Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

13 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02147.pdf ((22)(35). nord de la haute-Bretagne)
  • BIZIEN-JA GLIN Catherine PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETA GNE 2005 A UTORISA TION N° 2005 - 242 DU 12 mai 2005 TOME 1/5 PRESENTATION ET COMPILATION DES FICHES DTLLE
  • -ET-VILAINE Avec l'aide de : CONSEIL GENERAL DES COTES-D 'ARMOR S.R.A. BRETAGNE MINISTERE DE LA CUL TURE D.R.A. C. BRETA GNE 2/^7 et PROSPECTION - INVENTAIRE DU NORD DE LA HAUTE - BRETAGNE 2005 TOME 1 : Présentation et compilation des fiches d'Ille-et-Vilaine TOME 2
  • l'arrondissement de Dinan Ont participé à la prospection-inventaire du Nord de la Haute-Bretagne en 2005 Catherine Bizien-jaglin Daniel Brandily Jacqueline Lapéras Loïc Langouët Quentin Lemouland Michel Lescouët l «fil Liste des sites faisant l'objet d'une déclaration de découverte
  • archéologique en 2005. Aux découvertes de 2005 ont été rajoutés quelques site découverts en 2004. * indique les compléments d'information Département des Côtes-d'Armor Commune >C1) Broons x.2) Brusvily n° Insee 22 020 22 021 22 051 J(3) Dolo 22 053 X4) Eréac 22 055 —5) Etables-sur-Mer 22
  • Clos Les Landelles Les Vallées Kerdreux La Ville Orio Le Breil 2 Le Pernot La Cour-d'à-Bas 2 Le Chauchix Le Breil Le Grand-Roz Les Saudrettes Millet Kerantout La Lande Ferron L'Aunay Modu Fontaine Saint-Pern La Ville-Dom Rolland La Ville Bedel Quesnon Bourgneuf 2005 2005 2005 2005
  • * 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005* 2005 2005 2005* 2005 2005 2005 2005 2005* 2005* 2005 2005* 2005* 2005 2005* 2005 2005 2005 2005* 2005 2005* 2005* 2005* 2005 2005* 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005* 2005 2005 2 52) Pordic 53) Pordic ^54
  • Caradeuc 2 Bellevue La Houssaye La Ville-es-Fourrés Le Fouteau 2 Kerbiguet Pourcéan 1 Ville Rouault La Ville-Quinio La Ville-es-Anges 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005* 2005 2005* 2005 2005 2005 2005* 2005* 2005 2005* 2005 2005 2005 2005 2005
  • Tertre Belle Etoile La Faverie Les Hauts-Champs Les Hauts-Champs 2 La Ville Claire Panlivart Moncorps Grand Baudusse La Ville-d'Eau Villormel année déclaration 2005 2004 2005 2005 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2005 2004 2005 2005 2005 2005 2005 2005 3 Mégalithes de
  • Montbran Port-Blanc La Morvonnais Sud du bourg Le Cimetière La Ville-au-Bourg Parc du Château de Langourla Trouvra Dinamet-Rocherel Bransac La Vilais Evran Evran Plouasne Saint-Jacut-de-la-Mer Saint-Jacut-de-la-Mer Saint-Vran Saint-Vran Trégon Trégon année déclaration 2005 2005 2005
  • 2005 2005 2005 2005 2005 2005 Monuments détruits Evran LeHinglé Langourla Pléboulle Pléven Pluduno Pluduno Plumaugat Rouillac Saint-Vran Sévignac Trédias Saint-Jacut-du-Méné Saint-Hélen année déclaration 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 2005 4
  • Répartition des sites faisant l'objet de déclaration de découvertes archéologiques dans le Nord de la Haute-Bretagne en 2005 RAPPEL DES PROBLEMATIQUES La problématique de base, à l'origine de toutes les autres, est l'étude de l'occupation du nord de la Haute-Bretagne, issue d'un
  • PROSPECTION EN 2005 L'opération a bénéficié d'un financement conjoint du Ministère de la Culture (2000 euros), et du Conseil Général des Côtes-d'Armor (3000 euros) pour un montant total de 5000 euros. Ce budget montre donc une baisse de 1000 euros par rapport aux exercices précédents
  • . D'autre part face aux bonnes conditions météorologiques, il a été décidé de réduire les prospections pédestres afin de conserver un temps de vol suffisant. Cependant les conditions météorologiques très favorables à la découverte de sites en 2005, ont permis une bonne rentabilité des
  • vols effectués. Le rapport de 2005 est donc aussi fourni que les années passées en ce qui concerne la prospection aérienne. Cependant, il ne sera pas toujours possible de maintenir ce rythme et surtout l'étude de nouveaux secteurs plus éloignés avec des moyens de fonctionnement
  • cadastres napoléoniens n'ont pas été représentés bien qu'ils aient tous été consultés. Les gisements sont représentés en hachures. 7 RESULTATS DE LA CAMPAGNE DE 2005 120 sites font l'objet de déclarations de découvertes en 2005 : 90 provenant de la campagne de 2005 et 4 de la
  • et la liste des sites faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 2005. Prospection aérienne COTES-D'ARMOR ILLE-ET-VILAINE TOTAUX 77 dont 19 compl. Info. 13 90 dont 19 compl. info 0 4 4 3 dont 1 compl. info 0 3 dont 1 compl. d'info. Prospection
  • des prospections en 2005 la prospection aérienne Le départ des vols s'effectue à partir de l' aéro-club de Dinan - Trélivan qui a le mérite d'être proche de l'épicentre de notre rayon d'action. Cette année, 22h30 heures de vols ont été effectuées. Elles ont été répartis entre la
  • , Mérillac), tandis que la bande littorale a donné très peu de résultats. En 2005, nous avons abordé un nouveau secteur de prospection aérienne s'étendant à l'ouest de la Baie de Saint-Brieuc. Un bilan des sites archéologiques connus faisait apparaître un déficit probable des
  • enclos Dont nombre d'enclos signalés en 2005 2 0 1 3 5 12 11 2 12 1 9 5 10 11 0 3 2 3 3 2 97 enclos Tableau 2 : Rythme de découvertes des données en 2005. Note : le décalage entre le nombre de sites déclarés et le total du tableau provient d'enclos observés à plusieurs reprises en
  • 2005. Le site Internet du Conseil général des Côtes d' Armor permet de visionner la couverture aérienne IGN de 1998. Nous avons effectué la comparaison entre les clichés obliques obtenus en 2005 et ces vues zénithales. Dans quatre cas, afin de palier à des problèmes de
RAP02118.pdf (PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 (2004-2006))
  • PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 (2004-2006)
  • DRAC-SRA 1 6 NOV. 2005 COURRIER ARRIVEE LA NECROPOLE MEGALITHIQUE DE LA POINTE DU SOUC'H EN PLOUHINEC (Finistère) N ° de site : 29 197 006 A P Rapport intermédiaire Seconde campagne de fouille triennale 2004-2005-2006 04/07/2005-30/07/2005 par Michel LE GOFFIC CONSEIL
  • Année : 2005 Auteur : (Nom et Prénom) : LE GOFFIC Michel Collaborateurs : LE QUELLEC Vincent. Titre : La nécropole mégalithique de la Pointe du Souc'h en Plouhinec (Finistère). Sous-titre : Rapport intermédiaire de fouille triennale 2/3 (2004-2005-2006) . Nombre de volume(s) : 1
  • celles fouillées. I 14 7. Moyens mis en œuvre La campagne de fouille 2005 a été réalisée au début de l'été, au mois de juillet, soit quatre semaines, la maison servant de base de fouille étant occupée à partir de la mi-août par une autre équipe fouillant la grotte de Ménez-Drégan
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • r DRAOSRA t 3 m . 2005 COURBIÈK A K K l V i E TRELIVAN « LA CLAIRETTE » (COTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004-191 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Anne-Françoise CHEREL et Stéphane JEAN INRAP- Direction interrégionale Grand
  • -Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mars 2005 Zo Trélivan - La Clairette Mars 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan Lieu-dit : La Clairette Armée : 2005 Section (s) et parcelle(s) : B 430 et 437 Propriétaire du terrain : Commune de Trélivan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2004-191 Date de validité : 15 novembre 2004 Titulaire
  • fossoyés repéré en photographie aérienne. Les vestiges sont très arasés et le peu de mobilier recueilli tend à dater son occupation de l'extrême fin de l'âge du Fer ou du début de l'époque gallo-romaine. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. 2 Mars 2005 Trélivan
  • -administrateur) Michel BAILLIEU (Adjoint scientifique et technique) Olivier LAURENT (Responsable de base, suivi des D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (Logisticienne) Agnès BOIVIN (Conseillère Sécurité Prévention) Terrassements Entreprise VOISIN, Aucaleuc 3 Trélivan - La Clairette Mars 2005 1-LE
  • connus en périphérie (source : carte IGN 1116 ET au l/25000e). Trélivan - La Clairette Mars 2005 subdivisions ponctuelles (fig. 3, fossés A et B). Au final, un triangle d'une superficie de 2 000 m 2 était sujet à une concentration importante de vestiges archéologiques. Notre
  • haie? T.11 23/ T.12 430 Figure 4 : plan général des vestiges découverts. Jiaje Trélivan - La Clairette Mars 2005 d'ailleurs été rencontré dans leur comblement de surface, qui était constitué d'une terre brune homogène et sableuse. Nous avons par conséquent pris le parti de
  • Tranchée 9, F. 24 S S i I 1 : limon brun, cailloutis. 2 : arène jaunâtre, cailloutis, blocs. 1 : limon brun homogène et sableux. 2 : arène jaunâtre, cailloutis. 2m Figure 5 : coupes des structures sondées. Trélivan - La Clairette Mars 2005 renvoient à son retour nord-ouest
  • avec le double enclos. A titre d'hypothèse, ce fossé pourrait se retrouver dans la fenêtre de la tranchée 5 (F. 46). 12 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Enfin, mentionnons le fossé F. 2/F. 34 (tranchée 5), qui prolonge semble-t-il le tracé F. 1/F. 16/F. 17 mais qui n'a pas été
  • nos fossés F. 17 /F. 16/F. 1. Un redressement photographique imparfait en est sans doute la cause. 13 Figure 6 : proposition de phasage des éléments découverts. Trélivan - La Clairette Mars 2005 3-LE MOBILIER Le matériel découvert dans le cadre du diagnostic effectué à
  • scorie et un fragment de meule en granité. Tranchée 6, Fait 15, décapage On dénombre 5 tessons pour un NMI estimé à un vase dont seul le fond tourné est conservé. Son attribution chronologique à La Tène finale peut être proposée. 15 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 9
  • présence d'un tesson grésé moderne. 16 Figure 7 : céramiques mises au jour dans le fossé 21 de la tranchée 9. Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 10, Fait 31, décapage Le décapage de ce fossé a permis de découvrir 3 scories coulées associées à un fragment d'anse d'époque
  • quelques tessons issus de fossés parcellaires et de nombreuses scories. 18 Trélivan - La Clairette Mars 2005 INVENTAIRE DU MOBILIER Tranchée/Fait Nbrc tessons Nbre Bords Nbre Fonds NMI Tr 5/déc HS Tr 5/F 1/Sd 1 Tr 5/F 1 extension 1 1 Tr 5/F 6 Tr 6/F 9 Tr 6/F 10 Tr 6/F 14 5 3
  • fin 2è âge du Fer 11 frag TC 3 blocs grès 1 scorie Indéterminé 1 scorie époque historique 13 scories fin médiévale/moderne 3 scories fin médiévale/moderne 4 scories Moderne 1 scorie Indéterminé Moderne 10 scories Indéterminé 19 Trélivan - La Clairette Mars 2005 CONCLUSION Le
  • .). - Chronique de prospection archéologique en 1989 en Haute-Bretagne. Les Dossiers du CeRAA, 16, 1988, 79-90. Leroux 1991 : LEROUX G. (dir.) avec les contributions de N. Brun, M.-Y. Daire, M.-C. Guillard, L. Langouët, G. Le Page et H. Morzadec - Un établissement gaulois de HauteBretagne. La
RAP02175.pdf ((22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique)
  • L'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique rapport 2005 r) RAC-SRA 11AVR. 2006 COURRIER ARRIVEE marielle Guinguéno Master I archéologie et histoire Université de Rennes 2 2 ns Illustrations couverture : - Langouët L., 1990, p. 16
  • 2003-2004 et 2004-2005, la prospection ponctuelle a exposé des premiers critères de classifications à l'origine d'une typologie des établissements ruraux en rapport avec les résultats obtenus. Le choix géographique est un facteur fondamental dans l'implantation de bâtiments. En
  • communes enveloppe une superficie de 5682 hectares ce qui représente une surface trop étendue à prospecter en quelques mois. Puis, la prospection ponctuelle a touché les communes des Champs-Géraux, d'Evran et de Saint-Judoce en 2004-2005. 15 Ferdière A., 1998, p. 9. 16 C. Petit
  • -Aupert s'est chargée en novembre 2004 et mai 2005 du Quiou, St-André-Des-Eaux et de Tréverien en nie-et-Vilaine. 16 1-2-1- Deux méthodes de prospection 1-2-1-1- La prospection ponctuelle Elle consiste en une vérification des sites déjà inventoriés sur les communes des Champs
  • auparavant ne laissaient aucune trace visible en surface, peuvent être lisible par des labours répétitifs. La première, entreprise en automne-hiver 2004-2005, concerne les communes de Plouasne 18 et Saint-Juvat 19 . Nous avons procédé à ce type de prospections de fin janvier à fin mars et
  • vingt-cinq visites ont été accomplies accompagné d'étudiants en archéologie. La deuxième campagne, entreprise en novembre-décembre 2004 et en avril 2005 a touché les communes des Champs-Géraux, d'Evran et de Saint-Judoce. Cette vérification a permis d'apporter des données
  • -site a également été 17 C. Petit-Aupert s'est chargée en automne 2004 et mai 2005 des communes du Quiou et de Saint-André-Des-Eaux. 18 Site n° 38, 39, 40, 41. 19 Site n° 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57. 17 accompli afin de repérer d'éventuelles traces d'épandage. Cette
  • avons pu localisêUes sites repérés par le Ce.R.A.A et connaître leurs caractéristiques. La consultation des photographies aériennes a révélés des anomalies qu'il conviendra de vérifier en automne 2005. L'enquête orale a permis une meilleure connaissance de la zone étudiée et de
RAP02172.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. rapport final de synthèse de fp 3 2003-2005)
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. rapport final de synthèse de fp 3 2003-2005
  • VOKGIUM U N Q U A R T I E R D E LA VILLE A N T I Q U E D E Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (Finistère) (5, rue du Docteur Menguy) (29 024 356) DRAC-SRA 2 0 AVR. 2006 COURRIER ARRIVEE D.F.S. de fouille archéologique programmée Années 2003 - 2005
  • docteur Menguy Section(s) et parcelle(s) AO. 124, 135, 138, 139, 140. Altitude : Année cadastre : 1984 Coordonnées Lambert Zone : x1 = 161,4 x2 = x3 = y1 = 1080,9 y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation n° 2003/50 valable du 14/05/2003 au 31/12/2005 Nature : Fouille
  • : les fouilles de la réserve archéologique de Carhaix (5, rue du docteur Menguy) DFS de fouille archéologique préventive - années 2003-2005 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 160 nbre fig. : 123 nbre planches. : XXVIII Avertissement Les prises de notes et de photocopies sont
  • Menguy) Années 2003-2005 Par Gaétan Le Cloirec Avec la collaboration de Françoise Labaune et Stéphane Jean I.N.R.A.P. S.R.A. Bretagne 2005 S ommaire » Générique de l'opération Remerciements Convention graphique Résumé P- 6 P- 6 P- 7 P- ' 1 - Cadre et conditions de l'étude p
  • . 9 1.1. HISTORIQUE DES RECHERCHES 1.1.1. Les origines du projet 1.1.2. La campagne 2000-2002 P9 P 9 P- 9 1.2. ASPECTS TECHNIQUES ET FINANCIERS 1.2.1. Les moyens de la campagne 2003-2005 1.2.2. Les incidences de la conjoncture archéologique actuelle P 10 P 10 P- 10 1.3
  • . PROBLEMATIQUES DE LA CAMPAGNE 2003-2005 1.3.1. La chronologie du site 1.3.2. L'organisation du quartier 1.3.3. L'étude des ensembles majeurs P 10 P- 10 P- 11 P- H - Une évolution encore imprécise P13 2.1. LE QUARTIER AVANT LE IIIE SIECLE AP. J.-C. 2.1.1. Des indices dispersés et
  • permettre sa mise en valeur. 1.2 1.2.1 Aspects techniques et financiers Les moyens de la campagne 2003-2005 Alors que la première campagne triennale avait bénéficié d'un budget global de 198 000 euros, cette nouvelle opération a été subventionnée à une hauteur totale de 143 000 euros
  • coût standard pour l'année 2005, ce qui équivaut à une nouvelle perte de moyens de 13416 euros 2 . Le rythme des trois premières interventions ne pouvait être maintenu dans ces conditions et des choix budgétaires étaient nécessaires. Le temps d'intervention a donc été réduit de six
  • retrouver une évolution générale. Les informations étaient trop dispersées et incomplètes. La fouille 2003-2005, n'apporte pas 1 Le montant accordé a été de 47 700 euros par an. Afin de préserver un maximum de moyen, rappelons que les professionnels qui sont intervenus sur le terrain
  • , une seule d'entre elles a été véritablement fouillée avant la campagne 2005. Il s'agit d'un creusement, encore mal caractérisé, mis en évidence sous la salle chaude des bains du bâtiment 5 (us. 4091). La destruction de la dalle de l'hypocauste laissait d'abord croire à un
  • . 12. Fusaïole en schiste. 13. Verre millefiori. 14. Dé en os. La fouille réalisée en 2005 ne permet pas de compléter de façon très pertinente le dossier chronologique des phases anciennes. L'étude partielle des niveaux conservés sous le bâtiment 4 et la réalisation de deux
  • . Deux fragments de colonnes toscanes montrent que le style adopté est celui que l'on retrouve dans la plupart des domus et villae repérées dans l'ouest de la Gaule. L'édifice qui a été mis au jour en 2005 pose plus de questions car son plan tient plus de la villa à galerie de façade
  • -Cloistre à la Roche Maurice, Tréalvé à Saint-Avé, etc. Maligorne Y., à paraître. 3 Le Cloirec 2005 ; Provost, Leprètre 1996. 4 Kérebel 2001 : 58 ; Le Cloirec 1995 : 305-325 ; Pouille et alii, à paraître. 2 bâtiment 3 bâtiment 1 bâtiment 2 fontaine ôdicuie thermes bâtiment 4
  • 5 a livré trois fragments de Drag. 43 qui se rattachent clairement au début du Ille siècle ap. J.-C. La campagne 2003-2005 a permis d'aborder un peu plus précisément les niveaux de constructions des bâtiments 4 et 5 et de recueillir quelques éléments de datation complémentaires
RAP02376.pdf (PLOEMEUR (56). kerham-lann porz menec'h. rapport de fouille programmée)
  • DRAC-SRA - 3'JUIL 2007 * ARRIVEE PLOEMEUR Kerham - Lann Porz Menec'h (Morbihan) Un monument funéraire du Premier âge du Fer ? Rapport de Fouille programmée 2005 Anne VILLARD-LE TIEC avec la collaboration de Gilbert LE DELLIOU, Thierry LORHO et Caroline MAGITERRI Service
  • ). Quant aux trois petits tumuli, ils ont probablement été détruits. Fig. 4 : Plan du Tuchenn Pol et du monument circulaire (dessin Le Pontois - AD 29) Un sondage a été mené en octobre 2005 sur le monument circulaire, remis au jour en 2004 par le Collectif pour la sauvegarde du
  • structures semblables (fig. 18) : les caveaux ne sont pas parementés dans la partie creusée dans le 11 paléosol, contrairement à leur partie supérieure ménagée dans le cairn (Milcent 1992, pl. 3 et 6, Haldemann 2005, p. 15-27, fig. 5-6). Nous proposons donc de retenir l'hypothèse d'une
  • à la ruine du site, aux prélèvements de matériaux au cours des temps ou à la fouille de Le Pontois. Un coffre de 28 cm2 (sic), rempli de terre noire brûlée, a également été mis en évidence dans le tumulus n° 5 du Bono (Haldemann 2005 p. 20, Le Rouzic 1929, p. 4-5). La fonction de
  • . 131, Milcent 1992 p. 110, Haldemann 2005 p. 16). On peut s'interroger sur la nature et la contemporanéïté des structures, et sur le sens du terme « cendres d'os » : s'agit-il des ultimes témoins d'inhumations conservés malgré l'acidité du sol ou bien d'incinérations ? Fig. 17 : Le
  • bleu, 3 anneaux de bronze, etc., datables du Hallstatt D1/D2 à l'exception des bracelets en lignite plus tardifs attribuables au HD3-La Tène A1 (Milcent 1992 p. 177-178, pl. 34 43, Gomez de Soto, Milcent 2000 p. 367, Haldemann 2005 p. 23). La juxtaposition des caveaux allongés et
  • 1992, pl. 6-7, Haldemann 2005, fig. 5 et 6). Diamètre et Diamètre et hauteur Caveau principal (Lxl) hauteur du tertre du parement Éléments de chronologie 5 12 m x 0,60 m 9 m x 0,65 m 1,60 m x 0,80 m « urne » en périphérie nord du tumulus 4 12 m x 1,10 m 8,40 m x 0,60 m
  • ° 4, près de l'un des deux grands blocs de pierre se faisant face à l'extrémité occidentale de la chambre, (Le Rouzic 1929 p. 4, La stèle et les archives de Z. Le Rouzic sont conservées au musée de Préhistoire Miln-Le Rouzic de Carnac cité par Haldemann 2005 p. 20). La forme des
  • tempête de 1987 : décoré de cupules à mamelon central en relief disposées verticalement, il est attribué au Hallstatt D3 - La Tène A1 (Haldemann 2005 p. 126). Le tumulus n° 3 se distingue par un caveau comportant un dallage de pierres, sous lequel un fer de lance à douille avec nervure
  • centrale a été découvert, ce qui pose la question de la fonction de ces dalles : s'agit-il bien du sol de la chambre funéraire ? Une datation hypothétique de la transition Hallstatt D3-La Tène A a été proposée pour ce fer de lance (Milcent 1992, p. 109, 1993 p. 20, Haldemann 2005 pl
  • n° 2 (La Tène A1) (Milcent 1992 p. 32-33, Milcent 1993 p. 32, Haldemann 2005 pl. 31-32). 19 Il semblerait que, d'après le croquis conservé dans les archives de Z. Le Rouzic, le tumulus n° 1 présente une architecture différente de celle des autres tertres : il n'est pas
  • , Euzenot 1890, Du Châtellier 1901 p. 6 fig. 1 n° 3, p. 7 fig. 2, p. 13-15). Les vases de Silfiac et Saint-Goazec sont attribués au Hallstatt D3/La Tène A1 (Milcent 1992, pl. 8385, 105-16, Milcent 1993 p. 38-39, 43, Haldemann 2005 p. 73). N° Diamètre et hauteur du tertre Diamètre et
  • d'autres fragments de plaques de bronze (Miln 1882, p. 62, Milcent 1992 pl. 47, Haldemann 2005, pl. 39 et 42). Le statut de l'un des personnages incinéré dans le tertre de Coët-à-Tous n'était sans doute guère différent de celui de la tombe n° 2 du Bono où, toutefois, la vaisselle de
  • , probables vestiges de bûchers. Les urnes ont plus probablement été déposées ultérieurement et sont pour la plupart attribuables au Hallstatt D3-La Tène A1 (Milcent 1992, Milcent 1993, Haldemann 2005). Soulignons que les vastes tertres dans lesquelles ces tombes à murets circulaires de la
  • -llizienn en Silfiac, Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, p. 161-163 GAILLARD F., 1883 .- Rapport sur les fouilles du cimetière celtique de l'île de Thinic (15 août 1883), Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, p.231-240. GIOT P.-R., 1994 .- Chronique de
RAP02149.pdf (îles d'HOËDIC et de HOUAT (56). rapport de prospection inventaire)
  • PROJET ARCHÉOLOGIQUE ILES D'HŒDIC ET DE HOUAT HOUAT Opération de prospection - inventaire n° 2005/243 Etude de l'occupation pré et protohistorique sur l'île de Houat par Jean-Marc LARGE Rennes : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 2005 ZlkB AVANT-PROPOS La
  • prospection - inventaire sur l'île de Houat a débuté en 2005. Sa principale action concerne une prospection pédestre qui a eu lieu en juillet 2005. Elle s'est faite avec des moyens suffisants, financiers et humains. Les moyens financiers sont délivrés par deux organismes à hauteur presque
  • égale pour chacun : - Le Ministère de la Culture par l'intermédiaire de la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Service régional de l'Archéologie ; Le Conseil Général du Morbihan. 2005 471,18 € 500 € Budget Ministère Culture Département L'équipe de terrain était composée
  • (Boyle 2002, 2005, Dupont 2003) enrichissent la connaissance du site qui mériterait un autre regard scientifique de terrain en y associant une équipe pluridisciplinaire. Comme à Hoedic, le terrain de prospection de l'île fut délaissé pendant plusieurs décennies. L'intérêt se porta
  • photographie aérienne ont été négligées. Aux difficultés décrites ci-dessus, s'ajoute la non-cadastration des îlots attenants à Houat alors que les sites potentiels y sont nombreux (9/24). b. La vérification de terrain Entre le 10 et le 17 juillet 2005, une équipe de 10 personnes a été
  • en 1971 reprend les différents points indiqués par Lavenot en les localisant parfois d'une manière hasardeuse. Le texte de son article ajoute les repères présents sur la carte ci-dessus. 19 Houat (2005) - Carte des sites revus et repérés lors de la prospection - inventaire. 20
  • UN PREMIER BILAN Si l'on reprend le tableau de synthèse des sites tel qu'affiché plus haut, les commentaires de 2005 peuvent apporter des précisions utiles. Toutefois, celles-ci sont sujettes à caution en raison de l'imprécision initiale du positionnement de certains sites. Nature
  • des observations Observations 2005 Beg Creiz Un beau dolmen (Lavenot - site n° 2) ; Un beau menhir couché (Le Rouzic) ; De nombreux éclats de silex (Lavenot, Le Rouzic, Coppens). Le beau dolmen de Lavenot est un élément naturel de roche. Le beau menhir de Le Rouzic est très
  • ) ; Menhir debout (Le Rouzic). Menhir toujours présent dans une haie du terrain de football. Positionné précisément lors de la prospection de 2005 (Er Menhir). Champ du menhir (2) 2 pierres, les restes d'un beau dolmen (Bachelot) ; Deux menhirs renversés (Lavenot - sites n° 8 et 9, Le
  • Rouzic). Menhirs toujours présents en bordure d'une parcelle cultivée (Men Plat). Positionnés précisément lors de la prospection de 2005. Chubeguez Vraz Débitage côtier (inf. Durand). Non repéré. Pen Corban - Treh er Baron Foyers, débris de cuisine, poteries (inf. Durand
  • de l'île mais les indicateurs site n° 11) ; Dolmen à galerie ruiné (Le repérés en 2005 sont sensiblement différents de ceux de Rouzic) ; Un tesson campaniforme Lavenot. Un ensemble de tumulus (Tl à T7) a pu être (L'Helgouach) ; Des tas d'épierrements | positionné et des éléments
  • 2005 est sans doute celui qui est signalé par Lavenot. La présente d'une "allée couverte" n'a pas été confirmée. Valhuec Deux murs en grosses pierres sèches (Lavenot - site n° 18) ; Des substructions (Bernier). Non visité (visite prévue en 2006 - site classé comme réserve LPO
  • . . . en quartz, renversé (Lavenot - site n° 10) ; Un superbe menhir couché en quartz (Le Rouzic). Pas retrouvé en 2005. Port er Bec Un carré de dix mètres de côté, en maçonnerie grossière (Lavenot - site n° 4). On a pu retrouver ce reste de mur. Il semble de construction
  • archéologique. Les prospections au sol que nous avons effectuées livrent des indices d'occupation continue entre le Néolithique et les périodes actuelles. Une particularité par rapport à Hoedic est l'absence d'alignement mégalithique, sans doute pas un hasard. Jean-Marc Large Décembre 2005
  • exploitation and cultural importance ofsea mammals (ed. Greg Monks), 2002, p. 77-94. Boyle 2005 : BOYLE K. - Chasse au phoque à la fin du Néolithique à Er Yoch (Houat, Morbihan). Bulletin Melvan, la Revue des Deux Iles, n° 2, 2005, p. 9-25. Briard 1984 : BRIARD J. - L'outillage des fondeurs
  • de l'Age du Bronze en Armorique. In Paléométallurgie de la France atlantique : Age du Bronze 1. Rennes : Travaux du Laboratoire "Anthropologie - Préhistoire - Protohistoire - Quaternaire armoricain", 1984, p. 139-168. Coppens 1964 : COPPENS Y. - Chronique de la préhistoire
  • n'ont pas confirmé cela, d'autant que la dénomination "allée couverte" chez Lavenot est sujet à caution. La redécouverte en 2005 a permis de positionner le monument précisément et de
RAP02151.pdf (QUIMPER (29). l'habitat de l'âge du fer de Kergariou. rapport de sondage)
  • DRAC-SRA 1 S NOV. 2005 Quimper - Finistère L'habitat de l'âge du Fer de Kergariou COURRIER ARRIVÉE Yves Menez, conservateur au Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566 José Gomez de Soto, directeur de recherches au CNRS. UMR 6566 Mathilde Dupré, dessinatrice de
  • l'Institut national de recherches archéologiques préventives Rapport d'opération préventive Novembre 2005 2151 Quimper - Finistère L'habitat de l'âge du Fer de Kergariou Yves Menez, conservateur au Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566 José Gomez de Soto, directeur
  • de recherches au CNRS, UMR 6566 Mathilde Dupré, dessinatrice de l'Institut national de recherches archéologiques préventives Rapport d'opération préventive Novembre 2005 2 Y. M e n e z , J. G o m e z de Soto et M . D u p r é vers l.ocromin è vers Briec Cherbourg S* ko
  • du projet (Roy, 2003). Le premier, localisé au lieu-dit Kergolvez (Fig. 2), correspond à un vaste habitat groupé organisé autour d'une voie qui franchit la rivière du Steïr. Ces vestiges ont été fouillés à la fin de l'année 2004 et durant le premier semestre de l'année 2005 sous
  • a été fouillé dans le cadre d'un sondage effectué en mai 2005 sous la direction de Jean-Yves Tinevez, du Service Régional de l'Archéologie de Bretagne. Le troisième site, localisé au lieu-dit Kergariou, à 300 m au nord-est du précédent (Fig. 2), avait livré lors emprise de la rocade
  • était de recueillir le maximum de données sur ce site dans le temps imparti. Une première fouille a eu lieu du 10 au 13 mai 2005 sur une bande de 14 à 22 m de large et de 68 m de long, localisée le long d'un important merlon de terre édifié pour protéger la construction d'un pont
  • comprise entre 5000 et 10000 m 2 . L'enclos le plus petit, implanté au cœur du précédent, a une forme grossièrement circulaire, d'environ 22 m de diamètre. Il Y. Menez, J. Gomez de Soto et M. Dupré 4 Fig. 4 : Plan général des vestiges mis au jour en 2005. est délimité par une
RAP02224.pdf (QUIMPER (29). les vestiges antiques et médiévaux du 22 de la rue Bourg des Bourgs. rapport de fouille préventive)
  • ESPACIL CONSTRUCTION avec la collaboration du Centre de recherche archéologique du Finistère Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2005 iiik LES VESTIGES ANTIQUES ET MÉDIÉVAUX 2$ , DU 22 DE LA RUE BOURG-LES-BOURGS À QUIMPER Établissements périurbains et ruraux de l'époque gallo-romaine
  • , encore propriétaire. La mise en œuvre de la fouille fut confiée à l'Institut national de recherches archéologiques préventives qui nomma Jean-François Villard, archéologue, responsable de l'opération. La phase terrain de 2,5 mois fut réalisée de la mi janvier 2005 à fin mars 2005
  • techniciens auprès de l'I.N.R.A.P. La phase d'étude post-fouille (rédaction du rapport final, D.A.O., étude céramique, dessins du mobilier...), d'une durée de 4,5 mois, est réalisée d'octobre 2005 à janvier 2006 par le responsetble d'opération. Les travaux de décapage furent assurés par
  • et Hallegouet, 1991 ; Morzadec-Kerfourn, 1974 dans Meur ; Ters 1976 dans Pascoff 1993) ont permis de proposer une cartographie du paysage quimpérois entre le Néolithique et le XIIIe siècle (Le Bihan, Villard, 2005). Cette étude montre que dans le cas de la rue Bourgles-Bourgs, à
  • les aménagements supérieurs, les coupes en poterie fumigée datées Tibère / Claude s'accompagnent de fragments d'amphore Dressel 2-4. 29 232 Z o n e : III Q U I M P E R : 22 rue T.: 21 Bourg-les-Bourgs est Année: Datation: 2005 Auguste à Claude ri i i Niveau profond
  • : III Niveau Q U I M P E R : 22 rue T.: 20 Bourg-les-Bourgs nord Année: Datation : 2005 Auguste à Claude profond COMMUNE RÉDUCRICE - urne i anse e n oeillet Niveau supérieur TERRA-NIGRA - 1 M e n e z 75 - 1 Menez 96 COMMUNE OXYDANT - 1 Cruche à l i v r e en amande - 1
RAP02130.pdf (BRÉAL-SOUS-VITRÉ (35). le bourg. approche d'un cimetière du haut Moyen Âge à l'époque moderne. rapport de fouille préventive)
  • BOULANGER Avec la collaboration de Samuel CHOLLET, Rozenn COLLETER, Stéphane JEAN, Hervé PAITIER Et Philippe VIDAL Avec la collaboration de la Mairie de Bréal-sous-Vitré Ministère de la Culture et de la Communication Rennes : S.R.A. Bretagne I.N.R.A.P 2005 ZJ30 Les prises de notes
  • ANNEE : 2005 AUTEUR (NOM, prénom) : LE BOULANGER Françoise Collaborateur (s) : CHOLLET Samuel, COLLETER Rozenn, VIDAL Philippe, JEAN Stéphane, PAITIER Hervé TITRE : Bréal-sous-Vitré « Le Bourg » (Ille-et-Vilaine) - Arrêté de prescription n° 2002/165 Sous-titre : Approche d'un
  • ces dates et la localisation des squelettes concernés confortent ce qui a déjà été perçu avec la présence d'ossuaires et de réductions : il est nécessaire de distinguer la période de 10 A ce jour (Février 2005), nous sommes toujours en attente des courbes de probabilité et du
RAP02143.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen à Lillemer. rapport final de synthèse de fouille programmée 2003-2005 et de prospection thématique)
  • LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen à Lillemer. rapport final de synthèse de fouille programmée 2003-2005 et de prospection thématique
  • 3 n ^^A Rapport de fouille programmée et de prospection thématique 2003-2005 Lillemer (Ille-et-Vilaine) Rapport 2005 et Synthèse 2003-2005 (Complément aux rapports 2003 et 2004) L. Laporte, C. Bizien-Jaglin, J.N. Guyodo G. Hamon, F. Bertin, L. Quesnel R , HWii-k A /c-c^ju
  • socle décorée de triangles imprimés. Deux opérations de diagnostique et une fouille d'archéologie préventive ont été réalisées par A.-L. Hamon sur la parcelle adjacente (718). Elles furent suivies d ' u n e fouille préventive menée en 2005 sous la direction de J.-N. Guyodo. Deux
  • poursuivre à l'emplacement de limites parcellaires sur son flanc ouest. Deux opérations de fouilles effectuées en 2004 et 2005, ont permis d ' e n reconnaître le tracé et la structure. Diamétralement opposées, elles se situent pour l'une près de l'extrémité nord de la butte et pour
  • détruit Indice Traces d'occupation néolithique autour de Lillemer (Etat 2004) Figure 5 Figure 6 13 II/ LA PROSPECTION PEDESTRE EN 2 0 0 4 - 2 0 0 5 (CATHERINE BIZIEN-JAGLIN) En 2004 et 2005 les prospections de surfaces réalisées par A. Noslier se sont inscritent dans le cadre de
  • et 793), et de celle à l'origine du sondage réalisé entre 2001 et 2003 (parcelle 734). 14 Figure 7 : Fouilles préventives menées en 2005 sur la butte de Lillemer ILL/ LES FOUILLES PREVENTIVES EN 2 0 0 5 ( JEAN-NOËL GUYODO) La fouille préventive des Hauts (parcelle A 718p sud
  • préalable, recouvrant presque intégralement la parcelle, et riche en mobilier archéologique (haches polies en diverses roches métamorphiques, poids de pêche en granité poli, coupelle de coupe-à-socle décorée, etc.). 16 Une seconde intervention préventive a été réalisée en 2005 à
  • tracé sur une dizaine de mètres. Aucun autre élément particulier n'est à remarquer par rapport aux observations effectuées l'année dernière. Lillemer 2005 - sondage 5 Entrée monumentaÎc et empierrements dans le marais eqiiidistence des courbes 10 cm (côtes indiquées par rapport au
  • niveau 0 du ctiantieri Figure 14 21 Lillemer 2005 Sondage 5 Secteur nord 22 Lillemer 2005 - sondage 5, secteur nord Entrée monumentale Intérieur de l'enceinte Tourbe Talus Palissades F i g u r e 16 : L i l l e m e r 2 0 0 5 - s e c t e u r nord, p l a n g é n é r a l 23
  • Alignements de trous de poteaux figure 17 24 >11 (TO' s rt> co I I r,.rr,„ri.» U I I Rem Mai (empierrement) Terre brune meuble O Argil« bleuâtre (A et 11) = Argile verdâtre coupe 101 ? ~ I Substrat rocheux O Pierre («chiste) ^ Dolerite Lillemer - 2005 Soudage 5 Entrée
  • coupe Sud-Est / Nord-Ouest Face Est to LU U ilMiiil Ni ni Mai grisâtre Tour!« Ií:¡-:;!;:.:i| Argile grisâtre i laches * ' ' d'oxydations cl pclits giovici s "1 I , I Argile w n l i i r e Sabsirat n>cbru.\ O Pierre (vehicle)
  • Entrée coupe Sud-Est / Nord-Ouest Face Ouest I U T«rr* grite Remblais (empierrement) (glEil 'f„.,rt„ Terre uxxdce I I ] Argile verdâtre Substrat rocheux O Pierre (schiste) O Dolerite Eillemer - 2005 Sondage 5 coupe Entrée Lillemer 2004 et 2005 sondage 5 Etape 1 Légende y
  • moyen, de tailles différentes et pour l'une disposée à l'envers. 28 Lillemer 2004 et 2005 - sondage 5 Etape 2 c> Pi«,,« •0 CéramiquM » Site* % Dolérite Quartz Os Figure 21 29 On s'interroge sur deux blocs de dolérite dressés qui émergent selon un alignement similaire
  • -delà : le ravivage de la coupe d ' u n fossé de drainage en suggère au moins ponctuellement l'existence en contrebas de la face ouest de la butte. Un aménagement similaire a également été reconnu au nord, à l'occasion de la fouille d'archéologie préventive effectuée en 2005 par
  • l'INRAP sous la direction de J.-N. Guyodo. Il n'est d o n c pas exclut que ces aménagements puissent ceinturer la butte de façon plus ou moins continue. 30 Lillemer 2 0 0 5 Sondage 5 Secteur sud décapage 1 Figure 22 31 Lillemer 2005 - sondage 5 décapage 3 Lillemer 2005
  • - sondage 5 décapage 4
  • socle rocheux observé entre les deux ceintures de talus et de fossé, reconnues sur le flanc est. D ' a p r è s les observations effectuées en 2005, l'espace situé entre ces deux enceintes semble avoir été au moins partiellement aplani, peut être pour recevoir l'implantation de
  • , composée de planches de chêne, enjambe le fossé dans le prolongement de l'entrée monumentale sans doute toujours en activité (fig. 24 et 25). U n e datation radiocarbone est en cours pour cet aménagement. Lillemei" 2005 - sondage 5 décapages 1 et 2 Légende ft —. i a Figure 25 34
  • Structure 38 Structure 39 Structure 40 (Divers) Total hors éléments divers Tableau n° 1 : nombre de tessons par couches et structures 1 Présentation générale N o u s présentons ici une synthèse de l'étude du mobilier issu des deux campagnes de fouille du sondage 5 en 2004 et 2005. Au
RAP02133.pdf (PLOUNÉOUR-MÉNEZ (29). abbaye du Relec. rapport intermédiaire 2005 de fouille programmée 2004-2006)
  • PLOUNÉOUR-MÉNEZ (29). abbaye du Relec. rapport intermédiaire 2005 de fouille programmée 2004-2006
  • ° AC-S RA RONAN PERENNEC 1 3 OEl. 2005 COURRIER ARRIVEE ABBAYE DU RELEC COMPTE-RENDU 2005 PLOUNEOUR-MENEZ (Finistère) Site n° 29 202 003 AH CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL D'ARCHEOLOGIE 2005 2433 1 SOMMAIRE Table des Illustrations Fiche signalétique
  • . - Chronologie : X l l e - XXe s. - Vestiges immobiliers : murs, caniveaux, bases de fontaines, etc. Vestiges mobiliers : Lieu du dépôt du mobilier : Dépôt de Fouilles - Le Faou des fonds documentaires : SDA - Le Faou. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS Année : 2005 Auteur : (Nom et
  • Prénom) : PERENNEC Ronan Collaborateur(s) : B. 6RALL. Titre : Abbaye du Relec, Compte-rendu 2005 Sous-titre : Nombre de volume(s) : 1 Nombre de pages :100 . Nombre de figures :18. 4 Extrait de la carte I.G.N.0616 OUEST 5 INTRODUCTION La campagne 2004-06 porte sur une prairie
  • bâtiment occidental du cloître, dans un sondage non achevé. Par ailleurs, en janvier, une intervention archéologique a accompagné des travaux d'aménagement, dans le secteur sud de l'église. La fouille à proprement parler s'est déroulée sur 6 semaines, du 4 juillet au 12 août 2005, avec
  • handicapées, et contribuer à l'assainissement de l'abbatiale. Cette opération s'est effectuée sous surveillance archéologique en janvier 2005. La vision d'ensemble obtenue a permis de répondre à certaines interrogations restées en suspens au terme du sondage réalisé en 2002. 1-1) Le
  • humains avaient été mis au jour dans ces terres rapportées. La présence d'ossements épars a été confirmée en 2005. Il ne s'agit pas de restes en connexion anatomique, ni de sépultures perturbées, mais bien d'ossements apportés dans le remblai 2002 : La surélévation du secteur sud de
  • du transept, probablement en lien avec l'enfeu nobiliaire à l'intérieur de l'église. La taille des tombes sur plan permettait d'y voir des sépultures en coffrage maçonné, hypothèse corroborée par les observations faites en 2005 : on a en effet mis au jour des pierres grossièrement
  • Monuments Historiques dans les années 80. Deux sépultures ont également été partiellement mises au jour lors des travaux de janvier 2005. Cf. plan p. 16. La plus récente est une inhumation nord-sud 2028, très partielle du fait des conditions de l'intervention. Il en subsiste un fragment
  • du transept au début du XVIe siècle ? l'apport archéologique de l'intervention 2005, concernant le pignon du transept sud, est anecdotique. Tout au plus peut-on constater la manière dont s'est fait son raccordement sur le bras de transept antérieur. • Le voûtement du transept
  • , encore présent dans sa partie nord, a disparu de la partie sud. La disparition de la voûte pouvait découler des travaux de réfection du pignon sud. Le pignon pouvait aussi avoir été refait suite à un effondrement de la voûte. Les données de l'intervention 2005 permettent de résoudre
  • du bas-côté sud, de camoufler le mur antérieur au XVe siècle. Les conséquences sur la « santé » de l'édifice n'ont pas été négligeables, en accroissant notamment son humidité, devenue chronique. La remise en service du système de drainage du XVe siècle devrait en partie contribuer
  • à remédier à cet état de fait. On a en effet pu s'assurer en janvier 2005 de l'excellent fonctionnement du système d'évacuation, aussi bien par temps de bruine que par très forte pluie : la forte section du caniveau désormais libre et la pente associée permettent dans ce cas
  • 188.50 m 188,00 m 188,00 m .1m La fouille s'est poursuivi en 2005 hors de l'emprise de ces structures, c'est-à-dire au nord de la structure 1493/1494, et dans le conduit du caniveau 1492. L'approfondissement des recherches a non seulement permis de compléter la succession
RAP02287.pdf ((35). étude documentaire. étude documentaire préalable à la mise en valeur du couvent des jacobins de Rennes)
  • atemporelle D c c o u v c i té du P A T R I M O I N E ETUDE DOCUMENTAIRE PREALABLE A L A MISE EN VALEUR DU COUVENT DES JACOBINS DE RENNES Novembre 2005 Mise en valeur et A n i m a t i o n du PATRIMOINE SITE INTERNET : h t t p : / / w w w . d i s t r i c t - p a r t h e n