Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01846.pdf (QUIMPER (29). les vestiges de kerogan-kernoter. dfs de diagnostic)
  • LES VESTIGES ARCHÉOLOGIQUES DE KEROGAN - KERNOTER À QUIMPER QUIMPER KEROGAN - KERNOTER (29 232) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE ANNÉE 2002 Jean - François VILLARD I.N.R.A.P. / VILLE DE QUIMPER Rennes : S.R.A. de Bretagne 2002 LES VESTIGES ARCHÉOLOGIQUES DE
  • KEROGAN - KERNOTER À QUIMPER QUIMPER KEROGAN - KERNOTER (29 232) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE ANNÉE 2002 Jean - François VILLARD Avec la collaboration de P. Tenaud, technicien de fouille I.N.RA.P. I.N.RA.P. / VILLE DE QUIMPER Rennes : S.RA. de Bretagne 2002 s 53
  • Altitude : 4 -12 m Propriétaire du terrain : Ville de Quimper Protection juridique : Néant Arrêté préfectoral n° : 2002 / 099 g S» S 3 o o S 1 ss as "C Resônsable d'opération : VILLARD Jean - François Organisme de rattachement : I.N.R.A.P. Raison de l'urgence : Demande anticipée
  • fouille. LE BIHAN J.-P., ROBIC J.-Y., 1990 : Quimper, Keradennec, dans Chronique d'archéologie antique et médiévale, Bulletin de la société archéologique du Finistère, T. CXIX, p. 113-116. LE BIHAN J.-P., 1994 : Les vestiges archéologiques du Domaine de Rives de l'Odet, D.F.S., S.R.A
  • : L'habitat du Haut Moyen Age de Créac'h-Gwen à Quimper (Finistère), dans R.A.O. n° 5, 1998, p.123-140. ROBIC J.-Y., 1991 : Cuzon/ Kerogan, diagnostics d'évaluations archéologiques, Rapport de fouille. ROBIC J.-Y., 1991 : Quimper, Kerogan, dans Chronique d'archéologie antique et médiévale
  • , Bulletin de la société archéologique du Finistère, T. CXX, p. 80-87. SANQUER R., 1979 : Quimper, Kernoter, dans Chronique d'archéologie antique et médiévale, Bulletin de la société archéologique du Finistère, T. CV, p. 67. 9 Cl. 2 - Vue générale des décapages d e la partie
RAP01850.pdf (BERRIEN (29). le Goenidou. un habitat déserté du Moyen Âge. rapport de prospection thématique.)
  • , Université de Bristol) Stuart PATTON (Assistant topographe, Université de Bristol) 2002 Prospection Thématique Rapport d'une campagne de relevés topographiques. BERRIEN (Finistère) Le Goënidou Un habitat déserté du Moyen Age. Responsable d'opération : Michael BATT (Ingénieur d'études
  • , SRA Bretagne) avec la collaboration de : Mark CORNEY (Maître de Conférences, Université de Bristol) Stuart PATTON (Assistant topographe, Université de Bristol) 2002 BERRIEN (Finistère) Le Goënidou Un habitat déserté du Moyen Age I - RAPPORT DE LA CAMPAGNE DE RELEVES 2001
  • pendant l'hiver 2001 - 2002 sur ces parcelles ainsi que l'interprétation de photos aériennes obliques d'une collection privée ont confirmé la présence de mouvements de terrain artificiels dans la partie ouest des parcelles 1605, 1606 et 1607. Entre ces anomalies et le site du Goënidou
  • Informations -Bretagne, page 19, Editions CNRS. BATT, M., (2001), La Feuillée, (Finistère), Goarem ar Manec'h, dans : "Chronique des fouilles médiévale en France en 2000", Archéologie Médiévale, tome XXX - XXXI, pages 363 -369. FAVEREAU, F., (1992), "Microtoponymie et lexique", Bretagne
  • et pays celtiques, mélange offert à Léon Fleuriot (1923 —1987), Presses Universitaires de Rennes, pages 261-269. GALLIOU, P., (1983), "Chronique d'Archéologie antique et médiévale", Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, tome CXII, pages 28 - 29. LAURENT, J., (1972
RAP01840.pdf (PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2002 de fp 3 2001-2003)
  • PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2002 de fp 3 2001-2003
  • LA N E C R O P O L E MEGALITHIQUE DE LA POINTE DU SOUC'H EN PLOUHINEC (Finistère) N° de site: 29 197 006 AP Rapport intermédiaire Seconde campagne de fouille triennale 2/3 (24/06/2002 - 27/07/2002) par Michel LE GOFFIC CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL
  • D'ARCHEOLOGIE 2002 LA NECROPOLE MEGALITHIQUE DE LA POINTE DU SOUC'H EN PLOUHINEC (Finistère) N° de site : 29 197 006 AP Rapport intermédiaire Seconde campagne de fouille triennale 2/3 (24/06/2002 - 27/07/2002) par Michel LE GOFFIC CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL
  • D'ARCHEOLOGIE 2002 SOMMAIRE 1. Fiche signalétique 1 2. Localisation 2 3. Historique 5 4. Répartition des sépultures à chambre compartimentée 6 5. Répartition de la poterie type Le Souc'h 7 6. Problématique 7 7. Moyens mis en œuvre 8 8. Déroulement de l'opération 9
  • , enclume. Lieu du dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles - 29590 Le Faou des fonds documentaires : Centre départemental d'archéologie, 29590 Le Faou. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RAPPORT INTERMEDIAIRE Année : 2002 Auteur : (Nom et Prénom) : LE GOFFIC Michel Collaborateur(s) : GRALL
  • suivie, bien plus tardivement, d'une utilisation au Chalcolithique (dépôt de vases campaniformes). L'auteur parle aussi de poterie onctueuse et, avant la campagne de 2002 on ignorait s'il s'agissait de poterie médiévale ou de protoonctueuse de l'âge du fer. Les tessons retrouvés dans
  • campagne de fouille a été réalisée entre le 24 juin et le 27 juillet 2002. L'encadrement était constitué par Michel LE GOFFIC, conservateur en chef territorial du Patrimoine, archéologue départemental du Finistère, responsable du chantier et Bertrand GRALL, technicien territorial du
  • de matériaux. Les carrés fouillés (2 x 2 m) sont les suivants : E 29 à 34, F 29 à 34 et 36-37, G 29 à 32 et 36-37, H 33 à 35, pour la zone sud-ouest du cairn primaire et K 31 à 34, L 3là 34, M 33-34, pour la zone sud-est (fig. 6). Au cours de la campagne 2002, la recherche s'est
  • superposition du parement du Fig. 6 : Relevé topographique, carroyage à maille de 2 m de côté et situation des zones fouillées (en jaune, la fouille de 2002). Photo 1 : Vue générale du chantier, prise du sud-ouest Photo 2 : Vue prise du nord-est de la partie sudouest du site et du
  • chevauchement du cairn I sur le tertre de la sépulture du Néolithique- moyen I. A l'arrière plan les carrés D 29-32, CD 27-28 et EF 2728 ouverts en 2002. cairn primaire sur le parement de la sépulture néolithique moyen I a aussi été recherché (carrés G33-34). Les restes de l'architecture
  • constituant les parois avaient été prélevées. En 2002 la surface du sol de la chambre du dolmen I a été entièrement découverte, permettant ainsi de retrouver les fosses de calage des petits orthostates et de Fig. 9 : Plan du dolmen I et des restes de parements du tertre néolithique moyen
  • confortés par des analyses d'échantillons (certains résultats sont attendus en décembre 2002) et des fouilles complémentaires. La datation de la sépulture d'affinité Cerny fouillée lors de la campagne 2001 a été effectuée à Miami par accélérateur sur un échantillon de charbon de bois
  • ). L'architecture de la sépulture du Souc'h a pu être complétée par la fouille de 2002 et montre donc une fosse rectangulaire dont les parois devaient être plaquées de petites dalles de gneiss, le fond étant constitué par le gneiss en place, ce qui nous fait penser au coffre M2 FI de Rots
  • (Chancerelle et Desloges, 1998). La couronne de pierres disposées en écailles constituait les restes d'une couverture scellant le tertre tumulaire de sable limoneux rapporté au dessus de la tombe (les résultats d'analyses du sédiment figurent en annexe) La découverte, en 2002, d'un second
RAP01880.pdf ((22)(35). nord de la Haute-Bretagne)
  • PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 2002 AUTORISATION N° 2002/030 DU 5 mars 2002 Tome 1/4 PRESENTATION ET COMPILATION DES FICHES D'ILLE-ET-VILAINE Avec l'aide de
  • : CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR CONSEIL GENERAL DTLLE-ET-VILAINE MINISTERE DE LA CULTURE D.R.A.C. BRETAGNE S.R.A. BRETAGNE PROSPECTION - INVENTAIRE DU NORD DE LA HAUTE - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches d'IUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des
  • - BRETAGNE 2002 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches dTUe-et-Vilaine TOME 2 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Bréhand à Plénée-Jugon TOME 3 : Compilation des fiches des Côtes-d'Armor Commune de Plessala à Vildé-Guingalan Ce dossier résulte du travail de
  • PEDESTRE p. 1 3 - p. 13 PROSPECTION AERIENNE ANNEXE I : Liste des enclos et structures repérés en prospection aérienne en 2002 et faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique. p. 16 ANNEXE II : Liste des gisements et sites abordés par la prospection au sol et
  • faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002. p. 18 ANNEXE III : Liste des enclos et sites déjà inventoriés et revus d'avion en 2002, sans faire l'objet de déclaration de découverte car aucune information complémentaire n'a été observée. p. 19 ANNEXE IV
  • : Liste des gisements ayant fait l'objet d'un suivi et d'un échantillonnage de mobilier en 2002 mais sur lesquels aucune information nouvelle ne justifiait de déclaration. p. 20 b0sl2vlPANNEXE V : Liste des anomalies repérées d'avion en 2002 mais qui n'ont pas fait l'objet de
  • déclaration de découverte archéologique. -3- Liste des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2002 * indique les compléments d'information Département des Côtes-d'Armor Commune ■ *1. Bréhand x2. Bréhand X, 3. Broons K 4. Corseul X5. Corseul
  • archéologique dans le Nord de la Haute-Bretagne en 2002. PREAMBULE L'opération a bénéficié d'un financement conjoint du Ministère de la Culture, du Conseil Général des Côtes D'Armor et du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine pour un montant total de 5800 euros. La subvention du Conseil
  • la Région de Fougères. Le présent rapport fait le bilan de l'ensemble des découvertes quel que soit le thème abordé. L'ensemble de la documentation est regroupé au sein des fiches de déclaration de découverte archéologique. La prospection s'est déroulée sur toute l'année 2002
  • l'homogénéisation des données en survol des gisements connus au sol, et enfin comme moyen de compléter les plans déjà reconnus. La prospection aérienne sur labours a été ponctuellement menée. Elle n'a fourni aucun résultats en 2002. Le départ des vols s'effectue à partir de l'aéro-club de Dinan
  • découvertes en 2002. Les principaux résultats figurent dans le tableau 1 et la liste des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2001 (p. 3) COTES-D'ARMOR ILLE-ET-VILAINE TOTAUX Prospection aérienne 62 dont 4 comp. d'info 13 dont 1 comp
  • . d'infos 75 dont 5 comp. d'info Prospection au sol 7 dont 1 comp. d'info 5 dont 2 comp. d'info 12 dont 3 comp. d'info Totaux 69 dont 5 comp. d'info 18 dont 3 comp. d'info 87 dont 8 comp. d'info Tableau 1 : Récapitulatif méthodologique des prospections en 2002 Un des aspects
  • principaux de la recherche est la découverte de nouveaux sites ou gisements et notamment dans les secteurs où la densité des données archéologiques est moindre mais aussi vers les zones périphériques. En 2002, la prospection aérienne (environ 20 heures de vols) a couvert l'ensemble du
  • survol des champs dans de nombreux secteurs. Une des caractéristique de l'année 2002 est la grande majorité de découverte inédite et le faible nombre de complément d'information. Seul un gisement de céramique de la fin du Moyen-Age correspond à des anomalies phytologiques (Pont
  • . -13PROSPECTION PEDESTRE La prospection pédestre a été faiblement développée en 2002. Cet état est du d'une part à des changement au sein du réseau de prospecteur (déménagement) et à une faible disponibilité momentanée de certains des participants. A l'heure actuelle, les investigations de
  • terrain sont à nouveau dynamisées et l'année 2002 considérée comme une parenthèse méthodologique. Douze gisements ou objets concernant principalement la paléométallurgie du fer et l'époque gallo-romaine ont été inventoriés. D'autres gisements déjà connus ont fait l'objet d'un suivi et
  • livré trop peu d'élément significatifs et ne méritent pas plus de développement en 2002. PROSPECTION AERIENNE Les vols ont été répartis régulièrement de début juin à mi-septembre de manière à pouvoir suivre les périodes de maturités des cultures. Les conditions météorologiques ont
  • été globalement acceptables surtout à la fin du moi de juin ou le maximum d'anomalie a été observé. On peut considérer 2002 comme une année favorable (75 enclos ou structures ont été reconnues en prospection aérienne contre 54 en 2001, seulement 26 en 2000, 66 en 1999 et 50 en 1998
  • enclos revus sans informations complémentaires (48 en 2002, 30 en 2001, 21 en 2000 et 18 en 1999). La période la plus favorable à la découverte des données est comprise entre le 21 juin et le 13 juillet et plus précisément entre le entre les 11 et 12 juillets périodes correspondant au
  • de végétation : 2 En élévation : 1 Tableau 4 Nature des tracés reconnus - 16- ANNEXE I Liste des enclos et structures repérés en prospection aérienne en 2002 et faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique Département des Côtes-d'Armor 1 . Bréhand 2. Bréhand 3
RAP01851.pdf (l'île aux Moutons (Fouesnant, Finistère) : sondages d'évaluation du 2 au 7 septembre 2002)
  • l'île aux Moutons (Fouesnant, Finistère) : sondages d'évaluation du 2 au 7 septembre 2002
  • L'ILE AUX MOUTONS (Fouesnant, Finistère) Sondages d'évaluation du 2 au 7 septembre 2002 Sous la direction de G. HAMON avec la collaboration et les contributions de M.-Y. DAIRE, J. DESSE, N. DESSE-BERSET C. DUPONT, J.-N. GUYODO, P. MENIEL S.R.A. Bretagne, Rennes 29 058 009 AP
  • Autorisation préfectorale du 17 juin 2002 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION SITE N° : 29 058 009 AP Département : 29 COMMUNE : Fouesnant Lieu dit ou adresse : Ile aux Moutons Aimée cadastre : 1957 Coordonnées Lambert Zone : II étendu xl = 123,450 yl = 2327,700 Section(s
  • ) et parcelle(s) : N1.2, N1.3, N1.4 Altitude : 9 m x2 = y2 = x3 = y3 = IDENTITE DE L'OPERATION Autorisation n° : 2002/077 valable du 02/09/02 TITULAIRE (nom, prénom) : HAMON N. Gwenaëlle au 07/12/02 Nature : Sondages Organisme de rattachement : UMR 6566 CNRS Propriétaire du
  • terrain : Mr J.-C Faou (parcelle N1.3) ; DDE Finistère (parcelles N.1.2, N 1.4) Coût global de l'opération 2002 : 2 530 € Contraintes techniques particulières : néant Surface fouillée : 15 m2 Fouille menée jusqu'au substrat : OUI NON RESULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par
  • DE DEPOT : du mobilier : laboratoire d'Anthropologie des fonds documentaires : domicile personnel et d'Archéométrie N° des 10 à 20 clichés les plus représentatifs (fouille et mobilier) : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : 2002 AUTEUR (nom, prénom) : HAMON N.-Gwenaëlle
  • COLLABORATEUR^) : M.-Y. DAIRE, J. DESSE, N. DESSE-BERSET, J.-N. GUYODO, P. MENIEL TITRE : L'Ile aux Moutons, Fouesnant (29) Sous-titre : Sondages d'évaluation du 02 au 07 septembre 2002 Nombre de volumes : 1 libre de pages : 72 nbre fig. : 20 nbre de pl. : 7 libre photos : 6 i TABLE
  • ; lithique E Céramique ; lithique D Céramique ; lithique C Céramique ; métal B A silex ; malacofaune céramique ; macrolithique Zone de forte densité de matériel archéologique, d'après Péquart et Large Zone de concentrationde matériel néolithique (prospections du 22/04/2002) Zone
  • de concentration de matériel de l'Age du Fer (prospections du 22/04/2002) Emprise prévisionnelle des sondages 100 m Figure 2 : Zones de concentration de matériel et implantation prévisionnelle des sondages 8 1.4. Méthodologie 1.4.1. I m p l a n t a t i o n d e s s o n d a g
  • densité de matériel archéologique, d'après Péquart et Large Zone de concentration de matériel néolithique (prospections du 22/04/2002) 100 m ZZI Figure 3 : Ile aux Moutons (Fouesnant, 29) : Implantation des sondages 1 à 6 Limite de la microfalaise • Couche 0 W Granite Couche 1
  • recherches sur l'île. En ce sens, notons la récente découverte, sur une commune voisine littorale (Concarneau, Hinguant et al. 2002), d'une coupe à socle à décor d'impressions au bigorneau, technique décorative caractéristique des productions Castellic. 23 3.2. L ' a s s e m b l a g e
RAP01877.pdf (Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002))
  • Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002)
  • UN QUARTIER DE LA VILLE ANTIQUE DE VOKGIUM Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (Finistère) (5, rue du Docteur Menguy) (29 024 356) D.F.S. de fouille archéologique programmée Années 2000 - 2002 Sous la direction de Gaétan Le Cloirec Avec la
  • collaboration de F. Labaune et S. Jean Contrat de plan Etat-Région Etat - Ministère de la Culture et de la Communication Région Bretagne Conseil Général du Finistère Ville de Carhaix-Plouguer Institut National de Recherches Archéologiques Préventives Rennes : S.R.A. Bretagne - 2002
  • , 138, 139, 140. Altitude : Année cadastre : 1984 Coordonnées Lambert Zone : x1 = 161,4 x2 = x3 = y1 = 1080,9 y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation n° 2000/59 valable du 15/06/2000 au 31/12/2002 Nature : Fouille programmée TITULAIRE (nom et prénom) : Le
  • inventaire REFERENCES ANNEE : 2002 majeure. BIBLIOGRAPHIQUES des clichés DU DFS AUTEUR (nom, prénom) : Le Cloirec COLLABORATEUR(S) : Françoise Labaune et Stéphane Bretagne Gaétan Jean TITRE : Un quartier de la ville antique de Vorgium, Sous-titre : les fouilles de la réserve
  • archéologique de Carhaix (5, rue du docteur Menguy) DFS de fouille archéologique préventive - années 2000-2002 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 150 + annexes nbre fig. : 104 - nbre planches. : 71 • : — Les prises de notes et de photocopies sont i iitilisationcàïïective (article
  • collaboration de Françoise Labaune et Stéphane Jean I.N.R.A.P. S.R.A. Bretagne 2002 Générique de l'opération Convention graphique Résumé p. 5 p. 6 p. 6 I Le cadre de l'opération p. 7 1.1. LA CREATION DE LA RESERVE ARCHEOLOGIQUE 1.2. LA FOUILLE 1.3. LE SITE DANS LA VILLE ANTIQUE p
  • . Considérant que le rapport triennal constitue le document définitif, nous avons choisi de reprendre la numérotation des bâtiments en fonction des éléments connus en 2002. Il en résulte un décalage par rapport aux numéros attribués dans les rapports intermédiaires (l'ancien bâtiment 1
  • réserve archéologique avant d'engager la mise en valeur du site. 6 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 LE CADRE DE L'OPÉRATION 1.1 La création de la réserve archéologique 1.1.1 Le projet de centre culturel et les sondages d'évaluation Le terrain des anciens
  • Carhaix - 2000-2002 Chapitre 1 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.2 La fouille 1.2.1 Les moyens financiers Le rapport de sondages permettait d'estimer que trois campagnes estivales de 2 mois suffiraient à atteindre les objectifs fixés. Un budget annuel de 430 000
  • leur dégagement et, par conséquent, ralenti le décapage. Les mêmes observations sont valables pour la partie sud-ouest où 2 2 Pouille 1996,10-12, tranchée 6. 9 - Chapitre 1 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 la présence de bâtiments réduisait les manœuvres des
  • d'informations avec un minimum de dommages. Fig. 5 : évolution de la fouille par rapport au programme envisagé (D.A.O. S. Jean et G. Le Cloirec/Inrap). 10 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.2.5 - Chapitre 1 La communication Une attention particulière a été apportée aux
  • été organisées la première et la deuxième année (fig. 6). L'action s'est étoffée en 2002 avec le recrutement d'une animatrice chargée d'effectuer des visites régulières le lundi et le mardi. Certaines étaient adaptées aux enfants, d'autres s'adressaient aux groupes ou aux
  • /vorgium/') Fig. 6 : Visite commentée au cours de la campagne 2001 (cl. F. Labaune / Inrap) S.a. jontai Fig. 7 : exemple de pupitre installé sur le site (cl. G. Le Cloirec / Inrap) 11 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 1.3 Le site dans la ville antique
  • semble pas décliner irrémédiablement avant la seconde partie du IVe siècle ap. J.-C. Les modes d'occupation changent alors radicalement dans les constructions que nous avons eu l'occasion d'aborder précisément. Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.3.2 - Chapitre 1 Etat
  • Nécropole et urnes isolées 1 Provost 1999, 66. Site de la réserve archéologique ~ Un très bel exemple a été mis au jour rue de Bazeilles (Le Cloirec 1999) 13 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.3.3 - Chapitre 1 La réserve archéologique dans la ville antique Le site
  • l'implantation des ensembles dans le quartier et dans la ville. Pour mémoire, le point haut du site de l'hôpital se trouvait à la cote moyenne de 128,80 m Pouille 1996, 26. 1 2 14 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 ORGANISATION GENERALE DU SITE 1.1 Remarques
  • grandes et profondes cuves en béton ont été installées dans ce secteur (voir fig. 5). 1 15 Responsable d'opération : G. Le Cloirec I relevé : F. Labaune / topo: V. Pommier / infographie: S. Jean / INRAP 2002 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1 - Chapitre 1 LA RUE
  • bordent (D.A.O. S. Jean et G. Le Cloirec /Inrap). 19 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 3.1.2 - Chapitre 1 Les niveaux de circulation Le cumul des différentes coupes nous permet de distinguer 6 états de voirie principaux. Certains sont ponctuellement rechargés par des
  • / Inrap). 20 1000 1001 | Fossé nordl I 1064 | Fossé sud | 1003 1061 1007 1022 1004 1116 1055 28 1095 - 1070 52 1138- "1 — r 2e moitié du 1er siècle ap. J.-C. Paléosol 1( Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 3.1.2.1 Etat 1 L'aménagement le
  • compactés, reprenant en cela la conception initiale de la voirie. 23 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 3.1.2.3 Etat 3 La couche compacte qui recouvre la deuxième chaussée se compose de plaquettes de schiste mêlées de clous et de quelques tessons (us. 1143
RAP01848.pdf (LA ROCHE-MAURICE. (29) "château du roc'h morvan". rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2002-2004))
  • LA ROCHE-MAURICE. (29) "château du roc'h morvan". rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2002-2004)
  • + T A R C H C H€ 0 GI Ri V I CH U -E NT » A L S V E S Culture CONSUL GtNFJWL FINISTERE rwwww* Pemw-Bed Château de Roc'h Morvan L A ROCHE-MAURICE (29 237 002 A H - Finistère) Autorisation n" : 22 014 rapport intermédiaire année 2002 Jocelyn MARTINEAU Fabien SANZ
  • en brèche par l'historien Audren de Kerdrel qui, sur l'interprétation de la chronique d'Ermold-le-Noir rédigée au Xème siècle, réussit à situer la résidence du roi dans le Morbihan et non à la Roche-Maurice . Un autre historien, Jean Bazin, propose d'attribuer l'origine de
  • , Société Archéologique du Finistère, 2 édition, 2002, p.368-372. Médiathèque de Nantes, Fonds Bizeul, 1689. 2 3 4 5 e 6 FINISTERE (29) JÈËÉÊÊP* • i^ffè vi* Localisation du château de la Roche-Maurice jfl. Autorisation N": 2002 014 Carte ION 1/25000° La Roche Maurice
  • , conjointement à l'étude de bâtie menée par une équipe de l ' A F A N . En 2002, les remblais de la salle nord ont été coupés en deux afin d'offrir une surface fouillée de 30 m et une surface non fouillée de 40m . L'opération a été réalisée sur une durée de 6 semaines, du 27 mai au 05 juillet
  • 2002, par une équipe de l'Institut Nationale de Recherche en Archéologie Préventive, et l'assistance de 12 stagiaires étudiants en archéologie. 2 3 7 2 2 Le type de gisement exploité dans le cadre de notre recherche impose un cadre d'intervention particulier aux sites de
  • consolidation des maçonneries dégagées peu à peu. La réalisation technique de l'opération archéologique en 2003 dépendra, plus globalement, de la mise en protection préalable des vestiges et des personnes présentes sur le chantier, comme i l a été prévu à l'issu du chantier de 2002. 7
  • parements externes, a imposé une autre stratégie. I l a été décidé de concentrer le travail du géomètre sur le relevé intérieur et extérieur du logis, de la tour nord et du donjon (secteur 1) . Le levé topographique de l'année 2002 a porté quant à lui sur l'extrémité sud-est du site
  • Rennes, Institut Culturel de Bretagne, collection Histoire, 2001. Parmi les fonds les plus importants utilisés par les moines mauristes, on citera : la chronique de Nantes, le cartulaire de Redon, le chartier des ducs de Bretagne, les archives de la chambre des comptes du Parlement de
  • château dans la France médiévale, édition préparée par André Bazzana et Jean-Michel Poisson, Picard, Paris, 2000. 16 PICHOT (D.), Le village éclaté, habitat et société dans les campagnes de l'Ouest au Moyen-Age, Presses Universitaires de Rennes, 2002 ; BRAND'HONNEUR (M.), Manoirs et
  • la ville de Landerneau, Service du Patrimoine Historique, 2002., p. 9-13. LE PENNEC (S.), "Le réseau routier de la région à l'époque romaine", op-cit, 2002, p. 17. PICHOT (D.), Le village éclaté, habitat et société dans les campagnes de l'Ouest au Moyen-Age, Presses Universitaires
  • de Rennes, Rennes, 2002, p.71-72. origines à la fin du Moyen-Age, 2 0 21 La pauvreté de la documentation historique, déjà flagrante pour la période du Haut Moyen-Age, se distingue pour l'ensemble des Xle et Xlle siècles. Elle est compensée par une densité singulière de mottes
  • ) Autorisation N* : 2002 014 Site N° : 29 237 002 AH J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Le Château de RocliMorvan | -pi i A I ' R L L V 3.3.2 - Le logis, description générale (zones 2 et 3) 2 Les deux salles du logis central offrent au premier niveau une
  • des deux niveaux sous combles. Mais le faîtage est ici trop bas pour être celui du logis du bas Moyen-Age. I l pourrait s'agir de l'ancrage de la charpente d'une grande salle contemporaine à la tour maîtresse, que la fouille a en partie révélé en 2002. 3.3.3 - L'éperon nord
RAP01859.pdf (LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport de prospection thématique avec sondages)
  • Rapport de prospection thématique Demande de fouille programmée triennale Lillemer (Ille-et-Vilaine) 2002 L. Laporte, V. Bernard, C. Bizien-Jaglin, M.-F. Dietch J.N. Guyodo, G. Hamon, A. Noslier, L. Quesnel. Rapport de prospection thématique Demande de fouille programmée
  • triennale Lillemer (Ille-et-Vilaine) 2002 L. Laporte, V. Bernard, C. Bizien-Jaglin, M. -F. Dietch J.N. Guyodo, G. Hamon, A. Noslier, L. Quesnel. hJou* tenons à remercier le* propriétaire* et les e^lcntard* de* parcelle* sondée*, Me*darne& et Messieurs louxaisi*, Maheu/, Poirtel/ et
  • programmée p.47 Il Bibliographie p.48 Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe Annexe I - Dates radiocarbone II - Liste des restes carpologiques III - Inventaire des prospections de surface 2002 IV - Inventaire du mobilier céramique recueilli en surface V - Inventaire des plans et du
  • mobilier, sondages 2 et 3 (2002) VI - Détermination des bois 1/ Présentation du projet Rapport de prospection thématique Lillemer 2002 Sous la direction de L. Laporte 1/ Présentation du projet 1.1/ Travaux antérieurs Le site de Lillemer a été découvert lors de prospections de
  • correspondent à des colluvions superficielles, et quand elles témoignent d'un affleurement des niveaux archéologiques proprement dit. Cette opération avait été menée par l'université de Rennes I (Géosciences) dans le cadre de stages de maîtrise. 1 Al Les opérations effectuées en 2002 Les
  • effectuées en 2001 (C. Bizien, P. Madioux, A. Noslier) En 2002, la prospection de surface, menée par A. Noslier et P. Madioux s'inscrit toujours dans le cadre de la problématique énoncée depuis 1995 : la définition du gisement. Cette problématique englobe plusieurs objectifs dont celle de
  • la détermination de son emprise au sol et sa caractérisation. En 2002, un effort particulier a été mené dans des secteurs considérés comme périphériques. Deux nouvelles parcelles (1 18 et 1 19, commune de Plerguer) ont livré de petites séries. Leurs localisations permettent de les
  • certains et l'existence de formes archéologiquement complètes ont été des facteurs déterminants préludant à l'implantation des sondages en 2001 et 2002. L'étude de cet ensemble, aux tessons retrouvés hors contexte stratigraphique pour la plus-part, pose les problèmes inhérents aux lots
  • , lieu de découverte des premières formes céramiques en 1996. Autrement dit, les travaux périodiques de curage (1996 et 2002) sortent du sol des objets qui sont ensuite retrouvés en surface du champ le long du bief au rythme des prospections annuelles. Le reste de la parcelle est
RAP01842.pdf (PLOUNÉOUR-MÉNEZ (29). "abbaye du Relec". cloître et secteur sud de l'abbatiale. rapport de fp1)
  • RONAN PERENNEC ABBAYE DU RELEC RAPPORT DE SONDAGES 2002 Cloître et secteur sud de l'abbatiale PLQUNEOUR-MENEZ (Finistère) Site n° 29 202 003 AH CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL D'ARCHEOLOGIE 2002 EflP. eooj" V SOMMAIRE Table des Illustrations 2 Fiche
  • signalétique 3 Introduction 4 I - Etat actuel des connaissances 6 1 ) Localisation 2) Date de fondation 3) Etude des élévations 4) Les archives 5) L'archéologie 6) Divers Il-Campagne 2002 6 6 10 13 14 19 19 1 ) Secteur 1 : Cour du cloître A) Sondage 1A Description Interprétation 25
  • - Plan du sondage 2A 67 - Coupe stratigraphique du sondage 2A 68 - Planches photos du sondage 2A - Structures mises au jour dans la cour du cloître en 1984 et 2002 70-73 35 LOCALISA TION DE L \OPERA TION Site n° : 29.2002.003. AH Département : FINISTERE Commune : Plounéour
  • -Ménez Lieu-dit ou adresse : Le Relec - Abbaye Année cadastre : 1968 Section (s) et parcelle (s) : 61, 91 et 92. x = 143,85 y = 1101,5 Altitude : 190 m. IDENTITE DE L10PERA TION Autorisation n° : 2002/009 valable du : 1"" au 30 septembre 2002 Nature : Sondages TITULAIRE (Nom et
  • . REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DES Année : 2002 Auteur : (Nom et Prénom) : PERENNEC Ronan Collaborateurs) : B. GRALL. Titre : Abbaye du Relec, Rapport de sondages 2002 Sous-titre : Cloître et secteur sud de l'abbatiale. Nombre de volume(s) : 1 Nombre de pages : 95. Nombre de figures : 33
  • . INTRODUCTION L'intervention archéologique réalisée en 2002 fait suite à une campagne effectuée en octobre de l'année précédente. Les recherches n'avaient alors pu être menées que dans l'église et la sacristie, mais avaient permis de confirmer certaines hypothèses de datations émises à la
  • l'église. La logique archéologique intégrait ici une demande de renseignements de la part de l'Architecte en Chef des Monuments Historiques, D. LEFEVRE, pour mettre au point un projet de réhabilitation de l'église abbatiale. La fouille s'est déroulée sur un mois, en septembre 2002, avec
  • , nature des remblais en divers points du site (des carottages ont été réalisés). Il-CAMPAGNE 2002 La démarche qui prévalait à la demande de fouille était double, puisqu'elle s'inscrivait dans une logique de recherche, mais qu'elle intégrait aussi une demande de 23 24 25 26 GRALL B
  • , il était prévu, en 2002, de cibler l'intervention sur la partie nord de la cour, et la galerie nord. Etant donné que le vallon sur lequel s'est implantée l'abbaye est en pente vers le nord (le fil du Queffleuth), que les remblaiements étaient supposés plus importants au nord qu'au
  • place, leur niveau d'affleurement, etc., la fouille proprement dite s'est effectuée manuellement. Ce mode d'action qui nous semblait indispensable sur un site abbatial (sites souvent sensibles), était aussi un souhait formulé par la CIRA dans sa session du 13 mars 2002. Dans la cour
RAP01923.pdf ((29). l'archipel de Molène. rapport de prospection thématique 2001 et 2002)
  • (29). l'archipel de Molène. rapport de prospection thématique 2001 et 2002
  • Chaumont, Yves Guéguen, Jérémie Josselin, Valérie Leroux, Antoine Lourdeau, Raymond Le Floc'h, Jean-Yves Le Gall, Michel Mauguin, Jacky Meslin, Stéphane Morilleau et Jacques Nisser PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE DE L'ARCHIPEL DE MOLENE Prospection thématique (n° 2002/005) QUATRIEME RAPPORT
  • (Septembre 2001- Août 2002) SOMMAIRE REMERCIEMENTS 4 INTRODUCTION (Y. PAILLER, Y. SPARFEL) 5 PREMIERE PARTIE L ARCHIPEL DE MOLENE I. LA TOPONYMIE DE L'ARCHIPEL A) BENIGUET : L'ILE DE LA COUPURE OU L'ILE BENIE ? B) MICRO-TOPONYMIE DE L'ILE MOLENE (B. TANGUY) H. LE SITE DE
  • mai 2002, un groupe de travail et de réflexion sur l'archéologie goémonière s'est mis en place en collaboration avec Marie-Armelle Paulet Locard (SRA de Bretagne). La rencontre organisée à Porspoder a réuni, outre les organisateurs, Pierre Arzel (IFREMER), François Colin, Gérard
  • rassemblés à partir de prospections de surface effectuées entre novembre 2001 et août 2002. Le travail se compose de deux parties : la première consacrée à l'archipel de Molène, la seconde traitant de découvertes, plus diffuses, sur le littoral du nord-ouest du Finistère. A l'extrémité
  • monuments en élévation. Les cinq missions organisées cette année se sont réparties de la manière suivante : - du 3 au 6 décembre 2001 : trois journées sur Molène et une sur Kemenez et son lenedez ; - du 9 au 12 janvier 2002 sur Béniguet ; - du 25 février au 1 er mars : Molène ; - du 12
  • anthropique. Au Paléolithique moyen puis durant la Préhistoire récente, des populations humaines y ont établi résidence. En janvier 2002, la coupe de la falaise a été relevée sur une largeur de 2,50 m et une hauteur de 2,60 m. La base de cette coupe était empâtée par des dépôts de galets
  • clair (6) ou noir (6 bis) >»l M'1 I /»» MM >>« 1m L_ , Q Galet □ Tesson Galets moyens verticaliss dans une matrice de limon sableux noir Silex taillé ————■ Fig. 7 - Coupe stratigraphique de Béniguet-3 (relevé G. Marchand, C. Dupont, janvier 2002
RAP01950.pdf (LIGNOL (56). "le Jardin du château du Coscro". étude archéologique)
  • Coscro d’après les photographies aériennes. De 1967 aux années 1980 .......................................................................................................... 48 7. Etat paysager d’après les relevés de terrain réalisés en 2002 ............................ 50
  • CAMPAGNE DE FOUILLE 2002 ............................................................... 56 A. Formation géologique du site ............................................................................................... 56 1. Dépôts d'arènes granitiques
  • : 184,400 Y : 235,1325 Numéro de site : 56 110 012 Opération : 2002/094 Responsable : Anne Allimant-Verdillon (archéologue indépendante) Durée de l'intervention : 16 septembre au 13 octobre 2002 Moyens techniques : Une pelle mécanique (Entreprise Guinault). Géomètre : Jean-Marc Nicolas
  • , une prospection ethnobotanique a été réalisée par Stéphane Crozat lors de la campagne de fouille de septembreoctobre 2002. Les résultats de cette étude considérable, mis en liaison avec ceux de l'étude historique sont développés dans un chapitre à part entière ci-dessous. 3. Les
  • conditions de l'intervention La campagne de sondages archéologiques engagée en 2002 a été réalisée afin de répondre aux questions relatives à la création du jardin et à la gestion du site, des origines à nos jours. Il s'agissait alors pour nous de mieux comprendre comment le jardin avait
  • été implanté, de saisir les techniques mises en place par ses concepteurs afin de palier aux problèmes inhérents au site (gestion de l'eau notamment) ainsi que de reconnaître ses grandes phases d'évolution. L'intervention s'est donc déroulée du 16 septembre au 13 octobre 2002, en
  • qualité de "seigneur du Coscro" attribué au frère de Claude-François sur deux documents datés de cette même année 1709. Julien-Louis réside alors à Vannes, où sa vie dissolue est retranscrite par les chroniques du temps. Il est ainsi "célèbre" pour avoir provoqué, en 1707, le décès de