Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01409.pdf (QUIMPER (29). 13 rue Émile Zola. rapport de diagnostic)
  • Ville de Quimper Centre de recherche archéologique du Finistère PARCELLAIRES ANCIENS RUE EMILE ZOLA A QUIMPER (FINISTERE) Document final de synthèse par Thierry Dechezleprêtre Sous la direction de Jean-Paul Le Bihan Rennes Service régional de l'archéologie 1996 I 2 3 DEC
  • . 1936 Siten° :L_2JLU g CO à Q i LAJLAJLJJ I || || I I || I A| | Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : 13 RUE E. ZOLA Cadastre : QUIMPER Année : 1996 Section et parcelle : KA 20 Coordonnées Lambert : Zone : 2 Abcisse : 120,00 Ordonnée: 351,330
  • Altitude: 63 m Centre Hospitalier LAENNEC Propriétaire du terrain : Protection juridique : Autorisation n° : Valable du 1/12 au: 20/12 1996 g S» g I o Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER o >~) o Raison de l'urgence : s Maître
  • d'ouvrage des travaux : Association pour l'aide aux Pro et i immobilier urémiques chroniques de Bretagne Surface fouillée : 400 m 2 Surface estimée du site : Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) - sur la chronologie : INDETERMINE - sur la
  • Crédit photographique Table des figures 1- Introduction 1- 1 Générique , Cette opération de diagnostic à été réalisée à la demande de l'Association pour l'aide aux urémiques chroniques de Bretagne, maître d'ouvrage. La parcelle concernée, située sur le terrain de l'Hôpital
  • en oeuvre Cette opération de diagnostic a été réalisée à la demande de L'association pour l'aide aux urémiques chroniques de Bretagne. Elle s'est effectuée sous la forme de trois journées sur le terrain, et d'un temps équivalent de post-fouille. Un décapage de la couche de terre
RAP01344.pdf (QUIMPER (29). 58 rue du Frugy. rapport de diagnostic)
  • VESTIGES ARCHEOLOGIQUES 58 RUE DU FRUGY A QUIMPER QUIMPER "58 rue du Frugy" (29 232 76) QUIMPER - Finistère DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE ANNEE 1996 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN S.C.I. VEGA VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes
  • : S.R.A. de Bretagne 1996 VESTIGES ARCHEOLOGIQUES 58 RUE DU FRUGY A QUIMPER QUIMPER "58 rue du Frugy" (29 232 76) QUIMPER - Finistère DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE ANNEE 1996 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN S.C.I. VEGA VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1996 1 FICHE SIGNALETIQUE Siten° :[_2J|__9J L ^ L U L A J ! J L J l Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : 58 RUE DU FRUGY 1 _LJLAJ L A| J co Cadastre : QUIMPER Année : 1982 Section et parcelle : CE 284 - 3 3 3 I
  • S Coordonnées Lambert : Zone : Abcisse : 119,800 Ordonnée: 2351,650 Altitude : 48 - 42 m Propriétaire du terrain : SCI VEGA Protection juridique : g I I 1 Autorisation n° : Valable du 15/01 au: 31/01 1996 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul O Organisme de rattachement
  • . de la Maison des sciences de l'homme, p. 121-126. J.P. LE BIHAN, 1986: Aux origines de Quimper ; histoire et archéologie J.P. LE BIHAN, 1990 : Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F.. 1990. LE BIHAN J.-P., 1991 : Quimper, faïencerie
  • Keraluc, p. 77-80, dans GALLIOU P., LE BIHAN J.-P., Chronique d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F., T. CXX, p. 55-92. LE BIHAN J.-P., 1991 : Quimper, faïencerie de Keraluc Bilan scientifique 1991, D.R.A.C. Bretagne, S.R.A, p.44. - rue de la Troménie. J.P. LE BIHAN, 1994 : La
RAP01399.pdf ((22). châteaux forts et habitat seigneurial fortifié en pierre dans la région du Trégor/Goello)
  • CHARTIER Erwan Prospection thématique Châteaux forts et hâbitat seigneurial fortifié en pierre dans la région du Trégor Goëllo 1996/029 Autorisation du 01/01/96 Tome 1/4 Rapport de synthèse ( Table des Matières Abréviations 4 1- Introduction 5 2- Cadre de la recherche
  • 48 3 6.2 - Châteaux de la haute aristocratie 49 6.3 - Châteaux de la moyenne et petite aristocratie 51 7- Conclusion 52 8- Sources et bibliographie 55 8.1- Généralités 55 8.2- Ouvrages sur la Bretagne 55 8.3- Chroniques 56 8.4- Ouvrage sur le Trégor-Goëllo et
  • médiévales de la région du Trégor-Goëllo construites en pierre. Cette opération menée durant l'année 1996 a été financée par le ministère de la Culture et de la Francophonie. Cette prospection a été réalisée conjointement avec un travail de mémoire de maîtrise portant sur le même thème
  • contrôlées par le pouvoir ducal, le comté de Lannion notamment. Cependant les écrits médiévaux conservés sont rares. Une étude de textes anciens publiés et inédits concernant le Moyen Age breton et particulièrement les chroniques médiévales bretonnes, a aussi été menée afin de trouver
  • événements militaires majeurs : le siège des villes Le Trégor-Goëllo semble touché par les hostilités surtout dans les premières années du conflit de 1341 à 1347. Parmi les opérations militaires, le siège des villes prend une part importante. Les différentes chroniques ont relaté les
  • Chroniques de France 21 . « Car pour ce que la ville se sentoit bien garnie, elle doubta trop pou ledit conte. Ainsi fut-il moult esbahi, grévé et troublé de ce que luy gettoient à fondes (avec des frondes) et autres engins. Et quant il vit qu'il n'avoit force sur eux, il s'en parti moult
  • Les Grandes Chroniques de France, selon qu 'elles sont conservées en l 'église de Saint Denis en France, publiées par M Paulin, Paris, 1837, Tome 5, p 442 22 LAHAYE ( P ), BRIAND ( Y ), Histoire de Lannion, Op.Cit, p 18 36 En décembre 1345 et après son échec contre Guingamp
  • ; le comte de Northampton assiège la Roche-Derrien. Les Grandes Chroniques de France relatent que les défenseurs furent surpris par cette attaque. « Et combien qu'il y ait fort chastel, toutes voies les habitants estoient despourveus, car il ne cuidoient poient que les anemis
RAP01439.pdf (MORLAIX-PLOUJEAN (29). Kervellec. le cimetière de l'âge du fer. rapport de fouille préventive)
  • LE CIMETIERE DE L'AGE DU FER DE KERVELLEC MORLAIX-PLOUJEAN (Finistère) n° de site : 29 151 004 DFS DE SAUVETAGE URGENT (07/06/1995 - 14/06/1995) et de FOUILLE PREVENTIVE (01/07/1996 -25/07/1996) par Michel LE GOFFIC avec la collaboration de Josick PEUZIAT et Laure HUMBERT
  • : . t / l . . nbre fig. : - H . . nb. planches : .. 4 . 9 LE CIMETIERE DE L'AGE DU FER DE KERVELLEC MORLAIX-PLOUJEAN (Finistère) n° de site : 29 151 004 DFS DE SAUVETAGE URGENT (07/06/1995 - 14/06/1995) et de FOUILLE PREVENTIVE (01/07/1996 -25/07/1996) par Michel LE GOFFIC avec
  • la collaboration de Josick PEUZIAT et Laure HUMBERT dessins de Bertrand GRALL CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL D'ARCHEOLOGIE 1996 SOMMAIRE 1. Circonstances de la découverte et motif de la fouille p. 1 2. Localisation p. 3 3. Contexte archéologique p. 3 4
  • contrainte archéologique. Le Service Départemental d'Archéologie du Finistère accepta de prendre la charge de ces opérations échelonnées sur deux années (1995 et 1996). Fi g. 2 : Vue de la façade nord de l'extension avant la fouille. 2. Localisation L'endroit où a eu lieu la
  • a consisté à tamiser, sur zone bâtie zone perturbée zone fouillée en 1995 0 zone fouillée en 1996 Fig. 8 : Plan de la propriété Jourdrin et situations des zones fouillées tamis à maille de 5 mm, tous les déblais encore disponibles (plusieurs m3) provenant des terrassements ayant
  • tenue du 01 au 25 juillet 1996 et y ont participé : M. LE GOFFIC, Archéologue départemental, responsable de la fouille, B. GRALL, Technicien territorial au service départemental d'archéologie, Nerin AR C'HORR, Yann BOUGIO, François CONAN, Gwenaëlle HAMON, Valérie JESTIN, Samir
  • reconstitution d'un maximum de formes. Ce travail a été réalisé de septembre à décembre 1996. Le dessin du mobilier et son étude ont été effectués au cours du premier trimestre 1997. A l'issue de la fouille, les terres ont été régalées sur la surface fouillée, comme convenu avec le
  • tessons. Fig. 10 : Plan général de la fouille et des structures mises au jour avec carroyage à maille de deux mètres. fouille extensive de juillet 1996. Cependant, nous n'aurons jamais qu'une vue très partielle de ce cimetière qui s'étendait à l'est de la surface fouillée. Nous
  • importante a été fouillée en 1996 en H 11. De plan rectangulaire à angles arrondis, elle a 1,70m de longueur, 1,10 m de largeur et elle est profonde de 0,20 m par rapport à la transition A/B. Le grand axe est orienté NNO-SSE. Cette fosse qui était recouverte d'une nappe de pierraille de
  • a été dégagée sur une longueur maximum de 3,5 m, les limites est et ouest demeurant assez imprécises tandis qu'au sud cette couche avait été détruite avant notre intervention. En 1996, la partie nord de cet empierrement a été fouillée (fig. 34). Les pierres sont d'assez petit module
RAP01425.pdf (LOCMARIAQUER (56). école du Votten. rapport de fouille préventive)
  • REPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE PREFECTURE DE LA REGION BREfAGNE ECOLE DU VOTTEN (commune de Locmariaquer) D.F.S. de fouille de sauvetage Responsable : PLRAULT Lionel N° d'opération: 1996/105 Département du Morbihan Direction Régionale des
  • et parcelles - Coordonnées Lambert 56 116 025 AH. Morbihan. Locmariaquer. Le Votten. : 1983. : BH 318, 323. : x : 202,750 y : 2298,600 z : 10-12 m Opération archéologique Autorisation n° valable Titulaire 1996-105. du 02/12/1996 au 17/01/1997. PIRAULT Lionel. Organisme de
  • ampleur concernant un monument gallo-romain à Locmariaquer. L'intervention sur le site de l'école du Votten en 1996, apparaît donc en quelque sorte comme une "première" depuis près d'un siècle. Sa réalisation qui s'imposait de manière réelle, permet également d'affirmer la reprise en
  • 181-192. - Dubuisson-Aubenay., 1636, Itinéraire de Bretagne en 1636 publié en 1898-1902 dans la série Archives de Bretagne, recueil d'actes, de chroniques et de documents inédits publié par la Société des Bibliophiles bretons et de l'histoire de Bretagne, t. IX et X, Nantes, (notes
  • commune, que nous avons été amené à "redécouvrir" en quelque sorte le site gallo-romain de Locmariaquer (PiraultL, 1996). L'agglomération antique est implantée à l'extrémité sud-est d'une péninsule qui ferme à l'ouest le seul accès possible par la mer du golfe du Morbihan (fig.1). Son
  • , Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. 2ème édition 1843, 2 vol, Nantes. - Pirault L, 1996, Carfe archéologique de la commune de Locmariaquer. Etude documentaire. Service Régional de l'Archéologie de la Région Bretagne, Rennes. I.3 - Historique de la fouille
  • . C'est avec la réalisation de la carte archéologique de la commune dans le courant de l'année 1996, que nous avons été amené à délimiter une zone archéologique recelant des vestiges gallo-romains dans le centre bourg et ses proches faubourgs. Récemment, des travaux de construction de
  • a) et, serait en définitif soit, l'extension vers l'ouest de l'édifice fouillé à l'emplacement de l'ancienne école ou plus simplement un autre bâtiment appartenant à un îlot voisin. 11.2 - La conservation du site. Les sondages préliminaires réalisés au mois de novembre 1996 avaient
RAP01420.pdf (QUIMPER (29). les hauts de Penvilers. habitat de l'âge du fer. rapport de fouille préventive)
  • FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1997 LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DES HAUT-DE-PENVILLERS A KERFEUNTEUN (QUIMPER - FINISTERE) (29 232 77) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE PREALABLE ANNEE 1996 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN O.P.A.C
  • Section et parcelle : AN 532 - 602 I Coordonnées Lambert : Zone : III Abcisse : 120 . 100 Ordonnée : 2353 . 800 Altitude : 51 À 64 m Propriétaire du terrain : OPAC Protection juridique : Zone sensible archéologique g S g O §ES O 1S « Autorisation n° : 1996-050 Valable du 03/04
  • au: 31/05 1996 LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Titulaire : i H: Raison de l'urgence : Destruction totale pour projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : VILLE DE QUIMPER Os. Surface fouillée : 4500 m 2 Surface estimée du site : 20000
RAP01406.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de la place Laennec et l'histoire du site médiéval de Quimper. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER C E N T R E D E R E C H E R C H E A R C H E O L O G I Q U E DU F I N I S T E R E Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1996 1406a LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE L A PLACE LAENNEC E T L ' H I S T O I R E DU S I T E M E D I E V A L D E QUIMPER (FINISTERE) (29 232 ) (Finistère
  • ) RAPPORT P R E L I M I N A I R E D E SONDAGE A R C H E O L O G I Q U E A N N E E 1996 Sous la direction de Jean-Paul L E BIHAN VOLUME I V I L L E D E QUIMPER C E N T R E D E R E C H E R C H E A R C H E O L O G I Q U E DU F I N I S T E R E Rennes : S.R.A. de Bretagne 1996 FICHE
  • SIGNALETIQUE 0 Siten :l 2 H 9 | [JLJLSJLAJ L°JLZJL?J I Il I A Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : PLACE LAENNEC Cadastre : QUIMPER Année : 1996 Section et parcelle : BL Coordonnées Lambert : Zone . ^g 352 630 Abcisse : -j -j 9*965 Ordonnée : 352J66O
  • Altitude : 7,50 À 6,30 M Propriétaire du terrain : VILLE DE QUIMPER Protection juridique : Autorisation n° : 9413 Valable du Octobre au: Décembre 1996 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Projet d'aménagement Maître
  • moderne 1.2. L E Q U A R T I E R D E L A C A T H E D R A L E ET L A T O U R D U C H A S T E L 2 . L E C O N T E X T E A R C H E O L O G I Q U E A V A N T LES F O U I L L E S D E 1996 2 . 1 . LES DONNEES ET HYPOTHESES A R C H E O L O G I Q U E S A N C I E N N E S 2 . 1 . 1 . Les notes
  • collaboration avec le Centre de recherche archéologique du Finistère et sous le contrôle scientifique du Service régional de l'archéologie, des fouilles sont réalisées du mois d'octobre au mois de décembre 1996. Après les sondages effectués autour du choeur de la cathédrale ces fouilles
  • centre urbains. H . Galinié (Galinié, 1996) rappelle d'ailleurs que ce mouvement de rejet s'amorce à l'extrême fin du MoyenAge pour s'amplifier dès le X V I e siècle, époque de création, hors les murs, du cimetière Saint-Louis à Quimper. Le Parlement de Bretagne demande d'ailleurs par
  • des deux dernières décennies. Ils n'apportent que des informations lacunaires sur l'environnement archéologique de la cathédrale et des espaces qui l'entourent. Aucun ne porte sur la zone fouillée en 1996. Toutefois ils soulèvent des questions importantes et permettent de
  • concernant l'histoire de ce secteur de Quimper et celle de son urbanisation (Le Bihan 1993 et 1996). - Aucun vestige gallo-romain ne fut découvert. - Le choeur de la cathédrale gothique est largement fondé sur les bases de murs de nombreux bâtiments antérieurs à cet édifice ; l ' u n
  • soit installé sur les hauteurs de la future agglomération médiévale, au niveau de l'ancien lycée de garçons et du Likès ; sans q u ' i l s'agisse pour autant d'un établissement à caractère urbain. En revanche, dans l'état des recherches en 1996, aucun élément archéologique ne permet
RAP01408.pdf (PLÉCHÂTEL (35). la Hersonnais. habitat néolithique. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996)
  • PLÉCHÂTEL (35). la Hersonnais. habitat néolithique. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996
  • MINISTERE DE LA CULTURE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE U.M.R. N° 153 : « Civilisations atlantiques et archéosciences » La Hersonnais à PLECHATEL (Dle-et-Vilaine) Un vaste ensemble du Néolithique final Programme de fouille 1994-1996 Rapport de synthèse 1996
  • L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE U.M.R. N° 153 : « Civilisations atlantiques et archéosciences » La Hersonnais à PLECHATEL (Ille-et-Vilaine) Un vaste ensemble du Néolithique final Programme de fouille 1994-1996 Rapport de synthèse 1996 Jean-Yves TINEVEZ, avec la collaboration d'Eric NICOLAS
  • - HISTORIQUE DE L'OPERATION. IV - METHODE UTILISEE. V - REMARQUES GENERALES SUR LES STRUCTURES ARCHEOLOGIQUES ET LEUR CONTEXTE NATUREL. VI - LA ZONE NORD : L'ENSEMBLE A : 1 - Rappel des données antérieures. 2 - Nouvelles données des campagnes 1994-1996. 2-1 - Compléments de recherches
  • décapées et phasage de l'opération. Fig. 5 : Plan général du site (état 1996) et les ensembles A à D. Fig. 6 Fig. 7 : Vues aériennes de l'ensemble du site, en haut, vue de l'ouest ; en bas, vue de l'est. : Ensemble A - Vue générale de l'est. Trou de poteau latéral sud (SA. 10) avec
  • l'ouest par la Vilaine et au nord par son affluent le Semnon. En 1996, les décapages en bordure de la voie rapide N. 137, à l'extrémité ouest de l'ensemble B, ont fait réapparaître l'amorce d'un talweg orienté à l'ouest vers le ruisseau de la Lande de Bagaron. Ce talweg, en bordure
  • cette campagne et du potentiel archéologique estimé des zones non explorées, un programme triannuel est autorisé et réalisé de 1994 à 1996, à raison de 7-8 semaines de recherches sur le terrain, y compris la phase de décapage, chaque année. Depuis les premiers sondages de 1991
  • , approximativement 2.070 journées/fouilleur ont été consacrées à la fouille. Une surface totale d'environ 2 ha est actuellement décapée mais certains secteurs nécessitent une reprise, notamment dans la partie centrale dégagée en 1996, en raison de la difficile lecture du substrat schisteux. 12
  • protégées en profondeur des phénomènes taphonomiques. Cette conservation est d'autant meilleure que le site n'a subi que peu d'altérations postérieures. En 1996, le nombre de faits archéologiques mis au jour dépasse les 500 structures individuelles aux dimensions très diverses, et les
  • zone centrale entre les deux ensembles précédents, révèle deux phases CI et CH. - L'ensemble D est plus réduit en limite sud-ouest de l'aire d'étude. 16 La H e r s o n n a i s R.N. 137. zone non d é c a p é e déblais FLECHATEL. 35. LA HERSONNAIS .1996. Fig. 5 j : Plan
  • général du site (état 1996) et les ensembles A à D. Fig. 6 Vues aériennes de l'ensemble du site, en haut, vue de l'ouest, en bas, vue de l'est. Fig. 7 : Ensemble A - Vue générale de l'est. Trou de poteau latéral sud (SA. 10) avec trace centrale du poteau. VI - LA ZONE NORD
  • réinterprétation des clichés aériens. 2 - Nouvelles données des campagnes 1994 - 1996 : Parallèlement à l'étude des ensembles B, C et D, les recherches sur l'ensemble A ont été poursuivies, compte tenu de son fort potentiel archéologique. On distinguera d'une part les 17 compléments de
  • recherche sur les fondations du bâtiment, d'autre part la mise au jour et l'étude de l'enclos qui a fait l'objet d'une partie importante des recherches de terrain. En 1996, le nombre de structures mises au jour s'élève à plus de 150 du type fosse ou trou de poteau et près de 450 m
  • d'un mètre en retrait de la palissade, est originale, et l'hypothèse d'un passage couvert, voire d'un chemin de ronde le long de la paroi peut être prudemment émise (Fig. 15,17). En 1996, ce système de double bastaing, étayant une palissade est reconnu jusqu'à la limite du terrain
  • sondages de diagnostic avaient permis de déceler un ensemble cohérent de structures en creux au sud de la zone étudiée. L'extrémité est et une partie de la façade sud-ouest d'un second bâtiment avaient été mises au jour (voir rapports 1992 et 1993). En 1994 et 1996, les décapages
  • d'évaluation en 1992 avaient permis de reconnaître d'emblée les caractéristiques essentielles de ce bâtiment, largement confirmées en 1994 et 1996. a) Les tierces de poteaux porteurs (Fig. 21,22) : A l'image du bâtiment A 'es trous de poteaux majeurs sont disposés en tierces de 9 m de
RAP01411.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. arrondissements de Dinan)
  • BIZIEN-JAGLIN Catherine PROSPECTION-INVENTAIRE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22) FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 1996 AUTORISATION N° 1996/060 DU 24 Avril 1996 TOME 2/4 Compilation des Fiches des Côtes-d'Armor Commune de Andel à Plénée-Jugon
  • \ N" d'enregistrement DRACAR [A Ifi |Q Code AP / AH Modification Qj^J Q 9 la. Ville Gpntierik .•*» I» Unrsr 1996 22 ANDEL Portion de fossé courbe Cadastre : Parcelle 26, Section ZH, Année 1982. Lieu-dit IGN : La Vallée Chainon Carte IGN : 916 ET, Erquy; Val-André 1992
  • Coordonnées Lambert : Zone 1 X = 235 650 Y = 1099 100 Altitude NGF : 80 m. Versant nord, proche du sommet. Emprise actuellement observée : 40 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, C. Bizien et J.F. Duval ont pu observer une portion de fossé courbe parmi les traces du parcellaire
  • CELLULE CARTE ARCKOLOGIOUE N" de site attribué lâi2j N d'enregistrement DRACAR IQI^I^I ini ^l ^l !>Al .3l0 &I~LI CodeAP/ AH Modification □ 1996 BOURSEUL 22 Enclos de structure orthogonal Cadastre : Parcelles 10, 12, 13, Section ZL, Année 1989, révisé en 1996. Lieu-dit IGN
  • : La Ville Normand Carte IGN : 1016 Est, Saint-Cast-Le-Guildo 1992 Coordonnées Lambert : Zone 1 X = 259 625 Y - 1097 900 Altitude NGF : 50 m. Bord de plateau. Emprise actuellement observée : 130 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, C. Bizien et J.B. Vivet ont observé un ensemble
  • napoléonien suggèrent un deuxième ensemble d'une orientation différente. Pour ce deuxième ensemble, les données de 1996 ne suffisent pas pour établir un plan cohérent et nécessitent un complément d'information dans les années à venir. Aucune de ces structures ne correspond au cadastre
  • I [ 0l £|O ^\ Q 0 ffiltU | Code AP / AH Modification | ">^1 1996 22 LES CHAMPS-GERAUX Petit enclos ovoïde Cadastre : Parcelles 819 et 826, Section E5, Année 1983. Lieu-dit IGN : Couaqueux II Carte IGN : 1 1 17 ouest, Dinan Caulnes; 1994 Coordonnées Lambert : Zone 1 X
  • = 278 800 Y = 1088 575 Altitude NGF : 35 m. Versant nord. Emprise actuellement observée : 50 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, C. Bizien et J.F. Duval ont observé une trace curviligne large (vert-foncé sur céréales) dessinant un petit enclos ovoïde allongé. Cet enclos ne
  • CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribue Q N° d'enregistrement DRACAR Q. 1 Itlll j% I |Q [5 Q I I 11 \A \). I3J Code AP/AH Modification |fi |H 1996 CORSEUL (Domaine urbain) 22 Substructions urbaines (Complément d'information) Cadastre : Parcelles 83, 84, Section AB
  • de vol aérien en juillet 1996, L. Andlauer, C. Bizien et J.F. Duval ont observé des compléments d'information sur cette partie de la ville antique déjà observée en 1976, 1989, 1990. De nouvelles traces de substructions viennent compléter le plan déjà connu et son représentées en
  • dernières traces, on peut noter une forme curviligne ! A l'ouest, un petit bâtiment carré complète l'ensemble de ces nouvelles découvertes. Centre Régional d'Archéologie d'Alet Saint-Malo 1996 CORSEUL 22 048 Lieu-dit 1GJN : Château de Monterttï Coor. Lamb. : X= 267 525 Y= 1096 800
  • ) Département : | PROSPECTION-UOENT AIRE * l'opération = .G.»...£.XZIENm.JAGL.I.fi.... Responsable = Cadastre 2 €) Ô.\ lOlLl^l P) H' d'enregistrement DRACAR 1 I 1 1 I IQlS I Code AP / AH Modification \QM \ ^4 A là 1996 CORSEUL (Domaine rural) 22 Enclos curviligne
  • actuellement observée : plus de 100 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, L. Andlauer a pu observer des compléments d'information sur cet enclos déjà reconnu en 1984 et 1989. Le fossé délimitant l'enclos au sud se prolonge vers l'ouest sur plus de 100 m. D'autres traces plus diffuses (en
  • d'Archéologie d'Alet Saint-Malo v. i » i 1996 (22) CORSEUL 22 048 Lieu-dit 1GJN : La Forestrie Coor. Lamb. : X= 269 250 Y= 1097775 Déclaration de découverte archéologique M Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a. iw> Première mention = Nature de ropération = Ga
  • Non | X | Lieu de conservation : Documentation : Les "Dossiers du Ce.R.A.A." n °1.7, .1989 Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARIE ARcxot.oaauE N° de srte attribué Q-â-\ Dlj. fë> I H' d'enregistrement DRACAR |*S |i< | Code AP/ AH Modification ^ \\X \ 1996 22
  • . Emprise actuellement observée : Zone correspondant aux insula XV et XVI (LANGOUET, 1976) Lors d'un vol aérien en juillet 1996, L. Andlauer a pu réobserver le Grand Terrain de Football de Corseul et apporter des compléments aux substructions déjà repérées (1976, 1989). Parmi le réseau
  • srte attribué N* d'enregistrement DRACAR 1 I 1 I I I Code AP / AH Modification enclos... à.. 1996 CORSEUL (Domaine rural) Enclos curviligne Cadastre : Parcelles 48, 49, 1 14, Section ZE, Année 1994. Lieu-dit IGN : La Basse Ruelle Carte IGN : 1016 ET, Saint-Cast, TOP
  • 25; 1992 Coordonnées Lambert : Zone 1 X = 266 825 22 Y = 1098 225 Altitude NGF : 65 m. Versant ouest. Emprise actuellement observée : 80 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, L. Andlauer a pu observer des traces curvilignes et rectilignes (foncées sur céréales) dessinant une
  • / AH Modification j^SJ 1996 CORSEUL (Domaine rural) 22 Enclos quadrangulaire Cadastre : Parcelles 27, 50b, 50c, Section ZL, Année 1994. Lieu-dit IGN : La Ville Gout II Carte IGN : 1016 ET, Saint-Cast, TOP 25; 1992 Coordonnées Lambert : Zone 1 X = 268 400 Y = 1097 250 90 m
  • . Versant sud, pente douce. Altitude NGF : Emprise actuellement observée : 60 m Lors d'un vol aérien en juillet 1996, L. Andlauer a observé un petit enclos fossoyé quadrangulaire associé à un fossé linéaire. A proximité, au nord, un petit réseau de traces orthogonales complète
RAP01446.pdf (LA CHAPELLE-SAINT-AUBERT (35). les habitas ruraux du haut Moyen Âge de Montours et de la chapelle Saint-Aubert. a84 Rennes/Avranches. rapport de fouille préventive)
  • URGENT - 0 Î 2 . 18/04/1996 - 31/08/97 Sous la direction d'Isabelle CATTEDDU avec la collaboration de Karl BOUCHE, Françoise LE BOULANGER Stéphanie HURTIN, Chrystèle PICAULT, Mathilde DUPRE, Patrick NOGUES, Cécilia RAPINE (archives) Bénédicte PRADAT et Marie Pierre RUAS (carpologie
  • Chapelle-Saint-Aubert à DFS DE SAUVETAGE URGENT 18/04/1996 - 31/08/97 Sous la direction d'Isabelle CATTEDDU avec la collaboration de Karl BOUCHE, Françoise LE BOULANGER, Stéphanie HURTIN, Chrystèle PICAULT, Mathilde DUPRE, Patrick NOGUES, Cécilia RAPINE (archives) Bénédicte PRADAT et
  • texte visant à être revu dans l'optique d'une publication, un dossier d'opération (circulaire de Mr Vaginay du 1er février 1996) ainsi qu'un mode d'emploi de la documentation archéologique ou de l'archivage des documents et des inventaires complets. La réalisation de ce document nous
  • Gilles LEROUX en 1995-1996. Trois gisements ont été repérés par son équipe et ont été essentiellement datés de l'époque carolingienne (Figure 2). Les diagnostics effectués sur la section 3, par Mr Laurent AUBRY ont livré un site du haut Moyen Age sur la commune de la Chapelle Saint
  • . Rapidement, pour des études concernant un espace rural on en vient à se limiter à l'inventaire d'aveux et dénombrement existant et à constater la citation de tel ou tel nom de lieu. 4 D'une durée de trois mois : décembre 1996 à février 1997 5 Rappelons que de plus en plus, les AD
  • ; À la Bibliothèque nationale, département des manuscrits - entre autres, le « fonds breton » des Manuscrits français 22308 à 22359 et les manuscrits des fonds Dupuy, Moreau etc. Les Chroniques Hormis les archives manuscrites, les chroniqueurs bretons ont été également consultés
RAP01422.pdf (RETIERS (35). liaison rd 41/rd 94. les Jeusseries. une ferme gauloise. rapport de fouille préventive)