Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3933 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00614.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherche)
  • projet collectif de recherches
  • Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherche
  • racine POT (cf. annexe). Ce résultat est fragmentaire puisque l'exploration s'est arrêtée à la première occurrence. Cependant, ce premier essai est très intéressant puisqu'il permet pour la première fois une exploration complète et rapide de tous les noms de parcelles d'un
  • MAGHETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, NIHERALOGIE. DATATION PROPOSEE PAR L ' EXAMEN KS PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES f OURS (MAGN. THERHOREMAHENTJET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS
  • ET INTERPRETATION. X XX PRODUCTIONS : DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUOE DES PATES. MINERALOGIE. FOUILLE. OATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN OES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE OES FOURS (MAGN. THERMOREMAHENTJET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE U
  • dzi> AT? 6, PROJET A MOYEN TERHt X RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES "GRAJNVÛRGE i-UU PROJETE/ EN COURS (Réstil Ut en 1936) X PROSPCCTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. X PRODUCTIONS : DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE. X ^x
  • ^ DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUOE DES FOURS (MAGN . THERHOREHAHENTJET DES STRUCTURES. X RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA OIFFUSION DES PROOUCTIORS. indice* .toponymiqu^à X pajLtLiUt EVRAN NON OUI DEMARCHES-TYPES l'IlUJIIC/ EN
  • COURS (Résultat en 1986) RECHERCHE OE SOURCES HISTORIQUES • PROJET A MOYEU TERME X LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. toponymz: "La PotzAiz" x^ PRODUCTIONS : OESCR IPTIOII. TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES
  • , MINERALOGIE. ^x FOUILLE. DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN OES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUOE OES FOURS (MAGN . THERHOREHANENTJET OES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA OIFFUSION DES PRODUCTIONS. indice* 'toponijnu.que* X indice* bibLioqnaplujque* DEMARCHES-TYPES
  • X NON OUI la. potzAiz" ; potzAiz* vzAniAàzzA aux XVm" zt XIX °4., balznczAizA au XIXV [TARVV, p. SU) cjoxtz du Muoée dzà AT? RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. X PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS
  • : DESCRIPTION, TYPOLOGIE. FOUILLE. DATATION PROPOSEE PAR L'EXAHEN DES -PRODUCTIONS. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA DIFFUSION OES PRODUCTIONS. indice* topomjnu.que* indice* bibLujgnapliLque* DEMARCHES-TYPES X X X X et NON OUI RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES "Ce (>ut un Qh.o
  • INTERPRETATION. X PRODUCTIONS : DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS.: ETUDE OES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE. DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN OES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERHOREMANEHT)ET OES STRUCTURES . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA OIFFUSION DES
  • PRODUCTIONS. !x X /S X indice* tùpomjmiqae* indice* bibtiug^apiu-q u ^ t*ù*XinCit pantieCtt OEHARCHES-TYPES OUI NON LANVEB1A RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES ' LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL . toponymz: "La PoteAiz" X PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION
  • STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION OES PRODUCTIONS. ÂjxdΣ.t& 'toponytiu.qtitzA X DEHARCHES-TYPES NON OUI LANNWhJ LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. "On y &it dz la poteAiz zn 1844" [TARVV, p. 1939-1940) PROJET A MOYEN TERME X RECHERCHE DE
  • SOURCES HISTORIQUES toponymz*: "Rue. de* potieA*" , zntAz Iz MaAc'haltack zt Pon*-an-PAat, cJXz zn 1495 "Ruz dz la potzAiz" , pn.z& dz l'zgtUz, au XVTl'é. PROJETE/ EN COURS (Résultat en 1906) tx PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. X X PRODUCTIONS : DESCRIPTION, TYPOLOGIE
  • . PRODUCTIONS : ETUOE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE. OATATIOH PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMAHENTJET DES STRUCTURES . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA DIFFUSION OES PRODUCTIONS. iniuLti topomjni.qu.tJ> OEHARCHES-TYPES
  • . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA OIFFUSION DES PRODUCTIONS. -ùidccea Xoponijinj.qmLA indices UtuE-Lù-g-tapli-Lque-l X X ? t-ujXcnCt' ptvicieCXii OEHARCHES-TYPES MONCONTOUR OUI PROJETE/ EN COURS (Résultat en 1906) NON X RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES ' XX X LOCALISATION
  • PRODUCTIONS. OATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THCRHOREMANENTJET OES STRUCTURES. X RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA OIFFUSION DES PRODUCTIONS. uiduie-J •fofxmtjmiquu indice* bioLLug 'ittijtiA.quiLi DEMARCHES-TYPES MOTTE X X NON OUI _j PROJETE/ EN COURS (Résultat
  • . TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES. MINERALOGIE. X FOUILLE. DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN OES PRODUCTIONS. OATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERHOREHANENTJET DES STRUCTURES. X RECHERCHE ET INTERPRETATIONS OE LA DIFFUSION OES PRODUCTIONS. indicti ivponijnUqutLA
  • . 1075,1938) xX >< PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS : DESCRIPTION. TYPOLOGIE. PRODUCTIONS.: ETUDE OES PATES, MINERALOGIE. X FOUILLE. OATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. X DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE OES FOURS (MAGN. THERHOR£HAHENT)ET OES STRUCTURES
  • . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA OIFFUSION OES PRODUCTIONS. ■cndLCeva CoponutniquiLA .tnoUcca bLbtiog'uap /uLQuei _J X PLANGUENÛUAL [crf. happonZ poux 7 9 84] Le En.zc.hz C£o4 DEMARCHES-TYPES PLEPRAN PROJET A HOYEH TERME X RECHERCHE OE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET
  • EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. toponymz: "La PotzAiz" PROJETE/ EH COURS (Résultat en 1986) NON OUI X PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. X PRODUCTIONS : DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUOE DES PATES, MINERALOGIE. X FOUILLE. DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN OES
RAP00613.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • projet collectif de recherches
  • Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches
  • (Résultat en 1985) PROJET A MOYEN TERME RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE
  • PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. existence existence partielle 1 8 LAMBALLE - LA POTERIE DEMARCHES-TYPES RECHERCHE DE SOURCES
  • HISTORIQUES OUI NON \ X X LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. PROJETE/ PROJET A EN COURS (Résultat MOYEN TERME en 1985) >< FOUILLE : L'ATELIER
  • DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. . . DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT) ET . DES STRUCTURES. . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. >< X
  • . PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOR£MANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET
  • INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. OUI \ NON PROJETE/ PROJET A EN COURS (Résultat MOYEN TERME en 1985) X X 12 PABU La Poterie. La ptêôence des potiers à Pabu est attestée dès ta période galloromaine : deux fours ont été fouillés en 1970 pan. B. Ckické. Un acte. de. 1498
  • (Résultat MOYEN TERME en 1985) LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. X PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS
  • . . DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT) ET . DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. X X ? 7 15 ^ PLANGUENOUAL Le Prêche Clos Parcelle 10, section IP, cadastre de 1982. Coordonnées Lambert -. X = 241,450 V = 103,300
  • "10, p. 15. 31 TRAMA IN La Clôture DEMARCHES-TYPES RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. OUI NON PROJETE/ PROJET A EN COURS (Résultat MOYEN TERME en 1985) X \^ X 1 PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS
  • :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. X X 32
  • DEMARCHES-TYPES RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES
  • . PRODUCTIONS. . DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. OUI NON X PROJETE/ PROJET A EN COURS (Résultat MOYEN TERME en 1985) >< \X 36 f- TRAMAI M La PoteAte Pahcelle 96, section IA
  • NON PROJETE/ PROJET A EN COURS (Résultat MOYEN TERME en 1985) X PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. >< FOUILLE : L'ATELIER 1 DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION
  • PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. lîî RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. \ 41 LANNILÏS-PLOUVIEN O 0 OvrOL^l ) yio. par les L' activité, da ce\ la période communes de. Lannilis et de PI ^ et XIXème médiévale, la
  • , ^^^^^^^^^^^^^^^^^ \Forestic 1« fteravel erfra 'raffli 43 •PLONEOUR-LANVERN Bodërés DEMARCHES-TYPES RECHERCHE DE SOURCES HISTORIQUES LOCALISATION ET EXAMEN PAR LA PROSPECTION AU SOL. PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. OUI X NON PROJETE/ PROJET A EN COURS MOYEN (Rësul tat TERME en 1985
  • ) X PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES. PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION
  • LA PROSPECTION AU SOL. X NON X PROJETE/ EN COURS (Résultat en 1985) PROJET A MOYEN TERME PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES
  • PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET DES STRUCTURES. RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. X X x^ X X 50 . 80WWEMAIW Les Fortes Pan.c2.ttz 1153, section A3, cadastre de 1 958. .Les prospections du Ce. P.. A. A. ont
  • . PROSPECTION MAGNETIQUE ET INTERPRETATION. X NON X X PROJETE/ EN COURS (Résultat en 1985) PROJET A MOYEN TERME X PRODUCTIONS :' DESCRIPTION, TYPOLOGIE. PRODUCTIONS : ETUDE DES PATES, MINERALOGIE. FOUILLE : L'ATELIER DATATION PROPOSEE PAR L'EXAMEN DES PRODUCTIONS. DATATION PROPOSEE
  • PAR L'ETUDE DES FOURS (MAGN. THERMOREMANENT)ET ■ DES . STRUCTURES . RECHERCHE ET INTERPRETATIONS DE LA DIFFUSION DES PRODUCTIONS. X 54 BcWNEMAIW La Ville Blanche Parcelles 446 et 447, section 87, cadastre de 1958. Coordonnées Lambert : X = 197,850 V = 94,415. Lei
RAP02448.pdf (SAINT-VOUGAY (29). l'esplanade nord du château de Kerjean. archéologie des jardins. rapport final de synthèse de fp2 1998-1999.)
  • SAINT-VOUGAY (29). l'esplanade nord du château de Kerjean. archéologie des jardins. rapport final de synthèse de fp2 1998-1999.
  • palynologiques au Château de Kerjean 5.3. ANALYSE DU VEGETAL ACTUEL 5. 3. 1 - inventaire et caractéristiques des essences végétales actuelles de l'esplanade 5. 3. 2 - Essai d'interprétation CONCLUSION 3 1 1 ..tamji ,7, ! . St-LO,' i/o Chausey ,> SNl hstf Avranch uc .hateaulin
  • le bois régulier. Elles ont toutes montré un horizon de labour reposant directement sur le socle granitique. Nous avons également veillé à mener une approche pluridisciplinaire en y associant des compétences diverses afin de garantir une approche prudente de tout essai
  • L'ESPLANADE NORD DU CHÂTEAU DE KERJEAN Saint-Vougay 29 0271 004 H Archéologie des jardins Fouille programmée bi-annuelle RAPPORT DE SYNTHÈSE Stéphanie Hurtin SRA/Rennes 2000 Z ^ U B L. Avertissement Ce rapport est la synthèse de deux années consécutives de campagnes de
  • fouille comprenant 1,5 mois de phase terrain et 1,5 mois de post-fouille. Or lors de la mise en place de la fouille nous avions demandé des phases de terrain d'une durée de 1 mois renouvelée pendant trois années de suite. Cette dernière proposition n'avait pas été retenue en raison des
  • délais réduits pour la restauration du site. Il est clair que le programme de recherche sur deux ans ne favorise pas le même recul que sur trois ans. D'autre part, les données observées sur le site sont considérables, il nous est donc impossible de les présenter tous en détail. Aussi
  • ce travail reste une étude synthétique et interprétative selon un schéma chronologique. Enfin, pour des raisons personnelles, nous n'avons pas été en mesure de remettre les résultats des fouilles aussi rapidement que prévu initialement. 1 Cliché de couverture : Vue générale sur
  • l'esplanade nord avant fouille. SOMMAIRE I. INTRODUCTION II. DONNÉES TECHNIQUES 2.1. FICHE SIGNALÉTIQUE 2.2. CADRE MATERIEL DE L'OPERATION III. LE SITE. LES CONTEXTES. PRESENTATION DU SITE 3.1. LE CONTEXTE GEOGRAPHIQUE 3.2. LE CADRE GEOLOGIQUE 3.3. ETAT DE LA RECHERCHE SUR LES JARDINS EN
  • BRETAGNE (d'après C. Piéau). 3.4. ETAT ACTUEL 3.5. LES SOURCES IV. DONNÉES ARCHÉOLOGIQUES 4.1. ARCHEOLOGIE DES JARDINS (Anne Allimant) 4. 1. 1 - Naissance de la problématique 4. 1. 2 - L'archéologie des jardins en France 4.2. PROBLEMATIQUE ET METHODOLOGIE 4.3. LOCALISATION DES
  • DECAPAGES ET DES TRANCHÉES COMPLÉMENTIARES 4.4. LES PRINCIPAUX RESULTATS ISSUES DES DONNÉES ARCHÉOLOGIQUES 4.4.1 - Premières traces d'occupation ancienne. 4 . 4 . 2 - Un sol ancien en place. 4 . 4 . 3 - Les murs de clôture et les accès. 4 . 4 . 4 - Un jardin fossilisé sous
  • cinquante centimètres de terre végétale dans le secteur nord-ouest de l'esplanade. 4 . 4 . 5 - Un réseau de fossés de plantation au nord-est pouvant s'apparenter au labyrinthe. 4 . 4 . 6 - Des structures isolées. 4 . 4 . 7 - Traces de labour. 4.5 . LE MOBILIER V . UNE DEMARCHE
  • PLURIDISCIPLINAIRE 5 . 1 . ANALYSES MICROMORPHOLOGIQUES (C. Vissac) 2 5. 1. 1 - Stratégie d'échantillonnage et stratigraphie 5. 1. 2 - Démarche d'étude et fabrication des lames minces 5. 1. 3 - Généralités 5. 1. 4 - Détermination des faciès 5. 1. 5 - Synthèse et conclusion Restitution strati
  • graphique Conclusion 5.2. ANALYSES PALYNOLOGIQUES (M-F Diot) 5. 2. 1 - Définition de la palynologie 5. 2. 2 - Méthodologie employée 5. 2. 3 - Référentiels pour les jardins 5. 2. 4 - Historique de la palynologie des jardins 5. 2. 5 - Prélèvements à faire 5. 2. 6 - Résultats des analyses
  • | Fougeres Ma ' 29 .BRÍTAGNE n îduimpe^ ^ iariant 5* L " ( rkäi _ ^ws-DEXA-L Belte-ile-on-MerQ, St-tàiam^ Arjcina*!?. r Atlas Universalis des Pays i 00 km I 1 i I Carte routière Michelin n°989 20 km I I Figi Cartes ÍGN n°0515 Ouest et Est ; et n°0516 Ouest et Est 500 m I I I
  • . INTRODUCTION Le château de Keijean1, situé dans le nord du Finistère, est un haut lieu de la Renaissance en Bretagne. Il a été bâti dans les années 1570 sur les bases d'un daté des années 1420-1430. Les commanditaires étaient de riches propriétaires fonciers du Haut Léon, la famille
  • Barbier. Ce château reste un des témoignages des plus marquant de l'habitat civil de la renaissance en Bretagne où se mêlent les réminiscences des modèles de l'italien Serlio, de Philibert De l'Orme, de Jacques Androuet Du Cerceau et de la grammaire architecturale locale (Mussat 1961
  • : 16-23). C'est dans le cadre d'un projet de restauration et de mise en valeur engagé par Daniel 9 Lefèvre, architecte en chef des Monuments historiques, que les jardins du château de Keijean" (Bretagne) ont fait l'objet d'une première approche archéologique en 1995 (Hurtin 1995
  • ) (cliché 1). Cliché 1 : Vue générale sur les tranchées de diagnostic réalisées en 1995. 1 L'ancien manoir de Kerjean d'après un document de 1537. In Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Cahiers de l'inventaire, n°28. 2 L'ensemble du domaine appartient à l'Etat depuis 1911 et sa gestion
  • a été confiée au Conseil général du Finistère. 4 C'est au regard de l'état de conservation exceptionnel (cliché 2) des vestiges constitutifs du jardin de Kerjean que nous avons pu élaborer, en concertation avec le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, un programme de
  • recherche bi-annuel (1998-1999). L'approche singulière de ce site nous a permis d'aborder une recherche sous différents angles et qui rend compte de la diversité des informations que nous y avons recueillies et des limites auxquelles nous nous sommes confrontées. Cliché 2 : Conservation
  • exceptionnelle des vestiges constitutifs du jardin apparues dès la phase de diagnostic. 5 II.DONNÉES TECHNIQUES (Fig. 2) FICHE SIGNALÉTIQUE Site : 29 0271 004 H Département : Finistère Commune : Saint-Vougay Lieu-dit : Château de Keijean Cadastre : Année: 1965 Section: ZI Coordonnées
RAP03572 ((56). Autour du Golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. Rapport de PD 2017)
  • (56). Autour du Golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. Rapport de PD 2017
  • paraît complète et dépasse les deux mètres de longueur. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Espace funéraire cimetière Quantité 1 Commentaire sur l'interprétation MOBILIER
  • maximum. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Tumulus Occupation Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) Contexte du mobilier
  • (illimité) Doute Affixe 1 Affixe 2 Quantité fossés non rectilinéaires 4 enclos non carré 1 Commentaire sur les structures Enclos de forme carrée. Il mesure 40 m de côté environ et sa superficie est de 1600 m². Il n’a pas été noté d’entrée sur le cliché. INTERPRETATION (les affixes 1 et
  • sud-ouest d’où partent deux fossés rectilignes non parallèles possible traces d’un parcellaire. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 habitat parcellaire Commentaire sur
  • Remerciements La prospection n’a été rendue possible que grâce à la participation d’une dizaine de membres bénévoles du CERAM : Isabelle Brunie, Maurice Cheveau, Yann Dufay-Garel, Jean Gosselin, Clément Le Guédard, Mikaël Le Maire, Corentin Olivier, Bruno Régent, Daniel
  • Tatibouët, André Triballier, Germaine Toulliou. Maurice Gautier a également contribué à cette campagne de prospection 2017 en dépouillant les clichés aériens du survol du 13 août 2016 consultable sur le site internet Google Earth, pour le secteur du golfe du Morbihan. Nous lui adressons
  • ici tous nos remerciements pour ce travail ainsi que pour son expertise sur plusieurs sites. Il nous faut aussi saluer l’aide apportée par Mélanie Le Goff, stagiaire de Licence 3 à l’Université Catholique de l’Ouest Bretagne Sud, dans les relevés accomplis à la cathédrale ainsi que
  • dans l’inventaire du mobilier recueilli pendant la campagne 2017. Elle a effectué ces opérations avec beaucoup d’enthousiasme et d’énergie. Cette opération n’aurait pu avoir lieu sans les aides du ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires
  • Culturelles de Bretagne (DRAC), service régional de l’archéologie, représenté par Monsieur Yves Ménez, conservateur régional, Madame Anne-Marie Fourteau, ingénieur de recherches en charge du Morbihan à l’exception du secteur UNESCO, Madame Christine Boujot, ingénieur de recherches en
  • l’intérêt montré pour nos travaux de prospection. Nous tenons également à remercier : Madame Laure d’Hauteville, chef de service et ABF, et Monsieur Laurent Corlay, bureau monuments historiques et patrimoine, de l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine du Morbihan pour
  • nous avoir autorisé à intervenir à la cathédrale de Vannes dans le cadre de la campagne de travaux de restauration qui concernent actuellement la sacristie des sourds et de la cour adjacente où se trouvent un remarquable monument funéraire de la fin du Moyen Age et les derniers
  • vestiges de la cathédrale romane encore en élévation. Madame Marie-Suzanne de Ponthaud, inspectrice générale des Monuments Historiques, architecte en chef des Monuments Historiques, en charge des travaux de restauration de la cathédrale de Vannes, ainsi que les membres de son cabinet
  • , plus spécialement Monsieur Maximilien Philonenko. L’entreprise Beaufils qui a effectué le dégagement des parties supérieures du monument funéraire et des bases de la baie. Monsieur Diego Mens, conseil départemental du Morbihan, pour les échanges et ses conseils sur le monument
  • funéraire et son commanditaire et nous avoir partagé ses connaissances sur la cathédrale. Monsieur Jacques Madec, adjoint à la culture à la mairie de Locmariaquer pour nous avoir informés de la découverte d’un ensemble de haches polies sur le territoire de sa commune et Monsieur Yves
  • Millet, leur inventeur, qui a accepté leur étude et leur déclaration dans le présent rapport. 1. Prospection diachronique 2017 : les données chiffrées La prospection diachronique menée en 2017 par le Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan (CERAM – association
  • loi de 1901 créée en 1977), sous la direction de Sébastien Daré (autorisation n° 2017-285), s’est déroulée principalement pendant le dernier trimestre de l’année 2017 et les premiers mois de l’année 2018. Elle a permis l’établissement de 64 fiches de déclaration de découverte
  • d’entités archéologiques, présentées dans le tableau récapitulatif ci-dessous. La majorité est inédite, seuls cinq sites font l’objet de données complémentaires. Ces déclarations se répartissent sur 25 communes différentes, plutôt bien distribuées sur la zone de prospection. On note une
  • nouvelle fois l’importance du secteur du Centre Morbihan autour de Locminé, avec la poursuite des recherches sur l’activité de production métallurgique. n° INSEE Commune Lieu-dit nature de l'entité archéologique Datation – début / fin données complémentaires et n° d'EA 56 002
  • AMBON église SaintCyr et SteJulitte Découverte de sarcophages Moyen Age 56 002 0012 56 002 AMBON le moulin de Trémelgon 56 003 56 008 ARRADON BADEN Kerbelec Kerscournet 56 008 BADEN les Quatre Chemins 56 012 BEGANNE Bodillo 56 012 BEGANNE église StHermeland 56 012
  • BEGANNE 56 012 BEGANNE 56 017 Tumulus et Age du Bronze / gisement de Antiquité surface Enclos Antiquité Système d'enclos 2nd âge du Fer Enclos et possibles fosses d'extraction de fin du 2nd âge du matériaux pour la Fer / Antiquité voie Vannes/ Locmariaquer Protohistoire / Enceinte
RAP02175.pdf ((22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique)
  • (22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique
  • tenterons un essai de classification de l'ensemble des sites. Puis, nous étudierons si la topographie et l'orientation des sites ont été choisis volontairement. II1-1- Ebauche d'une classification (Carte n° 6) Les établissements ruraux identifiés sur le canton d'Evran présentent des
  • L'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique rapport 2005 r) RAC-SRA 11AVR. 2006 COURRIER ARRIVEE marielle Guinguéno Master I archéologie et histoire Université de Rennes 2 2 ns Illustrations couverture : - Langouët L., 1990, p. 16
  • - Carte géologique de la France, B.R.G.M, 1977 Remerciements : Je tiens tout d'abord à remercier particulièrement mme C. Petit-Aupert pour ses nombreux conseils et le temps consacré pour l'élaboration de ce travail ainsi que le Service Régional de l'Archéologie pour les subventions
  • versées. Mes remerciements s'adressent également à B. Bazin, F. Labaune et A. Provost pour l'aide précieuse qu'ils m'ont apporté pour l'étude du mobilier céramique. Sans oublier les maires et les agriculteurs des différentes communes du canton pour les indications qu'ils m'ont fournies
  • et pour m' avoir facilité l'accès à leurs terres. Par ailleurs, je remercie également tous les étudiants et amis qui ont accepté de m'accompagner sur le terrain : Emmanuelle Ah Thon, Elise Beaudouin, Adrien Berthelot, Enora Billeaudeau, Emilie Bonino, Phaedra Bouvet, Jérôme
  • Introduction 5 I- Les méthodes de recherche 10 1-1- Les travaux préliminaires 10 1-1-1- L'élaboration d'un corpus 10 1-1-2- La consultation des photographies aériennes 13 1-1-3- La toponymie 13 1-1-4- L'enquête orale 15 1-2- Les travaux sur le terrain 16 1-2-1- Deux méthodes
  • de prospection 17 1-2-1-1- La prospection ponctuelle 17 1-2-1-2- La prospection systématique 17 1-2-2- Contraintes et limites 21 1-2-2-1- Les phénomènes géomorphologiques 21 1-2-2-2- Les zones non prospectables 22 7-2-2-3- Les limites archéologiques 23 II- Les
  • résultats 24 II-l- Les gisements repérés 24 II-l-l- En prospection ponctuelle 24 II-1-2- En prospection systématique 25 1 1-2- Les phases d'occupation du sol 29 11-2-1- Le mobilier 29 11-2-2- Les sites probables de l'âge du Fer 30 11-2-3- Les sites reconnus du Haut-Empire
  • 32 II-2-4- Les sites à la fin du Ill ème siècle ap. J.-C. 33 III- Approche synthétique des données recueillies 34 III-l- Ebauche d'une classification 34 111-1-1- Les villae 35 111-1-2- Les établissements secondaires 36 111-1-3- Les enclos 36 IH-2- Le choix de
  • l'implantation 37 111-2-1- La topographie 37 111-2-2- L'exposition des gisements 38 Conclusion 41 3 -Bibliographie 49 -Liste des illustrations et des cartes 57 -Liste des abréviations 59 -Inventaire 60 4 Introduction Ce travail a été réalisé dans le cadre d'un master I
  • archéologie et histoire et concerne l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et l'ensemble du canton d'Evran à l'époque antique. H s'inscrit dans un programme général de recherche sur les campagnes aux confins des cités coriosolites et riedones et a été dirigé par C. PetitAupert
  • . Cette recherche est liée à la fouille programmée de la villa du Quiou, dirigée par J.-Ch. Arramond et Ch. Requi depuis 2002. Elle vise à insérer l'un des plus vastes établissements ruraux de la région au sein d'un terroir et plus largement de proposer une restitution du paysage
  • antique dans cette partie de la Lyonnaise. L'un des buts majeurs de ce travail est de dresser une carte archéologique la plus complète possible de ce secteur. Nous avons donc employé la méthode de la prospection au sol, reconnue pour son efficacité pour les recherches sur le monde
  • rural 1 . La connaissance du monde rural a considérablement augmenté ces quarante dernières années grâce aux prospections terrestres et aériennes entreprises par le Ce.R.A.A2 . Avant 1970 les sites ruraux gallo-romains étaient peu connus excepté ceux qui avaient fait l'objet de
  • fouilles aux siècles derniers ou qui avaient été signalés avec imprécision. A partir de 1974 le Ce.R.A.A lance une étude du peuplement et de l'organisation de l'espace rural sur la base de prospectioninventaire. Les synthèses sur les civitas ont ainsi mis en évidence en premier Heu des
  • lacunes concernant la localisation des données du XTXème siècle et une forte inégalité de répartition découlant très certainement d'un manque de recherche de terrain. A partir de 1976, la mise en place de prospections au sol associées à des prospections aériennes révèle l'efficacité de
  • cette démarche. L'un des apports 'Les travaux réalisés dans le nord de la cité Coriosolite ont offert une première approche de la région. Langouët L, Daire M.-Y., 1989, p. 4-28. 2 Bizien-Jaglin C. et al, 2002, p. 25. 5 majeurs de ce programme est d'avoir définitivement et
  • rapidement enrayé l'hypothèse d'une faible densité d'occupation en Bretagne, limitée aux villae littorales. La découverte de nombreux sites et enclos ruraux ont dévoilé ainsi une occupation et un habitat rural dispersé 3 . Ces prospections nous ont ainsi fourni une première carte
  • archéologique de notre zone d'étude. Dans le cadre du Master I, nous nous sommes chargés de l'occupation des sols de l'âge du Fer à l'époque galloromaine. Cependant, de nombreux gisements antérieurs ou plus récent ont également été repéré (carte 9, 10, 11, 12). Le canton d'Evran est situé
  • dans les Côtes-d'Armor, au sud de Dinan et comprend huit communes (Les Champs-Géraux, Evran, Plouasne, Le Quiou, StAndré-des-Eaux, St-Judoce, St-Juvat et Tréfumel) (fig. 1). n s'étend sur 11592 hectares et sa principale particularité est d'être situé sur l'un des rares bassins
RAP02842.pdf ((56). autour du golfe du Morbihan, à l'est de Vannes jusqu'à la Vilaine. rapport de pd 2012)
  • (56). autour du golfe du Morbihan, à l'est de Vannes jusqu'à la Vilaine. rapport de pd 2012
  • ) s’étirant sur une longueur de 130 m pour une largeur de 50 m. Au sud de la voie, deux concentrations (n° 2 et 3) plus réduites en superficie et de densité moyenne ont été mises en évidence. Elles ne livrent que des fragments de terre cuite architecturale antique. INTERPRETATION (les
  • chapiteau et du sommet du fût : hauteur au-dessus du sol : 0,84 m ; diamètre du fût : 0,40 m. L’analyse du cadastre napoléonien d’Allaire de 1813 montre un plan tout en longueur du cimetière (dimensions : 40 x 18 m). INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des
  • Quantité Commentaire sur les structures Les travaux de construction d’une maison ont mis au jour de nombreux fragments de tegulae et d’imbrices. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1
  • La prospection diachronique menée par le CERAM1 en 2012 a permis l’établissement de 48 fiches de découvertes d’entités archéologiques : 42 nouvelles et 6 sites pour lesquelles il s’agit de données complémentaires, portant sur 20 communes différentes. D’un point de vue
  • chronologique, les déclarations se répartissent de la façon suivante : 6 pour la protohistoire (plus précisément le 2nd Age du Fer), 16 pour la période antique, 18 pour les périodes médiévale et moderne, 7 pour lesquels la chronologie reste indéterminée et 1 qualifié de transchronologique
  • car elle s’inscrit sur la longue durée depuis l’antiquité, voire la protohistoire, jusqu’au Moyen Age (figure). - Liste des sites déclarés dans le rapport de prospection diachronique - 2012 1 N° INSEE Commune Lieu-dit 001 Allaire Belleville 001 Allaire Bocquéreux 004
  • Arzal Le Moustoir 004 Arzal La forge de la lande 017 Bignan Le grand Clézio 017 Bignan Coët-er-Sal 017 Bignan Kergourhen 017 Bignan Kerviguenno 017 Bignan Porhidel 018 Billio Le Bourg 030 Camoël Kérizel 030 Camoël Vieille Roche 033 Carentoir La
  • Landriais 058 Férel L’Isle 058 Férel Coldan 058 Férel Trégrain 061 La Gacilly Mabio/les Taillis 064 Glénac La Forêt-Neuve Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan, association loi de 1901 créée en 1977. N° INSEE Commune Lieu-dit 116 Locmariaquer
  • Kerlavarec 116 Locmariaquer le bourg-maison le Rol 116 Locmariaquer le bourg-maison le Rol 116 Locmariaquer le bourg-la mairie 116 Locmariaquer le bourg-rue de la Plage 116 Locmariaquer le bourg-le Lehuie 116 Locmariaquer le bourg 126 Marzan L’Isle 126 Marzan Les
  • moulins du Bourg 135 Molac Kerbricon 157 Plaudren Luhan 157 Plaudren Botfau 194 Rieux Brambécas 212 Saint-Dolay Le Cliyo 218 Saint-Gravé La Merlande 219 Saint-Guyomard Coennely 223 St-Jean-la-Poterie Le bourg - rue de la Venelle 223 St-Jean-la-Poterie Le
  • bourg - rue Potière 223 St-Jean-la-Poterie Le bourg – rue de la Bardoulais 223 St-Jean-la-Poterie Le bourg - rue de la Mairie 223 St-Jean-la-Poterie Le bourg-place Eugène Renaudeau 223 St-Jean-la-Poterie Le bourg-rue du Calvaire 247 Sulniac Les Ferrières 255
  • Treffléan Bizole La cartographie des découvertes montre un secteur privilégié dans la prospection : la basse vallée de la Vilaine de Rieux à son embouchure. Ce secteur en bordure d’une voie fluviale majeure en Bretagne souffre d’un déficit de prospections que le CERAM s’efforce de
  • combler progressivement depuis maintenant plusieurs années. Il se révèle d’une grande richesse avec des sites archéologiques importants dans un état de préservation rare comme le Cliyo à SaintDolay, les ferriers de Coldan et de Trégrain à Férel ou le site castral de l’Isle sur la
  • commune de Marzan. La prospection s’est déroulée principalement pendant le dernier trimestre de l’année 2012 et les mois de janvier et de février 2013. Elle a pu être réalisée grâce au concours de dix bénévoles du CERAM : Isabelle Brunie, André Cochelin, Maurice Cheveau, Yann
  • DufayGarel, Claude Fraudin, Jean-Jacques Guillon, Corentin Olivier, Bruno Régent, Jean-Claude Sicard, André Triballier. Le financement a été assuré par le ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, service régional de
  • l’archéologie représentés par M. Stéphane Deschamps conservateur régional et M. Christian Cribellier, conservateur en charge du département du Morbihan, que nous remercions chaleureusement pour le soutien constant apporté à nos opérations de prospection diachronique depuis maintenant
  • plusieurs années et le conseil général du Morbihan, service départemental d’archéologie, représenté par son chef de service M. Olivier Agogué que nous remercions également très vivement. La phase de terrain a consisté en une vérification de données issues de la bibliographie ancienne
  • , d’informations fournies par différentes personnes ou des propriétaires comme par exemple M. et Mme Bonnefous-Dupré aux Ferrières à Sulniac. Les archives de l’archéologue Gustave Paille conservé au musée Dobrée à Nantes dans le fonds Domnée, ont été consultées car elles concernent pour
  • l’essentiel notre secteur de prospection. Les documents sont de valeur très inégale et n’apportent que peu de données nouvelles par rapport aux ouvrages, dictionnaires ou inventaires rédigés au milieu ou dans la seconde moitié du XIXe siècle. La majeure partie peut d’ailleurs être assimilé
  • à de la compilation de ces ouvrages pour ensuite servir à des recherches sur le terrain. Les plus intéressants documents et les plus nombreux aussi portent sur le sanctuaire gallo-romain de Léhéro à Allaire. Une opération plus spécifique de relevés topographiques au moyen d’un
RAP01289.pdf (DAOULAS (29). l'abbaye. rapport de synthèse de fouille programmée 1993-1994)
  • DAOULAS (29). l'abbaye. rapport de synthèse de fouille programmée 1993-1994
  • LES FOUILLES DE L ABBAYE DE DAOULAS f (29043001) (FINISTERE) DFS DE FOUILLE PROGRAMME par Michel BAILLIEU A.F.A.N. RENNES: SRA Bretagne 1995 r liîSJ SOMMAIRE Avant propos p Introduction p Chapitre 1. Chapitre 2. Chapitre 3. Les origines de la fondation romane fin
  • Xlle f Le monastère médiéval Xin-XIVe F La guerre de Cent Ans et les premiers remaniements fin XlVe - fin XVe f Au temps de la commende:réorganisation de l'espace Milieu XVIe-XVUe [ Du temps des Jésuites jusqu'aux dernières transformations XVIIIe - XIXe \ Chapitre 6
  • . Synthèse de l'histoire du site p Annexe 1 Tableau synchronique de l'histoire du site Annexe 2 Etude documentaire A. Léon Chapitre 4. Chapitre 5. AVANT-PROPOS Les résultats des sondages préliminaires effectués en 1990 ont entraîné la fouille programmée de l'Abbaye Notre Dame de
  • Daoulas entre le mois de Juillet 1991 et le mois d'août 1994. Quatre campagnes ont été nécessaires pour l'élaboration de cette étude, dont le financement a été pris en charge par le Conseil Général du Finistère, maître d'ouvrage, avec une participation de l'Etat. Le centre culturel
  • "Abbaye de Daoulas" (1991-1992), puis l'association pour les fouilles archéologiques nationales ont successivement assuré la gestion et le suivi de l'opération. Les travaux de fouilles ont été effectués par de nombreux fouilleurs bénévoles. L'encadrement, la réalisation des documents
  • graphiques ainsi que la gestion du mobilier ont été confiés le plus souvent à des étudiants stagiaires en histoire ou en archéologie sous la responsabilité de M.Prigent et D. Thiron. Des raisons matérielles et financières liées au montage des fouilles programmées m'ont conduit à mener le
  • plus souvent seul le traitement des données archéologiques ainsi que les différentes études annexes. Cependant, une étude d'archives complémentaire a été menée par Mlle A. Léon dans le cadre de la réalisation du document final de synthèse. Je tiens à remercier l'ensemble des
  • personnes qui ont contribué à cette étude et plus particulièrement A. Bardel, ingénieur à l'université de Rennes 2, responsable du programme de recherches sur les établissements monastiques en Bretagne qui nous a accueilli dans le laboratoire de l'U.R.2 où elle nous a fait bénéficier du
  • fruit de son expérience et de ses travaux. Enfin, je souhaite exprimer ma reconnaissance envers M . Vaginay, conservateur régional de l'archéologie et J-Y.Tinevez, ingénieur chargé du département du Finistère pour leurs diverses contributions à l'élaboration de cette étude. 1. vue
  • d'ensemble de l'Abbaye. INTRODUCTION Le village actuel se situe en fond de vallée de la rade de Brest, à l'emplacement même de l'estuaire de la rivière de Daoulas. Dominant le versant le plus élevé, c'est là que s'est installée l'Abbaye Augustinienne de Daoulas dont la fondation vers
  • la fin du Xlle siècle serait à l'origine de la naissance de cette petite ville bordée de bras de mer (pl. I). La présence de chanoines réguliers dont l'identité, la fonction sociale et économique entraînaient des rapports fréquents avec l'extérieur apparaît comme un facteur
  • déterminant de l'existence, vers le milieu du XÏÏIe siècle au moins, du bourg de Daoulas. Suite aux demandes répétées et motivées du Conseil Général du Finistère, propriétaire des lieux depuis 1984, des sondages archéologiques furent entrepris au mois de Juillet 1990. Les informations
  • glanées lors de cette première campagne de fouille ainsi que l'observation de quelques documents et plans anciens (Besnard 1771, Bigot 1875 et Chaussepied 1880) ont guidé nos recherches. Elles ont également permis d'identifier avec précision les phases d'occupation tardives (phases 5
  • et 6) ce qui n'était pas rendu possible par la seule lecture de la stratigraphie. En revanche les données concernant l'implantation de l'Abbaye romane et l'existence présumée d'un établissement antérieur étaient extrêmement rares et inconsistantes. En l'absence de plans et autres
  • documents anciens originaux, on doit se contenter d'un cartulaire du début du XIXe siècle (Archives départementales du Finistère, 1H79) dont le premier titre certain est une copie de la confirmation faite en 1186 par Hervé, vicomte de Léon, de la donation primitive faite à l'abbaye par
  • ses parents Guyomarch et Nobile et qui permettrait de replacer la fondation romane aux alentours de 1173. Il en va de même, pour toute la période médiévale et il faut attendre le XVIIe et le XVIIIe siècle pour disposer de plusieurs monographies retraçant l'histoire de l'abbaye
  • (Pinson 1696, Levot 1875, Peyron 1897). Néanmoins, comme on le verra tout au long de cette étude, l'historiographie du site souffre de nombreuses incohérences que l'on peut expliquer en partie par la personnalité et le statut de ses auteurs (cf. annexe 2, p. 2-4). Les difficultés
  • d'interprétation d'une telle documentation expliquent que l'on ait pu émettre diverses hypothèses sur les premières origines de l'Abbaye, à partir notamment de la vie légendée de Saint Jaoua (Legrand, p. 52-58). 2. Plan général (Besnard, ingénieur de l'Abbaye, dressé en des ponts et
  • chaussés 1771 à Landerneauj 1X5 * Au moment de débuter l'opération, nous ne disposions d'aucune information sur l'état de conservation des bâtiments conventuels qu'il était d'ailleurs difficile de situer. Le seul plan faisant référence aux "communs" était un levé de l'Abbaye
  • (Besnard 1771,fig. 2, p. 5), donnant l'inventaire sommaire des bâtiments existants en cette fin de XVIIIe siècle. Il convient de préciser également le caractère non conventionnel des fondations Augustiniennes en matière d'architecture, contrairement aux ordres Bénédictins ou Cisterciens
RAP02227.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fp1)
  • LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fp1
  • LA ROCHE-MAURICE CHÂTEAU DE ROC'H MORVAN (29 237 002 Finistère) FOUILLES PROGRAMMEES Rapportfinald'opération 2006 Mars 2007 Arrêté n° 2006 - 266 Jocelyn Martineau Avec la collaboration de : Fabien Sanz-Pascual Pierrick Leblanc C'ONSETT. GENERAL Institut national de recherches
  • archéologiques préventives Liberté • Egalité • Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ministère de la Culture et de la Communication ministère délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche FINISTERE mu Inrap^ / SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE, avenue Charles Foulon, 35700
  • RE1> Institut national de recherches archéologiques préventives, 37, rue du Bignon, CS 67737, 35577 CESSON-S 1 REMERCIEMENTS Je tiens à remercier Nicolas Faucherre et Emmanuel de Crouy-Chanel (CESCM Université Poitiers, équipe castellologie), pour leur aide à l'expertise du
  • système défensif des portes de la Roche-Maurice et les stagiaires pour leur aide sur le terrain. TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS RESUME INTRODUCTION 1 3 5 FICHE SIGNALETIQUE 7 GENERIQUE DE L'OPERATION 8 I - LES OBJECTIFS D E L A C A M P A G N E D E F O U I L L E 2006 9 I I
  • - LES PRINCIPES M E T H O D O L O G I Q U E S 9 2.1 - La méthodologie d'intervention 2.1.1 - Le cadre d'intervention 2.1.2- L'enregistrement des données de fouille 2.1.3 - Le relevé de terrain et la mise au net des illustrations en post-fouille 2.1.4 - Le relevé topographique 9 9
  • 11 11 11 2.2 - Les méthodes de datation 2.2.1 - La chronologie relative 2.2.2 - La datation absolue 11 11 11 I I I - LES RESULTATS 12 3.1 - Le contexte topographique et archéologique 3.2 - La stratigraphie 3.2.1 - La rampe d'escalier du couloir A 3.2.2-Les sols 3.2.3 - Le
  • rocher. 3.3 - Le bâti 3.3.1 - Le donjon (M9) 3.3.2-Le couloir A (M 10, Mil) 12 13 13 14 17 12 12 15 3.4 - Les portes et leurs systèmes de fermeture 3.4.1 - La porte PI 3.4.2-LaporteP2 3.4.3 - Les barres Bl et B2 3.4.4- La porte P3 3.4.5- LaporteP4 3.4.6- LaporteP5 3.4.7 -Laporte P6
  • propositions d'interprétation 31 B I L A N E T PERSPECTIVES D E R E C H E R C H E 33 BIBLIOGRAPHIE 35 ANNEXES 36 L'analyse de la stratigraphie en sondage et l'étude du bâti démontre la présence d'au moins cinq phases de construction successives ponctuées par la démolition
  • définitive de la tour et le remblaiement des vestiges de la porterie (fig.01). La phase I pourrait identifier une tour primitive sous les fondations du donjon, au sud-est (M9). La phase I I est liée à la reconstruction de la tour avec une première entrée fortifiée, au sud-ouest (P4, B3
  • ). La phase III identifie une deuxième campagne de travaux après démolition (M10 et M i l ) . Elle correspond à la construction de la porterie visible en arrachement. La rampe d'escalier orientée vers le bourg (A) était fermée par deux lignes de poutres ( B l et B2) et par une seule
  • porte close placée devant le donjon (P3). Deux longues barres de bois étaient disposées en travers du couloir, avant d'être bloquées depuis les couloirs B et C par un système rudimentaire mais néanmoins rapide et efficace. La rampe orientée vers le front ouest (B) était fermée par
  • une seule porte close (P5), barrée de l'extérieur par une poutre horizontale dont le verrouillage était commandé depuis l'intérieur de la porte. La rampe orientée vers la salle (C), était fermée quant à elle par la porte principale d'accès au logis seigneurial (P6). Le battant en
  • bois était protégé des coups de bélier ou d'un incendie volontaire par trois barres horizontales encastrées dans le mur, à 1,30 m du vantail. Les poutres extérieures étaient bloquées de l'intérieur par un système équivalent à la porte P5. L'ensemble formait ainsi une succession de
  • blindage qui devait considérablement freiner l'assaut en cas de siège. Les phases I V et V correspondent quant à elles, à des travaux de rénovations de la porterie entre le XlVe et le XVIe siècle ( M 12 et M13). C1.01 - Vue générale du front sud du donjon avant fouille en septembre
  • 2005. C1.02 - Vue générale du front sud du donjon après fouille en mai 2006. Fig.Ol : Plan de localsiation des vestiges découverts en 2006 et proposition de chronologie relative (Jocelyn M a r t i n e a u , Fabien Sanz-Pascual, I N R A P , 2006) Suite au programme de fouilles
  • de la résidence fortifiée du château de la Roche-Maurice (29) (fig.02), réalisée entre 2002 et 2005, une étude complémentaire a été entreprise sur l'entrée fortifiée du logis seigneurial, du 18 avril au 5 mai 2006. L'opération a consisté à déblayer partiellement sur 60 m , le cône
  • d'éboulis tombé au sud de la tour sur l'emprise supposée des vestiges d'une porterie médiévale. L'objectif était notamment d'identifier un accès vers le sous-sol du donjon, aujourd'hui remblayé, à l'emplacement d'une cavité qui pouvait être interprétée avant fouille comme un linteau
  • arraché d'une porte basse. 2 La fouille a été menée par Jocelyn Martineau (responsable d'opération, INRAP) avec la collaboration de Fabien Sanz-Pascual (dessinateur, INRAP), Pierrick Leblanc (topographe, INRAP) et une équipe de quatre étudiants en histoire et de l'Art et archéologie
  • . Ce rapport présente, après avoir rappelé les objectifs, le cadre et les principes méthodologiques, les résultats de l'intervention de 2006. Fig.02 : Localisation du château de la Roche-Maurice sur la carte topographique au 1/25000° (fond de plan I G N , carte 1/25000
  • °) IDENTITE D U SITE N° de site : Département : Commune : Lieu-dit : Propriétaire(s) du terrain Protection juridique : LOCALISATION D U SITE Coordonnées cadastrales Année : Section(s) : Parcelle(s) : Coordonnées Lambert Zone : Coordonnées : Altitude : 29 237 002 AH Finistère LA ROCHE
RAP02943.pdf ((35). activités minières et métallurgiques du sud de la haute-Bretagne. rapport de pt 2013)
  • (35). activités minières et métallurgiques du sud de la haute-Bretagne. rapport de pt 2013
  • (?) Affixe 1 minerai minerai Affixe 2 fer Quantité 1 1 fer Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 EXTRACTION mine fer
  • choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Fosse minerai Affixe 2 fer Quantité 2 Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes
  • affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) FERRIER Doute (?) Affixe 1 amas de scories Affixe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans
  • DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) FERRIER Doute (?) Affixe 1 amas de scories Affixe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à
  • DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) FERRIER Doute (?) Affixe 1 amas de scories Affixe 2 Quantité 2 Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à
  • 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) FERRIER Doute (?) Affixe 1 amas de scories Affixe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures (voir feuille jointe) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la
  • ) INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 PRODUCTION METALLURGIQUE Traitement du minerai bas fourneau Quantité 1 Commentaire sur l'interprétation (voir feuille jointe) MOBILIER
  • Autorisation prospection thématique n° 2013/018 du 31/01/2013 tome 1/1 OPERATION DE PROSPECTION THEMATIQUE 2013 - Paléométallurgie du fer en Haute-Bretagne PROGRAMME 2006-25 : Histoire des techniques, de la protohistoire au 18esiècle et archéologie industrielle ACTIVITES
  • MINIERES ET METALLURGIQUES DU SUD DE LA HAUTE-BRETAGNE (35) Antiquité au Moyen Âge N Ferrier minerai Responsable d'opération de prospection thématique : Jean-Bernard VIVET D.R.A.C. Bretagne - Service Régional de l’Archéologie Centre Régional d’Archéologie d’Alet (Ce.R.A.A.) - St
  • Malo Autorisation prospection thématique n° 2013/018 du 31/01/2013 tome 1/1 OPERATION DE PROSPECTION THEMATIQUE 2013 - PALEOMETALLURGIE DU FER EN HAUTE-BRETAGNE - PROGRAMME 2006-25 : Histoire des techniques, de la protohistoire au 18esiècle et archéologie industrielle
  • _______ 2013 _______ ACTIVITES MINIERES ET METALLURGIQUES DU SUD DE LA HAUTE-BRETAGNE (35) de l’Antiquité au Moyen Âge Responsable d'opération de prospection thématique : Jean-Bernard VIVET --------------------------- D.R.A.C. Bretagne - Service Régional de l’Archéologie Centre
  • Régional d’Archéologie d’Alet (Ce.R.A.A.) - St Malo --------------------------- 1 Je remercie les acteurs du ministère de la Culture (D.RA.C. Bretagne, Service Régional de l’Archéologie), de l’intérêt, du soutien, et du financement apporté à cette opération de prospection thématique
  • , portant sur la paléométallurgie de la Haute-Bretagne. Merci à tous les participants de l’opération pour leur dynamisme et leur efficacité : Serge AMOSSÉ Xavier BACHETER Jacques GARBARINI Michel LAGRANGE Théo PERDRIEL Merci à Pierre LEFEBVRE, Maurice GAUTIER, Serge AMOSSÉ, Monsieur
  • HAMON, Jean BOUCARD et Guy LARCHER pour les précieuses indications qui sont à l’origine de l’identification des sites et de la richesse des informations permises. Je tiens à remercier Daniel GUÉRIN (Ce.R.A.A.), pour le travail de dessin des poteries de La Dominelais et à Catherine
  • BIZIEN pour l’aide technique à l’identification des céramiques. Merci de même à Sébastien DARÉ pour les informations précises concernant les poteries du secteur de StJean-La-Poterie. Je souhaite également remercier le Centre Régional d'Archéologie d'Alet (Ce.R.A.A., St Malo), pour son
  • soutien logistique indéfectible. 2 3 4 SOMMAIRE I. PRESENTATION ET SYNTHESE p.6 1. INTRODUCTION p. 7 2. PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE p. 7 3. CARTE DES COMMUNES CONCERNEES p. 8 4. LISTE DES SITES INVENTES OU COMPLEMENTES p. 9 5. FORÊT D’ARAIZE ET VOIE RENNES-ANGERS p
  • . 10 6. SECTEUR DE LA DOMINELAIS p. 11 7. CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES p. 12 8. BIBLIOGRAPHIE p. 14 II. FICHES DE DECLARATION p. 16 5 I. PRÉSENTATION ET SYNTHÈSE 6 1. INTRODUCTION Cette opération de prospection thématique 2013 sur la paléométallurgie du fer en Haute
  • -Bretagne, s’inscrit dans la continuité de celles qui sont conduites depuis 15 ans dans cette zone d’étude, dans le cadre du programme de recherche P25/ 2006-18, qui s’intéresse au volet "Mines et métallurgie" de l’évolution des techniques et à l’approfondissement des chronologies. 2
  • . PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE Les ateliers métallurgiques fouillés depuis plus d’une décennie dans ce contexte ont permis d’étudier plus d’une trentaine d’appareils de réduction (bas fourneaux), et ainsi de préciser l’attribution typochronologique d’un certain nombre de sites à scories du
  • secteur central de la Haute-Bretagne. Cette démarche, qui permet aujourd’hui de réinterpréter les quelques ateliers fouillés antérieurement et surtout de donner des éléments d’identification à ceux que l’on découvre presque quotidiennement, demande à être poursuivie pour encore être
RAP02029.pdf (l'âge du bronze en centre Bretagne. rapport de prospection thématique)
  • l'âge du bronze en centre Bretagne. rapport de prospection thématique
  • : circonscription de Bretagne, Gallia-Préhistoire, C.N.R.S., Paris, Tome XX, Fasc 2, p.410. Ménez, Y., 2002, Dépôts de l 'Age du Bronze et ferme antique de Kerboar à Saint-Ygeaux, rapport de fouille. Micault, V., 1881, Essai sur la détermination de l'âge de quelques tumuli de Bretagne, Bulletin
  • terre noire brisé. INTERPRETATION Affixe 2 Affixe 1 Nature dépôt bronze Commentaire sur l'interprétation Quantité 1 Découvert près d'un deuxième dépôt de haches. MOBILIER Contexte du mobilier Lieu de dépôt du mobilier : dispersées, mais quelques fragments de vase chez l Abbé
  • circulaire Structures Butte anthropique A ffixe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures Vingt-cinq mètres de diamètre, et quarante centimètres de hauteur. INTERPRETATION Nature Affixe 1 Affixe 2 tumulus Commentaire sur l'interprétation terre argileuse blanche avec fragments de
  • ) . Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION Structures Objets métalliques Doute Affixe 1 bronze Affixe 2 Quantité plusieurs Commentaire sur les structures Petit dépôt de haches à douilles de type armoricain normal INTERPRETATION Nature Affixe 1 dépôt bronze Commentaire sur
  • de la construction d'une écluse sur le tracé du Canal de Nantes à Brest. INTERPRETATION Nature Affixe 1 Dépôt Bronze Commentaire sur l'interprétation A ffixe 2 Quantité 1 MOBILIER Contexte du mobilier : Lieu de dépôt du mobilier : CHRONOLOGIE Période de début : Age du
  • sur les structures Un mètre de haut pour vingt-neuf mètres de diamètre. INTERPRETATION Nature Affixe 1 tumulus Commentaire sur l'interprétation En association avec le tumulus de Saint- Jean-Du-Pénity Affixe 2 Quantité 1 CHRONOLOGIE Période de début : protohistoire
  • Structures Butte anthropique Doute Afflxe 1 circulaire Afflxe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures Butte circulaire mesurant vingt-quatre mètres de long pour une hauteur de quatre-vingt-dix centimètres. INTERPRETATION Nature Afflxe 1 tumulus Commentaire sur l'interprétation
  • Structures Butte anthropique Doute Affixe 1 oui circulaire Affixe 2 Quantité 1 Commentaire sur les structures Vingt-cinq mètres de diamètre, soixante-dix centimètres de hauteur. INTERPRETATION Nature Affixe 1 Affixe 2 Quantité tumulus protohistoire 1 Commentaire sur l'interprétation
  • les structures Butte circulaire ceinturée de plusieurs autres structures. INTERPRETATION Nature Affixe 1 tumulus Commentaire sur l'interprétation Butte circulaire ceinturée de tombes. Affixe 2 Quantité 1 CHRONOLOGIE Période de début : Age du Bronze ? ? siècle : date
  • les structures L 'un d'entre eux mesurent 3 ,50 mètres de haut pour un diamètre de 40 mètres INTERPRETATION Nature Affixe 1 Affixe 2 Quantité Tumulus protohistorique 1 ou motte médiévale ou vestiges d'un talus Commentaire sur l'interprétation En association. Ces buttes
  • Quantité 1 INTERPRETATION Nature Lame de poignard Affixe 1 Bronze Commentaire sur l'interprétation Affixe 2 aucun Quantité 1 Lame de poignard de l'Age du Bronze de type triangulaire de 32 cm de long et 8 cm de large à la base percé de trois trous de rivets et de la céramique
  • Rapport de prospection thématique sur l'Age du Bronze en Centre Bretagne dans le département des Côtes d'Armor C0 . "fC Opération n° 2004-37 ^ Rapport de prospection sur les communes de : Bourbriac, Canihuel, Corlay, Gouarec, Kergrist-Moellou, Kérien, Lanrivain
  • , Plouguernevel, Plounévez-Quintin, Plussulien, Rostrenen, SaintNicolas-du-Pélem, Saint-Ygeaux, Sainte-Tréphine, Trémargat Présenté par Muriel Fily Rapport de prospection thématique sur l'Age du Bronze en Centre Bretagne dans le département des Côtes d'Armor Rapport de prospection sur les
  • communes de : Bourbriac, Canihuel, Corlay, Gouarec, Kergrist-Moellou, Kérien, Lanrivain, Plouguernevel, Plounévez-Quintin, Plussulien, Rostrenen, SaintNicolas-du-Pélem, Saint-Ygeaux, Sainte-Tréphine, Trémargat Présenté par Muriel Fily Remarque générale Cette prospection thématique
  • sur la période de l'Age du Bronze a été entreprise au cours de l'année 2004 dans quinze communes du Centre Ouest Bretagne, soit un total de 45 480 hectares. Zone de prospection sur la carte de Bretagne Communes prospectées 3 - (Bourbriac : 22013) - Canihuel : 22029 - Corlay
  • 4 Introduction Cette prospection a été entreprise dans le cadre d'un mémoire de DEA « archéométrie et archéosciences » réalisé à l'université de Rennes 1 sous la direction de José Gomez de Soto. Ce mémoire, soutenu en juin 2004, s'intitule Nouvelles données sur la répartition
  • des tumulus en Centre Ouest Bretagne. Cette recherche a pour objectif de rendre compte de la répartition des sites de l'Age du Bronze dans une zone géographique définie. Nous voulions mettre en évidence des préférences dans le choix d'édification des structures en liaison avec la
  • Bronze. La zone prise en compte pour ce D.E.A comprend trente-six communes dont vingt-et-une prospectées par Alain Provost au cours de l'année 2003. Les quinze communes restantes sont les communes prospectées par moi-même lors de l'année 2004. Choix de la zone Notre choix s'est porté
  • sur ce groupement de communes car peu de sites de l'Age du Bronze y étaient répertorié, à l'exception de la commune de Bourbriac, très riche en sites de cette période. En effet, la zone retenue se situe entre le groupe tumulaire de Bourbriac au Nord et celui de Malguenac au Sud. La
  • zone concernée était donc considérée comme de faible densité d'occupation pour la période de l'Age du Bronze. Les prospections entreprises par Alain Provost dans les vingt-et-une communes adjacentes ont été fructueuses et de nombreuses buttes anthropiques y ont été répertoriées
RAP02746_1.pdf ((22)(29)(56). rapport de pi de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz. rapport de pi 2011)
  • (22)(29)(56). rapport de pi de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz. rapport de pi 2011
  • -Strauss mot à mot. Essai d’idiographie linguistique. Ed. Droz. 15 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 - les informations nécessaires à l’enregistrement de la découverte ; - le plan des structures sur fond cadastral au 2/000 ; - la localisation
  • PATRICK NAAS RAPPORT DE PROSPECTI ON – I NVENTAI RE DE L’OUST ET DE LA VI LAI NE (M orbihan) A LA POI NTE DU RAZ (Finistère) Département du M ORBI HAN (Arrondissements de Pontivy, Vannes et Lorient) Département des COTES D’ARM OR (Cantons de M ûr-de-Bretagne et Loudéac
  • ) Département du FI NI STERE (Arrondissement de Quimper) 2011 Autorisations par arrêté préfectoral N° 2011 - 241 I. Rapport de synthèse (47 p.) II. Annexes : 58 dossiers de déclaration de découverte (397 p.) 1 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 2
  • Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 3 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 MOUSTOIR –REMUNGOL ( 56) –Kerafrais P. Naas - 28/06/2011 4 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 Rapport
  • de prospection-inventaire de l’Oust et la Vilaine à la Pointe du Raz (2011) SOMMAIRE I. RAPPORT DE SYNTHESE (p. 1 – 48) 1 PRESENTATION GENERALE ET METHODOLOGIE DES RECHERCHES 1.1 Historique des recherches (1989-2011) 1.2 Les caractéristiques de la zone prospectée 1.3 La
  • campagne de prospection (2011) 1.3.1. Le financement 1.3.2. La prospection aérienne 1.3.3. La photo-interprétation et le redressement des clichés 2. LES DECOUVERTES (année 2011) 2.1 Le traitement administratif et scientifique des données 2.2 Les découvertes d’enclos 2.2.1
  • Morphologie des enclos (curvilignes et en abside ; à dominante rectiligne : funéraire, trapézoïdaux, pseudo carrés, barlongs) 2.2.2 Degré d’organisation des ensembles fossoyés (simples, accolés, emboîtés, ensembles complexes) 2.3 Recherches autour d’un oppidum gaulois (Lescouët en
  • Guégon) 2.4 Diachronie et territoire 2.4.1. Noyal-Pontivy (Morbihan) (suite) 2.4.2. Sarzeau (Morbihan) (suite) 2.5 Voies et parcellaires 2.5.1 Les voies 2.5.2 Un parcellaire en pierre à Plumelec 3. CONCLUSION II. ANNEXES : 58 DOSSIERS DE DECLARATION DE DECOUVERTE [397 p
  • . ] (fiches de déclaration de découverte, plans, photographies, localisation IGN) 5 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 LISTE DES DECOUVERTES 2011 N° d'ordre Département Commune Lieu-dit Entités archéologiques 1 22 LOUDEAC La Ville Morvan
  • 14 56 GUEGON La Ville au Cours Enclos funéraire, chemin 15 45 GUEGON Lescouët Rempart en élévation 16 56 GUENIN Talnay Enclos 17 56 GUILLAC Kerdo/ La Pyramide Enclos 18 56 KERFOURN Chataigneraie Système d'enclos 19 56 KERGRIST Lande de Porh Meno Enclos
  • ROHAN Le Champ Fablet Enclos 40 56 ROHAN La Secouët Enclos 6 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 LISTE DES DECOUVERTES 2011 (suite) N° d'ordre Département Commune 41 56 SAINT-BARTHELEMY 42 56 43 56 44 Lieu-dit Entités
  • THEIX Le Clerigo Système d'enclos 55 56 THEIX Guelan Système d'enclos 56 56 TREDION Enclos 57 56 TREFFLEAN Maisons Guilloux Roscouët (nord du bourg) Voie 58 56 TREFFLEAN Le Najo / Kergo Voie 7 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011
  • 1. PRESENTATION GENERALE ET METHODOLOGIE DES RECHERCHES 1.1 Historique des recherches (1989-2011) L’année 2011 marque la 23ème année de recherches archéologiques dans le cadre des opérations de prospection-inventaire entre l'Oust et le Blavet. Les premières campagnes
  • systématiques de prospection au sol dans cette zone remontent à 1985 et les premiers résultats ont été publiés en 1991 (cf. P. NAAS in Terroirs, territoires et campagnes antiques, RAO, supl. N°4., 1991, p. 143-156 ). La prospection aérienne à basse altitude a débuté en 1989, un financement
  • stable (DRAC) intervenant à partir de 1990, complété en partie par une dotation du Conseil Général du Morbihan. Les nombreuses données inédites accumulées depuis une décennie (plusieurs centaines de sites) et les hypothèses d’interprétation tant sur la typo-chronologie des enclos que
  • sur l’organisation des paysages protohistoriques et antiques ont fait l’objet de publications régulières depuis 1991. Nous ne reviendrons pas ici sur ces travaux et publications (thèse de doctorat, plusieurs ouvrages et une quinzaine d’articles sur les typologies des enclos
  • , l’organisation des parcellaires et des terroirs) dont le détail figure dans les rapports précédents auxquels nous renvoyons le lecteur (notamment 2003, 2004, 2005, 2009, 2010). 1.2 - Les caractéristiques de la zone prospectée La zone de prospection initiale entre l’Oust et l’Ellé a été
  • de Bretagne – Loudéac, et, d’est en ouest, de la presqu’île de Sarzeau jusqu’à la Pointe du Raz . (fig. 1 ). 8 Patrick NAAS - Rapport de prospection-inventaire archéologique - 2011 Fig. 1 – Localisation de l’opération de prospection–inventaire 2011 (MORBIHAN : arrdts de Lorient
  • , Pontivy et Vannes ; COTES D’ARMOR : Mûr- de- Bretagne / Loudéac ) ; FINISTERE sud ). Les caractéristiques physiques de cette région qui influent localement sur la détection des sites ont été largement exposées au cours des années précédentes (voir en particulier nos contributions sur
  • cette question dans les rapports de prospection pour les années 1992 – 1996 et dans plusieurs publications récentes). Cette région est marquée au sud par la présence de nombreuses formations géologiques parallèles au littoral, en particulier d’importants affleurement à dominante
RAP01880.pdf ((22)(35). nord de la Haute-Bretagne)
  • (22)(35). nord de la Haute-Bretagne
  • , avec une période plus active du printemps à l'automne pour la prospection aérienne. Pour l'élaboration du rapport, nous avons utilisés les nouvelles fiches d'enregistrement de découverte et le thésaurus de Patriarche. Ce premier essai impliquant de s'approprier la philosophie et le
  • DESCRIPTION (les affixes l et 2 sont à choisir dans la liste des affïxes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Système d'enclos Doute Affixel Quadrangulaires Affixe2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la
  • structures Enclos encore matérialisé par des éléments du parcellaire cadastré. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixel Affixe2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER
  • avec le cadastre du XIXe siècle INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixel Affixe2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté
  • autre ) Structures (illimité) Enclos Doute Affixel Affîxe2 Quantité Commentaire sur les structures Petit enclos ovale INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) A/fixe 1 Affixel Quantité
  • ou autre ) Structures (illimité) Doute Affixel Affixe2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRETATION (les affixes l et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixel Affixel Quantité Commentaire sur
  • PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 2002 AUTORISATION N° 2002/030 DU 5 mars 2002 Tome 1/4 PRESENTATION ET COMPILATION DES FICHES D'ILLE-ET-VILAINE Avec l'aide de
  • : CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR CONSEIL GENERAL DTLLE-ET-VILAINE MINISTERE DE LA CULTURE D.R.A.C. BRETAGNE S.R.A. BRETAGNE PROSPECTION - INVENTAIRE DU NORD DE LA HAUTE - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches d'IUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des
  • fiches des Côtes-d'Armor Commune de Bréhand à Merdrignac TOME 3 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Penguily à Plouasne TOME 4 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Plouguenast à Vildé-Guingalan PROSPECTION - INVENTAIRE DU NORD DE LA HAUTE
  • - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches dTUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Bréhand à Plénée-Jugon TOME 3 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Plessala à Vildé-Guingalan Ce dossier résulte du travail de
  • J.ANNE C. BIZIEN-JAGLIN C. FOURNIER P. HEBERT J. LAPERAS F. LESGUER J. MESLIN A. NOSLIER S. SORINAS E. TORRE J.-P. TOULARASTEL J.-B. VIVET Qui ont assuré les actions de terrain et la gestion des collections. Qu'ils trouvent ici tous nos remerciements. -2SOMMAIRE, TOME 1/4 LISTE DES
  • SITES ET GISEMENTS DECLARES EN 2001 p. 3 PREAMBULE p. 5 I) RAPPEL DE L'ORGANISATION p. 6 II) CADRE GENERAL DE L'OPERATION DEFINI DEPUIS 1997 p. 7 - RAPPEL DES PROBLEMATIQUES p. 7 - RAPPEL METHODOLOGIQUE p. 9 Critères de sélection IV) RESULTATS p. 12 - PROSPECTION
  • PEDESTRE p. 1 3 - p. 13 PROSPECTION AERIENNE ANNEXE I : Liste des enclos et structures repérés en prospection aérienne en 2002 et faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique. p. 16 ANNEXE II : Liste des gisements et sites abordés par la prospection au sol et
  • faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002. p. 18 ANNEXE III : Liste des enclos et sites déjà inventoriés et revus d'avion en 2002, sans faire l'objet de déclaration de découverte car aucune information complémentaire n'a été observée. p. 19 ANNEXE IV
  • : Liste des gisements ayant fait l'objet d'un suivi et d'un échantillonnage de mobilier en 2002 mais sur lesquels aucune information nouvelle ne justifiait de déclaration. p. 20 b0sl2vlPANNEXE V : Liste des anomalies repérées d'avion en 2002 mais qui n'ont pas fait l'objet de
  • déclaration de découverte archéologique. -3- Liste des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002 * indique les compléments d'information Département des Côtes-d'Armor Commune ■ *1. Bréhand x2. Bréhand X, 3. Broons K 4. Corseul X5. Corseul
  • Lieu-dit G !5 technique de repérage Touche Brehaud La Ville es Renault Crinhouét II La Brousse L'Hôtellerie La Roche Ville au Compte La Pochais Saint-Marie des Bois Portuais Les Touches Cadenoual Les Perrières Bas Guerlan La Chapelle La Marette Le Pont Landeboulou La Biénais La
  • Ville Erhel Le Bas Breil Ville Cordel Les Breils Colloué Petit Gué La Halte Ville Morvan Bellevue Le Bos de l'If La Daviais II La Jaunière Langouhèdre La Salle es Pies Le Vieux Bourg Le Bigna Le Ponterret Vau Bernay Ville Ermel Le Clos brûlé 2 Le Clos brûlé 3 La Chienne Prospection
  • -Gouéno 60. Saint-Maudez 61. Saint-Maudez \ 62. Saint-Rieul 63. Saint-Trimoel X 64. Sévignac 65. Sévignac ^y66. Sévignac 67. Trelivan 68. Vilde-Guingalan 69. Vilde-Guingalan Y Ville Guillaume Le Pas Maugeas Basse Chapelle Champ Tréniguon Moulin de Cornéan Montorien Vaujour Ville
  • Talva La Basse Lande La Bilheudais Saint-Aydes Bois Bouan La Corgnais L'Hioval La Croix de Pierre La Chevrue Le Bocage Mottes aux Agneaux La Croix de l'Iff La Renardais La Haute ville La Brossonière Brondineuf Le Feu Saint-André La Renaudais La Croix Mois Le Tracin Prospection au
RAP02149.pdf (îles d'HOËDIC et de HOUAT (56). rapport de prospection inventaire)
  • îles d'HOËDIC et de HOUAT (56). rapport de prospection inventaire
  • sérieusement la tâche de qui veut comprendre la topographie des lieux aux époques de la Préhistoire récente. Des essais de courbes de variation du niveau marin ont bien été proposés mais, s'ils s'accordent pour constater la montée progressive des 3 eaux, il y a de grandes divergences pour
  • 23 BIBLIOGRAPHIE Bachelot de la Pylaie 1825-1826 : BACHELOT DE LA PYLAIE J.-M. - Essai sur la statistique des îles d'Houat et d'Hédic. Manuscrit de la Bibliothèque centrale du Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Publié en 2004 sous le titre : Voyage d'un naturaliste
  • INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre) Nature (limité à 2) Dolmen Affixel A/fixe 2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) '. Contexte du mobilier : Lieu de
  • PROJET ARCHÉOLOGIQUE ILES D'HŒDIC ET DE HOUAT HOUAT Opération de prospection - inventaire n° 2005/243 Etude de l'occupation pré et protohistorique sur l'île de Houat par Jean-Marc LARGE Rennes : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 2005 ZlkB AVANT-PROPOS La
  • prospection - inventaire sur l'île de Houat a débuté en 2005. Sa principale action concerne une prospection pédestre qui a eu lieu en juillet 2005. Elle s'est faite avec des moyens suffisants, financiers et humains. Les moyens financiers sont délivrés par deux organismes à hauteur presque
  • égale pour chacun : - Le Ministère de la Culture par l'intermédiaire de la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Service régional de l'Archéologie ; Le Conseil Général du Morbihan. 2005 471,18 € 500 € Budget Ministère Culture Département L'équipe de terrain était composée
  • de : Freddy Biet, Patrice Birocheau, Pierre Buttin, Virginie Buttin, Sophie Corson, Carine Défontaine, Danièle Gailledrat, Jean-Marc Large, Françoise Ravard, Jean-Claude Ravard, Denise Riffé. Le soutien de l'association Melvan permet d'inscrire le travail archéologique dans une
  • démarche pluridisciplinaire concernant les îles de Houat et d'Hoedic. Ce partenariat permet un maillage d'informations unique en son genre, faisant participer une grande partie de la population d'Hoedic et de Houat. Il a notamment permis d'établir une convention entre le collège du
  • Ponant, représenté par Mr Gérard Gabriel, principal des Collèges du Ponant. Nous avons bénéficié gracieusement du collège comme lieu de travail et d'hébergement pendant une semaine. 2 DONNEES GEOGRAPHIQUES Coordonnées Lambert : X= Y= Z= Département : Morbihan Commune : Houat
  • Cadastre : Lieu-dit ou adresse : année : 1971 section : parcelle : PROBLEMATIQUE GENERALE Dans le prolongement de Quiberon, au-delà de la pointe de Conguel, émerge l'île de Houat. Après avoir traversé le passage marin de la Teignouse, ancien débouché de la Vilaine dans l'océan alors
  • que le niveau de la mer était nettement plus bas, l'île de Houat est posée sur l'océan, offrant au premier regard une ligne de falaises peu accueillantes. Cet immense vaisseau terrestre est précédé d'un chapelet d'îlots, la chaussée du Béniguet, dont Valhuec est le plus important
  • . Quelques petites plages forment de possibles appuis pour pénétrer sur l'île lorsque les conditions météos le permettent mais ces zones de sable n'ont pas une étendue comparables à la formidable dune de TréacTi er Goured, immense croissant faisant face à Hoedic, l'île la plus sud
  • -orientale de la chaîne granitique de Quiberon. L'ancien port du Beg était situé dans la partie sud de cette plage, dans un endroit abrité, toutefois pas assez puisque détruit lors de tempêtes. Le port actuel, Saint-Gildas, est situé en contrebas de la falaise nord de l'île. L'île forme
  • donc un immense plateau surélevé, disposé en long, recouvert presque partout par la dune sableuse, limité par des falaises déchiquetées et, pour la partie est, par le croissant dunaire de TréacTi er Goured. Au centre de l'île, le plateau, moins sableux, a toujours présenté des
  • terres propices aux activités agricoles. La géologie de l'île ne semble pas compliquée. Houat fait partie de la longue chaîne leucogranitique partant de Quiberon et émergeant de la mer, formant un chapelet terrestre dont Houat et Hoedic sont les perles les plus importantes. Le
  • vaisseau de granité porte sur lui son manteau de sable. L'axe général des îles et îlots du chapelet est NO/SE, c'est-à-dire dans une orientation semblable au jeu de failles qui a cassé le vieux Massif armoricain. Houat est entouré d'îlots qui ont leur importance en matière de vestiges
  • préhistoriques. En premier lieu, Er Yoctt ou Er Yoh (Le Mulon) situé au-delà de la pointe nord-est de l'île. Une chaussée recouverte quasiment en permanence formait le lien avec la plage de Tréacli er Goured. L'îlot n'est pas grand mais offre un plateau surélevé et incliné qui aura un rôle
  • sud-ouest, l'îlot Senis est encore attaché à sa grande sœur par un tombolo se découvrant à marée basse. L'île Guric se trouve à quelques encablures de l'anse de Béniguet et forme l'avant-poste de la chaussée de Béniguet avec Valhuec comme principal îlot. Toutefois, cette
  • description sommaire pêche par un manque d'appréciation : le niveau de la mer a beaucoup fluctué depuis le réchauffement de la planète débuté il y a 12000 ans. Il n'a pas cessé de monter, submergeant des parties autrefois hors d'eau. Mais sa remontée n'a pas été linéaire et cela complique
  • apprécier à un moment précis la hauteur des plus hautes mers. On s'accorde tout de même pour dire que dès le Mésolithique, l'ensemble HouatHoedic était un dispositif insulaire, séparé du continent par le profond passage de la Teignouse. Le présent rapport fera apparaître les sources
RAP03776 (Autour du Golfe du Morbihan - Les Landes de Lanvaux et le Sud de la Vallée de la Vilaine.Rapport de Prospection Diachronique)
  • Autour du Golfe du Morbihan - Les Landes de Lanvaux et le Sud de la Vallée de la Vilaine.Rapport de Prospection Diachronique
  • datation précise des vestiges. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature Affixe 1 Affixe 2 Quantité thermes 1 Commentaire sur l’interprétation : Il est proposé de rattacher le mur découvert aux thermes
  • irrégulière maçonné pierres Quantité 9 1 2 1 2 1 3 1 1 Commentaire sur les structures : voir le rapport détaillé annexé à la fiche INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature Édifice public Structure urbaine
  • Autour du golfe du Morbihan les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine Arrêté d’autorisation n° 2018-190 Rapport de prospection diachronique 2018 Sébastien Daré avec la collaboration de Clément le Guédard, Mikaël le Maire, Bruno Régent et Daniel Tatibouët
  • Centre d’études et de recherches archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne août 2019 Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Illustrations de couverture : en haut à gauche : vue de la crypte, cathédrale (Vannes) ; en haut
  • à droite : première pierre datée de 1648 des travaux de la crypte , cathédrale (Vannes) ; en bas à gauche : angle d’un bâtiment antique contre lequel vient s’appuyer une autre construction également antique, place Dariorigum (Locmariaquer) ; en bas à droite : deux fragments d’un
  • gobelet en verre jaune à décor de scènes de spectacle, ici une course de chars (2nde moitié du Ier siècle ap. J.-C.), jardin du presbytère (Locmariaquer) Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de
  • courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance
  • et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants
  • ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle
  • . Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Autour du golfe du Morbihan les landes de Lanvaux et
  • le sud de la vallée de la Vilaine Arrêté d’autorisation n° 2018-190 Rapport de prospection diachronique 2018 Sébastien Daré avec la collaboration de Clément le Guédard, Mikaël le Maire, Bruno Régent et Daniel Tatibouët Centre d’études et de recherches archéologiques du
  • Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne août 2019 Remerciements Le rapport de prospection de l’année 2018 est une oeuvre collective qui a bénéficié tout au long de son élaboration d’appuis et de collaborations efficaces. Notre reconnaissance s’adresse d’abord aux
  • membres bénévoles du Céram pour leur participation pendant des durées plus ou moins longues aux travaux de terrain ou pour l’aide fournie dans le traitement des données comme du mobilier : Isabelle Brunie, Yann Dufay-Garel, Jean Gosselin, Clément Le Guédard, Mikaël Le Maire, Corentin
  • ministère de la Culture et de la Communication, Direction régionale des Affaires Culturelles de Bretagne (DRAC), service régional de l’archéologie, représenté par Monsieur Yves Ménez, conservateur régional, Madame Anne-Marie Fourteau, ingénieur de recherches en charge du Morbihan à
  • l’exception du secteur UNESCO, Madame Christine Boujot, ingénieur de recherches en charge du secteur UNESCO, et du conseil départemental du Morbihan, par l’intermédiaire du service départemental d’archéologie, représenté par Monsieur Olivier Agogué. Nous leur adressons de plus nos sincères
  • remerciements pour leur confiance, nous sollicitant pour assurer des opérations de suivi de travaux. Nous exprimons notre gratitude à Madame Véronique Gendrot, gestionnaire des collections au service régionnal de l’archéologie pour ses conseils dans l’inventaire et le conditionnement du
RAP03455 (Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2016)
  • projet collectif de recherches
  • Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2016
  • outre, pour ce qui concerne l’âge du Bronze à proprement parler, plusieurs essais de classement ont été réalisés parmi lesquels nous retenons principalement ceux de J. Briard (Briard 1984) et plus récemment de C. Stévenin (Stévenin 2000). Les motifs en creux sont constitués d’une
  • base peu variée qu’on appelle en général la « plus petite unité du décor ». Ainsi, un certain nombre de combinaisons s’effectue en démultipliant (motifs simples) ou associant (motifs composés) les motifs par translation simple/décalée, réflexion miroir/décalée (Salanova 2000, p. 32
  • Projet Collectif de Recherche Rapport activité 2016 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne Le cadre chronologique et les formes de l’habitat Stéphane BLANCHET (coordination), Vérane BRISOTTO, Anne-Françoise CHEREL, Klet DONNART, Quentin FAVREL
  • , Muriel FILY, Véronique GUITTON, Caroline HAMON, Xavier HENAFF, Cécile LE CARLIER, Mikaël LE MAIRE, Mélanie LEVAN, Clément NICOLAS, Théophane NICOLAS, Yvan PAILLER, Julien RIPOCHE, Sandra SICARD, Sébastien TORON Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 AUTEURS DU
  • , Eveha, UMR 6566 CReAAH. klet.donnart@eveha.fr Quentin FAVREL Doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR 8215 Trajectoires. quentin.favrel@gmail.com Muriel FILY Attachée de conservation du patrimoine, Conseil général du Finistère, UMR 6566 CReAAH. muriel.fily@cg29 Véronique
  • GUITTON Xylologue, Inrap Grand-Ouest, UMR 6566 CReAAH. veronique.guitton@inrap.fr Caroline HAMON Chargée de recherche CNRS, UMR 8215 Trajectoire. caroline.hamon@mae.cnrs.fr Xavier HENAFF Responsable d’opérations, Inrap Grand-Ouest. xavier.henaff@inrap.fr Mélanie LEVAN Responsable
  • d’opérations, Inrap Grand-Ouest. melanie.levan@inrap.fr Cécile LE CARLIER Ingénieure de recherche, CNRS, UMR 6566 CReAAH. cecile.lecarlier@univ-rennes1.fr Mikaël LE MAIRE Ingénieur d’étude, Université de Rennes 1. mikael.le.maire@yahoo.fr Clément NICOLAS Post doctorant Fyssen, UMR 8215
  • Trajectoires. ju.ripoche@gmail.com Sandra SICARD Responsable d’opérations, Inrap Grand-Ouest, UMR 6566 CReAAH. sandra.sicard@inrap.fr 1 Projet Collectif de Recherche Sébastien TORON Responsable d’opérations, Eveha, UMR 6566 CReAAH. sebastien.toron@eveha.fr 2 Rapport d’activité 2016
  • Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 SOMMAIRE LISTE DES PARTICIPANTS p. 4 1. LE PROJET INITIAL : quelques rappels p. 5 2. L’ACTIVITE EN 2016 p. 7 2.1 Typologie des céramiques de l’âge du Bronze moyen : les registres décoratifs par X. Hénaff p.11 2.2 Analyse
  • fonctionnelle des outils macrolithiques impliqués dans la métallurgie du cuivre et du Bronze de la fin du IIIe au IIe millénaire avant notre ère en Bretagne par C. Hamon, S. Blanchet, V. Brisotto, C. Le Carlier, K. Donnart p. 25 2.3 Le « petit mobilier » en bois des tumulus armoricains
  • : première approche par V. Guitton p. 33 2.4 Les tumuli de l'âge du Bronze dans le nord-ouest des Côtes-d'Armor par M. Le Maire p. 43 2.5 Les Formes de l’habitat et l’occupation du sol en Bretagne par S. Blanchet, M.Levan, S. Sicard, S. Toron p. 53 2.6 Le Campaniforme et la genèse de
  • l’âge du Bronze ancien en Bretagne : De nouvelles donnes ? par S. Blanchet, Q. Favrel, M. Fily, C. Nicolas, T. Nicolas, Y. Pailler, J. Ripoche p. 71 3. PRINCIPALES PERSPECTIVES POUR L’ANNEE 2017 P. 97 3 Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 LISTE DES
  • et âge du Fer ESCATS Yoann INRAP GO Responsable d’opérations FAVREL Quentin Université Paris 1 Doctorant FILY Muriel CGD 29 Attachée de conservation, âge du Bronze. GABILLOT Maréva UMR 5594 ARTeHIS Chargée de recherche, âge du Bronze. GANDOIS Henri Doctorant GAUTIER
  • Maurice Univ. Paris 1, UMR 8215 Trajectoires Chercheur bénévole GUITTON Véronique INRAP GO, UMR 6566 CReAAH Xylologue, étude des bois Univ. Rennes 1, UMR 6566 CReAAH Spécialiste, étude macrooutillage Prospecteur aérien GOMEZ DE SOTO José CNRS, UMR 6566 CReAAH Directeur de
  • recherche émérite, âge du Bronze. HENAFF Xavier INRAP GO HAMON Caroline CNRS, UMR 8215 Trajectoires Responsable d’opérations, Préhistoire récente/Protohistoire ancienne. Chargée de recherche, spécialiste du macrooutillage. LE BIHAN Jean Paul CRAF Archéologue, Protohistoire. LE
  • CARLIER Cécile CNRS, UMR 6566 CReAAH Ingénieure de recherche, spécialiste du métal. LE GOFF Emeline INRAP GO Référente SIG LE MAIRE Mickaël Université de Rennes 1 Ingénieur d’étude LEMEE Marion INRAP GO Responsable d’opération, Protohistoire LEROUX Gilles INRAP GO, UMR
  • . RIPOCHE Julien Doctorant Cette liste rassemble les personnes qui sont associées ou participent au projet. Elle n’est bien sûr pas figée et évolue en fonction des problématiques, des travaux mis en place mais aussi des besoins (la trame grise signale les agents de l’Inrap bénéficiant
  • de jours PAS). 4 Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 1. LE PROJET INITIAL : quelques rappels Dans ce rapport d’activité 2016, nous ne reviendrons pas sur la présentation détaillée de ce PCR, déjà largement développée dans les rapports produits les années
  • précédentes. Rappelons simplement qu’à partir des données disponibles en Bretagne, deux axes prioritaires avaient, au démarrage du projet, été définis :  construire un référentiel chrono-culturel pour l’âge du Bronze régional en prenant notamment en compte la typo-chronologie des
  • productions céramiques mais aussi lithiques et en constituant un véritable corpus de datations 14C. Les ensembles mobiliers valorisables – notamment la céramique dont les découvertes se sont longtemps limitées aux structures funéraires – permettent aujourd’hui de reprendre largement la