Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

9 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00386.pdf (SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN (35). l'homme mort. rapport de sauvetage urgent.)
  • Ce.R.A.A.. BIBLIOGRAPHIE AUDOUZE Françoise, BUCHSENSCHUTZ Olivier (1989) - Villes, villages et campagnes de l'Europe celtique, Hachette, Paris, 1989. LANGOUËT Loïc et FAGUET Gabrielle (1988) - Chronique de prospection archéologique 1988 en Bretagne, Dossiers du Ce.R.A.A., 16, 1988, p
  • LE SITE GAULOIS DE L'HOMME-MORT, St-PIERRE-DE-PLESGUEN (ILLE-ET-VILAINE) La fouille d'un bâtiment rectangulaire Juillet-Août 1988 Vue d'ensemble de l'essai de reconstitution de l'ossature en bois du bâtiment gaulois de l'Homme-Mort Gilles LEROUX SOMMAIRE INTRODUCTION 1
  • 1988, d'un déboisement qui est directement à l'origine de la mise au jour d'un réseau de fossés aménagés, que l'on a d'abord cru être en relation chronologique avec les vestiges de surface (LANGOUËT, 1988, p. 87). C'est justement pour prévenir une trop forte dégradation du site
  • de sondages devant nous permettre d'élucider la nature du réseau de fossés convergents (photo 2), détecté par les soins de Loïc Langouët à l'occasion d'une prospection aérienne de mai 1988. Les résultats furent assez convaincants puisque l'on peut affirmer que ces fossés, par
  • déroulèrent du 25 juillet au 06 août 1988. Le nombre de fouilleurs ne dépassa jamais la dizaine. Voici la liste des personnes qui nous ont prêté main-forte, et que nous ne saurions trop remercier : BARBIER BUHOT FAUVEL GARBARINI GAUTIER HADDAD LANGOUËT MERLET ou™ François Philippe
  • . 79-90. LEROUX Gilles (1988) - L'habitat gaulois de l'Homme-Mort, St-Pierre-de-Plesguen (35), Journée Préhistorique et protohistorique de Bretagne, 15 octobre 1988, p. 31-32. ANNEXE Tentative de reconstitution de l'ossature en bois du bâtiment rectangulaire Photo B : Vue
RAP00099.pdf (AMBON (56). église paroissiale. rapport de sauvetage urgent)
  • S A UV ETAGE décision ARCHEOLOGIQUE 88 _05 EGLISE PAROISSIALE Patrick Alain FOUILLES ANDRE TRISTE ARCHEOLOGIQUES ( Sauvetage urgent ) EGLISE PAROISSIALE D'AMBON - Morbihan - - 1988 - Autorisation n° 88-05 AH de M. des Antiquités de Bretagne. le Directeur de
  • a été percée (1). L.M.TIIIet, ou agrandie en 1649. Bretagne romane, ed. du Zodiaque, p. 49. 6 - Raisons de l'intervention archéologique de 1988. Depuis de longues années, l'église d'Ambon connait des travaux de restauration. La nef romane a été partiellement dégagée de
  • à la croisée du transept. Les travaux de fouille ont été réalisés au printemps 1988. Ils ont été menés avec l'appui efficace et bienveillant de la municipalité d'AMBON, et notamment de son maire, M. HARDY, qui a témoigné d'un grand intérêt pour ces recherches, s'attachant en
  • compréhension des fouilles qui venaient de s'achever. sacristie (1639) —r -i MORBIHAN AMBON EGLISE S* OR y JUL1TTE Joi» 1383 ITON ArcUect. en cK«r d.sM.H . FIg 4. AMBON (Morbihan). Eglise paroissiale. Emplacement des structures fouillées en 1988. Foui I les 1988 - 9 - CONDUITE
  • fouille, et les nécessités des travaux de réfection de l'église, ces ossements ont été recueillii 'et rassemblés, sous le contrôle des autorités religieuses et civiles, dans la sacristie de la chapelle du Rosaire. l'étude le 14 anthropologl que décembre conclusions 1988, dans
  • le de ces trop tard présent ossements pour rapport, que n'a nous achevé été terminée et publIée puissions le 15 en Décembre inclure 1988. les que -10- -11- Associées à ces sépultures et mêlées aux terres rapportées plusieurs monnaies ont été trouvées : des
  • (s).( (1) On a ramassé en outre des charbons de bois, pour datation. Le résultat de ces analyses C.14 ne nous est pas parvenu avant la fin de la rédaction de ce rapport ( 15 décembre 1988). -19- - 20 - Analyses des résidus métalliques du four. Les deux analyses faites sur
  • 1988) (1)- Les teneurs du cuivre et du plomb ont été dosées par électrolyse. - Les teneurs en SIo^ représentent la partie insoluble après l'attaque nitrique ; en plus de la silice, elles comprennent l'étain sous la forme oxydée ( SN0 ). - Les teneurs en fer sont donnnées en FE203
  • territoire, menus débris, fragments de voie. B.S.P.M, 1871,p.v.,p.81, B.S.P.M., 1901, p. 106, B.S.P.M., 1924, p. 31. La réutilisation de vestiges romains pour la construction (1) Chronique d'A.Bardel, dans Le Paysage monumental de la France autour de l'an mil, (sous la direction de X
  • . Barrai Y Altet), Paris 1987, p. 237-239. et chroniques des fouilles médiévales en France, Archéologie médiévale. -31- d'édifices paléochrétiens, voire plus largement préromans, est un fait connu. Dans la région du Morbihan, l'exemple le plus célèbre est la chapelle Saint-Etienne de
  • , elles pourraient concerner la nef. La connais sance de l'église d'Ambon passe par la révélation de ses infrastructures, dont les fouilles de 1988 ont montré la complexité et la richesse. 15 Décembre 1988. (1) P. ANORE, rapport de fouilles, 1973. (2) R. X. GRAND, BARRAL
  • l'art roman en Bretagne, Paris, Y ALTET, le paysage monumental 1958, p.280-281. , op. cit. p. 236-237 . C. E. R .A . M . 19 88 Plant ,J - P . LABAT C 3 ft.' AMBON 1988 DOUPE BB' :.E.R.A .M. P L ABAT AMBON 1988 56190 COUPE MORBIHAN A A' C . E . R . A . M . J.P L»B»T
RAP00686.pdf (LANDUNVEZ (29). ile d'yoc'h. rapport de fouille programmée 1988)
  • LANDUNVEZ (29). ile d'yoc'h. rapport de fouille programmée 1988
  • ILE D'YOC'H en LANDUNVEZ (Finistère) Rapport de la fouille programmée 8 - 2 7 août 1988 :Phare du Four PORTSALL ARGENTON Ile Ouessant PORSPODER Ile Molène~
  • programmée 8 - 2 7 août 1988 N° de site D.A.B. : 29 109 002 AH Autorisation n° 124 Programme H 160000 Titulaire de l'autorisation : Marie-Yvane DAIRE Adresse : Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire Université de Rennes I 35042 - RENNES CEDEX SOMMAIRE PRESENTATION DU SITE ET DES
  • TRAVAUX ANTERIEURS ORGANISATION DE LA FOUILLE D'AOUT 1988 LA CAMPAGNE DE FOUILLE DE 1988 L'IMPLANTATION DES BATIMENTS A ET C LE BATIMENT A : UN ATELIER DE BRIQUETAGES LA STRUCTURE L'INTERIEUR DU BATIMENT A Les cuvettes Les foyers Les autres aménagements intérieurs LE BATIMENT C LA
  • 000 ème, feuille de Plouarzel 3-4. i M A 250 0 D'IOCK Figure 2 : Extrait de la carte I.G.N. (Levé en 1908 - 1909) (* = zone de fouille 1988) 4 une datation dans le 1 er siècle avant J.-C. Un foyer avait également été mis au jour dans le centre du bâtiment A. La structure
  • diamètre moyen. Aucun mobilier, susceptible de fournir un élément chronologique pour cette structure, ne fut retrouvé dans le sondage. Figure 3 : Plan de la structure B et implantation du sondage réalisé en 1987 5 ORGANISATION DE LA FOUILLE D'AOUT 1988 Une campagne de fouille
  • programmée a été menée sur le site de l'île d'Yoc'h en Landunvez, du 8 au 27 août 1988, sous la responsabilité de Marie-Yvane DAIRE, chercheur associé à l'équipe n°27 du C.N.R.S. (Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire de l'Université de Rennes I). L'équipe de fouille était constituée de
  • l'ouest. Photographie n°2 : Ile d'Yoc'h en Landunvez (29). Les bâtiments A (premier plan) et C (arrière plan) dans leur environnement. 8 LA CAMPAGNE DE FOUILLE DE 1988 La campagne de fouille de 1988 a porté sur les deux structures rectangulaires repérées, qui avaient fait l'objet
  • sens sud-nord. • * f Le niveau de référence de 1987 (sommet du rocher entre les structures A et B) a été repris en 1988 ; toutes les cotes de niveau figurant sur les plans des figures 7 et 8 sont exprimées en mètre, par rapport à ce Niveau de Référence. L'IMPLANTATION DES BATIMENTS
  • . ; ils étaient, de plus, soulignés par une couverture végétale différente. 9 0 2m Limite des sondages réalisés en 1987 Limite de la fouille de 1988 Figure 4 : Plan des structures A et C et implantation de la fouille de 1988 10 LE BATIMENT A : UN ATELIER DE BRIQUETAGES LA
  • STUCTURE La fouille de 1988 a commencé par un décapage intégral de la couverture dunaire dans le périmètre défini autour de la structure A (Figure 4). Une importante couche d'éboulls est apparue la quasi-totalité de la zone. Cependant, des variations dans la densité des pierres ainsi
  • affaire à un habitat, ce qui fut infirmé par la fouille de 1988. Les différentes structures et aménagements Intérieurs sont apparus immédiatement sous le couche d'éboulis. Les cuvettes (Figures 5 et 6) Deux cuvettes de forme approximativement tronconique ont été mises au jour
  • études micromorphologiques, palynologiques et anthracoiogiques, à partir de prélèvements effectués durant la campagne de fouille de 1988 dans les bâtiments A et C, sont en cours de réalisation (Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire de l'Université de Rennes I) ; elles devraient
  • . * La campagne de fouille, menée en 1988, s'est revèlée très positive ; les résultats obtenus permettent de souligner l'intérêt de ce site, résumé par les point suivants : - l'existence de bâtiments de l'Age du Fer, construits en dur (murs de 1 m. de large, conservés sur 0,50 m. de
  • armoricaines de la fin de l'Age du Fer. Thèse, Université de Rennes I, 620 pages. M.Y. DAIRE, 1989 : La campagne de fouilles de 1988 sur l'île d'Yoc'h en Landunvez (29). B.S.A.F. (à paraître). B. EDEINE, 1970 : La technique de fabrication du sel marin dans les sauneries" protohistoriques
  • . Annales de Bretagne, tome LXXVII, pages 95 à 133. P. GALLIOU, J.P. LE BIHAN, 1982 : Chronique d'archéologie antique et médiévale. B.S.A.F., tome CX, pages 62 et 63. P.R. GIOT, 1965 : Le briquetage de Kerlavos (Trégastel - Côtes-du-Nord). Annales de Bretagne, tome LXXII, pages 87 à 94
  • archéologiques d'un village coriosolite sur l'île des Ebihens (Saint-Jacut-de-la-Mer). Dossiers du Ce.R.A.A., n° L (à paraître). R. SANQUER, 1979 : Chronique d'archéologie antique et médiévale. B.S.A.F., tome CVII, page 72. 32 ANNEXE 3 OUTILLAGE LITHIQUE POUSSOIRS ET AUTRES (Photographie
RAP00561.pdf (archéologie du milieu rural en haute Bretagne aux époques pré-romaine et gallo-romaine. rapport de projet collectif de recherche)
  • au service de l'archéologie gallo-romaine, Historiens et Géographes, 1988, N°318, p. 307-318. L. LANGOUET et G. FAGUET, Chronique de prospection archéologique en Bretagne, Dossiers du Ce.R.AA., 1988, N°16, p. 65-90. A. PROVOST et B. LEPRETRE, La prospection archéologique dans
  • PROJET COLLECTIF DE RECHERCHE RAPPORT 1988 L'ETUDE DU MILIEU RURAL DE LA HAUTE BRETAGNE AUX EPOQUES PRE-ROMAINE ET GALLO-ROMAINE Loïc LANGOUET PROJET COLLECTIF DE RECHERCHE RAPPORT 1988 L'ETUDE DU MILIEU RURAL DE LA HAUTE BRETAGNE AUX EPOQUES PRE-ROMAINE ET GALLO-ROMAINE
  • ). Des rapports séparés vont être adressés au Ministère de la Culture, via les Directions des Antiquités ; ils ont en commun de présenter le travail de terrain réalisé et de montrer les efficacités des opérations menées. Ainsi, en 1988 : - le C.E.R.A.P.A.R. a à son actif 95 sites, -le
  • des axes de recherche, - la composisition de la publication de 1990. Trois réunions ont eu lieu en 1988 les samedis 30 Avril, 25 Juin et 19 Novembre. Les moyens accordés en 1988, en baisse par rapport à ceux de 1987, ont été les suivants : 15.000 F de crédits de fonctionnement
  • première réunion du 30 Avril, le programme de 1988 a été affiné et arrêté compte tenu des moyens réellement accordé. Il a compris : - la poursuite de la collecte et de la mise en forme des données à rentrer dans les fichiers informatisés (INVENT1.DON et SIGILLE.DON) du P.C.R., - la mise
  • au point d'un projet de publication, - l'amélioration de la caractérisation de l'environnement par la prise en compte des données pédologiques. En résumé, 1988 a été une année de rentrée intensive de données dans les divers fichiers (caractérisations des sites, données
  • PCR, grâce au logiciel ATP. Du 16 au 18 Mars 1988, un stage de l'Institut du Patrimoine, intitulé "Techniques de prospection-inventaire archéologique", a été organisé à Rennes par l'équipe des prospecteurs travaillant dans le cadre du P.C.R., en collaboration avec la Direction des
  • gallo-romains. En 1988, Marie-Yvane DAIRE, aidée par François BARBIER, a poursuivi le remplissage des fiches qui permettent de rentrer les données dans le fichier implanté sur le disque dur du micro-ordinateur BULL Micral 90-50 D du Laboratoire d'Archéométrie (Université de Rennes I
  • édités en coédition par l'I.C.B. et le Centre Régional d'Archéologie d'Alet. La date de sortie de ces ouvrages est la mi-décembre 1988. En 1988, un effort particulier a été fait pour les sites gallo-romains du Morbihan. Le P.C.R. ayant pu disposer du fichier bibliographique de J
  • sigillées. Les expertises de tessons de céramiques sigillées, réalisées en 1988 par B. HOFMANN, ont alimenté le fichier SIGILLE. DON. On dispose actuellement de 4399 tessons expertisés provenant des sites ruraux gallo-romains, prospectés par les uns et les autres en Haute-Bretagne. c
  • ) Les données pédologigues. En 1988, P. OUTIN a terminé son mémoire de maîtrise sur l'apport des données pédologiques à la caractérisation des sites ruraux du nord de la civitas des Coriosolites. Les données collectées dans deux zones ayant fait l'objet de relevés par les Services de
  • culture à associer à des établissements ruraux. d) Les datations archéomaanétiques. En 1988, P. LANOS a continué à dater des lots de tuiles et briques provenant de sites prospectés. En un an, il a déjà pu obtenir 10 nouvelles datations. Pour 8 autres sites, des désaimantations
  • thermiques s'avèrent nécessaires et sont en cours de réalisation. Ce seront au total 18 sites ruraux galloromains de la Haute-Bretagne qui bénéficieront d'une datation archéomagnétiques en 1988. Il faudrait intensifier ces datations en 1989 et 1990 , au moins les poursuivre au rythme
  • archéologique de la civitas gallo-romaine des Coriosolites, Coédition I.C.B - Ce.RA.A, 1988, 82 pages. G. LEROUX, Le patrimoine rural archéologique de la civitas gallo-romaine des Riedones, Coédition I.C.B-Ce.R.A.A, 1988, 59 pages. G. LEROUX, La civitas des Riedones ; éléments pour une
  • nouvelle approche, Mémoire de D.E.A., Université de Rennes II, 1988, 144 pages. P. NAAS, La vallée du Blavet à l'époque gallo-romaine ; prospection archéologique d'un bassin fluvial, Mémoire de D.E.A., Université de Rennes II, 1988, 183 pages. L. LANGOUET, Les techniques scientifiques
  • l'arrondissement de Rennes de 1984 à 1986, Bulletin de la Société Archéologique d'Ille-et-Vilaine, 1987, p. 32-39. P. OUTIN, Approche de l'agriculture gallo-romaine dans le nord de la civitas des Coriosolites par la pédologie, Mémoire de Maîtrise, Université de Rennes II, 1988, 270 pages.
RAP00485.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • , CORSEUL, PLOUBALAY Les Dossiers du Ce.RAA., 16, (1988) CHRONIQUE DE PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE 1988 EN HAUTE-BRETAGNE Loïc LANGOUET* et Gabrielle FAGUET** * Maître de Conférences à l'Université de Rennes I ** Présidente de la Commission Prospection au Ce.RAA. Les lecteurs des
  • a 3)0 jt. CENTRE REGIONAL D'ARCHEOLOGIE D'ALET RAPPORT 1988 LA PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE EN BRETAGNE (Côtes-du-Nord, Ille-et-Vilaine et Morbihan) CL CENTRE REGIONAL D'ARCHEOLOGIE D'ALET RAPPORT 1988 LA PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE EN BRETAGNE (Côtes-du-Nord, IlIe-et
  • trouvé plus simple d'en faire la base du rapport annuel. En 1988, nous avons traité 191 sites dont la très grande majorité est inédite. La prospection aérienne a donné de bons résultats à la suit de 1^ vols (détail dans la liste jointe). Depuis 197^ 5 on a pu noter une progression du
  • Ministère de la Culture (Carte Archéologique de la France). Pour 1989, nous comptons sur un chiffre de 200 sites traités. C.C. P. : Rennes 5"7 - 381 T Société Générale : Rennes 050-26125B Ce.R.A. A. PROSPECTION AERIENNE dates des vols Zh Avril 1988 - SAINT-MALO, DINARD
  • , CORSEUL, PLOUER, SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN. 6 Mai 1988 - SAINT-MALO , SAINT-COULOMB, SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, COMBOURG, BECHEREL, TADEN. 25 Mai 1988 - SAINT-MALO, PLEUDIHEN, PLESDER, SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN. 28 Mai 1988 - SAINT-MALO, DOL-DE- BRETAGNE , SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, TADEN
  • , CORSEUL. 5 Juin 1988 - SAINT-MALO, SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, EPINIAC, SAINS, MONT-DOL, DOL, SAINT- PERE-MARC-EN-POULET . 19 Juin 1988 - SAINT-MALO, SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, TADEN, CORSEUL, PLOUER, LANGROLAÏ, PLOUBALAY . 23 Juin 1988 - SAINT-MALO, 3AINT-BRIAC, PLOUBALAY, PLANGUENOUAL
  • , HILLION, DINAN. 25 Juin 1988 - SAINT-MALO, PLOUBALAY, PLANCOET, SAINT-RENE, HILLION, PLURIEN . 29 Juin 1988 - SAINT-MALO, SAINT-SULIAC, TADEN, DINAN, SEVIGNAC, BROONS, 11 Juillet 1988 - SAINT-MALO, TADEN, CORSEUL, PLANCOET, TRESSE, COr BOURG, DOL. 16 Juillet 1988 - SAINT-MALO, TRESSE
  • , SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, EVRAN, BROONS, TREMEUR, SAINT-SULIAC. 18 Juillet 1988 - SAINT-MALO, COMBOURG, LOURMAIS, SAINS, BAGUER-MORVAN, SAINTSULIAC. 2k Juillet 1988 - SAINT-MALO, SAINT-SULIAC, SEVIGNAC, BROONS, CORSEUL, 10 Août 1988 -Saint- MALO, DOL, COMBOURG, EPINIAC, DOL, TADEN
  • Dossiers du Ce.RAA. ne seront pas étonnés de retrouver l'habituelle chronique de prospection. Elle n'est possible que par le travail important réalisé par différents prospecteurs sur le terrain ou dans les airs. Pour leur rendre respectivement un hommage, voici la liste nominale de ces
  • prospecteurs avec l'indication du nombre de sites traités par chacun d'eux pour l'année 1988 : AMOUREUX P. (19) ANDLAUER L. (12) CHATEL P. (1) CLEMENT J. H. (19) FAGUET G. (36) LANGOUET L. (22) LEROUX G. (90) MARTIN J. (1) NAAS P. (25) SCHELEKAMP M. (1) THENADEY D. (2) En cette quinzième
  • chronique de prospection archéologique figurent d'une part des découvertes effectuées dans les arrondissements de Dinan, SaintBrieuc et Saint-Malo, zone de recherche traditionnelle du Ce.RAA., d'autre part un ensemble de sites localisés par G. LEROUX dans le département du Morbihan sur
  • très gênant pour l'étude menée dans le cadre du Projet Collectif de Recherche financé par le Ministère de la Culture et portant sur l'ensemble de la Haute-Bretagne. Au total 191 sites ont été traités (localisés ou étudiés) par les chercheurs du Ce.RAA en 1988, ce qui en fait une
  • année particulièrement efficace. Pour apprécier les découvertes réalisées cette année, le tableau 1 est très utile. Avant d'en analyser le détail, il faut souligner l'apport important de la prospection aérienne en 1988. Une relative sécheresse régionale en est la cause. On a pu
  • revoir en 1988 des structures qui n'avaient pas été revues depuis la célèbre année de sécheresse, 1976. On a ainsi pu obtenir, par voie aérienne, des renseignements importants sur les structures de 33 sites archéologiques. Les plans des structures décelées figurent dans l'inventaire
  • élevé en 1988, matérialise l'objectif principal du Ce.RAA. : l'étude du milieu rural à l'époque gallo-romaine. En dehors du Morbi- Tableau 1 - Répartition des sites par période et par département. Préhistoire Protohistoire Gallo-romain Gis. de tegidae Moyen-Age Post-Moyen-Age
  • Divers Totaux 22 35 56 Totaux 1 0 2 0 1 39 52 1 11 94 64 0 0 15 0 6 191 8 38 9 5 0 2 63 17 3 10 0 4 36 0 92 Tableau 2 - Répartition des sites traités en 1988 pour les communes des Côtes-du-Nord. A indique le nombre total de sites traités par commune et B, celui des
  • communes de PLANGUENOUAL (22), EPINIAC (35), ARRADON (56) et PLUHERLIN (56). Le site de l'Homme Mort en SAINT-PIERREDE-PLESGUEN (35), dont des structures de fossés et talus furent découverts en mai 1988, fit l'objet d'une fouille de sauvetage dirigée par G. LEROUX. Le Centre Régional
  • d'Archéologie d'Alet poursuivra ses efforts de prospection en 1989. Toute découverte archéologique nous intéresse et toute personne désireuse de rejoindre l'équipe des prospecteurs sera la bienvenue. Tableau 3 - Répartition des sites traités en 1988 pour les communes d'Ule-et-Vilaine
  • -LUNAIRE SAINT-MALO SAINT-MELOIR SAINT-PIERRE SAINT-SULIAC SOUGEAL VIEUX-VIEL 1 1 1 9 1 1 3 2 1 1 1 1 2 1 1 3 3 1 1 1 1 1 4 0 1 3 0 1 1 1 1 1 1 0 0 2 0 1 Totaux 35 20 (57%) Tableau 4 - Répartition des sites traités en 1988 pour les communes du Morbihan. A indique le nombre total
  • double fossé. L. LANGOUET, lors du vol du 16 Juillet 1988, a repéré un enclos à double fossé, probablement protohistorique. CORSEUL, La Touraudais, parcelle 208, section D2. Gisement gallo-romain. G. FAGUET a localisé ce site inédit livrant des fragments de tegulae, des tessons de
RAP00591.pdf (l'arrondissement de Saint-Brieuc (22). rapport de prospection inventaire)
  • * 88-07 AP lé 21 jârivier 1989 iILAN_DES 1988 DANS OPERATIONS DE_PROSPEQIION z INVENTA I RE_ EFFECTUEES, EN :~ ÎI ' ARROND I SSEMENT DE SAINT-BRIEUC (Côtes" du Nord) Ë!2Q9C§!BD]ëÈiQQ.„des _travauK s Le projet initial de prospection-inventaire dans l'arrondissement de
  • . aux gE2ïiL9Q§....£ly...51i....S.: d?.....QQ£C9.._è!Z§Ë, choix imposé par les récentes découvertes (1988) au Camp de Péran à P LE DR AN, les recherches sur c e s i t. e é t a n t é g a 1 e m e n t. m e? née s p a r les a u t. e u r s d e c e1 1 e op ér at i on d ' inventai re
  • , Noël BROUARD L9„..9âdre_géggraphigue_de_il Le iBIWIziBIÉUG Fabrice Ï cadre géographique comprend 1 ' arrondi. ssement. qui comporte A7_çantgns regroupant i2i_çgmmynes . de Les travaux sur le terrain ont été, en 1988, particulièrement menés dans les cantons de PAIMPOL, PLOEUC
  • .£_de_sAtes ; Il comporte, dans l'état d'avancement. décembre 1988 ::= 404 fiches (cf. annexe 1). E A £. ti A s L fe A fe A A Q 9 c § Q. b A 9 y 9 des travau;-; au 31 des travaux au 31 s Il comporte, dans l'état d'avancement. décembre 1988 == 55 fiches (cf. annexe 2
  • communes , assort i d ' un f i ch i er b i b 1 i ogr aph i que . Cette documentation de base est aujourd'hui informatisée. Cependant, actuel 1 ement une grande partie? de l'information de vérification sur le terrain, acquise en 1988, est encore manuscrite et devra faire l'objet, d'une
RAP00415.pdf (TRESSÉ (35). le bas Rouault. rapport de fouille programmée annuelle)
  • Françoise LE NY RAPPORT DE FOUILLE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Ille-et-Vilaine) 1988 Laboratoire d'Archéométrie de Rennes I. SOMMAIRE INTRODUCTION I - ORGANISATION ET DEROULEMENT DE LA FOUILLE A - Organisation. B - Déroulement. II - DECOUVERTES DE 1988 A - Le premier
  • - Publication 1987 - Publication 1988 L'ATELIER DE TUILIER GALLO-ROMAIN AU BAS-ROUAULT EN TRESSE (IlIe-et-Vilaine) (Campagne de fouille - 1988) INTRODUCTION L'exploration archéologique de l'atelier de tuilier gallo-romain découvert en 1986 au Bas-Rouault en TRESSE (Ble-et-Vilaine), étendue
  • en 1987, s'est poursuivie en 1988. La campagne de fouille de cette année s'était donné pour but de mieux connaître l'environnement de la zone d'activité, mise au jour en 1987, composée d'un four et de son aire de chauffe, d'un bassin de foulage et d'une zone de pierres. H
  • -Vilaine. B - Déroulement La fouille s'est déroulée du 1er au 23 juillet 1988. La zone explorée se présente sous la forme de deux surfaces attenantes. La première et la plus grande se situe derrière le four dans un axe nord-sud. Elle mesure 10 m de large sur 30 m de long. La deuxième
  • stratigraphiques. II - DECOUVERTES 1988 A - Le premier niveau après dégagement de l'humus Le dégagement de l'humus, dans les zones 2 et 3 a fourni un matériel hétéroclite, daté de différentes époques, qui montre bien la pertubation de ce niveau. Ainsi dans l'humus de la zone 2, ont été
  • 35042 RENNES CEDEX Rennes, le 28 Novembre 1988 E t u d e ¿éjbTO-^r^hç^olo£P-£]u_e £rél3 1 m^ni^re_d^ tuiles:_ j gallp^r£maines^ de l'atelier du B a s - R o u a u l t en Tressé L ' a t e l i e r de tuilier gallo-romain du Bas-Rouault en Tressé- se situe s u r la. partie
  • r i é s . Prof. P.-H. Giot et H". M o r z a d e c CONCLUSION Les résultats de 1988 sont peu spectaculaires en regard de ceux de 1987 et posent plus de questions qu'ils n'apportent de réponses. Mais ils sont pour cela très interressants car ils montrent que le déroulement des
  • activités de cet atelier est plus complexe que ce que l'on aurait pu croire au début de la fouille de 1986. Bilan des résultats 1988 : - Un sol avec trous de poteaux (début d'un bâtiment de type halle ?)(u.s. : 2001-3001). - Un foyer, réaménagé par trois fois, antérieur à ce sol. - Un
  • publications devraient voir le jour en 1989 ; - un article sur le bilan complet des différentes analyses archéomagnétiques effectuées sur le matériel de TRESSE. - un article sur la fouille de 1988 et sur l'étude de tout le matériel archéologique retrouvé à TRESSE (poterie, matériaux de
RAP00469.pdf (PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport de sauvetage urgent)
  • RAEPORTDEFOÜILLEDESAUVETAGE LE URGENT 1988 FRECHE-CLOS en P l a n g u e n o u a l P a r c e l l e s ZR 10 c a d a s t r e d e Catherine Bisien 1984. ? EÂE.E.QEI DE E.QHILLE. .DE S A U V E T A G E U R G E N T 1988 LE FRECHE-CLOS en E l a n g u e n o u a l P a r c e l
  • ELAMCffiEMQHAL - Le E.r.g.Qb.s..-Cl.Q.s. prospection magnetique 1986 t- fc- «•• 10 =i m g—t-^- i- OBJECTIFSET CIRCONSTANCESDE LAFOUILLE La fouille de s a u v e t a g e u r g e n t e f f e c t u é e 1988 a d m e t t a i t un d o u b l e o b j e c t i f . à Planguenoual en -Un é v e n
  • . A . A , N ° 5 , p . 109-142 L.LANGOUET et D.MOUTON, 1978) La poterie c a r o l i n g i e n n e L.LANGOUET,G.FAGUET et L.R.VILBERT.1982) Chronique de p r o s p e c t i o n p . 15. de T R A N S , M é d i é v a l archéologique ceramics,Vol. 1982,Dossiers du 2,p. 23-29 Ce.R.A.A,N
RAP00475.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-GERMAIN-en-LAYE W.-H WIMMERS E . H . E . S . S . (Haut Moyen-Age) A u t o r i s a t i an n ° 12 6 d u 6 m a i 19 8 8 Programme? : H 40 1988 RESUME s (Côtes du Commune ; PLEDRAN (22960) L i eu-d i t ; Camp de P éra n Coordonnées Lambert s X = 221,750 Y " 97,150 Word
  • ) Z = 159,98 m ( b o r n e E3) Les r e c h e r c h e s sur l'enceinte s u b - c i r c u l a i r e dite "Camp de F'éran" ont. é t é r e p r i s e s en 1988, en continuité avec les travaux d u c a fît p , 1 e 1 a n g cl u p a r e m e ri t a nt ér i eur s, dan s 1 a zan e m éd i
  • a n s. _ y n e _ g a r m i. _ e s a c t i. y i t é s g f £ e r t e s 2! §? !l! b L § ..._ d y __ Ç e n t r e _ A r c h é o 1 g g i. g y e d e _ P é r a n s ay x L e s r e c h e r c h e s au C a m p de P é r a n en 1988 ont été effectuées en étroite liaison avec le Centre
  • P â q u e s , s'est d é r o u l é e du 2 au 16 A v r i l . La seconde c a m p a g n e , pendant, l'été et l ' a u t o m n e , s ' e s t e f f e c t u é e d u 1 3 août, au 1er O c t o b r e 1988„ D e s i n t e r v e n t i o n s p o n c t u e l l e s e f f e c t u é e s en cours d
  • 0 N C T Q N N E M E N T __ A F A N s 2 5 0 0 0 F i y b y â n t i g n __ E Q y ï P E M E N f A F A N S IOOOO F (cette subvention accordée "pour travaux" sera utilisée c o n s o l i d a t i o n d e s m o b i l i e r s m é t a l l i q u e s d é c o u v e r t s en 1988) S g y t i, e
  • NICOLARDOT m i ® Des prélèvements pour l'étude des nombreux vestiges végétaux d é c o u v e r t s en 1988 ont été effectués par D. MARGUERIE pour des déterminations s palynologie, anthracolagie, carpologie au Laboratoi re d ' Anthropo 1 og i e , P r é h i s t. o i r e , P r o t o h i s
  • importante est à souligner s le pourcentage élevé des céréales laisse plutôt penser à une activité de battage proche qu'à la proximité de cultures de froment. Cette observation corrobore avec la d é c o u v e r t e , en 1988, de silos et d ' a i r e s c o u v e r t e s de g r a i n s
  • Préhistoire Alpine (ANNECY). Dans l'état actuel des recherches dans les sections 8 et 9, sur les conseils des spécialistes, les pièces de bois mises au jour en 1988 ont été l a i s s é e s en p l a c e et immergées d a n s un m i l i e u h u m i d e . E l l e s ont été recouvertes d'un
  • a u x d e 1988 n ' o n t p a s; p e r m i s la fouille exhaustive des couches d'incendie du Xe s. La d ens i t é des vest i g®s m o b i 1 i e r s (b o i s , v ég ét aux, m ét aux), r et r ouv é s dans les sections 8 et 9, a rendu nécessaire une approche très fine qui a entraîné une
  • c l i n i q u e vétérinaire de Douvenant à L a n g ueu;-î près de SAINT-BRIEIJC (13 et 14 septembre 1988) . Ces r a d i o g r a p h i e s o n t. p e r m i s n o t a m m e n t d e c o n s t a t e r q u e 1 ' é p é e d é c o u v e r t. e était dans son fourreau et que ce dernier
  • comportait aussi le baudrier et les bélières de suspension. Le 6 novembre 1988, M. A. F O R R Ï E R E S et l'un de s e s c o l l a b o r a t e u r s du L a b o r a t o i r e d'Archéologie des Métaux -- 5 4 1 4 0 J A R V I L L E --1 a M A L G R A N G E , près NANCY, ont pris connaissance
  • e n t espérer d ' a u t r e s c o u c h e s a r c h é o l o g i q u e s avant d ' a t t e i n d r e le s utas t. r a t. u m n a t u r e 1 » Les r é s u l t a t s des fouilles menées en 1988 au Camp de F'éran nous amènent à r é v i s e r la p r o g r a m m â t i o n des travaux
  • . Les problèmes qu'ils soulèvent ne peuvent être r é g l é s e n t i è r e m e n t d ' i c i la f i n de l'année 1988 s 1. - d é v o l u t i o n et des mobiliers 2.- devis de consol i dation é t u d e s ( r a ci i o g r a p h i e s ) 3 » ~~ d e v i s archéologiques et. d e r e s