Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

961 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03946 (Corpus des signes gravés néolithiques, Rapport PCR 2020.)
  • Corpus des signes gravés néolithiques, Rapport PCR 2020.
RAP01446.pdf (LA CHAPELLE-SAINT-AUBERT (35). les habitas ruraux du haut Moyen Âge de Montours et de la chapelle Saint-Aubert. a84 Rennes/Avranches. rapport de fouille préventive)
RAP01738.pdf (PLOUVORN (29). tumulus de Kernonen. rapport de fouille)
  • matériel inespéré qui a été recueilli vient confirmer et compléter ce que l'on connaissait de cette Civili- sation. Les perles d'am.bre, la série la plus complète jusqu'à série ce jour en Bretagne, éonfirment les possibles avec le monde de la Baltique cependant que recueillie
RAP00335.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.)
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.
  • Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa conservation numérique * Année 3 : avril 2019/février 2020 Serge Cassen
  • intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Résumé Un Corpus des représentations
  • directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion menant à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste indispensable des métadonnées. La solution adoptée en 2018 ( Huma-Num Box à
  • les intentions du programme Chapitre 1. Rappel sur les intentions du programme 1.1. Objectifs Il est envisagé, depuis 2016, de progressivement construire un nouveau corpus des gravures néolithiques inscrites au sein de supports aussi variés qu’un affleurement rocheux, une stèle
  • 2016 à 2019, d’aider à la décision portant sur les mesures de protection et de valorisation. La pression touristique croissante que subissent ces gravures depuis 50 ans, qui a anticipé puis suivi les programmes de 17 Corpus des signes gravés – 2019 restaurations de plusieurs
  • du fonds de moulages des différents musées qui permettent dans certains cas de mesurer le degré d’érosion de certains supports en l’espace de 150 ans. Le mode de transmission de ce Corpus fait aussi partie, dans le PCR, de la réflexion accompagnant l’enregistrement et la
  • partie couvertes par ces colorations, inexistantes sur les clichés antérieurs aux mises en valeur (Table des Marchands, Gavrinis, Petit Mont, Goërem, Dissignac). L’urgence d’un Corpus numérique s’impose. Et s’il prend pour premier fil conducteur le domaine des représentations, les
  • langue anglaise. Il est à ce jour notre seul document de référence, pratique et informatif, avec le Corpus publié en 1927 par St-J. et M. Péquart et Z. Le Rouzic. Les deux ouvrages sont pourtant dépassés, par le nombre des sites découverts depuis 30 ans, mais surtout en qualité de
  • restitution des surfaces archéologiques. Ils n’offrent par ailleurs que très peu d’indications sur les contextes architecturaux et rien quant aux états techniques de surface des supports, sans parler bien entendu des relations chronologiques internes. 19 Corpus des signes gravés – 2019
  • Il n'est pas excessif d'affirmer que nous sommes arrivés en limite d’exploitation de ce type d’informations visuelles, tandis que les interprétations archéologique, architecturologique, sémantique même, méritent d’être réévaluées. Ce qui suppose, là encore, de constituer un corpus
  • animation 3D, en accès libre). 21 Corpus des signes gravés – 2019 1.4. Objets Le projet d’une base de données sous le logiciel libre Arches était envisagé en 2016, mais nous hésitons à franchir le pas dans l’attente d’une discussion ouverte avec nos collègues de l’Ecole Centrale
  • compléter le corpus bibliographique dressé en 2015, puis une actualisation s’en est suivie chaque année, selon les activités de terrain et les enquêtes documentaires : Sites (stèle, paroi de tombe) : Département Morbihan Ille-et-Vilaine Côtes d'Armor Finistère Loire-Atlantique TOTAL
  • le monde n'aura pas accès aux services d'archivages du CINES. C’est pourquoi la TGIR Huma-Num a mis en place un service de stockage 23 Corpus des signes gravés – 2019 sécurisé, quasi illimité, et décentralisé en région afin d’être au plus proche des utilisateurs, pour conserver
  • communiquer le contenu de ces protocoles, qui ont été améliorés en 2018 avec la correction informatique (et non plus manuelle) des levés à la palette graphique, en règle générale déformés par l’objectif photographique. Le Corpus sera restitué sous la forme de métadonnées (photographiques
  • . Paitier (INRAP) avait conduit en 2016 et partiellement en 2017 plusieurs enregistrements de dalles gravées et assurait, selon ses disponibilités (journées PAS), la gestion d’une partie du corpus retenu. Pour des raisons de santé, notre collègue a dû quitter l’institut qui a finalement
  • . Gendron) ; Dépôt archéologique des Côtes-d’Armor, Quessoy (J.Y. Tinevez). 25 Corpus des signes gravés – 2019 Au cours de ces quatre dernières années, Andrea Arca (Université de Pise, Footsteps of Man Archaeological Society, Valcamonica), Thomas Huet (SIG et analyses spatiales de
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018
  • Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa conservation numérique * Année 2: avril 2018/février 2019 Serge Cassen, Valentin
  • archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Résumé Un nouveau Corpus des représentations symboliques néolithiques gravées sur dalle a été entrepris en Bretagne depuis avril 2016 (année-test) puis développé en 2017
  • ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2018 s’est notamment attachée à tester le travail debout et le creusement d’une cavité par frappe directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait
  • intentions du programme Chapitre 1. Rappel sur les intentions du programme 1.1. Objectifs On envisage depuis 2016 de progressivement construire un nouveau corpus des gravures néolithiques inscrites au sein de supports aussi variés qu’un affleurement rocheux, une stèle, un ouvrage de
  • ou architectural est un autre objectif, afin que ne soit pas perdu ce lien historique et fonctionnel qui a souvent fait défaut dans les précédents travaux. À cet égard, un des résultats de l’inventaire est d’ores et déjà, au terme des campagnes 15 Corpus des signes gravés – 2018
  • qui permettent dans certains cas de mesurer le degré d’érosion de certains supports en l’espace de 150 ans. Le mode de transmission de ce Corpus fait aussi partie, dans le PCR, de la réflexion accompagnant l’enregistrement et la représentation des signes néolithiques. Si la
  • antérieurs aux mises en valeur (Table des Marchands, Gavrinis, Petit Mont, Goërem, Dissignac ; pas d’information relative à Barnenez). L’urgence d’un Corpus numérique s’impose. Et s’il prend pour premier fil conducteur le domaine des représentations, les stèles et tombes enregistrées
  • notre seul document de référence, pratique et informatif, avec le Corpus publié en 1927 par St-J. et M. Péquart et Z. Le Rouzic. Les deux ouvrages sont pourtant dépassés, par le nombre des sites découverts depuis 30 ans, mais surtout en qualité de restitution des surfaces
  • archéologiques. Ils n’offrent par ailleurs que très peu d’indications sur les contextes architecturaux et rien quant aux états techniques de surface des supports, sans parler bien entendu des relations chronologiques internes. 17 Corpus des signes gravés – 2018 Il n'est pas excessif
  • d'affirmer que nous sommes arrivés en limite d’exploitation de ce type d’informations visuelles, tandis que les interprétations archéologique, architecturologique, sémantique même, méritent d’être réévaluées. Ce qui suppose, là encore, de constituer un corpus en accord avec les techniques
  • formats exploitables à très long terme, sans perte d'informations, grâce à l'implication du LARA dans le Consortium 3D pour les SHS et sa participation au réseau national des Huma-Num Box. 19 Corpus des signes gravés – 2018 − La composante médialogique proposera des visuels
  • supports mettent en évidence plusieurs concentrations éloquentes. Pour l’Armorique, la première année-test a permis de mener à bien l’actualisation bibliographique du Corpus : Sites (stèle, paroi de tombe) Morbihan Ille-et-Vilaine Côtes d'Armor Finistère Loire-Atlantique TOTAL 44 1 4
  • /01/2018. 21 Corpus des signes gravés – 2018 L'objectif du Consortium est de définir les bonnes pratiques de la 3D ; les membres sont répartis en 4 ateliers, dont un consacré à l'archivage où l'un d'entre nous (VG) est très actif. Un rapport d'activité a été remis à la fin de
  • l’objectif photographique. Le Corpus sera restitué sous la forme de métadonnées (photographiques et graphiques, nuages de points ; originaux et empreintes), et d’un géométral (plans, élévations) ainsi que des paradonnées nécessaires à la compréhension des résultats graphiques (descriptifs
  • Bretagne quand au versement et à la gestion des subventions. H. Paitier (INRAP) avait conduit en 2016 et partiellement en 2017 plusieurs enregistrements de dalles gravées et assurait, selon ses disponibilités (journées PAS), la gestion d’une partie du corpus retenu. Pour des raisons de
  • œuvre par Emilie Heddebaux, a permis d'inspirer cette cartographie des désordres. Emmanuelle Vigier et Cyrille Chaigneau (conservation des originaux et des empreintes, et expérimentation, Musée Carnac) et Marie Vourc’h (expérimentation et états de surfaces, LARA, Nantes) 23 Corpus
  • . Cassen et V. Grimaud – Annexe – Inventaire des sites (tableaux et cartographie) : S. Cassen et V. Grimaud – Annexe – Lexique : C. Chaigneau et M. Vourc’h – Annexe – Expertise Hongrie : S. Cassen 25 Corpus des signes gravés – 2018 – – – – – – 26 Annexe – Expertise Kergroix : S
  • constituent la dernière phase de gravure de la dalle, pose donc la question de la verticalisation de la dalle au moment de la gravure. C’est autour de cette problématique centrale que nous avons conduit l’expérimentation. 27 Corpus des signes gravés – 2018 2.2. Dalle C1 – cavités 2.2.1
RAP03523 (Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR 2017)
  • Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR 2017
  • archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de
  • , Emmanuelle Vigier, Marie Vourc'h Laboratoire de recherche en archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Résumé Un nouveau Corpus des représentations symboliques néolithiques gravées sur dalle a été entrepris en
  • ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion devant mener à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste
  • ............................................................................................................................... 623 14 1. Rappel sur les intentions du programme Chapitre 1. Rappel sur les intentions du programme 1.1. Objectifs On envisage de progressivement construire un nouveau corpus des gravures néolithiques inscrites au sein de supports aussi variés qu’un affleurement rocheux, une
  • climatologie interne, doivent en effet faire réfléchir aux mesures alternatives à la visite in situ de monuments en grave danger d’érosion (surcharges 15 Corpus des signes gravés – 2017 colorées des tracés, microclimats dommageables, pertes de matière). Les expériences en cours menées
  • du fonds de moulages des différents musées qui permettent dans certains cas de mesurer le degré d’érosion de certains supports en l’espace de 150 ans. Le mode de transmission de ce Corpus fait aussi partie, dans le PCR, de la réflexion accompagnant l’enregistrement et la
  • partie couvertes par ces colorations, inexistantes sur les clichés antérieurs aux mises en valeur (Table des Marchands, Gavrinis, Petit Mont, Dissignac ; pas d’information relative à Barnenez). L’urgence d’un Corpus numérique s’impose. Et s’il prend pour premier fil conducteur le
  • en Bretagne date de 1981, publié en langue anglaise. Il est à ce jour notre seul document de référence, pratique et informatif, avec le Corpus publié en 1927 par St-J. et M. Péquart et Z. Le Rouzic. Les deux ouvrages sont pourtant dépassés, par le nombre des sites découverts
  • corpus en accord avec les techniques aujourd’hui à notre disposition, dont la puissance de résolution est sans commune mesure avec les outils hier au service des chercheurs et des médiateurs du patrimoine. On constate aussi que les guides techniques élaborés pour aider à la rédaction
  • 17 Corpus des signes gravés – 2017 objets et de restitution de l’information reproduits avec succès dans différentes configurations (stèle, chaos rocheux, grotte, monument mégalithique, chantier de fouille). Ces protocoles mettent en œuvre une suite d’appareillages et de
  • et interprétables, en suggérant différentes possibilités de restitution de l’objet patrimonial, à charge pour des élus et des administrations de les développer (modèles pour animation 3D, en accès libre). 19 Corpus des signes gravés – 2017 1.4. Objets Le projet d’une base de
  • cartes d'isodensité de sites et de supports mettent en évidence plusieurs concentrations éloquentes. Pour l’Armorique, la première année-test a permis de mener à bien l’actualisation bibliographique du Corpus : 2015 Sites (stèle, paroi de tom be) Morbihan Ille-et-Vilaine Côtes
  • =FCawTYhaBaNFZHpq9AF9MFotk1NWBRjI – site consulté le 23/01/2018 ; ce lien est temporaire avant une mise en ligne effective sur le site HAL. 21 Corpus des signes gravés – 2017 nationale. Même si nous choisissons un autre espace d'archivage, il convient que les dépôts soient compatibles avec les standards en
  • programme en règle générale déformés par l’objectif photographique. Le Corpus sera restitué sous la forme de métadonnées (photographiques et graphiques, nuages de points ; originaux et empreintes), et d’un géométral (plans, élévations) ainsi que des paradonnées nécessaires à la
  • ) a conduit plusieurs enregistrements de dalles gravées et assure, selon ses disponibilités (40 journées PAS au total, traitements informatiques inclus), la gestion d’une partie du corpus retenu. Nous avons prolongé et signé fin 2017 la constitution d’un dossier de Journées PAS afin qu’un
  • déjà aidé au processus de reconnaissance de l’anomalie sur C1 traitée à Gavrinis. Ces désordres avaient été considérés par Christine Boujot lors de l'opération d'inventaire des pierres dressées qu'elle a menée dans le périmètre carnacois appartenant à l'Etat. L'état 23 Corpus des
  • partenaires pour mener à bien les missions d’acquisition sur terrain et en musée ; − des consommables. 25 Corpus des signes gravés – 2017 26 2. Expérimentations Chapitre 2. Expérimentations 2.1. Introduction Le cairn de Gavrinis est depuis longtemps considéré comme un des plus
  • stèles préexistant de plusieurs siècles (milieu du V e millénaire). C’est ici qu’intervient une approche indispensable à notre discipline : l’archéologie expérimentale. Son 27 Corpus des signes gravés – 2017 but est de restituer, à partir des connaissances des contextes
RAP03333.pdf ((22)(29)(35)(56). Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR)
  • (22)(29)(35)(56). Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR
  • CORPUS DES SIGNES GRAVÉS NÉOLITHIQUES Projet Collectif de Recherche 2016 CREAAH Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa
  • ) Université de Nantes rue Censive du Tertre, BP 81227 | 44312 NANTES cedex 3 Résumé Résumé Un nouveau corpus néolithique des représentations symboliques sur dalle dans l’ouest de la France (gravure, éventuellement peinture) a été entrepris depuis avril 2016. L’opération intéresse
  • opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion devant mener à des propositions
  • ������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 49 3.2. Traitements ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 55 11 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 3.3. Représentations
  • �������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 68 3.4. Archivage pérenne des données �������������������������������������������������������������������������������� 76 3.5. Stockage des données ��������������������������������������������������������������������������������������������������� 99 3.6. Consultation du Corpus et
  • diffusion des résultats ��������������������������������������������100 3.7. Exploitations futures du corpus ������������������������������������������������������������������������������108 4. Les sites enregistrés pour l’année-test
  • ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������491 12 Introduction générale au programme 1. Introduction générale au programme 1.1. Objectifs On envisage de progressivement construire un nouveau corpus des gravures néolithiques inscrites au sein de supports aussi variés qu’un affleurement rocheux, une stèle, un ouvrage
  • dégagement par la fouille et le contact à l’air libre. Cet inventaire aimerait s’attacher à enregistrer et représenter la gravure (entendue comme enlèvement de matière) au même niveau que le support auquel elle est étroitement associée, physiquement et symboliquement. 13 Corpus des
  • sur l’historique du fonds de moulages des différents musées qui permettent dans certains cas de mesurer le degré d’érosion de certains supports en l’espace de 150 ans. Le mode de transmission de ce Corpus fait aussi partie, dans le PCR, de la réflexion accompagnant l’enregistrement
  • couvertes par ces colorations, inexistantes sur les clichés antérieurs aux mises en valeur (Table des Marchands, Gavrinis, Petit Mont, Dissignac ; pas encore d’information relative à Barnenez). L’urgence d’un Corpus numérique s’impose. Et s’il prend pour premier fil conducteur le domaine
  • date de 1981, publié en langue anglaise. Il est à ce jour notre seul document de référence, pratique et informatif, avec le Corpus publié en 1927 par St-J. et M. Péquart et Z. Le Rouzic. Les deux ouvrages sont pourtant dépassés, par le nombre des sites découverts depuis 30 ans, mais
  • excessif d’affirmer que nous sommes arrivés en limite d’exploitation de ce type d’informations visuelles, tandis que les interprétations archéologique, architecturologique, sémantique même, méritent d’être réévaluées. Ce qui suppose là encore de constituer un corpus en accord avec les
  • , îles Orkney), accessibles sur l’Internet. 15 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 1.3. Principes Nous devons nécessairement passer par une étape d’enregistrement des surfaces et donc des volumes, en mettant en œuvre des techniques éprouvées mais cependant récentes qui
  • -test a permis de mener à bien l’actualisation bibliographique du Corpus établi en 2015 : Note : le hiatus remarqué entre le nombre de sites, multiplié par 2 entre 2015 et 2016 en Morbihan, et le nombre de dalles gravées qui ne suit pas ce ratio, est dû à la disparition ou la
  • https://shs3d.hypotheses.org/ – site consulté le 07/11/2016. 17 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 LARA est membre fondateur (représentant l’UMR 6566) depuis 2013, comme 9 autres laboratoires français (UMR et UMS). Les consortiums2 réunissent plusieurs unités et équipes
  • communiquer le contenu de ces protocoles, qui viennent d’ailleurs de s’améliorer avec la correction informatique (et non plus manuelle) des levés à la palette graphique déformés par l’objectif photographique. Le Corpus sera restitué sous la forme de métadonnées (photographiques et
  • informatiques inclus), la gestion d’une partie du corpus retenu. Nous avons prolongé et signé dès septembre 2016 la constitution d’un dossier de Journées PAS afin qu’un temps pour l’acquisition, le traitement des données photographiques et le suivi de réunions lui soit accordé en 2017. Dans
  • 2 et à Tumiac, 19 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 des déterminations de charbons ont été faites par Nancy Marcoux (Laboratoire d’Archéosciences, Univ. Rennes) en vue de datations au radiocarbone. Dominique Sellier (géomorphologie, Univ. Nantes) a d’ores et déjà
  • pour mener à bien les missions d’acquisition sur terrain et en musée ; − des consommables. 21 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 22 Expérimentation (tracé gravé et état de surface) 2. Expérimentation (tracé gravé et état de surface) Par définition une gravure
  • éliminer des hypothèses pour en privilégier d’autres, apportant ainsi un éclairage renouvelé sur la technologie des gravures préhistoriques. 23 Corpus des signes gravés néolithiques - 2016 Ce partenariat scientifique construit sur une archéologie expérimentale des gravures
RAP03321_2.pdf ((22). La Bretagne intérieure du Néolithique au seuil de l'Age du Bronze : implantation des sites et organisation des territoires. Rapport de PD 2016)
  • Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 85 N° parent : 1 Lieu-dit : Kerivalan (Kerivaloen) N° Entité archéologique : 221810001 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plélauff Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique final
  • Boschacoat (Le bonnet rouge) en Plélauff, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 100 ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 447 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 86 N° parent : 4
  • archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 459 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 87 N° parent : 4 Lieu-dit : Kernat N° Entité archéologique : 221810010 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plélauff Région
  • ° d’inventaire de corpus : 88 N° parent : 1 Lieu-dit : Le Dreny N° Entité archéologique : 221840002 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plémy Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférencié-âge du bronze indifférencié Coordonnées GPS : N : 481919 O
  • parcellaire de 400 m², mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle [pour l’heure] (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 478 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 89 N° parent : 1 Lieu-dit : Le Dreny N° Entité archéologique
  • , mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 487 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 90 N° parent : 1 et 4 Lieu-dit : Caillouan N° Entité archéologique : 221890001 Département : Côtes
  • ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 90 N° parent : 1 Lieu-dit : Coat- Ty /Toul-Dû N° Entité archéologique : 221890006 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plésidy Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférencié-âge du bronze
  • -sur-Lié. ~ 512 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 91 N° parent : 1 Lieu-dit :Le Bayo N° Entité archéologique : 222030001 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plœuc-sur Lié Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique
  • au sol à l’échelle parcellaire de 3000 m², mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 524 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 93 N° parent : 2 Lieu-dit : Le petit Ruino N° Entité
  • , Géoportail). ~ 537 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 94 N° parent : 4 Lieu-dit : Kerlefen N° Entité archéologique : 222200001 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plouguernével Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Campaniforme-Age du
  • , Géoportail). ~ 541 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 95 N° parent : 1 Lieu-dit : Kerauffret N° Entité archéologique : 222200003 Département : Côtes-d’Armor Commune : Plouguernével Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique
RAP02465.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). l'habitat néolithique de groh-collé. rapport intermédiaire 2008 de fp 3 2007-2009)
  • ) les caractères techno-économiques de la production céramique de cet ensemble sur la base d'un corpus, déjà conséquent au terme des sondages, élargi. De la même manière, la présence au sein de l'assemblage Iithique de la collection ancienne d'armatures de flèches perçantes à
  • % du corpus. Une observation assez paradoxale vu la grande fissuration du substrat local. Les fréquences les plus importantes sont représentées par les moellons à une face de diaclase avec 30 %, puis les moellons avec 2 faces de diaclases avec 16 %. Au-delà de trois diaclases, les
  • type extraction est donc fortement envisagée pour expliquer le faible nombre de faces de diaclases. Un autre élément vient confirmer cette acquisition non opportuniste du matériau : la fréquence peu importante des galets avec seulement 10 % du corpus. La faible proportion de galets
  • encoche, soit 10,6 % du corpus total et 54 moellons ont au moins deux encoches. Ces stigmates ont été observés
RAP03321_4.pdf ((22). La Bretagne intérieure du Néolithique au seuil de l'Age du Bronze : implantation des sites et organisation des territoires. Rapport de PD 2016)
  • Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 154 N° parent : 1 Lieu-dit : Convenant-Bercot N° Entité archéologique : 223280002 Département : Côtes-d’Armor Commune : Saint-Servais Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférencié
  • Kerpinson en Saint-Servais, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 5,8 ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1060 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 155 N° parent : 1 Lieu-dit
  • : Localisation du lieu-dit Convenant-Picaign en Saint-Servais, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 10,5 ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1069 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus
  • : Localisation du lieu-dit Kerroux en Saint-Servais, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 12, 7ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1086 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 157 N
  • 1,3 ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1096 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 158 N° parent : 4 Lieu-dit : Kerpinson N° Entité archéologique : 223280006 Département
  • Kerpinson en Saint-Servais, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 1970 m², mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1103 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 159 N° parent : 1 Lieu-dit
  • cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1115 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 160 N° parent : 1 Lieu-dit : Kerpinson N° Entité archéologique : 223280010 Département : Côtes-d’Armor Commune : Saint-Servais Région : Bretagne Période d’occupation
  • cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1137 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 161 N° parent : 1 Lieu-dit : Kerhamon N° Entité archéologique : 223280011 Département : Côtes-d’Armor Commune : Saint-Servais Région : Bretagne Période d’occupation chronologique
  • ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 162 N° parent : 1 Lieu-dit : Le Crail N° Entité archéologique : Ø ; nouvelle découverte Département : Côtes-d’Armor Commune : Saint-Servais Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférenciés -âge
  • l’échelle parcellaire de 20,4 ha m², mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1158 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 163 N° parent : 1 Lieu-dit : Convenant-Bercot N° Entité archéologique
  • lieu-dit Kerpinson en Saint-Servais, emprise au sol à l’échelle parcellaire de 34,3 ha, mise en réserve archéologique souhaitable à cette échelle (Fond satellitaire cadastré, modifié, Géoportail). ~ 1163 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 164 N° parent
  • ). ~ 1168 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 165 N° parent : 1 Lieu-dit : Kernaëret N° Entité archéologique : 223280013 Département : Côtes-d’Armor Commune : Saint-Servais – Maël-Pestivien Région : Bretagne Période d’occupation chronologique
RAP01957.pdf (LOCMARIAQUER (56). le mane lud. relevé de gravures pariétales)
  • NOUVEAU CORPUS DES SIGNES GRAVÉS Direction de l'Architecture et du Patrimoine Direction régionale des Affaires Culturelles, Rennes Service régional de l'Archéologie de Bretagne CONVENTION DE RECHERCHE NOV. 2002 - Juin 2003 CNRS, Laboratoire de Préhistoire (UMR 6566), Université de
  • Corpus des signes gravés *** Résumé : Le grand tumulus du Mané Lud est davantage connu par sa tombe à couloir d'adjonction secondaire -, qui en borne l'extrémité occidentale et qui contient bon nombre de gravures parmi les plus célèbres du corpus européen. Dix stèles seront ici
  • énigmatiques, se révèle en fait comme une représentation particulièrement réussie de cachalot, étonnant cétacé que nos études antérieures avaient déjà signalé. Fort de cette expérience, nous proposons enfin aux services de l'Etat d'établir un nouveau Corpus des signes gravés néolithiques
  • - Propositions pour un nouveau Corpus des signes gravés 9- Note des auteurs : Mesures de protection p. 28 p. 29 Bibliographie p. 30 Liste des Figures p. 32 2 1- Objectifs de la convention Cette nouvelle convention de recherche se place dans la continuité du précédent programme qui avait
  • bilan effectué, décision fut prise d'envisager concrètement les possibilités et les modalités d'un nouveau Corpus armoricain des signes gravés néolithiques, le constat étant fait que les actuels instruments d'inventaire sont notoirement dépassés, et qu'ils ne se présentent plus en
  • stèles en ces contextes funéraires. Davy de Cussé livre en 1865 et 1866 le premier corpus digne de ce nom ainsi qu'un plan du monument. Les tracés sur l'orthostate 16 sont remarquablement repris en dessins, un peu moins soignés sur les autres pierres. Une mention particulière porte
  • réemploi, est à souligner. Ce même chercheur s'associe en 1927 au couple Péquart pour publier le désormais célèbre Corpus des signes gravés des monuments mégalithiques du Morbihan, étude de référence qui, encore aujourd'hui, demeure un ouvrage consulté au même titre que l'autre corpus
  • aussi essentiel édité en anglais par Shee Twohig près de cinquante ans plus tard. Le Corpus de 1927 offre en effet un meilleur rendu graphique grâce à un indéniable progrès technique dans la visualisation des gravures (par calque calé et superposé au cliché), sans doute d'un fort
  • n'est pas sans importance pour l'étude du Mané Lud, alors que ses collègues français - à l'exception du Corpus Péquart/Le Rouzic - confondront toujours croix et haches dans une même classe fonctionnelle. Markale, à la même époque mais dans un autre registre, celui de la littérature
  • propositions à verser au chapitre d'un établissement renouvelé du Corpus breton des signes gravés néolithiques. Mais c'était sans compter sur le foisonnement des gravures qui, chacune en particulier, a exigé une attention spécifique, ce qui semble aller de soi mais qui rallonge
  • , Couët, Deschamps, Laporte, Marguerie). 8 Altération archéologique. Une réelle difficulté apparue lors de cette campagne demeure néanmoins l'état « originel » altéré de certaines stèles, dont le résultat se traduit dans les corpus de nos prédécesseurs par des tracés incomplets
  • transparence le relevé direct (non déformé) fourni par le corpus Shee-Twohig ; la coïncidence de l'image est assurée par le filtre « déformation manuelle » qui joue sur la grille cartésienne, en utilisant différents points d'ancrage (détail de gravures, limites caractéristiques
RAP03321_1.pdf ((22). La Bretagne intérieure du Néolithique au seuil de l'Age du Bronze : implantation des sites et organisation des territoires. Rapport de PD 2016)
  • ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 1 N° parent : 1 Lieu-dit : Quénéquinteuc N° Entité archéologique : 220010001 Département : Côtes-d’Armor Commune : Allineuc Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférencié-Bronze ancien
  • ° d’inventaire de corpus : 2 N° parent : 2 Lieu-dit : Le Mont Bara N° Entité archéologique : 220010002 Département : Côtes-d’Armor Commune : Allineuc Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Néolithique indifférencié-Bronze ancien indifférencié Coordonnées GPS : N
  • modifié, Géoportail). ~8~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 3 N° parent : 2 Lieu-dit : Quénéquinteuc N° Entité archéologique : Ø ; nouvellement découverte ! Département : Côtes-d’Armor Commune : Allineuc Région : Bretagne Période d’occupation
  • Kergoff en Boqueho, emprise cumulés des vestiges sur 300 m2 ; mise en réserve archéologique souhaitée, à l’échelle cadastrale, de 0,5 km2 (Fond satellitaire cadastrée modifié, Géoportail). ~ 11 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 4 N° parent : 1 Lieu-dit
  • cadastré modifié, Géoportail). ~ 16 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 5 N° parent : 4 Lieu-dit : Kerivoa N° Entité archéologique : 220130001 Département : Côtes-d’Armor Commune : Bourbriac Région : Bretagne Période d’occupation chronologique : Bronze
  • en réserve archéologique souhaitée, à l’échelle cadastrale, de 3,7 km2 (Fond satellitaire cadastré modifié, Géoportail). ~ 22 ~ Localisation administrative : N° d’inventaire de corpus : 6 N° parent : 4 Lieu-dit : Tanouedou N° Entité archéologique : 220130002 Département
RAP02017.pdf (LOCMARIAQUER (56). le Mane Rutual, relevé de gravures pariétales)
  • 4- Procédures p. 8 Causes des difficultés rencontrées Protocoles, chaîne opératoire Les opérations de levés topographiques 5- Distribution des stèles gravées p. 16 6- Nature des tracés p. 18 7- Descriptif des gravures p. 18 8- Propositions pour un nouveau Corpus des signes
  • les possibilités et les modalités d'un nouveau Corpus armoricain des signes gravés néolithiques, le constat étant fait que les actuels instruments d'inventaire sont notoirement dépassés, et qu'ils ne se présentent plus en phase avec les progrès technologiques dont doivent
  • pas à l'image d'un cairn qui serait celui dans lequel devrait s'inscrire la tombe. Davy de Cussé livre en 1865 et 1866 le premier corpus digne de ce nom ainsi qu'un plan du monument qu'il nomme Bé er Gouh. Dans une publication suivante (1867), il rappellera une fouille menée en
  • célèbre Corpus des signes gravés des monuments mégalithiques du Morbihan, étude de référence qui, encore aujourd'hui, demeure un ouvrage consulté au même titre que l'autre corpus aussi essentiel édité en anglais par Shee Twohig près de cinquante^pïus tard. Le Corpus de 1927 offre en
  • établir une base de propositions à verser au chapitre d'un établissement renouvelé du corpus breton des signes gravés néolithiques. Mais c'était sans compter sur la multiplication insoupçonnée des gravures qui, chacune en particulier, a exigé une attention spécifique, ce qui semble
  • archéologiques. Une réelle difficulté apparue lors de cette campagne demeure néanmoins l'état « originel » altéré de certaines stèles, dont le résultat se traduit dans les corpus de nos prédécesseurs par des tracés incomplets, insignifiants, à côté de figures bien reconnaissables. Ces
  • réunissant l'ensemble des tracés vectoriels est alors corrigée en superposant par transparence le relevé direct (non déformé) fourni par le corpus Shee-Twohig ou nos propres mesures de terrain et/ou estampages de contrôle établis sur des points remarquables de la scène ; la coïncidence de
RAP02126.pdf (PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. dfs de surveillance de travaux)
  • des terres sur une aire de stockage extérieure au site. A défaut d'une fouille proprement dite, le corpus vient compléter les collections déjà acquises lors des fouilles programmées de 1987-88. Opération initiale AFAN de 2001 ajournée, reprise en 2003-2004 par l'INRAP. LIEU DE
  • ., 1987 et 1993) et attestent que l'opération de « surveillance », à défaut d'être pleinement satisfaisante, était nécessaire. Ce sont essentiellement la collecte et l'étude des restes osseux qui alimentent les données, un petit corpus lithique venant s'ajouter aux découvertes. Sur le
  • de la falaise une large et profonde anfractuosité affectant la roche en place, probable couloir d'érosion marine pouvant se terminer par une véritable grotte. L'INDUSTRIE LITHIQUE Corpus Le corpus lithique découvert à l'occasion de l'opération est très réduit puisque seules 8
  • descriptif des pièces pour lesquelles nous précisons tout de suite qu'elles sont en parfaite adéquation avec le corpus découvert lors des campagnes de fouilles précédentes (MONNIER, 1985). Les matières premières sont variées en regard du nombre de pièces puisque nous notons la présence du
  • découpage en trois secteurs à permis de confirmer que l'essentiel du corpus osseux provient du tiers Est du site, suggérant que la position primaire probable de l'atelier de boucherie se trouvait plutôt sur le rebord oriental de la falaise. Par ailleurs, les travaux de confortement, par