Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1736 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02150_1.pdf ((29). inventaire des mégalithes du néolithique à l'âge du bronze dans le Finistère. rapport de prospection thématique)
RAP03025.pdf (QUIMPER (29). le Banellou. construction de terrains de tennis. rapport de sondage)
  • l'archéologie urbaine peuvent s'effacer. au l'exploitation de la fouille de comme en programmées, les tranmâtismes souvent liés qui concerne les opérations ce limiter - créer, les tennis. Il convient de faire politique de prévention soient et d'ensemble des courts afin de noyer
  • l'occupation, une première estiiriatiorivsitue deuxième moitié paraît livrer la plus grande quantité de matériel, mais la vie deirftlre intense durant tout le second siècle et, peut-être le début du 3ème S. ap. J.C.. La chrono¬ logie des voies peut correspondre à celle proposée, rue du
  • concerne son caractère urbain, d'en tirer des conclusions importantes très succint et fort incomplet, ce rapide que du Banellou permet organisation et son sous densité des voies, bordéas d'espaces aménagés ou de murs relativement soignés, montre qu'il ne s'agit pas de routes
  • mais bien de rues animant un véritable quartier urbain ou su¬ et inédites de l'Odet parfaitement avec (métallurgie) exclusivité niveaux, excluant une vocation oxydante dans certains coïncident liées à l'artisanat (fréquence des culots d'amphores, quasi commerce à
  • volonté d'aménagement urbain antique. l'avions imaginé et, au cohérent se révèle aux Ce n'est pas le moindre mérite surprises attendent ceux-ci encore réelles de recherches de cette fouille et souligner les possiblités toujours sur LE BIHAN le Banellou: (1) Y. VENEZ
RAP02150_2.pdf ((29). inventaire des mégalithes du néolithique à l'âge du bronze dans le Finistère. rapport de prospection thématique)
  • . GESTION PATRIMONIALE Protection MH MH, 25/09/1883 Etat actuel Notice base Mérimée IPA00090050 Circonstances de découverte Auteur Année Opérations de fouille Année Auteur EU Présence de mobilier Lieu dépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Néolithique Période
  • chrono fin Néolithique Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie |Masson 1877 ; Du Chatellier 1907 ; Devoir 1914 ; L'Helgouac'h 1965, p. 51 Iconographie Plaques photographiques Devoir (15) ; cpa Derrien 23, Le Bourdonnec 960, etc. CONTENU LITHIQUE CERAMIQUE ANTHROPO
  • 1969 ne correspond pas à un second classement par erreur, mais à une rectification du classement par "liste de 1887" afin de préciser l'ancienne dénomination peu explicite ("menhir d'Argenton"). CHRONOLOGIE Période chrono début iNéolithique Période chrono fin lAge du bronze
  • fouille Année Auteur Lieu_dépôt Présence de mobilier Commentaires 1 CHRONOLOGIE Période chrono début Néolithique Période chrono fin Néolithique Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Pailler 1996 Iconographie CONTENU LITHIQUE CERAMIQUE ANTHROPO □| □ □ FAUNE
  • Etat actuel Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Année Opérations de fouille Année Auteur Présence de mobilier Lieudépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Du Chatellier
  • Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie iL'Hostis 1 935 Iconographie Plaques photographiques Devoir (10) CONTENU LITHIQUE FAUNE □ □! METAL IND. OS. □ □ □ CARPO XYLO / ANTHRACO □ □ PALYNO MALACO AUTRES □ □ □ Inventaire
  • actuel Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Opérations de fouille Présence de mobilier J Auteur Année F Année Lieu dépôt LJ Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Du Chatellier
  • possible d'un cromlec'h rectangulaire." [ GESTION PATRIMONIALE Etat actuel Protection MH conservé Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur | Opérations de fouille Année Auteur j Année Lieudépôt Présence de mobilier Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono
  • début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Du Chatellier 1907 ; Guénin 1913 ; Devoir 1914 ; Pailler 1996 ; Pello 2000 Iconographie Plaques photographiques Devoir (5) CONTENU LITHIQUE □[ FAUNE CERAMIQUE D METAL ANTHROPO □ IND. OS
  • base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Opérations de fouille Année Auteur \ Année Lieudépôt Présence de mobilier Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION CONTENU LITHIQUE CERAMIQUE ANTHROPO
  • Année Auteur | O Présence de mobilier fouille ancienne Lieu dépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Eléments de datation V DOCUMENTATION Période chrono fin Bibliographie Devoir 1914 ; Briard 1984 ; Pailler 1996 Iconographie Plaques photographiques Devoir
  • * ». JL Auteur DEVOIR Alfred \Z\ Présence de mobilier L ' ] Année fouille ancienne Année 1907 Lieu dépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Devoir 1914 ; Arch. Lab. Anthr. ; Arch. SRA ; Briard
  • de mobilier Lieudépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION CONTENU LITHIQUE □ Devoir 1914 ; Morel, Arch. Lab. Anthr. Iconographie Plaques photographiques Devoir (8) FAUNE METAL CERAMIQUE ANTHROPO
  • Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Année Opérations de fouille Année Auteur \ Présence de mobilier Lieu_dépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Devoir, Arch. Lab. Anthr
  • Protection MH Etat actuel Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Opérations de fouille Année Auteur Présence de mobilier Année Lieudépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie
  • KERMAREC fouille ancienne h/| Lieu dépôt Commentaires 3 CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie iPailler 1996 ; Pello 2000 Iconographie CONTENU 1 LITHIQUE CERAMIQUE ANTHROPO □| □ □ METAL □ □ IND. OS
  • de mobilier Auteur hffl Lieu dépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début |Néolithique moyen Période chrono fin iNéolithique moyen Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Daire 1989 Iconographie CONTENU LITHIQUE 0 FAUNE CERAMIQUE 0 METAL ANTHROPO
  • Présence de mobilier Année Lieudépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Néolithique moyen Période chrono fin Néolithique moyen Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Du Chatellier 1907 Iconographie CONTENU LITHIQUE CERAMIQUE ANTHROPO □ □ □ FAUNE METAL
  • MH Etat actuel Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Année Opérations de fouille Année Auteur Présence de mobilier Lieudépôt Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Estienne
  • MH Etat actuel Notice base Mérimée Circonstances de découverte Auteur Opérations de fouille Année Auteur Année Lieudépôt Présence de mobilier Commentaires CHRONOLOGIE Période chrono début Période chrono fin Eléments de datation DOCUMENTATION Bibliographie Pailler
RAP03681 (VANNES (56). La ville de Vannes et sa proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge (fin du Ier s av JC - XVIe s ap JC). Rapport de PCR 2018 )
  • . Les renseignements portés dans les colonnes CHRONO et BORNE_INF et BORNE_SUP sont provisoires dans l’attente d’une reprise de l’analyse des relations stratigraphiques et des mobiliers recueillis Fig. 11 - Exemple de fichier shape après jointure du tableur Excel « Faits » avec la
  • l’ombre cette partie de l’histoire urbaine de Vannes. Les résultats des opérations archéologiques demeurent en majorité disséminés dans les rapports et en conséquence inédits. Les publications sont indigentes et un retard a été pris dans celles des opérations archéologiques
  • céramique utilisé à Vannes pendant la période gallo-romaine. Il est ressorti de ces constats la nécessité de reprendre l’étude du fait urbain à Vannes et de le renouveler entre autres par l’exploitation des données archéologiques accumulées. A l’initiative du Service régional de
  • structure urbaine de Vannes depuis ses origines, dans les dernières décennies du Ier siècle av. J.-C., jusqu’au XVIe siècle. Cet axe s’inscrit dans une démarche diachronique dans le but de reconstituer sur la longue durée l’histoire de l’espace urbain vannetais et de ses transformations
  • 2017. 5 - Brunie 2017. Projet collectif de recherche : la ville de Vannes et sa proche campagne de ses origines à la fin du Moyen Âge 6 l’impact du centre urbain sur l’organisation des campagnes environnantes. Il nous a semblé plus que nécessaire de prendre en considération la
  • jusqu’alors proposées. Il s’agira d’élaborer des chrono-typologies affinées de ces mobiliers qui devront ensuite permettre d’analyser les mécanismes de production, de distribution et d’utilisation. La méthodologie retenue pour apporter des réponses aux deux premières thématiques de
  • (fig. 01 et 02). Une grande majorité de ces fouilles n’a donné lieu qu’à des notices succinctes dans les Bulletins Scientifiques Régionaux ou l’Annuaire des opérations de terrain en milieu urbain. Il convient de souligner la rareté des publications monographiques et thématiques qui
  • recueillies lors de travaux de constructions ou d’aménagements urbains. Les membres de la société polymathique ne détaillent presque jamais les contextes archéologiques dans lesquels ces monnaies sont retrouvées. Tout au plus livrent-ils quelques indications topographiques très générales
RAP00287.pdf (VANNES (56). 21, avenue de Verdun. rapport de sauvetage urgent.)
  • 121 soit venu modi- y ait nécessairement deux chrono- logies distinctes ? - 103 est une couche sableuse pulvérulente, gris clair, semble de de couleur de texture très fine. Elle couvre la zone fouillée, et a livré, en C, l'endans la pièce carrée : fîg. 2 n° 1 - Un
  • aux abords de cette couche, dans une zone perturbée par les travaux ( fig. 2, n° 12). On observe ici un fait déjà mis en valeur à l'occasion d'autres fouilles urbaines à Vannes : Une présence romaine affirmée dès les décennies qui ont suivi la conquête, mais qui ne donne pas lieu à
RAP03693 (CORSEUL (22). Les Mottes 2. Rapport de diagnostic)
  • Néolithique Objet métallique Chalcolithique Batiment agricole Protohistoire Structure agraire Parure Âge du Bronze Urbanisme Habillement Ancien Maison Trésor Moyen Structure urbaine Monnaie Récent Foyer Verre Âge du Fer Fosse Mosaïque Outil
  • intersection avec le fossé FO3001 (cf. infra) dont la relation chrono-stratigraphique n’a pu être déterminée dans le cadre du diagnostic. Non testé, il présente II. Résultats 2. Présentation des vestiges 43 un comblement supérieur composé de limon gris-brun piégeant quelques charbons
  • de bois et des cailloux de quartz. TR. 3 82,86 2.4.3 Le fossé FO3001 82,98 82,86 Le fossé FO3001 est situé immédiatement au nord du fossé FO3000 (cf. supra) avec lequel il forme une intersection dont la chrono-stratigraphie n’a pu être caractérisée (fig.21). Apparu dès 83,08
  • relation chrono-stratigraphique n’a pu être déterminée dans le cadre du diagnostic. Non testé, il présente un comblement supérieur composé de limon grisbrun. 2.6.4 Le fossé FO5002 Le fossé FO5002 jouxte
RAP02947.pdf (VANNES (56). 14 rue du Moulin. rapport de diagnostic)
  • , Temps modernes Commune de Vannes (Morbihan) 14, rue du Moulin Malgré une épaisseur stratigraphique conséquente (de 1,40 à 1,75 m) et la relative proximité des centres urbains antiques et médiévaux, l’occupation de la parcelle semble assez faible. A l’issue du diagnostic, la
  • Objet métallique Récent Villa Arme Batiment agricole Outil Structure agraire Parure Urbanisme Habillement Maison Chalcolithique Âge du Bronze Trésor Ancien Structure urbaine Monnaie Moyen Foyer Verre Recent Fosse
  • du Moyen Age. Malgré une épaisseur stratigraphique conséquente (de 1,40 à 1,75 m) et la relative proximité des centres urbains antiques et médiévaux, l’occupation de la parcelle semble assez faible. A l’issue du diagnostic, la stratigraphie peut se diviser en quatre séquences
  • la cité antique Darioritum, en périphérie occidentale des principales découvertes attribuées au centre urbain du Haut-empire et à l’extérieur des limites de la ville de l’Antiquité tardive et médiévale. 1.2 Cadre géographique et géologique Le projet concerné se situe dans un
  • environnement général de fond de vallée, entre 8,50 et 9 m NGF d’altitude, au pied des collines de Boismoreau et du Mené sur lesquelles se sont développés les centres urbains antiques successifs. Ce talweg a été façonné par le ruisseau du Rohan, s’écoulant vers le sud et passant à environ
  • quartier à l’époque médiévale. La rue du Moulin, anciennement Rue de Saint-Martin, appartenait au faubourg du Bourg Maria. Situé en périphérie immédiate de l’enceinte urbaine, le secteur est pour la première fois mentionné au XIIe s. comme fief du prieuré de Saint-Martin de Josselin
  • 3 5 5 11 32 9 9 4 NMI** 15 1 2 2 2 1 2 2 3 2 3 1 *NR : Nombre de Restes **NMI : Nombre Minimum d’Individus 5. Interprétation Malgré une épaisseur stratigraphique conséquente et la relative proximité des centres urbains antiques et médiévaux, l’occupation de la parcelle semble
RAP02296.pdf (RENNES (35). 3 rue de Juillet. rapport de diagnostic)
  • reste à démontrer. » Principes méthodologiques : « Principes adaptés aux diagnostics archéologiques en milieu urbain : série de tranchées / sondages par vignettes au godet lisse mécanique et ouverture de fenêtres de décapage si nécessaire dans les zones à forte densité après
  • particulière du site a nécessité que les terrassements soient réalisés par nos soins à la mini-pelle (mini-pelle de 4,5t). Les déblais ont été évacués au moyen de bennes mises à disposition par la ville de Rennes. ñMk Fig. 1 Localisation du diagnostic au sein de l'emprise urbaine antique
  • projet de mise en valeur de ce secteur de la ville où l'on connaissait depuis longtemps la présence des vestiges de l'enceinte urbaine que se cale cette intervention. Z. L 'environnement archéologique Ainsi que nous l'avons indiqué précédemment, la muraille était attendue à cet
  • circulation des troupes large de 10 à 15m et enfin un glacis défensif large de 50 à 80m situé à la périphérie de l'ouvrage. La réalisation de cette percée à travers l'espace urbain fournit naturellement une bonne part des matériaux qui constitueront l'enceinte. Les nombreux blocs rubéfiés
  • . Champagne 1987 : CHAMPAGNE (F.). - Annuaire des opérations de terrain en milieu urbain, C.N.A.U., Tours, 1987, p. 24. Champagne 1988 : CHAMPAGNE (F). - Rennes Porte Mordelaise, sondage archéologique, Rapport de fouille, Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1988
  • ). Chrono-typologie de la céramique et approvisionnement de la vallée de la Loire moyenne ». 20° supplément à la Revue archéologique du Centre de la France. Tours 2003 (110 pages). Labaune (à paraître) : LABAUNE F. « Le vaisselier rennais du XVe au XVIIe siècle ». Actes du colloques de
  • propriétaire : Ville de Rennes pétitionnaire: Ville de Rennes Emprise du diagnostic archéologique : 158 m 2 Principes méthodologiques : Principes adaptés aux diagnostics archéologiques en milieu urbain : série de tranchées / sondages par vignette au godet lisse mécanique et ouverture de
RAP01406.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de la place Laennec et l'histoire du site médiéval de Quimper. rapport de diagnostic)
  • a i n t - C o r e n t i n . M i s e e n évidence d e t o m b e s d u h a u t e t b a s M o y e n - A g e e t d ' u n e n s e m b l e urbain d'époque r o m a n e r e m a r q u a b l e m e n t conservés. L ' e n s e m b l e u r b a i n c o m p o r t e s o l s e t m u r s
  • structures d'habitat urbain 1.1.2.1. Les sols 1.1.2.2. Les couches d'occupation 1.1.2.3. Les structures particulières 1.2. L ' O R G A N I S A T I O N D E L ' E S P A C E 1.3. C H R O N O L O G I E R E L A T I V E ET D A T A T I O N 1.3.1. La chronologie relative 1.3.1.1. Les obstacles
  • d'aménagement et de réorganisation de l'utilisation du centre urbain et des places Laennec et Saint-Corentin est étudié par la Ville de Quimper. Ces places, comprises entre la cathédrale, l'Hôtel de V i l l e , le musée des Beaux-Arts et de nombreuses anciennes demeures constituent le coeur
  • quimpérois pourront ainsi être intégrés aux résultats de nos fouilles et à notre réflexion, conduite depuis plusieurs décennies, sur le développement urbain de cette ville, ceci de ses origines à nos jours. Je voudrais remercier tous les collègues qui ont participé à ce chantier, avec
  • n'ont jamais pris en compte cet aspect fondamental de son développement urbain. A u risque de commettre des erreurs assez monumentales. 1.1.2. Des origines de la ville à l'époque romane Les origines médiévales de Quimper demeurent totalement obscures. Nulle étude archéologique ne les
  • éclaire (cf. infra). Les textes ne sont guère plus bavards en ce qui concerne l'histoire du développement urbain. Le statut juridique de la ville demeure lui-même assez mal connu au cours de ses premiers siècles puisque nous ignorons toujours la date de la fondation de l'évêché. Certes
  • relativement saturé. 1.1.3. Le temps de la cathédrale et des remparts Le XHIe siècle est un âge d'or du développement urbain de Quimper. En effet nous voyons se mettre en chantier et s'élever, coup sur coup : - Le château (voit sa construction amorcée en 1209 au confluent de l'Odet et du
  • ) sont également mentionnés. 1.1.4. De la fin du Moyen-Age à la ville moderne Les premiers plans urbains cohérents de Quimper datent de la moitié du X V I I I e siècles. Dus à C. de Robien (1740) et à l'ingénieur Gilles A n d r é (1765) ils nous livrent l'image d'une ville d ' é p o
  • q u e moderne achevée, tout à fait proche de celle que nous connaissons aujourd'hui. Ensuite i l nous est possible de consulter le cadastre de 1835. Ces plans ont permis aux historiens de disserter sur la nature de la structure urbaine, plan radio-concentrique ou plan orthogonal
  • , sont bien entendus extrêmement importants du point de vue de l'organisation urbaine médiévale. Situés intra-muros, ils sont proches de l'édifice le plus important de la ville du Moyen-Age, la cathédrale. Les mentions d'archives qui nous renseignent sur la fonction primitive de cet
  • espace sont malheureusement très rares. Les mentions de Château de Saint-Corentin (1220), Tour du Chastel(1225) nous indiquent vraisemblablement la présence d'une fortification enserrant le coeur urbain. En effet, elles apparaissent toujours lorsqu'il est question de préciser le lieu
  • centre urbains. H . Galinié (Galinié, 1996) rappelle d'ailleurs que ce mouvement de rejet s'amorce à l'extrême fin du MoyenAge pour s'amplifier dès le X V I e siècle, époque de création, hors les murs, du cimetière Saint-Louis à Quimper. Le Parlement de Bretagne demande d'ailleurs par
  • urbaine o r t h o n o r m é e . Ceci alimentera la conception et l'hypothèse d'une cité gallo-romaine polynucléaire éclatée en plusieurs centres sur les rives de l'Odet par l'historien L . Pape dans sa thèse (Pape, 1978) et dans ses écrits récents ( L . Pape 1995). Par ailleurs, i l
  • qualité des objets signalés, d'autant que leur nombre est restreint et qu'ils sont, dans la plupart des cas, isolés et éloignés de vestiges archéologiques immobiliers. Tout cela est également bien supérieur à ce qui est mis au jour dans les fouilles du site urbain de Quimper ou dans
  • soit installé sur les hauteurs de la future agglomération médiévale, au niveau de l'ancien lycée de garçons et du Likès ; sans q u ' i l s'agisse pour autant d'un établissement à caractère urbain. En revanche, dans l'état des recherches en 1996, aucun élément archéologique ne permet
  • largement suffisant pour engendrer une structure pré-urbaine dont l'église-cathédrale constitue l'un des noyaux. 3.3. SUR L E BAS M O Y E N - A G E 3.3.1. L ' é p o q u e romane Les vestiges antérieurs à la cathédrale gothique évoqués précédemment appartiennent certainement, pour partie
  • Quimper une petite cité romane active resserrée autour d'un centre de gravité situé sous l'actuelle cathédrale gothique mais dont le rayon de l'espace urbain serait des dimensions modestes. 3.3.2. L ' é p o q u e gothique La connaissance des environs de la place Laennec s'enrichit à
  • par les aménagements ultérieurs et si elles préservent ou non des installations urbaines plus anciennes. Une réponse positive ouvrirait en effet des perspectives extrêmement intéressantes pour l'archéologue-historien de l'urbanisme médiéval. 3.4. SUR L A PERIODE M O D E R N E ET
RAP02919.pdf (RENNES (35). les Portes Mordelaises. rapport intermédiaire de fp 2012-2014)
  • le plan annexé. 2 – Environnement archéologique : Les « Portes Mordelaises » désignent l'ensemble formé par un châtelet d'entrée (la porte Mordelaise) associé à un ouvrage avancé (barbacane) appartenant à l'enceinte urbaine de Rennes et situé à l'entrée nord de la vieille ville
  • d’étudiants stagiaires qui se forment à l’étude de bâti et à la fouille en contexte urbain (Fig. 2). 25 Présentation générale 2014 2012 2013 antique. En parallèle, l’opération devait s’attacher à l’étude exhaustive du bâti qui intégrait les courtines, le châtelet et le boulevard
  • marqué par un communiqué de presse et a été suivi de la mise en place d’une exposition sur site sous forme de panneaux et mobilier urbain. Le programme 2013 correspond à la deuxième année du programme triennal. L’objectif était de poursuivre la fouille du fossé entamée en 2012 afin
RAP03035.pdf (CARNAC (56). parc Belann. rapport de diagnostic)
  • agricole Structure agraire Mobilier  Industrie lithique Industrie osseuse  Céramique Restes végétaux Faune Flore Objet métallique Arme Outil Parure Habillement Trésor Monnaie Verre Urbanisme Maison Structure urbaine Mosaïque Peinture Sculpture Inscription Autre  Foyer  Fosse
RAP04023 (RENNES (35). 8 rue Saint-Yves. Rapport de diagnostic)
  • ces premières observations. D’abord peu habitée, la surface occupée a ensuite évolué avec l’ajout de cheminées et le cloisonnement de l’espace pour aboutir à une optimisation de l’espace habitable notamment au travers d’un réaménagement des combles. Une petite maison urbaine
  • édifiée du début du XVIIe siècle, a donc évolué en un véritable immeuble de rapport dès le milieu du XVIIIe siècle. Cet exemple marque l’avènement de cette nouvelle manière de se loger engendrée par une forte augmentation de la population urbaine à cette époque et encore plus au siècle
  • Structure urbaine Monnaie Moyen Foyer Verre Récent Fosse Mosaïque Sépulture Enduit peint Hallstatt (premier Âge du Fer) Grotte Sculpture La Tène (second Âge du Fer) Abri Inscription Mégalithe Tuiles, fragment de marbre Protohistoire Âge du Bronze Âge du Fer Antiquité
  • a ensuite évolué avec l’ajout de cheminées et le cloisonnement de l’espace pour aboutir à une optimisation de l’espace habitable notamment au travers d’un réaménagement des combles. Une petite maison urbaine édifiée du début du XVIIe siècle, a donc évolué en un véritable immeuble de
  • rapport dès le milieu du XVIIIe siècle. Cet exemple marque l’avènement de cette nouvelle manière de se loger engendrée par une forte augmentation de la population urbaine à cette époque et encore plus au siècle suivant avec l’optimisation de l’espace habitable dans toutes les villes du
  • la ville close, plus précisément à quelques dizaines de mètres de la première enceinte urbaine édifiée à la fin du IIIe siècle. Nous connaissons peu de choses sur cette maison. Paul Banéat, l’érudit local, fait une brève description de la façade au début du XXe siècle. Plusieurs
RAP01709_1.pdf (QUIMPER (29). Les vestiges des places Laennec et Saint-Corentin et l'histoire de l'urbanisme médiéval de quimper. Rapport de fouille)
  • rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Aménagement urbain Maître d'ouvrage des travaux : VILLE DE QUIMPER Surface fouillée : 1500 m2 Surface estimée du site : 2500 m2 MotS-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : sur la chronologie
  • la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - 00 &3 sur - - - - esplanades et des rues des XIVe et XVe siècles au nord de la cathédrale. Sondage dans les fosses urbaines et l'espace funéraire du Xe au XIIIe siècle. Plan d'urbanisme complet avec
  • COFFRES EN PIERRES SOUS LA RUE OBSCURE 5.2. UN NOUVEAU CIMETIERE ET UNE NOUVELLE CATHEDRALE 5.3. UN PLAN URBAIN S'ESQUISSE 6. LE XHIe SIECLE : UN SIECLE DE TRES GRANDS CHANTIERS p 218 6.l.SUR LE SITE ARCHEOLOGIQUE 6 2 LES GRANDES CONSTRUCTIONS 6.3. CONCLUSION 7. LES XIVe ET XVe
  • SIECLE p 224 7 1 UNE PLACE DOMINEE PAR UNE CATHEDRALE ROMANE 7.2. UNE PLACE PUBLIQUE 7.3. VERS UN ABANDON DE L'AXE PRIMITIF NORD-SUD 8. DE LA FIN DU MOYEN AGE AU XXe SIECLE p .229 9. CONCLUSION : UNE DYNAMIQUE URBAINE p 229 9.1 RUPTURES ET PERSISTANCES 9.2. LA PERSPECTIVE 9.3
  • . LA PERSPECTIVE TOPOGRAPHIQUE CHRONOLOGIQUE CONCLUSION 1. BILAN SCIENTIFIQUE p 232 1.1. DES INFORMATIONS POUR L'HISTOIRE URBAINE MEDIEVALE 1.2 L'HISTOIRE DE L'URBANISME DE QUIMPER 8 2. BILAN TECHNIQUE p.238 2.1. CONDITIONS GENERALES 2.2. LA STRATEGIE GENERALE 2.3. INTERET
  • réalisées en 1998 sur les places Laennec et Saint-Corentin s'inscrivirent dans un processus de sauvetage et de recherche archéologiques mis en œuvre depuis 19951996. A cette époque, le projet d'aménagement et de réorganisation du centre urbain et de ces places fut mis à l'étude la
  • . A la suite d'examens successifs du document final de synthèse rédigé par J.-P. Le Bihan, la Commission interrégionale de la recherche archéologique recommanda une fouille de sauvetage des niveaux urbains (esplanades et éventuelles constructions) dont la surface avait été mise en
  • d'effectuer cette nouvelle fouille de sauvetage. Outre la fouille complète des niveaux de vie urbaine de la partie centrale de la place Laennec, les archéologues eurent pour mission de surveiller les travaux d'urbanisme superficiels réalisés sur l'ensemble des places Laennec et Saint
  • archéologiques nécessita la délégation de cette étude complémentaire à Françoise Le Boulanger. Les résultats de son travail sont inclus dans le présent rapport. diagnostic réalisée en 1996 avait permis de soulever un grand nombre de questions nouvelles concernant la structure urbaine de
  • superficie de près de 2000 m2 de centre urbain médiéval nécessitaient, en 1998, un mode opératoire très différent de celui du diagnostic réalisé en 1996, la problématique scientifique générale s'inscrivait dans le droit fil de recherches amorcées depuis plusieurs années. Il s'agissait de
  • fouilles des places Laennec et Saint-Corentin et, au-delà, celle des données nouvelles sur l'histoire urbaine de Quimper au Moyen Age. En effet, nombre de recherches et points de vues inédits, concernant des lieux plus excentrés de la ville, suggèrent aujourd'hui une perception
  • siècle. Parallèlement, ces recherches mettent en évidence l'ampleur de nos lacunes en ce qui concerne l'histoire du développement urbain, tant dans sa topographie que dans son architecture. L'opération de la place Laennec fut complexe ; autant par la densité, l'organisation et la
  • nature des vestiges découverts que par son intégration dans le cadre d'un projet de réhabilitation urbaine de grande ampleur, lui aussi d'une grande complexité : impératifs techniques, délais à tenir, budgets à respecter, implication de la population quimpéroise, 12 pression
  • documentation et de préparer une publication de nos connaissances à propos de l'histoire du développement urbain de Quimper au Moyen Age. 14 Ch.l. ORGANISATION DE LA FOUILLE 1. OBJECTIFS ET PROBLEMATIQUE 11 NATURE ET BUT DE L'INTERVENTION Cliché 1.1.1. ; fig. 1 à 4 L'essentiel de
  • l'opération archéologique présentée dans ce rapport correspond à des investigations menées sur la place Laennec de Quimper. Il convient toutefois de préciser que cette place ne représente que la partie centrale et septentrionale d'un espace urbain plus vaste, la place Saint-Corentin. Le
  • des espaces urbains habités ou fréquentés par le "monde des vivants" au niveau supérieur des cimetières et après l'abandon de ceux-ci. 16 Les résultats des recherches historiques et archéologiques antérieures, présentées au chapitre 2 de ce rapport, induisirent très étroitement
  • , à vocation économique, défensive, administrative, cultuelle, des espaces de circulation et de convivialité urbaine ou encore des habitats étaient susceptibles d'être atteints par la fouille. Par ailleurs, les observations de surface devaient permettre, même par le biais de
  • n'ouvraient, en aucune manière, de perspectives sur une fouille plus vaste. En revanche, les observations et les acquis de la fouilles engendrèrent une réflexion inattendue sur l'histoire des cimetières Les conditions médiévaux du centre urbain. 1.2.3. Des 17 perspectives d'histoire
  • urbaine garder à l'esprit les apports et les questions soulevées par les recherches antérieures (cf. infra, chapitre 2). D'un point de vue plus général il fallait aussi retenir les lourdes incertitudes et graves lacunes qui pesaient sur la connaissance de l'organisation des villes en
  • l'archéologie intra-muros depuis 1992 a confirmé l'étendue des lacunes et mis en évidence des erreurs d'interprétation d'une histoire urbaine encore fondée sur des schémas proposés par des auteurs du XIXe siècle ou sur des modèles et des méthodes d'analyse telles que l'application des plans
RAP03892 (VANNES(56). De ses origines à la fin du Moyen Age. Rapport d'activité 2019 - PCR)
  • pas à sortir de l’ombre cette partie de l’histoire urbaine de Vannes. Les résultats des opérations archéologiques demeurent en majorité disséminés dans les rapports et en conséquence inédits. Les publications sont indigentes et un retard a été pris dans celles des opérations
  • matériel céramique utilisé à Vannes pendant la période gallo-romaine. Il est ressorti de ces constats la nécessité de reprendre l’étude du fait urbain à Vannes et de le renouveler entre autres par l’exploitation des données archéologiques accumulées au cours des quatre dernières
  • la structure urbaine de Vannes depuis ses origines, dans les dernières décennies du Ier siècle av. J.-C., jusqu’au XVIe siècle. Cet axe s’inscrit dans une démarche diachronique dans le but de reconstituer sur la longue durée l’histoire de l’espace urbain vannetais et de ses
  • établissements religieux, particulièrement sur sa marge ouest, freinant le développement urbain et bouleversant le paysage ; approfondir et améliorer la connaissance de la proche périphérie de Vannes afin de mesurer l’impact du centre urbain sur l’organisation des campagnes environnantes. Il
  • approvisionnements de la ville de Vannes et d’améliorer les datations jusqu’alors proposées. Il s’agira d’élaborer des chrono-typologies affinées de ces mobiliers qui devront ensuite permettre d’analyser les mécanismes de production, de distribution et d’utilisation. La méthodologie retenue
  • l’espace urbain. Collection perspectives Villes et Territoires, Presses universitaires François Rabelais, 2013, p. 149-161. On retrouve cette notion dans les principes du stratifiant développé par Bruno Desachy ou elle prend la forme de terminus post quem et de terminus ante quem
  • existe dans le système mis en place par Thierry Lorho pour la ville de Rennes avec une case doute à cocher ou non, à droite de la ligne chronologie après les dates de début et de fin. LORHO (T.). - SIGUR : un SIG pour la pratique de l’archéologie en milieu urbain. Archeologia e
RAP03132.pdf (RENNES (35). Rue Jean-Marie Duhamel (puits Duhamel, métro ligne B). Rapport de diagnostic)
  • Structure agraire Parure Urbanisme Habillement Maison Chalcolithique Âge du Bronze Trésor Ancien Structure urbaine Monnaie Moyen Foyer Verre Recent Fosse Mosaïque Fossé Age du Fer Peinture Hallstatt (premier Âge du Fer
  • réalisé par le sud, comme en témoigne la bouche de chargement située de ce côté ainsi que le sol de travail aménagé 1002 ou le niveau de rejets charbonneux qui précède son installation. fig. 21 Détail de la relation chrono-stratigraphique entre F1 et F2. La mise en place de F2 a coupé