Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2934 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00229.pdf (PLOERMEL (56). l'allée couverte de la ville bouquet. rapport de sondage et de prospection.)
  • PLOERMEL (56). l'allée couverte de la ville bouquet. rapport de sondage et de prospection.
  • L'ALLEE COUVERTE DE LA VILLE BOUQUET Ploërmel, Morbihan RAPPORT SUR LA CAMPAGNE DE SONDAGE ET DE PROSPECTION DE JUIN 1985 EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 du C.N.R.S. Laboratoire d'Anthropologie Jacques BRIARD L'ALLEE COUVERTE DE LA VILLE BOUQUET Ploërmel, Morbihan RAPPORT SUR
  • LA CAMPAGNE DE SONDAGE ET DE PROSPECTION DE JUIN 1985 EQUIPE DE RECHERCHE ND 27 du C.N.R.S. Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I 35042 RENNES Cédex Jacques BRIARD L'ALLEE COUVERTE DE LA VILLE BOUQUET Ploërmel, Morbihan RAPPORT SUR LA CAMPAGNE DE SONDAGE ET DE
  • PROSPECTION DE JUIN 1985 EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 du C.N.R.S. Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I 35042 RENNES Cédex 2 L'ALLEE COUVERTE DE LA VILLE BOUQUET, PLOERMEL, MORBIHAN RAPPORT SUR LA CAMPAGNE DE SONDAGES ET DE PROSPECTION (Juin 1 985) 1. HISTORIQUE La
  • trouve un dolmen, c'est le seul monument druidique que je connaisse en cette commune". En 1863, M. Rosenzweig est plus complet dans son "Répertoire archéologique du Département du Morbihan" : "Au Haut-Bezon, dolmen (CD.). - A la Ville-Bouquet, dolmen "ruiné (Catal.) - Au nord de
  • Ville Bouquet fut répertorié dans les archives réunies par Z. Le Rouzic vers 1930 "dolmen situé à 700 m au sud du village de La Ville Bouquet "et situé à 300 m de la rivière le Ninian. C'est un "dolmen à galerie" ayant conservé "la base de son tumulus allongé et comprenant encore 10
  • . Il apparaît cependant en début de ce siècle sur une carte postale avec la mention "Ploërmel - Saint-Maur. Allée couverte". Nous devons la connaissance de cette carte ancienne et du monument lui-même à Guy Larcher que nous remercions (fig. 1). Le "dolmen" de La Ville Bouquet et les
  • Rochers voisins furent classés par le Décret du 27 octobre 1938, en ces termes : "Article premier. - Sont classés parmi les Monuments Naturels et les Sites de caractère "artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, les rochers de la Ville "Bouquet, à Ploërmel
  • (Morbihan) et leurs abords comprenant une zone circulaire "de 20 m autour du dolmen et une bande de terrain de 30 m de largeur répartie "par moitié suivant l'axe de l'éperon qui domine le chemin d'intérêt communal n° 22, "devant le PK 24, le tout pris sur la parcelle cadastrale n° 1644
  • connus des habitants de la région, en particulier La Ville Bouquet qui demeure un lieu de promenade célèbre et très fréquenté, il faut dire que les archéologues délaissèrent un peu cette région. La synthèse de 3. L'Helgouach par exemple sur les monuments mégalithiques d'Armorique ne
  • forêt pour mieux suivre l'étude générale de l'occupation préhistorique. Ceci a conduit à cette campagne de prospection menée essentiellement à la Ville Bouquet en juin 1985. Elle a compris un relevé topographique du monument et des sondages permettant les différentes études
  • d'autres monuments comme celui du Haut-Bezon répertoriés. 2. ORGANISATION DES TRAVAUX Les travaux archéologiques ont été menés à la Ville Bouquet grâce à l'appui efficace de Mr Paul Anselin, Maire de Ploërmel, Conseiller Régional et Conseiller Général. Une équipe de 3 T.U.C. compléta
  • Saint-Maur qui est le village le plus proche au sud, après celui du Hino. Elle était sensiblement dans le même état que maintenant. MORBIHAN PLOËRMEL CHEF.LIEU ARR ONDT: ROCHERS DE LA DE CANTON VANNES VILLE BOUQUET Décret du 27 octobre J938 6 de la Station biologique de
  • DALINET, T.U.C. Pascal NOUVEL, T.U.C. Christophe JOUSSO, T.U.C. Pour les prospections, Mr Moureau, adjoint au Maire de Ploërmel, nous guida jusqu'au monument mégalithique du Haut-Bezon et nous fit connaître un tumulus inédit au bord de la route menant de la Ville Bouquet au
  • village de Bezon. L'essentiel des travaux porta sur la Ville-Bouquet et ses abords : débroussaillage du monument, relevé topographique et sondages pour réaliser les analyses sédimentologiques et palynologiques. Une recherche des éventuels sites d'habitats fut menée au long des rochers
  • de la Ville Bouquet et un sondage réalisé à 200 m à l'est de l'allée couverte contre l'affleurement de poudingue de Gourin. La prospection menée en dehors de la Ville Bouquet permit de reconnaître et de lever le plan de l'allée couverte du Hino. L'ensemble mégalithique du
  • : Jacques Flandre la réalisation d'une fouille de sauvetage archéologique à : Département : Lieu-dit: Morbihan Commune La yille-Bouquet N° de site : : PLOËRMEL 56 3 23 165 001 Cadastre année : Section, parcelles : Coordonnées Lambert Zone : 243,85 Ax: Ay Bx : : Q 3
  • circonscription. Fait à Rennes ,ie Le Directeur, 5 juin 1985 8 Fig. 4 5 G I 30 242 244 5 G 125 245 ' 246 247 S 248 «o 249 AU QUADRILLAGE KILOMÉTRIQUE DE LA PROJECTION LAMBERT II ZONE CENTRALE G IÏT I 3 250 LES AMORCES NUMÉROTÉES SUR LES CÔTÉS DU CADRE CORRESPONDENT !■< -L
  • effectuées : - Rapport archéologique (3. Briard) (présent rapport) - Rapport sédimentologique (B. Bigot) - Rapport palynologique (D. Marguerie) - Rapport céramologique (G. Querré). 3. L'ALLEE COUVERTE DE LA VILLE-BOUQUET L'allée couverte de la Ville Bouquet se situe sur la ligne de crête
  • 23 165 001 (fig. 5). Le site de la Ville Bouquet est un véritable éperon en bout de plateau, dominant la rivière Le Ninian, juste à l'est de son confluent avec l'Yvel. Le Ninian se jette dans l'Oust à 3,5 km au sud. Le site apparaît donc comme un endroit de contrôle vers une des
  • dégagement) : Wl : 60 cm à la base, 50 cm au sommet, 1,10 m de haut W2 : 97 cm à la base, 77 cm au sommet, 1,10 m de haut \V3 : 45 cm à la base, 70 cm au sommet (formehaut. trapézoïdale) et 1,20 m de 12 Fig. 7 : Ploërmel - La Ville Bouquet Vues de l'allée couverte en cours de
RAP03187.pdf (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP 2015)
  • matérialisait par un niveau de terre noire remplis de coquilles marines, de silex taillés et de morceaux de granite brûlés, au-dessus d’une plage fossile, à environ trois mètres au-dessus des plus hautes mers. Il est coiffé d’un niveau dunaire épais de 30 cm environ. Le site mésolithique et
RAP01503.pdf (SAINT-FRÉGANT (29). villa de Keradennec. rapport de fouille)
  • bande rouge porte des bouquets de plantes aquatiques. i W t k X - BlsLvwjujJi toi ^ ^ C ^ rVNAJOA. OujiAít- jCsyxNcVj"^ ^ í^cBv ^ - ^SflJUiL C d». ObatVjb ^ ^-wWi - iVu^lpW Ainsi également de la frise de nénuphar, qui permet de reconnaître encore feuilles et
  • , occupe tout l'espace (cf planche nfiliT ). De l'avis de M. Dizerbo, professeur de botanique à la Faculté des Sciences de Brest, cette rosace est une fleur de nénuphar, dont on aperçoit nettement les étamines sur le coeur, tout comme les bouquets et la frise du panneau Nord sont des
  • diamètre, excellente qualité du vernis, du relief, de la pâte. Décor à rinceaux et grands médaillons. Dans le champ : le paon 0. 2365, fuseau (C.G.P. p. 196, fig. 30, nS 18) petit cercle, petite tige. Dans le grand médaillon, groupe érotique 0. pl. XC, nS X. Sous la bordure d'oves
  • , signature rétrograde PATSRN FE. Date de production : 145-190 après Jésus-Christ. Lezoux. Ce vase a été trouvé pris dans le béton blanc qui forme le niveau inférieur de la salle A. ' ^'tctriv^ Vase b : forme Drag. 30, qualité moyenne de la pâte, du vernis, des * * *j • • • (7) Voir note
  • réparties en quinze journées au cours de l'année universitaire et en un stage de quinze jours consécutifs, le mois de Juillet 30 j. X 12 F. X 10 p. = 3.600,00 F. - Transport par voitures particulières (Brest - Kéradennec - Brest : soixante kilomètres) 500,00 F. - Frais généraux
RAP02605.pdf ((56). la villa de Mané-Véchen.rapport d'étude des peintures murales. lots dits "mineurs". salles w,v,n,p,q,r,aq,ar,as,av,bc et cour u)
  • cm de long et 30 cm de hauteur. De l’autre côté de la pièce, les murs 2070 et 2080 conservent les mêmes indices de décor. L’enduit (us 2074) conservé sur 54 cm de hauteur maximale, présente dans l’angle des deux murs, un compartiment rouge large, de part et d’autre, de 28 cm. Au
  • la paroi ouest (cliché J. Boislève) . 21 Les quelques fragments issus de cette pièce ne livrent qu’un champ jaune clair bordant un champ blanc (plaque 29). Il pourrait s’agir ici de la bande surmontant la plinthe blanche. La plaque 30 indique la présence sur fond blanc d’un
  • fragments, que cette couche de terre était directement recouverte d’une très fine couche d’épiderme blanche qui recevait la peinture. Or cette couche est presque partout dégradée. Etude technique L’enduit de la plaque 30 présente une épaisseur de mortier de 2,7 cm avec trois couches
RAP01041.pdf (QUIMPER (29). roz avel. rapport de fouille préventive)
  • premiers siècles est représentée par les formes D. 15, 16, 17, 24/25, 26, 27, 33, 35/36, Ritt» 8, D. 29, 30, 37, 45» Quatre estampilles sont relavées: DONICATUS, IULUS? GEBETUS, GF REKS (inédite). La terra-nigra est fréquente dans les milieux précoces (assiettes,, jattes). A noter un
  • site témoigne en particulier d'une occupation thermale assez importante, des années 30 à la fin du troisième siècle (date d'abandon), Fig. 1 englobant six hypocaustes, une piscine froide, peut-être deux. Cette présence de thermes constitue une information capitale pour l'étude des
  • Fig. 3 limitait à une unique plaque (n°1), restaurée antérieurement sur un panneau en Fig. 4 bois de 30 cm par 30 cm. Les fragments, figés dans le plâtre et recouverts d'une importante couche de fixatif (Paraloïd B 72), ne permettent pas, sauf démontage, d'observer la nature du
  • champ noir. n° 28 : même bande, le long d'un champ noir, avec empâtement à la chaux (réfection ?) n° 29 : fond noir, hampe végétale de 2,4 cm de largeur, en dégradé de marron. Deux feuilles, dont l'une reste dans l'ombre, s'écartent de part et d'autre de la hampe. n° 30 : fond noir
  • de séparation. On suppose l'existence de compartiments internes, grâce à l'angle du filet d'encadrement (n° 27). En revanche, la présence de candélabres végétaux sur le fond noir des interpanneaux est incontestable (n° 30-32). La plupart des fragments à motifs sont impossibles à
  • particularité. Un exemple équivalent existe sur les peintures de la résidence Maxime Lebrun, à Bourges, datées de la fin du premier siècle, ou Ton retrouve des filets ornés de bouquets de feuilles assez semblables Un autre échantillon a été présenté par Sébastien Thébaud, lors du dernier
  • . Composée de deux couches de chaux avec un peu de sable fin. La moulure n° 3 a la particularité de présenter un méplat, peint en noir. Il fait sans doute le raccord avec la paroi. Fig. 30 Moulure n°4 : succession de baguettes et méplats. Trois couches se superposent. La première, un
  • . 2 è m e 10 état 0 10 cm K U Z - A V h L , groupe L 53 0 20 cm n°2 pigments rouge bordeaux F i g . 30 R O Z - A V E L , stuc n°4 » corniche 0 5 cm
RAP01800.pdf (CRAC'H (56). l'aqueduc antique de Locmariaquer. rapport de prospection thématique)
  • , Mickaël Roberts, Fabrice Sauvagnargues, étudiants. Prospection sous-marine : Autorisation DRASSM n° P 03/2001 en date du 1 1 juin 2001 . Validité du 1 1 juin au 30 septembre 2001. Titulaire : Eric Le Gall, président du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques Maritimes de
  • distante de 9 km à vol d'oiseau du « Pont de César », lui-même à 6 km au minimum du ruisseau du Sal, seul captage offrant les conditions requises : absence de salinité, abondance et pérennité. Au bas mot, c'était un projet de canalisation d'au moins 30 km de long, comparable à celui de
  • m de largeur et 2 m de profondeur minimale a été ouverte côté rive 8 9 Bouquet de la Grye A., -Pilote des côtes ouest de France, tome premier, 1869, p.214-215 Manifestement, Noury reste dans la configuration d'un pont routier. 9 gauche, à partir de la souille préexistante
  • long mesure 1,70 m. Les épaisseurs varient entre 0, 30 m et 0,65 m ; celles de 0,30 à 0,33 m (1 pied) et de 0, 42 à 0,44 m (1 coudée) sont majoritaires. Aucun trou de levage ou de crampon n'a été observé. Les blocs assisés de l'estran de Rosnaro appartiennent au parement sud de la
  • 5 assises légèrement décalées les unes par rapport aux autres, ce qui réduit sa largeur, au niveau d'arasement à la cote 12 m ngf, à 0,40 m (Figure 30). Le piédroit gauche conserve 4 assises ; sa largeur de 0,30 m à l'origine a été portée à 0,45 m par l'adjonction, face externe
RAP02375.pdf (PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen. rapport de fp 2007)
  • :8t.; Ccc : 5 t. Verre : 3t. Fer : 30 clous. us 7005/7013 : sous 7004, sédiment sableux brun clair de quelques centimètres d'épaisseur maximale, pelliculaire par endroits. Mobilier : Céramique : Terra-nigra tardive : 3 t. à décor guilloché et à la gouge; Ccst : 24 t. dont un pied
  • de "pichet à garum"; Ccc : 8 t. Verre : 7t. Fer : 30 clous. Alliage cuivreux : 1 frag. de récipient (?). Monnaie : 1 sesterce de Marc-Aurèle, usé. us 7012 : niveau de petits fragments de terre cuite architecturale et d'éclats de granité usés à l'épiderme; niveau discontinu, limité
  • partie centrale nord de la fosse. Mobilier : Céramique : Ccc : 30 frag. (haut de panse, panse, fond) d'un pot ovoïde ou biconique à pâte orangée, dont le fond présente une découpe circulaire centrée; 26 tessons (panse et fond) d'un autre pot à pâte beige, dont le fond présente
  • (figures 30-32) Le mur de clôture, qui ferme l'espace méridional à l'ouest, avait été fouillé sur une longueur de 6,40 m à partir de l'angle sud-ouest de l'aile sud (Rapport de fouille programmée pluri annuelle 2004-2006, p. 56). Ce mur est une adjonction en léger décalage d'orientation
  • de longueur pour 3 m de largeur qui a été étudiée (Zone BG 7). 3.1.5.1. Le mur de clôture 18 Mané-Véchen 2007, BG7/ BH3, Mur de clôture occidental à son extrémité méridionale Figure 30 : relevé du mur occidental de l'espace méridional Ce mur (us 6010), est fondé dans le
RAP00455.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • nombreuses tegulae et des tessons de céramiques sigillées. DOLO, Le Bouquet-Jalu, parcelle 76, section ZB, et parcelle 30, section ZA. Structures gallo-romaines probables. Lors du vol du 30 Juillet 1986, L. LANGOUET a décelé des structures linéaires le long de la voie romaine Corseul
  • les communes du Morbihan. Totaux Sites à tegulae CAUDAN LARRE MESLAN QUILY 2 1 1 1 2 0 1 1 Totaux 5 4 (80 %) □ RENNES Q ^ ^ 30^ Figure 1 - Implantation des sites à tegulae, découverts en 1986, par communes. Les petits points correspondent à 1 et 2 sites, les points
  • partir du Nord Géographique sur la base des plans de fouilles ou des plans décelés d'avion et reportés sur les plans cadastraux. 0 = orientations inconnues 1 = de 0° à 10° 2 = de 10° à 20° 3 = de 20° à 30° L = de 30° 5 = de 40° à 50° 6 = de 50° à 60° 7 = de 60° à 70° 8 = de 70
  • protohistoriques. ERQUY, La Fosse Eyrand ou Lanruen, parcelles 29, 30, 38, 39 et 40, section AB. Gisement gallo-romain (complément d'information). P. AMOUREUX et J.H. CLEMENT ont localisé une extension du ' gisement signalé en 1985. Les parcelles 38 à 40 ont livré des tegulae, des tessons de
  • inédit matérialisé par de nombreuses tegulae, de très nombreux tessons de céramiques sigillées et communes, deux fusaïoles et un élément en bronze (applique galloromaine?). GOUDELIN, Monrjoie, parcelles 435, 438 462 et 463, section D2 et 29 et 30, section Dl. Gisement galloromain. P
  • , Terretrangère, parcelle 406, section II. Ensemble de fossés. Lors du vol du 30 Juillet 1986, L LANGOUET a repéré un ensemble de lignes correspondant à des fossés. Datation inconnue à ce jour. LA COUYERE, La Maison Neuve ou La Boissière, parcelles 208 et probablement 242 et 245, section
  • tegulae. M. HAMERLACK a situé un gisement inédit livrant des tegulae, des moellons et des tessons de poteries communes. GUICHEN, Croix-Jean, parcelles 28 à 30, section Fl. Gisement gallo-romain. M. HAMERLACK a localisé un site inédit matérialisé en surface par des tegulae, des imbrices
  • tesson à oeil de perdrix. PLERGUER, Le Perray, parcelles 8, 47, 29 et 30, section II. Gisement gallo-romain. G. FAGUET a situé un site inédit caractérisé par des tegulae, un tesson de céramique sigillée et divers tessons de poteries médiévales. PLERGUER, Launette, parcelle 203
RAP02139.pdf ((35). le bassin de Rennes et la forêt domaniale de Rennes. rapports de prospection inventaire 2004 et 2005)
  • géodésique mondial WGS84 ou RGF93; les chiffraisons bleues en italique en regard du quadrillage kilométrique sont des coordonnées Mercator Transverse Universel fuseau 30. Itinéraire balisé de randonnée pédestre : dans le cas où le tracé sur la carte diffère du balisage sur le terrain il
RAP03377_1.pdf ((22)(35). Prospection inventaire nord de la Haute-Bretagne, arrondissements de Dinan, Saint-Brieuc, Guingamp, Rennes, Fougères, Saint-Malo. Rapport de PI 2016)
  • 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 INSEE 22015 22019 22048 22048 22055 22057 22058 22065 22065 22075 22076 22081 22083 22112 22112 22136 22136 22147 22147 22147 22147 22147
  • 2 5 2 1 8 2 2 1 3 0 22 1 4 8 3 6 17 1 3 5 5 3 14 3 4 3 4 0 9 4 2 2 1 0 28 0 2 8 12 6 28 0 4 9 12 3 15 2 2 3 6 2 12 0 2 4 1 4 30 2 1 14 11 2 226 17 34 82 63 29 Tableau 2 : Rythme de découvertes des données aériennes en 2016. Le nombre d’enclos annoncé dans la colonne « inédit
  • ) 22136 15) 22136 16) 22180 17) 22180 18) 22184 19) 22185 20) 22185 21) 22185 22) 22187 23) 22193 24) 22203 25) 22203 26) 22209 27) 22219 28) 22222 29) 22222 30) 22222 31) 22232 32) 22233 33) 22251 34) 22251 35) 22251 36) 22256 37) 22280 38) 22280 39) 22286 40) 22318 41) 22318 42
  • -PLÉLAN SAINT-MICHEL-DE-PLÉLAN SÉVIGNAC SÉVIGNAC TRÉMEUR TRESSIGNAUX TRÉVÉ TRÉVÉREC TRÉVÉREC TRÉVÉREC TRÉVÉREC TRÉVÉREC VILDÉ-GUINGALAN VILDÉ-GUINGALAN MEILLAC LIEUDIT Le Chêne Jaune La Moignerais Trémeur Le Bouquet Jalu La Touche Ès Bigot Le Bois Orieux Kerlian Le Grand Breil Le Val
  • : ………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………… Cadre réservé au SRA • N° Entité : Modification 28 29 30 FICHE D'ENREGISTREMENT DE DECOUVERTE Année : 2016 Première mention = □ Données complémentaires = ■ Année de première mention = 2010 par C. Bizien-Jaglin N° de l'EA = 350190049 NOM DU REDACTEUR : Catherine b
  • chronologie 55 GEOREFERENCES (Coordonnées de l'entité) : Type de fond : IGN 1/25000ème Carte : Carte IGN 1/25000 1216O - 1998 Précision de l'emprise : 30 hectares Localisation connue et limites supposées Coordonnées Lambert II étendu : X du centroïde : 294,630 Y du centroïde
RAP02332.pdf (PAIMPONT (35). le Bois Jacob. rapport de fouille programmée annuelle)
  • elles, allant de la droite vers la gauche en descendant (photos 26 à 28). Un relevé sur film transparent de ces traces d'outils a été réalisé (photo 29). Un moulage au silicone en négatif avec coque de polyester a également été effectué sur cette surface (photo 30 à 32). Une
RAP02361.pdf ((22)(35). nord de la haute-Bretagne. arrondissements de Dinan)
  • Planguenoual Plédéliac Plédéliac Plédran Plédran Pléguien Plélan-le-Petit Plélan-le-Petit Plélo Plénée-Jugon Plénée-Jugon Plénée-Jugon Le Pont Hédé Bourg Kersteun Nivorée Le Saudray Boutron Hautes-Fosses-Forestrie La Carduchais La Dérouléde La Mouchais L'Orme La Ville-es-Burets^ Le Bouquet
  • ) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) 15) 16) 17) 18) 19) 20) 21) 22) 23) 24) 25) 26) 27) 28) 29) 30) 31) 32) 33) 34) 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 35 35 35 35 35 35 Lieu-Dit Date d'observation Dolo La Touche-es
  • foncier suivant : SAINT-MALO 1 rue Henri Lemarié 35400 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61 .30 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgi.finances.gouv.fr Section : 01 Échelle d'origine : 1/2500 Cet extrait de plan vous est délivré par : Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 01/04/2008
  • : Commentaire sur la chronologie x x x GEOREFERENCES Type de fond (Coordonnées de l'entité) : : Lambert I X du centroïde : Précision de l'emprise : 80 m 304 460 Y du centroïde : 1 086 460 X 30 m Z du centroïde: 73m ETAT ACTUEL Situation: ■ plein air D Grotte, abri
  • Trace curvilinéaire Cadastre : Parcelle 81 ; Section WL ; du 25/02/2008. Lieu-dit IGN : La Mellerie Carte IGN : 1217 O, Combourg, éd. 1994 Coordonnées Lambert : zone 1 X = 304 460 Altitude NGF : 73 m Emprise actuellement observée : Y = 1 086 460 80 m X 30 m Lors du vol du 28-juin
  • centre des impôts foncier suivant : SAINT-MALO 1 rue Henri Lemarié 35400 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61 .30 -fax 02.99.20.80.77 cdif.sairrt-malo@dgi.finances.gouv.fr Section : WL Échelle d'origine : 1/2500 Cet extrait de plan vous est délivré par : Échelle d'édition : 1/2500 Date
  • est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-MALO 1 rue Henri Lemarié 35400 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61 .30 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgi.finances.gouv.fr Section : ZL Échelle d'origine : 1/2000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Échelle d'édition
  • culturelle : Commentaire sur la chronologie (Coordonnées de l'entité) : GEOREFERENCES Type de fond : Lambert I X du centroïde : Précision de l'emprise : environ 30 m de diamètre 285 184 Y du centroïde : 1 105 100 Z du centroïde : 1 5 m ETAT ACTUEL Situation : ■ plein air O
  • = 285 184 Altitude NGF: 15 m Emprise actuellement observée : Y= 1105 100 environ 30 m de diamètre En consultant le cadastre napoléonien, C. Bizien-Jaglin a observé le dessin d'une butte circulaire. Aujourd'hui détruite elle est localisée à l'emplacement d'une carrière actuelle
RAP03350_2.pdf (SARZEAU (56). Le château de Suscinio : le logis nord. Rapport de FP 2013-2015)
RAP01334.pdf (CORSEUL (22). le haut Bécherel. temple de Mars. rapport de fouille programmée)
  • CORSEUL LE HAUT-BECHEREL TEMPLE GALLO-ROMAIN RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE CORSEUL LE HAUT-BECHEREL TEMPLE GALLO-ROMAIN RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE 1995 Présenté par Alain PROVOST Site n* 22 048 30 AH Autorisation en date du
RAP02969.pdf ( Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2013)