juin 2016) a été rendu possible grâce au directeur de l’UMS 3657 Jean-François Bernard et l’aide de Mehdi Chayani
  • (Archéovision, Université de Bordeaux Montaigne). Plusieurs datations AMS ont été possibles grâce à la contribution du programme JADE 2 dirigé par E. Gauthier et P. Pétrequin (2013-2016 : Objets-signes et interprétations sociales des jades alpins dans l’Europe néolithique – programme n° 12
  • -BSHS3-0005-01 de l’ANR) et nous les remercions pour leur confiance. Les crédits de fonctionnement octroyés par le ministère de la Culture et le département du Morbihan ont été gérés par le responsable administratif de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et archéologie, de l’université
  • de Nantes (Eric Burgaud) ; les commandes et missions sur le terrain ont été saisies par Evelyne Leveziel et Anne-Marie Thievin, secrétaires administratives de l’UFR et du LARA ; Jean-Noël Guyodo a toujours facilité nos démarches auprès de l’UFR et de l’OSUNA, et nous lui en sommes