Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

16 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03761 (LOCMARIAQUER (56). Rue Alsace-Lorraine. Rapport de Diagnostic)
  • LOCMARIAQUER (56). Rue Alsace-Lorraine. Rapport de Diagnostic
  • -Lorraine Rue Alsace-Lorraine sous la direction de Bastien Simier Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest Juillet 2019 Diagnostic archéologique Rapport d’opération Rue Alsace-Lorraine 56116 Code INSEE
  • . L’étoile rouge indique l’emplacement approximatif du diagnostic rue Alsace Lorraine. (A, B et C = monument du Hastel ; F = murs antiques). Fig. 5 - Plan de la cité antique de Locmariaquer réalisé par L. Pirault en 1996. L’étoile rouge indique l’emplacement approximatif du diagnostic
  • Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Fig. 6 - Localisation sur fond cadastral des vestiges découverts lors des différentes opérations archéologiques réalisées dans le centre-ville de Locmariaquer. Le diagnostic rue Alsace-Lorraine est indiqué en rouge (n° 6
  • direction de D. Pouille en 2007. Il n’avait rien révélé, excepté les vestiges d’un mur de clôture antique le long de la rue Dixmude (Pouille 2007). 1.4 Méthodologie d’intervention Le diagnostic archéologique de la rue Alsace-Lorraine a été réalisé le 2 juillet 2019 par deux archéologues
  • IVème ap. J.-C., Thèse de Doctorat en archéologie sous la direction de M. Tuffreau-Libre, Université de Rennes II, 2017. Brisotto 2016 BRISOTTO (V.) – Ruelle du Bronzo, Locmariaquer : rapport de diagnostic archéologique, Inrap, SRA Bretagne, 2016. Daré 2013 DARE (S). – Suivi
  • L. Pirault en 1996. L’étoile rouge indique l’emplacement approximatif du diagnostic rue Alsace-Lorraine. Fig. 6 - Localisation sur fond cadastral des vestiges découverts lors des différentes opérations archéologiques réalisées dans le centre-ville de Locmariaquer. Le diagnostic
  • rue Alsace-Lorraine est indiqué en rouge (n° 6) © S. Daré, Céram. Fig. 7 - Rue Alsace-Lorraine : positionnement des tranchées et des vestiges découverts lors du diagnostic © F. Boumier, B. Simier, Inrap. Fig. 8 - Rue Alsace-Lorraine : relevés stratigraphiques des coupes réalisés
  • -Lorraine sous la direction de Bastien Simier Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest Juillet 2019
  • Mobilier céramique, faune Le diagnostic archéologique rue Alsace-Lorraine a été réalisé en amont d’un projet de construction d’une maison individuelle. Cette future habitation occupera les parcelles BH 336 et 337 sur lesquelles sont actuellement présentes deux constructions en
  • Locmariaquer, Morbihan, rue Alsace-Lorraine Arrêté de prescription 2019-039 Code Inrap D127343 sous la direction de Bastien Simier Inrap Grand Ouest Juillet 2019 Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des
  • d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre
  • l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de
  • faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela
  • I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Propriétaire du terrain Dates d’intervention sur le terrain Région Mr Olivier Marquet 2 juillet 2019 Références de l’opération Surfaces Numéro de l’arrêté de prescription Emprise
  • maximale prescrite 2019-039 288 m² Bretagne Département Morbihan Commune Locmariaquer Adresse ou lieu-dit Rue Alsace-Lorraine Codes code INSEE 56116 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système Lambert 93 x : 1253152,24 y : 7169195,17 z : entre 6,94 et 7,31 m NGF
  • urbaine Monnaie Récent Foyer Verre âge du Fer Fosse Mosaïque Hallstatt (premier Âge du Fer) Sépulture Peinture La Tène (second Âge du Fer) Grotte Sculpture Abri Inscription Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Mégalithe Empire
  • interrégional Mise en place de l’opération Michel Baillieu, Inrap Directeur adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du directeur adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Prénom Nom, organisme
  • céramique Lydie Mano Archéozoologue Étude de la faune Équipe de fouille Équipe de post-fouille 10 Inrap · RFO de fouille Notice scientifique Le diagnostic archéologique rue Alsace-Lorraine a été réalisé en amont d’un projet de construction d’une maison individuelle. Cette future
  • de la tranchée a été stockée sur l’emprise du projet. À l’issue du diagnostic les tranchées ont été rebouchées et le terrain nivelé à son état d’origine. Locmariaquer (56) – Rue Alsace-Lorraine I. Données administratives, techniques et scientifiques 11 Localisation Bretagne
  • ) sur les parcelles BH 336 et 337 © B. Simier, Inrap. Le diagnostic archéologique rue Alsace-Lorraine a été réalisé en amont d’un projet de construction d’une maison individuelle. Cette future habitation occupera un espace de 302 m² regroupant les parcelles BH 336 et 337 (fig. 1
RAP03765 (DINAN (22). Haute-Cour du Château.Le bastion de la citadelle de Dinan XVIe - XXe siècles.Rapport de diagnostic)
  • DINAN (22). Haute-Cour du Château.Le bastion de la citadelle de Dinan XVIe - XXe siècles.Rapport de diagnostic
  • militaire Bâtiment Foyer Structure de combustion Métallurgie du fer La fouille, d’une emprise de 100 m2, a été prescrite préalablement au projet d’aménagement par la municipalité de Dinan d’un bâtiment d’accueil au château, situé sur le bastion de la citadelle de la ville. En juin 2015
  • espace, transformé alors en prison pour les prisonniers de guerre. L’édification d’un bâtiment avait été entrepris entre 1693 et 1711. A la suite de l’effondrement de ce bâtiment, un second bâtiment avait été réalisé. La citadelle de Dinan a été construite sous la gouvernance du duc
  • évent est également présent, vient lier ces maçonneries entre elles. Après la décision de transformer cet espace défensif en prison à la fin du XVIIème siècle, tous les éléments structurant du bastion ont subi une phase d’arrachement (fin XVIème/début XVIIème) afin d’asseoir les
  • Dinan (Côtes-d’Armor), Haute-cour du Château « Le bastion de la citadelle de Dinan, XVIe-XXe siècles » Inrap Grand Ouest Juillet 2019 Fouille archéologique Rapport final d'opération 22050 non communiqué SRA 2017-139 Lambert 93 F116510 Code INSEE Nr site non communiqué Entité
  • Nolwenn Zaour Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Juillet 2019 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Côtes-d'Armor, Dinan, Haute-cour du Château Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 2 6 7 8 10 10 11 12 23 24 27 Sommaire
  • l'opération 40 1.1.1 Les données du diagnostic de 2015 1.1.2 Objectifs de la fouille 43 1.1.3 Stratégie et méthode mise en œuvre 45 1.2 Rappel du contexte historique et archéologique 40 60 2 Résultats de l'opération 60 2.1 Les maçonneries structurelles du bastion 60 2.1.1
  • communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les
  • détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de
  • la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles
  • Fabrice Lecampion, Inrap Organisme de rattachement Références cadastrales Commune Dinan Année 2019 Section et parcelle AR 246p Proprietaire du terrain Commune de Dinan Inrap Grand Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné grand-ouest@inrap.fr Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23
  • 36 00 50 Rédaction du rapport Juin-Juillet 2019 Emprise de la fouille Emprise prescrite 120 m2 I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Paléolithique Edifice public 7 TCA
  • Monnaie Récent Foyer 2 Verre Âge du Fer Fosse Mosaïque Hallstatt (premier Âge du Fer) Fossé Peinture La Tène (second Âge du Fer) Sépulture Sculpture Trou de poteau Inscription Autres Antiquité romaine (gallo-romain) République
  • romaine Abri Empire romain Mégalithe Haut-Empire (jusqu’en 284) Fosse de plantation Bas-Empire (de 285 a 476) Argile : atelier Epoque médiévale Etudes annexes Métallurgie du Fer Géologique … Datation haut Moyen Âge Moyen Âge Paléontologie
  • , DRAC/SRA Directeur régional de la DRAC Bretagne Jean-Yves Tinevez, DRAC/SRA Michel-Alain Baillieu, Inrap Ingénieur d'études en charge de la gestion du département des Côtes-d'Armor Directeur-Adjoint Scientifique et Technique de la région Bretagne Prescription et contrôle
  • , DRAC/SRA Ingénieur d'études en charge de la gestion du département des Côtes-d'Armor Didier Lechien, Mairie de Dinan Maire de la commune de Dinan Prescription et contrôle scientifique de l'opération Prescription et contrôle scientifique de l'opération Contrôle scientifique de
  • l'opération et chargée du suivi de l'opération Maître d'ouvrage du projet, Responsable du dossier Claude Le Potier, Inrap Directeur Interrégional Grand-Ouest Mise en place et suivi de l’opération Arnaud Dumas, Inrap Secrétaire Général Grand-Ouest Mise en place et suivi de l’opération
  • Michel-Alain Baillieu, Inrap Directeur-Adjoint Scientifique et Technique (DAST) de la région Bretagne Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du DAST en Bretagne Mise en place et suivi de l’opération Frédéric Champagne, Inrap Assistant technique
  • Bretagne Mise en place et suivi de l’opération Christelle Picault, Inrap Assistante opérationnelle Bretagne Planification des personnels Emeline Le Goff, Inrap Topographe Mise en place et suivi des DICT Stéphanie Hurtin, Inrap Gestionnaire des collections Gestion du mobilier
  • , Dinan, Haute-cour du Château Notice scientifique Etat du site La fouille, d’une emprise de 100 m2, a été prescrite préalablement au projet d’aménagement par la municipalité de Dinan d’un bâtiment d’accueil au château, situé sur le bastion de la citadelle de la ville. En juin 2015
  • espace, transformé alors en prison pour les prisonniers de guerre. L’édification d’un bâtiment avait été entrepris entre 1693 et 1711. A la suite de l’effondrement de ce bâtiment, un second bâtiment avait été réalisé. La citadelle de Dinan a été construite sous la gouvernance du duc
RAP03735 (MOREAC, EVELLYS (56). Déviation nord de la RD 767. Rapport de diagnostic)
  • contribution de : Yann DUFAY-GAREL Avec la participation de : Morgane LE ROCH Aurélien VERMEULEN Isabelle BRUNIE Gwenaëlle HAMON Rapport rendu en juin 2019 Phase terrain du 28/01 au 22/02/2019 1 2 AVIS AU LECTEUR Le présent rapport présente les résultats d’une opération de diagnostic
  • . Étude paléo-métallurgique : un atelier de production primaire du fer (Y. Dufay-Garel)…………………………….82 3.1. Présentation du lot………………………………………………………………………………………….…82 3.2. Rappel de la chaîne opératoire en sidérurgie ancienne……………………………………………….…….82 3.3. Les déchets de l’atelier
  • -ouest du secteur de Porh Legal, en lien avec la réduction de minerai de fer, activité fortement représentée dans cette partie du Morbihan. Ce secteur, de superficie réduite, ayant été traité de manière plus approfondie à la demande du SRA, a livré les restes très arasés d’un bas
  • localisé dans l’une ou l’autre des emprises concernées par le présent projet. Le secteur est particulièrement riche en indices d’exploitation de minerai de fer de différentes époques, ainsi que l’ont montré les recherches du Centre d’Études et de Recherches Archéologiques du Morbihan
  • l’Antiquité. Les diagnostics récemment menés par le Service départemental d’archéologie du Morbihan (Sdam) ont permis de compléter ces informations de surface par la mise au jour de plusieurs installations en lien avec la métallurgie du fer : mentionnons, outre les structures à scories de
  • du Fer. Les possibilités de recherches dans le secteur de Porh Legal et plus au nord au Galvrout concernant cette thématique de la métallurgie du fer étaient donc prometteuses ; elles ont d’ailleurs été fructueuses en ce qui concerne le secteur nord de Porh Legal. Deux enclos
  • , sont à mentionner deux petites fosses à comblement charbonneux du côté ouest de la route, non datées, et un fossé à profil en cuvette orienté nordest/sud-ouest, sans éléments de datation également, localisé du côté est de la route (fig. 15). Il n’a pas été trouvé en 2019 de
  • datations moderne ou contemporaine (fossés du cadastre napoléonien). L’époque la plus représentée est la Protohistoire récente : durant la période laténienne s’implante en effet un atelier de réduction de minerai de fer que nous commencerons par présenter. PORH LEGAL nombre de faits 12
  • Fer Une importante fosse (F22) est apparue dans la tranchée 4, en partie nord du secteur de Porh Legal, directement sous la terre végétale. Elle présentait un comblement très sombre et rougeâtre, mêlé de nombreuses scories de fer et était accompagnée, légèrement plus au sud, d’une
  • profondeur de 1 m maximum. Elle est remplie de déchets liés à la réduction du minerai de fer : son comblement montre deux niveaux principaux très riches en scories et parois de four scorifiées (US 11 et 14), mêlées à du charbon, encadrant un niveau de limon argileux beige, plus stérile
  • mobilier rencontré dans cette volumineuse structure consiste en déchets liés à la métallurgie du fer. Des prélèvements de charbons dans les US 11 et 14 ont donné lieu à deux datations 14C (cf infra). Plusieurs structures ont été mises au jour entre le bas fourneau F124 et cette grosse
  • LOCMINÉ (MORBIHAN) Tranche opérationnelle 1, communes de MORÉAC et ÉVELLYS : ouvrages d’art. Découverte d’un petit atelier de réduction de fer du second âge du Fer RAPPORT FINAL D’OPÉRATION DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE n° 2018-347 Code INSEE : 56140 et 56144 Muriel MÉLIN Avec la
  • et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. Les prises de notes et les photocopies sont
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • ……………………………………………………………………………………36 2.1.1. Géographie et séquences stratigraphiques………………………………………………………………37 2.1.2. Les vestiges archéologiques………………………………………………………………………….....40 2.1.2.1. Une zone de réduction de minerai de fer daté du second âge du Fer…………………………..40 2.1.2.1.1. Description des structures
  • ……………………………………………………………………..86 3.4.2.2. Les scories ferrugineuses : un premier nettoyage de la masse brute de fer ?..................90 3.4.2.3. Des scories écoulées en cordons ?...................................................................................90 3.4.3. Les éléments en argile cuite
  • ……………………………………………………………………….91 3.4.3.1. Les moellons d’argile…………………………………………………………………..91 3.4.3.2. Les orifices de ventilation……………………………………………………………...93 3.4.3.3. Les bouchons d’argile………………………………………………………………….93 3.4.4. Les objets en fer ou chutes métalliques…………………………………………………………..95 3.4.5. Étude
  • ……………………………………………………………..101 5.1. Quelques traces discrètes d’une occupation passée ………………………………………………………..101 5.2. Bilan sur l’atelier de l’âge du Fer de Porh Legal…………………………………………………………...101 Références bibliographiques………………………………………………………………………………………………...103 Liste des figures et tableaux
Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Église Saint-Léonard (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Eglise Saint-Léonard. Rapport de diagnostic)
  • deux archéologues du 15 au 19 octobre 2018. Le projet de mise en valeur de l’édifice étant encore mal défini, il s’agissait de réaliser un bilan des connaissances et de l’état de conservation de l’édifice, en effectuant une analyse des vestiges en place, sans mener d’investigations
  • voûte avec un décor polychrome et historié, jusqu’alors inconnu, datant très probablement de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. La base d’une flèche octogonale en bois, supportée par une structure en bois descendant jusqu’au sol, a pu être datée de la fin du XIVe siècle. Cet
  • Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de Diagnostic 5 .7 28 .50 28 .25 0 28.0 27.7 Echelle 1:250 10m 5 .0 29 0 28 5 23.2 Inrap Grand Ouest Janvier 2019 Diagnostic archéologique Rapport final d'opération Noyal-Châtillon-sur
  • Système d’information Lambert 93 Code Inrap D120570 Inrap Grand Ouest adresse 37 rue du Bignon 35577 CESSON-SÉVIGNÉ tel : 02 23 36 00 40 grand-ouest@inrap.fr Janvier 2019 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Noyal-Châtillon-sur-Seiche
  • 2.1.1 L’architecture 36 2.1.2 Les peintures 39 2.1.3 Les sondages 40 2.2 La structure bâtie nord 46 2.3 Un clocher octogonal en bois et des baies romanes, cachés dans les combles de l’église et de la sacristie 46 2.3.1 La charpente du clocher octogonal, étêté au XIXe siècle 51
  • Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant
  • diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en
  • ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de
  • (s) AO, n°16 Dates d’intervention sur le terrain Diagnostic du 15/10/2018 au 19/10/2018 Post-fouille du 01/11/2018 au 31/01/2019 Emprise diagnostic Référence du projet Inrap D120570 Surface prescrite 717.44 m² Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Mairie de Noyal
  • -Châtillon-surSeiche Nature de l’aménagement Mise en valeur de l’église Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence Inrap Grand Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné cedex grand-ouest@inrap.fr Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50
  • Fosse Mosaïque Hallstatt (premier Âge du Fer) Fosse parcellaire Peinture La Tène (second Âge du Fer) Sépulture Sculpture Grotte Inscription République romaine Abri Stèles Empire romain Mégalithe Haut-Empire (jusqu’en 284) Artisanat Argile : atelier
  • Paléolithique Néolithique Âge du Fer Antiquite romaine (gallo-romain) Bas-Empire (de 285 a 476) Epoque médiévale haut Moyen Âge Atelier Crypte Moyen Âge Charpente Peinture murale bas Moyen Âge Temps modemes Epoque contemporaine Ere industrielle
  • Paul-André Besombes, SRA Conservateur en charge du dossier Contrôle scientifique de l’opération Michel-Alain Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'Opération Responsable scientifique Prénom
  • Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA Conservateur régional Prescription et contrôle scientifique Paul-André Besombes, SRA Conservateur en charge du dossier Contrôle scientifique de l’opération Claude
  • a été réalisé par deux archéologues du 15 au 19 octobre 2018. Le projet de mise en valeur de l’édifice étant encore mal défini, il s’agissait de réaliser un bilan des connaissances et de l’état de conservation de l’édifice, en effectuant une analyse des vestiges en place, sans mener
  • présente une voûte avec un décor polychrome et historié, jusqu’alors inconnu, datant très probablement de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. La base d’une flèche octogonale en bois, supportée par une structure en bois descendant jusqu’au sol, a pu être datée de la fin du XIVe
  • Ve siècle. L’origine du bourg de Châtillon-sur-Seiche est en revanche très mal renseigné. Aucune trace du haut Moyen Âge n’y a été décelée. L’église SaintLéonard, anciennement Saint-Melaine, est mentionnée pour la première fois dans le cartulaire de l’abbaye Saint-Melaine de
  • l’Inrap. Un diagramme stratigraphique et des inventaires ont été réalisés. Aucun mobilier archéologique n’a été prélevé, les vases acoustiques ont été étudiés par Françoise Labaune-Jean, céramologue de l’Inrap. La mise au net des minutes de terrain et la mise en page du présent rapport
  • . Le mur ouest présente deux aménagements qui semblent bien cohérents et contemporains de la maçonnerie du mur : une niche et deux vases acoustiques (fig. 14). L’aménagement en terre cuite (us 1010), mesurant 40 x 50 cm, et d’une profondeur de 40 cm, surmonté d’un arc en mitre
  • d’une baie romane initiale. Les piédroits comportant chanfrein de la fenêtre sont en calcaire coquillé, le linteau en plein cintre surbaissé est en bois, l’appui est en schiste pourpre (us 1013) (fig. 16). L’ouverture est close par un vitrail et par une grille en fer forgé. La baie
RAP03798 (PCR Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IVè au XIè s. Rapport de PCR 2019)
  • PCR Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IVè au XIè s. Rapport de PCR 2019
  • Rapport d’activité 2019 Projet Collectif de Recherche Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. sous la direction de Françoise Le Boulanger Emmanuelle Ah Thon Laurent Beuchet Didier Cahu Isabelle Catteddu Françoise Labaune-Jean
  • Joseph Le Gall Pierre Poilpré Inrap Grand Ouest Décembre 2019 Rapport d'activité 2019 Projet Collectif de Recherche Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. sous la direction de Françoise Le Boulanger Emmanuelle Ah Thon Laurent
  • Boulanger Joseph Le Gall Pierre Poilpré Sommaire 5 Intervenants 6 Arrêté 9 portant autorisation du PCR pour 2019 Avis de la CTRA émis en 2018 13 I. Introduction 15 II. Présentation des activités réalisées en 2019 15 II.1 Inventaire des sites du haut
  • Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » 12
  • NoyalBréalsur-Vilaine sous-Vitré Torcé Chantepie Pacé Rennes Moréac Plomeur Tinténiac Guipel Nantes 100 km Fig. 1 Carte des principaux sites du haut Moyen Âge fouillés en Bretagne. Évolution de la recherche entre 2005 et 2019. © PCR HMA, Inrap MartignéFerchaud I. Introduction 13
  • PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » II. Présentation des activités réalisées en 2019 15 II. Présentation des activités réalisées en 2019 II.1 Inventaire des sites du haut Moyen Âge en Ille-et-Vilaine La
  • rubriques sont mis à disposition de tous les participants afin de faciliter la prise en main de l’outil (Fig. 2). Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » 16 Commentaires et précisions sur les rubriques
  • . Présentation des activités réalisées en 2019 Chronologies Chronologie large (toutes périodes) qui concerne l’ensemble du site. Précision chrono Lister les siècles de l’occupation concernée (IVe-XIe siècle). Il est possible de préciser s’il y a des dominantes d’occupation. Jalons Dates
  • RAP02580 RAP02237 + RAP02234 RAP02586 Réf. rapport diagnostic (SRA Bretagne) 20 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » SAINT-MALO-DE-PHILY SAINT-MELOIR-DES-ONDES THOURIE RAP00407 SAINT-JEAN-SUR
  • Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » Fig. 3 Liste des sites ruraux du haut Moyen Âge en Ille-et-Vilaine (rapports rendus au 31 janvier 2019). © PCR HMA, Inrap II. Présentation des activités
  • Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » les courbes de niveau visibles. En plus du site figuré par une étoile rouge, sont ajoutés en orange les limites communales et les chefs-lieux de commune, données
  • seront réalisées en série par Pierre Poilpré (2019-2020). 2nd type : il s’agit de figures issues du rapport et qui ne peuvent être que reproduites en l’état à ce stade du travail. Contrairement au 1er type, il n’y a pas de normalisation pour le moment. Dans la mesure du possible
  • mobilier. Remarques : D’autres figures peuvent bien sûr être présentées en fonction des particularités du site mais il faut rester synthétique. -- Sauf nécessité, on évitera de présenter des photographies. -- II. Présentation des activités réalisées en 2019 25 Notice Informations
  • humains Faune Restes végétaux Monnaie Verre Habillement Autre : 26 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » Études ** Nature du site ** -------------------- -------- Céramique Lithique Verre Petit
  • (1500 signes maximum) L’occupation du haut Moyen Âge (1500 signes maximum par chapitre) Figures Bibliographie Lieu de dépôt du mobilier Auteurs des études du mobilier Fig. 4 Notice-type réalisée pour le PCR. © PCR HMA, Inrap II. Présentation des activités réalisées en 2019 27
  • , Ercéprès-Liffré, Gennes-sur-Seiche, La Mézière, Martigné-Ferchaud, Noyal-sur-Vilaine, Torcé. 1 fouille, département 29 : Saint-Martin-des-Champs. 1 fouille, département 56 : Caudan. 28 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au
  • XIe s. de notre ère » II. Présentation des activités réalisées en 2019 Catalogue des notices 2019 • • • • • • • • • • • • • Bruz (35), Cicé - tranche 1 Caudan (56), ZAC de Lenn Sec’h - lot 2 Chasné-sur-Illet (35), ZAC du Champ des Buttes Châteaugiron (35), La
  • -sur-Vilaine (35), La Primaudière Saint-Martin-des Champs (29), Le Haut Launay Torcé (35), La Grande Maçonnais 29 30 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère » Bruz (Ille-et-Vilaine) Cicé - Tranche 1
  • archéologique de Bruz « Cicé » Tranche 1 a été effectué en préalable à l’exploitation d’une gravière sur la rive gauche de la Vilaine. Les 13 hectares explorés ont permis de cerner des secteurs renfermant des indices d’occupation d’époques différentes : Néolithique, âge du Bronze, âge du Fer
  • . © Pierre Poilpré, Inrap 0 5 km 1 1/100000 N Fig. 2 L’emprise du site replacé sur la carte IGN au 1/25000. © Pierre Poilpré, Inrap 0 250 1/25000 1000 m 32 Rapport 2019 PCR « Formes, natures et implantation des occupations rurales en Bretagne du IVe s. au XIe s. de notre ère
RAP03681 (VANNES (56). La ville de Vannes et sa proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge (fin du Ier s av JC - XVIe s ap JC). Rapport de PCR 2018 )
  • VANNES (56). La ville de Vannes et sa proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge (fin du Ier s av JC - XVIe s ap JC). Rapport de PCR 2018
  • du XIIIe et du XIVe siècle Monnaie en or de Jean II 1877, p. 156 Monnaie en argent de Jean III, duc de Lothier (Basse1878 procès-verbaux p. 222 Lorraine et de Brabant) (1312-1351) Une monnaie de Jean IV et un liard au dauphin de 1885, procès-verbaux p. 14 Charles VIII " Une obole
  • régional de l’Archéologie de Bretagne février 2019 Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de fouille archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs
  • communicables au public après remise au service régional de l’Archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n° 78-753 du 17 juillet 1978. Aux termes de la circulaire de mars 1996, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété
  • littéraire et artistique possédées par les auteurs et les contraintes qui en résultent. La prise de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute
  • ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, art. 10). Illustrations de couverture - En haut à gauche : extrait du plan de Vannes en 1785 (Archives départementales
  • du Morbihan - 1 Fi 88/1) ; en bas à gauche : extrait du SIG au niveau de l’opération archéologique de la ZAC de l’Etang ; en haut à droite : photographie d’un lot de fragments de céramiques à enduit rouge pompéien découvert lors de l’opération archéologique de la rue du Four en
  • 1982 ; en bas à droite : vue d’une partie de la collection du site de la rue du Four entreposée dans le dépôt archéologique. Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont
  • des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des
  • administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent
  • dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction
  • proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge (fin du Ier siècle av. J.-C. - XVIe siècle ap. J.-C.) Rapport d’activités 2018 (Arrêté d’autorisation n° 2018-169) Sébastien Daré (coord.), Isabelle Brunie Service régional de l’Archéologie de Bretagne Février 2019 1
  • Rapports d’activités 2018. Sommaire Sommaire Sommaire Table des figures Remerciements 1 3 4 1. Introduction 5 5 5 6 1.1. Présentation du projet 1.2. Problématique et méthodologie 1.3. Les intervenants et le calendrier 2. Les travaux engagés en 2018 2.1. L’établissement
  • d’inventaire des collections photographiques numériéses, ici l’opération archéologique de la rue du Four (OA : 05710) (les clichés pris en 1983 l’ont été lors des travaux de construction des immeubles) Fig. 04 - Tableau de la documentation scientifique conservée au service régional de
  • signalées dans les bulletins de la société polymathique du Morbihan de 1853 à 1933 Fig. 07 - Extrait du plan en DAO des opérations archéologiques de la rue Saint-Catherine (OA : 051019) (partie sud avec le carroyage) et de la ruelle du Recteur (OA : 051336) (éch. : 1/200). Une
  • simplification du relevé de fouille de la rue Sainte-Catherine a été réalisé en ne conservant que les contours des structures. Des trames ont aussi été mises en place. Fig. 08 - Aperçu du SIG, ici le secteur de la ZAC de l’Etang. Les emprises de fouille sont figurées en rose, les faits en
  • du 87 boulevard de la Paix. Les sépultures 51386-016 et 51386-015 (au premier plan), vue prise depuis le sud-est. (cliché VANNES_051386-1991-0026) Fig. 16 - Extraits du tableau d’inventaire du site de la rue du Four avec les rubriques (en gris et en bleu) de la partie opération
  • Fig. 17 - Les différents types de mobilier identifiés au cours des inventaires et leurs acronymes Fig. 18 - Extraits du tableau d’inventaire du site de la rue du Four avec les rubriques (en orange) de la partie mobilier Fig. 19 - Liste des collections inventoriées en 2018 avec le
  • : la ville de Vannes et sa proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge 4 Remerciements Il nous importe de commencer en témoignant toute notre reconnaissance à l’ensemble des chercheurs qui ont accepté de participer à ce projet et pris de leur temps pour s’y impliquer
  • , en particulier en assistant aux réunions. Cette recherche n’aurait pas été possible sans le constant soutien du Service régional de l’archéologie de Bretagne, spécialement de M. Yves Menez conservateur régional de l’archéologie, à tous les stades de son élaboration et de sa mise
  • surfaces réduites, exception faite du chantier réalisé à l’emplacement de la Halle des Lices en 2000. La période comprise entre la fin de l’Antiquité et le XIIIe siècle reste presque totalement méconnue, faute de découvertes. Les rares sources écrites ne contribuent pas à sortir de
RAP03672 (GEVEZE (35). La Croix du Vivier : occupations laténienne, gallo-romaine et altomédiévale. Rapport de fouille)
  • GEVEZE (35). La Croix du Vivier : occupations laténienne, gallo-romaine et altomédiévale. Rapport de fouille
  • (néolithique, âge du Bronze et âge du fer) puis altomédiévales (VIIe-VIIIe siècle). La zone de fouille se situe à 500 m à l’ouest du bourg de Gévezé, commune située à 12 km au nord de l’agglomération Rennaise, en bordure de l’axe de la RN 137 (Rennes/Saint-Malo). Ce projet de fouille répond
  • ZAC de La Croix du Vivier par la commune de Gévezé a conduit l’Inrap à fouiller une zone de près de 4,3 hectares au sud-ouest du bourg, sur un versant exposé au sud situé à 200 m du fond de vallée. Les vestiges mis en évidence témoignent d’une succession d’occupations datées de la
  • au Bronze final III B attestent la fréquentation du secteur durant cette période. Ces carporestes proviennent de cinq trous de poteaux isolés qui ne forment pas d’architecture cohérente. C’est vraisemblablement durant La Tène ancienne et La Tène moyenne que se met en place une
  • au sein d’un enclos délimité par un fossé. La découverte de mobilier antique montre que ce secteur est encore exploité après le changement d’ère et ce malgré le glissement du coeur de l’occupation vers l’est. En effet, au cours du Ier s. de notre ère, on assite au déplacement de
  • occupation du haut Moyen Âge, entre le VIe et le VIIIe s. ap. J.-C. À l’intérieur des différentes parcelles mises en évidence, on retrouve des structures domestiques et agricoles, dont de nombreuses structures de combustion, qui confirment la vocation agro-pastorale de l’établissement
  • Bretagne, Ille-et-Vilaine, Gévezé, La Croix du Vivier Occupations laténienne, gallo-romaine et altomédiévale sous la direction de Emmanuelle Ah Thon Inrap Grand Ouest Janvier 2019 35120 Occupations laténienne, gallo-romaine et altomédiévale sous la direction de Arrêté de
  • Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Janvier 2019 par avec la collaboration de Emmanuelle Ah Thon Paul-André Besombes Vérane Brisotto Richard Delage Françoise Labaune-Jean Myriam Le Puil-Texier Yvan Paillier Julian Wiethold Nolwenn Zaour Rémy Arthuis Stéphane Jean
  • 68 II.1.2 69 II.2 Des indices d'une occupation de l’âge du Bronze ou du premier âge du Fer Une occupation du second âge du Fer 70 II.2.1 L'aménagement d'une trame parcellaire à La Tène ancienne-La Tène moyenne 71 II.2.1.1 L'angle d'une parcelle au sud-ouest de
  • La Tène moyenne 100 II.2.2 100 II.2.2.1 Un habitat enclos de la fin du second âge du Fer (La Tène finale) Le fossé d'enclos 108 II.2.2.2 L'entrée 110 II.2.2.3 Les éléments de partition de l'enclos 113 II.2.2.4 Les aménagements internes de l'enclos
  • indices du Néolithique 285 III.1.2 Des indices d'une occupation du Bronze final 285 III.2 Un établissement rural du second âge du Fer 286 III.2.1 L'aménagement d'une première trame parcellaire à La Tène ancienne-La Tène 288 III.2.2 Un habitat enclos de La Tène finale et
  • objets en terre cuite (hors lot étudié par R. Delage) 409 Présentation de la verrerie 410 Inventaire du verre 411 Présentation des objets métalliques 416 Présentation des objets lithiques 418 Inventaire du mobilier métallique, terre cuite et lithique
  • étudié par F. Labaune-Jean 420 Étude du mobilier macrolithique 421 Inventaire du mobilier macrolithique 422 Inventaire de l'industrie lithique en roche siliceuse 423 Inventaire de la faune 424 Inventaire des os provenant des tombes à crémation 425
  • final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents
  • administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et
  • l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies
  • Parure âge du Bronze Urbanisme Habillement Ancien Maison Trésor Moyen Structure urbaine Monnaie Final Foyer Verre Fosse Mosaïque âge du Fer Hallstatt (premier âge du Fer) Sépulture Peinture La Tène (second âge du Fer) Grotte Sculpture
  • Paul-André Besombes, SRA Conservateur du Patrimoine Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier, Inrap Directeur interrégional Grand Ouest Mise en place et suivi de l’opération Arnaud Dumas, Inrap Secrétaire général Grand Ouest Mise en place et suivi de
  • l’opération Michel Baillieu, Inrap Dirccteur adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du Directeur adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Christelle Picault, Inrap Assistante opérationnelle
  • recherche archéologique Identification de l'industrie lithique en roche siliceuse Françoise Labaune-Jean, Inrap Céramologue, spécialiste du mobilier Étude de la céramique médiévale et moderne, du mobilier métallique, lithique de la terre cuite et du verre Emeline Le Goff, Inrap
  • scientifique État du site L’aménagement de la ZAC de La Croix du Vivier par la commune de Gévezé a conduit l’Inrap à fouiller une zone de près de 4,3 hectares au sud-ouest du bourg, sur un versant exposé au sud situé à 200 m du fond de vallée. Les vestiges mis en évidence témoignent d’une
RAP03776 (Autour du Golfe du Morbihan - Les Landes de Lanvaux et le Sud de la Vallée de la Vilaine.Rapport de Prospection Diachronique)
  • Autour du Golfe du Morbihan - Les Landes de Lanvaux et le Sud de la Vallée de la Vilaine.Rapport de Prospection Diachronique
  • Centre d’études et de recherches archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne août 2019 Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Illustrations de couverture : en haut à gauche : vue de la crypte, cathédrale (Vannes) ; en haut
  • principalement pendant le dernier trimestre de l’année 2018 et les premiers mois de l’année 2019. Elle a consisté en quatre suivi archéoogiques de travaux, menés à la demande du service régional de l’archéoogie de Bretagne, d’où le nombre réduit de fiches de déclaration découverte d’entité
  • départementale de l’architecture et du patrimoine du Morbihan (Udap) auprès du service régional de l’archéologie de Bretagne. Ce dernier a décidé un suivi archéologique des travaux. Les sondages, associés à une analyse architecturale des élévations de la crypte, ont été réalisés en mars 2019
  • gobelet en verre jaune à décor de scènes de spectacle, ici une course de chars (2nde moitié du Ier siècle ap. J.-C.), jardin du presbytère (Locmariaquer) Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires Culturelles de Bretagne (DRAC), service régional de l’archéologie, représenté par Monsieur Yves Ménez, conservateur régional, Madame Anne-Marie Fourteau, ingénieur de recherches en charge du Morbihan à
  • l’exception du secteur UNESCO, Madame Christine Boujot, ingénieur de recherches en charge du secteur UNESCO, et du conseil départemental du Morbihan, par l’intermédiaire du service départemental d’archéologie, représenté par Monsieur Olivier Agogué. Nous leur adressons de plus nos sincères
  • la ville de Vannes ; M. Lagneau, architecte en chef des Monuments Historiques,en charge du projet de restauration de la chapelle Saint-Yves, pour avoir mis à notre disposition les plans dressés par son cabinet. Pour les interventions menées à Locmariaquer, il nous est agréable
  • archéologiques. La prospection diachronique 2018 La prospection diachronique menée en 2018 par le Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan (CERAM – association loi de 1901 créée en 1977), sous la direction de Sébastien Daré (autorisation n° 2018-190), s’est déroulée
  • extrait pour chacun des sites. Il est ensuite procédé à la mise au net en DAO de ces images avant leur mise en forme permettant de les intégrer au rapport. La production des documents finaux s’est révélée assez longue. La gestion du mobilier a de plus demandé un investissement non
  • négligeable. L’inventaire et le conditionnement ont été effectués selon les normes du protocole établi par le service régional de l’archéologie de Bretagne. Il s’agissait à la remise du rapport de pouvoir être en capacité de verser les collections archéologiques de ces opérations
  • pérode antique et de groupes techniques pour la période médiévale. Ces derniers correspondaient à ceux définis dans le cadre du PCR sur « la céramique médiévale dans les pays de la Loire et en Bretagne », coordonné par Y. Hénigfeld entre 2012 et 2017. Il n’a en revanche pas été
  • entrepris d’étude des lots issus notamment des investigations à Locmariaquer par manque de temps. Les principaux résultats de la prospection Un suivi archéologique de travaux a été réalisé à Locmariaquer, en juin 2018, au niveau du parking Wilson à l’occasion du creusement d’une
  • antique, ainsi que du bourg médiéval, peu examiné faute de projets importants. Le creusement principal, de belles dimensions avec une largeur de 1,60 m pour une profondeur variant entre 1 m et 1,50 m, a permis d’identifier plusieurs structures. Il a tout d’abord été mis en évidence
  • de restauration des abords du choeurde la cathédrale Saint-Pierre inclut la crypte. Il est prévu une réfection des enduits muraux et la mise en place d’un nouveau sol en remplacement de l’actuel en terre. Une demande de sondages préalables avait été effectuée par l’Unité
  • caractérise par un bel appareil de pierres de taille de granite. La présence d’encoches régulièrement disposées, une quarantaine de centimètres au-dessus du sol formé par le susbtrat aplani, permet de restituer quatre barres de fer enchâssées dans les parois. Ces supports métalliques
  • Dubuisson-Aubenay dit en 1636 qu’il se situait au milieu du sanctuaire sous la lampe. Au milieu du XVIIe siècle, une crypte rectangulaire longue de 9,72 m et large de 4,86 m est aménagée sous la croisée du transept afin de faciliter, sans gêner les offices, le pélerinage au tombeau de
  • saint Vincent Ferrier, prédicateur dominicain mort à Vannes en 1419, canonisé en 1455. La crypte se révèle très sobre, recou- verte d’un simple enduit blanc. La chapelle qui s’ouvre au milieu du côté ouest accueillait un autel. De nombreux éléments en calcaire d’une niche ont été
RAP03677 (SAINT-BRIEUC (22). Place de la Grille, place du Martray et rues attenantes : des quartiers médiévaux sous les places. Rapport de diagnostic)
  • SAINT-BRIEUC (22). Place de la Grille, place du Martray et rues attenantes : des quartiers médiévaux sous les places. Rapport de diagnostic
  • , Artisanat Mobilier Le diagnostic archéologique réalisé en préalable à des travaux d’aménagement des places de la Grille et du Martray se situe dans le cœur de la ville médiévale de Saint- Brieuc, juste à côté de la cathédrale. Bien qu’il n’ait pas été possible d’évaluer le potentiel
  • archéologique de la surface totale concernée par les travaux à venir, les sondages effectivement ouverts ont cependant permis de caractériser une densité importante de vestiges, en relation avec deux ilots urbains mis en place au cours du dernier tiers du Moyen Âge au moins.  : Age, Temps
  • 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest février 2019 Diagnostic archéologique Rapport d’opération 22278 Code INSEE Côtes-d'Armor, Saint-Brieuc, place de la Grille, place du Martray et rues attenantes Des quartiers
  • médiévaux sous les places — D122207 Arrêté de prescription Système d’information Code Inrap 2018 - 030 modifié 2018 - 138 sous la direction de Françoise Le Boulanger Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné février 2019 avec la collaboration de Françoise
  • Raisons de la mise en place du diagnostic archéologique 29 1.2 Données géographique et géologique 29 29 1.2.1 Contexte géographique 1.2.2 Contexte géologique 30 1.3 Le contexte historique : l’évêque et la cuvette briochine : situation de l’opération par Pierre Poilpré 37
  • d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures
  • d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le
  • SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du
  • : 1274620 y : 7273160 z : 72 m NGF Projet de réaménagement urbain des places de la Grille, du Martray et du secteur piétonnier en bordure nord de la cathédrale Références cadastrales Maître d'ouvrage des travaux d'aménagement Commune Saint-Brieuc Année — section(s) Dates
  • Structure urbaine Monnaie Récent Foyer Verre âge du Fer Fosse Mosaïque Hallstatt (premier Âge du Fer) Sépulture Peinture Grotte Sculpture Abri La Tène (second Âge du Fer) Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Mégalithe Empire
  • l’opération Michel Baillieu, Inrap Directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap Ingénieure de
  • technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Christelle Picault, Inrap Assistante opérationnelle Planification des personnels Frédéric Champagne, Inrap Assistant
  • technique (Bretagne) Logistique Nathalie Ruaud, Inrap Gestionnaire des moyens du centre Mise en place et suivi de l’opération Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Entreprise Beaussire Entreprise de terrassement
  • administratives, techniques et scientifiques 11 Notice scientifique Le diagnostic archéologique réalisé en préalable à des travaux d’aménagement des places de la Grille et du Martray se situe dans le cœur de la ville médiévale de Saint Brieuc, juste à côté de la cathédrale. Bien qu’il n’ait
  • très commerçant et riche, avec notamment deux hôtels particuliers édifiés aux alentours du milieu du XVe siècle. Le plan de cet ilot urbain tel qu’il apparaît sur le cadastre du XIXe siècle, est en grande partie directement hérité de la fin du Moyen Âge. L’exploration archéologique
  • y a aussi mis en exergue une occupation plus ancienne, avec des murs aux orientations différentes ainsi que des aménagements en bois peut-être créés au début du XIIIe siècle. La place du Martray, quant à elle, n’a pu être explorée qu’au travers d’un sondage de superficie très
  • l’emplacement de halles mises en place durant le Moyen Âge, auprès desquelles s’effectuaient des activités artisanales en relation avec la draperie, la cordonnerie et la tannerie. Le sous-sol des places de la Grille, du Martray et des rues attenantes renferme donc des vestiges archéologiques
  • conservation des éléments organiques liée à l’implantation des structures dans une vaste cuvette gorgée d’eau pourrait permettre d’étudier du bâti et des aménagements en bois, ce qui est en général mal connu pour la période médiévale. Une telle conservation augure aussi du bon niveau de
  • , place de la Grille, place du Martray et rues attenantes I. Données administratives, techniques et scientifiques 25 Arrêté de désignation II. Résultats II. Résultats 29 1. Introduction 1.1 Raisons de la mise en place du diagnostic archéologique La mairie de Saint Brieuc
  • a demandé la réalisation d’un diagnostic archéologique à proximité de la cathédrale, dans le cœur de la ville médiévale. Les deux places de la Grille et du Martray, ainsi que les rues attenantes, sont en effet concernées par un vaste projet de réaménagement urbain dont la réalisation est
RAP03748 (MOREAC (56). Beauregard : L'occupation ancienne de Moréac Beauregard_Grand enclos protohistorique, établissement rural enclos et atelier de sidérurgie Médiévaux (VIIème-XIIème) .Rapport de fouilles)
  • au Second âge du Fer. Le site de Beauregard offre une fenêtre d’observation inédite sur une occupation rurale principalement médiévale, qui s’est déroulée en deux étapes principales : , une première phase d’occupation centrée sur les VIIe-VIIIe s. ap. J.-C. voit la création d’un
  • d’opération : juillet 2019 Fouille du 22 mai au 5 juillet 2018 DATC / Direction adjointe du patrimoine et des archives Service départemental d’archéologie du Morbihan L’occupation ancienne de Moréac Beauregard (Morbihan) Grand enclos protohistorique, établissement rural enclos et
  • MERVEILLEUX Étienne CLOUIN Klet DONNART Cécile LE CARLIER DE VESLUD Clément LE GUÉDARD Nancy MARCOUX Rapport final d’opération N° de prescription : 2017-194 CODE INSEE Moréac : 56 140 Fouille du 22 mai au 5 juillet 2018 Juillet 2019 1 Conditions d’utilisation des documents Les
  • rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations
  • entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour
  • objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété
  • dispositions de la loi modifiée n° 78-753 du 17 juillet 1978, relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et
  • artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du
  • déchets du travail du fer Yann Dufay-Garel 178 II.7.2.1. Présentation du lot 178 II.7.2.2. Rappel de la
  • 259 III.4.2 Comparaisons régionales III.4.3 Le travail du fer à Beauregard : de l’habitat à la zone de production Yann Dufay-Garel 266 III.4.3.1 Bilan sur l’activité sidérurgique
  • ancien moyen haut Moyen Âge Moyen Âge central récent bas Moyen Âge Chalcolithique x Temps modernes Protohistoire Époque contemporaine Âge du Bronze Ère industrielle ancien moyen récent Âge du Fer Hallstatt La Tène Sujets et thèmes Mobilier Études annexes Édifice public
  • départemental d’archéologie du Morbihan de 5 personnes, sous la direction de Christian Peter, assisté par Yann Dufay-Garel. Si les premières traces, diffuses, consistent en une fosse indéterminée, datée du Néolithique récent, et une fosse profonde à profil en Y, néolithique ou protohistorique
  • nouvel espace de forge abrité à l’emplacement exact du premier atelier altomédiéval, en dehors de l’enclos ; une vaste fosse circulaire de rejet, éventuellement d’autres structures en creux adjacentes, y sont rattachées. L’existence d’un bas fourneau est supposée sur l’atelier, arasé
  • proximité de structures domestiques du Moyen Âge central dans la partie méridionale de l’enclos, non fouillée, et/ou en périphérie. L’abandon du site coïncide très certainement avec l’arrêt de l’activité de l’atelier qui intervient au plus tard au début du XIIIe s. ap. J.-C. ; aucun
  • vestige d’une occupation médiévale postérieure n’a été mis en évidence. Les déchets métallurgiques, qui constituent l’essentiel du mobilier recueilli sur le site, soit près de 350 kg de scories diverses, parois de four et de culots de forge, ont été étudiés : ils correspondent à des
  • , et l’organisation et l’exploitation d’un terroir occupé depuis plus de 6000 ans. 14 Section I. Données administratives, techniques et scientifiques Remerciements Christian Peter Je remercie la Direction des routes et de l’aménagement du département du Morbihan, en la personne
  • CReAAH du CNRS pour son étude très détaillée et enrichissante du paléoenvironnement du site de Moréac Beauregard. Tous mes remerciements à Clément LE GUÉDARD du Centre d’études et de recherches archéologiques du Morbihan (Céram) à Vannes, qui a pris en charge l’étude de la céramique
  • , principalement médiévale. Un grand merci à Klet DONNART du Bureau d’études Éveha de Rennes qui s’est chargé de l’étude tracéologique de l’enclume en pierre. Mes remerciements vont aussi à Monsieur Éric PHILIPPE, responsable scientifique régional d’Éveha Ouest-Atlantique qui a rendu possible
  • cette étude. Je remercie très sincèrement Monsieur Patrick NAAS, docteur en archéologie et prospecteur aérien de très longue date, de nous avoir fait partager sa documentation, ses vastes connaissances sur les vestiges régionaux et ses réflexions avisées. Mes vifs remerciements à
  • Fort (Morbihan). Et enfin et surtout, je tiens à remercier très vivement mes collègues du Service départemental d’archéologie du Morbihan qui ont contribué à la réalisation de cette opération, lors de la phase de préparation, aussi bien que sur le terrain et en post-fouille, de leur
RAP03741 (CHATEAUNEUF-DU-FAOU (29). Magorven , Mise en 2x2 voies de la N164 : Une nécropole de l'âge du Bronze ancien II-début du Bronze moyen, un établissement rural du Haut-Empire et des charbonnières médiévales. Rapport de fouille)
  • CHATEAUNEUF-DU-FAOU
  • CHATEAUNEUF-DU-FAOU (29). Magorven , Mise en 2x2 voies de la N164 : Une nécropole de l'âge du Bronze ancien II-début du Bronze moyen, un établissement rural du Haut-Empire et des charbonnières médiévales. Rapport de fouille
  • aujourd’hui se trouve une voie verte qui reprend le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer reliant Châteauneuf-du-Faou à Pleyben. L’enclos, qui couvre au moins 1350 m², est circonscrit par un double fossé en agrafe ouvert à l’ouest sur un chemin dont l’ancienneté semble avérée par
  • d’identifier quelle étape de traitement du minerai de fer est représentée sur ce site et de préciser le statut et l’importance de cette exploitation à partir de la qualité et de la représentativité des structures et des matériaux rejettés. Ce travail sera mené en étroite collaboration avec
  • fouille aura permis de l’inscrire dans un environnement occupé dès la fin du Campaniforme et de dater son utilisation du Bronze ancien II - début du Bronze moyen. L’unique tumulus entrant dans l’emprise de l’aménagement routier a fait l’objet d’une étude exhaustive. En son centre, une
  • aménagées dans l’emprise du tertre. Enfin, une inhumation en coffre de dalles de schiste et une inhumation en fosse simple gravitent à quelques mètres du tumulus. Un dernier monument circulaire de 5,5 m de diamètre est délimité par de grandes dalles de schiste disposées en arc de cercle
  • divisée en zones 4A, au nord de la N164, au lieu-dit Magorven, et 4B, au sud de la N164, au lieu-dit Coat Broez. Rapport final d’opération Châteauneuf-du-Faou, Magorven Magorven, Châteauneuf-du-Faou, Finistère, Bretagne Chronologie Chalcolithique Age du Bronze Age du Bronze ancien
  • Age du Bronze moyen Antiquité Haut-Empire Moyen Âge Bretagne, Finistère, Châteauneuf-du-Faou Châteauneuf-du-Faou, Magorven Mise en 2x2 voies de la N164 Une nécropole de l’âge du Bronze ancien II-début du Bronze moyen, un établissement rural du HautEmpire et des charbonnières
  • , tandis que des charbonnières en fosse sont distribuées sur les deux zones et utilisées entre la fin du IXe et le XIVe siècle. Deux fosses celliers ayant livré de nombreux fragments de marmites des XIIIe-XIVe siècles signalent un habitat médiéval, contemporain pour partie des
  • l’ouest sur un chemin dont l’ancienneté semble avérée par quelques tessons de céramique antique. Un léger remaniement est noté au cours du IIe siècle, dans l’angle nord-ouest de l’enclos : le fossé interne est effacé et une forge est installée. Inrap Grand Ouest Mai 2019 29027
  • — 290 270 003 Fouille archéologique Rapport final d'opération Code INSEE Nr site Entité archéologique Bretagne, Finistère – Chateauneuf-du-Faou Châteauneuf-du-Faou, Magorven Mise en 2x2 voies de la N164 Une nécropole de l’âge du Bronze ancien II-début du Bronze moyen, un
  • Théophane Nicolas Hélène Seignac Nolwenn Zaour Système d’information Lambert 93 Code Inrap F115239 Inrap région adresse 37 rue du Bignon 35577 CESSON-SÉVIGNÉ tel : 02 23 36 00 40 grand-ouest@inrap.fr Mai 2019 Vérane Brisotto 2 Inrap
  • nécropole 83 3.2.3 Les monuments funéraires de l’âge du Bronze 83 3.2.3.1 Les tumulus F. 4226 et F. 4233 : études stratigraphique et micromorphologique 107 3.2.3.2 Le cairn F. 4233 et sa sépulture F. 4234 111 3.2.3.3 Les sépultures en lien avec le tumulus F. 4226 118 3.2.3.4 Le
  • dispositif F. 4200 en dalles de schiste positionnées en arc de cercle 121 3.2.3.5 La sépulture en coffre de dalles de schiste : F. 4144 128 3.2.3.6 La sépulture en fosse : F. 4220 130 3.2.3.7 Conclusions 130 3.2.4 Des chablis du Bronze ancien ? 131 3.2.4.1 F. 4052 132 3.2.4.2 F
  • petit établissement rural antique 235 4.1.4 De nombreuses charbonnières médiévales : quel lien avec les indices d’un habitat médiéval situé hors emprise à Coat Broez ? 237 4.1.5 La fréquentation du secteur de Magorven jusqu’à nos jours 240 4.2 Mise en perspective des données
  • d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures
  • d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le
  • SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du
  • responsable Fouille du l0 avril 2019 au 16 juin 2017 post-fouille janvier à mai 2019 2016-233 Emprise diagnostic Référence du projet Inrap Surface prescrite F115239 15 553 m² Surface diagnostiquée Numéro de l’entité archéologique 290 270 003 Coordonnées géographiques et
  • altimétriques selon le système national de référence Lambert Zone A x : 190612.6 y : 6811079.2 z : entre 88 et 92 m NGF Zone B x : 190338.3 y : 6811069.1 z : entre 84 et 93 m NGF Références cadastrales Commune Chateauneuf-du-Faou Année 2019 Section(s) et parcelle(s) A, n°1p K, n°726p, 715p
  • Urbanisme Ancien Maison Moyen Structure urbaine Récent Four/foyer Âge du Fer Objet métallique Arme Outil Parure Habillement Trésor Monnaie Verre Mosaïque Fosse Peinture Hallstatt (premier Âge du Fer) Fosse parcellaire Sculpture La Tène (second
  • Âge du Fer) Sépulture Grotte Charbons Antiquite romaine (gallo-romain) terre cuite République romaine Abri Empire romain Mégalithe Haut-Empire (jusqu’en 284) Artisanat Argile : atelier Anthracologie Atelier Botanique Charbonnière Datation Bas
RAP03786 (CHATEAUNEUF-DU-FAOU, PLONEVEZ-DU-FAOU (29). Coatronval Vihan (zone 1), Saint-André (zone 2a et 2b), Penn ar Nec'h (zone 3) : Occupations médiévales le long de la RN 164. Rapport de fouille)
  • CHATEAUNEUF-DU-FAOU, PLONEVEZ-DU-FAOU
  • CHATEAUNEUF-DU-FAOU, PLONEVEZ-DU-FAOU (29). Coatronval Vihan (zone 1), Saint-André (zone 2a et 2b), Penn ar Nec'h (zone 3) : Occupations médiévales le long de la RN 164. Rapport de fouille
  • la sphère domestique, elle laisse perplexe quant à sa fonction terminale : rituel, bornage ? A l’âge du Fer, quelques fossés supposés protohistoriques se mettent en place sur les zones 1, 2a et 2b, parfois associés à quelques rares fragments mobiliers céramiques. Surtout, datée de
  • par section délimitée. Ce type de structure courant en Bretagne à l’âge du Fer caractérise la proximité d’un habitat qui se développe assurément hors emprise. L’antiquité se marque principalement sur la zone 2b, au cours des IIe-IIIe siècle de notre ère. Il est question d’une
  • sol en position fonctionnelle. La question de sa fonction ne peut être évitée : stockage et conservation dans son utilité primaire, attaché donc à la sphère domestique, elle laisse perplexe quant à sa fonction terminale : rituel, bornage ? A l’âge du Fer, quelques fossés supposés
  • protohistoriques se mettent en place sur les zones 1, 2a et 2b, parfois associés à quelques rares fragments mobiliers céramiques. Surtout, datée de la fin du premier âge du Fer, nous avons pu mettre au jour une structure excavée souterraine de 8,5 m de long pour 2,50 m de large (mesures de
  • réduit l’espace interne à 6,5 m sur 1 m, soit 6,5 m2. Enfin, deux fosses oblongues créent trois partitions de 2 m sur 1 m, soit 2 m2 par section délimitée. Ce type de structure courant en Bretagne à l’âge du Fer caractérise la proximité d’un habitat qui se développe assurément hors
  • bant.chateaulinj@dgfip.finances.gouv.fr Section : D (Châteauneuf-du-Faou) Section YP (Plonevez-du-Faou) Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 24/01/2019 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en
  • attestent de la mise en valeur du territoire. L’âge du Bronze2 ancien est marqué par la découverte isolée d’un vase de stockage posé dans le sol en position fonctionnelle. La question de sa fonction ne peut être évitée : stockage et conservation dans son utilité primaire, attaché donc à
  • la fin du premier âge du Fer, nous avons pu mettre au jour une structure excavée souterraine de 8,5 m de long pour 2,50 m de large (mesures de surface), soit une emprise totale de 18 m2. Profonde de 2,25 m, son fond plat dégage une surface utile de 7 m sur 1,50 m, soit près de 11
  • de fouille se placent à 3-4 km au nord- nord est du bourg de Châteauneuf, dans un contexte éminemment rural. D’est en ouest, il est question du secteur 1, zones 1, 2a, 2b et 3. Il faut noter qu’une seconde prescription de fouille en relation avec ses travaux routiers a suscité une
  • seconde opération archéologique : secteur 2, zones 4a et 4b (Lemée 2019), entre 5 et 8 km à l’ouest du secteur 1. Rapport final d’opération Chronologie Néolithique Protohistoire Antiquité Epoque médiévale Temps modernes Epoque contemporaine Bretagne, Finistère, Châteauneuf-du-Faou
  • sur la ligne de crête de la zone 1. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon, CS 67737 35577 CESSON-SEVIGNE Cédex Tél. 02 23 36 00 40 Fax 02 23 36 00 50 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest Octobre 2019 Fouille archéologique Rapport final d’opération Code INSEE 29027 et 29175 Bretagne
  • Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon, CS 67737 35577 CESSON-SEVIGNE Cédex Tél. 02 23 36 00 40 Fax 02 23 36 00 50 Octobre 2019 avec la collaboration de Paul-André Besombes Vérane Brisotto Emmanuelle Coffineau Geneviève Daoulas Myriam Le Puil-Texier Pauline Petit Pierre Poilpré Eddy
  • production du fer Les ateliers de Châteauneuf-du-Faou, RN164, Finistère L’atelier de la zone 1 Les indices sidérurgiques de la zone 3 Les ateliers métallurgiques de la zone 3 Comparaisons Les ateliers de réduction de minerai de fer Les ateliers de forge Conclusion 371 13.1 373 13.2
  • Fer 14.2 Antiquité 14.3 Le Moyen Âge : du VIe-VIIe siècle au XVe siècle 14.3.1 Cadre de proximité, relations entre les sites et milieu naturel 14.3.2 Détails chronologiques des différentes zones de fouille 387 388 390 390 391 392 14.3.3 14.3.4 14.3.5 14.3.6
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • -André Section C, parcelles 300, 301p, 802p, 334p Penn-ar-Nec’h Section C, parcelle 741 Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement DREAL de Bretagne 10 rue Maurice Fabre 35000 RENNES Nature de l’aménagement Mise en 2 fois deux voies de la RN
  • Bretagne 2016-184 Numéro de l’opération Entre 2018 et printemps 2019 F115238 Surface du projet d'aménagement Numéro de l’arrêté de désignation du responsable Surface décapée 2016-322 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement 45280 m2 Zone 1 : 15460 m2 Zone 2a : 9073 m2 Zone 2b
  • Batiment agricole Parure Âge du Bronze Structure agraire Ancien Urbanisme Trésor Moyen Maison Monnaie Recent Structure urbaine Verre Foyer Mosaïque Age du Fer Habillement Hallstatt (premier Âge du Fer) Fosse Peinture La Tene (second Âge
RAP03720 (LANGROLAY-SUR-RANCE (22). La villa de SDU les Vaux. Rapport de fouille)
  • d’opération Volume 1 À l’issue de la fouille, les terrains ont été rendus à l’aménageur, mais l’édifice thermal a été préservé et fait l’objet, en 2019, d’une demande d’inscription et de classement au titre des monuments historiques. Protégé par du sable, les thermes de Langrolay
  • dans le cadre du projet d’aménagement d’un lotissement initié par la mairie et réalisé par la société ARPI. La parcelle concernée était référencée depuis 1978 sur la carte archéologique comme un gisement antique. Elle avait en effet livré de nombreuses tuiles gallo-romaines qui
  • remontaient du sous-sol lors des labours. Suite au dépôt du projet d’aménagement, et conformément aux lois sur la sauvegarde du patrimoine archéologique, une opération de diagnostic a été effectuée en 2014 qui a révélé la présence d’une villa gallo-romaine. Devant l’ampleur de la
  • Mars 2019 22103 Fouille archéologique Rapport d’opération Code INSEE 2014-347 F 109 815 Arrêté de prescription N° Patriarche 22 103 0003 Code Inrap Bretagne, Côtes d’Armor (22) La villa de « Sur les Vaux » à Langrolay-sur-Rance Volume 1 : étude du site sous la direction
  • 380 381 2.3.1 Le four à chaux 1033 388 2.3.2 Le four à chaux 1036 392 2.3.3 Dtation des fours à chaux 394 2.3.4 Origine du calcaire 394 2.4 Les 2.3 Les fours à chaux structures et les trous de poteaux situés en dehors de la pars urbana
  • d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre
  • l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de
  • faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela
  • Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence B2 25 000 m² du responsable Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Commune Emprise maximale prescrite 2014-347 22 103 Références cadastrales Surfaces post-fouille Janvier 2018 - mars 2019 I
  • Structure urbaine Monnaie Moyen Foyer Verre Recent Fosse Mosaïque Sepulture Peinture Paleolithique Mesolithique et Epipaleolithique Neolithique Âge du Fer Âge du Bronze Age du Fer Objet métallique Hallstatt (premier Âge du Fer) Grotte Sculpture
  • La Tene (second Âge du Fer) Abri Inscription Megalithe … Antiquite romaine (gallo-romain) Republique romaine Artisanat Empire romain Argile : atelier Haut-Empire (jusqu’en 284) Atelier … Bas-Empire (de 285 a 476) Epoque medievale haut Moyen
  • Prescription et contrôle scientifique Jean-Yves Tinevez, SRA Conservateur en charge du dossier Prescription et contrôle scientifique Anne Villard-Le Tiec, SRA Conservateur en charge du dossier (depuis 2018) Prescription et contrôle scientifique Michel Baillieu, Inrap Directeur
  • régional Prescription et contrôle scientifique Intervenants administratifs Jean-Yves Tinevez, SRA Conservateur en charge du projet Prescription et contrôle scientifique Anne Villard-Le Tiec, SRA Conservateur en charge du dossier (depuis 2018) Prescription et contrôle
  • l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Christelle Picault, Inrap Assistante opérationnelle Mise en place et suivi de l’opération Frédérique Champagne, Inrap Assistant technique Mise en place et
  • Propriétaire du terrain Responsable du dossier Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Christophe Beausssire, Ets BEAUSSIRE Directeur entreprise de terrassement Décapage et remise en état des terrains Prénom Nom, organisme
  • lithique Vérane Brisotto, Inrap Topographe Étude du mobilier lithique Lydie Mano, indépendant Archéozoologue Étude de la faune et de la microfaune Catherine Dupont, CNRS Malacologue Étude des coquillages Sammy Ben Makhab, étudiant en Master Carpologue Étude carpologique
  • Langrolay-sur-Rance (22) a été réalisée dans le cadre du projet d’aménagement d’un lotissement initié par la mairie et réalisé par la société ARPI. La parcelle concernée était référencée depuis 1978 sur la carte archéologique comme un gisement antique. Elle avait en effet livré de
  • nombreuses tuiles galloromaines qui remontaient du sous-sol lors des labours. Suite au dépôt du projet d’aménagement, et conformément aux lois sur la sauvegarde du patrimoine archéologique, une opération de diagnostic a été effectuée en 2014 qui a révélé la présence d’une villa gallo
  • sols sont revêtus de plaques de schiste et de marbre et les murs sont peints. À l’issue de la fouille, les terrains ont été rendus à l’aménageur, mais l’édifice thermal a été préservé et fait l’objet, en 2019, d’une demande d’inscription et de classement au titre des monuments
  • historiques. Protégé par du sable, les thermes de Langrolay constituent un témoignage exceptionnel de la romanisation de la péninsule armoricaine entre le Ier et le IVe s apr. J.-C. et sont parmi les plus grands édifices de bains privés découverts actuellement en Gaule. I. Données
RAP03680 (RENNES (35). Les Portes Mordelaises. Rapport de FP 2018)
  • parution en ligne sur le site de la revue AdlFI, Archéologie de la France, Informations Cette notice reprendra les éléments mentionnés dans l'article 4 de l’arrêté du 27 septembre 2004 : - Une fiche signalétique résumant les données
  • square Hyacinthe Lorette et d’une partie de l’aile sud du boulevard d’artillerie. L’étude documentaire s’est poursuivie en parallèle. - 17 juin au 12 juillet 2019 : l’étude concernera la dernière partie du rempart au nord de la tour Duchesne, la suite de l’aile sud du boulevard
  • Fortification A l’instar de ce qui avait été observé de 2013 à 2016 lors de la fouille du boulevard, il apparaît que l’ouvrage est parfaitement homogène. En revanche, le rempart plus au sud a fait l’objet de plusieurs campagnes de travaux dont la plus ancienne ne remonte pas
  • différentes campagnes. En outre, de nouvelles données sur les liens entre les fortifications et les logis à l’arrière des remparts du XIIe siècle au XVIIe siècle ont été mises en exergue, notamment en soulignant la présence d’une maison des Templiers dont il reste aujourd’hui les baies
  • géminées sur la courtine à l’ouest du châtelet. Le fait d’annexer une partie de l’hôtel de Trélo au milieu du XVe siècle pour pallier l’absence d’équipements au sein du châtelet lors de l’arrivée du gouverneur est à souligner et confirme l’hypothèse émise en 2013 d’un corps de logis
  • détaché, disparu depuis. Fouille programmée pluriannuelle Rapport intermédiaire d’opération fouille programmée pluriannuelle Sujets et thèmes L’intervention s’est scindée en deux parties qui se sont déroulées en parallèle : l’étude du parement extérieur de l’aile sud du boulevard
  • tour Duchesne, septembre 1966 (C. Barmay, photographe, Rennes musée de Bretagne) Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Février 2019 Février 2019 Février 2019 Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02
  • Système d’information Arrêté de prescription Entité archéologique Nr site Elen Esnault Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 février 2019 Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 4 5 6 7 8 9 10 17 25 Fiche
  • , document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces
  • documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La
  • consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de
  • Elen Esnault, INRAP fouille du 18/06/2018 au 29/06/2018 post-fouille du 7/01/2019 au 15/02/2019 5 Données administratives, techniques et scientifiques Mots-clés des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb Industrie lithique
  • Verre Recent Fosse Mosaïque Fossé Peinture Hallstatt (premier Âge du Fer) Sepulture Sculpture La Tene (second Âge du Fer) Grotte Inscription Abri … Age du Fer Antiquite romaine (gallo-romain) Republique romaine Megalithe Empire
  • Paul-André Besombes, SRA Conservateur en charge du dossier Prescription et contrôle scientifique Michel Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Elen Esnault, Inrap Responsable d’opération Responsable d’opération Equipe de
  • , anthracologie Données administratives, techniques et scientifiques 7 Notice scientifique L’intervention s’est scindée en deux parties qui se sont déroulées en parallèle : l’étude du parement extérieur de l’aile sud du boulevard d’artillerie et l’étude du rempart square Hyacinthe Lorette
  • . A l’instar de ce qui avait été observé de 2013 à 2016 lors de la fouille du boulevard, il apparaît que l’ouvrage est parfaitement homogène. En revanche, le rempart plus au sud a fait l’objet de plusieurs campagnes de travaux dont la plus ancienne ne remonte pas avant 1458 d’après les
  • datations radiocarbones. Par ailleurs, l’étude documentaire se poursuit. Elle s’est focalisée cette année sur la fin du Moyen-âge autour du châtelet et a apporté de nombreuses informations inédites qui permettent de préciser les hypothèses émises lors des différentes campagnes. En outre
  • , de nouvelles données sur les liens entre les fortifications et les logis à l’arrière des remparts du XIIe siècle au XVIIe siècle ont été mises en exergue, notamment en soulignant la présence d’une maison des Templiers dont il reste aujourd’hui les baies géminées sur la courtine à
  • l’ouest du châtelet. Le fait d’annexer une partie de l’hôtel de Trélo au milieu du XVe siècle pour pallier l’absence d’équipements au sein du châtelet lors de l’arrivée du gouverneur est à souligner et confirme l’hypothèse émise en 2013 d’un corps de logis détaché, disparu depuis. 8
  • . Pendant tout le Moyen Age, elle a en effet le statut de porte principale de la ville, en particulier celle par laquelle les Ducs font leur entrée solennelle dans la ville. Elle accueille en Données administratives, techniques et scientifiques même temps le logis du gouverneur puis
RAP03768 (RENNES (35). Place de la Trinité : l'occupation d'un îlot urbain depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours au regard des éléments structurants du paysage : le castrum, la douve du château ducal et l'hôtel des Monnaies. Rapport de fouille)
  • RENNES (35). Place de la Trinité : l'occupation d'un îlot urbain depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours au regard des éléments structurants du paysage : le castrum, la douve du château ducal et l'hôtel des Monnaies. Rapport de fouille
  • ) 87 3 PRÉSENTATION DE L’ÉTUDE ARCHÉOLOGIQUE 91 3.1 Un bruit de fond de l'âge du Fer 93 3.2 Un secteur en voie d'urbanisation au Haut-Empire 3.2.1 La création de voies et le début de l’occupation (Haut-Empire 1) 3.2.2 Une zone d’occupation domestique (Haut-Empire 2) 266 266
  • Monnaies à partir du XVe siècle. Au total, ce sont sept grandes phases qui ont été identifiées regroupant à la fois structures en creux et bâties, remblais et niveaux de circulation. Ces sept phases, (âge du Fer, Haut-Empire, Bas-Empire, haut Moyen Âge, Médiéval, Moderne et Contemporain
  • par E. Esnault (Inrap) motivant la réalisation d'une fouille sur environ 750 m² répartis en trois secteurs. L'OCCUPATION D'UN ÎLOT URBAIN DEPUIS L'ANTIQUITÉ JUSQU'À NOS JOURS AU REGARD DES ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DU PAYSAGE : LE CASTRUM, LA DOUVE DU CHÂTEAU DUCAL ET L'HÔTEL DES
  • de la ville du Haut-Empire et dans l'angle nord-est de la ville ÉRICA GAUGÉ (DIR.) du Bas-Empire encerclée par le castrum. Elle est aussi à proximité immédiate de l'emplacement admis du château ducal de Rennes et dans le secteur de l'hôtel RENNES AOÛT 2019 Numéro de l'entité
  • archéologique 35.238.0140 35238 SRA BRETAGNE Code INSEE de la commune 35238 des Monnaies à partir du XVe siècle. Au total, ce sont sept grandes phases qui ont été identifiées regroupant à la fois structures en creux et bâties, remblais et niveaux de circulation. Ces sept états, (Âge du
  • DES ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DU PAYSAGE : LE CASTRUM, LA DOUVE DU CHÂTEAU DUCAL ET L'HÔTEL DES MONNAIES RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE Arrêté de prescription 2016-253 DU 25 JUILLET 2016 AOÛT 2019 Numéro de l'entité archéologique 35.238.0140 Code INSEE de la commune 35238
  • relations entre l'administration et le public). Le non-respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (articles L335-3 et L335-2 du CPI). Pour citer ce document Gaugé 2019 : GAUGÉ É., Rennes
  • l’angle nord de l’enceinte du Bas-Empire 2.1.1 La question du tracé 2.1.2 Un nombre de tours encore hypothétique 2.1.3 Un axe antique traversant l’enceinte d’est en ouest ? 2.1.4 La mise en œuvre de l’enceinte antique 2.1.5 La question de l’opus spicatum 2.1.6 Un boulevard de
  • Cordonnerie 2.3 Un îlot urbain en voie de démilitarisation (XVe-XVIe siècles) 2.3.1 Le déclassement du château ducal 2.3.2 Rennes au XVe siècle : un chantier permanent 2.3.3 Morphologie de l’habitat 2.3.4 La Monnaie, nerf de la guerre (1455-1598) Sommaire 5 67 67 72 75 77 2.4 Un îlot
  • l'Époque contemporaine 3.7.1 Avant le milieu du XXe siècle (Époque contemporaine 1) 3.7.2 Après le milieu du XXe siècle (Époque contemporaine 2) RENNES (35) – Place de la Trinité – 2019 6 344 344 344 5.3 Étude d'une figurine de déesse mère 5.3.1 Description 5.3.2 Étude 346 346 347
  • 348 349 349 353 357 358 5.4 Étude du petit mobilier 5.4.1 US 1294-1310 5.4.2 ST 1419 5.4.3 ST 1420 5.4.4 Douve 1482 5.4.5 ST 2070 5.4.6 ST 2396 5.4.7 Des rejets d'artisanat 5.4.8 Contextes divers 367 367 368 368 370 5.5 Étude du mobilier en verre 5.5.1 Verre antique 5.5.2 Verre
  • du corpus 5.7.3 Description des lots par phase 5.7.4 Caractéristiques morphologiques 5.7.5 Les marques 5.7.6 Quelques éléments de mobilier en terre cuite hors architecture 5.7.7 Bilan et perspectives 384 384 386 392 401 401 402 403 457 457 458 459 5.13 Note sur les déchets
  • métallurgiques 5.13.1 Présentation du corpus 5.13.2 Description des déchets par période 5.13.3 Conclusion 460 5.14 Étude d'une ardoise gravée 462 462 462 466 476 5.15 Étude de la faune 5.15.1 La méthodologie mise en œuvre 5.15.2 Présentation des données 5.15.3 Analyse des données 5.15.4
  • lithique 5.9.1 Le macro-outillage (MIN) 5.9.2 Les éléments architecturaux (LAP) 5.9.3 Conclusion 507 7.4 Datation du prélèvement par Carbone 14 AMS 508 7.5 Présentation des résultats 440 440 440 440 445 5.10 Étude des objets en bois 5.10.1 Introduction 5.10.2 Méthodologie 5.10.3
  • , SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 7 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet
  • conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs
  • . Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 RENNES (35) – Place de la Trinité – 2019 8 1 FICHE SIGNALÉTIQUE 1.1 Terrain 1.1.1 Localisation du site Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine Commune Rennes Lieu-dit
  • l’aménagement Réhabilitation du site en hôtel haut de gamme Opérateur archéologique SAS Éveha 31 rue Soyouz - ESTER Technopole, 87068 Limoges Responsable Érica GAUGÉ Dates d’intervention sur le terrain du 16/05/2017 au 04/08/2017 1.3 Mots clefs Chronologie Haut Empire, Bas Empire, haut
  • , Marie GRALL, François ÉLUARD, Maïlys LALLAURET Étude géomorphologique Marine LAFORGE Étude de la céramique antique Guillaume BRON Étude historique Matthieu LE BOULCH Étude de la céramique médiévale Sabrina MARCHAND Dessin, infographie Paul BUTAUD Étude du mobilier en terre