Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00648.pdf (DOUARNENEZ (29). les plomarc'h tosta. rapport de fouille préventive)
  • d'Archéologie Antique et Médiévale du Bu.ZZe.tXn de Za SocZeté a.A.chêoZogZque du FInZàtene (1975, pp. 64 à 69 ; 1976, pp. 42 à 52), et dans la chronique de la circonscription de Bretagne, GaZZZa, 1977, 2. La recherche s'insère dans l'importante question de Z' ZnduAt-iZe des ¿aZaZion-i en
  • O 3 N z W . m 2 tri r * (D- -i CD Les Editions Marque déposée Audierne — Reproduction (Finistère) interdite ^icWà ijaajc ^ . t u M Y^mm e» FOUILLE DE SAUVETAGE DE L'USINE ROMAINE DE SALAISONS (15 août au 4 septembre 1977) Département : FINISTERE
  • Commune : DOUARNENEZ Lieu-dit : PLOMARC « H Le chantier de sauvetage de Plomarc'h en Douarnenez à été ouvert en 1975. Les résultats auxquels nous sommes parvenus pendant les deux années 1975 et 1976 ont déjà fait l'objet de publications partielles, en particulier dans la Chronique
  • ) était unique dans la région et ne pouvait manquer de poser des problèmes d'origine aux occupants médiévaux. En 1977, s'est poursuivie la fouille de l'unité de production n° 2, comprenant 16 cuves groupées symétriquement. Voici, sommairement, le résumé du journal de fouille : PREMIERE
  • SEMAINE DE FOUILLES LUNDI 15 AOUT 1977. Arrivée des fouilleurs logés à l'école Jules Ferry à Douarnenez, grâce à l'obligeance de M. le Maire, de M. l'Inspecteur d'Académie et du Directeur de l'école. L'équipe se compose de : R. SANQUER, Directeur des Antiquités , Directeur du chantier
  • des sols. A. GUILLOU, étudiante. D. BRIGANT, étudiante, archéologue confirmée (5 ans de fouilles). MARDI 16 AOUT 1977 Le matin, il pleut. Cours technique en salle sur le quadrillage du terrain et le fonctionnement du niveau de chantier. Implantation du chantier à 11 h. Deux équipes
  • Izella, le bois d'en bas, nous apprend qu'un taillis y prit la suite des habitations. > h Ô v ^ OAjL^ - MERCREDI 17 AOUT 1977 Les équipes de travail mises en place la veille continuent leur ouvrage. La décision est prise de fouiller les cuves en quadrants : ainsi la progression
  • vestige quelque peu notable. JEUDI 18 AOUT 1977. Poursuite du même genre d'activité. Descente progrèssive dans les cuves. Aucune formation originale n'apparaît. VENDREDI 19 AOUT 1977. Poursuite du travail dans les cuves 5 et 8. Les résultats obtenus jusqu'ici sont assez décevants. La
  • devient de plus en plus évident que le remblai est moderne ; des fragments de faïence proviennent de la zone profonde. I ! i i I O :í X'a ¿ . I i s 4 AMPHORE TYPE DRESSELIA P'ömarc'h 1977 (29 77 01 E8C2 03) HË S t CHU, ¿ : POUARMENEZ Cuve $ - Couhe PLOMARC'H 0uesfc
  • . SAMEDI 20 AOUT 1977. La situation est stationnaire dans tous les sondages. Il apparait de plus en plus que les cuves nn° 5 et 8 ont été fouillées à l'époque moderne, tandis que seules, les cuves nn° 10 et 11 montrent*des couches médiévales originelles. En particulier, des réparations
  • sont visibles dans le mur de la cuve n° 10. DIMANCHE 21 AOUT 1977. Repos. Visite des sites archéologiques de la région. DEUXIEME SEMAINE DE FOUILLES LUNDI 22 AOUT 1977. A l'ouverture de la deuxième semaine de fouilles, il est décidé d'effectuer différents sondages dans la partie du
  • trou de poteau calé par des pierres. La cuve n° 11 est remplie jusqu'à une grande profondeur, d'une terre noire cendreuse très pulvérulente, fragile et de ce fait dangereuse, car les coupes menacent constamment de s'effondrer sur les fouilleurs. MARDI 23 AOUT 1977. Poursuite
  • -ouest, à 0,40 m environ, un niveau de tuiles romaines posées à plat nous a fait songer un moment à un caniveau, mais cela ne s'est pas vérifié par la suite (cf. photo n° ). Quelques tessons de poterie romaine fine sont les seuls témoignages découverts. MERCREDI 24 AOUT 1977. La pluie
  • est si forte qu'elle interdit tout travail sur le chantier. A la place les fouilleurs se replient sur l'école J. Ferry où se poursuivent le lavage et le marquage des tessons. JEUDI 25 AOUT 1977. En prévision de l'abandon des cuves dont le remblai se révèle moderne, une partie du
  • , pourtant peu profonde, n'a jamais été bousculée. VENDREDI 2 6 AOUT 1977. Il pleut tellement le matin que le travail n'est pas possible. Seule une petite équipe reste sur le chantier, car nous avons décidé de vider les cuves déjà visitées à l'époque moderne au moyen d'une pelle mécanique
  • . La réalité de la fouille moderne est confirmée : presque jusqu'au fond nous trouvons des vestiges modernes. Cependant les angles n'ont pas été touchés et nous en réservons la fouille pour plus tard. SAMEDI 27 AOUT 1977. Quelle est la situation à la fin de la deuxième semaine de
  • et écailles indiquent que l'on traitait le poisson dans cette partie du couloir, à moins que l'on ait laissé dans l'angle quelque reste de balayage. TROISIEME SEMAINE DE FOUILLES. LUNDI 29 AOUT 1977. Le travail se poursuit selon l'organisation adoptée en fin de semaine. Au quatre
  • - MARDI 30 AOUT au JEUDI 1er SEPTEMBRE. 1977 Le décapage des sondages se poursuit régulièrement, assez lentement car il faut décaper à la truelle le cailloutis qui recouvre le sol. En G5, dans le sol, une ornière marque l'emplacement de la route d'un chariot. Sur le sol du couloir, les
  • sont atteintes dans l'angle. Une analyse des sols du sondage J5 est en cours, mais ne m'est pas encore parvenue. LE VENDREDI 2 SEPTEMBRE ET LE 3 SEPTEMBRE 1977. Il est temps d'entreprendre les travaux préliminaires à la clôture du chantier : lever des plans, mise au net des coupes
  • , fin du marquage, mise en sacs et en boites, etc... LE DIMANCHE 4 SEPTEMBRE 1977. Il convient de rendre propre les locaux de l'école - J- 10 - Ferry. RESULTATS DE LA CAMPAGNE DE F O U I L L E DE 1977. La campagne de l'année surtout des confirmations Confirmation au 1
RAP00465.pdf (PONT-CROIX (29). villa antique de Kervenennec. rapport de fouille programmée)
  • renseignements sur l'organisation et l'évolution d'un grand domaine agricole d'époque romaine dans l'ouest de l'Armorique.Les premiers résultats de ces recherches avaient été consignés dans les chroniques de R.Sanquer (Gallia,Bulletin de la Société Archéologique du Finistère,etc) tandis que
  • .), Pottery and early commerce, London, 1977,p 35-84), li manque encore à ce jour une publication d'ensemble des résultats obtenus:nous comptons nous y consacrer pendant l'année 1978 et ne demanderons donc pas d'autorisation de fouilles pour 1 9 7 8 . Pour mener à bien ces premiers travaux
  • 1975 avait révélé une zone de passage ou d'occupation. LOGISTIQUE: La campagne de fouilles 1977 s'est déroulée du 11 au 23 Juillet. Le logement était assuré dans des conditions satisfaisantes, dans des locaux scolaires qui nous avaient été aimablement prêtés par la mairie de Pont
  • archéologiques de la Direction. PROBLEMES RENCONTRES: Nous avons dû,en 1977,faire face à deux séries de problèmes: - les vestiges, à fleur de sol,ont été fortement endommagés par les labours et les pierres des murs ont souvent été récupérées au cours des temps. - les zones que nous voulions
  • ,alors relevée, montrait cependant que la pièce,dofée d'un hypocauste à pilettes,de type très classique,s'était effondrée. La stratigraphie de cette pièce,relevée en 1977 sur une coupe N-S(fig l) ne nous a apporté aucun renseignement supplémentaire: sous la terre végétale,qui
  • mortier du mur nord(cf.photo 2). Par ailleurs la campagne 1977 a amené la découverte d'une nouvelle pièce des thermes,adjonction au caldarium ou tepidarium 1 secondaire, (phèto n^l) Elle communique avec le caldarium par une large entrée (l,40m) qui se retrouve d'ailleurs au sous-sol
  • : La campagne de fouilles de Juillet 1977 sur le site de Kervenennec en P Q n t - C r o i x nous a permis d'élucider quelques points importants : -l'étendue du bâtiment thermal,probablement l'une des plus vastes structu^ privées de ce type en Armorique. - l'organisation interne du
RAP00490.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • saurons choisir les instants propices de vol. Dans la chronique 1977 de prospection archéologique qui va paraître sous peu dans le n°5 des DOSSIERS DU Ce.R.A.A , 55 rubriques figurent . Tantôt il s'agit d 'un site inécTTt , tantôt la" poursuite de la prospection a apporté des
  • °, date) Intervention (début et fin). n°4.et n°5 • 1er Janvier - 31 Décembre 1977 Années .antérieures d'intervention 1974 - 1975 - 1976 . Responsable Motif d'intervention rrrERVEiiTioîi LANGOUET CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Surface fouillée Estimation do l'étendue du
  • antérieurement RAPPORT 1977 SUR LES OPERATIONS DE PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE MENEES PAR LE CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOO! i; D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO En 1977 , avec l'accord de la Direction des Antiquités Historiques de Bretagne , le Centre Régional Archéologique d'ALET
  • poursuite de la prospection aérienne a été bénéfique (10 sites en 1977) . On a encore la preuve que , même en l'absence d 'une sécheresse exceptionnelle , ce type de prosoection est valable dans nos régions . Plus notre expérience croit , plus les vols seront rentables puisque nous
  • du Ce. n°4 , p 97-93) . En Juin 1977 , ce fut au tour de l'aile droite d'apparaître très nettement "dans ta parcelle précitée . On a ainsi constaté que cette aile se trouvait au nord des bâtiments de la ferme et non sous ceux-ci comme on le pensait antérieurement . Le plan de
  • l'Equipement et la Direction des Antiquités Historiques de Bretagne , deux excavations transversales ont été ouvertes , en Juillet 1977 avant l'aménagement de cette voie . Dans une des tranchées , d'anciennes ornières , comblées do pierres , ont été reconnues . De plus le rétrécissement de
  • aérienne (Juillet-Août 1977) . Des débris de briques et des scories ont été récupérées , au sol , dans un angle de cette structure . L'origine galloromaine semble la plus probable. \ 37 - MINIAC MORVAN , La Butte , parcelles 617 et 619 , section F3 , cadastre 1959 .- Structures
  • dôcelées d'avion en Juillet 1977 . Pas d'élément chronologique. 38 - MONT DOL , La Petite Mulotais , parcelles 32,31 et 40 , section F , cadastre 1952 .- Gisement post-médiéval de céramiques des Marais de Dol et de boulettes d'argile cuite (environ XVIè siècle). 39 - MONT DOL , Le
  • , Le Grand Bouillon , La Haute Madeleine , parcelles 205,238,18,22,23,25,27, 23,31,32,199,247,265,266,202,42,61,62,95,98,55,54,73 , section 0 , cadastre 1972 .- La prospection de 1977 a fourni beaucoup de vestiges , au point qu'il est permis de se demander si , en cette zone , un
  • -AVRANCHES ,bien conservée. Découverte due au prospecteur LEFORT DES YLOUSES. Il a localisé , sur indication d'un fermier , le gisement et a récupéré quantité de tegulae. Le toponyme est intéressant. Il va suivre ce site lors des prochains labours. (1977). De plus , mais il faut des
  • ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO 1977 „BAZOUGES LA PEROUSE Ille et Vilaine parcelle , section » cadastre de au lieu dit Bourienne (propriétaire Monsieur BRARB) ^ fj Découverte d'une série d'assiettes en étain (f \|U\* A la suite d'un contact téléphonique dpu à
  • plats intérieurs , elles n'étaient pas toutes de la même provenance. Sur les quatre poinçons discernables , seuls deux sont identiques. 1977 COMBOURG Ille et Vilaine Enclos ancien parcelles 685 et 684 , section C2 , cadastre de 1964 au sud de la route N 794 , près
  • du lieu dit Les Fontenelles. Lors d'un vol aérien le 1er Août 1977 , on a détecté , dans un champ de blé , un enclos à cheval sur deux parcelles. Aucun élément chronologique pour le moment. CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO 197? LA
  • 32 , les tessons sont plus tardifs et plus diversifiés . Une monnaie (Liard de France) y a aussi été retrouvée CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO 1977 LA FRESNAIS II le et Vilaine céramique gauloise Lieu dit les Fauvettes parcelle 413
  • . Une étude typologique plus précise est en cours. C ENTRE RÉGIONAL ARCHL D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO 1977 LA FRESNAIS nie et Vilaine Traces d'occupation ancienne parcelle 417 , section D , coordonnées Lambert : 107 550 , 292.200 Appelés par Monsieur MEURY , de
  • □ Sondages □Photographies (Z3 □ Etude médite Q Photographies ' aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Mobilier la D.R.A.H. et du Ce.R.A.A. BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention fjRecherche approfondie Dossiers du Ce.R.A.A., N °5, 1977 Coordonnées de Cadastre
  • Année : Zone Lambert 1975 Section(s) et parcelle(s) : B : 175 x = 292,000 Y = 109,500 Altitude NGF ' : : 1 ' épicentre ou II 1977 MINIAC MORVAN Ille et Vilaine gisement archéèlogique parcelle II , section Gl , cadastre de 1959 au nord du lieu dit les Sablonnières
  • 1977 MINIAC-MORVAN II le et Vilaine gisement de tegulae Au sud du lieu dit Le Havre parcelles 1082,1114 et 1251 , section B4 , cadastre de 1959 Principalement en 1082 , mais aussi en bordure des parcelles I 144 et 1251 , on a recueilli de nombreuses tegulae . Parmi les fragments
  • . CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO NI 0 1977 MINIAC MÛR VAN R : MO . Ille et Vilaine substructions parcelles 617 et 619 » section P3 , cadastre de 1959 Près du lieu dit la Butte Lors du vol du 14 Juillet 1977 , des traces d ' aménégament
  • ancien ont été détectées & proximité du lieu dit la Butte , le long de la voie D78 . Aucun élément chronologique pour le moment. CENTRE REGIONAL ARCHÊOLONQUI D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALQ 1977 MINIAC MORVAN Ille et Vilaine gisement de tegulae au sud du Heu dit le