Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3852 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01248.pdf (PLUMÉLIAU (56). "le champ d'aviation". un enclos du haut empire. rapport de fouille préventive)
  • PLUMÉLIAU (56). "le champ d'aviation". un enclos du haut empire. rapport de fouille préventive
  • - Série gallo-romaine - UN ENCLOS DU HAUT-EMPIRE PLUMÉLIAU « Le Champ d'Aviation » (56173014 AH) (Morbihan) DFS DE SAUVETAGE URGENT 11/07/1994-15/11/1994 sous la direction d'Eric GUILLET avec la collaboration de C. Courbot et A. Desfonds ROUTE DEPARTEMENTALE 768 : Section
  • Kerledorz - Keroperh AJ-AN - Antenne interrégionale Grand-Ouest avec le concours du Conseil Général du Morbihan Rennes : SRA Bretagne 1994 - Série gallo-romaine - UN ENCLOS DU HAUT-EMPIRE PLUMÉLIAU « Le Champ d'Aviation » (56173014 AH) (Morbihan) DFS DE SAUVETAGE URGENT 11/07/1994-15
  • /11/1994 sous la direction d'Eric GUILLET avec la collaboration de C. Cour bot et A. Desfonds ROUTE DEPARTEMENTALE 768 : Section Kerledorz - Keroperh AFAN - Antenne interrégionale Grand-Ouest avec le concours du Conseil Général du Morbihan Rennes : SRA Bretagne 1994 1 SOMMAIRE
  • Sommaire 2 Fiche signalétique 3 Générique de l'opération 4 Introduction Cadre matériel de l'opération Historique de la fouille Présentation de la démarche Méthode adoptée Clefs d'accès à la documentation 5 6 Présentation des résultats 1. Les structures antérieures à l'enclos 2
  • . L'enclos et ses structures annexes 2.1. L'enclos 2.1.1. Les fossés 2.1.2. L'entrée et son système défensif 2.2. Les structures internes 2.2.1. Les trous de poteaux 2.2.2. Les structures de combustion 2.2.3. Les fosses 2.2.4. Le puits 2.3. Les structures externes 7 9 10 11 12 3. Le
  • fossé semi-circulaire 4. Les structures postérieures Essai de synthèse Le contexte général 1.1. Le cadre écologique 13 1.2. La région à l'époque gallo-romaine 1.3. Historique et présentation du site Enclos et fermes indigènes vus d'avion : un corpus déjà développé 2.1. Un court
  • historique de cette recherche 14 2.2. Définition de la ferme indigène en prospection aérienne et problèmes méthodologiques 2.3. Les grands axes de réflexions 15 Un premier état de la recherche : les résultats de quelques fouilles 3.1. Un bilan rapide des connaissances 16 3.2. Les premiers
  • ° : 56 173 14 AH Département : MORBIHAN Commune: PLUMELIAU Lieu-dit : TALVERN NENEZ - Le Champ d'Aviation Cadastre : Année : 1990 Section et parcelles : YW 8 et 12 Coordonnées Lambert : Zone : II Abscisse : 203.400 Ordonnée : 2345.300 Altitude : de 120 à 122 m Propriétaire du terrain
  • site : 2 à 3 ha minimum hors-emprise * Mots clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et les vestiges immobiliers) : - sur la chronologie : GAL - sur la nature des vestiges immobiliers : SEC. HAB. FER. FSS. PAR. TRO. FOS. FOY. PUI. TOM (INC). - sur la nature des vestiges mobiliers
  • : * Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : si ce genre d'enclos quadrangulaires sont assez bien inventoriés par prospections aériennes, peu sont datés précisément : prospections au sol, sondages partiels ou même seulement
  • photo-interprétations (à prendre sous réserve) les attribuent souvent à la période gallo-romaine. La fouille partielle (largeur de l'emprise routière) de l'enclos concerné, interprété comme une "ferme indigène", permet une approche plus fine de la morphologie et de l'utilisation des
  • fossés ainsi que de la chronologie de ces derniers et de leurs structures annexes (1er s. de n. è.). Cependant pour ces dernières (habitat, stockage,...), le fort arasement du site rend très lacunaire leur plan général sur l'emprise. Un premier essai de synthèse des connaissances
  • actuelles sur les sites de même nature en Gaule a été cependant effectué en conclusion. Lieu de dépôt du mobilier archéologique : dépôt SRA Rennes puis service des archives départementales de Vannes. 3 GFNFRIQUE DE L'OPÉRATION INTERVENANTS SCIENTIFIQUES Direction scientifique E
  • sur le contexte local. S. Evanno (bénévole); V. Le Flanchec (bénévole) pour leur participation à la fouille. à l'ensemble du personnel scientifique, technique et administratif du SRA Bretagne. 4 INTRODUCTION CADRE MATÉRIEL DE L'OPÉRATION Le projet routier est la déviation de la
  • R.D. 768 aménagée en 2x2 voies, sur la commune de Pluméliau (section Kerledorz - Keroperh) et d'une longueur totale de 7 km (pl. 1, 2 et 3). Sur les parcelles concernées (Champ d'aviation), la largeur de l'emprise varie de 28 à 34 m à laquelle il faut rajouter 10 m à l'est pour la
  • construction d'une voie de desserte aux parcelles cultivées, le chemin d'exploitation existant étant coupé par la future route. Sur l'emplacement du site, les travaux de terrassements se font en déblais et nécessitaient donc une opération archéologique préventive. HISTORIQUE DE LA FOUELLE
  • - Bilan des moyens mis en oeuvre Le site a été inventé en juin 1990 par photographies aériennes (photo de couverture) effectuées lors d'une prospection-inventaire entre les vallées de l'Oust et du Blavet (Naas 1990). Les anomalies phytographiques mettaient en évidence la superposition
  • . nodules de terre cuite et tessons de céramique gallo-romaine. Le tracé de la future route étant défini, une opération de diagnostic archéologique est lancée de décembre 1993 à janvier 1994 pour évaluer plus précisément le potentiel et l'état de conservation des vestiges enfouis
  • nouveaux (mobilier en surface, micro-reliefs, enquête auprès des habitants sur leur connaissance du terroir. ...). Ces deux premières étapes n'ont pas apporte d'éléments inédits pour les parcelles qui nous concernent. La phase suivante était la réalisation de sondages mécaniques dans
  • l'axe central de l'emprise. Des tranchées continues furent effectuées au niveau du site. La largeur de la future route concernait les deux enclos quadrangulaires les plus a l'ouest. Les sondages confirmèrent la présence du fossé nord de l'enclos le plus petit et révélèrent des trous
RAP02207.pdf (PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. rapport final de synthèse de fp 2 (2005-2006))
  • PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. rapport final de synthèse de fp 2 (2005-2006)
  • Les enclos de Saint-Eloy à Paule (Côtes d'Armor). Vue aérienne de la fouille localisée à l'est du site - Maurice Gautier. Responsables : Yves Menez (Inrap, UMR 6566) Marion Berranger (doctorante, université de Paris I, UMR 7041) Etude du cimetière : Anne Villard-Le Tiec (SRA
  • Bretagne, UMR 6566) Marcia Hadelmann (Archéodunum) Isabelle Le Goff (Inrap) Infographie, conception graphique : Mathilde Dupré (Inrap) Rapport de fouille bisannuelle 2005-2006 2006 Conseil général des Côtes d'Armor Service régional de l'archéologie de Bretagne Inrap 2 Y. Menez, M
  • . Berranger, A. Villard-Le Tiec, M. Hadelmann, I. Le Goff, M. Dupré Nous n’omettrons nanceurs : pas de remercier les - le Ministère de la culture et de la communication - Direction régionale des affaires culturelles Service régional de l’archéologie de Bretagne, et notamment M
  • . Stéphane DESCHAMPS, Conservateur régional, qui a soutenu cette activité de recherche effectuée par un agent de son service, mis à disposition du siège de l’Inrap en 2006 ; - le Conseil général des Côtes d’Armor, maître d’ouvrage de cette opération de fouille, et notamment M. Claudy
  • LEBRETON, Président du Conseil général, M. Christian PROVOST, VicePrésident en charge de la Culture, M. Claude Le Potier, Directeur de la culture, des sports, de l’éducation et de la jeunesse, sans oublier M. Yvon Pellerin, Chef du service de la culture en charge du patrimoine ; ainsi
  • que les institutions qui ont rendu possible la réalisation de cette opération : REMERCIEMENTS Les données analysées dans ce rapport résultent de l’effort collectif de professionnels et de bénévoles. La qualité comme la quantité des informations recueillies ont toujours dépendu de
  • leur capacité à mener cette opération archéologique comme un travail d’équipe et non comme un simple passetemps. Nous tenons donc à témoigner notre reconnaissance pour la sueur qu’ils ont largement dispensée sur le chantier à l’ensemble des fouilleurs qui ont participé aux
  • Simon GOUDISSARD Florent GOUEDARD 2006 Martin HEES Floriane HELIAS Guillaume HUBERT Vincent JACTEL Véronique JOUAULT Elodie LECHER, Joseph LE GALL Valérie LE GALL Anthony LEFORT Axel LEVILLAYER Emilie LOUESDON Marion MARSAC Camille MAYEUX Henri MAYEUX Laurence PHILIPPE Hélène
  • également soutenu cette activité de recherches en 2006, en acceptant le départ durant 5 semaines d’un de leurs chefs de service ; - l’UMR 6566 du CNRS qui a accepté de gérer cette opération, notamment M. Guirec QUERRE, Directeur de cette unité, et Mme Michèle TOSTIVINT, qui a bien voulu
  • assurer avec ef cacité la comptabilité de cette opération. Nous voudrions en n remercier, pour l’intérêt qu’ils ont manifesté envers la fouille et la qualité de leur accueil, M. Gaël LE BOULC’H, propriétaire et exploitant de la parcelle localisée à Saint-Eloy, ainsi que MM. Pierre-Yves
  • et Dominique LE BORGNE, exploitants de la parcelle localisée à Kergroas. 3 Les enclos de Saint-Eloy à Paule (Côtes d’Armor) Carhaix Cherbourg Paule Rostrenen Glomel sites de Saint-Eloy Brest Saint-Brieuc Tréogan Rennes Quimper Vannes 0 50 100 km Nantes 0 1 5 km
  • altitudes supérieures à 200 mètres altitudes supérieures à 250 mètres altitudes supérieures à 270 mètres Fig. 1 - Localisation du site de Saint-Eloy. I RAPPEL DU PROGRAMME D’INTERVENTION PROPOSÉ POUR 2005 et 2006 Yves Menez Les sites de Saint-Eloy à PAULE, dans les Côtes d’Armor, sont
  • localisés à l’est de la forteresse aristocratique de l’âge du Fer fouillée de 1988 à 2001(Fig. 1 et 2). Le programme proposé en 2004 à la Commission interrégionale de la recherche archéologique pour l’opération bisannuelle 20052006 prévoyait deux types de travaux : - d’une part, une
  • étude et une mise en forme des données issues de la fouille de la forteresse. Initié en 2002, ce programme s’est poursuivi dans le cadre d’une thèse effectuée à l’université de Paris I, grâce aux subventions versées par le Conseil général des Côtes d’Armor et l’Etat dans le cadre d
  • ’une aide à la préparation de publications versée à l’Inrap. Le travail de rédaction a commencé au mois de décembre 2006 et devrait être achevé à l’automne 2007, à raison de 4 soirées par semaine. Le manuscrit de publication de l’habitat de Paule pourra donc être remis, comme je m’y
  • étais engagé, à la n de l’année 2007 ; - d’autre part, la poursuite des recherches sur le terrain à la périphérie de la forteresse aristocratique, a n de mieux cerner ses dépendances et, si possible, ses limites. La programmation de ces travaux prévoyait, en 2005 : • le début de
  • Marion Berranger, doctorante à l’université de Paris I et dont les recherches portent sur la métallurgie du fer. A l’issue des sondages de 2004, je n’étais pas convaincu par la nécessité d’une telle opération, dans la mesure où la nature de l’occupation était désormais grossièrement
  • coulées permettait, d’après une discussion avec Jean-Paul Guillaumet, Jean-Bernard Vivet et Marion Berranger, d’espérer la découverte d’un atelier dont le travail ne se limitait pas à l’obtention des loupes à partir de la réduction du minerai, mais se poursuivait au moins jusqu’au
  • martelage de ces loupes pour obtenir les 2006 4 Y. Menez, M. Berranger, A. Villard-Le Tiec, M. Hadelmann, I. Le Goff, M. Dupré Saint-Symphorien forteresse enclos 1 enclos 2 enclos 3 section ZV parcelles 38 et 42a tumuli et sanctuaire Kergroas Saint-Eloy limite des communes de
  • prospection géophysique éventuelle en 2006 Fig. 2 - Loc alisation des secteurs d’intervention proposés en 2004 et 2005 pour les opérations prévu es en 2005 et 2006. semi-produits, ces lingots de fer ensuite utilisés pour la fabrication des objets. Or un tel atelier n’a, à leur
RAP02618.pdf (SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES (35). les Vairies, le Croisé : une occupation gauloise en milieu humide. rapport de diagnostic)
  • SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES (35). les Vairies, le Croisé : une occupation gauloise en milieu humide. rapport de diagnostic
  • r +Inrap Institut national de recherches archéologiques préventives r cO S>.1 "•C U) TO i- nE St Sauveur des Landes» « Les ¥aïries» Le Croisé ». O HSe et Vilaine o > 0 ) -tu Q--S O ¡s "O —(0 tó.öo .E tÇS r O o. Une occupation gauloise en milieu humide. b
  • de l'opération 14 1.4.1 Cadre géographique, hydrographique et topographique général 1.4.2 Contexte géologique. 1.4.2.1 Le substrat. 1.4.2.2 Les formations superficielles. 1.4.3 Apports des interventions de terrain. 1.4.3.1 Description de la stratigraphie locale. 1.4.3.2 Quelques
  • données sur les aquifères locaux. 1.4.4 Dynamique de mise en place des formations au niveau du ru. 1.4.5. Dynamique de mise en place des formations au niveau de la « cuvette » au sud de l'enclos. IL L'occupation archéologique ...,¡....25 I I . l . L ' O c c u p a t i o n s u r le p l
  • a t e a u . 27 11.1.1 Présentation générale 11.1.2 Un enclos au sud de l'emprise II.1.2.1 Présentation par tranchée 27 27 La tranchée 22 La tranchée 23 1 La tranchée 20 La tranchée 19 La tranchée 18 Les tranchées 9 et 61 La tranchée 7 11.1.3 Un parcellaire moderne 11.1.4
  • L'indice repéré en photo aérienne 11.1.4.1 Présentation générale 11.1.4.2 Présentation par tranchée 30 31 31 32 11.1.5 Synthèse sur les mobiliers II. 1.5.2 Le mobilier céramique H.l.5.2 Le mobilier lithique 11.1.6 Synthèse de la zone 34 34 34 35 La tranchée La tranchée La tranchée
  • La tranchée La tranchée 554 548 545 546 549 II.2. La p a r t i e basse de l ' e m p r i s e : u n e o c c u p a t i o n gauloise en milieu h u m i d e 42 11.2.1 Présentation générale 11.2.2 L'enclos 11.2.3 Les structures dans la surface de l'enclos 11.2.3.1 Présentation
  • générale 11.2.3.2 Observations par tranchée 42 43 47 47 47 11.2.4 Un possible enclos accolé à l'enclos principal II.2.4.1 Présentation générale 57 57 La tranchée 82 La tranchée 85 La tranchée 619 La tranchée 620 La tranchée 621 La tranchée 623 La tranchée 624 Les tranchées 626, 627
  • , 628 La tranchée 640 La tranchée 645 2 II.2.4.2 Observations par tranchée 58 La tranchée 631 Les tranchées 634 et 115 La tranchée 639 La tranchée 612 11.2.5 Un enclos gaulois plus modeste à l'est 11.2.6 Synthèse sur les mobiliers II.2.6.1 Le mobilier céramique 60 70 70
  • 11.1.6.2 Le mobilier métallique 11.1.6.3 Le macro-outillage 11.1.6.4 Le mobilier lithique II.2.7 Synthèse de la zone 80 81 82 83 11.3 Les éléments de la zone intermédiaire 87 Les fossés de délimitation de l'enclos Les structures internes de l'enclos et les indices d'une occupation
  • plus ancienne Les structures à proximité immédiate de l'enclos L'enclos plus modeste à l'est Les autres indices d'une occupation plus ancienne 11.3.1 Présentation générale 11.3.2 Observations par tranchée 87 87 L'enclos de la tranchée 661 L'enclos des tranchées 88, 90 et 91 La
  • tranchée 97 La tranchée 112 Les deux fossés curvilignes des tranchées 122, 128, 129 et 116, 120, 126, 143, 158, 160 et 159. II.3.3 Synthèse sur les mobiliers II.3.3.1 Le mobilier céramique 94 94 II.4 Les aménagements du cours d'eau à l'époque médiévale 96 Des indices d'occupation
  • gauloise au sud de la zone d'enclos de l'enclos Des structures difficilement datables 11.4.1 Présentation générale 11.4.2 Observations par tranchée La tranchée 70 La tranchée 78 3 96 96 La tranchée 659 La tranchée 678 La tranchée 679 La tranchée 680 Les tranchées 649 à 651 et 659 à
  • 660 11.4.3 Les bois gorgés d'eau des tranchées 679 et 659 109 11.4.3.1 Présentation des échantillons 11.4.3.2 Méthodologie 109 110 L'anatomie du bois et les outils de sa détermination La dendrologie La tracéologie La conservation des bois gorgés d'eau et leur taphonomie 110
  • Ill 112 112 Les résultats / description L'environnement La dendrologie La datation 115 121 123 124 11.4.3.3 L'état de conservation des bois gorgés d'eau 11.4.4.4 Détermination et dendrologie 11.4.4.5 La mise en œuvre et la tracéologie 11.4.4.6 Synthèse-discussion 113 115
  • 125 126 134 134 136 138 139 140 III. Conclusion 142 bibliographie Table des illustrations Table des photographies 4 Les annexes Inventaire des données stratigraphiques et des structures archéologiques Inventaire systématique de la terre cuite Inventaire systématique du
  • des Landes Code INSEE : 35310 Lieu-dit ou adresse : Les Vairies, Le Croizé Cadastre année : Section YM, parcelles 24p, 25 et 42. altitude : 115 mNGF Propriétaire du terrain : Communauté de communes de Fougères Arrêté de prescription n° : 2010 - 023 en date du 29 janvier 2010
  • interrégion Grand-Ouest Surface du projet d'aménagement : 320 532 m Dates d'intervention sur le terrain : Du 2 août 2010 au 10 septembre 2010 Surface diagnostiquée : 25 067m % de la surface sondée : 7,8% 2 2 Lieu de dépôt temporaire du matériel archéologique : INRAP Cesson Sévigné
  • enclos quadrangulaire détecté en prospection aérienne a donné lieu à la mise en place d'un diagnostic archéologique sur le vaste périmètre (32 ha) du futur aménagement d'une ZAC à Saint Sauveur les Landes. Cet indice n'a été que partiellement retrouvé au diagnostic. Il se trouve sur
  • une rupture de pente et jouxte une zone où plusieurs fossés encadrent de nombreuses structures en creux tels que des fosses et des trous de poteaux qui n'offrent pas d'organisation permettant de caractériser cette occupation. Les éléments de datation tendent à attribuer l'ensemble
  • une « cuvette humide ou un paléochenal » dont les berges ont fait l'objet de plusieurs aménagements empierrés. Cette gestion de l'eau dont la présence était sans doute indispensable pour les activités pratiquées sur le site, est manifeste aussi dans l'enclos au travers de certains
RAP02865.pdf ((22)(29)(56). rapport de prospection inventaire archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz. rapport de pi 2012)
  • -de-Phily (35) ; Laniscat (29) ) et en France septentrionale (Herblay , Les Fontaines (Val d’Oise) ; Le Vau Blanchard, Lavernat (Sarthe) ; Le Grand Paisillier, Pouille (Vendée) ; Douains (Eure) ; La Voie neuve, Bazoches-les-Bray (Seine-etMarne) etc. Patrick NAAS Rapport de
  • 2012 1 Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique 2012 2 Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique 2012 3 Saint-Thuriau (56) Le Faouedo Enclos homotypiques juxtaposés (juillet 2012) Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique 2012 4 Rapport de
  • prospection-inventaire de l’Oust et la Vilaine à la Pointe du Raz (2012) SOMMAIRE I. RAPPORT DE SYNTHESE (p. 1 – 31) 1 PRESENTATION GENERALE ET METHODOLOGIE DES RECHERCHES 1.1 Historique des recherches (1989-2011) 1.2 Les caractéristiques de la zone prospectée 1.3 La campagne de
  • prospection (2012) 1.3.1. Le financement 1.3.2. La prospection aérienne en 2012 : une campagne décevante 1.3.3. La photo-interprétation et le redressement des clichés 2. LES DECOUVERTES EN 2012 2.1 Le traitement administratif et scientifique des données 2.2 Les découvertes d’enclos
  • Les enclos simples Les plans fermés en abside Les plans trapézoïdaux Les fossés orthogonaux Enclos montrant un certain degré d’organisation (accolés, partitions) Les superpositions d’enclos (diachronie) 3. AUTRES ACTIVITES ET PERSPECTIVES II. ANNEXES : 33 DOSSIERS DE DECLARATION
  • HELLEAN KERFOURN MALANSAC MUZILLAC NEULLIAC NEULLIAC NOYAL-PONTIVY NOYAL-PONTIVY PLEUGRIFFET PLUMELIAU SAINT-ALLOUESTRE SAINT-GERAND SAINT-THURIAU SAINT-THURIAU SARZEAU SERENT SULNIAC SURZUR SURZUR Lieu-dit LE BOTRAIN PONTALPIN KERGOLVEZ GUERNAY LANRIVAUX KERBIQUET / COLMAIN 2 COLMAIN
  • (ouest) 3 COLMAIN (sud) 4 COSQUER TUMIAC KERDEHEL KERZO LE BORNE COET-PRAT LE HELLEUC PELLE TOURNEBRIDE PETIT NEANT GUERNANLAY KERLEFEN (station épuration) GUERLOSQUET PRATPEREC PENGUILLY KERMANIEC TOULGOUET / KERBERRE KERNILIEN PERHANN LE FAOUEDO LA MAISON NEUVE BRANCELIN LE CHÂTEAU
  • 2012 marque la 24ème année de recherches archéologiques dans le cadre des opérations de prospection-inventaire entre l'Oust et le Blavet (Morbihan) , avec une extension récente de la zone de prospection jusqu’à la Pointe du Raz, en Finistère sud. Les premières campagnes
  • systématiques de prospection au sol dans cette zone remontent à 1985 et les premiers résultats ont été publiés en 1991 (cf. P. NAAS in Terroirs, territoires et campagnes antiques, RAO, supl. N°4., 1991, p. 143156 ). La prospection aérienne à basse altitude a débuté en 1989, un financement
  • stable (DRAC) intervenant à partir de 1990. Les nombreuses données inédites accumulées depuis deux décennies (plusieurs centaines de sites) et les hypothèses d’interprétation tant sur la typo-chronologie des enclos que sur l’organisation des paysages protohistoriques et antiques ont
  • fait l’objet de publications régulières depuis 1991. Nous ne reviendrons pas ici sur ces travaux et publications (thèse de doctorat, plusieurs ouvrages et une quinzaine d’articles sur les typologies des enclos, l’organisation des parcellaires et des terroirs) dont le détail figure
  • dans les rapports précédents auxquels nous renvoyons le lecteur (notamment 2003, 2004, 2005, 2009, 2010). 1.2 - Les caractéristiques de la zone prospectée La zone de prospection couvre une zone géographique à cheval sur trois départements (Morbihan, partiellement Côtes d’Armor et
  • . 1 – Localisation de l’opération de prospection–inventaire 2012 (MORBIHAN : arrdts de Lorient, Pontivy et Vannes ; COTES D’ARMOR : Mûr- de- Bretagne / Loudéac ) ; FINISTERE sud ). Les caractéristiques physiques de cette région qui influent localement sur la détection des sites
  • ont été largement exposées au cours des années précédentes (voir en particulier nos contributions sur cette question dans les rapports de prospection pour les années 1992 – 1996 et dans plusieurs publications récentes). Cette région est marquée au sud par la présence de nombreuses
  • marqué et dont les sols (limons d’altération) connaissent une exploitation intensive en raison de leurs potentialités agricoles. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l’acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement liés à la disparition
  • du bocage, en particulier sur les schistes briovériens, puisque ces terroirs concentrent l’essentiel des activités agricoles modernes en Bretagne. Ceci a été largement confirmé, à l’échelle régionale, pour l’ensemble de la péninsule armoricaine, du Blavet à la Mayenne (Leroux
  • , Gautier, Meuret et Naas, 1999 - Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique, D.A.O, n° spécial - pp. 16-19; 20-24; 69-70) Dans le Morbihan, entre le Blavet et l’Oust, les cartographies des sites – particulièrement pour la zone morbihannaise - mettent en évidence d’année en année une
  • accumulation croissante des données au nord des Landes de Lanvaux, alors que la zone littorale où la trame bocagère est encore bien présente reste souvent peu accessible à la détection aérienne. Le sud du Finistère, même dans les zones très agricoles, montre un morcellement cultural
  • caractéristique avec persistance d’un bocagerelique qui complique la détection des fossés comblés. Ces disparités en termes de résultats s’expliquent par des facteurs naturels géo-pédologiques, amplifiés par des choix économiques récents (agriculture intensive dans le nord du département
  • , déprise agricole dans certaines zones littorales) et par les politiques d’aménagements du sol mises en oeuvre depuis près de trente ans (remembrements sévères dans les régions à fortes potentialités agricoles). 1.3. La campagne de prospection (2012) 1.3.1. Le financement Le financement
RAP01912.pdf (BÉNODET (29). découverte d'une entité agricole de l'âge du fer "route de kernéost" . dfs de fouille préventive)
  • centraux, attribuée au lile avant J.C. a été étudiée en Vendée (La Gaubretière ) et une autre plus tardif, de 10 m de diamètre, datée entre le Ile et le 1er s. av. J.C., en Seine-etMarne (Bazoches-les-Bray ). 36 37 En Normandie, ce type de construction est connu dès le Bronze moyen à
  • Découverte d une entité agricole de I âge do fer « route de Kernéost » à Bénodet dans le Finistère Document final de synthèse arcnéologique Sef. INRAi» : 31 Ûô 03 08 02 Êddié Roy avéc la collaboration d^ Eric Nicolas, Anm Françoise ¿ t la participation d é J é a n François
  • géographique et géologique 3 1.2 Méthodologie 4 2. RÉSULTATS 5 2.1 Les fossés 5 2.2 Les constructions sur poteaux d'ancrage au sol 6 2.2.1 - La construction n°l sur tranchées palissadées 6 2.2.2 - La construction circulaire n°2 10 2.2.3 - Le bâtiment n°3 14 2.2.4 - Le
  • grenier n°4 15 2.2.5 - Le bâtiment n°5 16 2.2.6 - La construction n°6 16 2.3 Les souterrains armoricains 2.3.1 - Etude stratigraphique et en plan du souterrain de Kernéost 17 18 2.4 Les fosses 21 2.5 Les foyers 23 2.6 L'empreinte d'un chemin ? 25 2.7 Les talus 25 2.8
  • Les trous de poteaux d'origine indéterminée 26 2.9 Le mobilier archéologique 26 2.9.1 - Les meules à grains 26 2.9.2 - La céramique protohistorique 27 2.9.3 - La céramique médiévale 40 3. Synthèse chronologique et évolution du site de Kernéost 3.1 - Phase I, états 1 et 2
  • - l'occupation gauloise ; une entité agricole de la fin du 1 Age du fer er 42 42 3.2 - Phase II - l'occupation du début du second Age du Fer ; Tène ancienne 43 3.3 - Phase III - l'occupation d'époque romane, X - Xlle siècles ; le parcellaire et une probable petite exploitation familiale de
  • sel marin 44 3.4 - Phase IV, l'occupation du bas Moyen Age, XIII - XlVe siècles ; le parcellaire taluté 47 4. CONCLUSION-NOTICE SYNTHÉTIQUE 48 Bibliographie 50 Annexes : - Figures - Analyse granulométrique - Tableaux récapitulatifs - Documents administratifs - Article de
  • m Propriétaire de terrain : Mr Louédec Alfred et Louédec Yvette, 20 allées François Kerbouc'h 29000 Quimper et 20 rue du Poulmic 29950 Bénodet. L'opération archéologique : Arrêté portant prescription de diagnostic archéologique : n°2002-057 Ordre de mission INRAP (pour le
  • l'intervention : Construction d'un lotissement Aménageur/maître d'ouvrage : Louédec Alfred et Louédec Yvette Surface totale de l'intervention archéologique : 2400 m 2 Dates de l'intervention sur le terrain : entre le 06/01/2003 et le 11/02/2003 Dates des interventions en post-fouille
  • : entre le 17/02/2003 et le 21/02/2003 Entre le 24/03 /2003 et le 11/04/2003 11 5 Résultats : Découverte d'une petite entité agricole de la transition entre le premier et le second Age du Fer ; constructions sur poteaux d'ancrages au sol, dont une circulaire associée à un souterrain
  • et à un enclos à antenne ou bâtiment de type étable. Mise au jour également d'un parcellaire loti du X-XIIe siècles comportant les marques d'un petit artisanat, probablement lié à la production de sel marin. La dernière occupation est marquée par un parcellaire taluté du XHIe ou
  • XlVe siècle associé à un grenier sur pilotis. Côte d'apparition du vestige : entre 30 et 50 cm sous le niveau de sol actuel. Type de structure : Fossés, fosses, trous de poteaux et bâtiments, constructions palissadées, fours, foyers et un souterrain. Période : Protohistorique (fin
  • , Les Fontenelles (route de St Brieuc) Aucaleuc, 22100 Dinan. Intervenants scientifiques et techniques durant les phases de terrain et de post-fouille : Eddie Roy, (responsable d'opération, assistant d'études), Anne Françoise Cherel, (assistante d'études, spécialiste en céramologie
  • protohistorique), Eric Nicolas (technicien supérieur, spécialiste en dessins assistés par ordinateurs), occasionnellement Boris Kérampran (technicien), Paitier Hervé (photographe), Pommier Vincent (relevés topographiques). Les analyses granulométriques ont été effectuées à titre gracieux par
  • Herry Jean François (géologue de la Société Kaolinière Armoricaine). 2 3 1 - Introduction Le diagnostic archéologique effectué du 24/06/2002 au 05/07/2002, à l'emplacement d'un futur lotissement, route de Kernéost sur la commune de Bénodet (fig.l à 4), a révélé l'existence d'une
  • occupation du premier Âge du Fer et quelques traces du haut Moyen Âge . 1 Plusieurs fossés palissadés, dont un à profil en « Y » de 90 centimètres de profondeur, attribués au premier Âge du Fer, subdivisent le secteur surtout dans la partie N.O du site. Un long foyer rectangulaire
  • Interrégionale de la Recherche Archéologique (CIRA) d'effectuer une fouille de sauvetage sur le site de Kernéost, le Service Régional de l'Archéologie charge l'Institut National des Recherches Archéologiques Préventives de mettre en place une équipe permanente de 3 personnes, renforcée
  • occasionnellement par une quatrième personne, pour une durée de 5 semaines sur le terrain (du 06/01/2003 au 11/02/2003). Quatre semaines supplémentaires sont attribuées au responsable d'opération, à la spécialiste en céramologie et au technicien chargé du Dessin Assisté par Ordinateur pour les
  • travaux de post-fouille et la réalisation du Document Final de Synthèse. Les photographies de terrain ont été effectuées par Hervé Paitier et Eddie Roy, celles de laboratoire (y compris la photo de couverture), uniquement par Hervé Paitier. Les dessins assistés par ordinateur
  • concernant les reconstitutions architectoniques ont été faits par le responsable d'opération, ceux des céramiques par Anne Françoise Cherel, et tous les autres par Eric Nicolas. Une analyse en granulométrie a été effectuée par Jean François Herry (géologue, SOKA à Quessoy) et un
RAP03133.pdf (OSSE (35). La Claraiserie (tracé de la LGV "Rennes/Le Mans", secteur 2) : une exploitation agricole de la fin du second âge du Fer et du début de l'Antiquité. Rapport de fouille)
  • OSSE (35). La Claraiserie (tracé de la LGV "Rennes/Le Mans", secteur 2) : une exploitation agricole de la fin du second âge du Fer et du début de l'Antiquité. Rapport de fouille
  • LE GALL Joseph
  • Mobilier Céramique, lithique, métal Le cœur de la ferme révèle un habitat très bien structuré, où se développent d’importants bâtiments d’habitation et d’exploitation. Un enclos quadrangulaire, matérialisé par un fossé et son talus attenant, entoure l’espace principal, estimé à
  • restreinte. La ferme prend ensuite rapidement son essor, au cours du Ier siècle avant notre ère, avec une extension de son domaine et la construction de nouvelles dépendances. Les dernières décennies de l’occupation se traduisent enfin, sur l’espace étudié, par un abandon assez progressif
  • . Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Le mobilier étudié, découvert pour l’essentiel au sein des fosses et fossés structurant l’enclos principal, dévoile l’utilisation de nombreuses céramiques de consommation ainsi que de
  • activités exercées au sein d’une exploitation. Il nous livre ici un véritable catalogue des outils de la ferme, à travers le travail de la terre, l’entretien et la récolte des végétaux, l’aiguillonnement du bétail, ou encore le travail du bois et du métal. On y retrouve aussi les
  • activités domestiques quotidiennes liées au puisage de l’eau et à la préparation des repas. Les éléments d’une balance marquent par ailleurs la pesée de produits lourds, possibles témoins des échanges et transactions basées sur les produits agricoles. La découverte de nombreux éléments
  • de harnachement révèle enfin la présence de chevaux au sein de cette exploitation. Fouille archéologique Rapport final d’opération Sujets et thèmes Habitat rural, bâtiment agricole, parcellaire Dans le cadre des travaux de réalisation de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne-Pays
  • de la Loire reliant Rennes et Le Mans, une opération de fouille archéologique a été menée en 2013 sur la commune d’Ossé (35), au lieu-dit « La Claraiserie ». Faisant suite à un diagnostic réalisé en 2010, l’opération a permis d’étudier, sur près de 3,5 hectares, une partie d’un
  • d’opération Une exploitation agricole de la fin du second âge du Fer et du début de l’Antiquité (IIe siècle avant notre ère - Ier siècle de notre ère) Ille-et-Vilaine, Ossé, la Claraiserie (tracé de la LGV «Rennes-Le Mans», secteur 2) Une exploitation agricole de la fin du second âge du
  • Fer et du début de l’Antiquité (IIe siècle avant notre ère - Ier siècle de notre ère) sous la direction de Joseph Le Gall Inrap Grand Ouest juillet 2015 Fouille archéologique Rapport final d’opération (tracé de la LGV «Rennes-Le Mans», secteur 2) Une exploitation agricole
  • de la fin du second âge du Fer et du début de l’Antiquité (IIe siècle avant notre ère - Ier siècle de notre ère) 35209 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Ossé, la Claraiserie Code Inrap 2012-013 DB 05030814 / F 025029 Arrêté de prescription sous la direction de Joseph Le Gall
  • avec les participations de : les contributions de Claire Baillieu Philippe Boulinguiez Julie Cavanillas Léa Clouet Yoann Dieu Jérémy Dolbois Adrien Etienvre Emilie Godet Stéphanie Hurtin Jérémie Josselin Pierrick Leblanc Loïc Leday Théophane Nicolas Patrick Neury Hervé Paitier
  • 25 1. Présentation de l’opération 25 1.1 Le contexte de l’intervention 28 1.2 Le cadre topographique et géologique 29 1.3 Le cadre archéologique 30 1.4 Méthodologie et moyens mis en œuvre 30 1.4.1 Les objectifs de la fouille 31 1.4.2 Le
  • décapage 32 1.4.3 La fouille et l’enregistrement des données 34 1.4.4 Post-fouille et études effectuées 2. 35 Présentation des données archéologiques 36 2.1 Les témoins d’une occupation du Néolithique récent (phase 1) 39 2.2 Les vestiges du premier âge du Fer
  • (phase 2) 39 2.2.1 La mise en place d’un axe de circulation 43 2.2.2 Un petit aménagement agraire ? 43 2.2.3 Les abords d’une occupation qui se développe au sud du site B 47 2.3 Un établissement agricole de la fin du second âge du Fer et du début de
  • l’Antiquité (phase 3) 49 2.3.1 Le réseau fossoyé : enclos et limites parcellaires 49 2.3.1.1 Le périmètre de l’habitat 49 2.3.1.1.a Un fossé d’enclos «classique» 52 2.3.1.1.b Relations stratigraphiques et attribution chronologique du fossé d’enclos 57 2.3.1.2 Une
  • trame parcellaire attenante à l’enclos principal, qui connaît des évolutions 57 2.3.1.2.a Une parcelle initiale cernée à l’est par le fossé F 100 60 2.3.1.2.b Un système parcellaire rayonnant autour de l’enclos 60 2.3.1.2.b.1 Une limite parcellaire prolongeant au nord
  • la façade occidentale de l’enclos : le fossé F 370 62 2.3.1.2.b.2 Deux limites parcellaires se raccordant à la façade orientale de l’enclos : les fossés F 150/160 et F 50 66 2.3.1.2.b.3 Une extension du parcellaire ? 67 2.3.1.3 Un second espace enclos à l’est du
  • site A 68 2.3.1.4 Le maintien d’un espace de circulation à l’ouest du site A et l’aménagement d’une parcelle 70 2.3.1.5 La mise en place tardive d’un réseau parcellaire orthonormé 72 2.3.2 L’enclos principal : un espace densément aménagé 72 2.3.2.1 Une série de
  • plan carré : les ensembles E11 et E12 86 2.3.2.1.e Un grand édifice situé au nord-ouest de l’enclos : l’ensemble E10 89 2.3.2.1.f Deux constructions installées contre la façade ouest de l’enclos : les ensembles E13 et E14 90 2.3.2.2 Un espace plus lâche en partie sud
  • d’étude 94 2.3.2.3 L’accès à l’eau : le puisard F 524 102 2.3.2.4 Les outils de la ferme 102 2.3.2.4.a Quelques éléments d’outillage lithique 104 2.3.2.4.b Un important dépôt de mobilier métallique 104 2.3.2.4.b.1 La fosse F 532 106 2.3.2.4.b.2 Un lot
RAP03459 (LANDIVISIAU (29). Rue du Ponant, Le Vern. Rapport de diagnostic)
  • LANDIVISIAU (29). Rue du Ponant, Le Vern. Rapport de diagnostic
  • Diagnostic archéologique Rapport d’opération Le diagnostic réalisé à l’emplacement de la rue du Ponant-Le Vern sur la commune de Landivisiau a permis de mettre en évidence plusieurs occupations archéologiques. Malheureusement, les éléments de datations sont très rares et
  • offre une position dominante sur le paysage orienté au sud et permet de voir par temps clair la ligne de crête des Monts d’Arrée. Le site connait une réoccupation au haut Moyen Âge qui se poursuit jusqu’au Moyen Âge classique. L’élément structurant, et dont la fonction nous échappe
  • , est un grand fossé, parfois doublé, qui traverse l’emprise. Bien que les éléments de datation soient des plus rares, il semble qu’un système parcellaire vienne se caler dessus de façon assez orthonormée. Par ailleurs, un chemin mentionné sur le cadastre napoléonien suit le même
  • tracé que les grands fossés médiévaux et pourrait avoir une origine dès la période médiévale. Par la suite, aux périodes Moderne et Contemporaine, le secteur fera l’objet d’une exploitation agricole jusqu’à aujourd’hui sans grande modification du parcellaire jusqu’au remembrement
  • dans les années 1970. Finistère, Landivisiau, rue du Ponant - Le Vern Diagnostic archéologique sous la direction de Yvan Pailler Sujets et thèmes Bâtiment, Structure funéraire, Voirie, Habitat rural, Structure agraire, Foyer, Fosse, artisanat Mobilier Industrie lithique
  • , Céramique, Terre cuite Finistère, Landivisiau, rue du Ponant - Le Vern Finistère, Landivisiau, Rie du Ponant - Le Vern  : Diagnostic archéologique Chronologie Protohistoire, âge du Bronze récent, âge du Fer, Antiquité romaine, Époque médiévale, haut Moyen Âge, Moyen Âge, Époque
  • du Ponant - Le Vern — D116197 Arrêté de prescription Système d’information Code Inrap 2016 - 263 modifié 2017-062 sous la direction de Yvan Pailler Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné septembre 2017 avec la contribution de Vérane Brisotto Eddy
  • Roy Myriam Le Puil-Texier Nolwenn Zaour Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 Intervenants 11 Notice scientifique 11 État du site 12 Localisation de l’opération 14 Arrêté de prescription
  • Description de la céramique par Eddy Roy 2.1.3. Une tombe à crémation secondaire de l’âge du bronze : approche anthropologique par Myriam Le Puil- Texier 41 45 Objectifs et méthode d’analyse des dépôts osseux Le dépôt Données biologiques Discussion et premières comparaisons 46
  • Âge (Yvan Pailler, Eddy Roy) 82 2.4.1 Des grands fossés 2.4.2. D’autres structures pouvant appartenir au Moyen Âge 84 2.5. Des structures non datées 90 2.6 Les périodes Moderne et Contemporaine (fig. 65) 3. Conclusion 4. Bibliographie 97 99 Documents et études
  • Vérane Brisotto 129 6. Liste des figures I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et
  • l’environnement — Département Finistère (29) Références de l’opération Commune Numéro de l’arrêté de prescription Landivisiau Adresse ou lieu-dit Rue du Ponant Le Vern Codes 2016-263 Organisme de rattachement Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Dates
  • d’intervention sur le terrain 10 avril au 2 mai 2017 Numéro de l’arrêté de prescription modificatif 2017-062 Surface prescrite et sondée Numéro de l’opération Emprise maximale prescrite D116197 86 868 m2 29105 Numéro de l’arrêté de désignation Surface sondée Coordonnées
  • géographiques et altimétriques selon le système CC48 Nature de l’aménagement code INSEE x : 1177750 y : 7282000 z : 93,60 m NGF Références cadastrales Commune Landivisiau Année — 2017-074 Extension de la ZAC Le Vern Maître d'ouvrage des travaux d'aménagement M. Moysan, président de
  • scientifique de l’opération Yvan Pailler, Inrap Propriétaire du terrain Ville de Landivisiau 11 365,9 m2 soit 13 % de la surface prescrite 8 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Finistère, Landivisiau, rue du Ponant - Le Vern Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et
  • Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA Conservateur régional de l’archéologie Prescription et contrôle scientifique Olivier Kayser, SRA Conservateur régional adjoint Prescription et contrôle
  • scientifique, visite sur le terrain Jean-Charles Arramond, SRA Ingénieur de recherche Prescription et contrôle scientifique, suivi de l'opération Michel Baillieu, Inrap Directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Délégué du
  • directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Yvan Pailler, Inrap Responsable d’opération Responsable scientifique Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA
  • Conservateur régional de l’archéologie Prescription et contrôle scientifique Olivier Kayser, SRA Conservateur régional adjoint Prescription et contrôle scientifique Jean-Charles Arramond, SRA Ingénieur de recherche Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier, Inrap
  • , Inrap Logisticienne Mise en place et suivi de l’opération Émeline Le Goff, Inrap Topographe DICT et plans Frédéric Boumier, Inrap Topographe DICT et plans Isabelle Giron-Audeout, Inrap Ingénieur-sécurité Mise en place et suivi de l’opération Jean-Pierre Berthou
RAP03043.pdf (PLEURTUIT (35). cap émeuraude secteur 1 : création et développement d'un établissement rural coriosolite entre le IIIe s av. J.-C. et le IIIe s ap. J.-C. rapport de fouille)
  • PLEURTUIT (35). cap émeuraude secteur 1 : création et développement d'un établissement rural coriosolite entre le IIIe s av. J.-C. et le IIIe s ap. J.-C. rapport de fouille
  • Mobilier Céramique, objet métallique, verre, meule, industrie lithique, faune. Le secteur 1 rassemble les vestiges inégalement répartis d’une ferme gauloise occupée de la fin du iiie siècle avant J.-C. au ier siècle de notre ère, et d’une fraction de la pars rustica d’un
  • agricole antique aux méthodes de gestion foncière rénovées, illustrent la mutation culturelle qui a transformé la Gaule entre la période laténienne et les premiers siècles après J.-C. Le secteur 2 distant de 500 m du premier, livre les restes de deux enclos contemporains des précédents
  • au cours des trois derniers siècles avant J.-C. Les deux sites voisins ont subi de manière concomitante de lourdes transformations structurales rendues nécessaires par leur développement économique continu. Avec la création de deux enclos en l’espace de moins de deux siècles et un
  • abandon au cours du premier siècle avant J.-C., le site 2 s’insère bien dans le modèle des fermes gauloises connues en Gaule septentrionale. Son fonctionnement en rapport étroit avec la zone humide qui le jouxte, le caractérise. Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments, de puits
  • et d’excavations de stockage matérialise les aménagements domestiques en relation avec les activités agricoles, reflétant une part de la vie quotidienne menée au sein des deux fermes. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40
  • d’un établissement rural coriosolite entre le ier s. av. J.-C. et le iiie ap. J.-C. Chronologie âge du Fer, La Tène, Antiquité romaine, Haut-Empire, Temps modernes. Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap
  • émeraude-Secteur 1 Création et développement d’un établissement rural coriosolite entre le iiie siècle avant J.-C. et le iiie après J.-C. sous la direction de Anne-Louise HAMON 2395 Inrap Grand Ouest septembre 2014 Fouille archéologique Rapport final d’opération Création et
  • développement d’un établissement rural coriosolite entre le iiie siècle avant J.-C. et le iiie après J.-C. 35228 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 1 Arrêté de prescription 2011-116 Code Inrap DB05028202 sous la direction de Anne-Louise HAMON Inrap Grand
  • 1.4.3.4b Contexte administratif Conditions de l’intervention Organisation du chantier, hygiène et sécurité DICT Cantonnement  Co-activité avec les travaux de mis en place de la future ZAC Mode opératoire Méthode standard de travail  Difficultés techniques rencontrées sur le terrain
  • Météorologie  Rebouchage des excavations Le travail de post-fouille Communication et diffusion des résultats Contexte environnemental  Géographie, topographie, hydrographie Géologie, sédimentologie Contexte archéologique Un panel de gisements archéologiques La période gauloise  La période
  • gallo-romaine Alet  Corseul Taden  Les voies  La voie Fanum-Martis (Corseul)/Alet (Saint-Servan) La voie Vorgium (Carhaix)/Alet (Saint-Servan) Résultats 44 44 47 47 51 51 2. 2.1 2.1.1 2.1.2 2.1.2.1 2.1.2.2 2.1.2.3 Résultats de la fouille Les phases 1, 2 et 3
  • : naissance et évolution d’un établissement agricole gaulois Phase 1 – L’enclos curviligne 1, iiie siècle-première moitié du iie siècle avant J.-C. Phase 2 – L’enclos curviligne 2, iie siècle-début du ier siècle avant J.-C. L’enclos 2 : le fossé 2643/2424 Le fossé 2423/2509 Le fossé 2438
  • 2.2.4.1 2.2.4.1a 2.2.4.1b Les ensembles architecturaux associés aux enclos des phases 1 et 2 Les ensembles susceptibles d’être rattachés à l’enclos 1 L’ensemble 5 : un bâtiment sur tranchée de fondation L’ensemble 10  Quelques structures en creux complémentaires au nord de
  • l’ensemble 10 L’ensemble 7, bâtiment A Les bâtiments susceptibles de fonctionner avec l’enclos 2 L’ensemble 7, bâtiment B L’ensemble 6 Un ensemble non rapportable à l’un ou l’autre des enclos de phase 1 et 2  Phase 3 – Restructuration de l’habitat, création de l’enclos 3, ier avant J.-C
  • -ier siècle après J.-C. L’enclos 3 : les fossés 2662/2496/2521 Les vestiges Commentaires Les bâtiments associés à l’enclos 3 Autres structures associées aux trois enclos gaulois Les trois puits 2843, 2844 et 2845 Le puits 2843 Le puits 2844 Le puits 2845 Commentaires et synthèse Les
  • silos et les fosses Les fosses en lien avec l’enclos 2 Les fosses en lien avec l’enclos 3 Les fosses non associables aux phases Le mobilier céramique lié aux phases 1, 2 et 3 (A.-F. Cherel, F. Labaune-Jean, A. Monnier et L. Simon) Le mobilier céramique de la phase 1 Le mobilier des
  • fossés 2567 et 2752 (enclos 1) L’édifice A de l’ensemble 7 Le mobilier céramique de la phase 2 Le fossé 2424 (enclos 2) Rappel des découvertes réalisées lors du diagnostic (A.-F. Cherel) Le fossé 2423 Le fossé 2438 La tranchée de fondation 2569 de l’ensemble 5 L’édifice B de
  • l’ensemble 7 Les silos et les fosses Le mobilier de l’enclos 3 Le mobilier issu du sondage mécanique réalisé au cours du diagnostic en 2010 (F. Labaune-Jean et A.-F. Cherel) Le mobilier découvert lors de la fouille (A. Monnier ) (L. Simon) Les fosses et silos associés à l’enclos 3 La
  • double fosse 2621/2657 (L. Simon) La fosse 2504 (A. Monnier) Le mobilier issu des puits Le mobilier issu des puits (A. Monnier, A.-L. Hamon) Le mobilier issu des puits (L. Simon) Les phases 4 et 5 – Mutation de l’établissement agricole, ier siècle ap. J.-C.-iiie siècle après J.-C
  • . Phase 4 – Mise en place d’un parcellaire, milieu du ier siècle-première moitié du iie siècle après J.-C Phase 4a – Milieu du ier siècle après J.-C., mise en place d’un premier parcellaire Phase 4b Le fossé 2237  Phase 5 – Une seconde trame parcellaire, milieu du iie siècle-début du
RAP02558.pdf (LAMBALLE (22). ZAC de la Tourelle , la mise en valeur agraire du terroir du plateau de la tourelle aux IIe et Ie s. av. J.-C. rapport de fouille)
  • de la Tourelle La mise en valeur agraire du terroir du plateau de la Tourelle aux llè et I er s. av. J.-C. t O a Q. n> a LU CO O O s o u s la d i r e c t i o n d e Serge Mentele par a v e c la collaboration d e Stéphane Blanchet Cécile Le Carlier Anne-Françoise Cherel
  • Françoise Labaune Solenn Le Forestier Maurice Gautier Bernard Gratuze Caroline Hamon Véronique Matterne Delphine Barbier-Pain François Briand Teddy Bethus Christine Boumier Frédéric Boumier Vérane Brisotto Véronique Chaigne Philippe Cocherel Yoann Escats Lénaig Feret Philippe Forre
  • Laurence Gaubert Claire Gueho Stéphanie Hurtin Stephane Jean Pierrick Leblanc Françoise Le Boulanger Valérie Le Gall Olivier Morin André Nove-Josserand Hervé Paitier Vincent Pommier Jean-François Royer Christine Yon o m Q Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson
  • .2.a Cadre topographique et géologique 13 1.2.b Cadre archéologique et historique 14 1.3 Stratégies et méthodes mises en œuvre 14 I.3.a Les objectifs de la fouille 15 I.3.b Les contraintes techniques 16 I.3.C La fouille 18 I.3.d Les analyses 18 I.3.c La post
  • d'occupation : 6 l'occupation gauloise ? 37 V. Troisième phase d'occupation : l i é s. et le milieu du 1er s. av. J.-< 38 V.l L'enclos 4 38 V.l.a Les fossés 44 V.l .b L'entrée 46 V.l.c Les structures internes 47 Les constructions sur poteau 48 Les fosses 49 V.l.d Les
  • structures externes 49 La fosse 889 51 La fosse 951 51 Une construction sur poteau 52 Les systèmes parcellaires 53 V.2 Le mobilier archéologique de l'enclos 4 53 V.2.1 Le mobilier céramique (par A.-F. Cherel) 53 V.2.1.a Les fossés de délimitation de l'enclos 4
  • , présentation des contextes 54 V.2.1.b Etude typo-chronologique 68 V.2.2 Le mobilier lithique (par C. Hamon) 71 V.2.3 Synthèse et conclusion de l'enclos 4 (par S. Blanchet et S. Mentele) 74 VI. Quatrième phase d'occupation, état 1 : la fondation de l'établissement agricole 74
  • VI. 1 Le réseau fossoyé 74 VI. l.a L'enclos 1 77 La façade nord 80 La façade est 81 L'entrée de l'enclos 1 82 La façade sud 87 La façade ouest 93 VI.2 De quelques indices sur la possible contemporanéité des enclos 1 et 2 97 VI .3 Le réseau fossoyé attribuable à
  • l'état 1 102 VI.4 Le réseau viaire de l'état 1 104 VI. 5 Restitution du talutage 105 VI.6 Le mobilier archéologique de l'état 1 105 VI.6.1 Le mobilier céramique de l'état 1 (par A.-F. Cherel) 105 Vl.ô.l.a Les fossés de délimitation de l'enclos 1 107 Vl.ô.l.b La fosse
  • 380 de l'enclos 1 108 VI .6.1.c Le réseau fossoyé attribuable à l'enclos 1 111 VI.6.2 Le mobilier lithique de l'état 1 (par C. Hamon) 112 VI .7 Synthèse de l'état 1 116 VII. Quatrième phase d'occupation, état 2 : la création des enclos 2 et 2A 116 VII.l L'enclos 2
  • 118 VII. 1.1 La façade nord 122 VII.1.2 La façade est 130 VII. 1.3 L'entrée de la façade est 131 VII. 1.4 La façade sud 134 VII.1.5 La façade ouest 137 VII.2 L'enclos 2A 139 VII.2.1 La façade nord 141 VII.2.2 La façade est 141 VI1.2.2.a Le fossé 504 146
  • VII.2.2.b Le fossé 2044 147 VII.2.2.C Le fossé 2027 149 VII.2.2.d Le fossé 593 152 VII.2.2.e Le fossé 570 154 VII.2.3 L'entrée de la façade est 154 VI 1.2.4 La façade sud 156 VII.2.5 La façade ouest 156 VII.2.5.a Le fossé 311 160 VII.2.5.b Le fossé 338
  • 160 VII.2.5.c Le fossé 339 164 VII.2.6 L'entrée de la façade ouest 166 VH.2.7 Synthèse de la façade ouest de l'enclos 2A 167 VII.3 Les fossés de partition interne de l'enclos 2A 169 VII.3.1 Les partitions internes : premier état 174 VII.3.2 Les partitions internes
  • : second état 176 VII.3.3 Les partitions internes : troisième état 179 VII.3.4 Les partitions internes : clôtures et palissades 184 VIII. Quatrième phase, état 3 : les aménagements ostentatoires 184 VIII.1 Les remaniements 184 VIII.1.1 La façade orientale 184 VIII. 1.1
  • .a Le fossé 647 187 VlII.l.l.b Le fossé 655 187 VIII.l.l.c Le fossé 625 191 VlII.l.l.d L'entrée principale de l'établissement à l'état 3 194 VIII.1.2 Une bordure externe au second talutage sur la façade sud 198 IX. Structures et aménagements caractéristiques de
  • l'espace domestique 198 IX.l Les bâtiments 198 IX. 1.1 Les greniers 200 X.l.l.a Bâtiment 1 200 X.l.l.b Bâtiment 2 200 X.l.l.c Bâtiment 3 201 X.l.l.d Bâtiment 4 203 IX.1.2 Les édifices 203 IX.l ,2.a Bâtiment 5 207 IX.1.2.b Bâtiment 6 209 IX.1.2.C Ensemble 7
  • .1.5.b Puits 304 223 IX.1.5.C Puits 335 224 IX.l,5.d Citerne 300 227 IX.l .6 Les fosses et structures semi-excavées 227 IX.1.6.a Les fosses quadrangulaires 227 lX.1.6.b Les fosses pourvues d ' u n accès 231 IX. 1.7 Les structures de combustion et four 234 1X.2
  • Les mobiliers archéologiques des états 2 et 3 234 IX.2.1 Le mobilier céramique (par A.-F. Cherel) 234 IX.2.1.l.a L'enclos 2 234 IX.2.1.1 .b Sa bordure septentrionale 235 IX.2.1.1.C Sa bordure orientale 235 IX.2. l . l . d Sa bordure méridionale 236 IX.2.1.1.e Sa
  • typo-chronologique 245 IX.2.1.2.f Les petits fossés secondaires de partition interne 246 IX.2.1.3 Troisième état : les enclos 2 et 2A et les fossés de partition interne 246 IX.2.1,3.a Le réaménagement de l'enclos 2 246 IX.2.1.3.b Sa bordure septentrionale 247 IX.2.1.3
  • .c Sa bordure orientale 247 IX.2.1.3.d Sa bordure méridionale 248 IX.2.1.3.e Sa bordure occidentale 248 IX.2.1.3.f Le doublement de sa façade orientale 248 IX.2.1.3.g Etude typo-chronologique 252 IX.2.1.4 L ' e n c l o s 2A 252 IX.2.1.4.a Le réaménagement de sa
RAP03691 (NEULLIAC (56). Kergouët : parc d'activités de Pont Saint Caradec, occupations néolithiques, protohistoriques et médiévales. Rapport de fouille)
  • communes de Pontivy Direction Régionale des Affaires Culturelles Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Archeodunum Avertissement Les rapports de fouille constituent des documents administratifs communicables au public dès leur remise au Service Régional de l’Archéologie
  • , suivant les prescriptions de la loi no 78-753 du 17 juillet modifiée relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, ils pourront être consultés ; les agents des Services régionaux de l’archéologie rappelleront à
  • tout demandeur les droits de propriété littéraires et artistiques possédés par les auteurs et les contraintes qui en résultent pour tout consultant. Les prises de notes et les photocopies sont utilisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective
  • (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre du droit de courte utilisation, avec les références exactes et complètes de l’auteur et de l’ouvrage. Par
  • ailleurs, l’exercice du droit à la communication exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (Loi no78-753 du 17 juillet, art. 10). Le non respect de ces règles constitue un
  • couverture : Vue générale de la zone A en cours de fouille (Cliché : S. Zin, Neelix) Sous la direction de Audrey Blanchard Avec les contributions de Aurélie Ducreux, Julie Gerez, Laurie Flottes, Meven Lainé, Geoffrey Leblé, Nancy Marcoux, Jimmy Ménager, Chloé Poirier-Coutansais Plans et
  • A .............................................................................................................. 58 2.2.1 L’occupation néolithique ..................................................................................................58 2.2.1.1 Les deux bâtiments néolithiques......................................................................................58 2.2.1.2 Les foyers
  • à pierres chauffées............................................................................................68 2.2.2 Les structures pré- ou protohistoriques .............................................................................70 2.2.2.1 Le foyer à pierres chauffées
  • F655.....................................................................................71 2.2.2.2 Les Fosses ......................................................................................................................71 2.2.2.3 Les trous de poteau
  • ) .................................................................89 2.2.4.3 L’occupation de la période carolingienne (890 à 1020 cal AD) .........................................92 2.2.5 Les réseaux fossoyés ..........................................................................................................94 2.2.5.1 Les fossés
  • antérieurs à 1837 ............................................................................................94 2.2.5.2 Les réseaux de fossés postérieurs à la Protohistoire et antérieurs à l’époque moderne .............97 2.2.5.3 Parcellaire napoléonien à contemporain
  • ..........................................................................98 2.2.6 Les structures de datation indéterminée ..........................................................................106 2.2.6.1 Les ensembles architecturaux ........................................................................................106 2.2.6.2 Les structures
  • de combustion : foyers ouverts avec ou sans sole aménagée ...........................116 2.2.6.3 Les fosses et trous de poteau...........................................................................................119 2.3 La Zone B
  • ............................................................................................................ 120 2.3.1 Les aménagements pré- ou protohistoriques ...................................................................121 2.3.1.1 Les deux enclos circulaires ............................................................................................121 2.3.1.2 La fosse F1849
  • ............................................................................................................131 I3I I Neulliac (56) « Pont Saint Caradec - Kergoüet » 2.3.2 Les réseaux fossoyés ........................................................................................................131 2.3.2.1 Les fossés antérieurs à 1837
  • ..........................................................................................131 2.3.2.2 Parcellaire napoléonien à contemporain ........................................................................134 2.3.2.3 Les fossés parcellaires indéterminés ................................................................................136 2.3.3 Les structures
  • contemporaines ........................................................................................136 2.3.4 Les structures de datation indéterminée ..........................................................................138 2.3.4.1 Les ensembles architecturaux
  • ........................................................................................138 2.3.4.2 Les structures de combustion ........................................................................................141 2.3.4.3 Les fosses et trous de poteau de datation indéterminée .....................................................142 2.4 La Zone C
  • ............................................................................................................ 143 2.4.1 La structure protohistorique ...........................................................................................143 2.4.2 Les réseaux parcellaires....................................................................................................144 2.4.2.1 Le
  • parcellaire présent sur le cadastre napoléonien de 1837 ..............................................144 2.4.2.2 Les fossés antérieurs au parcellaire moderne ...................................................................145 2.4.3 Les ensembles et structures de datation indéterminée
RAP03497 (INZINZAC-LOCHRIST (56). Kermat III : Un grand domaine agricole des VIe-IVe siècles avant notre ère. Rapport de fouille)
  • LE GALL Joseph
  • Fouille archéologique Rapport final d’opération Morbihan, Inzinzac-Lochrist, Kermat III Un grand domaine agricole des VIe-IVe siècles avant notre ère sous la direction de Joseph Le Gall Inrap Grand Ouest novembre 2017 Fouille archéologique 5DSSRUW ¿QDO G¶RSpUDWLRQ 8Q
  • JUDQG GRPDLQH DJULFROH des VIe-IVe VLqFOHV DYDQW QRWUH qUH 2015-074 F 110177 56090 Arrêté de prescription Code Inrap Code INSEE Morbihan, Inzinzac-Lochrist, Kermat III sous la direction de et les participations de -RVHSK /H *DOO 6\OYLH %DLD 'HOSKLQH %DUELHU 3DLQ $QQH %RWHUI
  • thesaurus 12 Intervenants 14 Notice scientifique 15 Localisation de l’opération 16 Arrêtés de prescription 18 Cahier des charges 24 Autorisation de fouille 26 Projet Scientifique d’Intervention Résultats 41 1. 41 1.1 Le contexte de l’intervention 43 1.2 Le cadre
  • topographique 44 1.3 Le cadre géologique 44 1.4 Le cadre archéologique et historique 47 1.5 47 1.5.1 Présentation de l’opération Méthodologie et moyens mis en œuvre Les objectifs de la fouille 47 1.5.2 Le décapage 48 1.5.3 La fouille et l’enregistrement des données 50
  • 2.1.1.c La fosse F.387 56 2.1.1.d La fosse F.1009 56 2.1.1.e 57 2.1.2 62 2.2 62 2.2.1 62 2.2.1.2 Éléments de comparaison et d’interprétation Les indices d’une ou plusieurs occupations de l’âge du Bronze en limite de site Un important habitat de la fin du premier et du
  • début du second âge du Fer Les fossés et palissades délimitant l’occupation Une limite parcellaire ancienne et pérenne 67 2.2.1.2 Les chemins 67 2.2.1.2.a Le chemin C1 74 2.2.1.2.b 80 2.2.1.3 Le chemin C2 Les limites d’un premier grand enclos : l’enclos 1 80 2.2.1.3
  • .a Les fossés de l’enclos principal 90 2.2.1.3.b Des éléments de partition interne 98 2.2.1.4 98 2.2.1.4.a 103 2.2.1.4.b 106 2.2.1.5 112 2.2.2 112 2.2.2.1 Une redéfinition des limites au cœur de l’habitat : l’enclos 2 La délimitation d’un espace orthonormé au sud-est
  • de l’enclos 1 Une extension de l’enclos 2 au-delà de la limite parcellaire centrale Un espace entièrement palissadé : l’enclos 3 Les maisons et dépendances Les constructions associées à l’organisation générale de l’enclos 1 114 2.2.2.1.a Des bâtiments aménagés le long des
  • l’extérieur de l’enclos 132 2.2.2.1.d Une grande diversité architecturale 136 2.2.2.2 137 2.2.2.2.a Une grande maison installée face à l’entrée de l’enclos 2 : le bâtiment 77 142 2.2.2.2.b Un second bâtiment aménagé au sud de l’enclos : le bâtiment 81 145 2.2.2.2.c Une zone
  • d’aménagements dense, mais mal définie 150 2.2.2.2.d Les indices d’une vaste construction à l’est de l’enclos 2 : le bâtiment 82 158 2.2.2.3 161 2.2.3 161 2.2.3.1 163 2.2.3.1.a 163 2.2.3.1.a.1 Les constructions associées à l’organisation générale de l’enclos 2 Les constructions
  • associées à l’organisation de l’enclos 3 Les témoins d’une intense activité agricole et domestique Des greniers omniprésents sur l’ensemble de l’exploitation Les bâtiments aménagés au sein de l’enclos 1 Des constructions longeant le chemin C1 174 2.2.3.1.a.2 Quelques constructions
  • situées au nord-est de l’enclos 179 2.2.3.1.a.3 Des constructions placées à proximité des habitations principales 189 2.2.3.1.b 190 2.2.3.1.b.1 Une continuité des aménagements le long du chemin C1 Les bâtiments aménagés à l’extérieur de l’enclos 1, au nord du site 191
  • 2.2.3.1.b.2 Des constructions aménagées le long de la limite parcellaire centrale 200 2.2.3.1.c 200 2.2.3.1.c.1 Les bâtiments aménagés à l’extérieur de l’enclos 1, au sud du site Une continuité des aménagements le long du chemin C1 202 2.2.3.1.c.2 Quelques constructions en
  • amont de l’entrée sud de l’enclos 1 204 2.2.3.1.c.3 Une importante série de bâtiments le long du chemin C2 213 2.2.3.1.c.4 216 2.2.3.1.d 218 2.2.3.2 220 2.2.3.2.a 225 2.2.3.2.b 225 2.2.3.2.b.1 Quelques installations en limite sud-est de l’emprise Des constructions
  • plus réduites à l’écart du site Les foyers à pierres chauffées Des foyers installés le long des espaces de circulation De nombreux foyers aménagés au cœur de l’habitat Les foyers associés aux édifices 227 2.2.3.2.b.2 Des aménagements regroupés au nord de l’enclos 2 230 2.2.3.2
  • .b.3 Des aménagements plus dispersés dans la partie centrale de l’habitat 239 2.2.3.2.b.4 240 2.2.3.2.c Un foyer directement associé à l’occupation de l’enclos 3 Des structures de combustion situées plus à l’écart 242 2.2.3.3 L’outillage en pierre 242 2.2.3.3.a Le
  • matériel de mouture 247 2.2.3.3.b 251 2.2.3.4 251 2.2.3.4.a 251 2.2.3.4.b 252 2.2.3.4.b.1 Les autres outils en pierre : des outils de percussion et de polissage/friction Les restes carpologiques Corpus et méthodologie Résultats Premiers constats 252 2.2.3.4.b.2 Assemblages
  • 2.2.4.2 Les fragments de terre d’architecture 270 2.2.4.2.a Observation des pâtes sur tranches sciées Une grande carrière localisée en limite nord de l’habitat 271 2.2.4.2.b Les fragments de paroi 272 2.2.4.2.c Les fragments de chape de terre sur fascines 273 2.3 277 3
  • . 277 291 3.1 3.2 Les aménagements postérieurs à l’exploitation agricole Synthèse et discussion Synthèse de l’évolution de l’occupation Discussion sur la nature et le statut du site 291 3.2.1 291 3.2.1.a Un centre d’exploitation et de gestion des ressources agricoles
  • Morphologie et évolution de l’exploitation 292 3.2.1.b L’organisation du site 293 3.2.1.c 296 3.2.2 La place de cette exploitation dans son territoire Le statut du site 296 3.2.2.a Une centralisation des ressources agricoles commune à de nombreuses exploitations 299 3.2.2.b
RAP01398.pdf (PLOUHINEC (29). menez drégan I. rapport de fouille programmée)
  • Tableau 8.124 : Analyse de la face supérieure des éclats non retouchés dans le niveau 5c. Tableau 8.125 : Types de supports employés pour le petit outillage dans le niveau 5c. Tableau 8.126 : Nature des supports pour les différents types d'outils dans le niveau 5c. Tableau 8.127
  • : Morphologie du talon pour les différents types d'outils sur éclats dans le niveau 5c. Tableau 8.128 : Analyse de la face supérieure des éclats retouchés dans le niveau 5c. Tableau 8.129 : Nature pétrographique des nucléus dans le niveau 5c. Tableau 8.130 : Les différents types de nucléus
  • recensés dans le niveau 5c. Tableau 8.131 : Décompte du petit outillage dans le niveau 5c. Tableau 8.132 : Nature pétrographique des différents types d'outils dans le niveau 5c. Tableau 8.133 : Mode des retouches pour les denticulés, encoches et racloirs dans le niveau 5c. Tableau 8.134
  • : Orientation des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5c. Tableau 8.135 : Position des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5c. Tableau 8.136 : Forme des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs
  • dans le niveau 5c. Tableau 8.137 : Types de choppers recensés dans le niveau 5c. Tableau 8.138 : Forme des tranchants pour les choppers recensés dans le niveau 5c. 1 Tableau 8.139 : Nature pétrographique des éclats non retouchés dans le niveau 5c . Tableau 8.140 : Morphologie du
  • talon pour les éclats non retouchés dans le niveau 5c'. Tableau 8.141 : Analyse de la face supérieure des éclats non retouchés dans le niveau 5c'. Tableau 8.142 : Types de supports employés pour le petit outillage dans le niveau 5c'. Tableau 8.143 : Nature des supports pour les
  • différents types d'outils dans le niveau 5c'. Tableau 8.144 : Morphologie du talon pour les différents types d'outils sur éclats dans le niveau 5c'. Tableau 8.145 : Analyse de la face supérieure des éclats retouchés dans le niveau 5c'. Tableau 8.146 : Nature pétrographique des nucléus
  • dans le niveau 5c'. Tableau 8.147 : Les différents types de nucléus recensés dans le niveau 5c'. Tableau 8.148 : Décompte du petit outillage dans le niveau 5c'. Tableau 8.149 : Nature pétrographique des différents types d'outils dans le niveau 5c'. Tableau 8.150 : Mode des retouches
  • pour les denticulés, encoches et racloirs dans le niveau 5c'. Tableau 8.151 : Orientation des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5c'. Tableau 8.152 : Position des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5c
  • '. Tableau 8.153 : Forme des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5c'. Tableau 8.154 : Nature pétrographique des éclats non retouchés dans le niveau 4c. Tableau 8.155 : Morphologie du talon pour les éclats non retouchés dans le niveau 5d. Tableau
  • 8.156 : Analyse de la face supérieure des éclats non retouchés dans le niveau 5d. Tableau 8.157 : Types de supports employés pour le petit outillage dans le niveau 5d. Tableau 8.158 : Nature des supports pour les différents types d'outils dans le niveau 5d. Tableau 8.159
  • : Morphologie du talon pour les différents types d'outils sur éclats dans le niveau 5d. Tableau 8.160 : Analyse de la face supérieure des éclats retouchés dans le niveau 5d. Tableau 8.161 : Nature pétrographique des nucléus dans le niveau 5d. Tableau 8.162 : Les différents types de nucléus
  • recensés dans le niveau 5d. Tableau 8.163 : Décompte du petit outillage dans le niveau 5d. Tableau 8.164 : Nature pétrographique des différents types d'outils dans le niveau 5d. Tableau 8.165 : Mode des retouches pour les denticulés, encoches et racloirs dans le niveau 5d. Tableau 8.166
  • : Orientation des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5d. Tableau 8.167 : Position des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5d. Tableau 8.168 : Forme des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs
  • dans le niveau 5d. Tableau 8.169 : Types de choppers recensés dans le niveau 5d. Tableau 8.170 : Forme des tranchants pour les choppers recensés dans le niveau 5d. Tableau 8.171 : Nature pétrographique des éclats non retouchés dans le niveau 5d'. Tableau 8.172 : Morphologie du talon
  • pour les éclats non retouchés dans le niveau 5d'. Tableau 8.173 : Analyse de la face supérieure des éclats non retouchés dans le niveau 5d'. Tableau 8.174 : Types de supports employés pour le petit outillage dans le niveau 5d'. Tableau 8.175 : Nature des supports pour les différents
  • types d'outils dans le niveau 5d'. Tableau 8.176 : Morphologie du talon pour les différents types d'outils sur éclats dans le niveau 5d'. Tableau 8.177 : Analyse de la face supérieure des éclats retouchés dans le niveau 5d'. Tableau 8.178 : Nature pétrographique des nucléus dans le
  • niveau 5d'. Tableau 8.179 : Les différents types de nucléus recensés dans le niveau 5d\ Tableau 8.180 : Décompte du petit outillage dans le niveau 5d'. Tableau 8.181 : Nature pétrographique des différents types d'outils dans le niveau 5d'. Tableau 8.182 : Mode des retouches pour les
  • denticulés, encoches et racloirs dans le niveau 5d'. Tableau 8.183 : Orientation des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5d'. Tableau 8.184 : Position des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5d'. Tableau 8.185
  • : Forme des retouches pour les denticulés, les encoches et les racloirs dans le niveau 5d'. Tableau 8.186 : Nature pétrographique des éclats non retouchés dans le niveau 5e. Tableau 8.187 : Morphologie du talon pour les éclats non retouchés dans le niveau 5e. Tableau 8.188 : Analyse de
RAP02821.pdf (LE PERTRE (35). LGV secteur 4 phase 3 : le Haut Brétorin - la Grée. rapport de diagnostic)
  • LE PERTRE
  • LE PERTRE (35). LGV secteur 4 phase 3 : le Haut Brétorin - la Grée. rapport de diagnostic
RAP02507.pdf (JANZÉ, LE THEIL-DE-BRETAGNE (35). axe Bretagne/Anjou, tranche 1, section Janzé/Le Theil de Bretagne. rapport de diagnostic)
  • JANZÉ LE THEIL-DE-BRETAGNE
  • JANZÉ, LE THEIL-DE-BRETAGNE (35). axe Bretagne/Anjou, tranche 1, section Janzé/Le Theil de Bretagne. rapport de diagnostic
RAP02834.pdf (LES CHAMPS-GÉRAUX (22). Bel Air, souterrain-cache. rapport d'opération de sauvetage)
  • LES CHAMPS-GÉRAUX
  • LES CHAMPS-GÉRAUX (22). Bel Air, souterrain-cache. rapport d'opération de sauvetage