Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4111 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03240.pdf (PLOUEZOC'H (29). Grand cairn de Barnenez : nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport de FP 2015)
  • PLOUEZOC'H (29). Grand cairn de Barnenez : nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport de FP 2015
  • . Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 94 propriation ; évolution des architectures méga- (Morbihan, Bretagne) : à propos des modes lithiques dans l’Ouest de la France, entre passé d’organisation des territoires. L’Anthropologie, et présent., in Actas del
  • Congreso Internacional 112, 4–5: 572-597. sobre Megalitismo y otras manifestaciones funerarias contemporáneas en su contexto social, Mens E. 2008: Refitting megaliths in western France. Antiquity, 82, 315: 25–36. Mohen J.-P., Scarre C. 2002: Les tumulus de Bou- económico y cultural
  • faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela
  • with an updating of its data which can help to the understanding of the Barnenez group. Key words: Megalith, North-west France, long tumulus, landscape (1) Université de Rennes 1 .UMR 6566-Creaah. florian.cousseau@gmail.com ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015
  • privilégier le tumulus sud et son numents du même type, par exemple le site de exploitation touristique actuelle a mis le tumulus ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 82 nord dans l’oubli. La monographie du site ne con- pente sud de façon parallèle avec
  • conservées à l’UMR 6566-Creaah au ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 83 laboratoire Archéosciences de l’université de les destructions sauf deux de 1962. On peut y ob- Rennes 1. server chaque face du tumulus. La vue générale depuis le tumulus sud
  • par Louis Le Guennec au début du XXe siècle (Le Guennec 1979) ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 84 Giot 1987). À partir de la limite de parcelle, le tumu- que la table a été poussée vers le sud. Sur les lus semble entièrement détruit jusqu’à une
  • de l’extraction (fig.2). Le bloc était de ont dissuadés d’attaquer cette zone. biais reposant sur un amas de blocs bousculés lorsARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 85 Fig. 2 .- Haut : Indication des structures du tumulus nord sur les vues
  • aériennes IGN de 1977 (Géoportail). Droite : photos des différentes faces du tumulus nord . Gauche : images de la zone autour de la table de couverture en bas (Archives UMR6566Creaah) ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 86 Aucune des masses visibles sur
  • - ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 87 Fig. 3.- Haut : relevé de la table de couverture du tumulus nord de Barnenez, typologie d’après Mens 2008. (Modèle 3D disponible sur le site : https://sketchfab.com/flocou) Bas : blocs de métadolérite autour de
  • la table et pierres dressées du dolmen J du tumulus sud de Barnenez. ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 88 rieure. L’autre largeur est moins visible, mais ne peut dire s’il s’agit de l’extrémité ouest du tu- semble avoir un profil rectangulaire
  • ancienne. On presqu’île mais des indices d’autres édifices exis- ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 89 tent. Au nord-ouest, une chambre ruinée est indi- devaient être implantés sur les autres hauteurs quée avec le terme dolmen sur une carte réalisée
  • . Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 90 aux échanges matériels. » (Leroi-Gourhan 1964 ; lus sud sont orientés sud/sud-est donc vers l’anse Gouletquer 1991). Pierre Gouletquer nuance tou- de Térénez et la rivière le Corniou. Seule l’anse de tefois son propos en
  • maritimes qui sont celle de Mor- l’isthme en face de la colline. Les couloirs du tumu- laix à l’ouest et le Corniou à l’est. Elles devaient ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 91 être des éléments marquants dans le paysage avec du tumulus sud donnant
  • barrière visuelle. Le jeu de perspective entre les cela que la compréhension des évolutions architec- deux longs tumulus avec l’adaptation du sommet turales qui ont conduit à un long tumulus est im- ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 92 Fig. 4
  • Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 93 L’étude du long tumulus nord de Barnenez sur l’exemple du cairn de Barnenez en Ploue- doit donc se poursuivre par une acquisition nou- zoc’h (Finistère). Revue archéologique de l’ouest, 12, 1: 171-176. Giot P.-R., Marguerie D
  • Grand cairn de Barnenez nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport 2015 Coordination du projet - L. Laporte Auteurs - P. Bueno Ramirez, R. de Balbín Behrmann, F. Cousseau, L. Laporte. Conditions d’utilisation des documents Les rapports
  • d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre
  • l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de
  • implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de
RAP03144.pdf (HOEDIC (56). Site de Sterflant, sondages, suivi et études archéologiques)
  • HOEDIC (56). Site de Sterflant, sondages, suivi et études archéologiques
  • évolution 2 – RÉSULTATS ET BILAN DE L’ÉTUDE de 2010 5 5 5 6 6 6 8 8 12 13 21 2.1 - Emprise et organisation générale des vestiges et structures archéologiques 21 2.2 - Les sondages 25 2.3 - Le mobilier archéologique 26 3 – RÉSULTATS ET BILAN DE L’ÉTUDE de 2014 30 3.1
  • - Emprise et organisation générale du site 30 3.2 - Les sondages 30 3.2.1 - Le sondage 1 3.2.2 - Le sondage 2 3.2.3 - Le sondage 3 3.2.4 - Le sondage 4 3.2.5 - Le sondage 5 24 33 33 35 37 3.3 - Le mobilier archéologique 37 3.4 – Le suivi de l’évolution du trait de côte 39 4 4
  • 72 5 Introduction Le site archéologique de Sterflant, sur la commune de l’île d’Hoedic (Morbihan), bien connu des archéologues de la région, fait l’objet d’un suivi depuis 2010, dans le cadre du projet ALeRT (Archéologie, Littoral et Réchauffement Terrestre), compte tenu de sa
  • témoins du dernier interglaciaire (Large, 2002, p. 5). Les falaises de l’île, quand elles sont visibles, sont constituées par des granites de faciès d’au moins deux types, avec la présence fréquente de filons de pegmatite. La Pointe du Vieux Château et la côte est de l’île, présentent
  • protohistoriques et antiques sont beaucoup plus rares. L’île est bien sûr célèbre par les fouilles, menées par Marthe et Saint-Just Péquart au Port-Neuf, sur un ensemble de sépultures mésolithiques (Large, 2007a). Alors que, en 2000, seuls 5 sites archéologiques étaient inventoriés à la Carte
  • été arrachés par la tempête de février (fig. 5 et 6). Ce nouvel épisode illustre une nouvelle fois la complexité des interventions archéologiques d'extrême urgence en contexte littoral, complexité que nous soulignons depuis plusieurs années dans le cadre du projet ALERT (López et
  • Daire, 2009 ; Daire et López, 2008…) (Annexe 1). Figure 3 - Vue aérienne zénithale du site de Sterflant (d'après Géoportail). 10 Figure 4 - Expertise du site de Sterflant, le 7 mai 2010. 11 Figure 5 - Panneau implanté par le Conservatoire du Littoral le 30 juin 2010 et
  • sur une période de 5 jours, du 28 juin au 2 juillet. L’équipe de terrain était composée de Marie-Yvane Daire et de Loïc Langouët, assistés de Laurent Quesnel pour le traitement post-fouille des données. Cécile Le Carlier a bien voulu examiner et expertiser les restes de scories
  • centrale du site (sur une vingtaine de mètres de long pour 4 à 5 m de large, en pied de la falaise dunaire), dans le secteur où structures et mobiliers archéologiques avaient été repérés antérieurement ; - l'implantation d'un carroyage sur l'ensemble du secteur - la réalisation d'un
  • vulnérabilité du site Sterflant à Hoedic (projet ALeRT) (http://alert-archeo.org/). 18 Figure 12 – Le secteur des points 2 et 3, après les tempêtes de l’hiver 2013-14 (cl. M. Monros). - Le point 5 montre une association de plusieurs éléments (fig. 8 et 14) : un lambeau de vieux sol
  • émerge en avant de la coupe de dune, qui est un peu plus basse en ca point mais très haute en arrière (de l’ordre de 4 à 5 m). A l’ouest de ce lambeau de sol, plusieurs pierres brûlées sont regroupées et proviennent probablement d’une structure de combustion. Dans la partie est de ce
  • . Monros). 20 Figure 14 – Le secteur du point 5, après les tempêtes de l’hiver 2013-14 (cl. M. Monros). 21 2 – RÉSULTATS ET BILAN DE L’ÉTUDE de 2010 2.1 - Emprise et organisation générale des vestiges et structures archéologiques Ainsi que le mentionnait J.M. Large dans son
  • l'occupation pré-romaine du site, est un fragment de jonc plein en bronze (fig. 21, n°5 et fig. 23). Retrouvé fiché dans le niveau archéologique, ce fragment peut appartenir à un petit anneau cassé, d'un diamètre maximum voisin de 5 cm. La section du jonc est d'un diamètre irrégulier
  • intérêt s’est porté sur tout d’abord sur 5 secteurs montrant des vestiges en bordure de coupe. Autour de ces 5 points d’intérêt, nous avons procédé, dans un premier temps, à un nettoyage de chaque secteur (algues, sable, végétation), sur des longueurs variables, puis, en fonction des
  • observations, nous avons procédé à des sondages en profondeur, afin de préciser la stratigraphie du site. Figure 28- Localisation des sondages de novembre 2014 (DAO M.Y. Daire). 3.2 - Les sondages Ce sont donc 5 secteurs qui ont fait l’objet d’observations plus ou moins approfondies
  • , numérotés de 1 à 5 d’ouest en est (fig. 28). 3.2.1 - Le sondage 1 (fig. 29 à 32) Le sondage 1 est localisé à quelques mètres à l’est d’un cheminement « sauvage » de descente de la dune vers la plage. Un nettoyage approfondi a été réalisé sur 2 m linéaires d’est en ouest, en pied de
  • fragments de charbon de bois et un seul fragment d’auget à sel. 36 Figure 34 – Sondage 4 (plans du sondage et de l’empierrement) et coupes stratigraphiques (relevés M. Monros et C. Mougne, DAO M.Y. Daire). 37 3.2.5 - Le sondage 5 Le sondage 5 a fait l’objet d’un décapage
  • superficiel du niveau archéologique conservé sur 5 m de long environ d’est en ouest, en pied de dune (fig. 35). Il s’agit d’une partie très dégradée par l’érosion et seul subsistait dans la plage un niveau brun descendant en pente douce vers le platier rocheux. Quelques portions de coupe
  • supérieur. Le mobilier collecté en surface du sondage 5 (Annexe 2), est constitué de quelques fragments de céramiques domestiques à pâte brune, sans forme identifiable, et d’un élément en fer, probable fragment de clou de 2 cm de long. On note également la présence d’un bloc d’argile
  • cuite, possible fragment de paroi de four ou de foyer contenant de petits éléments fauniques piégés dans l’argile. Figure 35 – Sondage 5 (cl. M. Monros). 3.3 - Le mobilier archéologique Le lot de mobilier collecté lors des sondages de novembre 2014 est peu important sur le plan
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • programme collectif de recherche
  • Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.
  • , Adeline Walter Laboratoire de recherche en archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • ................................................................................517 Annexe 5. Analyses sur les colorations apparentes.......................................................................525 Annexe 6. Observations sur les percuteurs de Gavrinis (Larmor-Baden, Morbihan).............607 Annexe 7. Les cupules – raisons pour ne pas les prendre en
  • différents matériaux, grâce à la contribution de la Mairie de Carnac. Par ailleurs, 5 musées conservent des originaux et des empreintes, qui nous ont permis d’en constituer l’inventaire : – – – – – Musée de Carnac (E. Vigier) ; Musée de Vannes (C. Le Pennec) ; Musée de Bretagne, Rennes
  • Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa conservation numérique * Année 3 : avril 2019/février 2020 Serge Cassen
  • , Valentin Grimaud et Malou Blank-Bäckelund, Christine Boujot, Olivier Celo, Cyrille Chaigneau, Emmanuelle Collado, Mikaël Guiavarc’h, Philip de Jersey, Christian Obeltz , Guirec Querré, Bettina Schulz-Paulsson, Dominique Sellier, Alia Vázquez Martínez, Emmanuelle Vigier, Marie Vourc'h
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de
  • autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le
  • cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme
  • d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants
  • , d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété
  • intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Résumé Un Corpus des représentations
  • protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département, l’association, la société d'économie mixte, le propriétaire privé, etc.). Ces objets archéologiques, le plus souvent hors-sol, courent le risque de disparaître ou de devenir illisibles sous la pression
  • croissante des visites et en raison de restaurations modernes ayant largement modifié la climatologie des espaces confinés (tombes des Vème, IVème et IIIème millénaires av.nè.). L’inventaire s’attache à enregistrer et représenter la gravure au même niveau que le support auquel elle est
  • étroitement associée, physiquement et symboliquement. La contextualisation en 3D des supports ornés, dans le cadre topographique (le site) et architectural (la tombe, l’ouvrage de stèles), s’impose tout autant afin que ne se perde pas le lien historique et fonctionnel. Les enregistrements
  • des surfaces sont de surcroît l’occasion d’observations qui ne se limitent pas à la seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un
  • état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support. Une expérimentation est également engagée avec pour objectifs de déterminer les outils possibles pour graver le granite, l’orthogneiss et le quartz, de lister les différentes techniques et
  • chaînes opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2019 s’est notamment attachée à prolonger le creusement d’une cavité par frappe
  • directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion menant à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste indispensable des métadonnées. La solution adoptée en 2018 ( Huma-Num Box à
RAP03290.pdf (LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU (29). Sondages, suivi et études archéologiques du site de l'île du Bec. Rapport de sondage 2016)
  • LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU (29). Sondages, suivi et études archéologiques du site de l'île du Bec. Rapport de sondage 2016
  • para la gestión y protección del patrimonio arqueológico litoral./ "ALERT" Project: a risk map for the management and protection of coastal archaeological heritage ». In : Rovira Llorens S., García-Heras M., Gener Moret M., Montero Ruiz I. (eds), Actas del VII Congreso Ibérico de
  • QUESNEL, et la collaboration de Jean-Yves ANDRÉ, Hubert ARZEL, Chloë MARTIN, Meritxell MONRÓS, et Nicolas MOTHAY UMR 6566 CReAAH « Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire » Rennes 2 3 SOMMAIRE page Introduction 5 1 – PRÉSENTATION DU SITE ET DES RECHERCHES
  • 5 1.1. Présentation générale 5 Fiche signalétique 5 1.2. Le contexte géographique et archéologique 7 1.2.1. Localisation et description de l’île du Bec 1.2.2. Le contexte archéologique et historique des découvertes 7 7 1.3. Problématique de la vulnérabilité du site et
  • : Les pêcheries de l’île du Bec 43 4 5 Introduction Le site archéologique de l’île du Bec, sur la commune de Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère ; fig. 1), bien connu des archéologues de la région, fait l’objet d’un suivi irrégulier depuis de nombreuses années, et plus récemment
  • pierres erratiques (fig. 4 et 5). Nous soupçonnions alors que les dégradations du site archéologique n’étaient pas uniquement d’origine naturelle, mais résultaient, pour partie, de « prospections » et « sondages » répétés en plusieurs points du littoral de l’île. À noter que l’intérêt
  • décembre 2015 : prospection géophysique sur le site gaulois, relevé au magnétomètre (Magneto R MXPDA), gracieusement prêté par la société ABEM France. Les diverses opérations de terrain ont été réalisées par une équipe restreinte, 3 à 5 personnes selon les cas et, en 2015, se sont
  • côte est de l’île du Bec, Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère) (juillet 2014) (cl. M.Y. Daire.) 13 Figure 5 – Mise en évidence, en juillet 2014, de zones dégagées probablement par action anthropique sur la face orientale de l’île du Bec à Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère) (cl. M.Y
  • l’ouverture est d’une vingtaine de centimètres. N°5 – Haut de pot à panse globuleuse d’un vase réalisé au tour rapide comme en témoignent les traces de tournage visibles à l’intérieur. La face interne du vase est noire et lissée dans le haut uniquement, tandis que l’extérieur est beige
  • identifiables (fig. 27 à 29) : - Des morceaux de briques d'argile, dont deux relativement plus complets que les autres (fig. 27) : le plus complet des deux (1.08 kg) fournit, comme dimensions pour ces briques, une largeur de 10 cm pour une épaisseur moyenne de 5 cm ; le fragment est conservé
  • technologies de l’ouest de la France, au sein desquels deux modules correspondent soit à des grands boudins de plus de 7 cm de haut, soit des boudins plats, de 3 à 5 cm de haut, présentant des empreintes des pièces au contact, sur une face ou bien sur les deux (fig. 29, n°2 à 7). Figure 27
  • , n° 5-6. p. 324-331. Collectif, 2015. Indicateur national de l’érosion côtière. Cerema, Géolittoral. http://www.geolittoral.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/3-Indicateur_national_erosion-Bretagneoct_2015_cle217c31.pdf (consulté le 15/08/2016). DAIRE M.Y., 2003. Le sel des
  • Site n° 29 099 00006 Opération n°2015-169 Sondages, suivi et études archéologiques du site de l’île du Bec Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère) Sous la direction de Marie-Yvane Daire UMR 6566 CReAAH « Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire » Rennes 1
  • Site n° 29 099 00006 Opération n°2015-169 Sondages, suivi et études archéologiques du site de l’île du Bec Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère) Sous la direction de Marie-Yvane DAIRE, avec les contributions de Jean-Baptiste BARREAU, Yann BERNARD, Loïc LANGOUËT, Pau OLMOS et Laurent
  • conditions des opérations 8 1.3.1. La problématique de recherche 1.3.2. Évaluation de la vulnérabilité du site archéologique et de son évolution 1.3.3. Les moyens mis en œuvre et le calendrier des opérations 8 8 10 2 – RÉSULTATS ET BILAN DE L’ÉTUDE de 2015 14 2.1. Le scan 3D et
  • suivi de l’évolution du trait de côte 14 2.2. Le relevé au GPS différentiel 19 2.3. La prospection magnétique du site 20 2.4. Emprise et organisation générale des vestiges et structures archéologiques 22 2.5. La coupe stratigraphique 22 2.6. Le mobilier archéologique 25
  • 2.6.1. La céramique domestique 2.6.2. Des vestiges faunistiques 2.6.3. Le mobilier métallique 2.6.4. Le mobilier lithique 2.6.5. Les éléments de briquetages 25 32 33 33 34 CONCLUSIONS 36 Références bibliographiques 36 Annexe 1 : Projet ALeRT, présentation résumée 41 Annexe 2
  • dans le cadre du projet ALeRT (Archéologie, Littoral et Réchauffement Terrestre) (Annexe 1), compte tenu de sa position très exposée et de sa dégradation régulière. La vulnérabilité de ce site face aux dégradations naturelles a conduit les chercheurs à engager une opération de
  • « sondages » et relevés, destinée à sauvegarder un certain nombre d’informations avant la disparition totale des vestiges visibles, pendant l’année 2015. Les principales opérations réalisées ont été une série de relevés (manuel, au GPS différentiel et scanner 3D), notamment sur les
  • structures dégagées en coupe de falaise dans l’estran et les structures associées localisées dans la bande intertidale (pêcheries). Le présent document propose une synthèse de ces opérations de terrain et des résultats des analyses et traitements en laboratoire. 1. PRÉSENTATION DU SITE
  • ET DES RECHERCHES 1.1. Présentation générale Fiche signalétique Commune : Lampaul-Ploudalmézeau Département : Finistère Lieu dit : île du Bec N° de site : 29 099 00006 Coordonnées Lambert Zone II X = 83,945 Y= 2420,905 Références cadastrales : section A3, parcelle n°3
RAP02205.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport de fp 1 2006)
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport de fp 1 2006
  • en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • , 5 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 mais au-dessus des pierres. Cette date est compatible avec celles obtenues pour le Téviecien, notamment lorsqu'on la rapporte aux nouvelles datations des squelettes humains sur le site éponyme (Schulting, 1999 ; Schulting et Richards
  • . Sauf lorsqu'ils sont retouchés, ces échantillons, au nombre de 5 12, ne sont pas intégrés dans le tableau parce qu'ils ne présentent aucun stigmate de débitage ; pourtant toute carrière comprend de nombreux fragments liés à l'extraction, au test ou aux fracturations naturelles
  • % Eclats de mise en forme Eclats de mise en forme testés 120 13 5% 0,5% Entames Eclats corticaux 52 86 2% 3,5% 13 Retouches % produits retouchés 8x2 enlèvements 7 x 1 enlèvement 1x7 éclats 1 x esquillements 1 6x1 enlèvement 3 x esquilles 4x2 éclats 1x4 éclats 5x4 enlèvements
  • % 2% 0,5% 0,25% 0,5% 4 enlèvements. 9 2 x utilisation 11,5% 40% 28 13% 10 1 x utilisation 5 48 11% 6% 24% 13,5% 1 x utilisation 4 25% 40% 17 53% 1 5 4% 1,5% 2 2 1% C) Des phases de test et de décorticage des volumes. Certains cassons ont été rejetés à cause de la
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE ANNEE 2003 Estelle Yven et Grégor Marchand (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Catherine Dupont, Loïc Gaudin, Jean-Noël Guyodo, Dominique Marguerie, GaëUe Martin, Anne Tresset et Rodrigue Tsobgou
  • . looÇ L Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée
  • et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions
  • d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment
  • une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont
  • incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le
  • cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect
  • de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de
  • documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Table des Matières : I) Rappel de la problématique, (par Estelle Yven et Grégor Marchand). A) Le projet de recherche. B) Les activités
  • entreprises en 2003. H) Organisation de la recherche - Compte-rendu de la troisième réunion, (par Estelle Yven). III) Des prospections géologiques aux prospections arcchéologiques. A) Rapport de campagne de terrain : détermination des gisements à ultramylonites cataclastiques armoricaines
  • , (par Rodrigue Tsobgou). B) Un gîte d'approvisionnement en microquartzite, le Crann. (par Estelle Yven). C) Etude pétrographique des outils en ultramylonites armoricaines : détermination des zones d'approvisionnement en matières premières au Mésolithique final, (par Rodrigue Tsobgou
  • ). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et
  • 2003. (par Grégor Marchand). B) L'assemblage lithique de l'Ile aux Moutons (Fouesnant, Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade
  • atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique
  • - Beg an Dorchenn. (par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie). VII) Résumés de thèses. A) La malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche
RAP02005.pdf ((29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • (29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches
  • également livré un bitroncature trapézoïdale, marqueur plus récent que le triangle scalène, ce qui empêche de traiter à part cette partie d'un limon par ailleurs homogène. Il faut également signaler la présence de cinq tessons dans cette passe, 5 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003
  • échantillons, au nombre de 5 12, ne sont pas intégrés dans le tableau parce qu'ils ne présentent aucun stigmate de débitage ; pourtant toute carrière comprend de nombreux fragments liés à l'extraction, au test ou aux fracturations naturelles. L'inventaire des autres fragments apporte une
  • 2 x utilisation 11,5% 40% 28 13% 10 1 x utilisation 5 48 11% 6% 24% 13,5% 1 x utilisation 4 25% 40% 17 53% 1 5 4% 1,5% 2 2 1% C) Des phases de test et de décorticage des volumes. Certains cassons ont été rejetés à cause de la mauvaise qualité de la matière première
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE ANNEE 2003 Estelle Yven et Grégor Marchand (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Catherine Dupont, Loïc Gaudin, Jean-Noël Guyodo, Dominique Marguerie, GaëUe Martin, Anne Tresset et Rodrigue Tsobgou
  • . looÇ L PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Table des Matières : I) Rappel de la problématique, (par Estelle Yven et Grégor Marchand). A) Le projet de recherche. B) Les activités entreprises en 2003. H) Organisation de la recherche - Compte-rendu de la troisième réunion, (par
  • Estelle Yven). III) Des prospections géologiques aux prospections arcchéologiques. A) Rapport de campagne de terrain : détermination des gisements à ultramylonites cataclastiques armoricaines, (par Rodrigue Tsobgou). B) Un gîte d'approvisionnement en microquartzite, le Crann. (par
  • Estelle Yven). C) Etude pétrographique des outils en ultramylonites armoricaines : détermination des zones d'approvisionnement en matières premières au Mésolithique final, (par Rodrigue Tsobgou). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio
  • et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et 2003. (par Grégor Marchand). B) L'assemblage lithique de l'Ile aux Moutons (Fouesnant
  • , Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du
  • Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique - Beg an Dorchenn. (par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie). VII) Résumés de thèses. A) La
  • malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du
  • substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives
  • (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation chronologique et culturelle de la base de données constituée par Pierre Gouletquer sur des critères
  • typologiques. La base comporte désormais 1318 entrées, avec une centaine de sites mésohthiques avérés. -Campagne de sondages manuels et mécaniques sur cinq sites mésolithiques en Finistère, choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer
  • . -Prospections dans le sud Finistère et découverte de soixante-deux nouveaux sites et indices. -Travaux sur l'économie de subsistance et sur les saisons d'occupation des amas coquilliers par l'analyse des restes de mammifères, d'oiseaux, de crabes, d'oursins, de coquillages et de poissons
  • . -Calcul de l'effet de réservoir océanique à partir de plusieurs types de coquillages sur le site de Beg-an-Dorchenn. -Etudes de collections Uthiques anciennes et réalisation de monographies (Raguénez, Kerliézoc, Kerhuellan, Kervilien, la Presqu'île, ...). -Synthèses sur les industries
  • du MésoUthique ancien et moyen du Massif Armoricain. -Synthèses sur le MésoUthique final de Bretagne et sur les processus de Néolithisation. -Synthèse sur l'Epipaléolithique. PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 I) Rappel de la problématique (Estelle Yven et Grégor Marchand
  • ). A) Le projet de recherche. Ce projet collectif de recherche réunit trente-deux chercheurs amateurs ou professionnels pendant une durée de trois ans. L'objectif consiste à coordonner les travaux concernant la période mésolithique sur la Bretagne, en dégageant de nouvelles
  • articulations entre les champs de connaissances parcourus par les participants. Ce dialogue concerne particulièrement les travaux sur l'organisation spatiale - très développée en Finistère -, la reconnaissance et les modalités d'utilisation des matières premières lithiques et les analyses de
  • la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Tableau 1 : Organisation des travaux du PCR « le Mésolithique en Bretagne ». THEMES L'espace (organisation du
RAP02413.pdf (LE CONQUET (29). île de Triélen. rapport de sondages 2008)
  • LE CONQUET (29). île de Triélen. rapport de sondages 2008
  • dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la
  • Archéologique dans les îles). 4 SOMMAIRE page 1 - PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE 5 1.1 - Présentation générale 1.1.1 - Fiche signalétique 1.1.2 — Organisation et remerciements 5 5 6 1.2 - Le contexte géographique et archéologique 1.2.1 - Localisation et description de l'île de Triélen 1.2.2
  • 1.3.2 - Le site de Triélen et la production de sel en Armorique 1.3.3 - La richesse d'un ensemble faunique 2 - LES SONDAGES DE 2008 : RÉSULTATS 11 11 13 15 16 2.1 - Conditions préalables et stratégie adoptée 16 2.2 - L'analyse stratigraphique 16 2.3 - Le sondage du carré 5 19
  • -ichthyologue, Annexe 2-Le projet « ALERT » Annexe 3 - Les briquetages armoricains et la production du sel Annexe 4 - Inventaire du mobilier Photo de l°couverture : Maisons de l'île de Triélen (cl. M.Y.D.). 36 38 41 45 5 1 - PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE 1.1 - Présentation générale 1.1.1
  • "! iwHfc«' !«*.*' , t«fl«kKfMno Oy twÉwmtmiîles ffi] iM«»ifoi Ijl Nan*»**!* \A\ ra**' j^J hf
  • géliturbée qui jusqu'alors n'affleurait que partiellement et épisodiquement » (Fichaut et Suanez, 2007, p. 9). L'accélération du recul de la micro falaise a pu être observée sur un laps de temps assez court, de 5 ans (entre 2003 et 2008) et nous avons pu noter que le recul du trait de
  • sud complétant vers lest le relevé réalisé sur 15 m de long en 2007 ; - un sondage dans l'amas de patelles S5, en façade de falaise sur la largeur du carré 5 dans un secteur particulièrement riche en éléments de briquetages, pour en analyser la taphonomie et le contenu ; - un
  • en 2007 se prolongeaient sur plusieurs mètres en direction de l'est, dans une zone où la coupe de falaise était fraîchement décapée.. Un relevé stratigraphique minutieux a été réalisé sur une 7 de mètres de long, entre les carrés 5 à -2, dans la continuité des relevés de 2007
  • (DAO L. Quesnel). 19 2.3. Le sondage du carré 5 Figure 14 - Détail du sondage, (cl. M.Y.D.). Un sondage a été pratiqué par au sein du carré 5 sur une largeur de 0,50 m et une profondeur équivalente, dans la partie saillante de la base de la coupe, ce qui n'a donc entraîné aucune
  • dégradation de la partie végétalisée du site. Le sondage avait pour objet d'effectuer un prélèvement des abondants vestiges archéologiques contenus dans le niveau N2 et d'analyser plus précisément la nature et la taphonomie des dépôts. Figure 13 - Le sondage au niveau du carré 5 (cl
  • grande que SI. Comme cette dernière, ces parois sont tapissées d'une couche d'argile crue, jaune (verdâtre selon les endroits), d'une épaisseur variant entre 5 et 10 cm. Ce tapissage d'argile, partiellement entamé le long de la paroi de S3 laisse apparaître le niveau archéologique
  • - Détail du dépôt de patelles et de briquetages de Triélen au niveau du sondage du carré 5 (cl. C. Dupont). Les os ont été systématiquement pesés, avec une précision de un gramme, afin d'obtenir le poids de restes (PR). Celui-ci permet de relativiser les données apportées par le NR et
  • Phalanges I Phalanges II Phalanges III Eclats diaphyses Total Mouton/Chèvre 4 2 3 8 6 4 9 3 1 4 8 6 3 10 2 5 4 1 1 3 5 4 3 1 1 2 3 2 5 1 4 2 2 1 1 Cheval Porc 2 1 3 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 51 77 11 3 Tableau 2 - Liste des restes osseux étudiés pour le bœuf, les moutons
  • campagne 2008 est présentée dans le tableau de l'Annexe 3. 2.6.1. Les éléments de briquetages Lors de l'opération de terrain de 2008, des éléments de briquetages liés à la production du sel, ont été collectés en liaison avec les diverses structures. Le sondage effectué dans le carré 5
  • ayant donné lieu à un tamisage systématique des sédiments, d'où furent extraits 5 kg de restes de briquetages contenus exclusivement dans le niveau supérieur du dépôt (N2A). Ces restes correspondant à des éléments d'argile cuite extrêmement roulés, où aucune forme ne peut être
  • Site n°29 040 0073 Opération n° 2008-209 drac-sra "2 Fit courrier 2009 A R R i w Rapport de sondages Marie-Yvane DAIRE, Anna BAUDRY, Catherine DUPONT, Valérie-Emma LEROUX, Yvon DREANO et Laurent QUESNEL U M R 6566 « CReAAH » Centre de Recherche en Archéologie
  • , Archéosciences, Histoire et A M A R A I (Association Manche Atlantique pour la Recherche Archéologique dans les îles). Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents
  • administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés
  • ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des
  • mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être
RAP03832 (TREDION (56). Nécropole néolithique de Coëby. Rapport de fouille programmée.)
  • TREDION (56). Nécropole néolithique de Coëby. Rapport de fouille programmée.
  • l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies
  • mégalithiques étudiés. 5 Je remercie Monsieur le Maire de Trédion et ses collaboratrices pour son aide logistique et son aimable autorisation pour que les bénévoles puissent bénéficier gracieusement du camping municipal. Enfin, un grand merci à l’ensemble des bénévoles qui ont œuvrés
  • , Havard Simon, Colaciuri Audrey, Delvoye Adien, Quiec Florian, Grau Elie et Henri Conan. Le chantier a été présenté aux élus municipaux de Trédion et d’Elven ainsi qu’à quelques agents de l’O.N.F. Fig. n° 5 : Les bénévoles…….dont un certain accent canadien. Médias et visites La
  • Rapport scientifique Opération archéologique 2019 Fouille programmée Nécropole néolithique de Coëby Ensembles mégalithiques TRED 9-TRED 8 Commune de Trédion (56) (P. Gouézin)* Autorisation n° 2019 – 137 Programme CReAAH, UMR 6566 CNRS : Equipe « Architectures, Mégalithismes
  • » * Docteur en archéologie et Archéométrie. Chercheur associé CReAAH, UMR 6566 CNRS, Université Rennes 1. Membre équipe « Architectures, Mégalithismes », co-responsable. 1 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final
  • de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents
  • administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et
  • ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que
  • dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son
  • organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves
  • , d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la
  • propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Historique des travaux
  • La nécropole mégalithique de Coëby se situe en plein cœur du massif granitique des Landes de Lanvaux dans le département du Morbihan. Ce site du Morbihan intérieur, très peu connu, est resté longtemps à l’écart des recherches intensives menées sur le littoral, notamment autour du
  • Golfe du Morbihan. Un seul dolmen était connu sur le bord de la route de RennesVannes et une intervention de sondage avait eu lieu lors de la destruction d’un dolmen par la mise en culture d’une parcelle boisée. Malheureusement il ne restait que l’emplacement du cairn par la présence
  • de cailloutis. Ce n’est qu’à partir des années 1986 à 1990 que cette nécropole fut mise au jour lors de prospection systématiques menées dans les Landes de Lanvaux (Gouézin, 1992, 1994) (Fig. n° 1). Les premières interventions archéologiques furent entreprises en : - 1986
  • : Sondage sur un tertre allongé néolithique (Boujot et al. 1992). - 1988 : Fouille de sauvetage des restes d’un alignement mégalithique. - 1991 : Fouille d’un ensemble mégalithique composé de deux dolmens TRED2 (Gouézin, à paraître). - 1992 : Prospections électriques de certains tumulus
  • allongés. - 1992 : Sondages dans un tumulus allongé néolithique. - 2011, 2012, 2013 – Sondages de structures mégalithiques de l'Age du Bonze (Gouézin, 2016). - Fig. n° 1 : Situation géographique de la nécropole de Coëby, commune de Trédion. Nature et importance du site Les inventaires
  • systématiques réalisés de 1986 à 1992 ont permis de mettre en évidence à l’intérieur du département du Morbihan un patrimoine mégalithique d’une importance archéologique indéniable, mais quelque peu masqué par la densité archéologique du littoral atlantique. Ainsi environ 300 vestiges
  • mégalithiques ont été inventoriés notamment sur le massif granitique des Landes de Lanvaux (Fig. n° 2). 2 Fig. n° 2 : Répartition des vestiges mégalithiques sur le massif des Landes de Lanvaux. TRED 9-8 une citation prise dans le documen t ou la synthèse Fig. n° d'un 3 : Répartition des
  • vestiges sur la nécropole de Coëby, commune de Trédion et passageemplacement du site proposé en opération archéologique. intéressa nt. Vous pouvez placer la zone de 3 Nous avons décelé, à ce jour, 75 structures mégalithiques (coffres, tertres tumulaires, dolmens à couloir, menhirs
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • programme collectif de recherche
  • Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018
  • archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Résumé Un nouveau Corpus des représentations symboliques néolithiques gravées sur dalle a été entrepris en Bretagne depuis avril 2016 (année-test) puis développé en 2017
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • )...................................................................................437 Chapitre 5. Bilan 2018 et nouvelles préconisations...................................................453 Bibliographie, webographie, liens URL......................................................................461 Annexes Annexe 1. Inventaire des sites ornés
  • patrimoine (Solan 2008) n’envisagent pas, il y a peu de temps encore, l’objet tridimensionnel au sein de la chaîne opératoire qui nous intéresse, de l’acquisition à la conservation numériques, en passant par la représentation. Les expériences menées ces 5 dernières années sur le site de
  • des signes gravés – 2018 ont été fortement impliqués dans le programme d’expérimentation sur différents matériaux, grâce à la contribution de la Mairie de Carnac. Par ailleurs, 5 musées conservent des originaux et des empreintes, et les premiers contacts ont été pris pour en
  • Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa conservation numérique * Année 2: avril 2018/février 2019 Serge Cassen, Valentin
  • Grimaud et Christine Boujot, Olivier Celo, Cyrille Chaigneau, Emmanuelle Collado, Mikaël Guiavarc’h, Céline Jardiné, Philip de Jersey, Christian Obeltz , Guirec Querré, Bettina Schulz-Paulsson, Dominique Sellier, Emmanuelle Vigier, Marie Vourc'h Laboratoire de recherche en
  • , première année d’un PCR courant sur trois années (2017-2019) ; le rapport 2018 est donc produit à mi-chemin. L’opération intéresse aussi bien l'archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département
  • , l’association, la société d'économie mixte, le propriétaire privé, etc.). Ces objets archéologiques, le plus souvent hors-sol, courent le risque de disparaître ou de devenir illisibles sous une pression croissante des visites et des restaurations modernes ayant largement modifié la
  • climatologie des espaces confinés (tombes des Vème, IVème et IIIème millénaires av.nè.). L’inventaire s’attache à enregistrer et représenter la gravure au même niveau que le support auquel elle est étroitement associée, physiquement et symboliquement. La contextualisation en 3D des supports
  • ornés, dans le cadre topographique (le site) et architectural (la tombe, l’ouvrage de stèles), s’impose tout autant afin que ne se perde pas le lien historique et fonctionnel. Les enregistrements des surfaces sont de surcroît l’occasion d’observations qui ne se limitent pas à la
  • seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support
  • . Une expérimentation est également engagée avec pour objectifs de déterminer les outils possibles pour graver le granite, l’orthogneiss et le quartz, de lister les différentes techniques et chaînes opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des
  • ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2018 s’est notamment attachée à tester le travail debout et le creusement d’une cavité par frappe directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait
  • enfin partie de la réflexion devant mener à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste indispensable des métadonnées. La solution adoptée cette année nous dirige vers les Huma-Num Box à travers le réseau des MSH ; 400 Go de
  • données ont été ainsi transférées pour un premier dépôt. Ce mode de transmission passe aussi par la médiation, à l’image de notre participation à la Fête de la Science 2018 et à la Nuit des Musées. 7 Entre avril et novembre 2018, 9 tombes à couloir, 11 stèles, 1 sépulture à entrée
  • associées à des lots d’images compilées sous éclairages obliques (protocole ICEO) – et pour la première fois en 2018 sous illuminations virtuelles pour certains monolithes (Mougau Bihan, Kerlud, Er Lannic, Gavrinis R8) - et à la décorrélation d'image afin d’obtenir les meilleurs
  • résultats. Les modèles tridimensionnels produits avec ces différentes techniques sont consolidés dans un même système de coordonnées et traités suivant le protocole d'exploitation des représentations tridimensionnelles en archéologie (PETRA). Certains objets sont passés par toutes les
  • étapes de la chaîne opératoire à la date du 15 décembre 2018, d'autres sont en cours de traitement et les résultats reportés dans le rapport 2019. Après une année budgétaire difficile, le redressement de la subvention 2018 du CD56 doit être salué (montant demandé obtenu), compensant
  • une subvention moindre de la Région Bretagne dans le cadre de son appel à projet. Soulignons que le LARA a encore une fois investi dans du matériel d’acquisition et de traitement (achat d’un scanner Leica BLK360) dont le PCR a intégralement bénéficié. 8 Avertissement Ce rapport
RAP03960 (TREDION (56). Nécropole néolithique de Coëby. Ensemble mégalithiques TRED9-TRED8. Rapport de fouille programmée 2020)
  • TREDION (56). Nécropole néolithique de Coëby. Ensemble mégalithiques TRED9-TRED8. Rapport de fouille programmée 2020
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • , Joseph Clémence, Jean-Baptiste Lambard, Germa Nolwenn, Havard Simon, et Henri Conan. 5 Le chantier a été présenté aux élus municipaux de Trédion et d’Elven ainsi qu’à quelques agents de l’O.N.F. Fig. n° 5 : Les bénévoles de cette opération 2020. Médias et visites La situation
  • Rapport scientifique Opération archéologique 2020 Fouille programmée Nécropole néolithique de Coëby Ensembles mégalithiques TRED 9-TRED 8 Commune de Trédion (56) (P. Gouézin)* Autorisation n° 2020 – 135 Programme CReAAH, UMR 6566 CNRS : Equipe « Architectures, Mégalithismes
  • » * Docteur en archéologie et Archéométrie. Chercheur associé CReAAH, UMR 6566 CNRS, Université Rennes 1. Membre équipe « Architectures, Mégalithismes », co-responsable. Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de
  • autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le
  • cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme
  • d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants
  • , d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété
  • intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologique Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Historique des travaux La nécropole
  • mégalithique de Coëby se situe en plein cœur du massif granitique des Landes de Lanvaux dans le département du Morbihan. Ce site du Morbihan intérieur, très peu connu, est resté longtemps à l’écart des recherches intensives menées sur le littoral, notamment autour du Golfe du Morbihan. Un
  • seul dolmen était connu sur le bord de la route de Rennes-Vannes et une intervention de sondage avait eu lieu lors de la destruction d’un dolmen par la mise en culture d’une parcelle boisée. Malheureusement il ne restait que l’emplacement du cairn par la présence de cailloutis. Ce
  • n’est qu’à partir des années 1986 à 1990 que cette nécropole fut mise au jour lors de prospection systématiques menées dans les Landes de Lanvaux (Gouézin, 1992, 1994) (Fig. n° 1). Les premières interventions archéologiques furent entreprises en : - 1986 : Sondage sur un tertre
  • allongé néolithique (Boujot et al. 1992). - 1988 : Fouille de sauvetage des restes d’un alignement mégalithique. - 1991 : Fouille d’un ensemble mégalithique composé de deux dolmens TRED2 (Gouézin, à paraître). - 1992 : Prospections électriques de certains tumulus allongés. - 1992
  • : Sondages dans un tumulus allongé néolithique. - 2011, 2012, 2013 – Sondages de structures mégalithiques de l'Age du Bonze (Gouézin, 2016). - Fig. n° 1 : Situation géographique de la nécropole de Coëby, commune de Trédion. Nature et importance du site Les inventaires systématiques
  • réalisés de 1986 à 1992 ont permis de mettre en évidence à l’intérieur du département du Morbihan un patrimoine mégalithique d’une importance archéologique indéniable, mais quelque peu masqué par la densité archéologique du littoral atlantique. Ainsi environ 300 vestiges mégalithiques
  • ont été inventoriés notamment sur le massif granitique des Landes de Lanvaux (Fig. n° 2). 2 Fig. n° 2 : Répartition des vestiges mégalithiques sur le massif des Landes de Lanvaux. 3 TRED 9-8 une citation prise dans le documen t ou la synthèse Fig. d'un n° 3 : Répartition des
  • vestiges sur la nécropole de Coëby, commune de Trédion et passage emplacement du site proposé en opération archéologique. intéressa nt. Vous pouvez placer la zone de Nous avons décelé, à ce jour, 75 structures mégalithiques (coffres, tertres tumulaires, dolmens à couloir, menhirs
  • de l’opération archéologique L’opération de fouille programmée demandée s’intéresse à deux cairns mégalithiques arasés situés au sud-ouest de la nécropole dans la partie domaniale de la forêt TRED 8 et TRED 9 selon notre codification locale (Fig. n° 3, 4). Ces deux ensembles sont
RAP02794.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération)
  • LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération
  • - moyens techniques 5- Déroulé de la campagne 2012 6- Les résultats 2012 6.1- Description de L6. Analyses surfacique et chronologique des tracés. Modélisation dynamique. 1- Introduction 2- Méthodologie 2.1- Création d’un modèle graphique du contour des gravures 2.2- Identifier des
  • verticales D- Petits arcs radiés et crosses opposées E- Motifs phalliques F- Motif réticulé G- Motif zébré et grands arcs radiés H- Tracés sans recoupements avérés 4- Géométrie et orientations 5- Un déroulé des entités sémiotiques 5.1- Division de l'espace 5.2- Installation des objets 5.3
  • complémentaire 3- Conclusions sur R11 6.3- Description de L11 (Dos) 1- Historique 2- Méthodes de levé 3- Synthèses graphiques des acquisitions sur le terrain Synthèses 1 à 8 Assemblage de clichés 4- Synthèses graphiques des acquisitions en laboratoire Synthèses 1 5- Conclusions 6.4
  • orthostates de la tombe à couloir 6.10.2.1- Analyse de la matière noire 6.10.2.2- Analyse de la matière rouge 7- Un prototype de visite virtuelle 8- Un test d’impression 3D 9- Conclusions générales 10- Perspectives 2013 Bibliographie, webographie Liste des figures Liste des annexes 5
  • filaires 3D codées a été généré à partir du fichier brut de levé enregistré dans l'appareil topographique. Chaque modèle 3D filaire a ensuite été projeté dans 5 vues orthographiques, pour produire une cartographie au 1/50e. Les résultats ont été fournis au format Acrobat. Aucune
  • Scanstudio HD PRO. Notons que ces levés sont conduits par Heritage3D http://www.heritage3d.org/node/5 19 Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal une entité créée au sein de la School of Civil Engineering and Geosciences de l’université de Newcastle
  • Ministère de la Culture et de la Communication – Conseil général du Morbihan CNRS, ENSA, Université de Nantes 2012 G AVRINIS (Larmor-Baden, Morbihan) A la recherche des représentations d’une tombe à couloir du IVe millénaire (2). Rapport d’opération de relevés pariétaux et
  • d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal Panoramique de couverture : clichés L. Lescop. 2 Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal Sommaire Remerciements Résumé de l’opération 1- Problématiques de recherche 1.1- Rapide présentation du
  • site 1.2- Objectifs 2012 1.3- L’argument 1.4- Les résultats attendus 2- Mégalithes et levés numériques « 3D » : bref état de l’art (2012) 2.1- Quelques expériences européennes 2.2- Congrès et colloques 3- Constitution de l’équipe 4- Moyens mobilisés 4.1- moyens financiers 4.2
  • recouvrements de tracés 3- Eléments de chronologie relative : une stratigraphie horizontale des tracés 3.1- Abréviations dans le texte 3.2- Huit états descriptifs A- Les principaux modelés naturels B- Limitations rectilignes verticales et horizontales C- L’arc et les lames de haches polies
  • - Inscription des signes phalliques 5.4- Imbrication de quatre motifs 5.5- Disposition du motif zébré 5.6- Extension des arcs radiés 5.7- Inscription de la 3e lame de hache 5.8- Remplissage des champs non marqués 6.2- Description de R11. Identification et restitution des gravures 3
  • Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal 1- La méthode de levé par éclairages tournants 1.1- Protocoles 1.2- Traitements et résultats 2- La méthode de levé par détection de teintes 2.1- Protocoles 2.2- Traitements et résultats 2.3- Enregistrement
  • - Description de S12. Analyses surfacique et technique. 1- Introduction 2- L’acquisition des données 2.1- L’enregistrement photographique par éclairages tournants 2.1.1- La face ventrale (face cachée au sol) 2.1.2- La face dorsale (face visible au ciel) 2.2- L’enregistrement
  • lasergrammétrique 2.2.1- Rappel méthodologique 2.2.2- Restitution graphique des gravures Face ventrale Face dorsale Tranche 1 Tranche 2 2.2.4- Analyse des cassures Tranche 3 Tranche 4 2.3- L’enregistrement photogrammétrique 2.3.1- Méthodologie 2.3.2- Résultats 3- Conclusions générales 6.5- La
  • constitution graphique du corpus des signes gravés 1- Mailler les orthostates 1.1- Ouverture du nuage de points 1.2- Lecture des points 1.3- Création des maillages 2- Dessiner les gravures 2.1- Principe 2.2- Traitement préliminaire aux dessins des gravures 2.3- Note préliminaire sur la
  • production des images 2.4- Le maillage sans aucun traitement 2.5- Les cartes d’écarts 2.6- Les éclairages rasants 2.7- Création des MNT des orthostates (les courbes de niveau) 2.8- Organisation du fichier Illustrator 3- Le catalogue des orthostates gravés 4 Gavrinis 2012 - Rapport
  • d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal 6.6- Plans et élévations comparés du monument (cairn et tombe à couloir) 6.7- Calcul du volume et du poids de la dalle de couverture 6.8- Analyse des sections 6.8.1- Principe 7.8.2- Morphologie des orthostates 7.8.3- Profil des gravures
  • 6.9- Les tests en photomodélisation 6.10- La coloration des supports et des gravures 6.10.0- Historique 6.10.1- Détection des colorants par la fluorescence en ultraviolet 6.10.2- Analyse par microscopie électronique à balayage et microanalyse X de colorations présentes sur des
  • Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal 6 Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal Remerciements Ce programme, souhaité de longue date par les auteurs et les partenaires locaux, n’aurait pu aboutir sans le
  • concours appuyé et les conseils de Christine Boujot, ingénieur de recherche au SRA de Bretagne (Rennes) ; Stéphane Deschamps et Yves Menez, conservateurs du Patrimoine au SRA de Bretagne, ont bien voulu soutenir nos idées et défendre depuis 2010 la nature spécifique de l’opération
RAP03052.pdf ((22)(29)(35)(56). littoral breton, prospection alert. rapport de fp 2014)
  • (22)(29)(35)(56). littoral breton, prospection alert. rapport de fp 2014
  • ., Gener Moret M., Montero Ruiz I. (eds) – Actas del VII Congreso Ibérico de Arqueometria, Madrid, 8-10 de octubre 2007. Madrid, E-publishers Quadro, p. 532-538, (paru en 2009) Pian, S., Regnauld, H., Daire, M.Y., Proust, J.N., Shi, B., Menier, D., Lopez-Romero, E., 2011 – Integration
  • ° Autorisation de fouille : n° 2014-077 Décembre 2014 2 SOMMAIRE Générique de l’opération p. 5 SECTION 1 : Présentation et méthodologie p.11 1. PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALE : Vulnérabilité des sites archéologiques littoraux p.12 2. METHODOLOGIE p.13 2.1 Les outils du projet : la grille
  • 2014 p.34 4.4 Conférences grand public et divulgation p.34 4.5 Autres activités p.34 5. PUBLICATIONS 2014 p.35 3 6. BIBLIOGRAPHIE ALERT p.36 7. AUTRES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES p.37 8 – MOYENS ET REMERCIEMENTS p.37 SECTION 2: Rapport de la vulnérabilité des sites
  • -doctoral 2013-2015 Université de Rennes 1. Fondation Langlois, financement des moyens de fonctionnement. Gestion du Projet ARVOR : Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR), Université de Rennes 1. 5 EQUIPE DE RECHERCHE Pau OLMOS BENLLOCH Chercheur postdoctoral
  • participative au service de la protection du patrimoine archéologique littoral. Organisation séminaire international SUMA « L’home i el mar, els reptes de l’arqueologia litoral » Tarragone 24 -25 avril 2014, communication El projecte ALeRT i la socialització del patrimoni arqueològic litoral
  • 2014. Formation des gardes du littoral : 26 novembre 2014 Plougrescant (Côtes d’Armor) 34 11 décembre 2014 Quiberon (Morbihan) Présentation des fiches Alert aux membres de l’ARSSAT à Trégastel (Cl : M.Y. Daire). 5 – PUBLICATIONS 2014 Articles OLMOS, P., LOPEZ-ROMERO, E., DAIRE
  • . López-Romero, E., Daire M.Y., 2008 – El proyecto « ALERT »: un mapa de riesgos para la gestión y protección del patrimonio arqueológico litoral./ « ALERT » Project: a risk map for the management and protection of coastal archaeological heritage. In : Rovira Llorens S., García-Heras M
  • Archéologie et Histoire, Université de Rennes 2. Ballesteros, P., Güimil-Fariña, A., López-Romero, E. 2013 – Estudo arqueolóxico do Parque Nacional Marítimo-Terrestre das Illas Atlánticas de Galicia. Prospección superficial e vulnerabilidade, Cadernos de Arqueoloxía e Patrimonio, 33
  • couverture végétale. C’est donc sur cette couche de limons que se concentrent les sites archéologiques. Localisation des sites sur le littoral de Santec. 1.- Cougn ar Zac’h, 2.- Cougn ar Zac’h, 3.- Beg ar Bilou, 4.- Roc’h Croum, 5.- Roc’h Santec, 6.- Enez Glaz, 7.-Dossen, 8.- Corn ar Loa
  • Rapport Final PROSPECTION DIACHRONIQUE 2014 LITTORAL BRETON, PROSPECTION ALERT Sous la direction de Pau Olmos Benlloch Marie-Yvane Daire Meritxell Monrós González Elías López-Romero En collaboration avec : Grégor Marchand Anne-Lyse Ravon Jean-Baptiste Barreau Loïc Langouët N
  • d’évaluation de la vulnérabilité p.13 2.2 La démarche participative : les applications Alert Web et Alert Mobile p.15 2.2.1 La base de données ALeRT et l’application Alert Web p.15 2.2.2 L’application Alert Mobile p.16 2.2.3. Utilisateurs Alert et correspondants p.17 3
  • . PROSPECTIONS ALERT 2014 p.19 3.1 Méthodologie des prospections p.26 3.1.1 Analyse documentaire p.26 3.1.2 Terrain p.26 3.1.3 Traitement des données p.26 4. COMMUNICATION p.27 4.1 Actualités 2014 p.27 4.2 Présence dans les médias p.30 4.3 Animation scientifique et colloques
  • Alert 2014 p.39 FINISTERE p. 41 COTES D’ARMOR p.149 MORBIHAN p.187 ANNEXE 1 – Inventaire complet du mobilier Alert 2014 p.217 ANNEXE 2 – Inventaire du mobilier plus significatif Alert 2014 p.221 ANNEXE 3 – Fiches d’enregistrement de découverte p.225 4 Générique de
  • l’opération FICHE SIGNALETIQUE Référence de l’opération Autorisation de prospection diachronique : Arrêté n° 2014-077 - Littoral breton, prospection Alert Responsable scientifique : Pau OLMOS BENLLOCH Chercheur postdoctoral projet Arvor (Région Bretagne), Université de Rennes 1 Organisme
  • de rattachement : CNRS, UMR 6566 CReAAH Université Rennes 1 – Campus de Beaulieu Bât. 24-25, 263 Avenue du Général Leclerc 35042 RENNES Cedex Tél : 02 23 23 56 38 COORDINATION ET MOYENS DU PROJET Responsable : Marie-Yvane DAIRE Association Manche Atlantique pour la Recherche
  • Archéologique dans les Iles (AMARAI) Université Rennes 1 – Campus de Beaulieu Bât. 24-25, 263 Avenue du Général Leclerc 35042 RENNES Cedex FINANCEMENT DU PROJET Sources de financement : Projet ARVOR financé par la Région Bretagne, SAD v.2 – Stratégie d’Attractivité Durable, contrat post
  • Université de Rennes 1, CReAAH, UMR 6566-OSUR, responsable du projet Alert - Responsable scientifique - Organisation et coordination des prospections - Communication Marie-Yvane DAIRE Directeur de recherche CNRS, Université de Rennes 1 CReAAH, UMR 6566 - Responsable scientifique Meritxell
  • MONRÓS GONZÁLEZ Archéologue, chercheuse postdoctorale associée à l’Institut Català d’Arqueologia Clàssica (Tarragone, Espagne) - Photographie Elías LÓPEZ-ROMERO Chercheur postdoctoral Durham University (Royaume Uni) et chercheur associé UMR 6566 CReAAH - Analyse de l’érosion par
  • photogrammétrie des sites du Lomer (Pénestin, Morbihan) et l’île Coalen (Lanmodez, Côtes d’Armor) Jean-Baptiste BARREAU Ingénieur d’étude CNRS, Université de Rennes 1 CReAAH, UMR 6566 - Informatique Loïc LANGOUËT Professeur des Universités (ER) AMARAI Grégor MARCHAND Directeur de recherche
  • CNRS, Université de Rennes 1 CReAAH, UMR 6566 - Etude lithique Anne-Lyse RAVON Doctorante en préhistoire, Université de Rennes 1 CReAAH, UMR 6566 - Etude lithique 6 Autorisation de prospection 7 8 9 10 SECTION 1 Prospection diachronique littoral breton ALeRT 2014
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • de la commissio n territoriale de la rec herche archéologique (CTRA) en date des 5, 6 et 7mars 2019 ARRÊTE Article 1" : M. Grégor tv1ARCHAi'iD est autorisé, e n qualité de responsable scie ntifique, à conduire une opération de fouille archéologique programmée à pattir de la
  • l'opération. Article 5 : Le Directeur régional des affaires culturelles est chargé de l'exécution du présent arrèté gui sera noti tié à M. Grégor MARCHAND. Fait à Rennes, le 3 mai 2019 Pour la Préfète de la région Bretagne et par subdélégation, l'adjoint du Conservateur régional de
  • .................................................................................. 86 4.3. Les différents objets identifiés ................................................................................... 89 4.4. En guise de conclusion provisoire ............................................................................ 92 5. L’ANALYSE ARCHEO-CARCINOLOGIQUE
  • RAPPORT ...................................................................................................................... 151 5 Beg-er-Vil (Quiberon) Résumé des travaux en 2019 L’habitat mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (Morbihan) se manifeste par un niveau coquillier
  • seulement 5 m NGF (figure 2). Le substrat est un leucogranite moyen à grossier, orienté, à biotite et muscovite. Ces roches d’aspect grossièrement feuilleté s’étendent de la presqu'île de Quiberon jusqu'au Croisic, en intégrant les îles de Houat et Hoëdic, en contraste notamment avec les
  • partenaires de cette opération, d’entamer une fouille totale du site avant sa disparition, en laissant néanmoins une bande de deux à trois mètres en front de mer pour ne pas accélérer le processus érosif (figures 4 et 5). Fortement contrainte par l’existence d’un parking à l’est qui
  • de mammifères des collections Kayser et Marchand/Dupont. Cette étude déjà entamée prend place dans une thèse de troisième cycle de l’université de Toulouse Jean-Jaurès. 17 Beg-er-Vil (Quiberon) 5. En guise de conclusion, Catherine Dupont, Grégor Marchand et Marylise Onfray
  • 5/07/2019 / Conférence de Catherine Dupont (CNRS CReAAH) « Manger au Mésolithique le long du littoral » Etudes post-fouille - 2019      Lundi 8/07/2019 / Conférence d’Arthur Bony (M1 Université de Toulouse) « Amas coquilliers de Patagonie australe » Mardi 9/07/2019
  • tamis des deux années de fouilles restant qui sont 2014 et 2015 (fig. 5). Pour cette seule année 2019, l’investissement de 2 460 h de tri réalisé soit 352 jours de travail a permis de trier au total 442 kg de refus. Ces chiffres représentent 35% du tri fait jusqu’à maintenant. 23
  • Beg-er-Vil (Quiberon) Fig. 5 – Bilan quantitatif du traitement des refus de tamis des fouilles de Beg-er-Vil début décembre 2019 (C. Dupont) Dans le but d’estimer le temps nécessaire à
  • Beg-er-Vil (Quiberon, 2019) Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l’Holocène Première année de post-fouille Décembre 2019 N° de site : 56 186 0007 / Arrêté : 2019-152 du 3 mai 2019 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo
  • -environnement) : Catherine Dupont Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne 1 Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année
  • de post-fouille Décembre 2019 N° de site : 56 186 0007 Arrêté : 2019-152 du 3 mai 2019 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Contributions de : Oriane Digard (Université de Rennes 2) Jorge Calvo Gomez (Université de
  • Rennes 1) David Cuenca Solana (Université de Santander) Claire Gallou (CNRS - Université de Rennes 1) Marine Gardeur (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Anaïs Hénin (Université de Rennes 2) Benjamin Marquebielle (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Diana Nuskushina (Université de
  • Lisbonne) Marylise Onfray (Université de Paris 1) Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération
  • archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le
  • public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette
  • ) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • , cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes
RAP03366.pdf (MOREAC, BIGNAN (56). Déviation de la RD 767 Locminé, tranche 2 : Occupations de l'âge du Bronze à nos jours et indices de paléométallurgie au sein du bassin Locminois. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • MOREAC, BIGNAN (56). Déviation de la RD 767 Locminé, tranche 2 : Occupations de l'âge du Bronze à nos jours et indices de paléométallurgie au sein du bassin Locminois. Rapport de diagnostic
  • prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est
  • : 160 2.5 Le Secteur 5 du Bois de Beaulieu sud 164 2.5.1 Géographie et géologie du secteur 164 2.5.2 Résultats archéologiques 166 2.6 Le Secteur 6 du Bois de Beaulieu nord 166 2.6.1 Géographie et géologie du secteur 166 2.6.2 Résultats archéologiques 166 2.7 Le Secteur 7
  • 236 5 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 III INVENTAIRES TECHNIQUES 243 1 Inventaire des secteurs et des tranchées (TR) 2 Inventaire des faits (F) 3 Inventaire des Unités stratigraphiques (US) 4 Inventaire du mobilier archéologique : 4-1 mobilier
  • céramique, amphore, terre cuite 4-2 mobilier - métal, verre, mortier 4-3 mobilier lithique 4-4 prélèvements 4-5 mobilier paléométallurgique 5 Inventaire des documents graphiques 6 Inventaire des photographies (listing) 244 265 292 306 306 316 317 318 320 328 329 6 I
  • ) 52 II. Résultats 1.2.2 L’environnement archéologique Les communes de Moréac et Bignan possèdent de très nombreux sites répertoriés à la Carte Archéologique (Fig. 5), principalement rattachés aux périodes protohistoriques ou de datation indéterminée. Ces sites correspondent
  • pour la plupart à des sites d’enclos ou à des ferriers. Figure 5 : Carte de localisation des entités archéologiques recensées dans l’environnement du projet routier de déviation - source GéoBretagne (DAO : P. FERNANDEZ, in : Crowch, 2016) 53 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE
  • = 6772.000 8a COMMUNE DE BIGNAN CHATEAU DE BEAULIEU 7 Y= 6771.000 Y= 6771.000 6 BOIS DE BEAULIEU BEAULIEU 5 KERJULIEN Y= 6770.000 Y= 6770.000 4b COMMUNE DE BIGNAN 4a LE MEGOUET 3 GOHVARIA Y= 6769.000 Y= 6769.000 KERFORHO 1 KERHUIDEL Figure 7 : Localisation des secteurs
  • RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 DGEC / Direction de la culture Service départemental d’archéologie du Morbihan Morbihan, Déviation de la RD 767 LOCMINE – Tranche opérationnelle 2 communes de MOREAC et BIGNAN Occupations de l’Âge du Bronze à nos jours et
  • indices de paléométallurgie au sein du bassin Locminois. Rapport final d’opération/Diagnostic archéologique N° de prescription : 2016-142 CODE INSEE Moréac 56 140, Bignan 56 017 Aurélie CROWCH Avec la collaboration de : Avec la participation de : BRUNIE Isabelle DUFAY-GAREL Yann
  • HAMON Gwenaëlle DISSEZ Yannick LE ROCH Morgane 2016 Phases terrain : du 25/04 au 30/06/2016 et du 26/09 au 13/10/2016 1 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 2 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 AVIS AU LECTEUR Le présent rapport présente les
  • résultats d’une opération de diagnostic d’archéologie préventive. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service Régional de l’Archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n° 78-753 du 17 juillet 1978, relative à
  • l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. Les
  • possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références exactes et complètes du ou des auteur(s) et de l’ouvrage. Par ailleurs, l’exercice du droit à la communication exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou
  • d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal. 3 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 Table des matières I
  • DONNEES ADMINISTRATIVES, TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES 7 Fiche signalétique 8 Résultats 9 Liste des intervenants 10 Moyens mis en oeuvre 11 Notice scientifique 12 Localisation de l’opération 13 Arrêté initial et arrêté de prescription 35 Arrêté de désignation du
  • responsable d’opération 48 II RESULTATS 49 1. Introduction 50 Préambule 50 1.1. 1.2. Circonstances de l’intervention Etat des connaissances avant l’intervention 1.2.1 Le cadre géologique, géographique et topographique 50 50 50 1.2.2 L’environnement archéologique
  • 52 1.3 1.4 Stratégie et méthodes mises en œuvre Enregistrement des données 56 56 2. Présentations des données archéologiques 59 • Eléments introductifs 59 • Le mobilier archéologique : présentation des corpus et méthodologie employée 60 2.1 2.1.1 2.1.2 2.1.3
  • 2.2 2.2.1 2.2.2 2.2.3 2.3 2.3.1 2.3.2 Le secteur 1 de Kerhuidel/Les Fontaines : une occupation diachronique sur le plateau. Géographie et géologie du secteur Résultats archéologiques Synthèse sur le secteur 1 : Le Secteur 2 de Kerforho : indices d’aménagements modernes
  • dans la zone humide Géographie et géologie du secteur Résultats archéologiques Synthèse sur le secteur 2 : Le Secteur 3 de Gohvaria : occupations diachroniques et indices de paléométallurgie Géographie et géologie du secteur Résultats archéologiques 4 64 64 66 88 90 90 92
  • 100 102 102 104 RFO de DIAGNOSTIC 2016/LOCMINE, Déviation, Tranche 2 2.3.2.1 Les fossés : 104 2.3.2.2 L’US 90 et les vestiges associés 112 2.3.2.3 La fosse 193 de chronologie indéterminée, et les fosses protohistoriques 157 et 158 121 2.3.3 126 Synthèse sur le
RAP03044.pdf (PLEURTUIT (35). cap émeraude secteur 2 : un établissement rural de la Tène moyenne et finale. rapport de fouille)
  • opération préventive de diagnostic
  • PLEURTUIT (35). cap émeraude secteur 2 : un établissement rural de la Tène moyenne et finale. rapport de fouille
  • – Second et premier siècles avant J.-C. : une restructuration de l’établissement Mise en place de l’enclos 2 Les relations chronostratigraphiques avec les phases antérieures Le fossé 50 Le fossé 250 Le fossé 400 Le fossé 5 Descriptif Aménagement d’une entrée sur la façade nord de
  • 4.6 4.7 5. 215 217 217 220 220 220 5.1 5.2 5.2.1 5.2.2 5.2.2.1 5.2.2.2 222 6. Rappels méthodologiques et objectifs Résultats L’état de conservation La description Les essences Les déterminations Les mesures dendrologiques Synthèse La taphonomie L’environnement
  • – Céramologie : statistiques sur le corpus céramique protohistorique du secteur 2 4 – Céramologie : statistiques sur le corpus céramique du secteur 2, diminué du mobilier issu de la fosse 439 5 – Palynologie : index 6 – Palynologie : comptage des pollens 7 – Xylologie : inventaire des bois 8
  • mobilier céramique protohistorique 3 : inventaire du mobilier céramique antique 4 : inventaire des argiles à bâtir 5 : inventaire des éléments de terre cuite architecturale 6 : inventaire du mobilier lithique 7 : inventaire du mobilier métallique I. Données administratives
  • Ouest, 29 Le Faou, UMR 6566 CReAAH 3 Inrap Grand Ouest, 29 Le Faou UMR 6566 CReAAH 4  Inrap Grand Ouest, 35 Cesson-Sévigné UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État 5 Inrap Grand Ouest, 35 Cesson-Sévigné, PCR « Groupe meules » 6 Inrap Grand Ouest, 14 Bourguébus, UMR 5060
  • à l’ouest, une zone de landes dépourvues d’habitations. La future ZAC de Cap Émeraude se place au nord-est de de ces landes (Fig. 5). secteur 2 secteur 1 0 500 m 1 km I. Données administratives, techniques et scientifiques 27 secteur 2 secteur 1 0 Fig. 5 Secteur 2
  • ) Remblais 2 km I. Données administratives, techniques et scientifiques 29 1.4 Contexte archéologique La ville contemporaine de Dinard s’est développée dans le courant de la fin du xixe siècle à partir du petit hameau de Saint-Enogat alors chef-lieu de paroisse (Fig. 5). Devenu en
  • Pleurtuit site gaulois site antique 0 1 5 km 30 Inrap · RFO de fouille Pleurtuit (Ille-et-Vilaine), ZAC Cap émeraude . Secteur 2 – Un établissement rural de La Tène moyenne et finale 1.4.2 La période gauloise  Pleurtuit se situe au nord-est de la cité des Coriosolites, l’un des
  • Le secteur 1 rassemble les vestiges inégalement répartis d’une ferme gauloise occupée de la fin du iiie siècle avant J.-C. au ier siècle de notre ère, et d’une fraction de la pars rustica d’un habitat antique daté du ier au iiie siècle après J.-C. placé en dehors de l’espace
  • fouillé. Cet ensemble témoigne de l’évolution, sur près de cinq siècles, d’un établissement rural à caractère agro-pastoral. Sa genèse, son développement et son évolution progressive vers un domaine agricole antique aux méthodes de gestion foncière rénovées, illustrent la mutation
  • culturelle qui a transformé la Gaule entre la période laténienne et les premiers siècles après J.-C. Mobilier Céramique, terre cuite architecturale, objet métallique, meule, industrie lithique. Le secteur 2 distant de 500 m du premier, livre les restes de deux enclos contemporains des
  • précédents au cours des trois derniers siècles avant J.-C. Les deux sites voisins ont subi de manière concomitante de lourdes transformations structurales rendues nécessaires par leur développement économique continu. Avec la création de deux enclos en l’espace de moins de deux siècles et
  • un abandon au cours du premier siècle avant J.-C., le site 2 s’insère bien dans le modèle des fermes gauloises connues en Gaule septentrionale. Son fonctionnement en rapport étroit avec la zone humide qui le jouxte, le caractérise. Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments
  • , de puits et d’excavations de stockage matérialise les aménagements domestiques en relation avec les activités agricoles, reflétant une part de la vie quotidienne menée au sein des deux fermes. Après l’abandon des activités métallurgiques pendant la première moitié du iie siècle
  • , les grandes orientations parcellaires ainsi que les deux axes de circulation perdureront. Le tracé du chemin antique le plus important sera reprit presqu’à l’identique pour desservir au xviie siècle le Château d’Orgères. L’orientation générale du cheminement secondaire perdurera
  • également. Menant au bourg ancien d’Orgères, ce chemin était encore fortement fréquenté lors de notre intervention. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Fouille archéologique Sujets et thèmes Bâtiment, habitat rural
  • , structure agraire, artisanat du fer, foyer, fosse, puits, cave. Rapport final d’opération En préalable à l’aménagement de la ZAC Cap émeraude, sur la commune de Pleurtuit (35), deux zones de 1,4 ha (secteur 2) et 2,45 ha (secteur1) ont fait l’objet d’une intervention archéologique
  • approfondie menée par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives entre septembre 2011 et février 2012. Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2  : Un établissement rural de La Tène Moyenn et finale Chronologie âge du Bronze ancien, âge du Fer, La Tène
  • , Antiquité romaine, Haut-Empire, Temps modernes. Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2 Un établissement rural de La Tène moyenne et finale sous la direction de Anne-Louise HAMON Inrap Grand
  • Ouest septembre 2014 Fouille archéologique Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale 35228 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2 Arrêté de prescription 2011-117 Code Inrap DB05028203 sous la direction de Anne