Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4111 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03455 (Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2016)
  • projet collectif de recherches
  • Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2016
  • Projet Collectif de Recherche Rapport activité 2016 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne Le cadre chronologique et les formes de l’habitat Stéphane BLANCHET (coordination), Vérane BRISOTTO, Anne-Françoise CHEREL, Klet DONNART, Quentin FAVREL
  • Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 SOMMAIRE LISTE DES PARTICIPANTS p. 4 1. LE PROJET INITIAL : quelques rappels p. 5 2. L’ACTIVITE EN 2016 p. 7 2.1 Typologie des céramiques de l’âge du Bronze moyen : les registres décoratifs par X. Hénaff p.11 2.2 Analyse
  • fonctionnelle des outils macrolithiques impliqués dans la métallurgie du cuivre et du Bronze de la fin du IIIe au IIe millénaire avant notre ère en Bretagne par C. Hamon, S. Blanchet, V. Brisotto, C. Le Carlier, K. Donnart p. 25 2.3 Le « petit mobilier » en bois des tumulus armoricains
  • : première approche par V. Guitton p. 33 2.4 Les tumuli de l'âge du Bronze dans le nord-ouest des Côtes-d'Armor par M. Le Maire p. 43 2.5 Les Formes de l’habitat et l’occupation du sol en Bretagne par S. Blanchet, M.Levan, S. Sicard, S. Toron p. 53 2.6 Le Campaniforme et la genèse de
  • l’âge du Bronze ancien en Bretagne : De nouvelles donnes ? par S. Blanchet, Q. Favrel, M. Fily, C. Nicolas, T. Nicolas, Y. Pailler, J. Ripoche p. 71 3. PRINCIPALES PERSPECTIVES POUR L’ANNEE 2017 P. 97 3 Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2016 LISTE DES
  • et âge du Fer ESCATS Yoann INRAP GO Responsable d’opérations FAVREL Quentin Université Paris 1 Doctorant FILY Muriel CGD 29 Attachée de conservation, âge du Bronze. GABILLOT Maréva UMR 5594 ARTeHIS Chargée de recherche, âge du Bronze. GANDOIS Henri Doctorant GAUTIER
  • recherche émérite, âge du Bronze. HENAFF Xavier INRAP GO HAMON Caroline CNRS, UMR 8215 Trajectoires Responsable d’opérations, Préhistoire récente/Protohistoire ancienne. Chargée de recherche, spécialiste du macrooutillage. LE BIHAN Jean Paul CRAF Archéologue, Protohistoire. LE
  • précédentes. Rappelons simplement qu’à partir des données disponibles en Bretagne, deux axes prioritaires avaient, au démarrage du projet, été définis :  construire un référentiel chrono-culturel pour l’âge du Bronze régional en prenant notamment en compte la typo-chronologie des
  • question de la culture matérielle et de la chronologie des sociétés de l’âge du Bronze régional. Avec le développement de l’archéologie préventive, nous disposons effectivement d’ensembles suffisamment importants et nombreux pour proposer un premier séquençage des productions sur la
  • premier quart du Ier millénaire av. J.C.. Concernant l’industrie lithique taillée et le macro-outillage, les corpus disponibles devraient permettre de mieux appréhender tous ce qui concerne l’artisanat et les productions à l’âge du Bronze. Ils serviront à préciser les marqueurs
  • d’année 2016, à savoir la finalisation de la BD architectures ainsi que la finalisation de la typo-chronologie céramique pour le Bronze ancien et le Bronze final, n’ont pas été totalement atteints. Concernant la BD architectures, l’activité 2016 a en partie été consacrée à son
  • Préhistoire Récente : Habitations et habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges) où nous avions proposé un premier bilan sur les formes de l’habitat en Bretagne, un premier article de synthèse typo-chronologique a été effectué et proposé (cf. infra). Dans la
  • continuité de 2014 et de 2015, la construction d’une typo-chronologie des céramiques du Bronze final et du début du 1er âge du Fer s’est poursuivie. Elle n’a cependant pas pu être entièrement finalisée pour les raisons évoquées précédemment, notamment le plan de charge des chercheurs
  • Bronze final avec celles du premier âge du Fer sera effectuée. Rappelons, que ces travaux comportent de nombreuses analogies avec ceux déjà réalisés au sein de l’ACR intitulée « Typo-chronologie des mobiliers des VIè-Ier siècles av. J.-C. dans l’Ouest » (dirigée par Y. Menez) et
  • suivent une méthodologie similaire. En complément de la typologie des formes réalisée en 2015, la typologie des décors des productions céramiques du Bronze moyen a été menée à bien. (cf. 2.1 Typologie des céramiques de l’âge du Bronze moyen : les registres décoratifs). A l’instar de ce
  • -outillage et suite aux premiers récolements des données (cf. rapports d’activité 2014, 2015), le corpus est venu s’enrichir de nouvelles séries particulièrement intéressantes comme celles de Ploneour-Lanvern (29). L’identification de la métallurgie du cuivre et du bronze sur les
  • chacune (cf. 2.2 Analyse fonctionnelle des outils macrolithiques impliqués dans la métallurgie du cuivre et du Bronze de la fin du IIIe au IIe millénaire avant notre ère en Bretagne). Le programme que nous proposons de développer s’appuie donc sur une approche multi-méthodes. En
  • croisant les résultats de l'approche tracéologique avec deux approches XRF complémentaires sur un échantillon d'objets issu des principaux sites de l’âge du Bronze ancien de Bretagne, il devrait ainsi être possible d’identifier et de proposer une analyse fonctionnelle précise des
  • premiers outils de métallurgistes de l’ouest de la France. La poursuite de ce projet en 2017-2018 permettra donc d’identifier plus précisément quels outils macrolithiques ont été impliqués dans la métallurgie du cuivre/bronze et leur rôle à chaque étape de la chaine opératoire de
  • également dans un but patrimonial, un programme de prospection et d’inventaire des tumulus des Côtes d’Armor a alors été monté par M. Lemaire. La présentation effectuée ici (cf. 2.4 Les tumuli de l'âge du Bronze dans le nord-ouest des Côtes-d'Armor) n’est qu’un simple résumé de son
RAP02786.pdf (GOUESNAC'H (29). le dépôt de l'âge du bronze de la route de l'Odet. rapport de sondage)
  • GOUESNAC'H (29). le dépôt de l'âge du bronze de la route de l'Odet. rapport de sondage
RAP02969.pdf ( Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2013)
  • projet collectif de recherches
  • Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2013
  • Compte-rendu d’activité 2013 Projet Collectif de Recherche Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne Le cadre chronologique et les formes de l’habitat Stéphane Blanchet (coord.) Vérane Brisotto Anne Françoise Cherel Quentin Favrel Muriel Fily Mickaël
  • p. 60 6. BIBLIOGRAPHIE p. 61 DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES p. 65 FICHES D’ENREGISTREMENT DE DECOUVERTES ARCHEOLOGIQUES p. 89 3 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne LISTE DES PARTICIPANTS  (La trame grise signale les agents de l’INRAP
  •  Maréva  UM 5594 ARTeHIS  Chargée de recherche, âge du Bronze.  GANDOIS Henri  UMR 7041 ArScAn  Doctorant  GAUTIER Maurice  Chercheur bénévole  Prospecteur aérien  GOMEZ DE SOTO José  UMR 6566 CReAAH  Directeur de recherche émérite, âge du Bronze.  HENAFF Xavier  INRAP GO
  •  récente/Protohistoire ancienne.  POILPRE Pierre  INRAP GO  Archéogéographe  QUILLIEC Bénédicte  INRAP  Ingénieure chargée de recherche, âge du Bronze.  RIPOCHE Julien  Paris I  Etudiant en Master 2  SICARD Sandra  INRAP GO  STEVENIN Claire  Enseignante, Chercheur  bénévole
  •   données  aujourd’hui  disponibles  en  Bretagne,  deux axes prioritaires ont été définis :     ‐ construire  un  référentiel  chrono‐culturel  pour  l’âge  du  Bronze  régional  en  prenant  notamment en compte la typo‐chronologie des productions céramiques et en constituant  un
  •   longtemps  limitées  aux  structures  funéraires  –  permettent  aujourd’hui  de  reprendre  largement  la  question de la culture matérielle et de la chronologie des sociétés de l’âge du Bronze régional. Avec le  développement de l’archéologie préventive, nous disposons effectivement
  •   séquence Bronze final/Hallstatt C reste particulièrement délicate à appréhender.     Concernant  le  mobilier  lithique,  les  travaux  sont  pour  le  moment  moins  avancés  que  pour  la  céramique.  Cependant,  les  découvertes  récentes  de  macro‐outillage  et  d’industrie
  • approche de l’âge du Bronze en Bretagne 2. L’ACTIVITE 2013     Dans le cadre de la programmation 2013, le PCR a été reçu favorablement par le SRA de Bretagne et a  été  validé  en  CIRA  Grand‐Ouest.  Des  moyens  financiers  (5000  euros)  ont  notamment  été  attribués  pour  couvrir
  •   par  la  DST et s’inscrit parfaitement dans la programmation actuelle. Il faut par ailleurs rappeler qu’il s’agit  d’un prolongement tout à fait naturel de l’enquête nationale sur l’âge du Bronze pilotée par M. Talon,  C. Marcigny et L. Carrozza mais aussi d’autres travaux (PCR
  •  Bronze en Normandie, PCR Bronze Pays  de La Loire…).     A  l’instar  des  années  précédentes,  nous  avons  essayé  de  planifier  au  plus  tôt  l’activité  2013.  Malgré  tout  et  en  particulier  pour  les  agents  de  l’INRAP,  l’engagement  des  travaux  et  de  l’essentiel
  •  recueillies pour la Bretagne dans le cadre de l’enquête nationale sur l’habitat de l’âge du Bronze  ont bien sûr été intégrées à l’inventaire. Enfin, quelques travaux universitaires et de la documentation  issue de prospections aériennes notamment sont venus compléter les données
  • ), ce travail permet d’ores et  déjà  de  proposer  un  premier  bilan  sur  l’habitat  considéré  au  sens  large  ainsi  qu’une  première  classification des ensembles céramiques principaux.                  7 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne
  •  l’habitat bronze de Bédée.  Nicolas (INRAP)  Publications et communications    BLANCHET S., NICOLAS T. et FILY M. – Habitat et occupation du sol à l’âge du Bronze : premier bilan synthétique pour la Bretagne  (à paraître).    BLANCHET S. – Séminaire « Rythme et évolution des formes de
  •  l’habitat de l’âge du Bronze en Bretagne » Université de  Rennes 2, 05 décembre 2013.    NICOLAS T. – Séminaire « La céramique de l’âge du Bronze dans l’Ouest de la France » Université de Rennes 2, 21 novembre  2013.    NICOLAS T. – Présentation de la typo‐chronologie céramique régionale
  •  à l’équipe UMR 8215 Trajectoires (MAE).    HAMON C. (à paraitre) – Macro‐outillages et indices d’artisanat à l’âge du Bronze : quelques hypothèses fonctionnelles. Bulletin de la  Société Préhistorique Française.  Figure 1 : Travaux 2013, travaux universitaires, publications et
  • • Compte rendu de l’activité 2013 Les datations 14C   Le travail de récolement a, pour le moment, permis de rassembler un corpus de près de 200 références.  Les  dates  retenues  couvrent  toute  la  période  de  l’âge  du  Bronze  et  débordent  légèrement  sur  le  Campaniforme et
  •  nouvelles séries d’analyses seront également effectuées  par le biais du PCR pour répondre à des points précis et améliorer la fiabilité du système notamment  en ce qui concerne le Bronze ancien. En effet, on peut noter que les datations anciennes (en particulier  celles provenant de la
  •   si  le  corpus  actuellement  disponible  mérite  d’être  complété,  on  observe  dès  à  présent  une  continuité chronologique des dates, sans phase apparente de ruptures. Les datations récentes viennent  combler certains vides pour le Bronze moyen et le Bronze final. A terme
  • , il fait peu de doutes que le  référentiel de dates en cours de constitution permettra de préciser la typo‐chronologie des mobiliers.                                                            9 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne 3 - LA
  •   collectif  de  recherche,  un  inventaire  des  ensembles  céramiques  attribués  à  l’âge du Bronze a été réalisé. Pour ce faire, une petite base de données a été mise en place sous Excel  qui, au travers de plusieurs rubriques, permet de localiser, de caractériser, de documenter et de
RAP01441.pdf (GUICHEN (35). la basse Bouëxière. une occupation de l'âge du bronze en moyenne Vilaine. rapport de fouille préventive)
  • GUICHEN (35). la basse Bouëxière. une occupation de l'âge du bronze en moyenne Vilaine. rapport de fouille préventive
  • : Chronologie: Archâologische Daten der Schweiz (datation archéologique en Suisse). Schweizerische Gesellschaft fur Ur- und Frïihgeschiste (Société Suisse de Préhistoire et d'Archéologie). Antiqua, 15, Basel, Suisse, 241 p. Collectif, 1989 : Dynamique du Bronze moyen en Europe occidentale
  • GUICHEN (ILLE-ET-VILAINE) LA BASSE BOUËXIÈRE 35-126-037 UNE OCCUPATION DE L'AGE DU BRONZE EN MOYENNE VALLÉE DE VILAINE DFS de fouille préventive 02/06/97 - 05/08/97 sous la direction de Stéphan HINGUANT avec la collaboration de Patrick MAGUER et Elven LE GOFF A.F.A.N. Bretagne
  • Avec le concours du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine Service Régional de l'archéologie de Bretagne Rennes, 1997 photo de couverture : Ensemble mobilier céramique et lithique de l'Age du Bronze site de la Basse Bouëxière (Cliché H. PAITIER). du Erratum : Page 11. Ajouter la
  • "Civilisations atlantiques et Archéosciences", Rennes, pour une première estimation du potentiel anthracologique et palynologique du site. J. Briard, Directeur de recherche, CNRS, UMR 6566, pour ses informations concernant l'Age du Bronze en Armorique. S. Blanchet, AFAN, pour ses indications
  • effectuée sur le site de La Basse-Bouëxière en Guichen fait suite à la découverte de vestiges attribués à l'Age du Bronze lors du diagnostic archéologique réalisé sur le tracé de la déviation de Bourg-des-Comptes (Hinguant, 1997) (fig. 1 et Pl. 6, photo 1). La période chronologique
  • direction d'un petit ruisseau émissaire de la Vilaine. Le tracé de la route concerne essentiellement cette inflexion topographique et ne touche donc que la bordure du replat sur lequel nous supposons que subsiste la majeure partie de l'occupation du Bronze concernée. Substrat géologique
  • naturelle. Si la qualité agraire de ces formations superficielles est moindre, l'excellent drainage qu'elles assurent en font des terrains tout à fait propices aux installations humaines. L'occupation Bronze final de la Basse-Bouëxière bénéficie donc d'un sable orangé cailloutis à
  • Vilaine et la présence de bonnes terres arables sur les moyennes et basses terrasses de cette dernière. METHODOLOGIE ET DEROULEMENT DE L'OPERATION A partir de la vignette de diagnostic dans laquelle avaient été mises en évidence les structures de l'Age du Bronze, un décapage
  • du mobilier archéologique. Des prélèvements systématiques de sédiments ont été opérés dans les excavations attribuées avec certitude à l'Age du Bronze. Des analyses palynologiques Fig.5 : Plan général de la zone décapée. peuvent effectivement aboutir à d'intéressants résultats
  • attachés au secteur concernant l'Age du Bronze, au centre de la zone décapée, afin de reconnaître parmi les nuages de trous de poteau ou les épandages de blocailles, d'éventuels plans de bâtiments, d'enclos ou fonds de cabanes. DESCRIPTION DU SITE Parcellaire et faits naturels Le
  • , le descriptif des faits archéologiques ci-après ne reviendra pas sur ces ensembles, pour ne s'attacher qu'aux éléments intéressants du site, attribués à la période gallo-romaine ou à l'Age du Bronze. Faits archéologiques sans attribution chronolgique (fig. 6) Les fosses Les
  • ), en périphérie de la zone d'occupation de l'Age du Bronze, sont de ce type. Rien ne permet de les attribuer à cette période. La fosse 102 recoupe même clairement un trou de poteau associé à une palissade probablement du Bronze. Les autres structures de ce type sont certainement
  • plus à rattacher à des faits naturels qu'anthropiques, notamment au nord du décapage, où quelques faits sondés n'ont livrés aucun indice datant. Les trous de poteau Un seul nuage de trou de poteau, autre que celui attribué à l'Age du Bronze, est mis en évidence sur la zone décapée
  • gallo-romaine, pourrait éventuellement lui être rattaché. Mais l'ensemble se trouve également très proche de l'enclos palissadé supposé de l'Age du Bronze, et la fosse de rejet peut très bien être elle-même contemporaine de cette occupation. En l'absence d'éléments datants, il reste
  • archéologique n'autorise une attribution chronologique à ce foyer. Sa position dans l'ensemble d'enclos rattachés à l'Age du Bronze pourrait éventuellement lui assurer cette contemporanéité (cf.infra). Des prélèvements anthracologiques ont été effectués en vue d'une datation C14. La fosse
  • 136 est une autre structure liée au feu dont les caractéristiques diffèrent cependant de la précédente. Elle se situe en carré E4, juste au nord du secteur riche en éléments de l'Age du Bronze. Il s'agit d'une excavation oblongue d'environ 1,3 m de long, conservée sur 35 cm de
  • bâtiment. Des charbons de bois mélés à une terre limoneuse homogène scellent le remplissage de la fosse dans laquelle les éléments datants son malheureusement absents. Une datation objective sur charbons de bois est donc envisagée. ORGANISATION SPATIALE L'AGE DU BRONZE Les fosses
  • avec mobilier archéologique Les fosses ayant fourni du mobilier archéologique attribué à l'Age du Bronze sont au nombre de cinq. Deux se trouvent isolées par rapport à l'ensemble des vestiges de la période localisés dans les carrés D.E/5.6.7, les fosses 57 et 49. La première
  • Bouëxière" 35.126.037.1997 24,56 ceramique F.62 F.57 0 m terre limoneuse brune homogène limon brun jaune homogène A argile cuite Fig.9 : Fossé 62 (parcellaire moderne) et fosse 57. Coupe stratigraphique. Dans le secteur de plus grande densité de vestiges de l'Age du Bronze se
  • , légèrement plus ovoïde, et surtout très arasée puisque ne subsistent que 10 cm de profondeur. C'est à cet ensemble qu'est également associé un éclat laminaire de jaspe. Trous de poteau et autres structures attribuées à l'Age du Bronze Dans les carrés E6/7, quelques trous de poteau
RAP00355.pdf (MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.)
  • MORDELLES (35). Sermon. rapport de sauvetage programmé.
  • DES FIBULES CATALOGUE N°s 1 - 2 par J.-Y. COTTEN N°s 3 - 6 par M. BATT. Fig. 14, n° 1 : type de La Tène Moyenne 22-04-87, 35-196-012/30/38, zone AD 07, terre végétale à la limite d'un fossé du parcellaire actuel. Bronze portant une belle patine verte brillante, bien conservée
  • , fouille de la moitié Sud de l'annexe (AA 14). Fibule à charnière et arc massif non interromou, s'évasant à partir du pied, lequel s'achève par un bouton mouluré ; l'arc est séparé de la charnière par deux fotes moulures. L'ardillon et une partie du porteardillon manquent. Bronze
  • portant des traces d'étamage. Longueur totale = 48 mm. Fig. 14, n° 3 : type Feugère n°I4bla N° d'inventaire : 35.196.012/41/45. Zone de démolition au Nord du fanum. Bronze fortement oxydé. Fibule caractérisée par un arc coudé à la tête puis rectiligne jusqu'au pied ; arc de section
  • plate et lisse ; couvre ressort tubulaire mouluré ; l'ardillon et une partie du porte ardillon manquent. Fig. 14, n° 4 : type Feugère n° I4bla (cliché 12) N° inventaire : 35.196.012/41/47. Zone de démolition au Nord du fanum. Bronze fortement oxydé. Fibule caractérisée par un arc
  • démolition au Nord du fanum. Bronze oxydé. Fibule circulaire non-émaillée avec un bouton central en ? pâte de verre ; décor sur le bord visible seulement sur l'emplacement de la charnière ; ardillon et porte ardillon manquent. !L ETUDE DES FIBULES N°s 1 et 2 par J.-Y. COTTEN En
  • Bretagne, la chronologie et la typologie des fibules de La Tène Moyenne demeurent encore mal connues, essentiellement en raison de la rareté des trovuailles en contexte. C'est en particulier le cas des fibules en bronze : on n'en connaissait guère à ce jour qu'une variante tardive
  • difficile en raison de l'absence de matériel comparatif bien daté dans la région. lie OBJETS EN BRONZE DIVERS Fig. 15, n° 1 : Poignée de tiroir ou de coffre-fort en bronze très oxydée, avec fixation à lacet. La poignée est en forme d'arc semi-circulaire recourbé vers l'extérieur à
  • chaque bout et décoré en partie, un lacet de fixation manquant. Rare dans l'Ouest de la Gaule, présent en Grande-Bretagne sur les sites militaires de Hod Hill, Dorset (BRAILSFORD, 1962) et à Camulodunum Essex dans des contextes Claudiens. Fig. 15, n° 2 : Objet de parure en bronze
  • siècle ap. J.-C., 12e supplément à la Revue Archéologique de Narbonnaise, éditions du CNRS, Paris, 1985, 503 p., 72 fig., 174 pl.. HAEVERNIK (T.-E.), Die Glasarmringe und Ringperlen der Mittel und Spätlatenezeit auf dem europaischen Festland, Bonn, 1960. HOFFMAN, La quincaillerie
  • = bac à chaux 0 5 métrés 10 35 MORDELLE S Sermon Coupe du fossé 6 nTTrrTrrTTTTlWTTT 1= amphore A = terre B =remplissage C =vase 0 l= 1m Ille-et-Vilaine - MORDELLES Sermon Zone fouillée 1986-87 Répartition des objets • Fer ^^Monnaie • Fibule ou objet en bronze \ - U V
  • PROGRAMME H 16 MORDELLES ( 35 ) SERMON SITE GAULOIS ET TEMPLE CELTO-ROMAIN RAPPORT DE SAUVETAGE PROGRAMME POUR 1987 MICHAEL BATT DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE MORDELLES (ILLE-ET-VILAINE) A SERMON SAUVETAGE PROGRAMME 1987
  • les Mares ~láT7iíi¡¡ Noublé le. Bois Choieti I la Huberdais\\«5 ie-Veit BoiiA la BassavP le Chene. Tes Clos ' souenaux la Rousselàis ' Ma Forge &ellais-^\ )\ Borr Espoir j f ^ . la G r o i x 'la Setsei \..rfl/VJ . /le Pont le Mauers 'éronnais la Hayï'^C^ I de
  • Morôelles Motte* t ronmere Vie Clos-fficl flnièreiles'Haiitt» Bàrres la Rabine ,ChâI—^ ^L^ > B ) v ies Aubier: les Etimbeatix>Y Tâ~PetîtèT^r M 1 Ville ! I,'"' ! Chevron 1 il 13 /'' / ^iT^ti • \ p s Aurais \ • ' ? ' ) le Chàtelet r^SU Vk - lis(ICommuns des Haies Sermotf' j
  • Mordilles -¡3 Biardsts rflèe^ 2
  • \-j , ..Ai Moulin. Cramoux ^Cfafnoux ij. ' la Haute3l .i.Cammerais Fig 2 Rapport de la fouille d'un site gaulois et temple gallo-romain 1987 En 1987, la Direction des Antiquités de Bretagne a poursuivi la fouille de sauvetage programmé du site de Sermon en Mordelles (I Ile-et
  • -Vilaine). Les campagnes de fouilles de 1985 et 1986 ont permis de mettres au jour un ensemble de fossés orienté est-ouest et nord-sud. Ces fouilles ont permis l'étude d'un système d'enclos qui a livré des fragments de vases de la Tène III ainsi que des premières importations de
  • céramiques galloromaines et romaines. La campagne de 1986 s'est attachée à reconnaître le plan et la fonction d'un bâtiment gallo-romain. Ce dernier s'est révélé être un temple de type celto-romain a cella hexagonale entourée d'un galerie de plan carré comportant une annexe à l'est. Ce
  • plan est particulièrement inédit en Gaule et inconnu pour l'instant dans d'autres provinces de l'empire romain. et se Le mobilier recueilli -à ses abords est abondant caractérise par des pièces importantes. On note ainsi la présence de monnaies gauloises dont une frappée par les
  • Riedones (trouvailles à mettre en rapport avec celle d'un trésor monétaire gaulois découvert à Mordelles au siècle dernier). La campagne de 1987 a eu pour objectif d'approfondir l'étude du temple celto-romain et de suivre le développement des occupations de la Tène III et gallo-romaines
  • au nord et à l'ouest du temple. L'intervention sur le terrain a eu lieu en deux phases, du 13 avril au 25 avril 1987 et du 7 septembre au 2 octobre 1987. Celle-ci a pu avoir lieu grâce à la municipalité de Mordelles, propriétaire du terrain de fouilles, qui a mis à notre
RAP03369.pdf (TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic
  • Mobilier Céramique, Industrie lithique, Macro-outillage, Verre Le premier ensemble comprend une série de fosses attribuables à la toute fin du Campaniforme ou au début du Bronze ancien (transition 3e / 2e millénaire avant n.è.). Elles s’intègrent à un environnement déjà riche
  • . Enfin, soulignons que les données fournies par le mobilier céramique et les restes carpologiques issus des fosses sont relativement inédites à l’échelle régionale et viennent enrichir les discussions autour de la genèse du Bronze ancien en Bretagne. Le diagnostic a, en outre, permis
  • , Maison, Fosse Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 : Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Chronologie Âge du Bronze Ancien, bas Moyen Âge, Temps modernes, Époque contemporaine
  • Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle sous la direction de Stéphane Blanchet 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport d’opération Inrap Grand Ouest Inrap Grand
  • Ouest janvier 2017 Diagnostic archéologique Rapport d’opération Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle 22372 Code INSEE Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 — D113593 2016-066 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription
  • Méthodologie 25 1.4 Archivage des données 27 2. 27 2.1 Introduction Résultats De discrets vestiges de la transition Campaniforme / Bronze ancien 28 2.1.1 Trois structures excavées 30 2.1.2 Le macro-outillage associé aux fosses 31 2.1.3 Étude
  • l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier édifice public nb Industrie lithique Industrie osseuse Inférieur édifice religieux Moyen édifice militaire Supérieur
  • Technicienne d’opération Lavage et conditionnement du mobilier Julian Wiethold, Inrap Carpologue Étude des restes carpologiques 10 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle
  • du Bronze ancien (transition 3e / 2e millénaire avant n.è.). Elles s’intègrent à un environnement déjà riche en vestiges protohistoriques, comprenant notamment une nécropole tumulaire et des constructions sur poteaux. Même si ces fosses semblent relativement « isolées » dans
  • viennent enrichir les discussions autour de la genèse du Bronze ancien en Bretagne. Le diagnostic a, en outre, permis de découvrir l’emplacement exact du manoir de la Morandais. Si ce dernier était parfois mentionné dans diverses études historiques, il n’avait jamais été localisé. Les
  • Ou Morbihan st e Vilain Océan Atlantique Loire 0 Diagnostic 2013 Diagnostic 2016 40km 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 1268,000 Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle 1267,900 Inrap · Rapport de diagnostic
  • · Rapport de diagnostic archéologique Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Trémuson (22) – Le Colignère
  • - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe
  • siècle 20 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de désignation Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle II. Résultats II. Résultats 23 1. Introduction 1.1 Circonstances de l’intervention Le
  • mais aussi pour la période antique (Aubry 2010). Le projet de ZAE de la Colignère est en particulier localisé à proximité immédiate d’une nécropole comprenant au moins quatre tertres tumulaires de l’âge du Bronze (fig. 2). En 2001, l’un d’entre eux a bénéficié d’une fouille
  • (Blanchet 2002) et a pu être daté de la fin du Bronze ancien (vers 1600 av. n.è.). Un habitat gaulois attenant, caractérisé par un système fossoyé délimitant un enclos et de probables partitions internes ainsi que des ancrages de poteaux et des fosses, a par ailleurs été étudié
  • partiellement lors de cette opération, le reste 24 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Diagnostic 2013 Diagnostic 2016 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 Fig. 1 Localisation du
  • campaniforme a été construite vers 2500 av. n.è d’après une datation radiocarbone. A moins de deux kilomètres à l’est, d’autres vestiges protohistoriques sont connus à proximité du village de la Roche et en particulier une tombe à incinération du Bronze moyen (Aubry 2010) Toujours sur le
  • inventaire mobilier fourni en annexe établit la liste exhaustive de tout le matériel extrait du diagnostic. Trémuson (22) – Le Colignère - tranche 2, Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle 4 1267,950 3 1 7 2 13 2 1 6 Tr.9 5 3 1 1/3 2 3 4 Tr.4 Tr
  • De discrets vestiges de la transition Campaniforme/ Bronze ancien Lors de l’opération réalisée en 2013 par S. Mentele, la présence diffuse de tessons de céramique témoignait d’une occupation protohistorique sur le secteur. Cependant aucune structure archéologique n’avait été
RAP03661 (HOEDIC (56). Les derniers chasseurs-cueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort : étude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic)
  • HOEDIC (56). Les derniers chasseurs-cueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort : étude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic
  • Les derniers chasseurscueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort Etude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic (Morbihan, France) Rapport de prospections géophysiques sur le site mésolithique de Hoedic « Port-Neuf » - Année 2018 Grégor Marchand
  • (Université de Rennes / CNRS) Pablo Arias (Université de Cantabria) Autorisation n° 2018-192 Prospections géophysiques    Hoedic, 2018      2    Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse
  • , sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce
  • auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces
  • rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes
  • de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de
  • courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance
  • et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants
  • ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle
  • . Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Prospections géophysiques    Hoedic, 2018  Table
  •  des matières    Remerciements ___________________________________________________________________ 4  Résumé de l’opération _____________________________________________________________ 5  1. Nature et importance scientifique du site _________________________________________ 6  1.1
  • . Bref historique des fouilles sur Hoedic ___________________________________________ 6  1.2. Description du gisement _____________________________________________________ 10  1.3. Un témoignage archéologique fort incomplet _____________________________________ 12  1.4. Heurs et
  • malheurs des datations par le radiocarbone _______________________________ 14  1.5. Le Programme CIMATLANTIC (2015-2017) : un état des lieux sur Téviec et Hoedic ____ 15  2. Problématique de la recherche de 2018 _____________________________________________ 17  2.1. Etat sanitaire d’un
  • site majeur_________________________________________________ 17  2.2. L’histoire totale d’un espace restreint aux fortes contraintes _________________________ 18  3. Méthodologie et développement des travaux _________________________________________ 18  3.1. Généralités
  • résistivité éléctrique __________________________________________ 25  4. Analyses préliminaires des résultats obtenus en juin 2018 ______________________________ 27  5. Conclusions __________________________________________________________________ 40  5.1. La prospection géophysique
  •     Prospections géophysiques    Hoedic, 2018  Remerciements Nous sommes grandement redevables à M. Jean‐Luc CHIFFOLEAU, Maire de Hoedic, pour  l’autorisation d’intervenir sur la commune dont il a la charge.    Nous  remercions  M.  Yves  MENEZ,  Conservateur  Régional  de  l’Archéologie
  • ,  et  M.  Olivier  KAYSER,  son  adjoint,  pour  l’autorisation  qui  nous  fût  accordé  pour  cette  prospection  géophysique.    Nous  avons  une  immense  gratitude  envers  M.  Pierre  BUTTIN,  acteur  scientifique  et  patrimonial de premier ordre sur l’île de   4
  •     Prospections géophysiques    Hoedic, 2018  Résumé de l’opération   Fouillé entre 1931 et 1934, l’amas coquillier de Port‐Neuf à Hoedic est l’un des plus célèbre  sites  du  Mésolithique  européen,  qui  témoigne  à  la  fois  des  modes  d’habitat  des  derniers  chasseurs‐cueilleurs
  • ‐pêcheurs  du  6ème  millénaire  avant  notre  ère  et  de  leurs  pratiques  funéraires.  Une  révision  récente  de  tous  les  éléments  découverts  en  fouille  (programme  Cimatlantic) et une analyse de l’ADN ancien sur certains squelettes viennent d’être réalisés.    Depuis  les
  •   années  1930,  aucun  travail  de  terrain  n’a  été  réalisé  sur  ce  site  mésolithique  exceptionnel.  Dans  le  cadre  du  programme  international  « Símbolos  subterráneos:  Una  aproximación  al  pensamiento  de  los  cazadores‐recolectores  del  Tardiglacial  y  el  Holoceno
RAP03819 (SAINT-GLEN (22). La Touche ès Pritiaux : le site du premier âge du Fer. Rapport de FP 2019)
  • SAINT-GLEN (22). La Touche ès Pritiaux : le site du premier âge du Fer. Rapport de FP 2019
  • CABANILLAS DE LA TORRE Gadea
  • ensembles de mobilier semblaient jusqu’à présent isolés (Tribouillard 2015, 60, fig. 23). Elle vient s’ajouter à la découverte, en 2017, d’un dépôt de haches et d’autres objets en bronze datant du Bronze final dans un bâtiment circulaire à Quimper Kersaliou (Bourne 2017), dans une fosse
  • la sphère domestique, prouvée pour la première fois de manière irréfutable, plaide en faveur de fonctions complexes qui relevaient nécessairement à la fois de l’économique, du social et du rituel. 2. Le bâtiment circulaire : du bronze à l’âge du Fer atlantique ? Le bâtiment de
  • Saint-Glen s’insère dans un ensemble de constructions à plan circulaire, désormais bien connu dans le nord-ouest de la France, dont les datations vont de l’âge du Bronze moyen au début de la période laténienne (Dechezleprêtre et Ginoux 2005 ; Blanchet et al. 2017, 88 ; Marcigny et al
  • métalliques et constructions circulaires est évidente à l’âge du Bronze, mais la seule association attestée est celle du dépôt mixte dans le bâtiment 1 de Kersaliou à Quimper (Bourne 2017, 91-113). Elle est aussi établie pour la première fois pour le premier âge du Fer, et ouvre le débat
  • Bretagne, Côtes-d’Armor, Saint-Glen, La Touche ès Pritiaux Nº EA : 22 296 008 Arrêté d’autorisation nº 2019-133 LE SITE DU PREMIER AGE DU FER DE LA TOUCHE ES PRITIAUX A SAINT-GLEN (COTES-D’ARMOR) Gadea Cabanillas de la Torre (Ministère de la Culture/UMR 8546) Avec la
  • collaboration de Guillaume Hulin (Inrap/UMR 7619) Décembre 2019 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application
  • de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du
  • demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété
  • intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à
  • l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique
  • de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à
  • des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à
  • aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne
  • Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE
  • ................................................................................................... 5 PARTIE I. PRESENTATION DE L’OPERATION ....................................................... 13 1. État des connaissances avant l’opération ................................................................. 13 1. 1. Contexte géographique et géologique
  • .............................................................................. 13 1. 2. Contexte archéologique et historique locaux ................................................................... 13 1. 3. Circonstances de l’opération ............................................................................................ 13 1. 4. Enjeux
  • , problématiques scientifiques et objectifs de l’opération ..................................... 13 2. Stratégie et méthodes mises en œuvre ...................................................................... 15 2. 1. La prospection géophysique (Guillaume Hulin, Inrap
  • . Prélèvements et analyses .................................................................................................. 22 2. 5. Techniques d’enregistrement ........................................................................................... 22 PARTIE II. RESULTATS DE L’OPERATION
  • ............................................................. 24 1. Présentation générale ................................................................................................. 24 2. Le bâtiment circulaire ................................................................................................ 24 2.1. La tranchée de
  • fondation 115, 115S et 1150E .................................................................. 24 2.2. Les interruptions de la tranchée ........................................................................................ 25 2.3. Les trous de poteaux à l’intérieur du bâtiment
RAP01170.pdf (SAINT-MALO (35). cité d'Alet, Saint-Servan-sur-Mer. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-MALO (35). cité d'Alet, Saint-Servan-sur-Mer. rapport de fouille programmée
  • pâte que l e s t u i l e s (Photo 5).2°;une pointe de flèche,en fer,de m de long;une f u s a ï o l l g en terre à brique de Q,Ç2.7 de diamètre et0017 d'épaisseur avec trou central de0,005 m;une bouterolle de fourreau,en bronze,de partie m de large dans l a haute^^;? de long et
  • pays(Photo N°18);ensuite des plaquettes de bronze d'une épaisseur de 5 à k dixièmes de millimètres, ornées de c h i f f r e s romains,en r e l i e f ( P h o t o N°19)(ces plaquettes sont dessinées et photographiées grandeur nature-) .Ces objets ont été trouvés très bas dan® l a f o
  • plus facilement.Voici des ossel e t s , dé à jouer,fragment de peigne,en os et de dé à coudre,en bronze;des de {(M. kcj fibules,fragments de bracelets et d ' a i g u i l l e s , e n bronzejdes pointes,en f e r et un talisman gallo-romain en bois de cerf(Photo N°1?). D'autres objets
  • curieux sont encore dans notre collectionjnous pensons à des ex-votes?Voici d'abord un galet t a i l l é 5 i l aurait me forme phalli>ï3e(?)et cette p i e r r e , brime,n'est pas du pays (Photo 18); ensuite des plaquettes de bronze d'une épaisseur de 5 à h dixièmes de millimètres
  • 1 VILLE DE SAINT-MALO ooooooooooo CHANTIER DE FOUILLIS D'ALEX s a i i î t - s e I v a n s/mer ++ +++ + ++-Î-++ RAPPORT POUR L'AMEE 1968 A la f i n d'octobre nous avons arrêté l ' e x p l o i t a t i o n normale du chantier marquant ainsi l a clôture de l a cinquième campagne
  • de f o u i l l e s . Lorsque nous l ' a v i o n s commencée,en mai,nous savions que l e chantier s'agrand i r a i t sensiblement et que nous aurions à remuer08cr t e r r e devant creuser plus profondément.Kous voulions,en e f f e t , f a i r e l a l i a i s o n entre l e mur semi
  • -circulaire atteifet à l a f i n de 1967 et l e piédestal de pierre blanche que nous avions complètement dégagé.(Plan d'ensemble et plan N°5ïD3).Nous voulions aussi savoir s i l e rocher,à cet endroit,se continuait à p l a t . Donc,en mai, nous avons commence par l à » c ' e s t - à - d i
  • r e à reculer l a paroi D2 et,effectivement,nous avons constaté que l e rocher é t a i t toujours à plat sur une largeur d'environ un mètre.En dégageant l a t e r r e nous avons trouvé un nombre important de grosses pierres,sur une même l i g n e , à peu près a d,80 m du fond de
  • l a f o u i l l e . C e t t e l i g n e de pierres se continue en a l l a n t vers l e mur semi-circulaire,au nord-ouest,mais seulement depuis l e milieu de D3 jusqu'à D4,au nord.En ce milieu de D3 se trouvent deux pierres plus grosses que l e s autres et placées l à comme pour
  • une protection(Photo N°1). e l l e s sont très lourdes et nous ne l e s avons pas encore enlevées. Dans c e t t e masse de t e r r e que nous aurons à déblayer pour incorporer l e grand mur dans l e plan du chantier et constater sa r e l a t i o n avec l e s autres substituetions
  • ,qu'allions nous trojtver?Pour l e savoir nous avons creusé une tranchée suivant une l i g n e A* B' représentant l ' a x e nord-ouestsud-est du chantier.ET,espérant und découverte sous l e s deux grosses pierres nous avons pratiqué un tunnel rejoignant l a tranchée.IL n ' y avait rien que
  • l e rocher,à plat,avec une légère pente(Plan p r o f i l en l o n g ) . Mais en creusant l a tranchée jusqu'à deux mètres de profondeur et sur une longueur atteignant l e mur s e m i - c i r c u l a i r e , i l a été trouvé de nombreux p e t i t s tessons de poterie gauloise
  • ,commune,avec des dessins ou nervures, quelques fragments de tégulae et quelques ossements5il n'y avait pas de monnaies dans cette p a r t i e du chantier. Autour du mur semi-circulaire,et dedans,il y avait du ciment romain et un autre ciment plus c l a i r avec des parties peintes de
  • d i f f é r e n t tes couleurs(déjà signalé)»Comme nous sommes au début du dégagement de ce mur,qui a plus de deux mètres de large,nous ne pouvons encore,et d'une façon définitive,nous prononcer sur ces découvertes*(Photos NOs 2 , 3 , ^ ) , Devant l'ampleur de la tâche qui
  • risquait de nous f i x e r pendant toute la campagne sur ce seul endroit'et ayant,cette année,moins de personnel, nous n'y avons laissé qu'un seul f o u i l l e u r et avons procédé à l ' é l a r g i s sement du chantier entre D3 et 3)4,Bien nous en a pris car nous avons commencé à
  • trouver des monnaies et d i f f é r e n t s objets t e l s que : un contrepoids de forme pyramidale à base quadrangulaire de 0,0? m de côté,et des galettes rondes pouvant être des poids ou servir de t a r e ; l e contre-poids a Ô,16 m de hauteur et l e tout est f a i t avec la même
  • 0fQ07 d'epaisseur,intérieur ÇflO^CPhoto W° 6 ) . 3°:uncurieux fragment de ciment romaœn de l'épaisseufe d'une t u i l e et avec un rebord(Photo li°7),4 e ;un morceau de t u i l e avec une très f o r t e empreinte de patte d'animal (Photo iî° 8) fragments de vase en verre où l ' o n
  • recon- naît une partie dvjcol(environ 0,08 m de diamètre) et une partie du fond, (environ 0,04)(Photo N°9).Nombreux aussi furent l e s morceaux de pierre blanche avec des empreintes:une croix et des c r o i s i l l o n s en carré et en losange(Photo N°10). Dans la partie du chantier
  • située côté sud-est nous avons retrouvé des tessons de s i g i l l é e se raccordant avec d'autres déjà r e c u e i l l i s i l y a deux ans^lls se rapportent aux gobelets de l'ArgonneJTous l e s avons assemblés mais i l en manque encore pour pouvoir reconstituer l e s gobelets
  • entiers t e l s que ceux dont nous avions envoyé l e s photos l'année dernière. Leurs dimensions seraient : 0,12 m de haut et 0p?5 m de diamètre(Photo I. °1i Dahs l e même temps nous trouvions également de Beaux fragments de poterie de Lezoux(Photo N°12). Mais aussi,dans ce même
RAP02449.pdf (MORDELLES (35). Sermon, projet de ZAC économique. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • MORDELLES (35). Sermon, projet de ZAC économique. rapport de diagnostic
  • thésaurus Niveau d'apparition des vestiges : entre 0,50 m 0,70 m Chronologie : âge du Bronze, gallo-romain (Haut empire), bas Moyen-Âge, moderne et contemporain Nature des vestiges immobiliers : fossés parcellaires et/ou d'enclos, trous de poteau, fosses. Nature des vestiges mobiliers
  • : céramique, tuiles et briques antique, monnaies, petits mobiliers en bronze. Synthèse des résultats Cette intervention archéologique entreprise sur la commune de mordelles (Illeet-Vilaine) résulte d'un projet de création de Z A C économique en périphérie méridionale d'un important
  • A S DAO : Melle Jessica F R E I T A S Etude du mobilier : Melle Laure S I M O N (céramique), Mme Françoise L A B A U N E - J E A N (objets en bronze), M. Paul André B E S O M B E (monnaies) Mise au net du levé topographique : M. Frédéric B O U M I E R INTRODUCTION La campagne de
  • e chronologique assez longue allant de I âge du Bronze à la période médiévale. Ce diagnostic, financé par la commune de Mordelles, a été réalisé par l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives sous le contrôle scientifique du Service Régional de l'Archéologie de
  • , monnaies, objets en f e r et en bronze). Malheureusement, en raison des données lacunaires de la fouille, nous ne connaissons ni le plan ni la datation de ces constructions. L'abandon du site est placé dans la seconde moitié du I e r s. ap. J.-C.. Le fanum est remplacé par un
  • , s'apparentent à des fosses quadrangulaires de tailles diverses, toujours supérieures à un mètre de côté et au comblement organique. A t i t r e indicatif, 49 fragments de céramique de l'âge du Bronze 13 , appartenant à au moins 3 individus, ont été recueillis au contact de la tranchée 1. Ce
  • l'alignement d'un certain nombre d'entre-eux. La contemporanéité de c e t t e zone Légende Objets en bronze • • H • Mobilier céramique de l'Age d u Bronze Mobilier céramique d ' é p o q u e romaine Mobilier céramique Xll-Xlllème s. Mobilier céramique Xlll-XIVème s. Mobilier céramique XV
  • pl. photo (Centre Pierre Paris ; 20). 3 - ÉTUDE DU MOBILIER 3.1 - La céramique (Laure Simon) Données générales Ce diagnostic a livré un petit lot de céramique relevant de d i f f é r e n t e s époques, puisque l'on recense des productions allant de l'Age du Bronze à la période
  • ), objet en bronze (étude Françoise LabauneJean) et en t e r r e cuite (tuile, dont 1 fragment retaillé en rondelle). NB : Le mobilier qui a fait l'objet d'une représentation graphique est signalé par un astérisque. ___ §§§ T r . 1B ( * ) -49 fragments de céramique, appartenant
  • à au moins 3 individus, datés de l'Age du Bronze ; ces vases se caractérisent pas un décor de cordon digité sur le col T r . 1D - F2 -1 clou en f e r T r . 1D - F3 -2 fragments de céramique commune : forme fermée à usage culinaire (traces de suie) T r . 2A ( * ) -1 fragment de
  • tuile découpé en forme de rondelle T r . 5 (*) -1 bord de grand récipient en céramique commune, daté de la fin du X V e / X V I e s. 17 La détermination des tessons de l'Age du Bronze est due à Stéphane Blanchet, tandis que l'identification de la céramique médiévale/moderne revient à
  • février - mars 2009 sur l'emprise de la ZAC de Sermon, sous la direction de Laurent Aubry, a livré trois petits éléments en bronze faisant l'objet de cette étude 18 . Le premier objet correspond à un animal complet réalisé par coulage de l'alliage cuivreux dans un moule (fig. 11
  • section carrée de 0,4 cm de côté. Ce type de forme connue est généralement identifié comme servant d'élément de préhension ou de pied à des c o f f r e t s . Plusieurs éléments similaires peuvent être signalés, comme ceux 18 L'ensemble du mobilier métallique (objets en bronze et
  • monnaies) a pu être découvert grâce à l'utilisation d'un détecteur de métaux. 19 Riha E., Der römischen Schmuck aus Äugst und Kaiseraugst, Forschungen in Äugst 10, Äugst, 1991, p. IOC) et planche 40. 20 Béai J.-Cl., Catalogue des objets de tabletterie du musée de la civilisation gallo
  • -romaine de Lyon, Lyon 1983, p. 229-230. (cf. mentions de comparaisons en os p. 234, note 55) 21 Leroux G. et Provost A. « L'Ille-et-Vilaine - 35», Carte archéologique de la Gaule, Paris, 1990, p. 152-153. décrits par G. Le Cloirec dans son inventaire des objets en bronze de Corseul
  • DRAC-SRA » 2 JUIN + + + ! N S T 1 î U T N A T I 0 N A R E C H € R C H E S A R C H É 0 L 0 G I Q U -E S P R -É V E N T I V E + + 4D 2039 E D'OPÉRATION Mai 2009 + PAR LAURENT AUBRY AVEC COLLABORATION DE JESSICA FRANÇOISE LA FREITAS, LABAUNE-JEAN
  • , LAURE SIMON ET PAUL -ANDRE BESOMBES MORDELLES "SERMON", (Ille-et-Vilaine) PROJET DE ZAC ÉCONOMIQUE Dates d'interventions : 12.01.09 - 30.01.09 N° de prescription : SRA 2008/174 N° INSEE des communes : 35 196 N° de projet INRAP : DA05027101 INRAP -Direction Interrégionale du
  • 6rand Ouest, 37 rue du Bignon CS 67737 - 35 577 Cesson-âévigné cedex Tél. :02 23 36 00 40 / Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél. : 01 40 08 80 00 - Fax : 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z SOMMAIRE FICHE SI&NALETIQUE
  • GENERIQUE DE L 'OPERA TION INTRODUCTION 1 - LE CADRE DE L'INTERVENTION 1.1 - Les raisons et les objectifs de l'intervention 1.2 - Cadre géographique et géologique de l'opération 1.3 - Méthodologie et moyens mis en oeuvre 1 . 4 - Contexte archéologique environnant 2 - P R E S E N T A T I
  • O N DES DONNEES ARCHEOLOGIQUES 2.1 - Une occupation gallo-romaine (ensemble 1) 2.1.1 - Descriptions des vestiges archéologiques 2.1.1.1 -Le réseau fossoyé 2.1.1.2 - Les trous de poteau 2.1.2 - Discussion 2.2 - Un chemin d'époque gallo-romaine (ensemble 2) 2.2.1 - Descriptions des
RAP02905.pdf (BÉDÉE (35). ZAC du pont aux Chèvres : les occupations de l'âge du bronze et du haut Moyen Âge. rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • BÉDÉE (35). ZAC du pont aux Chèvres : les occupations de l'âge du bronze et du haut Moyen Âge. rapport de fouille
  • Fouille archéologique Bédée (Ille-et-Vilaine) ZAC du Pont aux Chèvres Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Âge sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Décembre 2013 Fouille
  • archéologique Rapport final d’opération 35030 Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Âge Entité archéologique 350300040 2010-123 sous la direction de Avec la collaboration de Gilles Leroux Arnaud Desfonds, Elsa Neveu, Théophane Nicolas, Myriam Le Puil-Texier Code Inrap
  • Présentation générale des vestiges Le cadre archéologique 31 34 37 La présence néolithique Les foyers empierrés Le cas du foyer F.552 39 Les occupations du site à l’âge du Bronze 39 41 42 44 48 50 51 52 55 56 58 59 64 67 69 71 73 78 81 81 Introduction Age du Bronze – L’Ensemble 5 Age
  • – L’Ensemble 34 L’enclos circulaire F.607 Une tombe à crémation secondaire de l’âge du Bronze (F.331) Les traces d’un paléosol Un second bâtiment circulaire de l’âge du Bronze final L’évolution spatiale de l’occupation de l’âge du Bronze Les fosses à pesons – synthèse Aperçu de l’étude
  • carpologique Synthèse concernant les occupations du site au cours de l’âge du Bronze 84 La présence antique sur le site 87 Les occupations du haut Moyen âge 88 90 92 94 97 99 100 103 104 106 107 111 113 116 118 121 122 Le Regroupement 1 – présentation générale Les silos F.629, 632
  • -foyers – Synthèse Aperçu de l’étude carpologique concernant la période médiévale Synthèse – Le haut Moyen âge 131 Conclusion 132 Bibliographie 134 134 134 138 143 150 155 Etude céramologique Les occupations de l’âge du Bronze Des indices d’une occupation du Bronze ancien Une
  • occupation du Bronze moyen Le mobilier en argile cuite : Les pesons Une occupation du Bronze final Catalogue du mobilier céramique de l’âge du Bronze 185 Etude carpologique III Inventaires techniques 206 210 224 236 269 269 271 281 283 287 289 291 291 293 Inventaire céramique de l’âge
  • du Bronze Inventaire des céramiques diagnostiques de l’âge du Bronze Inventaire des pesons Analyses radiocarbones Inventaire de l’étude carpologique : Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Annexe 4 Annexe 5 Annexe 6 Inventaire du mobilier céramique de l’Antiquité Inventaire du
  • mobilier du haut Moyen-âge Inventaire des ensembles archéologiques 314 Liste des figures I. Données administratives, techniques et scientifiques 5 I - Données administratives, techniques et scientifiques 6 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut
  • · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres, Bédée, Ille-et-Vilaine Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Stéphane
  • Gilles Leroux, Inrap Ingénieur d’étude Responsable d’opération Elsa Neveu, Université de Nantes Carpologue Étude des graines carbonisées Théophane Nicolas, Inrap Céramologue Étude du mobilier de l’âge du Bronze Myriam Le Puil-Texier, Inrap Anthropologue Étude du dépôt
  • Bronze Hervé Paitier, Inrap Photographe Photographie des pesons Myriam Le Puil-Texier, Inrap Anthropologue Etude antropologique et funéraire Vincent Pommier Topographe Topographie Équipe de post-fouille 10 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du
  • premiers éléments d’une nécropole de l’âge du Bronze, sous la forme cette fois de deux enclos circulaires. Après une nouvelle opération de diagnostic réalisée en 2010 sur une surface de près de 20 hectares qui avait non seulement offert la possibilité de confirmer la nature de
  • l’occupation gallo-romaine mais aussi celle d’une nécropole accompagnant une forte présence mobilière de l’âge du Bronze semblant désigner un habitat, ce sont finalement une superficie de 6 hectares qui sera livrée à la fouille entre les mois de janvier et juillet 2011. Le décapage intégral
  • -est. Le fait qu’il longe l’enclos circulaire de l’âge du Bronze final et sans doute ceux retrouvés à quelques centaines de mètres plus au sud à l’occasion des opérations d’archéologie préventive précédentes, indique une probable création à cette époque. S’il sert encore de repère
  • cuisson culinaire. Les probables habitats contemporains sont restés indétectables. Les temps forts de l’occupation humaine du secteur du Pontaux-Chèvres appartiennent sans conteste aux périodes de l’âge du Bronze et du haut Moyen âge. La première se décline sous une double forme. L’une
  • laissant à chaque fois des traces différentes. C’est la séquence d’occupation de l’âge du Bronze moyen qui laisse les vestiges les plus intéressants sous la forme notamment de plusieurs petites fosses circulaires renfermant systématiquement des pesons cylindriques en terre cuite
  • 80 m NGF 0 Rennes Nantes 1km 12 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres, Bédée, Ille-et-Vilaine Arrêté de prescription I. Données administratives, techniques et scientifiques 13 14 Inrap · RFO de
  • fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres, Bédée, Ille-et-Vilaine I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres
  • , Bédée, Ille-et-Vilaine I. Données administratives, techniques et scientifiques Définition des moyens 17 18 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres, Bédée, Ille-et-Vilaine I. Données administratives, techniques
RAP02666.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE(35). voie de désenclavement le long de la rd 34. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE(35). voie de désenclavement le long de la rd 34. rapport de diagnostic
  • _________________________________________________________________________________________________________________ MOTS CLÉS DES THESAURUS Chronologie : Paléolithique inférieur moyen supérieur Mésolithique et Épipaléolithique Néolithique ancien moyen récent Chalcolithique Protohistoire Âge du Bronze ancien moyen récent X Âge du Fer Hallstatt (premier âge du Fer) X La Tène (second âge du fer
  • toute proche de la villa gallo-romaine de « la Guyomerais » et de l’habitat Laténien qui l’a précédée1. La découverte récente d’un statère attribué aux Riedones et de trois anneaux en bronze sur l’une des parcelles traversées par le projet ont justifié également cette opération. En
  • . Récemment, un diagnostic archéologique a permis d’aborder partiellement les parties encore inexplorées de l’établissement antique : aile occidentale et corps nord de la villa. Pour terminer, signalons la découverte en 1841 d’un dépôt d’objets en bronze parmi lesquels se trouvaient deux
  • de site n’a été préalablement répertorié sur le tracé de la voie de désenclavement. Précisons néanmoins que le statère Riedon et les trois anneaux en bronze découverts récemment (fig. 5), ont été retrouvés sur l’emprise d’une des parcelles traversée par le tronçon routier (parc
  • des anneaux en bronze, de nous avoir autorisés à présenter ce mobilier dans ce RFO. 2 19 4 10 1 7 8 3 6 2 Voie de désenclavement 12 11 5 13 9 0 1 2km 1 - Motte castrale (35 206 0001) 2 - Occupation gallo-romaine (35 206 0002) 3 - Occupation gallo-romaine? (35 206
  • du Haut-empire 11 - Second âge du Fer / Statère 12 - Localisation supposée du dépôt d’objets en bronze découvert en 1840. 13 - Villa gallo-romaine de la Guyomeraie. Figure 4 : Localisation des sites et/ou indices de sites enregistrés à la carte archéologique du SRA Bretagne sur
  • avons ainsi réalisé 7 tranchées d’une surface totale de 2014 m² (fig. 5). Précisons que l’usage du détecteur de métaux à été systématique lors du décapage des tranchées de sondage, et ce, surtout sur le secteur où ont été découvert la monnaie gauloise et les anneaux en bronze. Ainsi
  • a des trous de poteau. Ce petit ensemble difficile à caractériser pourrait faire partie d’un habitat protohistorique localisé hors de l’emprise des travaux. Concernant la parcelle où avait été découvert en 2010 le statère riedon et les trois anneaux en bronze, aucune autre découverte
  • d’ici quelques mois. Si cela était le cas, des sondages complémentaires pourraient être entrepris afin de tenter de comprendre la présence en ce lieu de cette monnaie gauloise et des trois anneaux en bronze. 31 III. Inventaires techniques Inrap –- RFO de diagnostic
  • Rapport final d’opération Diagnostic archéologique Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Ille-et- Vilaine Voie de désenclavement le long de la RD 34 sous la direction de Laurent Aubry Inrap Grand Ouest Juin 2011 Commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Ille-et- Vilaine
  • Voie de désenclavement le long de la RD 34 sous la direction de Laurent Aubry Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Juin 2011 avec la collaboration de Arnaud Desfonds Gérard Aubin Hervé Paitier Jessica Freitas Théophane Nicolas Vincent Pommier
  • SOMMAIRE I. 1 2 3 4 4 5 7 9 Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique Etat du site Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation II Résultats 14 1 PRESENTATION DE
  • L’OPERATION ARCHEOLOGIQUE 14 14 19 21 1.1 – 1.2 1.3 Les raisons et les objectifs de l’intervention Cadre géographique et géologique de l’opération Contexte archéologique environnant 1.3.1 Description de la monnaie (Gérard Aubin) 23 1.4 Méthodologie et moyens mis en œuvre 24 2
  • PRESENTATION DES DONNEES ARCHEOLOGIQUES 24 24 24 30 27 2.1 Indices d’occupation n°1 2.1.1 2.1.1.1 2.1.1.2 2.1.1.3 Description des vestiges archéologiques Le réseau fossoyé de la tranchée n°6 Les autres vestiges de la tranchée n°6 Un réseau fossoyé parcellaire périphérique ? 31
  • CONCLUSION III 34 Inventaires techniques Inventaire du mobilier I. Données administratives, techniques et scientifiques Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Noyal-Châtillon-sur-Seiche « Voie de désenclavement le long de la RD 34» I. Données administratives, techniques et
  • scientifiques ________________________________________________________________________________________________________________________ FICHE SIGNALETIQUE __________________________ Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et
  • l’environnement Département Ille-et-Vilaine __________________________ Propriétaire du terrain Commune Noyal-Châtillon-sur-Seiche Conseil Général d’Ille-etVilaine __________________________ Références de l’opération Adresse ou lieu-dit Voie de désenclavement le long de la RD 34
  • __________________________ Code Code INSEE 35 206 __________________________ Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence (Lambert 9 et NGF 69) X : 1352000 Y : 7215500 Z : 22 m NGF __________________________ Références cadastrales Commune Noyal-Châtillon-sur-Seiche Année
  • 2010 Section(s) et parcelle(s) AK n°162, 167, 168, 169, 170, 174, 204, 206, 207, 209, 210, 213, 389, 395, 396, 397, 399, 400, 433, 446 et 447. AS n°23 ______________________ Organisme de rattachement INRAP Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné
  • ______________________ Dates d’intervention sur le terrain 23/05/2011 au 26/05/2011 Numéro de l’arrêté de prescription 2011-044 Surface brute à diagnostiquer 17721 m² Numéro de l’opération DA 05043301 Surface sondée 2014 m² soit 11,36% Numéro de l’arrêté de désignation 2011-068 Niveau d’apparition
RAP01774.pdf (VANNES (56). le sanctuaire gallo-romain de Bilaire. rapport final de synthèse de fp2 1999/2000)
  • VANNES (56). le sanctuaire gallo-romain de Bilaire. rapport final de synthèse de fp2 1999/2000
  • - Vestiges mobiliers : céramique, monnaies, fibules, objets en bronze COMMENTAIRE : La fouille de Bilaire a mis en évidence un ensemble de vestiges qui aractérise un sanctuaire gallo-romain. Sa mise en place remonte à la période jgustéènne et se caractérise par la mise en place d'aires
  • bronze) ainsi que tout autre mobilier significatif (ossements, fonds de céramique en place, etc.) se trouvant en contexte primaire (sol ou niveau en place). L'enregistrement des données a été réalisé par unité stratigraphique sur fiche normalisée. L'envers de cette fiche contenait un
  • céramiques, deux études spécifiques concernent la découverte de cinquante monnaies et de vingt fibules, issues de contextes stratigraphiques homogènes. Le petit mobilier (bronze, verre et autres) fait également l'objet d'une présentation dans ce rapport. Toutes ces études ont été
  • AFAN antenne inter régionale Grand Ouest Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Service Régional de l'Archéologie de Bretagne VANNES : LE SANCTUAIRE GALLO-ROMAIN DE BILAIRE 56 260 036 (Morbihan) DFS de fouille programmée 1999-2000 VOLUME 1 Michel Baillieu
  • AVERTISSEMENT Le présent rapport a été élaboré dans le cadre d'une opération archéologique soumise à l'application de la circulaire du 5 juillet 1993 de la Direction du Patrimoine. Il constitue un document administratif au sens de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à
  • l'amélioration des relations entre l'administration et le public. A ce titre, il est soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle, notamment l'article L 122-5 qui stipule que les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non
  • destinées à une utilisation collective ; toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n'est possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Par ailleurs, l'article 10 de
  • la loi n° 78-753 suscitée stipule que "Les documents administratifs sont communiqués sous réserve des droits de propriété littéraire et artistique. L'exercice du droit à la communication (...) exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de
  • diffuser ou d'utiliser à des fins commerciales les documents communiqués". La circulaire du 5 juillet 1993 de la Direction du Patrimoine précisant que la consultation de la documentation issue des opérations archéologiques "se fera au Service Régional de l'Archéologie", toute demande en
  • ce sens devra être adressée au Service Régional de l'Archéologie qui se chargera de son instruction et veillera à l'application de la réglementation en vigueur, notamment les textes sus-cités. 1 * KC. 2001 FICHE SIGNALITIQUE tMM&àŒimm L'OPERATION 5ITE N° 56.260.036
  • Département jeu dit ou adresse : Bilaire Urinée cadastre : 1977 Coordonnées Lambert :1= 218,250 x2= ■1=2309,375 : Morbihan (56) COMMUNE : Vannes Section (s) et parcelle (s) : AW 224 Altitude : 25 m N.G.F. x3= DE Autorisation: n° 1999/063 valable du 01/06/1999 au 31/12/2000 Nature : FP
  • TTULAIRE : BAILLIEU Michel Organisme de rattachement : AFAN 'ropriétaire du terrain : ville de Vannes Protection juridique : néant laître d'ouvrage : ville de Vannes Coût global de l'opération : 600 000 F Contraintes particulières : néant urface fouillée : 2500m2 Surface estimée du site
  • : 3000 m2 Imprise menacée entièrement fouillée : oui ouille menée jusqu'au substrat : oui Sinon altitude du fond de fouille : RESULTATS SCIENTIFIQUES lots clés : - Chronologie : Age du fer, Gallo-romain, Médiéval - Vestiges immobiliers : murs, sols, foyers, fosses, trous de poteaux
  • sacrées ou de cella sans galerie ériphérique. A partir du début du second siècle, ces constructions légères sont împlacées par l'édification d'un temple hexagonal d'une part et d'un fanum à plan Liadrangulaire d'autre part. Le sanctuaire de Bilaire est occupé en tant que tel jusqu'au
  • dlieu du IVe siècle, période de son abandon. IEU DE DÉPÔT : du mobilier : dépôt départemental du Morbihan (Vannes) des fonds documentaires : SRA de Rennes ° diapos les plus représentatives : de 1 à 30 NNEE : 2001 AUTEURS : Baillieu, Michel : volume 1 Simon, Laure : volume 2
  • OLLABORATEURS (s) : K. Gruel, P.-A. Besombes JUS titre : fouille programmée bre de volumes : 2 volume 1 : nbre de pages : : 85p. nbr de fig : 29 volume 2 : nbre de pages : : 85p. nbr de fig : 26 Générique de l'opération Intervenants scientifiques: Direction scientifique : M. Baillieu
  • . Responsable de l'opération (A.F.A.N) L. Simon. Etudes des mobilers Contributions: E. Le Goff, responsable d'opération AFAN : -Consultation sur l'attribution chronologique des céramiques non tournées Y. Ménez, Conservateur au SRA de Bretagne : -Consultation sur l'attribution chronologique
  • des céramiques non tournées K. Gruel : Catalogue des monnaies gauloises P.A. Besombes : Etude des monnaies de Bilaire Intervenants techniques: Topographie - dessin : T. Arnoux : Topographe de l'AFAN) L. Simon :Mise au net de la documentation graphique Gestion du mobilier : L. Simon
  • : Inventaire et identification du mobilier céramique Photographie : M. Gautier : vues aériennes H. Paitier :Les mobiliers M. Baillieu Intervenants administratifs: Service Régional de l'Archéologie M. Vaginay, Conservateur Régional. S. Deschamps, Conservateur Régional Y. Menez, conservateur
  • A. Villard, conservateur A.F.A.N. Antenne Grand-Ouest G. Aguesse. Chef d'antenne M. Baillieu. Chargé des dossiers d'urbanisme de la ville de Vannes SRA de Bretagne. Ville de Vannes Mr. Rouzé. Responsable du service culturel. SOMMAIRE I. Présentation du site 1 1 ) Le cadre géographique
RAP03476 (MORDELLES (35). Le domaine de Sermon. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • MORDELLES (35). Le domaine de Sermon. Rapport de diagnostic
  • métalliques recueillis notamment des fibules. 52 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Riedons Statère or Quart de statère or Statère billon 2 1 7 Bituriges-Lemovices Ille-et-Vilaine, Mordelles, domaine de Sermon Denier Quinaire Bronze frappé Billon armorician
  • Sujets et thèmes Édifice religieux, Structure agraire, Fosse, Diagnostic archéologique Rapport d’opération Quatre tranchées de diagnostic ont été ouvertes dans une petite parcelle immédiatement au sud du temple romain dit de Sermon, dans un secteur déjà partiellement décapé
  • ou exploré au début des années 1990. Les vestiges exclusivement excavés repérés en 2017 complètent les données en plan relevées au cours des opérations archéologiques antérieures. Un lot important de mobilier en alliage cuivreux et en or allié de la période antique a aussi été
  • découvert (monnaies et objets de parure surtout). Ces objets correspondent aux types généralement présents dans les dépôts de sanctuaire. Ille-et-Vilaine, Mordelles, Le domaine de Sermon Diagnostic archéologique sous la direction de Françoise Le Boulanger Mobilier Céramique
  • , Objet métallique, Parure, Monnaie Ille-et-Vilaine, Mordelles, domaine de Sermon Ille-et-Vilaine, Mordelles, domaine de Sermon  : Diagnostic archéologique Chronologie Âge du Fer, La Tène (second Âge du Fer), Antiquité romaine (galloromain, République romaine, Empire romain, Haut
  • archéologique 35196 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Mordelles, Le domaine de Sermon — D115043 2017-084 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription sous la direction de Françoise Le Boulanger Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné octobre 2017 avec
  • la contribution de Paul-André Besombes Françoise Labaune-Jean Illustration de couverture Vue générale des sondages dans la parcelle 53. Au premier plan, les fondations restituées du fanum. © Françoise Le Boulanger Sommaire Données administratives, techniques et
  • scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 Intervenants 10 Notice scientifique 10 État du site 11 Localisation de l’opération 13 Arrêté de prescription 19 Arrêté de prescription modificatif 23 Projet scientifique d’intervention 25 Arrêté de
  • désignation Résultats 29 1. Présentation de l'opération archéologique 29 1.1 Contexte de l’intervention 29 1.2 Cadre géographique, topographique et géologique 29 1.2.1 Le cadre géographique 29 1.2.2 Le cadre topographique 29 1.2.3 Le cadre géologique et stratigraphie
  • du site 31 1.3 Contexte archéologique 32 1.4 Conditions de réalisation de l’opération archéologique 35 2. Présentation des données 37 2.1 Les fossés 43 2.2 Des trous de poteau et quelques fosses 43 2.2.1 Dans la tranchée 3 44 2.2.2 Dans la tranchée 2 47 3
  • . Étude numismatique 47 3.1 Monnaies gauloises 47 3.1.1 Riedones 47 3.1.1.1 Statères au « cavalier (ou cavalière) armé(e) », iie s. av. J.-C. 47 3.1.1.2 Statères d’argent ou de billon des Riedones 48 3.1.1.3 Frappes du centre et de l’ouest de la Gaule par Paul-André
  • 58 4.5 Les fragments de plomb 58 4.5.1 Le domaine social 58 4.5.2 Attribution non déterminée 59 4.6 Conclusion 61 5. Conclusion générale 63 6. Sources et bibliographie par Françoise Labaune-Jean Inventaires techniques 67 1. Inventaire des faits et unités
  • stratigraphiques 70 2. Inventaire du mobilier archéologique 71 3. Liste des figures I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des
  • législations sur le patrimoine et l’environnement — Département Ille-et-Vilaine (35) Références de l’opération Commune Numéro de l’arrêté de prescription Mordelles Adresse ou lieu-dit Domaine de Sermon Codes 2016-188 modifié 2017-084 Coordonnées géographiques et altimétriques
  • selon le système CC48 x : 1340125 y : 7219125 z : 37 m NGF Références cadastrales Commune Mordelles AN parcelle(s) 53 Propriétaire du terrain Commune de Mordelles Pétitionnaire Commune de Mordelles 24 au 28 avril 2017 Surface prescrite et sondée Numéro de l’arrêté de
  • désignation Emprise maximale prescrite 2017-077 Nature de l’aménagement Zone d'Aménagement Concerté Maître d'ouvrage des travaux d'aménagement Ville de Mordelles 29, rue Maréchal Leclerc 35310 Mordelles Opérateur d’archéologie Inrap Grand Ouest section(s) Dates d’intervention sur le
  • terrain D115043 Année — Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Numéro de l’opération code INSEE 35196 Organisme de rattachement Responsable scientifique de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap 1970 m2 Surface sondée 292 m2 soit 14,8 % de la
  • surface prescrite 8 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Ille-et-Vilaine, Mordelles, domaine de Sermon Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier Édifice public nb Industrie lithique Inférieur Édifice religieux Industrie osseuse Moyen
  • Paléolithique Néolithique Céramique Objet métallique Protohistoire Structure agraire 8 Parure âge du Bronze Urbanisme Habillement Ancien Maison Trésor Moyen Structure urbaine 35 Monnaie Récent Foyer Verre âge du Fer Fosse Mosaïque Hallstatt
  • (premier Âge du Fer) Sépulture Peinture La Tène (second Âge du Fer) Grotte Sculpture Abri Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Mégalithe Empire romain Artisanat Haut-Empire (jusqu’en 284) Argile : atelier Atelier Bas-Empire (de 285
RAP02615.pdf ((29). programme de prospections "bronze ancien", rapport n° 2. rapport de pt 2010)
  • (29). programme de prospections "bronze ancien", rapport n° 2. rapport de pt 2010