Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00413.pdf (TRESSÉ (35). le bas Rouault. rapport de sondage)
  • RAPPORT DE FOUILLE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Ille et Vilaine). 1986 ;v^jif>41 RAPPORT DE FOUILLE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Ille et Vilaine). RAPPORT DE FOUILLE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Ille et Vilaine). V •• SOMMAIRE I) ORGANISATION DE LA
  • de construction - C) Les marques digitées - D) Les empreintes - E) Divers * Les préparations pour mortier * Les emplacements de clous BIBLIOGRAPHIE I) ORGANISATION DE LA FOUILLE La fouille du site gallo-romain au lieu-dit le Bas-Rouault en Tressé (Ille et Vilaine), en juin 1986
  • sans la bonne volonté de Mr. LOISEL, propriétaire des parcelles dans lesquelles est localisé le site. Celui-ci, nous a accordé l'occupation de ces champs pour une période allant du 1er au 30 juin 1986. L'exploration s'est déroulée du 2 au 24 juin 1986 et a donc duré trois semaines
  • destinés à recevoir des clous a été noté pour trois tegulae. Ces trous ont été creusés dans la tuile après que celle-ci ait été cuite. BIBLIOGRAPHIE - LANGOUET (L.), FAGUET (G.), VILBERT (L.R.), 1983. - Chroniques de prospection archéologique, en 1983, dans les Côtes-du-Nord et l'ille
RAP00622.pdf (BERRIEN (29). le Goënidou. rapport de fouille)
  • NSC/.. H O N DìREi "'. -C • • • ' NALB des • IRil' C::.TV-. -ES ités Circo.^c- . Q p s .: ' T P o et P. - - iquea 6> Rue d u ' f t . re £ £ 0 3BOS m^NpSX-k.-OEX BERRIEN (Finistère) - Le Rapport de s a u v e t a g e programmé - Département - Commune 1986 B e r r
  • N S DIRECTION Michael DES A N T I Q U I T E S DE BRETAGNE BATT Programme BERRIEN (FINISTERE) V I L L A G E M E D I E V A L D E S E R T E DU Sauvetage I - SITUATION programmé ET C I R C O N S T A N C E S DE H 21 GOENIDOU 1986 L'INTERVENTION Le G o ë n i d o u e s
  • r i b u é e à l ' a t e l i e r de B o d è r e s en P I o n é o u r - L a n v e r n (Finistère). III - M I S E EN O E U V R E DE LA C A M P A G N E 1986 Le m o i s de J u i l l e t 1 9 8 6 a vu se d é r o u l e r u n ? 3 è m e c a m p a g n e de f o u i l l e de s a u v e t
  • , A r c h é o l o g i e en B r e t a g n e , 3 6 , 2 1 - 4 . GALLIOU , P. (1983) Chronique d ' a r c h é o l o g i e antique et m é d i é v a l e , B u l l e t i n de la S o c i é t é A r c h é o l o g i q u e du F i n i s t è r e 1 tome CXII , p p 2 8 - 2 9 . ' LAURENT , J. Un
  • * X' PlounéourMénez I SITUATION DU GOENIDOU DANS LE DOMAINE DE LA QUEVAISE (état XVIIème s.) exploitations tenues en quévaise f§| Paroisses et Abbaye du Relec Berrien La Feuillée 29 BERRIEN-Le Goënidou. Plan detaillée de la zone fouillée BâtimentII en 1986 Ï I
RAP00455.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • CENTRE REGIONAL ARCHEOLOGIQUE D'ALET RAPPORT 1986 ■r LA PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE EN BRETAGNE LOÏC LANGOUET LA PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE EN 1986 PAR LE CENTRE REGIONAL ARCHEOLOGIQUE D'ALET Comme chaque année depuis treize ans, ce rapport annuel a pour premier objectif de
  • ) KERNECP.(l) LANGOUET L.(14) LE BOULANGER M.(l) LE FOL Y.(2) LEROUX G.(16) LORYV.(l) RHUMEUR P.(6) ROUXELJ.L.(3) THENADEY D.(5) C'est la treizième chronique de ce type. Elle sera publiée dans le numéro annuel N°14 des Dossiers du Ce.KA^A, sans les plans cadastraux de localisation
  • traités par grande période et par département (Tableau 1) sont éloquents à eux-seuls. H est évident que les sites à îegulae (soit l'ensemble des gisements de tegulae et des gisements typiquement gallo-romains) constituent encore la majorité des sites traités en 1986 : 115 sur un total
  • -romaine et gallo-romaine". Ce nouveau logiciel expérimental qui est exploité au Laboratoire d'Archéométrie de l'Université de Rennes I est à la disposition des prospecteurs de Haute-Bretagne. La Figure 1 montre les zones de recherche du Ce.R.AA. en 1986. A l'heure actuelle le fichier
  • des sites à tegulae exploité pour le programme ATP précité contient 1170 sites. On pense atteindre le chiffre de 1400 en Juillet 1987 grâce à la mise en forme des données concernant les nombreux sites du Morbihan. En 1986, la prospection aérienne n'a pas été d'un rendement
  • exceptionnel. La sécheresse du sud de la France n'a pas atteint nos régions et n'a pas fait de 1986 une année comparable à 1976. Les découvertes de cette année sont présentées par communes dans les tableaux 2, 3 et 4, en distinguant la totalité des sites traités et les sites à tegulae. Les
  • sites traités en 1986 pour les communes des Côtes-du-Nord. Totaux CAULNES CORSEUL DOLO ERQUY FREHEL GOUDELIN LE GOURAY HENANSAL HTLLION LANCIEUX LA MALHOURE PLANGUENOUAL PLENEUF PLEUDIHEN PLURIEN QUEVERT SAINT-ALBAN SAINT-CAST SAINT-GLEN SAINT-LORMEL SAINT-MAUDEZ SAINT-MELOIR-DES
  • -BOIS TADEN LA VICOMTE \TLDE-GUINGALAN Totaux 2 5 1 5 5 6 1 1 1 7 1 2 3 2 3 1 2 1 1 Sites à tegulae 1 1 5 1 5 3 6 1 1 1 3 1 2 3 0 2 1 2 1 1 1 1 1 1 0 1 57 45 1 1 1 1 (79 %) Tableau 3 - Répartition des sites traités en 1986 pour les communes d'Ille-et-Vilaine. Totaux Sites
  • TRESBOÈUF 1 1 2 8 9 1 1 1 3 5 2 1 1 2 2 1 1 1 1 1 12 1 1 2 5 3 1 4 1 2 1 2 1 3 1 1 1 2 1 2 1 1 1 2 3 1 2 1 1 2 5 4 1 1 0 2 0 2 0 1 2 2 1 0 0 1 1 12 0 1 2 0 1 1 4 1 2 0 0 0 2 1 1 0 2 0 2 1 1 1 0 3 0 ë 2 Totaux 103 66 (64 %) Tableau 4 - Répartition des sites traités en 1986 pour
  • les communes du Morbihan. Totaux Sites à tegulae CAUDAN LARRE MESLAN QUILY 2 1 1 1 2 0 1 1 Totaux 5 4 (80 %) □ RENNES Q ^ ^ 30^ Figure 1 - Implantation des sites à tegulae, découverts en 1986, par communes. Les petits points correspondent à 1 et 2 sites, les points
  • , parcelle 1011, section A3. Enclos à fossé. Lors d'un vol de Juin 1986, L. ANDLAUER a repéré un enclos visualisé dans la végétation par une trace plus verte, courbe. CORSEUL, Haut-Bécherel, parcelle 774, section H3. Temple gallo-romain (complément d'information). Lors du vol du 14 Juin
  • 1986, L. LANGOUET a observé des substructions supplémentaires dans la parcelle précitée. Le plan du temple s'en trouve complété. CORSEUL, Le Bourg, parcelle 182, section Ml. Edifice gallo-romain (complément d'information). Lors du vol du 20 Juin 1986, L. LANGOUET a obtenu de
  • meilleures photographies des structures déjà partiellement décelées en 1984. Le plan complet de l'édifice se dessine. CORSEUL, Le Bourg, parcelle 80, section AB. Structures gallo-romaines (complément d'information). Lors des vols des 20 et 23 Juin et du 25 Juillet 1986, L. LANGOUET a pu
  • obtenir des photographies plus explicites des substructions contenues dans cette parcelle. Cette observation est d'autant plus importante que cette parcelle fait l'objet d'un plan de fouilles depuis 1986. CORSEUL, Les Hautes Landes, parcelles 261 et 262, section C. Gisement de tegulae
  • nombreuses tegulae et des tessons de céramiques sigillées. DOLO, Le Bouquet-Jalu, parcelle 76, section ZB, et parcelle 30, section ZA. Structures gallo-romaines probables. Lors du vol du 30 Juillet 1986, L. LANGOUET a décelé des structures linéaires le long de la voie romaine Corseul
  • des scories de fer. PLANGUENOUAL, La Cour de Treutan, parcelle 13a et 12c, section ZA, 87, section ZB, et 79, section ZC. Gisement gallo-romain (complément d'information). Lors du vol du 22 Juillet 1986, L. LANGOUET a observé la trace de l'enclos gallo-romain, rectangulaire
  • CHESNAY. Ce gisement est matérialisé par des fragments de tegulae. Le site se situe à proximité d'une allée couverte. SATNT-LORMEL, Etang Quihouas, parcelle 79, section ZI. Enclos circulaire. Lors du vol du 22 Juillet 1986, L. LANGOUET a repéré un cercle d'environ 20 mètres de diamètre
  • Juin 1986, L. LANGOUET a repéré une structure présentant des lignes parallèles et orthogonales. SAINT-MELOIR-DES-BOIS, Le Tertreau, parcelles 25 et 26, section G Gisement gallo-romain. G. FAGUET a découvert un gisement inédit qui a livré de nombreux fragments de tegulae, des tessons
  • contenant une fiole de verre, avait été mise au jour. Cependant, sa localisation précise n'avait pas été effectuée. TADEN, Le Port, parcelle 652, section D6. Structures gallo-romaines (complément d'information). Lors du vol du 6 Juillet 1986, L LANGOUET a pu photographier, en l'absence
  • . Cercles et fossés. Lors d'un vol de Juin 1986, L ANDLAUER a repéré un ensemble de cercles et un fossé. Ces traces pourraient correspondre à des structures de l'Age du Bronze d'autant plus qu'un dépôt de cette époque avait été trouvé autrefois à proximité immédiate de ces structures
RAP00615.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherche)
  • Gwen en QUIMPER (Finistère) - Y. MENEZ p. 103-117 MEUD0N - 1984-1986 - Etude des fours - A. TRISTE et Ph. TAQUET p. 118-128 Un atelier de potier carolingien à Launay-Margat en GUIPEL ( Ille-et-Vilaine) - Fouille datation et production - Ph. LANOS , G. QUERRE et G. LEROUX p. 129
  • - PERSPECTIVES Mis en place en 1984, le projet collectif d'étude sur les ATELIERS DE POTIERS MEDIEVAUX EN BRETAGNE a depuis mûri. La diversité des études conduites en 1986 et présentées dans ce rapport démontre même qu'il a ajourd'hui atteint sa pleine maturité. D'une certaine manière, le
  • typologiques et physico-chimiques, ...) que sur la fouille elle-même. Cette dernière étant conduite dans les cas les plus favorables et soutenue par l'apport indispensable de méthodes physiques et chimiques mises à la disposition de l'ensemble des participants. Pour 1986, l'utilisation
  • recherche en 1986. - Comme cela a été souligné, dès 1985, le recensement de nouveaux ateliers ne donne guère de résultats à partir du seul dépouillement de la bibliographie. De plus, une grande partie de la Bretagne n'est pas encore l'objet de programmes de prospections méthodiques
  • texturale dont la mise au point n'est qu'à ses débuts sera quant à elle présentée en 1987. Même si les problèmes de diffusion demeurent encore insuffisamment traités, il est certain que le rapport de l'année 1986 répond pour une grande part aux multiples interrogations que suscite la
  • dépouillement de la bibliographie, le premier travail d'inventaire et de localisation des ateliers de potiers s'est achevé cette année. Si les deux dernières ont permis de recenser plus que d' "inventer" de nombreux sites, on ne peut inscrire pour 1986 que celui de LARRE (Morbihan) où trois
  • qu'il fut en réalité. D'autre part, notre maigre récolte de 1986 démontre bien que, s'il faut cependant poursuivre l'étude des sources, de quelque nature qu'elles soient, l'enquête se doit de se développer dans d'autres directions. Dans ce domaine, l'exploitation par l'informatique
  • . On connaît ainsi relativement bien les productions carolingiennes de TRANS (Ille-et-Vilaine) (LANGOUET et al.,1977), PLANGUENOUAL (Côtes-du-Nord) (LANGOUET et al., 1984) et GUIPEL (Ille-et-Vilaine) (LANOS, QUERRE et LEROUX, 1986). D'autre part, la caractérisation typologique et
  • la commune où ce microtoponyme existe. Déjà, une première étude portant sur les microtoponymes "galloromains" s'était avérée positive (LANGOUET et LANOS, 1986). Dans cette exploitation, on ne peut utiliser le nombre d'occurrences car il n'a pas de signification par suite de
  • chronologique figure discrètement sur la dernière carte (Figure 10). En effet, on peut observer une zone "déserte", ou presque, coïncidant avec la zone frontière déjà mise en évidence dans des études similaires (LANGOUET et LANOS, 1986). Cette zone est limitée approximativement à l'ouest par